Un témoin en danger...

Aller en bas 
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mar 13 Avr 2010 - 23:44
La rue des Deux Rois était une de ces ruelles étroites et sombres dont les maisons étaient adossées aux murailles de la Cité. Ces habitations de pierre étaient vieilles comme Minas Tirith elle même; certaines portaient encore des traces de la destruction par les machines de siège de l'armée du Mordor trois cent ans auparavant.

Quelques femmes pendaient le linge sur leurs terrasses; quelques enfants jouant dans la rue regardèrent le caporal de cavalerie avec curiosité, lorsque celui ci marcha dans la direction de la maison du dénommé Darstorn.

Celle ci se trouvait dans un coin de la rue des Deux Rois, et était effectivement assez minuscule. Ce n'était pas le genre d'endroit où l'on pouvait s'attendre à rencontrer un ex-politicien et un homme puissant du Bas de la Cité...mais d'après le Colonel, Darstorn avait des problèmes financiers, et devait en plus se cacher des tueurs potentiels. L'endroit qu'il avait choisi comme demeure temporelle pouvait bien lui servir pour ce dernier but.

Rien ne se passa lorsque Galadril frappa à la porte...ni la première fois, ni la deuxième. Quand il se décida finalement à entrer, il put découvrir que la porte n'était pas fermée à clef...l'intérieur de la maisonnette était encore moins impressionnant que l'extérieur...les murs n'avaient pas du être repeints depuis des décennies, et des bouteilles vides recouvraient le sol...
Le caporal se retrouva aussitôt dans une chambre, surement la principale de la demeure. Un homme était à moitié assis, à moitié couché dans un vieux fauteuil de cuir...il était assez petit et mal rasé; ses vêtements semblaient coûteux mais sales. Ses yeux bleus, qui à certains moments de sa vie devaient pétiller d'intelligence, étaient à présent à moitié fermés et injectés de sang. Une bouteille, dont le fond était encore rempli de quelques gorgées d'un breuvage alcoolisé impossible à identifier, se trouvait dans la main de Darstorn...car c'était bien lui; l'homme politique autrefois puissant, le futur témoin au Tribunal de Minas Tirith, gisait à moitié conscient dans cette chambre sale...

C'est à ce moment là que Galadril put s'apercevoir que Darstorn tenait un poignard dans sa main gauche; l'arme semblait de bonne facture, et il savait probablement s'en servir, mais l'alcool donnait une certaine maladresse à ses gestes.

-Qui êtes vous...êtes vous là pour me tuer..? Je suis encore assez sobre pour vous enfoncer mon poignard dans le ventre et faire sortir vos tripes...

La voix de l'homme grinçait comme une porte mal huilée, et était fort désagréable. Il regardait Galadril de ses yeux injectés de sang...



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahëlzebuth
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Dans les bois...
Rôle : Seigneur de Guerre

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 46 années humaines
- -:

Ven 16 Avr 2010 - 11:45
L'homme était répugnant et ivre, tenant un poignard dans sa main l'air menaçant. Galadril ne put le regarder très longtemps, il était offensé, comment avait-il pu accepter de protéger un tel type. Galadril s'approcha doucement, les mains en avant.

-Qui êtes vous...êtes vous là pour me tuer..? Je suis encore assez sobre pour vous enfoncer mon poignard dans le ventre et faire sortir vos tripes...

Galadril attrapa le poignet de Darstron et arracha le poignard de la main de celui-ci, il le jeta ensuite de l'autre côté de la pièce, laisser une telle arme dans les mains d'un homme méfiant et ivre n'était pas une bonne chose. Il se releva rapidement et fit un tour sur lui-même pour observer la pièce, il faisait noir, trop sombre pour voir, il fallait un élciarage. Darstorn bougeait à quelques reprises en mumurant des paroles inaudible.

-Fermez-là, vieille bourrique ! Je suis ici pour vous protéger, par ordre de la caserne du Palais royale.

Galadril chercha du regard une torche, de quoi éclairer un peu les lieux. Il mit la main sur une petite lampe à huile qu'il alluma, il put ainsi voir un peu mieux Darstorn ainsi que la demeure où il se trouvait. Toujours allongé dans son fauteuil de cuir, l'individu sembalit très fatigué, Galadril voyait la peur dans ses yeux. Laisser la porte ouverte, quelle idée stupide de la part de cette homme qui était autrefois d'une puissance aussi grande que le roi lui-même. De plus plusieurs bouteilles vides entouraient le pauvres hommes, des boutielles qui aurait contenu un breuvage alcoolisé, Darstarn était tombé bien bas pour un Noble.

(Grosse panne d'inspi, j'ai rien à dire ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Ven 23 Avr 2010 - 23:33
Les insultes et jurons de l'homme s'intensifièrent encore lorsque Galadril alluma la lampe; les yeux injectés de sang de Darstorn ne pouvaient apparemment pas supporter même cette faible source de lumière.
Le mélange de la peur et des effets néfastes de l'alcool fit que après un moment, le noble dégénéré vomit à côté du canapé.
Après un moment, il se releva, le visage pâle, et dit, d'une voix faible:

-Le Palais Royal? Alors ils veulent encore de moi...

Une note amère pouvait s'entendre dans sa voix. Il ajouta:

-J'espère qu'ils m'ont pas assigné un milicien ou un garde de la Porte...les gens qui me suivent ne sont pas des amateurs...c'est quoi votre nom déjà? Ils ont l'argent pour payer les meilleurs assassins de la Cité, bah, du Gondor entier..Et leur priorité en ce moment? Tuer le vieux Darstorn...c'est une question de journées, ou peut être même d'heures avant qu'ils découvrent cette maison...et à ce moment là....
saurez vous me protéger?

Il avala sa salive avec une grimace, puis se posa plus confortablement sur le canapé. Il essaya de nettoyer un peu son doublet avec sa main, mais sans succès. Il finit par demander:

-Alors qu'est ce que vous comptez faire? On va attendre les assassins ici? Ou peut être vous allez me tuer vous même; ca ira plus vite...



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahëlzebuth
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Dans les bois...
Rôle : Seigneur de Guerre

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 46 années humaines
- -:

Mer 28 Avr 2010 - 14:50
Galadril trouva Darstorn encore plus répugnant lorsque celui vomit à côté du seul canapé de la pièce, une odeur nauséabonde se dégageait et c'est dans un fracas de métal que Galadril arracha un petit portique bloquant l'accès à l'étage supérieur. Bien que la maison soit petite, il ne fallait pas oublier qu'elle se trouvait à Minas Tirith, elle possédait donc un étage supplémentaire. Galadril monta les marches d'un escalier rongeait par les mites, à chacun de ses pas le bois craquait. Arrivé en haut il put remarqué que des araignées avaient pris place danse le petit couloir lugubre devenu une ville pour bestioles. Il s'arrêta un instant pour regarder autour de lui, des bouts de verres au sol, deux chambres, plusieurs moyens pour éliminer le témoin. Il descendit les escaliers et rejoignit Darstorn qui s'attristait sur son sort avec un air de mépris pour le caporal.

-Le Palais Royal? Alors ils veulent encore de moi..Galadril ne

répondit pas.

-J'espère qu'ils m'ont pas assigné un milicien ou un garde de la Porte...les gens qui me suivent ne sont pas des amateurs...c'est quoi votre nom déjà? Ils ont l'argent pour payer les meilleurs assassins de la Cité, bah, du Gondor entier..Et leur priorité en ce moment? Tuer le vieux Darstorn...c'est une question de journées, ou peut être même d'heures avant qu'ils découvrent cette maison...et à ce moment là....
saurez vous me protéger?


Galadril attrapa Darstorn par le col et le souleva avec son gantelet en acier, le regard noir.

-Je ne comprends pas encore pourquoi on souhaite protéger un homme tel que vous ! Je ne sais pas si vous avez toujours été comme ça, mais si j'étais à la place de ce qu'il veulent vous tuer, je n'aurai pas pris mon temps !

Il le relâcha. Celui-ci alla s'installer sur le canapé. Galadril devait réfléchir à un moyen d'éviter toutes intrusions.

-Alors qu'est ce que vous comptez faire? On va attendre les assassins ici? Ou peut être vous allez me tuer vous même; ca ira plus vite...

-Ce serait une solution possible... Mais pour le moment...Chut.....j'ai entendu quelque chose....

Il s'arrêta net, le bruit venait de l'étage, il fit signe à Darstorn de ne faire aucun bruit, posa la main sur le manche de son épée, et essaya de remonter les escaliers le plus silencieusement possible malgré son armure, cet entraînement avec Scorpion lui avait bien servi, on ne l'entendait presque pas. Une fois en haut, il s'avança calmement au milieu des toiles d'araignées, le parqué craqua à nouveau, Galadril se retourna et s'élança dans le noir. Il ressortit avec un petit garçon d'au moins dix ans.

-Que fais-tu ici ?

Le petit garçon, blond et mince, pleurait.

-J'..j.j'ai fait un pari..avec.av...avec un ami.....

Galadril compris immédiatement, la maison longtemps abandonnée donnait la chair de poule aux enfants des alentours. Galadril demanda à ce même garçon de ne révéler à personne sa présence dans la maison, mais aussi de ne plus jamais revenir. Il demanda ensuite au petit garçon de fermer les yeux mais de ne plus les ouvrir.

-Je vais de porter jusqu'à la sortie, mais n'ouvres pas tes yeux !
Il ne voulait pas que le garçon voit dans quel état se trouvait Darstorn. Une fois le petit à l'extérieur, il s'approcha de Darstorn.

-Nous allons attendre vos assassins, ce sera préférable pour vous je le pense...mon nom est Galadril, caporal de la cavelerie, si vous avez des questions n'hésitez pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mar 4 Mai 2010 - 20:08
HRP Désolé pour le retard HRP

Darstorn regarda le caporal pendant un moment, tout en essayant de remettre le col de son doublet en place; Galadril l'avait déchiré à moitié en attrapant l'ivrogne.

-Caporal de cavalerie...autant m'envoyer un soldat assigné aux trébuchets...c'est pas une charge héroique qui va me sauver des assassins...

Le marmonnement grincheux de Darstorn était presque inaudible, même si le ton de sa voix montrait clairement son avis sur son garde de corps actuel.

Les heures passaient...à un moment l'aristocrate dégradé attrapa une bouteille de vin, mais la posa à nouveau sur la table sous le regard de Galadril. Il finit par aller dans un petit garde-manger pour en revenir avec un saucisson salé, du fromage et du pain.
Il mangea en silence, son seul geste de politesse étant un hochement de la tête rapide, montrant au caporal que lui aussi pouvait se régaler.

Après avoir mangé, l'homme essuya ses doigts gras dans son doublet, et prit en main un vieux livre, intitulé "Vins et autres breuvages de l'Est Lointain".
Il se plongea dans la lecture, pour enfin s'endormir sur le canapé sale.
Ses ronflements irréguliers étaient le seul bruit dans la maisonnette...

***

L'attaque vint soudainement.
Des voix rauques se firent entendre dehors, accompagnés d'une odeur de fumée. Darstorn se réveilla en sursaut, le visage pale. Quelques secondes lui suffirent pour comprendre la situation.

-Les assassins! Ils sont là!

C'était vrai...des hommes étaient venus pour le tuer, et voulaient être surs de leur succès. Ils avaient mis feu à la maison, ayant auparavant déversé quelques tonnelets d'huile devant ses murs.
Les flammes avaient déjà envahi le couloir, et s'approchaient lentement de la pièce où se trouvaient les deux hommes.
Darstorn dit, sa voix remplie de peur:

-Ils attendent surement dehors avec des arbalètes pour m'achever si jamais je sors...et la milice ne viendra pas! Ils ont surement payé une belle petite somme pour s'assurer qu'aucun milicien ne patrouille ce quartier cette nuit...que faire?!



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahëlzebuth
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Dans les bois...
Rôle : Seigneur de Guerre

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 46 années humaines
- -:

Sam 8 Mai 2010 - 15:20
-Caporal de cavalerie...autant m'envoyer un soldat assigné aux trébuchets...c'est pas une charge héroïque qui va me sauver des assassins...

Galadril fit mine de ne pas entendre les mumures de Darstorn, il ne cherchait pas les problèmes, il voulait simplement rendre un service à la socièté gondorienne, même si cela devait avant tout passer par des tâches ingrates. Drastorn continuait à boire tandis que le Caporal observait assis sur un tabouret la ruelle par la fenêtre. On voyait beaucoup de Gondorien courir dans tous les sens, beaucoup trop, c'était le moment des marchés, il était normal de voir autant de monde. Les heures passaient lentement, Galadril mourait d'ennuis, le seul loisir qu'il avait trouvé pour passer le temps était de cirer ses bottes de métal. A un certain moment, Darstorn se leva pour aller chercher de quoi manger, il revint du garde-manger avec un plateau sur lequel se trouvait du pain, du saucisson et du fromage. Il fit signe au caporal qu'il pouvait se joindre à lui, or Galadril refusa cette invitation, il n'était pas là pour s'empiffrer. Darstorn avait l'air d'être en meilleur forme, peut-être l'effet de la boisson s'était-il dissipée ?

***

Galadril avait fermait les yeux pour se reposer quelques minutes, hélas il fut réveillé par des voix rauques venant de l'extérieur. Il tourna la tête vers Darstorn qui se réveilla en sursaut et se mit à crier.

-Les assassins! Ils sont là!

Une odeur de fumer vint se joindre au brouhaha, le couloir prenait feu. Galadril se leva dans un cliquetis de métal et rejoignit Darstorn qui dit :

-Ils attendent surement dehors avec des arbalètes pour m'achever si jamais je sors...et la milice ne viendra pas! Ils ont surement payé une belle petite somme pour s'assurer qu'aucun milicien ne patrouille ce quartier cette nuit...que faire?!

-Fermez-là ! Laisser-moi réfléchir !


Il scruta le fond de la pièce qui prenait rapidement feu, courut vers le garde-manger et s'aperçut de la présence d'une fenêtre assez large pour faire passer un homme. Mais étant au premier étage, le travail était plus dur, mais par chance il vit qu'un marchand avait laissé une charrette où était entreposé des bottes de pailles. Il arracha sa cape de ses épaules et entoura Darstorn avec. Puis attrapa celui-ci et le jeta par la fenêtre. Si la supposition de Darstorn était vrai, des hommes auraient attendu arbalète ne main devant sa porte, or en étant dans la ruelle parallèle et opposé, il était impossible d'atteindre les deux hommes. Galadril sauta à son tour et atterrit devant les yeux spectateur des habitants de Minas Tirith, il sortit avec Darstorn de cette même charrette, et se rua vers une autre ruelles, en passant il aperçut le même petit garçon, avec un sac de billes dans la main, devant lui se trouvait un homme en noir à capuche, par chance il regardait l'enfant.

-Nous allons rejoindre la caserne, vous y serez mieux protégé que dans cette vieille bicoque.

Hélas le chemin était long et semé d'embuche, qu'elle serait le sort de ces hommes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mar 11 Mai 2010 - 0:29
La clarté d'esprit et les réflexes du caporal avaient sauvé les deux hommes des flammes, mais effectivement, c'était loin d'être la fin de leur périple...

Darstorn respirait lourdement, mais regardait Galadril avec un respect nouveau; le guerrier du Gondor venait de sauver sa vie pour la première fois, et si il y avait une chose à laquelle l'aristocrate dégénéré tenait plus qu'à l'alcool, c'était bien sa vie.

Par un hasard étrange, le regard du jeune garçon croisa celui de Galadril. Pendant un court moment les yeux de l'enfant s'élargirent, puis il cria quelque chose, en pointant le caporal du doigt, et l'homme en noir qui lui parlait se retourna brusquement.

Difficile de dire pourquoi le jeune garçon avait il trahis les deux hommes...peut être les assassins lui avaient menti, ou bien qu'ils lui avaient promis une récompense généreuse. Peut être que ses parents l'avaient éduqué dans un esprit de haine envers les militaires et les aristocrates, ou alors tout cela ressemblait à un jeu pour l'enfant...qui sait. L'important était qu'à présent, les assassins étaient à nouveau aux trousses des deux hommes.

L'homme masqué leva son bras, tenant une arbalète légère, et un carreau traversa l'air avec un sifflement sinistre, passant à côté de l'oreille de Galadril. L'assassin cria quelques choses et plusieurs de ses compagnons apparurent au loin, courant dans la direction de Galadril et Darstorn.
La situation se faisait dangereuse, et la fuite semblait la seule solution.

Quelques citoyens de la Cité Blanche regardaient la scène avec un mélange de peur et de fascination. Un d'eux s'approchait des deux hommes, comme s'il voulait simplement passer à côté...mais soudainement, un objet brillant apparut dans sa main: un long couteau. L'assassin déguisé s'élança sur Darstorn, visant la gorge de l'aristocrate...



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ahëlzebuth
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
avatar

Nombre de messages : 168
Localisation : Dans les bois...
Rôle : Seigneur de Guerre

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain du Gondor
- -: 46 années humaines
- -:

Ven 14 Mai 2010 - 14:02
Galadril observa Drastorn quelques secondes, il semblait que celui-ci avait une autre opinion à l'égard du cavalier, peut-être même du respect. Galadril venait de sauver sa vie et celle de aristocrate, mais il savait tout de même que ce périple n'était pas à sa fin. Il tourna la tête et regarda l'homme en noir toujours tourné vers le petit garçon, de la sueur perlait sur le front du caporal, il avait chaud sous son armure. Cependant il ne manquait pas de souffle, son long stage d'endurance auprès de maître Scorpion lui permettait de pouvoir courir plus longtemps, plus vite dans n'importe qu'elle type de situation, avec son armure de métal sur le dos.

Ce que redoutait Galadril arriva, le petit garçon croisa son regard, puis leva l'index vers sa direction et cria quelque chose à l'homme en noir. Ce même homme se retourna brusquement, levant son bras vers eux, il dissimulait une arbalète légère. Il tira mais heureusement le carreau n'atteint pas le caporal ni l'homme qu'il devait protéger, il se stoppa sur une planche de bois juste à côté de la tête du Paladin. Pourquoi cette enfant l'avait-il trahi, alors qui lui avait jurer de ne rien dire au sujet de la demeure et de ses occupants. Mais enfin de compte, ce n'était qu'un enfant, c'était comme un jeu pour lui. Les assassins avaient donc repéré les deux hommes qui n'avaient d'autre choix que s'enfuir sous la menace.

De nombreux hommes, tous en noir, couraient vers leur direction. Il fallait fuir, et éviter la confrontation; le gondorien savait qu'il était le seul militaire armé, que Darstorn ne pouvait pas combattre dans son état. Seul contre tous. Ils étaient toujours observé par les passants, sûrement une scène habituelle pour eux; soudain un homme passa entre eux, un citoyen paraissant normal mais pas pour très longtemps. Cette homme était un assassin déguisé, il avait un couteau long dans la main; il s"élança sur Darstorn qui était surpris. Galadril eut le réflexe de bloquer son poing et de l'attraper avec son gantelet en métal à la gorge, il le souleva au dessus de sa tête et le fit tomber contre un stand de légumes qui s'effondra sous le poids de l'homme. le Paladin sortit son épée et transperça la poitrine d'un autre assassin.

D'autres rejoignirent leur défunt compagnon au bout de l'épée de Galadril qui ne put pas tous les retenir, il attrapa alors Darstorn par le col et se mit à courir pour rejoindre les hauts de la cité. Les assassins étaient toujours à leur trousse. Puis il dit à Darstorn :

-Nous allons nous arrêter chez "les Valars", pour nous reposer de tous ces
problèmes.


"Les Valars" était une auberge peu connu dans le bas de la cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Grippe Porcine: Attention Danger!
» GANDHI caniche abricot 8 ans danger Lille (59) AVANT 31/10
» La démocratie est en danger
» [Love & Pets] Une démone en danger ( suite des ruelles ) [PV: Lucy & Jérémy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Les Ruelles du Premier Cercle-
Sauter vers: