Un pieux enterrement

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Hogorwen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 10

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -:
- -:

Sam 24 Oct 2009 - 12:18
L'enterrement avait été tenu secret par Hogorwen. Seul les haut-dirigeants du Rohan savait quand il aurait lieu, voulant par ce faite montrer à tout le monde que c'était lui le maître en ces lieux, et qu'il pouvait tout se permettre. La vielle de l'enterrement, il avait envoyé un écuyer vers chaque délégation pour leur apprendre que l'enterrement se passerait demain aux premières lueurs de l'aube. Pour son peuple, il envoya un héraut qui annonça l'heure de l'enterrement, en précisant que les femmes seront bannie des rues, ainsi que les chevaux.
Il en va sans dire qu'une tel annonce provoqua un mouvement d'énervement chez la gente féminine. Le héraut précisa, on pouvait sentir dans sa voix la honte de tel propos, que les soldats auront le droit à la force pour ramener les femmes chez elle....
Hogorwen se leva assez tôt. Il était content, il allait enfin pouvoir enterrer Theneor, lui enlevant un poids sur les épaules. Il deviendrait, on peut le voir ainsi, enfin le Roi du Rohan. Il ne lui resterait plus qu'à emprisonner son fils dans la plus grande discrétion et plus personne ne pourra lui causer du tord. Il revêtit ses habits de cérémonie et se coiffa avec soin. Lorsqu0il fut prêt, il posa avec délicatesse la couronne des Roi sur sa tête. Il regarda son reflet dans son miroir et se dit qu'il avait fière allure habiller ainsi.
Il rejoint le salle du trône, ou l'épée de son prédécesseur était accroché au mur. Il la saisit et la dégaina d'un mouvement vif. Elle était parfaite! Meurtrière et froide! Sa propre épée n'était pas aussi belle et maniable. Et ça il ne pouvait le supporter. Il décrocha donc sa propre lame et la remplaça par celle de son oncle. Un large sourire acquit sur ses lèvres: il était prêt à régner.

***


Le soleil s'était levé de bonne heure aujourd'hui. Ses épées de lumière traversaient les nuages et allaient frapper en plein fouet les ruelles d'Edoras ou une foule de citoyen s'étaient rassembler pour rendre un dernier hommage à Theneor. Dans cette foule, on ne pouvait que voir des hommes, aucune femme n'était présente. Les soldats avaient veillé à cela avec un grand soin. Certaines furent presque traînée jusqu'à chez elle. Les gardes royaux avaient eut ordre d'attaché tout récalcitrante à une chaise....Bien sûr, un tel acte n'eut pas lieu, mais cela prouvait jusqu'où Hogorwen était prêt à aller.
Les Seigneurs du Monde s'étaient rassemble sur les marches d'Edoras ou allait sortir le cercueil. Ils avaient eut comme instructions de suivre le corps du Feu Roi jusqu'à son lieu ensevelissement. Certain de ces seigneurs recevront une arme de Theneor. Tar-Aldarion l'épée d'apparat. L'intendant Radamanthe la lance. Laurelin le bouclier et enfin Mephisto l'étendard royal...

Tout le monde attendait la venue d'Hogorwen qui devait mener le cercueil, comme nouveau Roi du Rohan. Mais comme l'on pouvait le prévoir il était en retard. Il se trouvait dans ses appartement à siroté un excellent vin. Il n'entrerait que lorsque son verre sera vide. Theneor avait déjà attendu quelques jours, il n'était plus à la minute près....

Hrp l'absence des femmes ne concerne que les rohirrimes, donc les femmes venant d'une délégations peuvent participer Wink Hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hénoch
Vagabond
Vagabond
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 24
Localisation : Au Rohan
Rôle : Vagabond

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 49 ans
- -:

Dim 25 Oct 2009 - 19:10
Hénoch se trouvait au pied des marches du palais. Il était arrivé de très bonne heure afin d'être le plus prêt des marches possibles. Il se trouvait ainsi littéralement aux pieds des marches. Vu que le vagabond savait que les gens allaient se retrouver par classe hiérarchique sur les différentes marches du palais. Il éspérait ainsi se retrouver proce de sa nouvelle connaissance, Alarthor.
Il avait passé la nuit dans un tas de paille près des célèbres Écuries d'Edoras, où il avait acheté un attelage et une monture. L'argent que lui avait donné son nouvel ami lui avait énormément servit, il comptait bien le remercier.
Ainsi Hénoch se trouvait derrière la rangée de garde royaux du Rohan qui permettait de garder eloigner la populace du cortège funèraire. Le vieux sage était plutot venu à Edoras pour rencontrer quelqu'un que pour réellement assisster à Ces funérailles. Peut être bien que l'une des personnes rencontrer la veille lui permettrait de participer à de grandes choses...

Le Soleil s'était levé, et deja le monde affluait devant le chateau d'or de Meduseld. Tous les grandes figures de la terre du milieu était la. Non pas tous, tous hormis, le tyran qui allait prendre place sur le trône.
" Mais où se trouve cet imposteur. Va-t-il nous faire attendre encore longtemps?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Dim 25 Oct 2009 - 20:41
Le ciel, percé de lumière se teintait d'orange alors que l'aurore lançait la cette sombre journée. Debout dans l'air frais des plaines de Rohan, tous attendait que le cortège se complète. Alors que la populasse était quand à elle déjà en place.

Dans le silence lourd qui planait sur Medulseld, Nârwel se tenait droit, quelques mètre derrière les premiers Seigneurs de Gondor. Il y avait bien sûr les gardes du Roi, laissant présager l'arrivée imminente de Tar-Mephisto et de l'Intendant, d'autre militaire accompagnaient également l'étendard de l'Arbre Blanc. Quelques Nobles des diverses villes de Gondor étaient présents également.

D'un visage impassible et aussi beau et fier que la pierre, Nârwel et Daren brillaient dans leurs cuirasses rutilantes frappées des Armes de Gondor. Nârwel portait sa cape de velour noir sur l'épaule, cachant ainsi sa lame en signe de deuil et de respect. Tout officier de Gondor était ainsi arrangé. Et la cape pourpre de Daren ne faisait nullement exception. Mais derrière le masque de cérémonie du jeune Lieutenant, Nârwel savait que son jeune ami retenait un rire moqueur.

"Daren, arrête..." grogna t-il entre ses dents.

Effectivement, et Maïrwen aurait rit de bon coeur avec Daren, Nârwel était coiffé. Vraiment. L'Agent de l'Arbre Blanc avait consenti à cet effort. Et pour ses amis, il pouvait y trouver quelque chose de cocasse. Mais en ces heures sombres, le sourire n'était pas de mise.

Secouant la tête pour retrouver un peu de sa personnalité, Nârwel chercha des yeux Laurelin et Silivrien. La délégation d'Arnor s'assemblait elle aussi. Alors que quelques gens de Dale approchait.

Sur le parvis du Château d'or de Medulseld, il ne manquerait bientôt plus qu'un invité. Le futur Roi du Rohan. Le fameux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Dim 25 Oct 2009 - 20:58
Gallen apparût enfin au sommet de Méduseld. Il vint avec son épouse Farma.

La jeune femme salua les délégation étrangère en contrebas d'un signe de la main et répartit rapidement, respectant ainsi les ordres d'Horgorwen.

Le champion du Rohan fixa un moment les généraux fidèle à Horgorwen. Gallen descendit les escaliers avec une lenteur calculée, son armure dorée avait été polie afin de refléter les rayons du soleil même en ce temps pluvieux;

Les délégations ressemblaient à une myriade de couleurs étalées sur une palette d'artiste, un serpent multicolore.

Sans un mot le champion du Rohan se plaça au niveau des gardes royaux. les mots étaient inutiles , chaque garde savait ce qu'il avait à faire. ils avaient répété cette mission des dizaines et des dizaines de fois. chacun avait conscience de vivre un moment important dans la vie du Rohan.

Gallen fixait maintenant le sommet de l'escalier d'un regard dur, scrutant l'arrivée de son souverain.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nivyss
Suzeraine d'Enedwaith
Suzeraine d'Enedwaith
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 27
Localisation : Pays de Dun...
Rôle : Suzeraine des Dunlendings.

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunlending & Rohirrim
- -: 21 hiver
- -:

Mar 27 Oct 2009 - 3:12
L'annonce fut donnée assez tard le soir; Quant au jour -le lendemain- et à l'heure -Aux premières heures- de l'enterrement... Elle; c'était déjà occuper d'elle propre et couchée sur le par terre d'une des pièces des quartiers prêter à sa délégation. Le bois valait toujours mieux qu'un de ses matelas si mou et gênant pour le bon sommeil de la suzeraine -Qui en avait prit habitude lors de ses plus jeunes années- Le hobbit airait donc la chance d'avoir le meilleur lit... Et le seul... Puisque Grimma n'avait pas habitude d'être a plus d'un dans ses quartiers... Les Corbeaux était eux aussi rentrer; Une dizaine au moins qui dormez ici et là dans la pièce; Dont bien quatre était posé sur le ventre assez proéminant du géant Gurlok qui bien entendus dormait aussi au sol -Habitue pour son cas prise lors d'e dizaine d'années de campagnes- Il fut le seul à ce lever et aller dans la pièce qui servait à l'époque de salon à Grimma pour recevoir le message sans broncher; regardant tel un lion sa proie en regardant le Rohirrim parler... Qui étrangement détala assez vite. Rejoignant la pièces ou tous dormez: Il chantonna a demi vois une chanson péjorative sur le roi du Rohan.

« -Qu'y à il Gurlock ? » Demanda dans un bâillement la suzeraine.
« -Demain; première heures du jour pour l'enterrement... » Répondit il dans un grognement, haineux à la simple idée qu’ils doivent ce lever à cause de décision d'un Rohirrim. « -Ta mère te réprimanderai; Si elle savait pourquoi tu est là... »
« -Je sais... Mais cette haine contre le Rohan; Bien que je la partage; Ne reflète pas.. »
« -Toujours le même argument, inutile de le finir Nivyss. Tu à vus l'accueil que l'ont nous à fait ? Même avec tes arguments, tu devrait réfléchir à cela. C'est un crime que Wulf n'aurais jamais laissé passer. »

Les deux restèrent silencieux après cette rapide joute verbale; Qui perturba plus les idées de la suzeraine que celles du plus grand seigneur des guerres du pays de Dun. En fait; après cette joute ne restât plus qu'au Hobbit d'éteindre une bougie après avoir rangé ses quelques croquis et texte sur la cité du Rohan. Rien de bien précis; Rien de militaire non plus d'ailleurs. Dire qu'elle était la structure des maisons tenait plus d'un historique général que Nivyss souhaité qu'il face sur tous els lieux qu'elle visiterai; Un petit plus pour les architectes de sa ville qui pourrais étudier le monde sans sortir de Tharbad. Enfin il ce coucha dans un dernier grincement de lit; Et la nuit passa... Elle passa sur nombres de pensées; Nombres de rêves et cauchemars; Lorsque l'une des corneille Crailla; Faisant s'ouvrir les yeux de Nivyss; Qui ce redressa net; Elle regarda par la fenêtre et constata que le jour était déjà en train de ce lever; Elle ce redressa donc net et constata que même si le Hobbit dormez -Ainsi que cinq des gardes de Nivyss dont je n'ai pas parlée jusque là- Gurlock lui semblait déjà prêt; Elle l'ignora mais passa assez proche pour sentir s'il c'était lavé ou pas. Oui ! Au moins, il avait retenus cette règle de bienséance !

Elle ce dirigeas vers une sale ou ce trouvais quelques bac d'eau -Préparer la veille certainement !- nus et face à ce qui ressemblait à un tissus; Un torchon chaud car pauser sur une espèce de pierre chauffante au dessous d'un endroit dans la pièce fait pour allumer un feu. En clair; Une fois le feu allumer; La pierre chauffer et chauffer aussi les torchons nécessaire au lavage: Elle entama donc un nettoyage minutieux malgré son presque retard et termina avant qu'il ne face complètement jour et sortit habillée comme la veille à son arrivée; Ayant récupérée sa cape prêter au Hobbit: Ses armes non confisquée bien placée; Sa tignasse ébouriffée à peine coiffée; Bref ! Elle était prête. Il rester bien entendus quelques taches foncée sur ce que l'Elfe avait nommé de bien des noms; Mais rien de visible ou outrageant, puisque les deux seuls taches ce trouvait sur le coter et faisait juste penser à une tache d'origine sur la peau de bête qui avais servit à en fait un « vêtement ». Le hobbit dormait toujours -ainsi que les gardes...-; Nivyss lui jeta un 'verre' d'eau sur la figure pour le réveiller et lui indiqua la salle d'eau ou il du aller prestement. Les Corneilles étaient toutes debout; Voletant dans la pièce pour dormir... Alors que le Hobbit rejoignait sa maitresse; Et que le groupe s'engageas pour rejoindre le lieu dit; Nivyss toujours à mi vois; s'adressa sans regarder son général:


« -Tu à raison... Pour hier... »

Elle n'était certes; pas fier de ca décision; Mais au moins, elle était sur de ce qu'elle devait faire. Après tout, ELLE avait fait les efforts; Et le retour avait était pour le moins très négatif. Elle ne pensait pas à casser la cérémonie; pas complètement tous du moins; Ou alors très discrètement... Faisant ainsi savoir que le pays des Dunlendings retournerai à ca neutralité par l'accueil réserver à sa reine est a délégations de héros ainsi que de hauts placés.

Le groupe était donc composer d'elle. Son énormissime général semblable à un nain plus grand qu'un elfe. Son architecte hobbit qui avais d'ailleurs mit ses lunettes et n'ayant pas coiffé sa tignasse, les avais exceptionnellement frisé aujourd'hui... Cinq gardes en armure dorée suivant le groupe de trois qui marcher en 'flèche' Nivyss ce trouvant à la pointe te ses deux suivants aux extrémités. Au dessus volé les Corneille, qui allait d'avant et revenait dans les corridors sombre de l'aile nord. Les suivait; Enfin, marcher devant plutôt... Deux gardes du Rohan; Qui les menèrent en dehors du château d'or. Nivyss arrivais juste lorsque elle pu constater la présence de nombre d'autres gens. Des soldats, des gens de délégations; et surtout une masse de peuple du Rohan. Sa mère si elle avait étai au pouvoir aurai attaqué dès lors que les Crébains serai revenu; Le retard qu'allai donner le futur roi aurai étai fatal aux gens de la cité d'Edoras pour quelques minutes sans nul doute. Enfin; Nivyss arrivas légèrement en retard avec sa délégation; longue à ce préparer. Elle n'en baissa cependant pas la tête, là étai sa première réponse à l'accueil donner la veille seulement. Elle trouva rapidement la place faite pour sa délégation dans l'attende du cercueil et de celui qui serai bientôt Roi. Son couronnement aurait il lieu en suite ? Ou avais il déjà eu lieu ? Aurai il sinon l'audace de ce couronner de suite ? Cette idée étai impossible bien entendus, il devait trop respecter l'ancien roi pour cela mais Nivyss sourit à cette seule idée. Les quelques crébains; maintenant au nombre d'une trentaine était poser sur le toit de Meduseld au plus proche de la porte. Ceci devait sembler assez sombre voir signe de mauvais présage mais en cela tenais le plus grand honneur que les Crébains n'ai jamais donné à un peuple sauf peut-être aux gens de Dun ou à quelques peuplades Orcs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mar 27 Oct 2009 - 10:18
"C'est tout de même incroyable! Obligé de rester en poste le jour de l'enterrement! Avec tous ces grands guerriers et seigneurs, qui va se risquer à attaquer Edoras? Qu'avons nous besoin de surveiller? C'est prodigieux de ridicule! Qu'est-ce que je dirai à mes petits enfants, moi, quand ils me demanderont comment s'est passé l'enterrement? Rien! Je pourrai rien leur dire! Et j'aurai l'air encore plus stupide que maintenant, à surveiller comme un idiot sur les remparts!

-Calme-toi, Fern. C'est justement parce qu'il y a "tous ces grands guerriers et seigneurs" que nous sommes ici. C'est l'occasion rêvée pour commettre un fait d'éclat. Tu me suis?

-Arrête ton char, il va rien se passer. Vas attaqu... Eh! Vous là! Oui vous! Venez ici!"


L'intéressé venait de passer devant les deux gardes sans leur prêter apparamment une quelconque attention. Il était vêtu d'une longue cape sombre, et une capuche rabattue sur son visage cachait ses traits. Il avait la démarche sûre et rapide des malfaiteurs et comploteurs qui, la nuit, hantent toutes les villes. C'est d'ailleurs ce pour quoi l'avait pris Fern. Il avait simplement oublié, dans sa colère, que le jour s'était déjà levé, et qu'un habit de la sorte était un bien piètre camouflage dans ces conditions. Surtout aujourd'hui.

"Qui êtes-vous? Que venez-vous faire à Edoras? reprit Fern.

-Sombre-chêne, Seigneur de Fondcombe. Je viens assister à l'enterrement de Theneor, fils de Firion. "

L'autre s'apprêta à protester, mais l'elfe releva sa capuche, dévoilant son visage brûlé. Le garde resta quelques secondes coi, ouvrant et fermant bêtement la bouche, puis hocha la tête et s'écarta respectueusement. L'histoire de cet elfe défiguré était connue. Quand ce dernier fut assez loin, Fern expira, comme soulagé.

"Bizarre cet elfe. T'as vu? Il est à pieds. Il est venu de Fondcombe en courant ou quoi? Tout seul? Tous les autres rois avaient au moins une petite escorte, pas lui. Et puis il arrive en dernier, alors que tous sont déjà arrivé, la plupart hier.

-En avance,
répliqua l'autre. Lui est simplement juste à l'heure.

-Quand même, il est bizarre. C'est tout de même quelqu'un d'important, et t'as vu comment il est habillé? T'as vu comment il m'a regardé?"


Son acolyte ne répondit pas. Il se souvenait de Sombre-chêne. Il l'avait déjà vu de longues années plus tôt, lorsqu'il était caporal. C'était l'époque où Firion régnait, où son royaume était menacé par une gigantesque armée d'Uruks. Gondor, Nains et Elfes étaient venus l'aider. Des sabots avaient foulé le pavé depuis.

* *
*

"Merci"

Sombre-chêne tendit quelques pièces au garçon dont le regard s'illumina comme une bougie aussitôt. L'elfe saisit les rennes de la jument et les ôta, tandis que le petit Rohirrim partait en courant. Le seigneur d'Imladris avait toujours été frappé par cette habitude que semblaient avoir les jeunes humains de tout le temps courir. Il flatta une dernière fois l'encolure de Niphredil et sortit d'un pas souple de l'écurie.

Lorsqu'il était arrivé aux portes d'Edoras, il avait entendu le garde se plaindre. Il comprenait sa colère, mais son acolyte avait raison. Bien qu'ingrate, leur tâche était indispensable. L'ancien ranger avait voulu en convaincre ce Fern en mettant en place cette petite mise en scène. Il avait chargé un adolescent de faire entrer Niphredil, puis était entré comme un voleur. Un bien piètre voleur, en fait. Son habit cachait certes son visage, mais il était parfait pour quiconque voulant se faire remarquer. Néanmoins, Sombre-chêne avait réussi. Le garde avait maintenant compris que "l'habit ne fait pas le moine", comme disaient les humains. En voyant arriver quelqu'un, il se souviendrait que ce quelqu'un n'était peut-être pas ce qu'il montrait être.

Le Seigneur de la Dernière Maison Simple était maintenant près de la foule qui s'étalait devant les marches du palais. En repensant à ce qu'il venait de faire, il s'aperçut cela n'avait probablement servi à rien. Tout bon professionnel n'aurait pas attendu le dernier moment pour entrer dans la Cité. Tant pis. L'expérience avait été intéressante, et ne lui avait rien coûté. Il n'avait en fait pas eu beaucoup à jouer.

A quelques mètre devant lui, Sombre-chêne repéra les différentes délégations de la Terre du Milieu. Tous les peuples alliés regroupés ici pour honorer un défunt. L'elfe resta en arrière. Il serait un moment plus approprié pour rejoindre les siens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Sam 31 Oct 2009 - 16:16
Deux heures !

Deux heures que les représentants de la terre du milieu, présent aux obséques de feu le Roi Theneor, faisaient le pied de grue à l’entrée du château d’Or …

Bien qu’un pâle soleil éclairait la vallée du Rohan, un vent glacial soufflait en cette matinée. Les trompettes n’en finissaient plus de résonner, reprenant leurs longues plaintes à intervalles régulier semblant chercher à décider l’héritier du trône des Rohirrim à enfin faire son apparition.

Les murmures de désappointement qui avaient lentement commencé à s'élever à l’issue de la première heure d’attente se transformèrent petit à petit en des commentaires emprunt de colère à peine voilés … Les visages des hauts dirigeants à la tête de leurs délégations faisaient peur à voir et certain montraient carrément leur volonté de quitter les lieux … Il est sûr que, ne serait-ce le profond respect que tous avaient en particulier pour le roi Theneor et plus généralement pour le peuple Rohirrim, nombres d’entre eux auraient déjà pliés bagages …

A l’instar des autres représentants de la terre du milieu présent, Laurelin, qui gardait le bouclier du souverain défunt, commençait à sérieusement en avoir assez de l’attente que leur infligeait le nouveau roi …

Il se tourna vers sa compagne qui semblait commencer à être fortement dérangé par le froid piquant pour lui dire .

- Cet humain se fiche de nous ! Il bouscule les horaires d’un protocole qu’il a lui-même établit … Quel imbécile !

L’elfe jeta ensuite un coup d’œil aux autres représentants qui patientaient, comme Silivrien et lui, dans le froid …

D’où il se trouvait, il pouvait apercevoir les visages des souverains d’Arnor et de Gondor qui semblaient fortement contrarié, tout comme celui de l’intendant de Minas Tirith qui faisait carrément peur à voir mais la plus à plaindre était sans conteste Nyviss, la souveraine d’Edenwaith, qui déjà fortement mis à mal par l’accueil des plus sec qui lui fût réservé était celle, eut égard aux vêtements ultra léger qu’elle portait, devait souffrir le plus du vent glacial qui s’engouffrait en rafale, sur l’escalier du château d’or …

La seule chose qui dérida l'elfe de la mer c'est de voir au loin arriver le Seigneur de Foncombe dont les apparitions publique se faisaient de plus en plus rare ces dernières années ... Sombre-Chêne, le héro de la bataille du nord s'avançait tranquillement vers les escaliers du château.

Laurelin s’adressa une nouvelle fois à sa compagne Silivrien :

- Si Hogorwen ne se présente pas dans les cinq minutes qui suivent, nous nous en retournerons vers nos rivages ! Qu’en dis tu ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Dim 1 Nov 2009 - 15:44
Erco avait une bonne place dans la file. Alarthor et Khaldrâd étaient toujours à ses côtés. Ils commençaient à s'impatienter. Le Roi du Rohan se faisait désirer par toute l'assemblée. Dans n'importe qu'elle autre contexte un tel acte aurait put être tolérer, mais à un enterrement? Non. Son peuple en avait marre et cela était bien visible.
Alarthor maugréa:

-C'est n'importe quoi!....Si sa continue, je pars....

-Non, le coupa son maître. Tu resteras. Pour le simple respect de Theneor!

Le jeune chevalier secoua la tête. Il était impulsif, et se laissait trop vite allé à l'énervement. Quand à Khaldrâd, il ne disait rien, comme à son habitude. Il n'avait rien à dire, donc pourquoi dire quelques choses. Une des raisons pour lesquelles Erco aimait sa présence, c'est qu'il ne se plaignait jamais. C'était rare ces temps.

Bientôt deux heures passèrent, même Erco, de nature calme, en avait à présent marre. Il leva les yeux au ciel et pria pour que Hogorwen se présente enfin. Ce soleil tapait comme jamais....
le Seigneur d'Esgaroth voyait bien que les autres Seigneurs en avaient aussi marre. Certains devaient même hésiter à rendre chez eux.... Erco lui n'envisagea même pas cette possibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hogorwen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 10

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -:
- -:

Dim 1 Nov 2009 - 15:56
Le Roi avait de nombreuse heure de sommeil en retard, et alors qu'il sirotait son vin, il s'était assoupit. Ce fut un serviteur, qui s'inquiétant de l'absence de son maître, était allé voir. Il était tombé sur son souverain endormit sur son fauteuil, le verre encore à moitié plein dans sa main. Le serviteur s'empressa de le réveiller. Hogorwen releva la tête et s'emporta contre le jeune homme face à lui:

-T'ai-je demandé de me réveiller?...NON!!!! Alors va-t-en!!!! Et si tu parles de quoique ce soit, je veillerai personnellement à ta mort!!! Est-ce compris?

ce n'était même pas une question, car déjà le nouveau Roi se dirigeait d'un pas presser vers la porte de son palais. Il en avait trop fait là, mais étant orgueilleux, il refusait admettre sa faute...
Il poussa d'un geste pleine de force les deux battants de la porte donnant sur le cortège funéraire. Les trompettes sonnèrent, annonçant l'arrivée de leur seigneur tant attendue.
Hogorwen vit bien dans les yeux des seigneurs qu'il croisa l'énervement qu'il avait causé...mais il ne changea en rien sa manière de se mouvoir. La tête haute il prit la tête de la colonne qu'il commença à mener vers le lieu de l'enterrement. les Seigneurs les plus importants juste derrière le souverain du Rohan, puis venait les seigneurs de moindre importance, et enfin le peuple. Le pas allait vite, un peu trop même.
Hogorwen voulait en finir, cet enterrement durait depuis assez longtemps. Il avait d'autre chose à régler....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Lun 2 Nov 2009 - 19:47
Gallen attendait patiemment l'arrivée de son souverain. néanmoins des détails ne pouvaient pas tromper, la main droite du champion du Rohan était crispée sur la hampe de sa lance . Les yeux du lieutenant des gardes royaux étaient enflammés.

Comment cet ignoble roi pouvait insulter à la fois, feu le roi Thénéor, le peuple du Rohan et les délégations étrangères.

Horgorwen arriva enfin, sans excuse, hautain comme à son habitude.

Gallen fit un geste rapide de la main , les gardes royaux comme un seul homme se déployèrent et constituèrent une haie d'honneur. Eothar et Eogam menèrent les gardes royaux qui ouvraient la voie.

Gallen prit le coin gauche de la stéle sur laquelle reposait le visage serein Thénéor, il était recouvert de sa lance et de son bouclier de bataille. Gallen eut un regard furibond , fugace devant les armoiries sombres instaurées par Horgorwen.

Gallen attendit que quatre autres "seigneurs" l'aident à porter le majestueuex fardeau.


Le champion du Rohan commença la litanie des terres du Riddermark en hommage à Thénéor et à Dame Cella pour qui une statue serait mise en place ultérieurement.

A une fenêtre du premier étage, Dame Farma séchait ses larmes devant le cortège, les larmes de tout un peuple pour son roi .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valmara
Capitaine Elfe de Mithlond
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 22
Localisation : Quelque part entre deux époques, probablement perdu dans mes pensées...
Rôle : Capitaine de Mithlond

~ GRIMOIRE ~
- -: Noldo de sang pur.
- -: Environ 6800 ans, mais personne ne connaît le nombre exact, Valmara lui-même ayant cessé de compter. Tout ce qu'on sait, c'est qu'il est ne la même année qu'Earendil le Demi-Elfe.
- -:

Mar 3 Nov 2009 - 21:49
Deux heures durant, Valmara attendit avec les autres seigneurs que Hogorwen se décide enfin à sortir. Mais contrairement à eux, cette attente ne le contrariait pas, ni le froid ne l'incommodait. Il avait assez voyagé et souffert dans sa vie pour apprendre à plutôt apprécier ces moments: le calme avant la tempête, qu'on sait proche, et pourtant si longue à venir. Ces moments qui nous permettent de mettre de l'ordre dans nos idées avant l'arrivée de cet orage qu'on sait inévitable. Ces moments qui nous permettent de nous préparer au meilleur comme au pire. Et puis, Valmara était né dans les hauts pics d'Ered Gorgoroth, le froid ne l'intimidait donc pas. Mais enfin, alors qu'il commençait tout de même à trouver le temps long, Hogorwen se décida à se présenter. Il s'avança d'une démarche hautaine, la tête relevée, le regard sévère. Puis Gallen Mortensen s'approcha de la stèle sur laquelle reposait le roi Theneor et l'empoigna. Aidé de quatre autres seigneurs, il porta son défunt roi, et le cortège se mit en route, entonnant les chants des rohirrims.

Ne connaissant rien aux enterrement, ni aux chansons, d'ailleurs, de ce peuple, Valmara se contenta d'écouter et d'observer. Il remarqua les visages renfrognés des autres seigneurs autour de lui, leur expression sévère et leur regard dur, et il sut que tous n'avaient pas autant apprécié l'attente que lui. Pourtant, bien qu'il savait la conduite du nouveau souverain déplacée, le Capitaine ne pouvait s'empêcher d'admirer son calme et sa majesté. Car même en de telles circonstances, il ne montrait aucun signe de faiblesse, et bien qu'il se fut mis tout le peuple du Rohan à dos, et sans doute également le reste de la Terre du Milieu, il restait digne et autoritaire. Il fallait du courage pour apporter des changements aussi drastiques que les siens à de telles traditions. Malheureusement, ces changements n'étaient pas toujours pour le mieux...

Quoi qu'il en soit, Valmara commençait à croire qu'il était le seul à ne pas être exaspéré parmi toutes ces délégations. Il suivit le cortège sans mot dire, continuant d'observer les visages et l'attitude des gens autour de lui, et finit par tomber sur celui de son propre seigneur, Laurelin. Même lui avait l'air d'en avoir assez! Décidément, Valmara devait avoir quelque chose d'anormal... Ça ne le dérangeait pas! Cependant personne ne pût s'en rendre compte, car sa capuche masquait son visage, comme à son habitude, et sa démarche était aussi calme que la normale. Et c'est sur ces pensées que Valmara arriva finalement au site de l'enterrement, où le rite funéraire commença.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://waste.forumactif.com
Finrodel
Maître de la Tour de la Clé d'Or
Maître de la Tour de la Clé d'Or
avatar

Nombre de messages : 48
Localisation : Mithlond -Elostirion-
Rôle : Cärmallen Beraid Herdir

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 7848 ans
- -:

Mer 4 Nov 2009 - 22:31
Les plaines balayées par le vent du Rohan s’étendaient à perte de vue autour du cortège funèbre qui accompagnait le dernier voyage de Feu Thénéor, roi du Rohan. Prêt d’Edoras et des Montagnes Blanches s’élevait de rares amas de roche qui fournissait l’unique abri naturel contre les ravages du vent glacial. Dans l’ombre de l’un d’entre eux se trouvait une forme ramassée, le dos contre la pierre, elle était assise et s’appuyait sur l’une de ses jambes qui étaient repliées. L’homme qui était assit se trouvait à prêt de trois furlongs du cortège et portait des habits aussi terne que cette triste journée. Ainsi, depuis la suite du défunt roi, il n’était visible que pour les yeux acérés des seigneurs elfes qui portaient leurs yeux en sa direction. C’était ainsi que le maître de la Tour à la Clé d’Or avait voulu les choses, de sorte que seuls ceux qui connaissaient son statu et son visage pouvaient le voir.

Finrodel n’était toutefois pas là à ce titre, mais bien plutôt à celui d’ambassadeur, la fonction qui lui avait été attitrée au même temps que son nouveau rang. Il avait été propulsé à ce titre par une série d’évènements particuliers qui l’avait entraîné à révéler ses connaissances particulières d’Arda à la noblesse elfique. Il aurait bien refusé tout cela d’ailleurs si l’on ne lui avait mit sous le nez toute la connaissance que recelaient les bibliothèques des Havres Gris.

Aujourd’hui encore, c’est à reculons qu’il se présentait aux funérailles de Thénéor, de qui il n’avait entendu parler qu’après sa mort. En fait, l’elfe ne connaissait presque rien de la nouvelle aristocratie humaine, ceux-ci ne vivaient pas suffisamment longtemps pour qu’il les connu d’avant son long isolement. C’est pourquoi il ne faisait pas partie du cortège, n’ayant jamais connu le roi, il ne se sentait pas le droit de faire partie de son dernier voyage. Il respectait tout de même la demande des seigneurs elfes en étant présent à la cérémonie, bien que de fort loin. Et il serait présent à tout évènements politiques en lien avec l’ascension de Hogorwen au pouvoir des Rohirrims.

Le vieil elfe pouvait facilement percevoir la douleur véritable qui pesait sur le cœur de chaque homme du Rohan, ainsi que sur celui de plusieurs autres. Particulièrement les hommes de Gondor et même quelques elfes. Il sût alors que le roi défunt avait eut un bon règne et qu’il avait été juste et loyal. Sachant cela en son fort intérieur, Finrodel jeta une bénédiction en langage elfique, espérant que celle-ci porterait jusqu’aux oreilles des Valars :

Leutha sen medui sennas mae enguinas. Manwe, uth ïgma in faer.

Et sur ces dernières paroles, il rapporta son attention sur le long cortège mortuaire. L’ambiance qu’il percevait était légèrement différente maintenant, il percevait toujours cette grande peine, un chagrin amer, mais qui n’était pas dû uniquement au décès de Thénéor. Il le regrettait tous, mais ils le regrettaient en partie à cause de celui qui prenait sa place… Hogorwen n’était pas bien vu par son peuple, Finrodel ignorait encore pourquoi et en profita pour ce promette de ne baser son opinion que sur ce qu’il verrait de ses yeux, non pas sur les rumeurs qui s’élevait et l’émotion d’un peuple.

La progression de la foule se faisait rapidement et Finrodel, bientôt, aurait à se lever pour suivre la cérémonie qui se dirigeait maintenant vers les petits tertres surmontés des légendaires Simbelmynës.


Dernière édition par Finrodel le Jeu 5 Nov 2009 - 22:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 548
Age : 55
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

Jeu 5 Nov 2009 - 19:31
Impassible malgré la morsure du froid, Silivrien se tenait immobile comme une statue. Elle n'avait pas décroché un mot depuiis sa sortie du Palais de Meduseld, se contentant d'observer invités et autochtones dans l'attente de l'apparition du Roi Hogorwen. Le commentaire agacé de son époux la fit sortir de sa torpeur...

-Cinq minutes ?...Et que peuvent donc bien signifier cinq minutes de plus ou de moins dans la vie d'un Elfe, quand les années n'ont guère de prise sur nous ? Certes, cet Humain est un rustre, mais si nous voulons savoir à quel point, et parvenir à le cerner complètement, il faut l'observer jusqu'au bout, en restant pour notre part irréprochables. Alors puisque tu me demandes mon conseil, le voici : pas d'incident diplomatique, on se tait, et on attend !...

Visiblement préoccupée, elle ne semblait guère avoir envie de discuter longuement du sujet. Aussi avait-elle lâché sa réponse sur un ton laconique et relativement cassant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Dim 15 Nov 2009 - 18:53
hrp: j'avance un peu Erco, si je vais trop vite contacte moi au plaisir

Le souverain rohirrim avançait d'un pas cadencé et rapide. Aucun regard pour la dépouille de son défunt prédécesseur. Le ciel sembla rendre un dernier hommage au fier Thénéor, puisque le crachin matinal s'arrêta comme enchantement.Un arc en ciel apparut m^me au sommet de Méduseld.

Horgorwen marchait, l'épée royale au coté. Immédiatement cinq gardes royaux et le capitaine Thorin emboitèrent le pas.

Gallen souleva la stèle sur laquelle était allongé Thénéor. Trois gardes royaux épaulèrent le champion du Rohan.

Le lieutenant opta pour une allure plus modeste afin que les hommes du Rohan puisse rendre un hommage à leur ancien souverain.

Étonnamment, le visage de Thénéor semblait reposé, calme. Au passage de la longue file les rohirims pleuraient, adressant de longues prières pour les morts du Rohan.

Horgorwen avait déjà trente bons mètres d'avance, Gallen n'accéléra pas, il attendrait ,ce satané Horg.

Le champion du Rohan entendait le claquement des étendards des différentes délégations qui suivaient la dépouille de Thénéor.

Ils arrivèrent enfin au niveau du Tumulus, dernière demeure des rois du Rohan.

Les gardes royaux réalisèrent une dernière haie d'honneur pour Thénéor.Les différents souverains des Terres du Milieu se répartirent parmi les rangs des gardes royaux afin de témoigner leur respect et accompagner Thénéor pour son derbier voyage.

La stèle fut déposée devant l'entrée du Tumulus. Gallen aperçut du coin de l'œil, le sculpteur du Rohan qui réaliserait tout à l'heure l'oeuvre souvenir pour Dame Cella

Le regard du champion du rohan croisa celui de son souverain, des flammes jaillissaient du regard turquoise de Gallen

D'une voix de stentor, Gallen déclama

"Amis du Rohan chantons pour notre souverain défunt Thénéor et notre mère à tous Dame Cella"

Gallen n'attendit pas la réaction du roi et sa voix s'éleva déjà dans l'air frais du Riddermark.

Tout d'abord ce ne fut d'un murmure . puis les rohirrims reprirent les paroles du champion des terres du Riddermark


Où se trouvent alors cavalier et jument ?
Et le cor qui sonnait ?
Où se trouve le flot des cheveux flamboyants ?
Le heaume et le haubert ?
Où se trouvent les braises du feu rougeoyant ?
La harpe qui jouait ?
Où sont donc la moisson des grains et le printemps ?
Et les pousses altières ?
Telle la pluie sur les cimes et le vent dans les prés
Ils sont passés véloces
Les jours partis à l'Ouest au-delà des sommets
Dedans l'ombre féroce.
Qui devrait recueillir les fumées échappées
Du brasier des bois morts,
Ou pouvoir contempler le retour des années
De la Mer qui s'endort ?


Gallen avait les larmes aux yeux, il les sécha d'un geste rapide de la main;

Il fixa Horgorwen et d'un ton dur dit:

Horgorwen ,Thénéor doit être enterré selon nos traditions avec son épée, vous ne pouvez pas la garder.

le vent souffla un peu plus fort d'un coup. La tension était palpable de nouveau.

hrp: la chanson provient de l'encyclopie de Tolkiendil, un excellent site partenaire Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Sam 21 Nov 2009 - 21:57
hrp: Erco suite à un échange avec Laurelin, j'avance un peu, tiens moi au courant si cela te dérange ; Au plaisir:)

La pluie drue avait repris de plus belle. l'éclaircie avait juste accompagné le chant hommage du champion du Rohan.

Le chant avait été repris tout d'abord par quelques hommes du peuple rohirrim. Puis chacun avait accompagné Gallen pour chanter l'amour du pays du Riddermark.

La voix du lieutenant des gardes royaux s'était arrêtée dans un sanglot étranglé. mais il ne fallait pas se tromper, certes la tristesse étreignait le coeur du guerrier du Rohan, mais surtout il avait ressenti la vaillance du peuple qu'il avait promis de protéger lorsqu'il avait reçu la distinction de "champion du Rohan". Jamais il ne s'était senti aussi investi. Il devait défendre les valeurs de la tradition.

Seuls les clapotis de la pluie sur les armures étincelantes , se faisaient entendre.

La voix de stentor du champion du roahn s'éleva

Horgorwen ,Thénéor doit être enterré selon nos traditions avec son épée, vous ne pouvez pas la garder.

Le nouveau souverain avait montré sans cesse des signes d'énervement. Horgorwen regardait partout sauf la dépouille de son prédécesseur.

Son visage se tendit à l'écoute du chant rohirrim. D'ailleurs sa voix n'accompagna pas le chant de ses concitoyens.

Puis il resta interloqué devant la demande de Gallen. Sa main droite toucha le fourreau de son épée de manière compulsive.


Horgorwen de toute sa hauteur, regarda enfin la foule assemblée devant lui, un regard tout d'abord supérieur hautain puis hagard surpris. Il vit la réprobation, une révolte voire de la répulsion.Même les généraux à sa solde évitaient son regard, le désapprouvant par ce geste.

La jointure de sa main droite se blanchirent serrant de plus en plus fort l'épée royale de Thénéor.

Son regard embrassa enfin les souverains des Terres du Milieu. Il attendait une aide qui ne vint.......jamais.


Un silence pesant tomba.

Des gouttes de sueur coulèrent sur les joues du puissant rohirrim. Ses yeux le brulaient. Malgré la froideur ambiante, Il avait chaud, trop chaud; Jamais il ne s'était senti mal à l'aise, lui la maitre du Roahn, le plus grand guerrier du Riddermark.

Comment pouvait oser ce minable de Mortensen?


Il était piégé. Nul ne viendrait l'aider. Horgorwen regarda froidement Gallen , le meurtre se lit dans ses yeux ébènes.

Puis grandiloquent Il lève haut l'épée de Thénéor et la pose sur la poitrine royale, sans un mot, sans un discours.

Il est stoîque droit comme un I, ses poings sont serrés, il est livide , des cernes sont apparus sous ses yeux. Pas des cernes de fatigue, des cernes de haine destinées à un homme... Une épine dans sa botte, Gallen Mortensen.

Déjà les fleurs blanches apparaissaient sur le tumulus , dernier adieu de la terre du Rohan pour son souverain .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1573
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Sam 21 Nov 2009 - 23:15
La nuit avait été courte pour le Fantôme. Pourtant, il était bel et bien là à la cérémonie de feu le roi Theneor. Il se tenait non loin d'Aldarion, un peu en retrait, ses mains réunies dans les manches de son manteau. Ses mains justement, prêtes à se saisir de son arbalète si un quelconque individu se décidait à s'attaquer à son roi ou même à un autre grand seigneur si tant est qu'il soit à portée de l'Agent.

En effet, si la plupart des haut dirigeants présents voyaient dans ce rassemblement un dernier hommage au roi des chevaux défunt, Sirion lui y voyait plutôt là un rassemblement qui pourrait amener une situation plus que dangereuse. Mais il n'en dit rien. Le Fantôme n'était là que pour protéger son roi comme celui-ci lui avait rappeler la nuit dernière. Ordre formel de ne pas partir lui-même à la recherche de Saemon, bien que l'envie en soit forte, il avait donc confié cette tâche à ses meilleurs agents.

Il fut sorti de ses pensées lorsque le lieutenant Mortensen entonna un chant en hommage au roi. Sirion avait fait des recherches sur ce Gallen, un idéaliste, un défenseur des principes du Rohan et de Theneor.
Celui-là, Hogorwen ne pourra pas se le mettre dans sa poche, pensa-t-il soudain.
La situation devenait tendue, tout le monde aurait pu remarquer que le Champion et le nouveau Roi ne s'appréciaient guère. Pourtant nul n'osa jusqu'alors s'interposer entre eux, après tout ils n'en restaient qu'aux mots.

Mais les mots ne sont-ils pas plus coupants qu'une épée ? À n'en pas douter, les paroles de Gallen frappaient de plein fouet l'orgueil de l'ancien Maréchal. Allait-il finir par céder à sa colère et ainsi montrer sa véritable nature aux autres seigneurs qui la soupçonnaient déjà ? Sirion en doutait. Hogorwen était trop prêt de son but pour craquer maintenant.

Cet homme allait peut-être causer des problèmes à l'avenir aux autres royaumes. Le Fantôme s'empresserait alors d'ajouter son nom à la liste des ennemis de l'Arnor...




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Amadeo du Rohan
Lieutenant de régiment Rohirrim
Lieutenant de régiment Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 22
Localisation : Aldburg ~ Rohan
Rôle : Rôdeur - Lieutenant de la Cohorte de l'Est

~ GRIMOIRE ~
- -: Demi-Elfe
- -: 40
- -:

Dim 22 Nov 2009 - 14:42
Suivant les conseils du garde, je me dirigea à l'endroit indiqué. Arrivé à destination, je me plaça à un endroit d'où on pouvait bien visualiser les lieux. Malgré le fait que je ne l'avais jamais croisé auparavant, je reconnu le dénommé Gallen Mortensen, qui entonnait un champ de prière à la gloire du roi défunt. Je reconnu aussi non sans mal celui qui est sans nul doute le nouveau roi.

Je joignis mes mains, rapprocha les jambes et baissa la tête. Le capuchon de ma cape elfique rabattue, j'entonna pour moi-même et à voix basse, un champ de prière que mon père m'avais appris il y de cela de nombreuses et longues années.

Durant cette prière, je laissa mon esprit vagabonder librement dans mes souvenirs les plus profond, et arriva alors ce qui devait arriver : cette prière me rappela les bons moments de ma jeunesse passés avec mon père, et les douces paroles de ma mère pour me consoler lorsque, un jour, je m'était fait mal en trébuchant alors que je poursuivais une poule.
Je constata avec étonnement qu'une larme coulait sur ma joue gauche. Je me ressaisi alors, enfermant comme à mon habitude mon esprit émotionnel dans sa carapace de fer. Un carapace que je m'étais forgé seul alors que le monde m'avais abandonner dans un champ verdoyant de l'Ouestfold.

D'une main tremblante, je sera le pommeau grisâtre de Braandäl, puis releva légerment les yeux afin de voir où en était la cérémonie.
N'ayant jamais assister à ce type d'évènement, je ne savais ni dans combien de temps cela allait se terminé, ni quant je pourrais enfin m'adresser au champion du Rohan.
Je pris alors sur moi pour ne pas faire demi-tour et rabaissa la tête en marmonnant une poésie elfique que j'aimais beaucoup.
Puis, serrant les dents, j'attendis sagement la fin de la cérémonie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Dim 22 Nov 2009 - 16:27
L'attente avait été longue, mais la marche semblait encore plus longue. de plus une fine pluie s'était mise à tomber, mais personne ne se plaint. Alarthor et Khadrad étaient trop content d'enfin bouger pour remarquer ce rideau d'eau les tremper. Le Seigneur d'Esgaroth était silencieux. Cet enterrement ne valait rien, il ne suivait pas les traditions. Elles étaient bafouées par un pseudo roi légitime. A présent le Chevalier Skaline savait dans quel camps il était: contre Hogorwen. C'était sûr et tout ses hommes le suivraient sans poser la moindre question.
Lorsque tout le peuple rohirrim entama une chanson, Erco se joint à eux et chanta avec eux. Il connaissait par coeur tout les chansons rohirrims et les chantait encore de temps en temps pour se remonter le moral. Là il donna toute son énergie.
Les paroles montèrent dans le ciel comme un oiseau et y planèrent encore longtemps après la fin du poème.
D'abort le Seigneur de la cité du lac crut à une blague, le champion du rohan venait de demander à son Roi de lui donner l'épée qu'il avait en bandoulière, l'épée de Theneor. Cette demande était dangereuse, surtout pour un homme tel que Gallen. le Roi n'eut d'autre choix que de s'exécuter. Un sourire passa sur les lèvres d'Erco. La cérémonie allait se finir tout bientôt, mais s'il avait eut le choix, il partirait maintenant. Il savait une seul chose, c'est qu'il devait parler avec ce Gallen qu'il connaissait si peu, mais qui semblait avoir le même état d'esprit que lui-même. Il regarda Khadral, et lui murmura:

-Après l'enterrement, va donc chercher le jeune homme dont je t'avais parlé...Et essaye d'en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo du Rohan
Lieutenant de régiment Rohirrim
Lieutenant de régiment Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 22
Localisation : Aldburg ~ Rohan
Rôle : Rôdeur - Lieutenant de la Cohorte de l'Est

~ GRIMOIRE ~
- -: Demi-Elfe
- -: 40
- -:

Dim 22 Nov 2009 - 21:30
Durant de longues minutes, je resta une nouvelle fois perdu dans mes pensées. Puis, alors que je jeta un nouveau regard furtif sous mes cheveux tombants, j'aperçus un homme que je n'avais pas encore vu précédemment.

Il avait une allure noble et était accompagné d'autres hommes.
Je n'étais pas très au courant de ce qui se passait par ici. Même si j'avais eu vent de la situation lorsque j'étais en Arnor, je n'avais aucune idée de ce que cela signifiait vraiment.
Le roi était mort, oui et après ? son héritier prend le trône, je ne vois pas où est le problème. Hélas, tout cela paraissait apparemment beaucoup plus compliqué...

Je rabaissa ma tête, en essayant de me concentrer à nouveau sur ce Gallen. Mais pas moyen. L'image du nouveau venu s'agitait dans ma tête et je ne pu résister à la tentation de jeter un nouveau regard seulement cinq minutes plus tard.
Il était toujours là et parlait avec un de ses hommes.
Un homme a côté de moi s'agita tout d'un coup :

"Hé troufion, tu me marche sur le pied ! Tu as de la chance que cela arrive ici, sinon je te défoncerai le nez !"

Je ne pu refouler un sourire méprisant et répondit d'un ton sec et glacial :

"Sachez que si cela arrivait, monsieur, vous seriez déjà mort..."


L'homme pâlit alors de frayeur. Apparemment, il avait dû sentir la lame de ma dague qui menaçait gentillement son ventre, que j'avais sortit machinalement lorsque ce bonhomme belliqueux avait hausser le ton. Satisfait, je rabaissa la tête et repris mes réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 35
Localisation : Rohan ~ Edoras
Rôle : Voyageuse

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim d'apparence elfique
- -: 20 ans
- -:

Dim 22 Nov 2009 - 22:52
Enfin... La belle et fascinante cité d'Edoras se dresse sous les yeux de Loreline. Fourbue, elle avait voyagé de nombreux jours pour arriver jusqu'à elle et, à son grand étonnement, ne s'était qu'à peine perdue !
Elle n'aurait jamais imaginé que le Rohan soit si immense... D'ailleurs il faudrait penser à se procurer une carte avant de repartir. Elle lui avait cruellement fait défaut lors de cette première étape de son voyage...

"Tiens... Qu'est ce que c'est que tout ce monde... Allons voir Naa !"

La fière monture, à la robe aussi neigeuse que la chevelure de la jeune femme aux allures d'elfe, agita la tête de haut en bas tout en poursuivant sa route à pas cadencés. Chaque sabot claquait bruyamment sur les pavés de roc qui s'assemblaient en route sur le sol.
Ce qui intriguait beaucoup Loreline d'ailleurs. Pourquoi diable mettre de la roche partout...? Le sol de terre ne convenait-il pas aux citadins...?
Elle due laisser de côté cette idée pour le moment, car un garde tout harnaché de métal s'approchait d'elle d'un air effrayé, allongeant le pas au fur et à mesure que la distance entre eux s'amenuisait.

"Mademoiselle vous ne pouvez pas garder votre cheval ici ! C'est interdit !!!"

Loreline le considère en fronçant les sourcils. Pas de chevaux... à Edoras...? C'est une blague ?

"Mais... Le Rohan est la nation des chevaux... Comment pouvez-vous les refuser ainsi ?"


Visiblement gêné, le soldat se dandine d'un pied sur l'autre en baissant les yeux.

"Je suis désolé dame elfe... Ce sont les ordres. Notre nouveau roi Hogorwen a interdit femmes et chevaux pendant toute la durée de l'enterrement. Je dois donc insister et vous demander de conduire votre monture à l'écurie. Par contre en tant qu'elfe vous n'êtes pas soumise à la restriction des femmes qui ne vaut que pour les dames Rohirrim."

Hogorwen... C'est qui celui là... Pour Loreline le roi s'appelait Thénéor et pas Hogorwen... Et puis on enterre qui là... Et pourquoi les femmes Rohirrims ne sont-elles pas acceptées... Qu'est ce que c'est que ce bazar !
Et comme si ça ne suffisait pas, encore un qui la prend pour une elfe ! Bon les oreilles pointues n'aident pas et elle n'en est que trop consciente.

"Je ne laisserais pas Naa à l'écurie ! Pour qui le prenez-vous franchement... Vous l'avez confondu avec un âne ou quoi ? Mais regardez cette encolure, son port de tête, ses jambes et cette robe parfaites !
Et puis je ne suis pas une elfeeeeeeeeeeeeeeeee !"


Sentant qu'elle commençait sérieusement à s'énerver, Naa tourna la tête et lui pinça le mollet entre ses lèvres en couchant ses oreilles vers l'arrière.

"Aieeeeeeeeeeee Mais ça va pas la tête ! Tu m'as fait mal !"

Semblant esquisser une mimique que l'on pourrait facilement prendre pour une moquerie, l'étalon retrousse sa lèvre supérieure en montrant ses grandes dents à Loreline pour seule réponse. Ce à quoi Loreline répond par une langue tirée bien à propos.

Le garde semble complètement dépité face au manège de ces deux protagonistes à deux et quatre pattes. Est-il vraiment en train d'assister à une scène de ménage entre un cheval et un être humain ou un elfe, enfin il ne sait plus trop là...

"Enfin... Euh... Vous allez m'attirer des problèmes mademoiselle là... Il faut vraiment que ce cheval quitte les lieux... Si mon chef voit ça..."

Cessant de se chamailler avec Naa qui ne veut pas lâcher le morceau, elle tourne les yeux vers le jeune soldat en lui administrant un gigantesque sourire.

"Je suis d'accord pour mettre pied à terre..."

Le garde semble reprendre confiance et ne la quitte pas des yeux, attendant un dénouement qu'il espère moins buté que jusqu'à lors.

"...Mais je--ne--qui--tte--rais--pas--mon--che--val !"

Dommage... C'était presque en bonne voie...
Naa jette un regard confondu au pauvre soldat dont la tête vient de lourdement s'affaisser sur sa poitrine.


Dernière édition par Loreline le Lun 23 Nov 2009 - 20:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo du Rohan
Lieutenant de régiment Rohirrim
Lieutenant de régiment Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 22
Localisation : Aldburg ~ Rohan
Rôle : Rôdeur - Lieutenant de la Cohorte de l'Est

~ GRIMOIRE ~
- -: Demi-Elfe
- -: 40
- -:

Lun 23 Nov 2009 - 13:16
Cela faisait longtemps que j'attendais dans cette position que je ne trouvais pas très confortable. je releva la tête pour voir si c'était bientôt fini mais rien ne permettait d'en juger.

Je fis alors demi-tour et traversa une nouvelle fois la foule mais en sens inverse. Lorsque je fus sortit de l'agglomération de personne pleurant le roi défunt, je promena mon regard sur les environs.
Je vis alors à une cinquantaine de mètre une jeune et belle fille aux allures elfiques parler vivement avec un garde.

Le soldat semblait désemparé devant la demoiselle et son cheval blanc.
Je m'avança vers ces deux là et lorsque je ne fus qu'à moins de trois mètres d'eux et qu'ils tournèrent en duo leur tête vers moi en me fusillant d'un regard interrogatif, je ravala ma salive et dit poliment :

"Un problème avec ce bon monsieur mademoiselle ?"


Le garde sembla encore plus troublé et jeta des regard vers le lieu d'où je venais. il se ressaisit puis me répondit :

"Cette femme refuse de mettre son cheval à l'écurie, mais c'est la loi, il faut l'appliquer !"

Le fixant d'un regard glacial, je répondit du tac-au-tac :

"Je m'en charge, regagne ton poste et ne te préoccupe plus de ce petit détail."

Le garde, les cinq sens en alerte, fis demi-tour et partit à toute vitesse. M'inclinant légérement vers la jeune femme, je lui dit :

"Amadeo du Rohan, Capitaine rohirrim pour vous servir,...que puis-je faire pour vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hogorwen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 10

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -:
- -:

Lun 23 Nov 2009 - 20:41
Hogorwen n’en revenait pas. Comment ce minable de Gallen osait il ??.

Le géant rohirrim enfonçait ses ongles dans ses paumes de mains. Un regard perçant pouvait d’ailleurs apercevoir des larmes de sang tombaient des mains royales, telle était la frustration du colosse. Il se mordait la joue.

Hogorwen se força à respirer à plein poumons, il touchait enfin son rêve : roi du Rohan. Il fut pris de vertige, enfin il y était, ses compétences était reconnu. Il fixait le nouvel étendard de sa nation, symbole d’un nouvel ordre……son ordre.

Il regardait d’un œil distrait les derniers actes de cette cérémonie ennuyeuse qui n’avançait pas. Pris dans ses rêves de gloire, le nouveau souverain perçut des murmures.

Que se passait il encore ?

Et Hogorwen vit ce satané Gallen stopper la foule qui déjà s’éparpiller d’un geste péremptoire de la main droite. Hogorwen hallucinait. Gallen s’avança calmement vers les seigneurs Laurelin et Skaline et dit rapidement

« Seigneurs, protégez ,par les Valars, mon épouse »


Sans attendre une réaction, Gallen partit se placer devant le tertre royal. Sa voix de stentor retentit dans le ciel brumeux :

« Peuple du Rohan, ami du Rohan, attendez car nous avons un autre hommage à respecter aujourd’hui »

La foule s’ouvrit alors sur le caporal Eoagam et deux gardes royaux portant le corps inanimé de Dame Cella

La voix du champion du Rohan claqua tel un fouet

« Dame Cella, la Dame du Rohan
»

Un silence gêné répondit à Gallen. Hogorwen regarda de manière malsaine le lieutenant des gardes royaux. Il aurait voulu l’étrangler sur le champ.

Sans regard pour son souverain, Gallen commença le chant rohirrim précédemment entonné pour Thénéor. Puis une, deux puis de nombreuses voix montèrent dans les cieux à l’unisson.

Hogorwen regardait interdit ce spectacle cruel pour lui. Sa colère et son désappointement étaient cette fois visibles, il tournait la tête en tout sens. Un cri primal animal restait coincé dans sa gorge. Puis il réfléchit rapidement.

Un sourire apparut sur la face de Hogorwen : un sourire sans joie ;

Dame Cella fut donc enterré dans un caveau à coté du tertre des rois.

Puis les gardes royaux e répartirent entre leur chef et leur souverain.

Un silence s’abattit sur chacun.

Hogorwen déclama d’une voix blanche

« Gallen Mortensen ; lieutenant des gardes royaux, champion du Rohan, vous êtes aux arrêts, vous avez désobéi à un de mes ordres, maréchaux emparez vous de lui »

Le souverain en appelait à ses maréchaux fidèles. Immédiatement, les escortes des officiers à la solde des maréchaux dégainèrent leurs épées. La réponse des gardes royaux fut rapide, Gallen fut entouré de dizaines gardes , épée au poing.

Le lieutenant éleva la parole

« Cessez amis rohirrims, j’ai agi en respectant les traditions du Rohan, mais j’ai désobéi, j’en assumerai les conséquences »

Pour illustrer ses propos, Gallen lança par terre ses épées. Mais les gardes royaux ne baissait pas les armes, protecteurs de leur chef estimé ;


Hogorwen fustigeait, il se tourna vers les délégations étrangères.

« Souverains des terres du milieu, voyez, le citoyen le plus emblématique s’oppose à moi, roi légitime. Des soldats en armes le défendent, c’est une situation de révolte. J’en appelle à vous, je demande l’aide de vos troupes pour éventer cette machination. J’en appelle par ma légitimité de roi »


Disant ce petit discours fort politique, Hogorwen prit son énorme épée noire dans son dos. Il la leva haut espérant rassembler autour de lui ses allies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo du Rohan
Lieutenant de régiment Rohirrim
Lieutenant de régiment Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 22
Localisation : Aldburg ~ Rohan
Rôle : Rôdeur - Lieutenant de la Cohorte de l'Est

~ GRIMOIRE ~
- -: Demi-Elfe
- -: 40
- -:

Lun 23 Nov 2009 - 21:15
Alors que j'attendait la réponse de la belle demoiselle inconnue, mon attention se porta derrière moi, où des cris s'élevaient. Une véritable tumulte innonda les lieux. Je m'excusa auprès de la demoiselle puis partit à pas de géant vers les bruyants.

Je me fraya une nouvelle fois un chemin au milieu des femmes épouvantées, des hommes révoltés, des gamins exités et des vieillards alarmés. j'arriva alors à voir l'orgine de cette débacle : l'homme dont je pense qu'il s'agit du champion Gallen Mortensen était entouré d'hommes de la garde royale qui avaient sortit leurs armes et protégaient leur commandant contre les soldats du nouveau roi.

Personne n'avait été, forte heureusement, blessé, et je fus surpris de voir le champion jeter à terre son épée, déclarant qu'il avait désobéi et qu'il assumait. Mais ses hommes refusaient de lui obéir, voulant par-dessus tout protéger leur bien-aimé Gallen.

Un homme de petite taille qui était à ma droite hurla :

"Maudit roi ! Laisse Mortensen tranquille, tu n'es pas digne de ton rang ! Vive Gallen Mortensen, vive le champion du Rohan !"

Et un autre homme à la barbe épaisse à ma gauche criait d'une voie affreusement garve :

"Vive le roi ! Gallen n'est qu'un sale type, mort au faux champion !"

Ne sachant que faire, je chercha un endroit calme d'où je pourrai observer la scène. Je trouva l'endroit idéal ; un vieux moulin en amont par rapport au lieu du "drame". Je courru m'y installer puis m'assis à côter d'une fenêtre. Je sortit ensuite mon arc et le banda d'une flèche empoisonnée, prêt à l'action.

Je ne laisserai pas ce nouveau roi faire du mal à Gallen. C'est un homme respectable et si jamais ils en venaient à se battre, je suis apte à intervenir...


Dernière édition par Amadeo du Rohan le Mar 24 Nov 2009 - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2969
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Lun 23 Nov 2009 - 22:23


L'assemblee etait nombreuse, et tous les regards etaient tournes vers le roi defunt et les souverains des Terres du Milieu...personne ne faisait attention aux quelques individus dont les visages etaient dissimules par les capuchons de leurs capes grises.

Si quelqu'un avait jette un regard plus attentif, il aurait pu remarquer les haches et epees dissimulees sous les capes; mais ce n'etait rien d'exceptionnel...le Rohan n'etait pas un endroit sauf, la plupart des hommes portait une arme.

Ce qui etait plus etrange etait le fait que quatre de ces individus entouraient le cinquieme, semblant l'entourer d'un cercle de protection...mais cela ne se voyait pas dans la foule.

***

Orwen Hogorwenson, le prince du Rohan en exil, regardait la ceremonie avec attention...une larme coula sur sa joue, et il rejoignit aussitot le chant de ses compatriotes...
Le grand roi Theneor; son oncle. Si il etait encore vivant, les choses se passeraient differament. Son pere, le cruel Hogorwen ne serait pas sur le trone, et lui meme ne serait pas oblige de se cacher des yeux de son propre peuple.

Son pere etait la, a une dizaine de metres a peine, ce personnage imposant et rempli d'une furie sombre, qui faisait trembler les rohirrims...
Cet homme que Orwen avait aime et respecte pendant tant d'annees, et qui maintenant il devait apprendre a detester...a hair. Peut etre meme le tuer un jour...

Il fut reveille de ses pensees noires lorsque les voix elevees du Champion Royal Gallen Mortensen et du roi Hogorwen se firent entendre.
Le jeune prince mit sa main sur le pommeau de son epee, dissimulee sous sa cape. Si son pere essayait de verser du sang a l'enterrement du roi Theneor...non. Orwen etait un patriote et son respect et amour pour les traditions de son peuple etait grand. Il ne laisserait pas une chose pareille arriver...
Ses doigts se resserent sur le pommeau froid d'acier recouvert de cuir, prets a sortir la lame a chaque moment...

Une main vint soudainement se poser sur son epaule, et il entendit la voix de Hilma, son vieux conseiller et ami:

-Restes calme, mon prince...tu ne fais qu'attirer l'attention. Devant nos yeux se deroule un jeu politique profond et complexe, nous ne devons pas agir...pas encore. Gallen Mortensen semble un personnage important et puissant; il ne se laissera pas faire. Observes, Orwen, et analyses...tu auras encore l'occasion d'agir.

Les levres d'Orwen Hogorwenson se crisperent dans une grimace, mais il lacha le pommeau de son epee, et tourna a nouveau ses yeux vers le roi et le champion...il aimait et respectait son conseiller Hilma, et savait que ses conseils etaient judicieux, meme si pas toujours agreables.

Autour de lui, ses quatre compagnons se tenaient sur leur garde, prets a proteger leur prince et mourir en sa defense en cas de danger...



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amadeo du Rohan
Lieutenant de régiment Rohirrim
Lieutenant de régiment Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 264
Age : 22
Localisation : Aldburg ~ Rohan
Rôle : Rôdeur - Lieutenant de la Cohorte de l'Est

~ GRIMOIRE ~
- -: Demi-Elfe
- -: 40
- -:

Mar 24 Nov 2009 - 9:14
Alors que la tension montait, je relâcha un peu la prise sur mon arc afin de détendre mes doigts. Ensuite je réfléchis longuement sur ce qui risque de se produire si je décoche une flèche sur un des officiers du roi.

Pas très malin en effet...de plus, je serai moi aussi jeter au cachot et je ne pourrai plus rien pour ce brave Gallen...

Je remis alors mon arc en bandoulière, rangea la flèche dans son carquois puis descendis l'échelle du moulin. En bas, je sortis discrètement du moulin puis, après s'être assurer que je ne me faisait pas suivre, j'avança à pas normal. Jusqu'à ce que je me fis interpeller par un garde :

"Ho monsieur, vous êtes bien Amadeo du Rohan n'est-ce pas ?"

Je lui répondit par l'affirmative. Il enchaîna alors :

"Je m'en doutais. nous avons été prévenu de votre présence à Edoras, et je viens vous apprendre que, votre promotion ayant été acceptée, vous êtes à présent capitaine pour de bon. Hélas, les conditions ne permettent pas que le champion ou le roi s'occupe de cela, ainsi vous êtes officiellement promus. Si vous voulez bien me suivre, je vais vous conduire à l'endroit où loge votre éored. Par ici je vous prie."

Je suivis ce brave guerrier jusqu'à une bâtiment de bois divisé en écurie, une pour les chevaux et une autre pour les humains. Une cheminée en pierre polie s'élevait gracieusement dans les airs, laissant s'échapper un fin rideau de fumée grisâtre. Je le remercia et il s'éclipsa. Je frappa alors à la porte. Un grand homme d'un bon mètre 90 se présenta alors. Avec de longs cheveux blonds mal coiffés et une petite barbe fraichement rasée, il avait l'allure fière et virile.

"Capitaine, nous étions prévenu de votre arrivée. Voici notre humble logis. Les autres sont à l'intérieur, entrez !"

Je lui emboita le pas et la porte se referma lourdement. Une odeur de feu de cheminée remplissait agréablement le lieu. Une grande table en bois massif était au milieu de la grande et unique pièce. Un ebassine d'eau chaude était dans un coin et six lits, dont un encore inoccupé, étaient dans un autre coin de la pièce.
Plusieurs étagères décoraient le reste, sur lesquelles étaient superposés divers objets, ingrédients et armes.
Quatre autres hommes étaient assis en tailleur devant le feu de cheminée, et ils se levèrent lorsqu'ils me virent entrer.
Le blond me fit les présentations :

"Moi je suis le soldat Gorius. Voici le sergent Zatan, le caporal Eodit et les soldats Ivan et Gomu".

Le sergent Zatan avait une allure noble et un bouc noir encre entourait sa bouche. Il avait une balafre sur la partie droite du visage et des yeux gris.
Le caporal semblait lui moins puissant mais plus malin, avec une épaisse barbe brune et des yeux fatigués, il était quasiment chauve.
Le soldat Ivan avait lui aussi une petite barbe et de longs cheveux noirs. Il avait l'air du espion-assassin et possédait deux dagues joliment décorées sur chaque hanche.
Enfin, le soldat Gomu semblait être le plus discret, sans barbe et plutôt jeune, il avait l'air honnête et loyal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un pieux enterrement
» Enterrement de notre Anaïs...
» L'enterrement d'un roi (Rp pour tous)
» ? L'ENTERREMENT DU ROI EDOUARD VI
» Chanson des Escargots qui vont à l'enterrement [poème]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Edoras-
Sauter vers: