La Traque

Aller en bas 
Ahëlzebuth
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Ahëlzebuth

Nombre de messages : 168
Localisation : Dans les bois...
Rôle : Seigneur de Guerre

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 46 années humaines
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyMar 20 Oct 2009 - 20:00
La Traque venait enfin de commencer dans l'immense royaume de Gondor, Galadril et ses trentes compagnons sans oublier le mystérieux Sinik étaient alors partis à la recherche du terrible démon nommait Balthazar le Noir, un serviteur de Morgoth .Tous étaient près à combattre ce fléau qui d'après quelques survivants de cet infâme créature était un vrai démon, l'incarnation même de Morgoth d'après certains .Galadril avait reçu l'ordre de le ramener vivant au royaume mais de tuer ses sbires, Galadril lui même détestait ce personnage sans coeur et voulait en finir directement, mais après tout un ordre était un ordre .

C'était un jour d'orage, la luie battait de plus en plus fort sur les cavaliers gondorien, ils n'avaient toujours pas retrouvé Balthazar, ils commençaient tous à s'impatienter et certains voulaient rentrés auprès de leurs petites familles qui'les attendaient bien au chaud ; mais eux devaient recevoir le vent, soufflant violement , leurs chevaux tremblant légérement .Galadril n'avait pas encore mangé depuis qu'il avait quitté la cité Blanche, il nepouvais surêment pas revenir sans le démon et de toute façon si il essayait il risquerai gros .

Landil lui aussi semblait fatigué, d'ailleur Galadril ne l'avait plus revue comme cela depuis un bon bout de temps, depuis sa rencontre avec le rohirrim Hélarof .Galadril releva la tête vers le ciel se disant pourquoi les Valars étaient contre lui,a lors qu'ils essayaient de retrouver un tueur de leurs descendants , Galadril ne comprenait rien .Il caressa longuement la crinière de son cheval, puis retourna la tête vers ses hommes qui avaient tenu bon ; ceux-ci étaient épuisés et demandaient seulement un peu de repos, peut-être une couche pour dormir près d'un feu chaleureux .Galadril fit signe à ses compagnons qui tournèrent tous leur têtes vers lui :

-Allons y mes valeureux compagnons, nous nous rapprochons de notre but !

Les paroles se tenaient mais l'espoir n'y étaient plus et Galadril avait peur que ses hommes désertent .Tous se mirent donc en marche dans les contrées mouillées du Gondor, ils ne se mirent pas au galop de peur de trop épuiser leurs montures qui ne s'étaient plus nourries depuis quelques jours .Galadril se demanda ce que faisait Balthazar à ce moment même ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
Dalamyr

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyDim 25 Oct 2009 - 12:58
Hrp dsl du retard Hrp

Cela faisait plusieurs jours que la compagnie chevauchait. Il ne fallut guère plus de deux jours pour se rendre compte que l'on n'avait aucune confiance en lui. Il fallait bien avouer qu'ils n'avaient pas tout tord. Au début cela énerva quelque peu l'assassin, mais au final il trouvait la situation cocasse. Ils n'avaient pas confiance et lui, et lui n'avait aucune confiance en ces soldats. Ils étaient pour la plupart dénuer de culture et obéissait sans réfléchir. Tout le contraire que l'Ombre....
Sa monture tenait le rythme sans problème. Il avait veillé à l'entrainer à l'endurance pour qu'elle soit capable de tenir des conditions durs. Hormis cela, il la nourrissait bien, et faisait attention à ce qu'elle n'aille aucune carence de nutrition.

ce jour là, la pluie s'abattit sur eux. Les gouttes étaient grosse, et très vite la compagnie fut trempée jusqu'aux os. Mais étrangement Dalamyr fut l'un des seul à rester de marbre face au froid et à l'humidité. Il avait déjà vécu bien pire. Rester allonger dans la boue des heures attendant la cible, il l'avait fait pas mal de fois. De plus les prisons du harad était dur, très dur. Après dis ans passé au fond d'un cachot, la vie en pleine aire vous parait parfaite.
Il s'approcha de Galadril, et lui demanda:

-Savez-vous ou vous nous menez?....Il faudrait trouver rapidement une piste cette orage va toutes les faire disparaître... Si vous le désirez, je peux partit en avant comme éclaireur....d'ou je viens l'on apprend aux enfants l'art de la traque....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar le Noir
Adepte de la Mort et du Feu
Adepte de la Mort et du Feu
Balthazar le Noir

Nombre de messages : 99
Localisation : Dans le plus profond cachot.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain...enfin, reste d'humain...
- -: Inconnu
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyDim 25 Oct 2009 - 22:51
La caravane du marchand Teregrad était partie de Cair Andros il y a trois jours, et avançait lentement à travers le royaume du Gondor. Teregrad venait d'acheter un large stock de soie provenant du lointain Khand, et comptait le revendre a bon prix à Edoras, Annuminas, et Esgaroth. Outre ses cinq acolytes et son cuisinier, le marchand avait payé une troupe de quinze mercenaires pour les escorter au cours du voyage.
Ces derniers étaient sous la commande d'un barbu blond d'une trentaine d'années, qui se disait être un fin bretteur et le plus courageux des hommes. Teregrad ne croyait pas a ses histoires prétentieuses, mais les mercenaires avaient l'air d'être des guerriers experimentés, et leur prix était raisonnable.

***

L'homme chauve au crâne recouvert de cicatrices regardait sa troupe en dévoilant ses dents jaunies dans un sourire corrompu.
Une dizaine d'autres ordures avait rejoint sa cause, et renfilé les vêtements noirs et les masques grotesques. C'étaient les pires vermines du royaume du Gondor, des bêtes plutôt que des hommes, detestées par les humains et les dieux...
Mais ils l'obéissaient comme des chiens fidèles...ils redoutaient cet homme cruel et plongé dans la folie...tout le monde craignait le démon du Gondor...Balthazar le Noir.

***

La caravane du marchand Teregrad avançait à travers la forêt épaisse, plongée dans la pénombre, car seuls quelques rayons du soleil arrivaient a perçer le feuillage épais des anciens arbres. Les mercenaires et les acolytes du marchand rigolaient et parlaient entre eux, mais le marchand appela leur commandant, Theon et lui dit:

-Ton éclaireur, Tommen, n'est toujours pas de retour, Theon? Ca fait deux heures qu'on l'a envoyé...

-Hah! Ne vous inquietez pas pour Tommen, Teregrad. Il est surement en train de chasser, je le connais ce petit. Des qu'il voit les traces d'un animal il oublie le monde entier...

Theon rigola, puis tourna son cheval et partit rejoindre le reste de la troupe. Mais Teregrad était toujours rempli de doutes...quelque chose de mauvais se préparait...

***

Balthazar le Noir atrappa le jeune Tommen par la gorge avec sa main gauche, et dit avec une voix cruelle:

-Donc tu me dis que ta caravane est a une lieue au nord d'ici, protegée par quatorze de tes compagnons? Très bien, ahah...le démon noir a soif du sang du Gondor...

Il lâcha le cou de Tommen, et le laissa tomber par terre. Le jeune éclaireur respirait difficilement, mais arriva à dire:

-Je vous ai dit tout ce que je savais, monseigneur...laissez moi partir...pitié...

Lorsque Balthazar le regarda, ce n'était pas la pitié qui brillait dans ses yeux...Il rigola, lentement, de son rire cruel et dément...

-Ahah...tu pouvais au moins sauver tes compagnons par ton silence...mais t'es aussi lâche que le reste de ton peuple pitoyable...tu as de la chance, je t'épargnerai la vision de tes compagnons massacrés sans pitié par mes hommes. Tu mouriras bien avant eux.

Sur ces mots Balthazar sortit sa courte épée du fourreau et décapita le jeune éclaireur d'un coup brutal. La tête atterit quelques mètres plus loin, aux pieds d'un des hommes en noir, qui cracha dessus, et assèna un coup de pied qui la fit voler dans les buissons, ce qui éveilla les rires des autres guerriers.

-Allons fertiliser la terre avec le sang du Gondor, mes enfants...ahah...

Seul Balthazar le Noir pourrait se permettre d'appeler cette bande de tueurs et violeurs ses enfants...
Ils montèrent en selle, et se mirent a galloper vers le nord...

***

Un des mercenaires escortant la caravane rigola bruyamment en entendant la blague d'un des acolytes du marchand. Le rire se transforma en un gargouillement inarticulé lorsqu'un carreau d'arbalette vint se planter dans la gorge du guerrier...
Avant que les autres mercenaires ne puissent comprendre ce qu'il venait de se passer, les hommes de Balthazar leur tombèrent dessus en hurlant, ressemblant à des spêctres maléfiques dans leurs masques noirs grotesques...des spectres semant la mort et la terreur.

Trois acolytes et cinq mercenaires tombèrent à terre ensanglantés avant de pouvoir sortir leurs lames des fourreaux. Les autres membres de la caravane se mirent a combattre les assaillants chaotiquement, mais sans grand succès. L'attaque fût trop inattendue...
Bientôt, il ne restait plus Theon le chef des mercenaires et Teregrad le marchand. Balthazar et ses vingt cinq lames les entouraient de tous les côtés.

Theon regarda les assaillants, et baissa son arme, puis dit à Balthazar:

-Je ne vous servirai à rien mort, mais si vous me laissez en vie, je vous servirai fidèlement...je suis un bon bretteur, je pourrais vous être utile.

Le marchand Teregrad regarda le mercenaire avec surprise. Telle était la fidelité des lames à louer...ils étaient prêts à tuer pour de l'or...mais pas à mourir.

Balthazar regarda Theon, puis rigola, et lui dit de lâcher son epée et de s'approcher. Lorsque le chef des mercenaires fît ceci, l'homme chauve lui cracha dessus et dit tout haut:

-Je n'ai pas besoin de femmes appeurés dans mes rangs, mercenaire. Tu vas mourir comme les autres..ahah..ecartelez-le.

Quatre hommes saisirent Theon, et attachèrent ses membres à quatre chevaux, qu'ils firent galloper dans les directions opposés. Les cris d'agonie de Theon furent terribles lorsque son corps fût dechiré en morceaux...

Balthazar s'approcha alors de Telegrad, qui tremblait de peur et de dégout. Il dit:

-Toi tu vivras, marchand...tu raconteras à tout le monde ce que Balthazar le Noir fait des cochons gondoriens comme toi et tes hommes...et ce n'est pas la fin, marques mes mots...vous payerez...vous apprendrez le sens de la souffrance.

Sur ces mots, Balthazar fit signe à ses hommes, et ils disparurent aussitôt dans les profondeurs de la forêt, laissant derrière eux le marchand terrifié, et l'écho d'un rire inhumain...

MOUAHAHAHAHAHAHIhihihiiihii iiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://redcdn.net/ihimizer/img84/9377/ardh5.gif
Ahëlzebuth
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Ahëlzebuth

Nombre de messages : 168
Localisation : Dans les bois...
Rôle : Seigneur de Guerre

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 46 années humaines
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyLun 26 Oct 2009 - 15:33
hrp : demande si y'a des truc à modifié ^^ : hrp

Galadril écouta le mystérieux Sinik, il lui expliqua qu'il voulait partir en avant...seul .Galadril réfléchissa quelques instants, il se demandait si Sinik n'allait pas s'enfuir ou etait-ce un espion envoyé par le terrible Balthazar ,Galadril posa la main sur le manche de son épée et accepta la proposition de Sinik .Il marcha en direction de son cheval et se demanda si il avait fait le bon choix mais son intution disé le contraire, la vérité.....Sinik devait être un homme bon malgré sa froideur .Galadril monta sur son destrier Landil une nouvelle fois, et se mit en marche, regardant Sinik disparaître dans l'horizon, la pluie tombé toujours sur les cavaliers fiers la nuit apparaîssait de plus en plus laissant place à l'angoisse et à l'impatience .Galadril regarda les étoiles brillait au loin, il reçut une goutte d'eau dans l'oeil mais ne la sentit pas tellement il était préoccupé ,les cavaliers se remirent donc en route snas Sinik, le bruit de leur galop s'éténuer dans le noir .

Au bout de seulement 3 heures de galop, Galadril ordonna à ses hommes de s'arrêter, en face d'eux se dressait un village du Gondor.....en flamme, il se dirigea avec ses hommes au coeur des flammes et demanda d'éteindre l'incendie .Tout le monde s'activa pour faire une chaîne, en transportant à l'aide de seau l'eau venant d'une rivière , de la fumée s'échappé des tas de bois en cendres laissant à découvert d'immondes cadavres durement calcinés .Galadril eut une réaction auquel jamais il n'avait été confronté, il avait un poids dans le ventre avec le corps tout transpirant, aurait-il peur ?Tous ses hommes se reposèrent autour de la rivièrent, certains avaient encore du mal à respirer à cause de la fumée qui s'échappait du village qui desormait était un tas de cendres qui attirait les vils corbeaux qui avaient devant eux un festins digne d'un roi .

Le Jour arriva enfin, le soleil était au plus haut, Galadril lança à nouveau la marche après d'une bonne heure d'angoisse .Mais avant cela il découvra un petit ruban rouge pourpre accroché à une branche près de la rivière où se trouvait le village, il se demanda si se n'était pas un signe de Sinik, aurait-il pistait la trace du Démon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
Dalamyr

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyDim 1 Nov 2009 - 15:34
Dalamyr savait que Galadril n'avait aucune confiance en lui, et il n'arrivait pas à comprendre pourquoi donc le laissait-il partir en éclaireur. Mais cela l'arrangeait beaucoup, il n'en pouvait plus de ces soldats. Ils contrastaient sur tout les points par rapport à l'Ombre. L'assassin avait besoin d'un peu de solitude et de calme.
Il partit donc au gallos, un large sourire sur les lèvres. Le vent lui fouettait le visage comme jamais. Sa capuche se rabattit en arrière, découvrant une chevelure noir plus ou moins grasse par les journées de chevauchées déjà faites. Il prit une net avance sur le reste du groupe. Bientôt il disparut de la vision des gondoriens.

***


Dalamyr était en solitaire depuis plusieurs heures lorsqu'une odeur nauséabonde attaqua ses narines. Il la reconnut tout de suite. Une tel odeur ne s'oublie jamais. Elle reste marqué à jamais dans votre esprit. L'odeur des cadavres pourrissants aux quatre vents!
Il descendit de son cheval et l'attacha à un arbuste. Il dégaina son épée et avança, ne sachant que très bien ce qu'il allait trouvé: des cadavres...
mais il ne s'était pas douté qu'il tomberait sur les restes d'un homme désarticulé. Autour d'autre homme, des mercenaires, gisaient mort. Le combat avait du être extrêmement violent.
Il continua son chemin sur le champs de bataille, observant les morts. Il entendit un gémissement derrière un taillis. Sa démarche changea directement, et devint celle d'un félin. Ses yeux fixaient l'endroit d'ou venait les bruits. Il déboula devant un marchand, à voir ces habits, assis par terre en train de pleurnicher. Il prononça quelques paroles que Dalamyr ne saisit pas. Il ne lui adressa nullement la parole, et se contenta de le remettre sur pied. L'assassin le conduit jusqu'à son cheval. Il dut faire marcher tout ses muscles pour réussir à faire monté le commerçant derrière lui.

***


Le nouveau duo galopèrent environ une heure sous les étoiles, avant de tomber sur Galadril et ses compagnons. L'assassin passa au galos entre les sentinelles qui tentèrent de le stopper, mais en vain. Dalamyr sauta en bas de la scelle et mena le marchand auprès de Galadril. Il lâcha avec un sourire mauvais:

-Je l'ai trouvé à environ une heure de chevauché rapide d'ici. Il pleurait comme un gamin!....je vous propose du reste d'obliquer un peu à l'ouest, puis de revenir vers l'est. Ainsi nous éviterons le lieu de massacre ou je l'ai trouvé....Enfin si vous voulez y passez pour y vidanger votre estomac, faites....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahëlzebuth
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Ahëlzebuth

Nombre de messages : 168
Localisation : Dans les bois...
Rôle : Seigneur de Guerre

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 46 années humaines
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyMar 3 Nov 2009 - 11:02
Galadril se retrouvait en face de Sini, celui-ci avait emené avec lui un marchand ....un survivant d'une attaque de Balthazar .Galadril se dit que se n'était pas l'habitude de ce personnage de laisser des survivant , il se demandait si ce n'était pas un piège .
Malgré cela pour une fois il eut confiance en Sinik, il écouta ses propos et décida donc de levé le camps et de partir l'Ouest .
Labàs les attendait sûrement le démon noir,où peut-être allait-il plus vite qu'eux....les cavaliers du Gondor .
Ils se mirent tous au galop longeant de grands lacs devenu macabres, gisaient des cadavres calcinés flottant audessus des algues mortes .
Là où ils passaient, Balthazar était déjà passé .

***


Deux heures après , les corps n'en finissaient plus, un tas de cadavres gisaient en une motte devant l'entrée d'un village détruit par la désolation .
Galadril déscendit de son cheval et l'attacha à un tronc brulé, Landil semblait effrayait tant il bougeait dans tout les sens .
Galadril entra dans la plus grande demeure qu'il vut, il observa avec fureur des cadavres d'enfants battu , il voulait à tout prit tuer ce monstre .
Il s'approcha de l'un des garçon, s'agenouilla à ses côté et ramassa sa tête, il ressemblait tant à Earendril...son fils .
Il sentit que sa famille lui manquait mais ses hommes étaient, ses fiers et courageux amis , certains d'enfance .
Il fut réveillé par une main posé sur son épaule, il se détourna de ses rêves et regarda Sinik :

-Ils sont tous morts,dit-il , rien n'y changera ...

-A part si nous l'attrapons, rétorqua Galadril , Il le faut !

-Nous partons ?cria un autre soldat qui venait d'entrer .

-En avant, attrapons ce démon !!

-Gloire au Gondor !!! crièrent les autres en choeur .

Ils remontèrent telles des flèches sur leurs chevaux et partirent au triple galop dans les immense prairie verdoyante du Gondor .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3025
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyJeu 12 Nov 2009 - 23:43
HRP Desole pour le delaissement, j'etais un peu confus avec l'ordre des posteurs, et puis j'ai oublie Confused HRP

Ce n'etait meme plus la peur dans les yeux du marchand...c'etait une terreur et une angoisse tellement profonds qu'il tremblait sans pouvoir controler son corps. Il dit, d'une voix faible:

-N..Ne suivez pas..c'est un..demon..pas un homme...fuyez..

Mais les soldats du Gondor partirent quand meme...c'etait leur metier, leur honneur, et leur vie. Proteger les citoyens, et combattre les ennemis de leur patrie.

***

Apres leur decouverte du dernier village desole, les cavaliers galloperent pendant plusieurs heures, lorsque leur eclaireur cria soudainement:

-Caporal Galadril! De la fumee! Un autre village qui brule, il y a peut etre des survivants!

Au fur et a mesure que les cavaliers s'approchaient de leur destination, les sanglots et les cris d'un enfant se firent entendre. La fumee etait epaisse, accompagnee de l'odeur de la chair et du bois brule. Lentement, une silhouette se dessina derriere le rideau de la fumee...une femme etait assise par terre, crispee, tenant dans ses bras un bebe. Les vetements de la femme etaient dechires et elle sanglotait, accompagnant les cris de son enfant.

-Caporal! Il faut aider cette femme!

Ce fut la voix d'un des cavaliers; des larmes brillaient dans ses yeux...etait ce l'image d'un autre massacre cruel, ou bien l'irritation causee par la fumee epaisse? Qui sait...


La Traque Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
Dalamyr

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyDim 22 Nov 2009 - 15:21
Galadril prit la décision d'aller voir le premier massacre. C'était logique, et inévitable. Cela s'appelait le devoir, et l'assassin ne connaissait pas vraiment ce mot, en même temps, il n'avait nul allégeance, à part celle envers la guilde qu'il ne considérait pas comme une allégeance. C'était bien plus que ça! C'était une deuxième famille que nul ne pouvait attaquer sans en subir des conséquence mortel...
Quoiqu'il en soit Dalamyr sourit en voyant des petits jeunots vomir tripes et sang devant le spectacle de cadavres mutilées. Au moins à présent ils étaient vaccinés.

***


Ils reprirent bientôt la route, quelques soldats proposèrent d'enterrer les morts, mais Galadril répondit que non, le temps leur était précieux, il ne fallait pas le gaspiller!
Ils avancèrent encore de plusieurs milles sous un vent d'enfer. Bientôt une fumée se dégagea dans le ciel gris clair. Un autre village devait brûlé. Toute la colonne se mirent au galop, c'était en frais. ils se rapprochaient du but.
Pour Dalamyr c'était trop facile, il devait y avoir un coup fourrer. Balthazar était resté des années en prison, et une fois dehors quelque ce qu'il fait? Il brûle sans la moindre finesse, et brûle tout ce qu'il croise. On pourrait dire qu'il joue au petit poucet, menant ses poursuivant juste derrière lui...L'assassin professionnel dit alors au caporal:

-Il se pourrait que notre cible désire que nous allions là, dans notre cas à ce village...Ce serait peut-être plus sage de ne pas y aller...

Il est évident que Galadril n'écouta pas sa suggestion, ce qui n'étonna pas l'Ombre. Les deux personnes n'avaient pas du tout la même psychologie.

Une fois arrivé sur le lieu du nouveau massacre. Dalamyr remarqua tout de suite une odeur de chair brûlé, quelques corps jonçaient le sol. Une femme était assise par terre, tenant un bébé. Les deux seuls survivants...Pourtant c'était illogique, pourquoi diable laisser une femme et un enfant vivant...Balathazar aurait-il de la pitié de temps en temps?

Dalamyr sauta de son cheval et s'approcha lentement de la femme. Ses mains étaient prêtes à dégainer à tout moment, comme à son habitude en fin de compte. Il demanda:

-Mademoiselle, vous êtes blessées? Et votre bébé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar le Noir
Adepte de la Mort et du Feu
Adepte de la Mort et du Feu
Balthazar le Noir

Nombre de messages : 99
Localisation : Dans le plus profond cachot.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain...enfin, reste d'humain...
- -: Inconnu
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyJeu 26 Nov 2009 - 23:27
La femme était dans un état lamentable, ses larmes se melangaient au sang rouge qui coulait de coupures qui recouvraient son corps.
Ses vêtements dechirés devoilaient ses charmes féminins, mais il n'y avait rien d'érotique ni de beau dans ce spectacle...
Dans ses bras se trouvait son enfant, un bébé encore, qui pleurait de douleur ou de froid, difficile à dire...bien sûr l'enfant ne pouvait pas comprendre la desolation et la mort qui s'étendaient tout autour...quelle curieuse image que de voir un être entouré de destruction, un être dont le monde se limite au froid et a la chaleur, et aux bras protecteurs de sa mère...

***

La femme releva ses yeux remplis de larmes; elle chuchota:

-C'etait pour mon enfant...ils...allaient le...tuer...

Que voulait elle dire?

***

Soudainement, un cercle de flammes entoura les cavaliers, engendrant la panique parmis les chevaux; plusieurs cavaliers furent jettés à terre par leurs montures.
Par une magie ou manoeuvre démoniaque Balthazar Le Noir avait réussi à enflammer l'herbe qui entourait le village avec une rapidité et efficacité foudroyante.
Bientôt une pluie de flèches commenca à tomber sur les guerriers du Gondor, en tuant plusieurs. Avant qu'ils ne puissent réagir un groupe de cavaliers vêtus de noir traversa les flammes, tombant tels des rapaces sur les soldats. La situation était desesperée...les hommes du Gondor étaient surpris, desorganisés, en sous-nombre et en position stratégique défavorable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://redcdn.net/ihimizer/img84/9377/ardh5.gif
Ahëlzebuth
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Ahëlzebuth

Nombre de messages : 168
Localisation : Dans les bois...
Rôle : Seigneur de Guerre

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 46 années humaines
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyVen 27 Nov 2009 - 17:06
Galadril remarqua avec stupeur qu'ils avaient été piégé, il était vrai que Balthazar avait laissé deux survivants hors c'était dans le but de piéger les gondoriens qui ne savaient pas ce qui se passé. Le village était entouré d'un cercle de flamme, Balthazar était lui aussi présent et à cet instant Galadril comprit qu'il avait encore une chance d'anéantir le mal jusqu'à la racine...au coût de sa vie!

Les chevaux étaient effrayés et s'activaient dans tout les sens bousculant les cavaliers sur leurs passages, une pluie de flèches se mêla à la pluie ,qui tombait tel un déluge sur les casques brillant, et déferla sur les soldats du Gondor, certains perdurent la vie sur le coup montant la haine à l'intérieur des autres.

Ils étaient environ une dizaines de gondoriens, Galadril le front en sang n'arrivait pas à tous les compter , puis se fut une nuée de démons noirs chevauchant de fiers montures ,qui restèrent impassible face aux flammes, qui se ruèrent sur la poignée d'hommes valeureux. Galadril lança sa lance qui percuta de plein fouet un cavalier noir, puis attrapa son Cor et souffla dedans.
Le fameux Cor du paladin qui remit énergie et espoir à l'intérieur des cavaliers d'argent, le son retentit, puis les crient des gondoriens s'y mêlèrent :

-Gloire au Gondor !!!!

-En avant fils de Minas Tirith ! ajouta Galadril.


Tous se ruèrent donc vers les assaillant, Galadril aperçu enfin le mal en face de lui, le vrai Démon se tenait tous près....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
Dalamyr

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptySam 28 Nov 2009 - 22:43
Dalamyr avait deviné juste au final. Si seulement il avait commandé cette expédition ils ne seraient pas tomber dans cette embuscade grande comme une maison. D'instinct il se pencha le long de l'encolure de sa monture et la talonna en dégaina son épée et se protégeant de son bouclier. Il entendit une flèche ricocher contre sa protection et sourit ce bouclier lui aura au moins servit à quelques choses.
Contrairement aux autres soldats, l'assassin fut le seul à charger son ennemi sans pousser le moindre cris. Il fut l'un des rare à suivre Galadril dans sa charge. Au moins ils seraient deux face à Balthazar. Un cavalier noir se mit en travers de son chemin et il se redressa pour parer la frappe et fit tourner son cheval pour se mettre à côté de celui de son adversaire. Ils échangèrent une série de passe, avant qu'une frappa traverse la garde de l'Ombre peu habituée au combat à une seul lame.
Enervé du peu de maniabilité que lui procurait son bouclier, il le lança contre le cavalier noir, ce dernier surprit fut désarçonné et Dalamyr sauta de sa monture et se jeta sur l'homme à la cape noir. D'un mouvement rapide une dague apparut dans sa main gauche et il finit à genou à côté du cadavre inerte de l'acolyte de Balthazar. La petite lame plantée dans sa gorgé. Il se releva et chercha des yeux Galadril, il avait besoin d'aider pour vaincre ce mal. Seul c'était comme charger la Porte Noir seul, du suicide....
Dans la mains droite une épée et dans la gauche une dague, il avança à la recherche de l'homme qui les avait mit dans ce pétrin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar le Noir
Adepte de la Mort et du Feu
Adepte de la Mort et du Feu
Balthazar le Noir

Nombre de messages : 99
Localisation : Dans le plus profond cachot.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain...enfin, reste d'humain...
- -: Inconnu
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyMer 2 Déc 2009 - 18:23
Les soldats du Gondor tombaient comme des mouches...mais ils combattaient avec courage, et nombreux furent les cavaliers noirs qui périrent lors de l'affrontement.

Cependant les guerriers de la Cité Blanche n'avaient aucune chance contre ces emissaires des enfers, qui avaient profité de leurs nombres superieurs et de l'effet de surprise.

Bientôt il ne restait plus que quelques Gondoriens vivants, dont Galadril et Dalamyr. Ces derniers, après s'être debarassé de plusieurs cavaliers noirs, s'étaient elancés sur le Démon Noir en personne, le terrifiant Balthazar.

Balthazar le Noir n'avait pas vraiment un physique impressionnant...Il était un homme de grand taille, mais ses jambes étaient courbées etrangement, et son bras droit se finissait en moignon. Son crane chauve était recouvert de cicatrices, mais ses yeux brillaient de haine et de cruauté. Il portait une tunique et une cape noires, et tenait dans sa main gauche un court glaive. Lorsqu'il vit les deux hommes qui chargaient sur lui, il se mit à rire. Il plongea son glaive dans les flammes qui entouraient le champ de bataille, et la lame prit feu comme si elle était faite de bois.

Il éperonna son cheval, qui s'élanca dans la direction des deux hommes. Galadril fut le premier sur le chemin du démon noir. Balthazar leva sa lame et frappa dans la direction des yeux du cheval de Galadril. L'étalon était terrifié, et jetta son cavalier de la selle. Balthazar en profita pour charger sur Dalamyr. L'assassin était certainement un bretteur habile; mais il y avait quelque chose en Balthazar qui lui donnait une rapidité et une force surhumaines. Les deux hommes échangerent quelques coups, mais Dalamyr se retrouva soudainement desarmé, n'ayant plus que sa dague comme défense.
Il aurait bien pu en faire usage, mais le combat autour d'eux était fini, et les deux seuls survivants se retrouverent entourés d'une quinzaine de cavaliers noirs...

-Alors...qu'avons nous ici, ahah? Deux petits oiseaux du Gondor dans un piege? Vos compagnons sont morts, et vous avez echoué à votre tache...rendez vous ahahhh...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://redcdn.net/ihimizer/img84/9377/ardh5.gif
Ahëlzebuth
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Ahëlzebuth

Nombre de messages : 168
Localisation : Dans les bois...
Rôle : Seigneur de Guerre

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 46 années humaines
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyVen 4 Déc 2009 - 15:03
Galadril n'avait presque plus de forces, mais son courage ne s'envolait pas, il gardait espoir même lorsqu'il vit ses braves soldats tomber les uns après les autres. Il avait voulut affronter le démon noir à lui tout seul mais Sinik était venu lui prêté main forte, tous avaient montrer de quoi ils étaient capable en face des cavaliers noirs mais lorsqu'ils tombèrent nez à nez avec l'incarnation du mal, ils perdirent...

Toutes leurs forces se dégageaient, ils combattaient ardemment, mais en vain. Enfin de compte Balthazar avait réussi à les piéger, à vaincre les hommes de Galadril et à pourrir le Gondor jusqu'aux ténèbres. Personnes ne pouvaient plus rien faire, mais Galadril gardait espoir, il avait réussi de nombreuses fois à sortir de pire pétrins mais cette fois-ci il reconnut qu'il s'était fait avoir.

Galadril regarda autour de lui, tout était que carnage et désolation, les maisons détruites sous des flammes avec, des cadavres calcinés et mutilés, des casques Gondorien aplatis, des chevaux morts...Galadril retourna la tête et observa Landil son fidèle destrier, étendu sur le sol. Néanmoins Landil était toujours en vie, s'aperçut Galadril en regardant les yeux de son cheval bougeait ainsi que sa bouche s'ouvrir pour respirer, celui-ci était gravement blessés au niveau des yeux mais un petit tour en Rohan devrait arranger cela.

Balthazar devait payer, tout payer, au prix de sa vie, Galadril avait néanmoins un mission à remplir, il devait notamment emmené Balthazar vivant en Gondor pour son jugement. Il regarda dans les yeux de Balthazar, un regard noir et infâme, hors celui dit quelques mots qui mirent en colère le Caporal :

-Alors...qu'avons nous ici, ahah? Deux petits oiseaux du Gondor dans un piège? Vos compagnons sont morts, et vous avez échoué à votre tache...rendez vous ahahhh...

Il était vrai qu'ils étaient entouré par les hommes du Démon, mais ils avaient encore une chance de s'en sortir, il devait se battre. Galadril regarda Sinik puis parla à son tour :

-Jamais, je ne me rendrai pas ! Pour le Gondor !

Il cracha sur le visage de Balthazar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar le Noir
Adepte de la Mort et du Feu
Adepte de la Mort et du Feu
Balthazar le Noir

Nombre de messages : 99
Localisation : Dans le plus profond cachot.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain...enfin, reste d'humain...
- -: Inconnu
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyJeu 10 Déc 2009 - 16:07
Lorsque Galadril cracha dans le visage de Balthazar, les yeux de tous les cavaliers se tournerent vers leur maitre, pour voir sa reaction...
Une colere terrible brillait dans les yeux du demon noir, et les doigts de sa main gauche se resserrerent sur le pommeau de son glaive. Qu'allait il faire? Donner l'ordre a ses hommes de massacrer les deux gondoriens? Ou les tuer en personne? Il avait deja prouve qu'il etait capable de vaincre la plupart de guerriers au combat singulier.

Cependant, apres un court moment, la colere dans les yeux de Balthazar fut remplacee par une etincelle de malice...Il essuya la salive de Galadril avec une manche de sa tunique noire, et dit:

-Ainsi nos deux petits oiseaux veulent se battre...ahah...c'est ce qu'on verra. Amenez la femme et l'enfant, ahah.

Deux des cavaliers noirs s'eloignerent d'un pas rapide, pour revenir aussitot avec la femme et l'enfant qui avaient auparavant servi a Balthazar pour pieger les gondoriens. La femme etait toujours en sanglots, et elle tenait son bebe pres de sa poitrine, afin de le proteger...

-Alors, mon petit oiseau courageux du Gondor...voila ce que nous allons faire... Deux possibilites s'offrent a vous, ahah. La premiere est simple; vous vous rendez, et cette charmante demoiselle et son bebe vivront...quant a vous, je vous trouverai surement une utilite...j'ai besoin de transmettre un message a cet idiot votre roi, Mephisto. Ahaha...il se souvient encore de moi, j'en suis convaincu.


Balthazar s'approcha de la femme, et mit sa main gauche sur la poitrine de celle ci, avec un sourire mauvais:

-La deuxieme possibilite...ahah...vous essayez de vous battre...et vous mourrez...mais pas tout de suite, non. D'abord je m'amuserai un peu avec cette demoiselle...et quand j'aurai fini avec elle, je la laisserai a mes enfants...ahah..


Seul Balthazar le Noir etait capable d'appeler cette bande de violeurs, tueurs, et autres ordures de la pire sorte ses enfants...

-Quant au bebe de la demoiselle...ahah...je le lancerai en l'air, et celui qui arrive a le transpercer d'un carreau d'arbalette avant qu'il ne tombe a terre aura l'honneur d'achever et de torturer nos deux petits oiseaux gondoriens....


Des rires se firent entendre de la part des cavaliers nois, qui semblaient encore plus inhumains a cause de leurs masques representants des creatues demoniaques.
La femme et l'enfant semblaient entierement petrifies par la peur...

-Alors...? Ahah...Qu'allez vous faire, mes chers petits oiseaux...?Ahah?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://redcdn.net/ihimizer/img84/9377/ardh5.gif
Dalamyr
Assassin
Assassin
Dalamyr

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyJeu 10 Déc 2009 - 19:00
Dalamyr laissa d'abord Galadril réagir à son grès. Ils n'étaient plus que deux et quasiment désarmé. Il n'avait pas su apporté son savoir ce jeune prétentieux de caporal se croyait si fort et imbattable. Travailler avec l'armée restait une chose les plus compliquées qu'il n'eut jamais fait. C'est ainsi qu'à genoux comme un chien, l'assassin sourit au parole du demon Noir. Il devait croire u'en face de lui il n'y avait qu'un noble sans expérience et un caporal toute aussi inexpérimenté. Grave faute, il fallait donc en profiter.
N'écoutant plus que son instinct de tueur, celui qui faisait de lui un assassin hors-père, il se releva avec toute sa rapidité et sourit, avant d'envoyer un coup à la gorge de Galadril. Sa frappe faite avec la partie entre le pouce et l'index. Le caporal recula légèrement sous le coup, ne pouvant plus respirer momentanément. Sans interruption l'assassin tourna légèrement et frappa avec la pointe de ses doigts dans la gorge de son ancien alliée, touchant un méridien. La cible s'écroula sous le petit coup bien placé.
Dalamyr était content de sa dernière manipulation provocant une "faiblesse" des jambes, d'ou l'écroulement du caporal.
L'Ombre se tourna alors vers Balthazar:

-Occupez-vous donc de la femme et du petit, je n'en ai que faire de leur vie. Mais si je dois mourir, je veux voir cette chose là qui se dit caporal de l'armé et paladin du Gondor, mais qui n'a jamais du participer à un bataille digne de ce nom, se contentant des ivrognes de la cité blanche pour montrer sa pseudo force.

Il fit une pause et lança un regard remplit de haine au gondorien, puis fixa le demon noir ans les yeux et dit:

-Je ne désire en aucun cas votre mort, votre vie peut-être même bénéfique à mes amis et moi-même...Une entente cordial pourrait être envisageable...car comme vous vous l'imaginez, je ne suis pas un des ces prétentieux qui se pavane sur un cheval dans les ruelles d'un pauvre cité...Je suis une sorte de mercenaire, mais plus compétent que la plupart de mes semblables...Qu'en dites-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahëlzebuth
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Ahëlzebuth

Nombre de messages : 168
Localisation : Dans les bois...
Rôle : Seigneur de Guerre

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 46 années humaines
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyMar 22 Déc 2009 - 12:45
Galadril avait attendu que Sinik agisse à son tour, mais ce fut envers le caporal qu'il s'acharna. Galadril sentit les doigts du traître frappait sa gorge, laissant celui s'écroulait sur le sol boueux. Il ne pouvait pas y croire, il se croyait dans un mauvais rêve, il se dit qu'il se réveillerait dans un lieu bien chaleureux dans les bras de sa très belle femme. Hors il avait tort, celui auquel il avait donné son entière confiance, qu'il avait prit comme un membre de son régiment, comme un membre de sa grande famille...Hélas il venait de le trahir, le laissant pour mort allonger sur le ventre au pied du Démon qu'il avait tant cherché à avoir. Galadril ressentait encore la douleur au niveau de sa gorge, une douleur déplaisante, malgré cela^il restait conscient, les yeux ouverts il observait la scène qui se déroulait :

-Occupez-vous donc de la femme et du petit, je n'en ai que faire de leur vie. Mais si je dois mourir, je veux voir cette chose là qui se dit caporal de l'armé et paladin du Gondor, mais qui n'a jamais du participer à un bataille digne de ce nom, se contentant des ivrognes de la cité blanche pour montrer sa pseudo force.

Comment osait-il insulter le Paladin, comment osait-il sacrifiait ces pauvres innocents, une femme et un bébé de plus. Galadril serra le poing recouvert de terre, il essayait de respirer mais sa respiration se coupait à certains moment, l'attaque de Sinik l'avait gravement touché.

-Je ne désire en aucun cas votre mort, votre vie peut-être même bénéfique à mes amis et moi-même...Une entente cordial pourrait être envisageable...car comme vous vous l'imaginez, je ne suis pas un des ces prétentieux qui se pavane sur un cheval dans les ruelles d'un pauvre cité...Je suis une sorte de mercenaire, mais plus compétent que la plupart de mes semblables...Qu'en dites-vous?

-Po...pou...pourceau ! Essaya t-il de dire la bouche à moitié engloutis dans la boue qui l'entourait. Comme...comment oses-t...t...tu, que le d...diab...diable t'emport...te !


C'était la seule chose qu'il pouvait faire dans cette mauvaise posture, son cœur battait de plus en plus fort, qu'allait-il se passait pour lui. Il redoutait, oui il redoutait la mort, lui qui avait laissé sa femme et son fils derrière lui, ils lui manquaient énormément. Leur souvenir lui faisait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Balthazar le Noir
Adepte de la Mort et du Feu
Adepte de la Mort et du Feu
Balthazar le Noir

Nombre de messages : 99
Localisation : Dans le plus profond cachot.

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain...enfin, reste d'humain...
- -: Inconnu
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyVen 25 Déc 2009 - 19:48
Balthazar le Noir regarda Dalamyr pendant un long moment. Ses yeux brillaient d'une rage froide, et il gifla l'assassin avec une telle force qu'une empreinte rouge de sa main resta sur le visage de sa victime.

-Entente cordiale, ahah? Je t'ai pas donné la permission de toucher le gondorien, espece de chien puant. Je pourrais en avoir des milliers des comme toi, ahah. Peut etre qu'une main coupee t'apprendra l'humilité,ahah. Il sortit son glaive court, et dit a un de ses hommes:

-Releves sa manche et tiens son bras...je veux l'entendre crier!


Le cavalier noir obéit avec un sourire vicieux, et leva la manche de Dalamyr, en dévoilant son avant bras.
Balthazar leva sa lame et...il la baissa, en jettant un regard surpris sur le tatouage ou cicatrice étrange qui ornait la peau de l'assassin.
Il regarda sa victime dans les yeux pendant un long moment, avec un air quelque peu surpris, puis dit lentement:

-Attachez le, mes enfants...je m'occuperai de celui-ci plus tard...ahah

Lorsque Dalamyr fut emmené par deux cavaliers noirs, Balthazar jetta un regard a Galadril, qui se trouvait toujours par terre.

-Alors, le petit oiseau n'a pas d'amis...c'est bien triste,ahah. Je devrais te couper la tete, chien du Gondor...mais tu n'en vaux pas la peine. Je te laisserai la. Toi, la femme et l'enfant. Avec toutes ces larmes elle n'a meme plus l'air apetissante...ahah. Je vous laisserai...avec ton cheval blessé. Tu devras choisir que faire, petit oiseau. Galloper pour avertir tes supérieurs, ou rester et t'occuper de ceux que tu n'as pas su protéger? Ahah...adieu, petit oiseau. Et pries qu'on ne se revoit jamais.

Balthazar se retourna et sauta sur son cheval avec une agilité surprenante, puis partit en gallopant, suivi par ses cavaliers noirs et Dalamyr, escorté par plusieurs hommes armés.
Seuls Galadril, son cheval, et les deux survivants demeuraient sur place...

Parmis les cendres du village, les sanglots de la femme et de l'enfant se mélangaient au rire vicieux de Balthazar...

MOUAHAHAHAHAHIhihihiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://redcdn.net/ihimizer/img84/9377/ardh5.gif
Ahëlzebuth
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
Ahëlzebuth

Nombre de messages : 168
Localisation : Dans les bois...
Rôle : Seigneur de Guerre

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 46 années humaines
- -:

La Traque Empty
La Traque EmptyVen 1 Jan 2010 - 19:48
Galadril était encore incapable de bouger, mais il pouvait toujours entendre la conversation du traître et du fléau. A moitié dans la boue, des plaids sur tout le cœur et en prime le nez en sang, Galadril ne pouvait compter sur personne. Son cheval était à terre, son meilleur ami, le destrier qui avait jamais déserté lors d'un combat, Landil blessé.
Le coeur de Galadril battait la chamade, il ne comprenait plus rien : pourquoi Sinik, si c'était son vrai nom, avait choisi le mauvais côté. C'était comme une insulte faite au Roy lui-même, au Gondor...Mais pour Sinik le Gondor semblait ne pas être important, est-il prêt à vendre son honneur pour suivre un démon et cracher sur le Gondor ?
Toutes ces questions passaient dans la tête du gondorien à une vitesse folle, il essayait toutefois de discerner les paroles des deux protagonistes.

-Entente cordiale, ahah? Je t'ai pas donné la permission de toucher le gondorien, espece de chien puant. Je pourrais en avoir des milliers des comme toi, ahah. Peut etre qu'une main coupée t'apprendra l'humilité,ahah.


Galadril retint son souffle, une vangeance du moins destructrice, il pensait qu'à vouloir jouer avec le feu Sinik s'était brulé, malheureusement plus personne ne pouvait l'aider.

-Releves sa manche et tiens son bras...je veux l'entendre crier!

Galadril entendit le bruit des côtes de mailles des cavaliers qui se rapprochait vers lui.

-Attachez le, mes enfants...je m'occuperai de celui-ci plus tard...ahah

Comment osait t-il ?

-Alors, le petit oiseau n'a pas d'amis...c'est bien triste,ahah. Je devrais te couper la tete, chien du Gondor...mais tu n'en vaux pas la peine. Je te laisserai la. Toi, la femme et l'enfant. Avec toutes ces larmes elle n'a meme plus l'air apetissante...ahah. Je vous laisserai...avec ton cheval blessé. Tu devras choisir que faire, petit oiseau. Galloper pour avertir tes supérieurs, ou rester et t'occuper de ceux que tu n'as pas su protéger? Ahah...adieu, petit oiseau. Et pries qu'on ne se revoit jamais.

Galadril entendit le galop des chevaux, ils étaient tous partis, le laissant à terre avec la femme et l'enfant. Plus rien ne pouvait le sortir de là mais avec un extrêmement courage il tenta de se relever. Il tomba à plusieurs reprises, ses jambes étaient paralysées, il perdait espoir. Il aperçu son Cor non loin de sa main, avec le peu de force qu'il lui restait il s'en saisit et souffla trois fois.
***
Un long moment passa puis un miracle se produit lorsque le soleil se leva, une dizaine de cavaliers en armure d'argent arrivèrent au galop, des gondoriens.
***
Galadril une fois levée et nourri pris la parole, la femme et le bébé étaient eux aussi délivrés de leur sort, les cavaliers entourèrent le Caporal.

-Il faut tout de suite retourner en Gondor !


-Bien Caporal, mais il faudra tout de même deux jour de chevaucher pour y arriver, en plus de cela nus devons hisser les corps de vos compagnons pour les apporter à leurs familles.


-Un terrible fléau se propage, tel une ombre portée au loin, celle-ci se rapproche d'avantage...


Galadril se leva et regarda autour de lui, les feux étaient éteint, les corps jetaient dans une charrette trouvait dans le village qui n'était désormais que ruine, il monta sur un cheval qu'on lui prêta et fit grimper la femme et son bébé devant lui. Landil qui était toujours en vie avait été transporté avec les cadavres. Le cortège funèbre se mit en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La Traque Empty
La Traque Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La traque des preneurs d'otages
» La Traque. (Quête)
» Quand le présent m'échappe et que le passé me traque [PV:Damon]
» Nouvelle Traque : du 1er Juin au 1er Juillet 1459
» Quand on traque Ishana, on ne fait pas semblant. [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Le Royaume de Gondor-
Sauter vers: