Relais

Aller en bas 
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Mar 5 Jan 2010 - 21:51
L’Ombre parcourut la cité blanche durant une bonne heure, sans suivre un chemin précis, vagabondant selon son instinct. Il faisait semblant de s’arrêter intéressé par des boutiques, puis repartant comme si de rien n’était. Mais tout ce manège avait bien un but précis: être sûr que personne ne le suivait.
Lorsqu’il en fut certain, il prit la direction d’un petit quartier peu connu aux allures vétustes. Il n’y venait presque jamais pour éviter toute filature. Il connaissait bien son métier ce qui faisait de lui un homme prudent. Il passa devant plusieurs façades sans s’arrêter et sans les regarder. Il alla jusqu’au fond de la ruelle et alla se planter juste devant une porte. Pour y arriver il gravit trois marches d’un petit saut. Il toqua à l’aide d’un lourd anneau de bronze fixé à la porte. Un bruit matte se répercuta.
Des petits pas résonna. Le bruit d’un loquet qui se tournait et la lourde porte de chêne s’ouvrit, laissant apparaître un jeune garçon aux chevaux blonds. Il demanda avec un accent de l’Est prononcé :

-Vous voulez quoi ?

Dalamyr fut d’abord interloqué de voir un enfant. L’homme qu’il venait voir avait donc une famille. La vie le surprendrait toujours. Il sourit au gamin et dit, en essayant d’être gentil :

-Je voudrais voir ton père, mon garçon, est-il là ?

Le petit rit alors et lâcha avec une presque hargne :

-J’ai pas d’père….Vous devez vouloir voir Kr…

-Oui le coupa Dalamyr. Aucun nom ne devait être dit. Règle de base, on n’était jamais assez sûr. Il continua alors.

-Dit-lui d’aller faire un tour vers la ferme, il y a des légumes à récupérer et qu’il n’oublie pas sa torche, il fait nuit très vite….

Il allait s’éloigner quand le jeune homme sortit alors de l’encadrement de la porte. Il hésita un instant avant de demander, fixant l’assassin droit dans les yeux comme peut oserait le faire de sang-froid:

-Vous bossez avec lui ?

Dalamyr se stoppa dans son mouvement et répondit intriquer :

-Je bosse avec lui, avec d’autres. Pourquoi ?

-Pour rien….Mais faites attention, il dégaine vite….

L’Ombre ne comprit pas ce que cela voulait dire. Que lui voulait ce gamin ? Ce n’avait aucun sens. Bien sur qu’il savait que Kr… dégaine vite, il l’avait formé lui-même il y a trois ans. Il acquiesça et répondit un bref oui de la tête avant de partir. S’interrogeant encore sur le sens des propos du gamin. Il finit par abandonner alors qu’il arrivait vers Dim-Bar à la nuit tombée.

Matériel acquis:

-10globes explosif
-10globes fumigène soporifique
-10globes inflammable


Dernière édition par Dalamyr le Lun 25 Oct 2010 - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Lun 22 Fév 2010 - 16:33

Le Borne ne devait pas s’endormir, il ne pouvait se le permettre. Son Maître et « ami » attendait des choses de lui bien qu’elles ne furent pas dites clairement, il avait vite appris que prendre des initiatives plaisaient à l’Assassin comme il aimait l’appeler. Un projet avait été abordé, et il avait jugé qu’il était temps qu’il le prépare un temps soit peu…
L’homme de main avait fait venir un autre homme qui avait récemment tout perdu, famille, enfants, et sans doute amis. Perdu, il faillit sombrer dans l’alcoolisme, oubliant toute dignité. Mais le Borne avait été là, il avait toujours été là en réalité. Il avait maîtrisé la déchéance de son homme à la perfection et l’avait repêché juste au bon moment. Jurant de l’aider et de le suivre jusqu’au bout….C’était bien trop dans ce cas.
En général, le Borne ne travaillait pas avec ce genre de personnage qui avait trop dignité pour être un salopard, mais pas assez pour être un bon citoyen. Il les jugeait indignes de vivre, mais de temps en temps il lui fallait faire des exceptions car qui accepterait de travailler pour presque rien pour l’Etat et faire le boulot de serviteurs ? Personne, sauf les gens venant d’être décrit.
Le cartographe se tenait devant son maître. Il le regardait attendant les ordres. Il avait encore le visage ravagé par une ancienne tristesse. Les lèvres pincées et les yeux bouffis il avait un drôle d’aire. Le borne expliqua :

-Tu fus autrefois un cartographe de talent, je le reconnais et ayant vu tes cartes je peux affirmer que tu sais repérer rapidement ce qu’il faut noter, et tu le fais avec précisions. C’est ce que je veux….

Il fit le tour de la table, laissant planer le doute sur le futur travail de son homme. Ce dernier dit clairement touché par ces pures flatteries :

-Merci, mais je n’ai fais que mon travail.

Faux répliqua le Borne avant de continuer sur un ton plus doux. Ton travail est dés maintenant serviteur à l’ambassade, j’ai tout arrangé et tu commences demain matin deux heures avant l’aube….Tu devras cartographier l’Ambassade avec la plus grande précision. Les points d’entrées, les ruelles l’entourant, les portes pour les serviteurs, les fenêtres, tout….Prends le temps qu’il te faudra, mais va aussi rapidement que possible, je n’ai pas encore d’échéance, mais cela ne saurait venir…..De plus si tu as d’autre information sur l’Ambassade que tu acquiéreras en y travaillant note-les, elles me seront utiles….Tu seras bien récompensé si ton travail est à la hauteur de mes exigences.

Il fit une pause, attendant la réponse de l’ancien cartographe qui acquiesça comme il s’y attendait. Jamais il n’aurait refusé une tâche venant de lui. Pauvre homme car le Borne avait déjà prévu comment il mourrait. Ce sera un exemple, un martyr. Une belle mort faite par un artiste méconnu de tous.
Un sourire carnassier courut le visage du Borne. Il ajouta absent :

-Tu peux partir, mais rappelle toi que nul ne peut nous trahir, nul, tu m’entends, la mort est la récompense fort belle pour les traîtres….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Lun 25 Oct 2010 - 15:40
Dalamyr toqua violemment contre la porte. Il était venu à pied, en prenant moult détour. Le Borne était un homme sage. Il avait fait du bon travail et surtout il avait sécurisé les alentours de sa maison. L'assassin avait remarqué plusieurs individus, allant du mendiant et marchant, posté dans des coins stratégiques jouant leur rôle de citadin. Un oeil inexpérimenté n'aurait rien vu, il est même probable que les soldats ne verraient rien. Il sourit.
La porte s'ouvrit découvrant le même gamin. Il avait vieillit depuis la dernière fois. Sans doute la marque encore fraiche qui lui barrait la joue droite. Un coup de couteau, sans doute une dague bien aiguisée.

-Alors bonhomme on joue la terreur?

-Il savait que vous viendrez un de ces jours. Ouvrant la porte pour laisser entrer Dalamyr. Montez, premier porte à droite.

A peine l'assassin dedans que la porte se fermait. Le jeune garçon disparut dans une pièce sans porte ou régnait une atmosphère enfumée. D'après les voix, il devait y avoir trois hommes. Sans doute des marins à entendre leur langage.
L'haradrim suivit les instructions et entra dans un bureau ou un homme borgne était assis derrière un bureau. Il sourit et lâcha enthousiaste:

-Enfin, je commençais à croire à ta mort. Presque deux mois sans nouvelles et les choses se précipitent...

-Je sais, d'ou mon retour. Ou en es-tu?

-Nous avons bien les plans de l'ambassade. J'ai plusieurs hommes déjà dans la place, prêt à agir.... Nous avons la plupart des informations importante. Encore deux jours et nous serons prêt. J'ai choisis dix hommes de confiance...

-Y a-t-il eut des problèmes? Des arrestations? Lui coupa l'assassin.

-Aucune, enfin j'ai fais le nécessaire pour qui ne parle pas....Tous roule. J'ai continué comme tu me l'avais demandé...

-Très bien, la charrette ou en était-elle?

-Elle attend à deux rues de notre cible, j'ai pris initiative d'acheter plusieurs chevaux ainsi que des arbalètes à répétitions. Nous sommes parés...Il ne manque plus que le plan d'attaque...

Dalamyr sourit, un de ces sourires si rare. Il s'était assis. Le Borne était l'une des rare personne en qui avait confiance, pourtant il le craignait un peu. Ils étaient de la même race. Des tueurs. Il savait très bien que le Borne le tuerait s'il en recevait l'ordre...C'était réciproque. L'Ombre lui trancherait la gorge sans hésiter s'il le fallait.

-Bien. Nous agirons dans dix jours au soir. Juste avant le changement des gardes. Il me faudra cinq de tes hommes placés sur l'itinéraire du convois. Donne leur tes arbalètes à répétitions....Je veux tes meilleurs tireurs sur le coup...Je veux ton rohirrim dans huit jours chez moi. Je le brifferais personnellement.

Il fit une pause en regarda le plan devant lui. L'ambassade était plus compliquée que prévue. Il allait devoir monter au deuxième étage...Ça rendait l'extraction des ambassadeurs plus dur. Il ferait avec.

-Tu seras avec le cocher...Ne lui donne pas la route avant que vous soyez placé....Moins il en sait, plus nous aurons de chance de s'en sortir. Idem pour les autres. Ils ne doivent savoir que ce qu'ils ont besoin pour leur travail...Nous sommes d'accord n'est-ce pas?

Le Borne acquiesça. Leur mode opératoire allait être juste au niveau du temps. Si l'autre groupe de gardes arrivent ne serais-ce que dix minutes plus tôt. Ils allaient avoir le double de poursuivant. Tout était si aléatoire en fin de compte même après deux mois de préparation. Il finit par demander:

-Donc la machine est lancée?

-Oui répondit simplement Dalamyr. En attendant continue comme d'habitute. Il faut que rien ne change. Je veux que tout nos hommes soient en position deux heures avant le crépuscule, sans faute.

L'homme de main refit "oui" de la tête. Il donnerait ses ordres que quelques heures avant le commencement. Quelques heures seulement....Ses hommes devaient être très croyant pour avoir accepté une telle mission....Certain ne savent même pas la cible....

Ils discutèrent encore un moment. Proposant des alternative en cas de pépin. Mais l'assassin les refusait tour à tour. Pour lui c'était évident que tout allait bien se passer. SAu bout de presque une heure le Borne proposa à Dalamyr de boire ou manger quelques choses, mais ce dernier refusa. Il avait encore tellement à faire. Il se leva et fourra les plans dans sa poche. Il allait partir, il se stoppa et félicita le Borne:

-Tu fais du bon boulot. Tiens pour tes dépenses!

Il lança sa bague récemment obtenue accompagnée par une bourse bien remplie. Il sourit avant de quitter la pièce. L'entretien avait duré moins d'une heures. L'assassin était pressé, non pas par le temps car en dix jours c'était largement suffisant pour tout préparer. En trois ça aurait été fait....
A présent il fallait monter une quatrième équipe dont le rôle était bien plus particulier et délicat....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la rhétorique prend le relais des baguettes... [Pv Calli]
» Relais / Baton Pass
» Relais Mortel (dernière épreuve d'immunité)
» Entrez dans le Cercle des Fées !
» Antennes de cellulaires: probleme de sante publique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Minas Tirith - Autres Quartiers-
Sauter vers: