Un cadavre attire les pires Rapaces...

Aller en bas 
Nivyss
Suzeraine d'Enedwaith
Suzeraine d'Enedwaith
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : Pays de Dun...
Rôle : Suzeraine des Dunlendings.

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunlending & Rohirrim
- -: 21 hiver
- -:

Sam 10 Oct 2009 - 2:38
Phrase 5: « Nous faisons nos amis, nous faisons nos ennemis, mais Eru fait notre voisin. »

Spoiler:
 

.-Départ
Comment résumer la situation ? Sortie Barbare ? Sortie Diplomatique ? La chose était incertaine puisque ce matin; lorsque les espions Corneille du seigneur Cablu était venus, l'informant der l'enterrement prochain du seigneur du Rohan décédés; Et après qu'il en eu informer Nivyss, son alliée du Pays de Dun; Celle-ci c'était contenter de sourire d'une manière assez incertaine. Un sourire au coins des lèvres, hésitent entre le « ravis » et le « mesquin ». Alors, elle avait convoquée ce général qu'elle détestait tant; Berama; le héros de Tharbad, ainsi que son général en chef, conseiller: Gurlok. Dans le lot c'était mêler le Hobbit Architecte royal et porteur de la suzeraine; Tom. Ordonnant au chef de la garde solaire de réunir ses fameux soixante deux favoris; Elle indiqua à Tom de faire préparer les deux étalons et son poney. Quant à Gurlok, elle lui indiqua juste de ce préparer à aller en Rohan, sans lui dire pourquoi. Elle ? Elle était déjà prête. Elle attendit en allant chercher Hakir; Le chef de la région Est du pays. Il n'était toujours pas rentrer alors elle lui prêta la direction du Pays en son absence. Enfin, elle ordonna à quelques soldats de suivre son sournois conseiller religieux durant son absence. Enfin, pour terminer, elle demanda au seigneur des Corneilles si il souhaité venir; Ce à quoi il répondit positivement; Et d'un commun accord, il envoya une bonne partie de son peuple au dessus des nuages, ayant pour ordre de suivre et protéger la compagnie.

Enfin, tout fut prêt: Il y avais ici les soixante seul soldats à être entièrement équipé. Ils avaient tous une armure semblable à une armure d'or et qui couvrais les soldats de la tête au pied. Sur leur tête d'ailleurs ils avaient tous une collerette Rouge sur leur casque qui ne laissait voir que leurs yeux et leur bouche. Chacun porter une cape rouge sur l'épaule droite. Et chacun était armé d'une lance et d'un bouclier d'une matière dorée. En plus de cet équipement de base; Tous avez garder leurs armes qu'ils utilisez avant de bénéficier de cet « achat commun ». Ainsi, certains porter une hache un arc, une épée... Beaucoup avait même dans leur dos une hache et une épée par exemple. Les armes était très divers puisque dans les épée on en trouvais des longues, des courtes, des courbées. D'assez grosses épées aussi. Souvent ancienne, rarement rouillée car l'entretien de l'arme ets une coutume très respectée. On ne trouvais bien évidement pas que ses trois base de 'larme de combat (épée arc et hache) car certains avez attaché comme faire ce peu une hallebarde dans leur dos; Une fourche, quelques masses à pointes, etc. Bref, les soldats semblait étonnement civilisé par leur identique équipement de base; L'ajout d'autres équipement revenais clairement à quelque chose de plus en symbiose avec le pays, Ainsi qu'avec le reste de l'armée qui étais mal équipée et peu convaincante dans ses formations. Enfin, on pouvais reconnaître ce bien fait du général Berama. Finançant lui même la plupart de ses soldats de « bonne famille ».

Bref, ses soldats était prêt; ils formez déjà une longue colonne ou les soldats était alignés par cinq. Il y avais donc douze rangée de cinq; placés derrière les deux étalons et le poney; Garder par le général Berama; bien entendus à pied. L'étalon que prit Nivyss en arrivant était noir. Sa crinière pouvais faire penser aux cheveux frisonnant des gens de Dun; car c'était un Frison aux yeux sombre, et aux « chaussettes » blanches. Celui que monta Gurlok était un cheval beaucoup plus épais; Un croisé entre le frison -encore- et le cheval de trait. Parfait pour ce géant barbare au cheveux gris et armée d'un nombre de hache hallucinant. (huit). Enfin, l'autre était un poney; ou plutôt un double poney, de race incertaine. Trop grand pour le Hobbit mais pas vraiment plus grand qu'un poney normal en fait... Le Hobbit lui, n'était pas armé. Quelques parchemins dépasser d'un étrange sac à dos brun. S'il n'avais rien à faire en chemin, il travaillerai certainement; Et profiterai de passer par le gué de Sarn pour annoter quelques détails sur son plan. Aussi une fois à Edoras, il avais reçus l'ordre d'en faire le plan. En cas de guerre...

Bref; à l'inverse de la veille; Il faisait assez froid. La neige devais tomber sur toute les Terres; Ici, il pleuvait légèrement. Cependant, ceci ne changer en rien la tenue de Nivyss; elle était légère, sinon inexistante du point de vus de certains; Une tenue qu'elle possédait bien en dix exemplaires strictement identiques et dont toute les suzeraine étais habillée 'généralement': Un gilet en cuir ou peaux de bête brun. Celui ci descendant jusqu'au dessus des abdominaux. Et à peine jusqu'aux coudes sur les bras. D'ailleurs, le décolleté étais bien visible puisque la seule et unique fermeture du vêtement tenais en une attache au point le plus bas. Laissant loisir a son corps de respirer. Son bas était de même matière et, encore moins habiller, un semblant de bas, ne cachant visiblement, que les parties intimes de la jeune suzeraine. Finalement, seuls le bas de ses jambes était bien cacher par des jarretelles foncées, alors qu'elle avais au pied une père de spartiate. La seule chose qui aurai donc pus l'étouffer, semblait être se lot de quatre épées dans le dos. Ou bien cette longue 'mitaine' couvrant son bras gauche voir ses serpent d'argent couvrant ses avant bras... Même à cet épais collier de cuir aux boulons de fer et au médaillon en pentacle. Voir encore, sa longue cape de cuir brun foncé qui pendais dans son dos, allant presque jusqu'à toucher le sol. M'enfin, tous ça pour dire, qu'elle n'était que peu vêtue. Bien que ce genre de tenue fut peu fréquente en Tharbad; Il était rare sinon impossible de trouver des gens plus habiller dans le Pays... Sauf bien entendus durant les périodes trop froide, mais Nivyss le, n'aimais pas porter plus. Elle ce contenta donc de mettre sa ce en travers pour couvrir le haut de son corps. Elle regarda les soldat et sourit doucement envers son « rival ».


« -Pour une fois; tu fait du bon travail; Général. » Alors qu'elle dit cela, le seigneur Crébain ce posa sur son épaule gauche; Alors qu'une quinzaine de Crébains volez au dessus des soldats, ce posant sur certains épaules...

.-Trajet
Et voilà que le groupe était partit. Une occasion idéale pour faire le point avec Gurlok. Elle jura alors être partie pour le Rohan, signifiant à ce pays et aux autres certainement venus; L'importance de Dun. Mais surtout... Prouver l'évolution des murs. Bien qu'elle détesta le Rohan, elle souhaité représenter la vois de son pays, et cette malheureuse mort était l'occasion idéale pour cela, elle en était certaine. La discutions fut longue, et monta en ton. Toute fois, finalement; les deux interlocuteurs ce calmèrent. Et plus aucuns des deux ne dit mot de tous le trajet.

De son coter, Tom avais lui rit des notes sur la géographie de certains lieux devant les quels ils étaient passé, notamment certains villages; Certains était très mal placé, en cas de guerre; un moindre détail compte. Il nota de proposer de déplacer les villages sur des hauteurs stratégiques, par exemple. De faire construire palissade et tourelles de bois; ou de roche, vus le manque d'arbre certain du Pays. Puis en passant devant le Gué de Sarn; Il nota quelques détails aussi, puis rédigeas durant le reste du trajet tout un écrit sur comment rendre le Gué de Sarn bien plus efficaces et tous simplement utile. Ne prenant que quelques notes sur les Gués d'Isen qu'ils traversèrent; indiquant au Rohan leur venue par ce biais.

Les deux chevaux,ainsi que le poney; Allez au pas. Ainsi quant aux soldats, ils avancée à une allure assez tranquille et ainsi, malgré le manque de pose; la fatigue n'était pas là; ils était entrainer, après tout. Berama discuter de temps à autre avec l'un ou l'autre de ses soldat qu'il faisait sortir du rang; lui marchant entre les destrier (devant) et les soldats (derrière). L'idée d'aller en Rohan pour l'enterrement était une bonne idée selon lui, peut-être la première fois qu'il approuver une décision de sa reine.

Les Crébains,s es sombres corneilles noir elles, restait sans dire mots. A quoi bon discuter; tout était clair, les gros Crébains au nombre de quinze n'était là que pour combattre en cas de besoin direct, alors que la plus grosse corneille, de taille d'un petit oiseau de proie; Attendait, écoutant avec attention la première discutions de la suzeraine de Dun avec son général et conseiller. Mais ne prit pas partie, bien que ses idées était clair, et qu'il n'approuvai en rien le général.


.-Arrivée
♪~ « -Les chaussettes du nainnn, les chaussettes du nainnn... » ~♫
« -Ma reine... »

Zbah, quel abrutis ! Obliger de la couper en pleine chanson ! Nivyss grogna en silence et regarda Belama; Celui-ci parla avec un respect profond et ceci était si rare qu'elle ce força à ne pas l'engeuler. Ouai, il faisait un effort, alors elle aussi. Le regardant donc...

« -Oui ? »
« -Nous arrivons en vus d'Edoras... »
« -Ah ? » Elle regarda au loin et aperçue effectivement Edoras; Le seigneur Crébain crailla et ses quinze corneilles 'élevèrent dans le ciel, volant au dessus des soldats plutôt que d'attendre sans bouger; Le seigneur lui même s'éleva dans le ciel. Puis elle regarda le ciel. Trois jours de marche, un jour de pose, et une nuit de marche, les voilà qu'ils arrivez en vus d'Edoras. Le soleil n'était que peu élevé dans le lointain, la neige tomber en petit flocons cristallins. Frigorifiée mais fier, Nivyss Retirant sa cape et la replaça correctement dans son dos; celle-ci tombant sur l'arrière train du Frison. Elle prit profonde inspiration, attrapant d'une main le Cor de Dun et gardant en reine son cheval noir; Gurlok prit alors le sien, Berama aussi et fit signe à ses soldats de sortir leur Cor. Même le Hobbit sortit le sien: Il était après tout, autant habilité a souffler dans son Cor; Car citoyen de Dun. Elle amena cette corne bleue clair et sertie de petits saphir avant de souffler dedans: Alors raisonna dans les étendues du Rohan un son qui ressembler de ci prêt à un loup aboyant à la lune; Que même un loup aurais crus à un loup. Puis, les cor raisonnèrent chacun leur tour, parfois seul, à deux, trois; certain commençant alors que d'autres n'était pas terminé. La mélodie pour quiconque aurai trouver ce genre de hurlements agréable; était clairement étudiée pour être agréable à l'oreille. Ainsi indiquant leur venue, cet enchainement de son était aussi comme un hymne pour le Pays de Dun. Alors que cette mélodie de Dun ce faisait entendre en signe d'approche; Deux longues hampe de bois non dressée jusqu'à présent furent confié aux deux soldat de la première rangé sur les extrémité; Et levée. Elle était aussi haute que deux lances; Et en leur sommet était accrocher un étendard rectangulaire; De couleur rouge foncer; Avec une tête de Loup enrager sur un cercle noir. Le cercle représenter le bouclier, la tête de loup elle représenter l'arme du Dunlending.

A seulement quelques mètres des portes d'Edoras, alors que le Hobbit étudiai déjà la cité d'extérieur de son seul regard; lors-quelle son ce fut enfin stopper; Les corneilles reprirent la paroles, Craillant comme jamais et volant au dessous de soldats qui gardez les portes, en cercle sassez haut dans le ciel. Depuis déjà un moment, Gurlok le géant avait levé son bras et présenter la pomme de sa main en signe de paix, ou de... Pour parler... Prenant les devant sur les soldats du Rohan et faisant signe à ses soldats de ce stopper et dès que les Corneilles eurent finie de crailler:


« -Nous venons pour l'enterrement; Annonce la venue du Pays de Dun à quelqu'un; Rohirrim. »

Nivyss regarda d'abord fermement le soldat puis ce laissa distraire par la cité d'Edoras, on disait Meduseld d'or et d'argent, protéger par un Mur simple quoi que puissant, Une digue ainsi qu'une clôture épineuse, la cité n'avait rien d'imprenable au sens de la Dunlending; une bonne charge Barbare avec quelques armes de sièges en retrait protéger par les gardes solaires. Une petite attaque sur un autre flanc... Enfin, hmm; Elle voulais voir Meduself, la maison d'Or de Wulf; A l'image de ses soldat qui revêtait des armures recouverte de faux or pour éblouir ennemis. Là, les nuages couvrais le ciel et n'éblouir personne. Alors que dans le ciel, cacher des yeux du Rohan, un nombre hallucinant de gardes Crébains volait en silence. Peut-être un jour y siègerai elle, une fois le Rohan tomber aux mains de ceux de son Pays...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Lun 12 Oct 2009 - 20:23
Le caporal Eogam et les sergent Eothar se trouvaient en haut des marches de méduseld. le vent s'était levé, faisant claquer les oriflammes et les étendards.

Les deux deux rohirrims observaient l'arrivée de l'indigne délégation. Les armures de la garde d'or reflétaient les rayons persistants du soleil.Ces éclats impies semblaient un défi au château d'or.

Le sergent sentit la tension du caporal , il lui dit, une main apaisante sur l'épaule droite

"Eogam, va chercher Gallen"

Eothar sentit de nouveau le colosse se tendre.

Sans regarder le caporal, Eothar déclara d'une voix ferme:

C'est un ordre, Caporal

Eothar connaissait Eogam, le géant avait tendance à être disons épidermique.

Le sergent regarda un instant la délégation ennemie . Il souffla et revêtit son heaume doré, autant être préparé, le lieutenant saurait réagir.

Le caporal retrouva Gallen devant la chambre de Dama Cella. Eogam expliqua la situation.

Au début, le champion du Rohan pensa que le grand blond avait bu trop de bières naines.

Les regards de Gallen et du lieutenant maréchal se croisèrent un instant.

Gallen dit d'un ton sec

"Eozar, protégez cette porte, la personne que j'aime le plus est derrière ainsi que la réponse à toutes nos questions"

Les deux officiers se quittèrent d'un signe de tête respectueux.

Gallen partit vers la porte d'entrée d'un pas rapide et martial. il dit silmplement à Eogam qui le suivait

"Caporal, va mander le roi Horgorwen diligemment à la porte principale, explique lui la situation"

Le géant blond partit dans la direction des appartements royaux. Gallen remarqua la précipitation de ces pas, Eogam était un bon guerrier mais bien trop impétueux.

Le lieutenant des gardes royaux du Rohan, émergea du Château d'Or.Immédiatement le vent claqua son visage. Gallen prit une longue inspiration. le vent du Riddermark , son pays, le Rohan.

Puis ses yeux bleux aciers toisèrent la délégation qui s'étalait à ses pieds.

Les espions rohirrims lui avait indiqué qu'une nouvelle souveraine aussi belle qu'implacable avait pris les rennes du pouvoirs. Nyviss était son nom. Gallen maudit le système de renseignement rohirrim qui occultait de se renseigner de manière plus précise sur leurs ennemis ancestraux. Il faudrait rapidement palier cette erreur.

La tension se lisait dans les yeux bleus de Gallen; le souvenir de la mort de ses parents et de sa sœur bien aimée le frappèrent au coeur. Gallen eut un goût de nausée qui remonta son œsophage.Gallen avait vengé sa famille, il avait tué un à un les membres de cette sale bande, la bande de Kern et il avait pris son temps au risque de perdre son humanité dans cette vendetta.Il ya trois ans il avait défait une horde de ce peuple barbare avec ses cavaliers du Rohan en une bataille sanglante et éprouvante pour les deux parties. Gallen ignorait si son nom était connu par les hommes des montagnes mai au tout cas ils allaient le connaitre c'est sûr !!

Nyviss avait donc réussi à réunir sous sa poigne les différentes tribus éparses, une performance qui en faisait un danger potentiel.

Avec une lenteur calculée, Gallen descendit les marches du Château d'or.

D'un geste rapide de sa main gauche, le lieutenant des gardes royaux ordonna au sergent Eothar de se placer sur la gauche de la délégation avec tous les gardes royaux. Immédiatement cinquante farouches gardes royaux effectuèrent la manœuvre.

Gallen observa la disposition de la délégation étrangère, elle était impressionnante mais en terrain dégagé. Le champion du rohan aperçut deux éoreds à moins de cinq cents mètres, il avait toutes les cartes en man et il était bien décidé à en profiter.

Gallen se posta donc à quelque mètres de la reine, son casque logé au creux de son bras droit. Le champion du Rohan n'aimait son air supérieur.

Sa voix de stentor s'éleva dans un silence de mort,symbole d'une tension palpable.

"Reine Nivyss, je me présente, Gallen mortensen, champion du Rohan, je suppose que votre présence ici est liée à la mort du Roi Thénéor. votre arrivée est une surprise pour nous. Notre roi arrive sous peu, il prendra acte de votre venue et accepter ou non votre entrée à Méduseld. Sachez que sinon vous devrez repartir"

Gallen ajouta

"Sachez que vos armes vous seront retirées et que nos cavaliers peuvent fondre sur vous en un instant"

Le rohirim scruta de ses yeux inquisiteurs la délégation et découvrit le général Bérama; les dux hommes s'étaient croisés lors de la victoire de gallen mais leur duel n'eut pas lieu,
Berama ayant fui le champ de bataille. le visage de Gallen se durcit;ses yeux étaient devenus des billes éclatantes dures comme de la pierre.

Il regarda le général Berama farouchement:

"Général Bérama, j'espère qu vous n'écouterez pas nos ordres, histoire de finir certaines histoires du passé. les morts de Fornost se réjouiraient de cette conclusion"

Gallen avait un sourire sans joie qui ressemblait à un rictus de souffrance.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivyss
Suzeraine d'Enedwaith
Suzeraine d'Enedwaith
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : Pays de Dun...
Rôle : Suzeraine des Dunlendings.

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunlending & Rohirrim
- -: 21 hiver
- -:

Lun 12 Oct 2009 - 22:46
L'attente fut assez gênante; ne pas bouger, avec cette température; Était vraiment, extrêmement gênant. Si elle n'avais eu de fierté; Elle ne ce serai retenue de trembler comme une feuille résistent au vent intense d'un vent assassin sur une branche. Son général Gurlok lui non plus, il ne tremblai pas... Pourtant, sa tenue légère dans son cas aussi aurais due agir avec le même effet, mais là encore; rien... En fait, seul le Hobbit, et un bon nombre de soldats, semblait avoir froid. Reposant son regard sur son Hobbit, et grimaçant d'un 'petite' déformation volontaire et anodine du visage. Détachant sa cape de fourrure de Warg brun; Elle la tendit à son Architecte qui avait totalement arrêter son étude de la cité par ses tremblements. Disant son nom, elle retira la grimace pour lui sourire; Et le Hobbit ce saisit de la cape bien volontiers !

Finalement; son général passa entre son cheval et le poney du Hobbit et la regarda. Berama avait froid, et ses quelques pas semblèrent lui réchauffer le corps et le cœur. Car l'inquiétude ce lisait sur son visage, il marmonna alors quelques mots à sa suzeraine sans la regarder; Lui indiquant il valais mieux pour eux partir; Qu'avait il donc à cacher ici ? Lui qui défendait le Rohan, comme les autres contrées; De la fourberie et l'influence de Gurlok sur la suzeraine. La question semblait devoir rester sans réponses; Car lorsqu'elle lui demanda, il ne répondit guère. Et retourna à sa place, en arrière des cheveux du général des armées, de la suzeraine et le poney du Hobbit.

Enfin ! Oui, enfin ! Les portes s'ouvrirent, Nivyss restât assez droite; C'était son premier voyage à l'étranger, sa première visite d'un ennemi dit héréditaire. Bien qu'au yeux d'une majorité de son peuple, il n'avais plus rien d'un ennemis. La 'troupe' d'accueil était approximativement aussi grande; L'homme tenait un casque sous son bras et était à pied, comme tous les autres; Ceci dit... Elle ne ferait pas l'affront de rentrer en Edoras à cheval ? Hmm; l'idée lui traversât un instant l'esprit, mais elle ce décida et regarda de manière assez intense, sourcil froncer son Général en chef Gurlok. L'obligeant lui aussi à descendre lorsqu'elle sauta de son cheval; Et confia les rennes au Hobbit, lui aussi descendus. Quelqu'un ce chargerai des trois équidés une fois dans la cité, certainement...

Bien que l'homme fut légèrement plus grand que Nivyss; l'impression d'infériorité était toujours comblée par Gurlok, un géant de plus de deux mètres et aussi épais qu'un Nain. Et puis, ce genre de détail était loin de son esprit... Il prit alors la parole; et ainsi; Dans un premier temps, elle écouta les dire du dit « champion »; Arquant un sourcil lorsqu'il ce nomma lui même champion... Il n'avais rien d'un champion, à l'humble avis de Nivyss. M'enfin... Elle fut plutôt gênée lorsqu'il ajouta ses dernières paroles à son encontre. Elle aurais alors bien répondue mais il enchaina en parlant à son général; Celui-ci, prêt à bondit avança d'un pas rapide vers le champion... Mais fut stoppé par un bras tendus de Nivyss; Alors qu'un gros Crébains ce posa sur l'une de ses épaules.


« -Très bien; Alors attendons votre Roi, et prenez nos armes. Mais, je ne parle que pour toi -Gallen- » Son nom fut prononcer comme s'il fallait ingurgité du poison pour cela « -Pense ! Si cela tes possible, et Calme tes Ardeurs de Rohirrim Primaire ! » Là, sous son casque, le général de la garde sourit aux paroles de la suzeraine qu'il contester d'habitude... « -Et je te prierai de t'adresser à moi avec plus de respect; à l'avenir... Je ne prend pas sur moi en venant en amis pour présenter respect et hommage a ton Roi, pour ce genre d'accueil... »

A cet instant une énorme Corneille ce posa sur son épaule, de nouveau; faisant ajouter à Nivyss: « -Il faudra annoncer le seigneur Crébain aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Lun 12 Oct 2009 - 23:22
les gardes royaux s'étaient dangereusement rapprochés de la reine suite à ses propos disons peu respectueux.

Gallen stoppa ses hommes d'un geste du bras, le m^me utilisé par Nyviss utilisé pour arrêter Berama

Gallen eut un sourire sans joie en entendant les dires de la reine

"Reine Nyviss, tu noteras que je te nomme reine , j'apprécie ta venue en ces heures sombres mais ton général est un tueur d'enfants rohirrims et nous avons certains griefs en cours qu'il faudra régler un jour mais ce n'est pas appremment le bon jour.Mais je paye toujours mes dettes; n'est ce pas Berama"

Le ton était léger presque enjoué. puis les yeux bleus aciers fixèrent ,flamboyants, le général qui soutint le regard implacable et féroce.

Mais n'aie crainte Berama, tu ne pourras pas toujours de cacher derrière ta souveraine

puis Gallen regarda un moment l'architecte et le colosse

"tu as des compagnons bien hétéroclites Reine Nivyss"


Gallen ménagea une pause

"Très bien, j'accepte que vous gardiez vos armes, je reconnais avoir été prompt à la colère. votre venue est un signe de paix , vous avez pris des risques pour venir à Edoras. Et le peuple du Rohan respecte la vaillance comme vous le savez. je m'engage à ce que aucune agression ne vous soit faite pendant votre séjour. Vous serez logée dans l'aile nord du château, avec seuls cinq gardes, vos deux compagnons et votre.......... général. votre escorte campera au dehors de la ville sous la garde d'une escouade des cavaliers du RoHan; mais ceci doit être validé par le roi Horgorwen"

La délégation put entendre le mécontentement et la surprise des gardes royaux. les messes basses furent stoppées par un signe de la main péremptoire de Gallen

Galen salua respectueusement d'un signe de tête Nyviss à la fin de son discours, mais ses yeux étaient toujours tournés vers Berama


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivyss
Suzeraine d'Enedwaith
Suzeraine d'Enedwaith
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : Pays de Dun...
Rôle : Suzeraine des Dunlendings.

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunlending & Rohirrim
- -: 21 hiver
- -:

Mar 13 Oct 2009 - 1:08
.-*~NIVYSS~*-.
& cie.


Quelques gardes tentèrent de ce rapprocher, la haine aux yeux, la rage à la bouche; Nivyss les ignora tous simplement. Si incident il y avais, le Rohan y perdrai autant que le pays de Dun; Alors, l'autre aller les arrêter, dans le cas contraire et bien; tant pis ! Elle arqua juste un sourcil en signe de défiance envers ses soldats qui furent stopper par leur chef. D'ailleurs, pourquoi s'entravaient ils ? Elle, elle n'avais fait que réagir en logique aux attaque du Rohirrim et au manque de déférence due à son rang. S'il devais y en avoir qui saute sur les autres, c'était bien ses soldats à elle, enfin...

Le Hobbit lui trembler toujours envelopper dans la cape; Gurlok lui, fixer d'un regard implacable le champion; Qui ressembler plus à une mouche qu'à quelque chose s'apparentant à un champion, de son propre point de vus. Sa sagesse le fit agir comme sa suzeraine à cette approche colérique, sans broncher.

Lorsque l'autre sourit, le sourcil arqué ce dressa d'autant. Il dit alors que son général était un tueur d'enfant Rohirrim, et elle pensa sans rien en montrer; Quelle devrai le faire médailler pour sa... Parce que, ainsi... Il n'était pas si pacifique et pour les autres Royaumes qu'il le laisser entendre. Elle jeta un regard à Berama et lui sourit avant de retourner ses yeux, de manière hésitant entre le soulagement d'un poids et l'affublement d'un second moins lourds. Elle ne répondit cependant pas, car le Rohirrim semblait désirer un temps de parole plus important.

Durant ce temps le champion du Rohan avait regarder la compagnie de la reine de Dun: Avant de la commenter; Nivyss sourit doucement, une première accalmie ? Le silence qui suivis profita à Nivyss pour répondre sans précipitation mais assez fraichement tout de même:
« -Ma compagnie est à l'image de ma capitale; Ou beaucoup de Hobbit, d'Arnorien, Gondorien et de Dunlending ce côtoient... »

Elle pue sourire plus aimablement lorsque le champion accepta que leurs armes reste en leurs Possession. L'idée de laisser son épée principale entre les mains de Rohirrim l'aurait peut-être fait rentrer chez elle... Sacrilège en la mémoire de Wulf que cela eu était... Enfin; Ce n'était semble il plus le cas; Toute fois elle souhaita revenir sur le sujet 'Berama et ce Rohirrim': « -L'honneur est d'importance capital; Alors mon général répondra de ses actes; En temps, et en heure. » Voilà un bon moyen de ce débarrasser de lui, l'opportunité qu'elle cherchai depuis un bon moment déjà ! Ce Rohirrim lui offrait sur un plateau d'argent ! Sinon, cela ferai un beau spectacle... Ou le Pays de Dun marquerai sa supériorité. Enfin, le ton sérieux employer passa de nouveau pour re faire place à un sourire, qui vis ajouter: « -Si ton roi valide cela, j'en serai honorée. Et Berama resteras dehors avec la garde. » Fini elle tout en souriant machiavéliquement à l'intention de son général de garde.

Durant tous ce temps la corneille impériale ne broncha pas, attendant la venue du roi du Rohan. Pour ce faire une idée du pays, de son futur, des possibilité d'expansion des siens souvent trop mal perçus...


.-*~BERAMA~*-.


De son coter; Berama lui eu un pas de recul. Il n'était pas lache de coutume; Loin de là. Mais étrangement, ce champion lui faisait peur. Enfin, Berama n'était qu'un Arnorien de naissance; Nullement étonnent qu'un Rohirrim lui face peur. Toute fois lorsque les hommes s'avancèrent il fit un pas en avant mais ne dépassa pas la limite marquer par sa suzeraine tous à l'heure; Sans porter la main à son épée; Il avais juste préparer son bouclier à défendre celle-ci.

Ce vieux fourbe de Rohirrim sourit, et Berama recula d'un nouveau pas; Il vous alors parler mais sa bouche entre ouverte ne pus dire mot; Car le Rohirrim s'adressa à lui directement avant qu'il n'eût parler.. Il ce redressa alors sous le défi du Rohirrim et s'avança de nouveau sans jamais dépasser la limite; Sans dire mot, sourcils froncer à leur maximum ! Mais il attendit; Il ne parlerai pas, il n'avais rien à dire... D'autant qu'il était fier de ce massacre. Qu'il en avais était récompenser par la précédente reine malheureusement disparue à ce jour. Puis, finalement, lorsque sa suzeraine prit la parole, il pâlit légèrement; loin de lui l'envie d'un duel. Il était dors et déjà en sursit; Car non natif du pays de Dun et refuser l'occasion de prouver sa valeur... Il bomba donc le torse, bouclier bien placé, lance pointant vers le ciel (un espèce de garde à vous donc) il répondit avec tous l'honneur qu'il pus, malgré la haine de sa suzeraine qui c'était multiplié en quelques secondes:
« -Je serai ravis de faire valoir l'honneur de mon Pays; Et le mien ! Dès que vous l'aurez décider.. Ma reine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hogorwein
Citoyen


Nombre de messages : 63
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -:
- -:
- -:

Mar 13 Oct 2009 - 20:17
partit


Dernière édition par Hogorwen le Ven 16 Oct 2009 - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mar 13 Oct 2009 - 21:54
Gallen observait son roi avec un sourire triste, ses yeux étaient flamboyants, c'était la première fois qu'une once de compréhension passait entre les deux guerriers.

Gallen effectua un rapide signe de main et cinq gardes royaux formèrent un coin, escorte de Nyviss et de sa délégation

Puis le champion du Rohan s'adressa au sergent Eothar

"Méne la reine Nyviss dans les appartements nord, l'ancienne demeure de Langue de serpent et veille à ce que le meilleur accueil lui soit fait"

Gallen fit une révérence vers Nyviss et fit le salut guerrier des rohirrims, le poing fermé au niveau du coeur vers Gurlock

Puis le lieutenant des gardes royaux descendit le monumental escalier

"Général Bérama, vous allez mettre votre campement derrière la falaise en contrebas de Méduseld , La compagnie des cavaliers du Rohan menée par le lieutenant Eodod Seland vous accompagnera"

Puis Gallen tourna le dos à son ennemi s'apprêtant à monter les marches.Néanmoins il tourna la tête et lança d'un ton innocent

"Tu sais Berama, Kern a supplié que je lui laisse la vie, nous verrons ce que tu feras"

Gallen resta stoique, immobile ,au milieu de son ascension;regardant;les yeux enflammés ,Berama. Cette situation de statu quo et de joute verbale lui plaisait au plus haut point.Il doit avouer qu'il attendait la réponse du général.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Dim 18 Oct 2009 - 16:53
Les gardes Rohirrims avaient ouvert la lourde portes du château d'or aux seigneur. Au dehors, une très importante délégation occupait l'espace au bas de l'imposant escalier. Des barbares pour la plupart bénéficiant d'équipements et armements pour le moins hétéroclite allant de la fourche, au gourdins en passant par hallebardes et épées. Visiblement, le pays de Dun venait lui aussi rendre un dernier hommage au roi Theneor …

A l'avant de la délégation, quelques personnes avaient déjà monté quelques marches. Ces personnes devaient être les représentants et responsables de l'énorme délégation. Une jeune femme, très faiblement vêtue, c'est le moins que l'on puisse dire, dominait les autres en taille et en prestance.

Laurelin, bien que ne l'ayant jamais rencontré, reconnu la suzeraine d'Edenwaith. Les descriptions qu'on lui en avait faites correspondaient en tout point à cette jeune femme. Grande, élancée, plutôt jolie pour une humaine et … Portant quelques tissus de peaux … Très peu en vérité.

Le seigneur des Havres, à l'instar d'autres dirigeants en terre du milieu, n'avait que peu apprécié la défection du peuple de Nyviss, la Suzeraine d'Edenwaith, lors de la terrible bataille du grand nord cinq ans plus tôt. Sa neutralité, à l'époque, avait été mal comprise et très mal acceptée. L'absence de Nyviss à Fondcombe, lors du conseil précédent la pénible marche vers le Forodwaith avait été qualifié de lâche par les moins diplomates des dirigeants de l'époque …

Au milieu de l'escalier, à quelques marches l'un de l'autre, Laurelin pouvait apercevoir Gallen Mortensen faisant face à celui que la femme du lieutenant avait nommé Berama. Les deux hommes n'en étaient pas encore venu aux mains mais, les armes étaient levée et la fureur, la colère des deux hommes rendaient l'atmosphère électrique. Personne ne disait mot, tous attendaient un affrontement qui semblait inexorable.

Laurelin regarda le seigneur d'Esgaroth et tout deux se mirent à descendre lentement les marches en direction des deux rivaux. C'est le seigneur Skaline qui héla le premier les deux hommes ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faroth
Chasseur
avatar

Nombre de messages : 7

~ GRIMOIRE ~
- -: Demi-Elfe
- -:
- -:

Lun 19 Oct 2009 - 11:17
Un cri déchirant. Il venait de l'extérieur de la ville. Quelqu'un s'avançait. Il titubait. On aurait dit qu'il avait bu. Ses yeux étaient comme fous. Il avait une capuche. Il s'approchait difficilement. Il cria de nouveau. Son cri était difficile à comprendre.

" Idama "

Quelque chose qui ressemblait à ça. Personne ne savait comment réagir. Il portait des vêtements usés. Il avait du beaucoup marché. Un coup de vent releva sa capuche. Ses oreilles étaient affreusement mutilées. Son teint était mat. Le fruit de l'action du soleil et de la crasse. Il avait du sang sur les mains. Pourtant il n'était pas blessé. Ca devait être le sang d'une proie.
Il s'approchait de plus en plus. Il dépassa les barbares. Il s'avançât vers la porte. Un garde l'arrêta.
L'autre tomba à genoux. Il s'accrocha à ses jambes. Son cri devint une supplique.

" Idama... Nidnama... Lorien..."

Des larmes coulaient sur ses joues. Des larmes de désespoir.Son visage grimaçait de douleur.

" Pardon... Pardon... Je vous laisse les la.."

Il perdit connaisance.

Qu'avait il dit, n'avait il pas fait une erreur ? Il jouait un jeu dangereux contre le poisson qui avait pris son esprit et maintenant il arrivait au bout. Il avait un impérieux besoin du Seigneur Nidnama... Il ne pouvait plus attendre, les lésions risquaient d'être irréversibles. S'était il assez rapproché du Seigneur Elfe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Lun 19 Oct 2009 - 22:13
Erco marchait en t^te, suivit de très près par Laurelin et ses deux compagnons. Son épée était encore dans son fourreau, mais il était près à dégainer Amdir pour stopper tout duel qui mettrait en péril la paix du Rohan.
Le Seigneur d'Esgaroth ne prêta pas attention aux personnes autour de Gallen et de son adversaire. Heureusement pour lui que la Reine était déjà partis, cela aurait put tendre d'avantage l'atmosphère.
Le rohirrim était à présent à quelques pas de son compatriote et eut peur durant un bref instant qu'il arrive trop tard pour empêcher le rixe. D'instinct il héla Gallen avec force et autorité:

-Gallen!

IL franchit les quelques mètres qui les séparaient et lui posa une mains sur l'épaule, tout en le calmant:

-Calme-toi je t'en supplie. Le Rohan n'est pas prêt à soutenir une guerre contre cet ennemi ancestral....Encore moins dans une situation militaire et politique actuel, avec en plus l'enterrement de notre Roi, nous courrions à la défaite et donc à un massacre de nous soldats, tes soldats....


Il reprit son souffle et fixa son interlocuteur droit dans les yeux, voulant lui faire passer un message bien plus puissant que n'importe quel parole. Il reprit de plus belle:

-Je comprends ta haine pour l'avoir aussi nourrie, et pour la nourrir encore, mais il y a un moment pour tous...et ce soir n'est pas le moment pour la vengeance...Laisse passer l'enterrement, et je te jure que l'on le traquera ensemble et que tu l'abattra de ta propre main....Fait moi confiance...le sang des rohirrime coule dans nos veines...

Il se tut et attendit la réponse de Gallen, il espérait que ses paroles allaient stopper cette affrontement. il craignait aussi d'en avoir trop dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmara
Capitaine Elfe de Mithlond
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 22
Localisation : Quelque part entre deux époques, probablement perdu dans mes pensées...
Rôle : Capitaine de Mithlond

~ GRIMOIRE ~
- -: Noldo de sang pur.
- -: Environ 6800 ans, mais personne ne connaît le nombre exact, Valmara lui-même ayant cessé de compter. Tout ce qu'on sait, c'est qu'il est ne la même année qu'Earendil le Demi-Elfe.
- -:

Lun 19 Oct 2009 - 22:19
Valmara suivit le groupe à travers les méandres du Château d'Or, jusqu'à l'extérieur. Là, il aperçut Nyviss, la Reine d'Enedwaith. Du moins, c'est ce qu'il déduisit d'après les rumeurs qu'il avait entendues à son sujet. Au bas des escaliers se trouvaient Gallen Mortensen et un homme; ils se regardaient et n'avaient pas l'air de s'apprécier. On aurait dit que l'un d'eux se préparait à sauter à la gorge du second. Cet homme devait être Bérama, celui dont Dame Farma disait que Gallen avait juré de le tuer. Cette rencontre cordiale pouvait donc aussi bien se terminer en bain de sang.

Et ça, se dit Valmara, pour sûr, ça n'entrait pas dans les plans d'Hogorwen...

Mais ce n'était pas le moment d'avoir des pensées sordides. Il fallait agir, et vite. Pourtant, le moment n'était pas encore venu pour Valmara de s'annoncer. Il laissa plutôt la place à Laurelin et Erco Skaline, qui sauraient sûrement raisonner le rohirrim. Le Capitaine de Mithlond se déplaça vers un recoin plus sombre du hall, d'où il pouvait tout de même voir le déroulement de la scène. Si jamais cela tournait au vinaigre, il se tiendrait près à agir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waste.forumactif.com
Hénoch
Vagabond
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 24
Localisation : Au Rohan
Rôle : Vagabond

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 49 ans
- -:

Lun 19 Oct 2009 - 23:13
Hénoch était sorti du palais lorsqu'il avait vu des seigneurs le quitter rapidement, alors le vieux sage en fit de même. Hénoch se trouvait juste derrière un chevalier, et un homme qui devait être son ecuyer. Il les suivit jusqu'à ce qu'ils se retrouvent dans le cercle qui entourait deux hommes, un deux etait un rohirim. Si le Chevalier n'était pas intervenu, l'Ermit pense que les deux hommes se seraient jeté l'un sur l'autre et se serait entretuer.
Hénoch donna un coup de coude à l'homme qui jugeait être un écuyer et lui adressa la parole:
- Hey, le jeunot, tu sais qui sont les deux hommes prêts a s'entretuer? Et c'est qui le chevalier la? Je comprend pas tout.... Je viens juste d'arriver.
Le solitaire marqua une pause et reprit sur un ton un peu presser comme si il avait oublié de dire quelque chose:
- Oh excusez mon manque de politesse, je me nomme Hénoch. Je suis qu'un simple Vagabond un peu philosophe sur les bords. Qui etes vous?

Le vagabond s'appuya sur son baton de sa main gauche et tendit une main vers l'ecuyer en signe d'amitié. Hénoch était intéressé par la tournure des évènements au pays des chevaux. Le fait qu'il y ait des hommes du pays de Dun et leur belle reine venu pour l'enterrement de leur Enemie a quelque chose d'étrange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mar 20 Oct 2009 - 11:57
L’altercation entre le champion du Rohan et le dénommé Barama risquait de mettre le feu aux poudre. Beaucoup des barbares de la suzeraine d’Edenwaith s’étaient rapprochés n’attendant qu’un geste du lieutenant Mortensen pour se jeter dans la bagarre et il en était de même au sein des soldats rohirrims présent.

La voix du seigneur d’Esgaroth avait résonnée claire et forte devant le château de Meduseld. Le ton était ferme …

Laurelin l’avait accompagné dans l’escalier mais après avoir descendu quelques marches, son regard fut attiré par ce qui semblait être un homme ivre … Il suivit des yeux le parcours chaotique de la forme emmitouflée dans une cape, jusqu'à ce qu’une rafale de vent ne lui ôte son capuchon révélant un visage marqué par la souffrance …

Soudain, l’homme s’écroula à deux mètres de lui, aux pieds d’un garde rohirrim. L’elfe de la mer eut juste le temps d’entendre une voix faible réclamer l’intendant de la Lorien … Nidnama ! Le garde regarda Laurelin embarrassé ne sachant visiblement que faire …

Le maitre des Havres Gris s’approcha et se pencha vers le corps inerte du nouveau venu, espérant en en apprendre plus mais visiblement, l’homme avait perdu connaissance …

Que faire …

Allait-il prendre le risque d’emmener cet inconnu jusqu’à son ami ? Il leva les yeux cherchant du regard sa compagne … Elle semblait pour l’instant absorbée par la les deux rivaux qui se toisaient sur l’escalier …

Il se retourna à nouveau vers la forme étendu au sol pour l’examiner plus attentivement. Son regard fut aussitôt attiré par les oreilles affreusement mutilées de l’inconnu … Le teint du visage était blanc comme neige, cadavérique … Il ne respirait presque plus.

Il prit finalement sa décision et s’adressa au garde Rohirrim :

- Cet homme à besoin de soin, veuillez avoir l’obligeance de m’aider à le mener à l’intérieur, je vous remercie !


Puis Laurelin s’adressa au capitaine Valmara :

- Capitaine, cherchez le seigneur Nidnama je vous prie, soyez prompt, il n’en a plus pour longtemps ! Nous attendrons à l’intérieur, juste à l’entrée …

Alors que le capitaine Valmara s’élançait à la recherche du maitre guérisseur. Laurelin et le garde du Rohan avait pris en charge la victime, l’emportant prestement vers le château …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 21 Oct 2009 - 1:27
Pour Gallen le temps s'était arrêté. En fait son duel avec Berama avait déjà commencé, par le regard. Et gallen sentait la peur chez le général des gardes d'or, peut être pas une peur mais une crainte.

Gallen entendit la voix dure d'Erco. Sa tête se tourna au ralenti vers son compatriote.

Son regard s'adoucit.Sa mâchoire crispée quelques instant avant semblait redevenir vivante. Le champion du Rohan monta calmementà la rencontre du seigneur d'Esgaroth.

Gallen dans un geste d'amitié posa sa robuste main sur l'épaule droite du comte

"Seigneur Skaline, vous avez raison, et nous vengerons notre peuple ensemble"

puis d'un air de malice Gallen lança pour Berama

"Tu pourras dire qu'aujourd'hui un rohirrim t'a sauvé, Berama"

Le lieutenant fit un signe du plat de la main droite et instantanément les cinquante gardes royaux présents manoeuvrèrent et "escortèrent" la garde d'or à l'extérieur d' Edoras.

La délégation du Dun était resté au sommet des escaliers de Méduseld;

Gallen eut un franc sourire vers Erco

"Merci seigneur, si je puis me permettre, je souhaiterai vous appellez dorénavant ami"

Gallen aperçut laurelin avec un homme inconscient. immédiatement gallen transmit ses ordres et trois gardes royaux aidèrent le seigneur des havres gris.




Gallen aperçut Farma restée en haut des escaliers au coté de Dame Silivrien et le capitaine Valmara, gallen lui fit un clin d'oeil pour la rassurer Et son air redevint déterminé, il s'avança vers Hénoch, l'oeil avisé, accompagné de deux gerdes royaux.

Gallen se posa devant le vagabond

"Qui es tu viel homme appartiens tu à une délégation, décline ton identité, on ne rentre pas dans Méduseld comme dans un moulin"

Pendant ce temps, Farma souffla un bon coup, rassurée par le comportement de son époux mais dans le même temps elle obsevait de biais la reine Nyviss vêtue plus que légèrement.Elle interrogea du regard Dame Silivrien à ses cotés.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Mer 21 Oct 2009 - 11:43
Silivrien avait embrassé la scène d’un regard neutre et acéré, propre à analyser rapidement la situation. Elle n’avait pu que remarquer la plastique spectaculaire et grandement exposée de la Reine Nivyss, mais elle n’en montra pour autant aucune émotion particulière, se contentant de répondre à voix basse à l’interrogation muette de Farma, sur un ton légèrement agacé qui indiquait clairement son profond déplaisir de s’être déplacée pour à peu prés rien…

-Je ne la connais pas, mais je présume qu’elle dirige la délégation de Dûn ?...Bien…ma chère, maintenant que ces messieurs ont fini de jouer et apaisé leurs montées d’hormones, nous allons peut-être pouvoir retourner à notre tricot ?...

Et pourtant, les mailles à l’endroit et à l’envers étaient loin d’être sa tasse de thé, encore que depuis la naissance des jumeaux elle s’y soit un peu mise, mais sans aucun doute, sa seule envie du moment était celle de se blottir dans les bras de Laurelin, et de goûter au plaisir d’une longue nuit de repos…Ceci dit, il se trouvait que les bras du dit Laurelin étaient à ce moment précis particulièrement encombrés par le transport d’un blessé, ce qui incita la Dame d’Elostirion à rejoindre son époux pour s’enquérir de la gravité du problème…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mer 21 Oct 2009 - 11:50
Alarthor fut accoster par un vieil homme pas commun du tôt. Ses expressions étaient peu utilisé, et encore moins sur la personne d'un Chevalier, mais il 'y fit pas attention, se rappelant ce que son Maître lui avait appris depuis son plus jeune âge: les apparences sont trompeuses. Depuis Alarthor s'était jur de suivre cette sorte de citation à la lettre, et jusqu'à maintenant il ne lui avait jamais fait défaut. Il n'allait pas commencer aujourd'hui. Il répondit donc avec un ton calme:

-Ces deux personnes sont le Lieutenant Gallen, et l'autre est le Seigneur d'Esgaroth, mon maître....

Il fit une pause, puis il répondit avec un aire amusé. Apparemment ce Hénoch l'avait prit pour un simple écuyer. C'était souvent le cas, mais cela ne dérangeait en aucun cas Alarthor prenant sa comme une preuve qu'il paraissait plus jeune qu'il ne l'était...

-Quand à moi, je me nomme Alarthor, je suis Chevalier au service du Seigneur d'Esgaroth, ainsi que son conseiller.


Il allait répondre lorsque Gallen arriva à demanda tout un tas d'informations sur le nouveau venu d'un ton assez agressif.

***


Erco lança un grand sourire à Gallen lorsque celui-ci posa sa main sur son épaule. Si des autres Seigneur était présent, ou membre de la noblesse, ils se seraient sans doute choqué de voir un tel geste entre deux personnes si différente et qui se connaissaient si peu. mais Erco était un Seigneur humble, qui se rappelait de ses origines et qui s'était refusé en accédant à son haut poste de devenir hautain. Il répondit donc sans hésiter à la question de Gallen:

-J'accepte, mon ami....Et notre traque sera chantée par nos enfants et petits enfants.


Puis il suivit son nouvel ami vers la personne à terre. Elle semblait mal au point. Très vite les gardes royaux la prirent en charge ce qui rassura le Seigneur d'Esgaroth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hénoch
Vagabond
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 24
Localisation : Au Rohan
Rôle : Vagabond

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 49 ans
- -:

Mer 21 Oct 2009 - 22:59
Hénoch vvit rapidement les gens ce dispercer et le jeune homme avec qui il parlait lui déclina son identité, ainsi le vagabond lui repondit:
- Enchanté de vous connaitre. Et merci de m'avoir indiquer qui était ces deux messieurs, tiens d'ailleurs, le Champion du Rohan se dirige par ici et il n'a pas l'air de très bonne humeur suite à ce petit imprévu. Je vous laisse. J'espère vous revoir incessamment sous peu.

AInsi le dénommé Alarthor, quitta Hénoch lorsque Gallen arriva avec quelques gardes royaux du Rohan. Il le somma de déclarer son identité et de devoilé pour quelles raisons il était au Rohan.
- N'a t-on plus aucun respect pour les personnes agées? J'ai conscience que je fais vieux, mais je n'ai que 49 ans vous savez. Et ce n'est point parce que vous ètes le Champion du Rohan, que vous avez tous les droits, Monsieur. Je me présente, je me nomme Hénoch, je suis un simple vagabond, et je suis venu dire rendre hommage au triste defunt roi du Rohan. Est ce quel que chose de condamnable de vouloir honorer une connaissance de mon ancienne maître. Je n'appartient a aucune delégation, je suis sous le joug d'aucun maître. Cela vous dérange-t-il Maître? Cela peut vous paraitre inconcevable peut être? Mais je tiens cette idée d'un vieille ami, il disait " L'homme est condamné à être libre". Ainsi je suis libre d'aller où bon me semble. Donc qu'allez vous faire de moi, Champion...

Hénoch s'appuya de ses deux mains sur son baton en écoutant attentivement la réponse du Rohirim. Il voulait voir comment allait réagir cet homme qui vivait sous la régie de quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 21 Oct 2009 - 23:38
les yeux de Gallen lançaient des flammes pendant le discours plain de malice d'Henoch.

Gallen s'apprêtait à répliquer, lorsque le jeune Eothain son jeune ecuyer s'approcha de lui et lui parla à l'oreille. eotahin en bon ancien voleur d'Aldburg tait au couarnt de tout et était devenu les eyux et l;es oreilles de Gallen à méduseld

Henoch put entendre le jeune homme murmurer à l'oreille du champion du rohan

"Orwen est venu voir le roi d'Arnor il y a peu de temps, il est vite ressorti des appartements"


Gallen répondit simplement d'un ton vif

"Trouve le et dis lui que je veux lui parler après l'enterrement de Thénéor"


Le champion du Rohan contint sa surprise mais ses yeux reflétaient son état d'esprit.

Eothain partit en courant vers Edoras.

Les yeux bleux aciers du champion du Rohan.

Sa voix gronda comme la tempête, mais gallen avait un sourire sardonique accroché aux lévres.

"Mon droit ,Messire Henoch est ma mission, la protection du Rohan et donc de ses invités. Je ne vous empêche nullement de rendre hommage à feu mon roi Thénéor. Sachez que je suis un rohirrim et donc un homme libre, Avoir un souverain ne veut pas dire être un esclave. un homme libre doit suivre ses valeurs, voilà ma conception de la liberté. Et vous vagabond vous croyez vous libre, prisonnier de votre anticonformisme?

Bref je parlerai bien des heure avec vous de la liberté mais vous ne pouvez pas rester dans l'enceinte de Méduseld, question de sécurité ,je vous invite donc à prendre une chambre à l'auberge d'Edoras, diters que vous venez en mon nom, Hénoch"

Gallen se tourna et continua son ascension de l'escalier du château d'Or, il lança vers le vagabond

"j'espère terminer cette conversation plus tard mais surtout prier pour l'âme de notre roi avec vous noble voyageur "


Gallen continua ensuite sans un mot d'un pas décidé, rejoignant Laurelin et l'homme inconscient


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivyss
Suzeraine d'Enedwaith
Suzeraine d'Enedwaith
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : Pays de Dun...
Rôle : Suzeraine des Dunlendings.

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunlending & Rohirrim
- -: 21 hiver
- -:

Jeu 22 Oct 2009 - 7:30
Les choses ce passèrent de sorte à ce qu'on attribua quartiez et zone à la délégation de Dun. La zone était bien entendus en point de faiblesse stratégique; Alors que les quartiers était les plus mal vus de la cité. Avais il seulement était entretenus ? Habiter une seule fois ou prêter a quiconque de glorieux ? Cela allait sans dire que c'était peu possible. Qu'on attribua de tels quartiers à sa personne ne choqua d'ailleurs en aucun point Nivyss; Les gens du Rohan était incapable d'ouverture d'esprit. Incapable aussi d'imaginer que le Pays de Dun puisse désirer la paix... Et peut être qu'il n'y en aurais pas, si le Rohan ne ce décomplexer pas un minimum de ses affres du passé... Elle jetas alors un regard à son général; arquant un sourcil; et celui-ci grimaça; Grimace qui indiquer une certaine colère et envie de frapper, alors que ses yeux est es traits eux; rester impassible. Une grimace qui ne s'adresser pas à répondre à Nivyss; Mais au pseudo champion du Rohan, qui faisait un salut ''guerrier'' si tentai que Gurlok eut pu comprendre qu'un Rohirrim ai le cœur guerrier plus que démoniaque.

Enfin bref; Suite a cette petite passe de salut; Celui qui les avais accueillit partit, descendant des escaliers précédemment monter par Nivyss et quelques autres. Il s'arrêta non loin du général de la garde de Tharbad; Indiquant quelques paroles à Berama, et celui-ci acquiesça d'abord simplement; Ayant bien en tête que tant qu'il était ici, il ne risquerai pas sa vie inutilement... Il était en sécurité, alors inutile de lancer une quelconque provocation ! Alors qu'il présenter son dos à Berama (hrp; tu descend et te trouve en face de lui, donc si tu te retourne, c'est que tu compte remonter ?) Pour le regarder retournant sa tête assez pour cela. Une énième provocation; énième qui celle-ci aurais pus faire mouche; Kern... Ce nom fit remonter pas mal de souvenirs en Berama; Kern était d'abord un des « chef de guerres » un rang connus dans le pays comme juste en dessous de celui de « grand chef de guerre », c'était un titre donné à tout chef ou ex chef de village (clan). Kern, était le nom d'un ex chefs de guerre; Connus pour sa rustrerie plus grande encore que celles des autres hommes de Dun; Il avais rallié à sa cause profondément traditionaliste un grand nombre de gens. Des Dunlendings d'abord, mais aussi d'autres... Et avais prit sous son aile un tout jeune soldat à l'époque: Berama. Ainsi Berama était devenus ce qu'il était; Un héros ! Grâce à cet homme, après moult aventures, et nombre de combats ainsi que d'autres histoires a travers le pays de Dun et le Rohan.

D'ailleurs l'évocation de ce nom n'eut pas d'effet que sur Berama qui fermant le poing sur sa lance et serrant le dos, ce contenta de regarder avec haine et rage le Rohirrim... En, fait l'effet ce répercuta jusqu'aux oreilles du géant général qui ce retourna aussi vers le Rohirrim. Il est à noté que Gurlok est, lui aussi; Profondément traditionaliste. A l'image de Gurlok, et fut chef de sillage à peut prêt a la même époque que celui-ci, d'un village tout proche. Il avais dont était un bon amis à lui. Il est sans douter que le géant aurait descendus les marches pour rejoindre le petit homme du Rohan et le frapper si une main minuscule en rapport la taille du général ne c'était pauser à hauteur de ce grand cercle de fer couvrant son corps au niveau des 'abdominaux'. Celui-ci regarda sa suzeraine; Qui avais entendus par Gurlok tant et tant d'histoire, que le nom 'Kern' était ressortit déjà quelques fois.

Ainsi Nivyss c'était aussi retournée, cependant elle ne souhaité par intervenir, elle souhaité voir la réaction de Berama. Pas celle de Gurlok. Ce fut à cet instant de l'histoire que des portes s'ouvrirent, et qu'un petit groupe d'homme en sortit, Arrachant le regard de Nivyss à la scène entre son général et celui ennemis pour celle des trois hommes sortant de Meduseld: Elle ne s'en retourna pourtant pas, ne jetant qu'un œil vers ceux-ci sans y prêter grand intérêt d'abord; jusqu'à ce qu'un regard trop insistant ne l'oblige presque à ce retournée pour défier elle aussi du regard ce qui semblait être un Elfe, par les oreilles. Des cheveux blancs et des trait fin et délicat; L'homme était fin et élancé. En fait, par cette allure plus féminine que masculine, l'homme dégouta Nivyss, qui n'avais rien de l'image de « l'homme » inculquée à la base de l'éducation Dunlendings.

Encore une fois, les éléments ce précipitèrent et une ombre vola dans les escaliers, l'ombre fut arrêtée avant de s'écrouler au pied d'un garde en hurlant; Aussitôt le regard de la Dunlendings quitta celui de l'effémine :Elfe:. Alors qu'il hurler des choses incompréhensible, ce détacha du groupe de trois un homme.

A son coter, le chargé de l'emmener aux 'quartiers' prêter par le Rohan semblait s'impatienter.
Nivyss remarqua cela et puisqu'elle trouver tous ses événement, finalement fort ennuyeux; Elle regarda Tom le Hobbit; Puis regarda le Rohirrim.


« -Et bien, qu'attend tu Rohirrim, amène mon conseiller Hobbit, qu'il puisse revenir m'indiquer ou ce trouve les quartiers plus tard et qu'il puisse travailler. » Elle regarda ensuite Gurlok: « -Tu devrais aussi y aller pour te calmer. »

Au même instant au centre des escalier, -Alors que Tom et Gurlok était tous deux emmener vers les quartiers prêter pour la délégation- Berama semblât s'être calmer; et avant que Erco ne dise mot; Il ce détourna et fit signe à ses soldats; avant de parler à son tour.

« -Inutile de me traquer, je ne suis pas lâche et ne quitterai pas mon poste à Tharbad pour éviter deux mi... » Il retint son insulte évidement « -Étai-ce, ta mère ? Ton frère ? Ou bien ta sœur ? Ou bien ton père peut-être ? Pour moi, Kern était tous cela à la fois... » Il descendit les marches alors que Gallen lui parler une dernière fois, mais il l'ignoras simplement, allant installé le campement avec ses hommes. Des hommes qu'il avais entrainer, aider, et chercher à lié des liens aussi fort qu'il en avais connu avec Kern, son maitre; Chose à la qu'elle il ne parvint jamais...

Juste après avoir parler, Nivyss c'était avancée vers l'Elfe qui soulevé l'ombre de tout à l'heure; un homme bien gravement blessé... Il fut si rapide dans sa décision qu'il s'adressa à Nivyss comme à des gardes (peut être a cause de celui qui la suivais ? (car je suppose qu'il y en à au moins un...)) Elle s'abaissa et passa l'un des bras ensanglanter derrière son cou pour aider l'elfe à soulever celui-ci. Alors qu'elle jeta un dernier regard vers Gallen 'noble voyageur' qu'il disais; Elle marmonna alors pour elle même:

« -Même les simples voyageurs sont mieux accueillis que nous ici... »

Elle suivis simplement le pas de l'Elfe qui sembler bien prit, pou préoccuper par la santé de l'homme en sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Jeu 22 Oct 2009 - 18:30
La surprise fut totale pour Laurelin lorsqu'il se rendit compte après quelques secondes que la personne qui l'aidait à transporter le corps inerte du blessé n'était en aucun cas le garde Rohirrim qu'il avait sollicité mais la Suzeraine d'Edenwaith en personne. Il faillit en lâcher son fardeau mais se rattrapa au tout dernier moment … Il déclara :

- Je … Je vous remercie Reine Nyviss mais il n'était pas nécessaire de vous donner cette peine. Le garde Rohirrim aurait certes fait l'affaire ! Voilà une entrée au château des plus étrange pour une souveraine. Elle ne sied pas vraiment à une dame de votre rang ...

L'elfe et la jeune femme montèrent quelques marches avant de se retrouver sur la plate-forme menant à l'entrée du château d'or. Difficilement, ils emmenèrent l'inconnu vers l'intérieur. Sur la gauche, il y avait une sorte de grand canapé de velours rouge. C'est là que les deux porteurs déposèrent leur fardeau.

Il considéra la Reine d'Edenwaith pendant un instant avant de déclarer, ne pouvant s'empêcher de sourire :

- Votre … Hum … Pantalon ? Heu … Culotte ? Culotte courte ? … Est-ce ainsi que vous nommez cette … Chose ? … Quoi qu'il en soit, elle est toute tâchée du sang de cet inconnu à présent ...

Puis il s'occupa du blessé ...

- Puisque vous vous êtes si gentiment proposée Reine Nivyss, voulez vous continuer à m'aider ? Ôtons lui cette cape crasseuse ...

hrp// La suite dans un nouveau sujet svp Wink //


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hénoch
Vagabond
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 24
Localisation : Au Rohan
Rôle : Vagabond

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 49 ans
- -:

Jeu 22 Oct 2009 - 22:57
Le fait que le Champion du Rohan s'énerve sur Hénoch, l'amusa grandement. Il adorait lorsque les gens s'agaçaient contre les paroles quelques peu troublantes ou provocantes. Il écouta Gallen débartre a propos de la liberté et d'être sous la souverainté de de quelqu'un. Juste avant de se faire congédier, le vagabond repondit:
- Nous reparlerons de ces notions de liberté Gallen, mais pas pour le moment. Pour pouvoir rentrer dans le chateau, est ce que je dois moi aussi passer pour un fou et murmurer le prénom d'un invité?

La, Hénoch prit une voix tremblante et dit pour rigoler:
- Galleeen... Je veux... hum hum hum... voir Gallen.... AhhaAHahAHa. Puis sur un ton plus sérieux, il repondit au Champion; Même ce pauvre fou qui vient d'arriver à moitié blesser, a put rentrer dans Meduseld. Porté par la reine du Pays de Dun en personne. Vous faites un meilleur accueille au vagabond fou qu'a l'énemie du Rohan venu faire la paix avec vous dans ces funestes moments. Au lieu de m'empecher de rentrer vous auriez du accueillir cette dame comme il le fallait, vous assoir sur votre orgueil de Rohirim et agir en tant que gentilhomme. " L'homme qui regarde l'horizon, ignore la plaine devant lui".

Hénoch avait un sourrit narquois sur le visage et attendit avec impatience la reponse du Champion avant de se retirer dans l'auberge si celui ci ne le laissait pas accéder au chateau d'Or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Ven 23 Oct 2009 - 13:30
Le Seigneur d'Esgaroth avait hésité à aller s'occuper du blessé, mais ses faibles connaissances en la médecine le découragea. Il regarda donc le pauvre homme se faire transporter par Laurelin et la Reine Nivyss. Ce geste surprit Erco. jamais il n'aurait imaginer une reine entrer dans un palais en portant un corps. Cette femme avait beau être la dirigeante du plus vieux ennemi du Roha, mais il fallait bien reconnaître qu'elle n'était pas comme toute les reines et rois de ce monde. La plupart aurait envoyer, et ce n'est pas sûr, un de ses serviteurs pour aider à transporter le blessé....Cela prouvait qu'elle n'était pas si mauvaise que ça...
Mais pour le Seigneur Skaline, cela n'avait que très peu d'importance, il avait fait une promesse à Gallen et il allait devoir la tenir. L'aider à tué Berama, et il savait très bien que cela allait sûrement entrainer des conséquences importantes, mais une promesse était une promesse et lui qui fut un chevalier, il tendra toujours parole quoiqu'il aille dit.
Erco écouta attentivement les paroles d'Hénoch, et il les trouva intéressante, très intéressante. Ce vagabond avait une grande culture et en plus savait s'exprimer. C'était un don bien rare en ces temps de guerre. Les cultivés mourraient aux combats, et les orateurs aussi. Laissant derrières eux leurs savoirs. Il regarda Khaldrâd et lui désigna discrètement Hénoch. Le chef des Espions resta muet quelques secondes, puis il acquiesça et alla vers son maître et dit à voix basse:

-Oui sa serait un bon choix, mais je propose que l'on en reparle dans nos appartements.

Erco sourit à son ami, et lui répondit, avant de s'avancer vers Hénoch:

-J'ose espérer que vous accepterez cette maigre bourse, elle couvrira vos frais de la nuit et vus pourrez manger aisément. Je peux aussi vous proposez de vous achetez une arme, ou deux...Dites-vous que c'est Esgaroth qui vous offre ça...

Erco sortit d'une poche une bourse ou il devait y avoir plus ou moins 3000pièces d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmara
Capitaine Elfe de Mithlond
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 22
Localisation : Quelque part entre deux époques, probablement perdu dans mes pensées...
Rôle : Capitaine de Mithlond

~ GRIMOIRE ~
- -: Noldo de sang pur.
- -: Environ 6800 ans, mais personne ne connaît le nombre exact, Valmara lui-même ayant cessé de compter. Tout ce qu'on sait, c'est qu'il est ne la même année qu'Earendil le Demi-Elfe.
- -:

Dim 25 Oct 2009 - 4:16
Valmara surgit soudain du hall d'entrée à travers la grande porte. Le seigneur Nidnama le suivait. Ils se dirigèrent vers Laurelin, auquel s'adressa le Capitaine:

- Voilà sire Nidnama, monseigneur! J'espère ne pas avoir trop tardé.

Puis il céda le passage au guérisseur et s'adossa au chambranle de la porte, attendant patiemment quelque ordre ou requête. Il regarda les gens autour de lui. Décidément, il en avait manqué des bouts, perdu dans ses pensées qu'il était. Il se tenait maintenant sur ses gardes, bien que cela n'avait plus l'air aussi nécessaire. Une chose est sûre: Valmara se sentait étrangement à part en de telles circonstances. Il espérait secrètement que les situations du genre ne se produiraient pas trop souvent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waste.forumactif.com
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ratification de la Convention sur les pires formes de travai
» Les rapaces du Sud (arabéens)
» Les pires logos du monde
» [Compagnie] Les Rapaces
» [Évènement : Bataille sur l'île de Legion !] Qui s'oppose s'attire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Edoras-
Sauter vers: