A l'aube devant la caserne

Aller en bas 
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 25
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Jeu 14 Jan 2010 - 18:54
Ce fut une nuit beaucoup trop courte pour Drake, qui fut réveillé par l'agitation qui se déroulait autour de lui. Les soldats qui allaient participer à la mission étaient en train de revêtir leur armures et de préparer tout ce qui était nécéssaire pour un tel voyage. Drake se leva leva de sa couchette mais ne remarqua pas Robb, sans doute était-il déja prêt et dehors en train d'attendre les autres, il aurait au moins pu le réveiller car le garde de la fontaine se trouvait déja à la traîne et s'emprassait déja à enfiler à son tour son armure et tout ce qui allait avec. La chambre se vidait petit à petit, les soldats prêts sortaient sur le champ pour aller retrouver les autres au dehors. Quand il fut enfin prêt, il s'assura de ne pas oublier ses armes, sa lance qu'il prit à la main et son épée qu'il mit dans son fourreau, ce dernier accroché à sa taille. Il sortit de la chambre en dernier et rejoignit alors tous les autres devant la caserne. Il faisait encore sombre mais l'on pouvait distinguer au loin, derrière les montagnes les plus hautes, le vif éclat de la lumière solaire arriver petit à petit, de sa couleur orangeâtre, qui virerait au jaune vif par après. Drake alla retrouver Robb et compta le nombre de soldats qui allaient les accompagner. Une grosse quinzaine environ. Maintenant tous attendaient avec une certaine impatience le sergent Boros, les prisonniers n'étaient pas encore là et Drake se doutait bien qu'ils allaient devoir aller les chercher à la prison juste après l'arrivée du sergent. Une petite dizaine de minutes s'écoula sans voir le moindre du signe du sergent, les soldats commençaient à chuchoter entre eux diverses choses que Drake n'essayait pas d'écouter. Lui venait de se rappeller ce qu'il avait fait e dit la veille. Il avait accepté qu'une jeune femme les accompagne dans leur quête, sans le signaler à personne. Ce serait à elle de le dire à Boros. Il était tout même étrange qu'elle en ait entendu parler...Elle était sûrement une connaissance d'un des soldats présents ici. Mais ce qui turlupinait le plus le garde de la fontaine était le "pourquoi" de l'envie de les accompagner...Une subite envie d'aider peut-être...Il en doutait sérieusement. C'est alors que le silence tomba dans le groupe, Drake arrêta de penser à quoi que ce soit, il devinait que le sergent arrivait. Il pensa, tout en scrutant devant les soldats si quelqu'un se pointait:

*Voyons voir comment il se présente, notre sergent*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2969
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Ven 15 Jan 2010 - 22:53
Le bruit des pas se fit entendre du haut de la rue, et une trentaine d'hommes apparurent devant la caserne. La plupart d'entre eux portaient des vieux vetements dechires, et a leurs poignets on pouvait voir une corde epaisse les reliant. C'etaient les prisonniers...les pires ordures du Gondor, destinees a passer le reste de leur vie dans les montagnes glacees du Royaume du Nord.

Cinq ou six hommes escortaient les bandits...ils etaient vetus des tuniques noires comme la nuit, et armes jusqu'aux dents. Les chaines autour de leurs cous indiquaient leur statut; il s'agissait des geoliers de la Cite Blanche.

Le dernier homme, celui qui menait la colonne, etait de taille moyenne et de corpulence quelque peu massive. Il portait un plastron du Gondor, mais ce dernier ne brillait pas comme les armures des Gardes de la Fontaine. Une vieille cape brune recouvrait ses epaules, et une epee etait accrochee a sa ceinture. Le manche de celle ci etait recouvert de vieux cuir use, ce qui montrait des annees d'utilisation intense...L'homme avait enleve son heaume, et le tenait a present sous le bras. Son crane devoile etait chauve, et rase avec attention, mais on ne pouvait pas dire pareil de ses joues. Un debut de barbe noire commencait a recouvrir le visage du militaire, lui donnant l'air d'un malfrat. Ce ne pouvait etre qu'une seule personne...le sergeant Boros.

Il jetta un regard desagreable mais intelligent aux soldats assembles, et dit:

-Vous n'etes pas un peu trop, la? J'avais demande dix hommes, pas quinze. Vous etes venus dire au revoir a vos potes? Vous n'avez rien d'autre a faire? Allez, cassez vous ou je vous fait nettoyer les chiottes de la caserne jusqu'a mon retour.

Les quelques soldats du Gondor s'eloignerent rapidement dans la direction du bas de la Cite.
Boros se tourna a present vers Drake et Robb, et les regarda avec degout, puis dit:

-Alors c'est vrai...c'est vous les deux 'tits chevaliers qui sont cences m'accompagner? Je vous previens, notre mission va pas consister a marcher autour d'une fontaine en refletant les rayons du soleil. Et vos armures brillantes la, elles vont vite se salir! Alors a votre place je me casserais tant que je peux. C'est pas fait pour vous ce genre de boulot.

Il se tourna ensuite vers les dix soldats restants, et dit:

-Est ce que tout le monde est pret? Profitez du soleil tant que vous pouvez les gars, il va dracher au Rohan, et geler en Arnor...comme toujours. En plus nous escortons les pires ordures que j'ai vu dans ma vie, et croyez moi, j'en ai vu beaucoup! Des questions?!

Les geoliers etaient a present partis, laissant la vingtaine des prisonniers sous les regards attentifs des dix soldats...le groupe semblait pret a partir...ou bien manquait il quelqu'un?



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
avatar

Nombre de messages : 38

Dim 17 Jan 2010 - 20:31
Althéa n’avait guère dormi. En effet, elle ne songeait que trop à la confrontation qu’elle aurait avec le sergent Boros, terrible personnage à la vue cauchemardesque. Mais ce n’est pas ce qui inquiétait le plus la voyante… Elle se demandait comment elle allait faire pour se faire accepter par ce sergent et voyager avec eux. Quand enfin son esprit retrouva sa sérénité d’autrefois, l’aube pointait le bout de son nez. Sans plus s’attarder, Althéa procéda à une rapide toilette corporelle pour enfiler des vêtements sobres et résistants pour une telle randonnée. Sans prendre le temps d’avaler quelque chose, elle sortit rapidement dans la rue encore endormie. Tout était calme et silencieux, au contentement d’Althéa qui pouvait ainsi éviter les regards indiscrets, et pouvait également fuir les ragots et fausses rumeur à son sujet. Chantonnant à voix basse, elle traversa la ville jusqu’à la caserne. Là se trouvait 10 gardes, une poignée de prisonniers et le menaçant Boros. Sans se départir de son calme régnant, elle s’avança avec un grand sourire et sa petit chansonnette. Quand enfin elle fut devant le sergent, elle ne put s’empêcher de déglutir. Il la dépassait ainsi d’au moins deux têtes, ses sourcils fournis et froncés. Althéa fit un grand sourire quelque peu forcé et lui parla, tentant de ne pas buter sur tous les mots, ou encore de bégayer.

- Sergent Boros, je me présente : je suis Althéa Meona. Mon nom ne vous dit sans doute rien, mais je désire participer à ce convoi et je ne pense pas que vous y opposerai la moindre résistance, sachant que je peux surement vous aider. En effet, je connais les moindres recoins de la route que vous allez suivre, je pourrai vous aider à franchir tout cela sans que le moindre obstacle ne se dresse en travers de votre, que dis-je, de notre chemin. Je ne pense pas que ce « don » est à négliger, mais vous savez cela mieux que moi, sergent Boros, n’est-il pas ?

Althéa n’espérait qu’une chose, c’était que son semi-mensonge prenne. Elle connaissait en effet la route que les soldats allaient emprunter, et où se situerait leur principal danger, mais il y avait cependant des zones sombres que son esprit n’avait pas réussi à éclairer. Elle s’était donc remis en mémoire les principaux souvenirs et images qu’elle avait de se trajet, espérant que cela suffirait pour jouer son rôle et ne pas être découverte au dernier moment. Elle avait pris bien soin de conserver son statut de voyante, son don de médium. Elle se doutait de l’esprit rationnel du soldat Boros et préférait éviter d’être traitée de charlatant avant d’être chassée à coups de pied loin de la mission.

Elle regarda le sergent Boros et durcit son regard, pour lui prouver en quelque sorte sa volonté d’aller jusqu’au bout de ce qu’elle voulait, et de céder à ses impulsions soudaines. Elle ne voulait pas qu’il voit en elle une once de peur ou de faiblesse (féminine). Après tout, les femmes ne savaient-elles pas se défendre aussi bien que les hommes, surtout au niveau de la ruse. Si le Sergent était intelligent, il le verrait de suite. Reste à savoir s’il l’est…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 25
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Mer 20 Jan 2010 - 14:11
L'attente avait été très longue jusqu'à ce qu'il se passe quelque chose en ce début de matinée mais les soldats de la cité blanche purent enfin voir les infames prisonniers arriver vers eux non loin de là. Même de là où il était, Drake ne pouvait pas confondre les prisonnier avec qui que ce soit d'autre. Leur allure immonde et médiocre démontrait parfaitement leur personnalité et leur identité surtout. Se doutant bien qu'ils n'étaient pas venus seul jusqu'à la caserne des soldats, Drake regardait ceux qui escortaientt le groupe et reconnu dès le premier regard les gardiens de la prison, habillés différemment que les soldats. Ils avaient un air plutôt sinistre mais ce n'était pas pour rien, là d'où ils venaient...Les vêtements sombres qu'il portaient concordaient parfaitement avec leur air... Ce que Drake trouvait étrange sur le moment, c'était qu'il ne voyait toujours pas le sergent...Cela ne tarda (malheureusement) pas car l'homme que le garde de la fontaine cherchait du regard venait de pointer le bout de son nez en sortant de derrière le groupe de prisonniers. Quand il le vit, il ne fut pas très étonné car Drake l'avait exactement imaginé ainsi, il se disait qu'il portait bien son grade le gros gaillard...Ce dernier s'avança vers les soldats devant la caserne tandis que tout le monde le regardait, sauf la plus grande partie des prisonniers, qui eux, restaient plutôt silencieux pour le moment. Quand le sergent se mit à parler, Drake remarqua sa voix grasse et elle lui était déja quelque peu désagréable à l'oreille...Il allait devoir s'y faire. Si sa voix avait été la seule chose, ça aurait encore été mais ce ne fut même pas après cinq minutes qu'il fit une remarque non très agréable aux deux gardes de la fontaine...Drake sentit une once de colère monter en lui mais il ne répondit évidemment rien, il ne fallait pas essayer de faire le malin avec le sergent dès maintenant! Il était plutôt d'humeur patiente et se calma bien vite, tout comme Robb, qui n'avait rien dit non plus. Boros croyait peut-être que les gardes de la fontaine ne servaient qu'à "tourner autour d'une fontaine" comme il le disait avec une voix encore plus grasse mais ces derniers étaient des soldats plus performants que les soldats normaux de la cité blanche et peut-être allaient-ils devoir montrer leur valeur sur le chemin, ce que DRake espérait vivement pour que le sergent ravale sa langue...Ce fut quand les soldats en trop soient partis que le groupe était sur le point de se mettre en route. Drake, ne lâchant plus son regard du sergent Boros ne remarqua pas l'arrivée de la jeune femme de la veille à qui il avait autorisé sa venue ici. En la voyant parler en sergent Boros, il se doutait que ce dernier allait refuser...Il n'avait pas besoin de savoir quelconque chemin, il avait fait le voyage au moins une dizaine de fois...De plus, s'il s'avérait vrai qu'il fasse des choses louches sur le chemin, il n'uarait pas forcément envie qu'il y ait quelqu'un de plus...Drake entendit qu'elle s'appellait Althéa, il n'aurait pas à lui demander comment elle s'appelle sur le chemin. Tout en attendant la réponse du sergent, le garde de la fontaine scrutait quelques fois les prisonniers, qui n'arrêtaient pas de jeter des regards mauvais aux soldats...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2969
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mer 20 Jan 2010 - 18:03
Les soldats qui allaient participer a cette expedition connaissaient bien le sergent...suffisamment bien pour savoir que poser des questions n'etait pas une bonne idee. Le sous officier n'etait pas connu pour sa politesse ni pour son calme...ses atouts etaient la force de ses bras et de sa voix, et une sorte d'intelligence se caracterisant par un esprit rapide, mais un manque total d'education...comme chaque sergent d'ailleurs.

Il fit une grimace en voyant que Robb et Drake avaient reussi a rester silencieux...il devait avouer au fond de son esprit que ces gardes avaient un certain controle sur leurs emotions. Mais cela devait etre leur seule qualite...il aurait prefere qu'ils se laissent provoquer, rien ne lui aurait fait plus plaisir que les humilier davantage en public.

Il fut reveille de ses pensees sergentesques par une voix feminine, et il fronca ses sourcils en voyant Althea devant lui. Il ne put cependant s'empecher de devorer les charmes de la voyante de ses yeux sombres...le sergent etait un client habituel des bordels du Bas Quartier. Cependant les femmes de joie qu'il pouvait s'offrir ne pouvaient s'egaler a cette charmante brune qui venait d'apparaitre devant lui.
Malgre cela, sa voix n'en fut pas plus agreable lorsqu'il repondit a Althea:

-Non t'as raison, ce nom ne me dit strictement rien...utile? A notre mission? C'est deja pas normal que t'en aies entendu parler...
mais je connais parfaitement notre chemin, je le faisais deja avant que tu sois nee...mais dis moi, qu'est ce qu'une belle poupee comme toi souhaite faire dans une mission pareille? Regardes un peu les gars qu'on surveille...ils ne demandent que ca, d'avoir une femme comme toi avec eux pour leur adoucir ce voyage...et mes soldats sont pas beaucoup mieux. A part peut etre ces cretins en armure brillante...
Alors dis moi la verite. Qu'est ce que tu viens faire ici?


Le regard que le sergent jetta a la femme etait remplis de curiosite...ses paroles etaient desagreables, et meme insultantes pour une femme. Mais elles n'etaient pas fausses.
A ce moment meme, les prisonniers et les soldats regardaient la voyante avec interet, les yeux souvent remplis d'envie...
Les prisonniers etaient effectivement un groupe de vraies vermines...mal rases pour la plupart, sales, et vetus de ce qu'ils portaient au moment de l'arrestation...des tuniques recouvertes de taches pour certains, des doublets couteux pour d'autres, des gilets de cuir, des capes sombres...mais peu importe les vetements qu'ils portaient, ils etaient tous dangereux...les pires vermines du Gondor.



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 20 Jan 2010 - 19:17


Et la pire des vermines c'était lui, le prisonnier connu sous le nom de Riz Gluant, un nom plaisant qui n'avait de plaisant que le terme. Car aucun prisonnier de Minas thirith, ni aucun geôlier de la ville blanche ne souriait à ce surnom si anodin.

En effet ce prisonnier surnommé par le seul plat qu'il avalait était responsable de la mort de 14 de ses compagnons d'infortune et de cinq pauvres gardes .

Cinq ans qu'ils croupissait dans cette saleté de prison, cinq ans d'amertume et de rage. Riz gluant faisait partie des hommes qui avait tenté de renverser Minas Thirith au coté de Warin , ce lâche qui avait pris la poudre d'escampette il y a peu.

Il était condamné à vie , il avait tenté six évasions, à chaque fois il avait été repris; il ne devait sa survie qu'à la clémence du pouvoir du Gondor. Des lâches, des larmoyants.

Actuellement ilo se trouvait au centre de cette colonne de dépravés , les mains emprisonnées dans de lourdes chaines, les cheveux hirsutes et gras, une tunique tenant uniquement grâce à la vermine courrant dessus et à une corde grossère.

mais son regard reflétait le meurtre et la détermination. D'ailleurs les autres prisonniers lui laissaient une sorte d'espace respectueux.

Riz gluant
fixa un instant la frèle silhouette de la vaoyante, leurs deux regards se croisèrent et il se passa quelque chose, Riz gluant ne put dire quoi, ais un flash dans sa tête, à l'intérieur de sa tête, l'impression d'appartenir à un même groupe: une affinité particulière.

Riz Gluant baissa la tête, mais ses yeux de tueur fixaient la jeune femme. Néanmoins de la surprise se lisait, une sensation nouvelle pour le sanguinaire guerrier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
avatar

Nombre de messages : 38

Ven 22 Jan 2010 - 18:03
Alors qu’Althéa attendait la réponse de Boros, elle scrutait les alentours d’un œil curieux. Elle vit les deux gardes de l’auberge, qui la regardait avec un certain intérêt. Elle vit les gardes observer les prisonniers avec détermination, prêt à les tuer si il le fallait, en cas de rébellion ou d’ordre de leur supérieur. Quant aux prisonniers, ils étaient sales et crapuleux, et sur leur visage se lisait les pires horreurs qu’ils avaient pu faire pour en arriver là. Soudain, elle fût captivée par les yeux d’un des prisonniers. Les autres crapules tenaient une distance presque respectueuse et craintive peut être aussi entre lui et eux. Mais ce n’était pas cela qui intriguait le plus la voyante. C’était plutôt le choc qu’elle subissait à la vue de ces prunelles. Cet homme avait quelque chose de spécial, de particulier. Mais il lui était impossible de déterminer ce que cela signifiait. Elle s’aperçut que le garde lui-même avait ressenti la même chose qu’elle, vu l’attention intriguée qu’il lui porta. Entendant la grosse voix du Sergent, elle détourna la tête du captif pour revenir à Boros.

-Non t'as raison, ce nom ne me dit strictement rien...utile? A notre mission? C'est déjà pas normal que t'en aies entendu parler...
mais je connais parfaitement notre chemin, je le faisais déjà avant que tu sois née...mais dis moi, qu'est ce qu'une belle poupée comme toi souhaite faire dans une mission pareille? Regardes un peu les gars qu'on surveille...ils ne demandent que ca, d'avoir une femme comme toi avec eux pour leur adoucir ce voyage...et mes soldats sont pas beaucoup mieux. A part peut être ces crétins en armure brillante...
Alors dis moi la vérité. Qu'est ce que tu viens faire ici?


Althéa n’aimait pas vraiment le ton du Sergent mais elle devinait à ses paroles qu’il était intrigué par sa demande, et qu’elle provoquait en lui cet étonnement qu’il ne pouvait combler. La voyante pensa alors qu’elle pouvait rebondir sur cet élément pour se faire accepter dans la mission. Elle savait aussi que le temps manquait horriblement et qu’il ne fallait pas trainer. Elle n’ignorait pas que le Sergent Boros, n’aimant pas les événements imprévus, haïssait encore plus le bouleversement de son horaire. Et le jeune femme savait que, pouvant compter la dessus, le Sergent discuterait moins et l’accepterait, vu sa détermination.

- Sergent Boros, ces questions me prouvent que vous vous intéressez quelque peu à ma venue et à ma personne, sans pourtant être fanfaronne. Je désire d’abord vous annoncer que faire route avec les pires ordures de cette époque ne me fait pas peur, bien au contraire. Surtout quand ils sont sous un tel contrôle, organisé et défensif. Par contre, je ne puis vous donner de véritables raisons de mon envie de vous accompagner. Mais si vous désirez une justification, je peux toujours vous dire que je dois me rendre en Arnor et qu’avec un sergent tel que vous, je me sentirai totalement en sécurité pour un tel voyage. Je peux vous donner d’autres excuse si vous le désirez. Par contre, sans vouloir vous pressez, le temps est tellement précieux qu’il ne faudrait pas le gaspiller, ne trouvez-vous pas ?

Althéa songeait intérieurement à son manque de tact dans ce qu’elle venait de dire. Elle avait parler trop spontanément à certain moment, ce qui pourrait lui valoir son retour tout droit chez elle. Elle espérait que le Sergent n’allait pas en tenir rigueur, et si oui, n’allait pas la renvoyer pour cela. Mais elle était restée elle-même avant tout, directe et rusée. Elle espérait à présent que cela paye…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2969
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Ven 22 Jan 2010 - 21:31
La langue du sergeant Boros passa sur ses levres. Un reflexe sans importance? Un signe de nervosite? Ou bien une reaction par rapport aux charmes de la voyante? Difficile a dire...
Il finit par dire, de sa voix desagreable:

-Ils ne te font pas peur poupee? Ils devraient...la ils sont enchaines, et peuvent rien te faire. Mais si jamais un d'eux se libere...une jolie tite femme comme toi sera la premiere cible. Il s'arreta un moment, ne sachant trop comment reagir face aux flatteries d'Althea. Il etait trop malin pour croire que les paroles de la jeune femme etaient entierement authentiques, mais malgre tout elles lui faisaient plaisir.
Il devoila ses dents dans une grimace desagreable. La femme etait intelligente...elle savait qu'ils devaient partir le plus tot possible. Il finit par lancer, d'une voix legerement irritee:

-Bah, je m'en fous de tes motifs, poupee. Si tu veux nous suivre, vas y. Ne t'attends cependant pas a ce que je m'occupe de toi, et a ce qu'on s'arrete toutes les cinq minutes pour que tu puisses te brosser les cheveux. Et viens pas te plaindre si un des prisonniers te fait...des avances. Ni un de mes soldats d'ailleurs. Tu prends des risques en accompagnant ce genre d'expedition, poupee. C'est ton probleme.

Soudainement, un rire se fit entendre du cote des prisonniers. Le sergeant se retourna lentement, et jetta un regars sombre a celui qui riait. Il 'sagissait d'un bandit de taille moyenne, plutot muscle. Sa peau etait sombre et recouverte de tatouages.

-Y a t'il quelque chose d'amusant? demanda le sergeant d'une voix calme.
Le prisonnier repondit avec un sourire insolent:
-La facon dont cette meuff est parvenue a t'enrouler autour de son doigt...ca me fait rire de voir quelqu'un de pareil donner des ordres a un sergent.
Le suderon eclata a nouveau d'un rire desagreable...qui fut coupe brusquement. Le sergent s'etait rapproche du prisonnier avec une rapidite surprenante pour quelqu'un de sa corpulence, et lui avait assene un coup de poing puissant, qui envoya le bandit a terre.
Lorsque ce dernier cracha du sang et quelques dents, plusieurs soldats et d'autres prisonniers se mirent a rire, d'autres regarderent en silence, surpris.

Le sergent Boros dit alors:

-Le prochain qui fait le guignol perdra bien plus que quelques dents. Croyez moi, tout le monde s'en fout combien d'entre vous arrivent en Arnor. Tout simplement, le Roy pense que mourir pendus serait trop bon pour vous, il prefere que vous vous geliez les couilles jusqu'a la fin de vos miserables vies de rat dans les montagnes du Nord. Mais je me ferai plaisir de pendre le prochain cretin qui trouve un truc amusant de ce genre.

Sur ces mots, il se retourna, et dit a ses hommes:

-Nous partons.

Lorsque les soldats du Gondor obeirent, l'expedition demarra. Le sergent se tourna vers les deux gardes de la Fontaine et leur dit:

-Vous deux la. Je vous confierais pas la mission de surveiller les prisonniers...je doute que vous en soyez capables. Mais je crois que vous vous occuperez a merveille de la demoiselle qui nous accompagne. Vous pourrez echanger les rouge a levres et brosser ensemble vos cheveux tous les soirs.

Sur ces mots provocateurs Boros se retourna, et se dirigea vers ses soldats. Il etait content; il venait de trouver une solution pour tenir a la fois les deux gardes et la voyante sur le cote.



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 25
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Ven 22 Jan 2010 - 22:44
Drake suivit attentivement toutes les bribes d'évènements qui venaient de se dérouler juste avant que le sergent n'ordonne le départ. En fait, Boros était en train d'énerver Drake de plus en plus et c'était bien la première fois que cela arrivait au garde de la fontaine, lui qui avait toujours été patient et calme, il se sentait ici un peu offusqué, peut-être parce que l'officer des gardes de la fontaine était tout différent du sergent Boros, bien plus respectueux que le gros lard qui leur servait d'officier pour l'expédition...Drake ne cessait de serrer de plus en plus fort la hampe de sa lance et il avait déja des pensées malsaines come embrocher le sergent comme un gros steak. Il fit sinon attention à la méthode qu'allait utiliser la jeune femme pour amadouer le sergent. Ce dernier était loin d'être bête mais il se doutait que la jeune femme soit bien plus rusée. Ce ne fut toutefois pas vraiment à l'aide de la ruse qu'elle put avoir l'accord du sergent pour qu'elle accompagne le groupe, Boros ne semblait pas très concerné par ça, il l'averti juste de faire attention aux prisonniers. En parlant de prisonniers, Drake remarqua que l'un deux était bien différents des autres, plus massif et il avait vraiment l'air plus dangereux que les autres car ces derniers prenaient leurs distances...

Quand le sergent sembla prêt à annoncer le départ juste après avoir accepté à la jeune femme qu'elle puisse les accompagner, un prisoonier railla Boros, ce qui ne déplut pas le moins du monde à Drake. C'est à cet instant aussi qu'il se rendit compte que le sergent ne plaisantait pas du tout. Sur la seconde, un coup de poing d'une grande puissance était partit en direction de l'estomac du prisonnier, à présent à croupi en train de cracher du sang et de se tortiller au milieu des autres qui rigolaient à la place de l'aider. Enfin le sergent signala le départ, ce n'était pas trop tôt, tout cela n'avait que trop duré, Drake se réjouissait d'une certaine manière de voir d'autres horizons. Dommage que c'était dans une telle situation...Enfin il ne pouvait pas choisir et il allait faire avec...Enfin il allait avoir du mal car juste après, Boros s'était retourné vers les deux gardes de la fontaine pour leur dire qu'ils n'avaient pas à surveiller les prisonniers, n'étants sûrement pas dans la capacité de le faire! Robb regarda Drake et même s'il portait son heaume, il pouvait deviner l'expression qu'il portait sur son visage...Drake braqua à nouveau son regard sur le sergent, ce dernier s'était retourné pour se mettre dos à eux, il semblait être fièr de ce qu'il avait dit et ne s'attendait sûrement pas à une quelconque réponse. Pourtant Drake fit claquer sa lance un gros coup sur le sol et répondit en haussant la voix:

Non mais vous nous prenez pour qui sergent? Ne savez-vous donc pas que les gardes de la fontaine sont des soldats expérimentés et aguérris? Pourquoi croyez-vous sommes nous postés pour garder le palais royal? Car nous sommes les meilleurs soldats de la cité blanche, nous valons au moins cinq de ces poltrons de soldats et nous défondrons le roi Méphisto jusqu'à notre mort car notre loyauté est sans faille! En tout cas, elle l'est pour le roi...Sûrement pas pour d'autres...

Drake ne voulait pas se faire marcher sur les pieds dès le début de la mission, peut-être que sa réponse aurait déplut à son officier mais il ne pouvait pas laisser dire le sergent, ce dernier ne savait sûrement pas non plus qui étaient vraiment les gardes de la fontaine. Le sergent devait être très fort et il ddevait avoir mérité son grade mais il ne devait pas rabaisser des soldats comme les gardes de la fontaine, avec un sens de l'honneur sans pareil. Robb semblait tout de même étonné de la reponde de son compatriote mais Drake assumait totalement ce qu'il venait de dire. Le sergent s'était arrêté de marcher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Dim 24 Jan 2010 - 14:47


Riz gluant n'avait pas bougé lorsque le sergent s'était acharné sur un prisonnier à la grande gueule; D'ailleurs ce guignol; essaya de se relever en s'accrochant sur sa jambe gauche, un simple regard stoppa le malheureux.

Le regard de Riz Gluant croisa ensuite la face rouge du sergent Boros, il ne baissa pas le regard au contraire.

Le prisonnier vit le sous officier déglutir et repassait la langue sur la lèvre supérieure.

Deux secondes qui durèrent une éternité. C'est le sergent qui ceda le premier.

Riz gluant eut un sourire glunat qui traversa son visage dure au milieu de sses cheveux filasses et gras.

Il murmura juste

"Le jour où tu tomberas tu feras du bruit gros porc"

Son regard tomab de nouveau sur Althéa. Elle était apétissante la petite. Et cinq ans de restriction cela travaille son homme. mais il yavait autre chose; il pnsait tout d'un coup à son enfance dans les bas fonds de Minas thirith. Il lui arrivait d'avoir des flashs de voir des événements qui se déroulaient le lendemein; Il avait toujours eu peur de ses facultés mal perçus dans le milieu où il vivait.

Et si......non ce n'était pas possible.

Riz Gluant reagrtda de nouveau la frèle jeune femme, il sentait un force chez elle.

Puis il fut accaparé par les paroles du jeune garde de la fontaines. Des dissenssions parmi les gardes de mieux en mieux et un idéaliste en plus, tout était en place.

Riz Gluant eut de nouveau un sourire, malfaisant celui-ci.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Althéa
Voyante
avatar

Nombre de messages : 38

Lun 25 Jan 2010 - 18:13
Elle avait réussi. Elle avait joué la carte de la détermination, du charme et de la ruse, et elle avait réussi. Alors qu’Althéa était en train de sourire, un rire gras et stupide se fit entendre auprès des prisonniers. La scène qui en suivit ne devait pas être vue par les âmes sensibles : dents et sang aux éclats. Cependant, la voyante ne détourna pas son regard, bien au contraire. Elle suivait le moindre mouvement du sergent, elle le trouvait trop louche…

Là, le ton monta. Les deux soldats, qui avaient jusqu’alors garder leur calme face aux provocations de Boros, éclatèrent. Ce fut Drake qui prit la parole, d’un ton haut et de paroles loyales. Il venta les mérites de sa profession, les comparant aux autres, et faisant allusion au roi. A la tête de Boros, ça ne devait pas être si courant de lui tenir tête. En même temps, personne n’a pu le vanter, ce qui était plutôt inquiétant pour le soldat rebelle. Le silence se fit alors à travers toute l’assemblée, y compris auprès des prisonniers. Ils avaient d’abord vus nu d’eux se faire tabasser, et maintenant assistaient au combat verbal entre deux soldats, censés rétablir l’ordre plutôt que d’éparpiller le désordre et la zizanie.
Althéa se pouvait s’empêcher d’être amusée, vu l’évolution de la situation. Alors qu’à l’aube, aussi discrets que des insectes, ils s’apprêtaient à partir, ils faisaient à présent plus de tumulte et de gamineries qu’un groupe d’Orks. Elle espérait cependant que l’attente ne perdurerait pas et que le départ serait bientôt prononcé. Ils ne pouvaient se permettre de trop trainer.

Elle eut soudain un flash, le même que celui des derniers jours, celui qui hantait son esprit et occupait toutes ses pensées. Mais il s’interrompit soudain en plein milieu. Intriguée par ce brusque arrêt, elle regarda autour d’elle. Elle croisa à nouveau son regard, un regard profond et mystérieux. Elle ne comprenait rien à ce qui se passait et voulait en savoir plus. De nature curieuse, elle ne supportait pas de ne pas comprendre telle ou telle situation. Elle ignorait tout, jusqu’à son prénom, et pourtant se sentait attiré par lui. Pas amoureusement bien sûr, mais plutôt comme deux forces qui sont faites pour s’assembler. Mais elle n’avait aucun point commun avec un prisonnier, ou du moins elle l’espérait. Elle chassa vite cette pensée et, lasse de la situation, se trouva un petit coin où elle s’assit, face aux monde devant elle. L’aube était encore heureusement endormie, ce qui leur permettrait de rester discret malgré la colère qui allait exploser.

Elle soupira longuement et attendit, patiemment, longtemps mais sûrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2969
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Lun 25 Jan 2010 - 21:45
Un frisson parcourut le dos du sergent lorsqu'il croisa un regard avez Riz Gluant. Il avait vu beaucoup de criminels pendant sa carriere...mais celui etait le plus dur. Pas dur comme de l'acier, mais plutot comme du vieux cuir...moche, solide, et flexible.
Il se forca a detourner son regard...si il ne l'avait pas fait Riz Gluant aurait pu dire quelque chose...et Boros n'aurait pas pu l'ignorer. Il n'etait pas pret a affronter cette vermine, pas encore.

Il se retourna, et fit une grimace lorsqu'il entendit la voix de Drake. Annoncer ses paroles par un battement de lance sur le sol...hah, fallait etre bien un garde de la fontaine pour faire ca. Il l'aura voulu...
Il dit tout haut:

-Je ferai semblant de ne pas avoir entendu ce que vous venez de dire, garde de la fontaine. A la prochaine remarque de ce type je vous renvoye a la caserne...en tant que prisonnier.

Il s'approcha de Drake et dit beaucoup moins fort:

-Ecoutes moi mon gaillard. Si il y a quelque chose qui determine un bon soldat, c'est la capacite d'obeir et de fermer sa grosse gueule quand un superieur lui parle. Sur ces mots il se tourna vers le reste des soldats, et dit:

-Comme je disais, nous partons. Et toi, poupee, releves toi. Si tu veux t'amener avec nous va falloir apprendre a marcher.

Et ils partirent...les soldats entouraient la colonne des prisonniers, dirigee par le sergent Boros. Althea, Robb et Drake avaient recu le statut de garde arriere, probablement pour les tenir a distance du sergent.
Un chariot tire par deux chevaux les accompagnait; il etait rempli de provisions pour le voyage.

***

Des journees passerent, et l'expedition traversa lentement le Gondor...l'ambiance etait lourde, les soldats n'avaient pas apprecie la remarque de Drake sur leur capacites, et les prisonniers restaient desagreables...certains parlaient entre eux, d'autres restaient obscurs et silencieux. On pouvait voir que si jamais une occasion se presentait, ils n'hesiteraient pas a tuer tous les gardes et disparaitre dans la nature.

Apres quatre jours de voyage, le sergent Boros, dont les vetements etaient a present sales et recouverts d'une couche de poussiere, dit:

-Nous arrivons au Rohan...p't etre que les maitres des chevaux nous en preteront quelques uns pour le reste de la route. J'en ai marre de marcher, suis trop vieux pour ca.

Les plaines vertes du Rohan s'etendaient autour des voyageurs....

HRP Le prochain qui poste cree un nouveau sujet au Rohan Wink HRP
Edit Fofo: Suite ICI



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Civil devant le tribunal criminel
» Une bataille à l'aube...
» BIENVENUE À LA CASERNE DE L'ARMÉE DE SAVOIE
» Devant la Cathédrale
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Minas Tirith - Le Centre de la Cité :: La Caserne-
Sauter vers: