Repas de famille

Aller en bas 
Mohrnar
Marchand Nain
Mohrnar

Nombre de messages : 36
Age : 31
Localisation : Khazad-Dûm

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 245 ans
- -:

Repas de famille Empty
Repas de famille EmptyDim 5 Déc 2010 - 17:50
Le chemin avait été long. Plus long que dans ses souvenirs. Comme la plupart des voyages, on part motivé et les premières lieues sont vite avalées. Puis le chemin s'éternise et les pas ralentissent. Mais fort heureusement, quand le bout du chemin apparaît, des ailes nous poussent et les derniers pas sont fait avec satisfaction. Oui de la satisfaction, c'est ce que Mohrnar avait ressenti en voyant les portes qui mènent sous la montagne.

Après une si longue route, le nain était plus que satisfait de se trouver à une si bonne table et en si bonne compagnie. Viandes rôties, plats en sauces, légumes divers et variés, quelques fruits et surtout un tonnelet de bière couvraient une large table en pierre qui occupait une bonne partie de la petite salle. Devant chacun des deux nains, une écuelle de métal brillant était emplie des divers mets du festin.

Mohrnar finissait de débarrasser une cuisse de poulet de sa chair quand il reprit la parole:

- ... mais mes affaires d'Esgaroth ne m'ont pas empêchées de garder un oeil sur ce qui se passait ici. Tu sais les gens parlent beaucoup dans les comptoirs marchand. Oh, ils disent souvent bien des bêtises et les rumeurs sont parfois plus folles les unes que les autres. Mais quand on est un peu informé, on parvient à trouver le vrai dans tout ce fatras. Mais je dois avouer que même si les affaires qui m'ont retenues à Esgaroth ont été plutôt longue, je ne m’attendais pas à retrouver un Khazad-Dûm en quasi état de siège.

Le nain jeta l'os à présent complètement propre dans son écuelle et s'essuya les mains avec une serviette.

- Je en comprends pas ces personnes qui s’essuient avec leurs vêtements ou bien pire, avec leur barbe. Et d'ajouter avec une mine de dégoût: Pouah... Mais revenons en au sujet. Tout éreinté que j'étais, j'ai encore du négocier avec tes gardes aux portes. Une négociations encore plus ardue qu'avec les pires marchands de cette terre et je peux dire que j'en ai vu. Pardis, on rentre plus facilement dans la caverne d'un dragon qu'on entre en ces lieux. Tu me diras que le plus dur est d'en sortir! De la caverne du dragon. Alors, que ce passe t'il vraiment en ces lieux... cousin, mon seigneur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Repas de famille Empty
Repas de famille EmptyMar 7 Déc 2010 - 19:37
Hadhod n'avait lésiné ni sur la quantité ni sur la qualité lorsqu'il avait apprit le retour de son cousin Mohrnar, qui était, s'il faut le rappeler, l'enfant de l'un des fils du vieux Thòr, le grand-père du Seigneur de la Moria, et le rejeton de son oncle Fréhod, frère de Trehod qui est père de Hadhod 1. Mais, puisque les histoires de filiation des Naugrim approchent en complexité celles des Hobbits, passons sur les détails.

Or donc, le souverain avait fait préparer un repas splendide à partager seul à seul avec l'une des rares personnes auxquelles il accordait son entière confiance; les autres étant les membres de la Croix-de-Fer, bien sûr. Dans son esprit, nul ne pouvait convaincre le vieux cousin Mohrnar d'agir contre lui, même en ces temps de crise et de paranoïa. Aussi voyait-il ce dîner comme une sorte de libération, de soulagement... comme un havre de paix et de sécurité au milieu de ces temps de folie ou les idéaux ancestraux de son peuple semblaient voler en éclats. En cette soirée, la langue du monarque pouvait se délier sans craindre une quelconque fuite.

M
ais il y eu un long moment de silence durant lequel les deux convives portèrent leur attention sur la nourriture, et uniquement sur la nourriture. Non, pas tout à fait à vrai dire, car ils pensèrent aussi à la boisson. Un tonnelet de bière pour eux tout seul, gros et rond, pour accompagner tous les plats. Il y avait différentes sortes de gibier, chassés fraîchement dans les futaies et les bois de l'extérieur: pièces de chevreuil sélectionnées, viande de sanglier en sauce au vin ou rôti, jeunes lièvres en sauce à la bière, bécasses et cailles. Le vieil hôte aurait également fait apporter un faisan entier par l'un de ses cuisiniers si le marchand d'Esgaroth ne l'en avait pas dissuadé, le remerciant poliment. Mais étaient servis, également, des légumes cuits à l'eau pour l'accompagnement, importés de pays étrangers voilà moins de trois jours. Arrivèrent ensuite les fruits et les desserts sucrés, gâteaux et autres douceurs à base de crème pâtissière, dont les Nains sont friands sans l'avouer vraiment. La coutume naine voulait que tout soit apporté sur la table, de l'entrée au dessert, et que les mangeurs piquent à leur guise.
Ce fut seulement lorsque la faim fut passée et que les banqueteurs entamèrent la deuxième phase du repas: celle de la dégustation par simple plaisir, que la voix de Mohrnar se fit entendre. Celui-ci avait bien senti que quelque chose n'allait pas ici, et Hadhod choisit de ne pas lui raconter d'histoires ni de jouer à celui qui ne voit pas:

« Je suis désolé, cousin Mohrnar, des difficultés que tu as rencontré aux portes après ton voyage éreintant. Aurais-je su que tu avais prévu de rentrer, que j'aurais laisser des directives aux gardes, mais comment le pouvais-je? J'espère que ce dîner a réparé convenablement cette mésaventure; quoi qu'il en soit, ne juge pas trop mal le bon Brön - celui qui t'as questionné à t'en rendre fou - car c'est un brave gars. Il n'a fait qu'appliquer mes ordres. »
Le regard interrogateur de son vis-à-vis poussa le fils de Drìs à ajouter rapidement:

« Et j'ai été contraint de prendre ces mesures, ça n'a pas été de gaieté de cœur, crois-moi! Je ne sais pas si la gloire du royaume d'autrefois a été de nouveau atteinte durant les cinq ans de mon règne... je ne le pense pas à vrai dire, mais le prestige et les richesses de la Moria fait toujours languir les cœurs des Khazad, et attisent en eux une flamme qu'il est dure d'éteindre. Je me demande à présent si la découverte de cette veine a été une bonne chose, mon cousin, mais à présent que le mithril est extrait, je ne souhaite pas le voir voler aux quatre vents... »
Nouveau froncement de sourcil de Mohrnar, qui ne saisissait sans doute pas le rapport entre la réussite minière et la difficulté à immigrer à Cavenain. Aussi le seigneur Croix-de-Fer entama-t-il le récit complet des péripéties survenues depuis le brusque départ de son parent. Ils remplirent maintes et maintes fois leurs chopes en argent ciselé avant que la narration n'arrive à son terme... Il parla de la fin de la reconquête du Khazad-dûm, de la Bataille du Sirannon, des étrangers qui avaient traversés les mines en ces temps qui semblaient à présent si heureux, du présent de l'ambassadeur Sombre-Chêne 2, de la trouvaille d'un filon de vrai-argent. Puis ses traits se durcirent lorsqu'il aborda sa méfiance envers la Brigade des Fidèles et son recours aux Krammkarn.

« Un complot, conclut-il, se trame depuis longtemps dans mon dos, et connaît une intensité singulière ces derniers temps, je le sens. Mes soupçons se portent beaucoup de monde: il n'est pas difficile de désigner le seigneur Balrim, et le lieutenant Bogan, particulièrement, mais beaucoup d'autres sont dans mon collimateur. Tu ne vas pas en croire tes oreilles, mais même ta tante ne m'inspire plus confiance, avec toutes ses messes basses. Cependant, un pressentiment me saisit: bien que je n'ai aucune preuve assez solide pour me débarrasser de ceux que je viens de citer, mon petit doigt me dis que quelque chose se prépare là où je regarde le moins. Ô mon cher vieux cousin et grand ami, je me sens plus que jamais seul, au pouvoir! »
Et de se servir une petite aile de bécasse au milieu de sa grande assiette, avec de nombreuses châtaignes tout autour.

_________________

1. À ce sujet, voir l'arbre généalogique.
2. Ce dernier avait offert l'arc de Vertefeuille comme symbole d'amitié nouvelle entre les deux races, et Hadhod avait donné, en retour, son anneau familial.


Repas de famille 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohrnar
Marchand Nain
Mohrnar

Nombre de messages : 36
Age : 31
Localisation : Khazad-Dûm

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 245 ans
- -:

Repas de famille Empty
Repas de famille EmptyMar 7 Déc 2010 - 20:43
Mohrnar fixait avec attention son cousin. Il écoutait le récit des évènements s'étant déroulés en sont absence. Tandis qu'Hadhod parlait, il ne put s’empêcher de détailler son cousin. Le nain avait peu changé physiquement depuis leur dernière rencontre. Non, le plus marquant était les traits tirés et le regard moins flamboyant que le nain arborait. Mohrnar prit alors l'entière mesure du poids qui reposait sur les épaules de son ami. De la difficulté de la tache, de son importance aussi.

Hadhod venait de finir de parler. Mohrnar ne prit pas la parole dans l'immédiat, il continua à observer son cousin en silence, comme si les deux compères pouvaient se comprendre sans mots. Laissant ses réflexions de coté, il prit enfin la parole, lentement:

-Tes portes sont bien gardées. Et même si l'examen est un peu poussé, il est nécessaire. Tes hommes accomplissent leur devoir et pour cela personne ne peut les blâmer. S'il est à regretter une chose c'est que tu sois obligé de prendre de telles mesures.

Mohrnar lissa les poils de se barbe avec sa main droite, remarquant à l'occasion que la barbe avait bien besoin d'être entretenue après son voyage. Il s'occuperait de cela le soir même.

- Hadhod, on dit souvent que l'on est toujours seul au pouvoir. C'est sans doute vrai pour beaucoup de choses. Mais tu es entouré. Certes certains complotent contre toi. Certes certains se plaignent, n'approuvent pas ta politique. Mais pour ces quelques insatisfaits, combien d'autres t'approuvent et te soutiennent? Combien t'obéissent et te sont fidèle? Prend ce Brön par exemple.

Il prit sa chope et la porta à ses lèvres, emportant ainsi plusieurs gorgée du liquide couleur de miel.

- Hadhod Croix-de-Fer, tu es descendant de Durin et de part cette parentée, tu es des plus aptes à diriger les naugrim. Tes décisions doivent être acceptées par tous car en ces lieux tu es le seigneur. Sans toi, cette cité serait encore aux mains des oreilles vertes. Tu as affronté cette engeance et tu as vaincu. Ce ne sont pas quelques vulgaires conspirateurs qui mettront à genoux un héritier de Durin! Tu as décidé d'exploiter cette veine de mithril, c'est bien, c'est ce que nous avons toujours fait. Nous sommes les enfants d'Aulë. Si certains ne peuvent se contenir devant tant de richesse et sont prêts aux pires extrémité et bien tan mieux, nous savons qui marche avec nous et qui marche contre nous. Tu dis n'avoir plus confiance en ta mère et sur ce point je te comprends parfaitement. Je ne la connais pas, elle avait disparu avant ma naissance, on ne l'a jamais revue. Et voila qu'une fois son fils devenu Seigneur de la Moria, elle repointe le bout de sa barbe.

Sans s'en rendre compte, Mohrnar s'était légèrement levé de son siège. Il se rassit et se cala contre un accoudoir.

- Mon cher cousin, reprit-il d'une voix plus calme, tu es le chef, prends des décisions, appuies toi sur tes fidèles, fais enquêter, manoeuvres et tu verras qui t'es acquis et qui te trompe. Fais sortir les bêtes de leurs tannières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Repas de famille Empty
Repas de famille EmptyJeu 9 Déc 2010 - 18:56
Après avoir disposé de la viande et des marrons, Hadhod prit quelques rigottes fraîches qu'il plaça dans son assiette, puis une bonne part de bleu pour les accompagner: il adorait faire ce mélange succulent, la force du bleu et la douceur des rigottes. Il empoigna son couteau et se découpa une large tranche de la miche de pain qui se trouvait face à lui, puis s'attaqua à tout cela pour combler les derniers trous.

« Je te remercie de ton soutien, cousin! Toi au moins, tu parles le cœur ouvert, sans calculer - hormis quand il s'agit d'ajouter quelques chiffres au prix d'un de tes articles, j'imagine... »

Le regard des deux petits-fils de Thòr se croisa et ils se fixèrent pendant une seconde, avant de rire de bon cœur. Pareil expression de joie ne s'était pas faite entendre dans les appartements du numéro un de Moria depuis des semaines, voire des mois. Ce fut pour Hadhod comme un barrage qui se rompt, libérant en un instant toute la pression. Quand il se furent calmés, il savoura plus que jamais son fromage et enchaîna sur une note plus sobre. Et pourtant, sa confiance lui était quelque peu revenue, son abattement était déjà moins grand:

« Il est étrange que nous ayons parlé de Brön tout à l'heure. Vois-tu, avant que je ne l'envoie à la Porte Est, il était jadis de garde devant la Salle de la Confrérie - le lieu de regroupement des compagnons de la Croix-de-Fer, si tu ne t'en souviens pas, et le théâtre des audiences non officielles. Or, en ce temps, là, un dénommé Hurdïn l'accompagnait 1, et ils étaient comme cul et veston, si je peux m'exprimer ainsi. »

Soit, mais Mohrnar ne voyait probablement pas ce qu'il y avait de si intéressant; aussi Hadhod continua-t-il tout en lorgnant une petite tarte au fraise qui, pensait-il, descendrait avec délice en guise de dessert...

« Or cet Hurdïn est venu me voir hier matin, la mine aussi sombre qu'une tanière de Gobelins et les épaules plus basses que les dalles du sol. Nous nous trouvions alors, le Général Bahïn et moi, dans la Salle de la Confrérie, justement. Il me parlait du décès de son père, la nuit même. Un vieil ermite avait en effet rendu l'âme entre le crépuscule et l'aube... mais je savais qu'il n'avait rien à voir avec Hurdïn. Hurdïn n'a pas de famille, cela avait été un critère déterminant dans le rôle de garde de la Salle, quelques années plus tôt: avec les horaires à rallonge, tu comprends... Une petite question posée à la hâte lorsque je l'ai engagé, et visiblement il ne s'en souvenait pas!

Quoi qu'il en soit, il m'informa de son vœu d'effectuer un deuil de trois jours2 selon l'ancienne coutume. Et, poussé par la curiosité, je lui l'ai accordé. Ce deuil devait commencer au crépuscule, donc hier soir. Je l'autorisai à quitter son poste lorsque Brön viendrait le relever. Mais j'envoyai Bahïn en secret vers la porte Est quelques heures avant la tombée du jour, pour espionner sans se montrer; et je retint Brön pour qu'il soit en retard... pour que Hurdïn ait le champ libre pour faire ses petites cachoteries.

Et voilà le rapport que me fit le Général: cinq nains ont quitté les mines en catimini: Aîmen le forgeron, mon ami Romo qui est de la garde du Khazad, Hurdïn lui-même, et deux autres nains qu'il n'a pu identifier. Aussi, tu vois que je ne suis aps si aveugle que cela, j'ai enquêté. Maintenant, à défaut de connaître tous mes opposants, je sais au moins qui fomente quelque coup dans mon dos. Ah! cher Mohrnar, penses-tu que je dois les faire pister et les faire amener devant mon trône? Crois-tu, comme moi, qu'il faut se montrer de la plus grande sévérité avec ceux qui intriguent contre mon autorité? »
_________________

1. Hurdïn fut muté à la porte orientale peu après Brön.
2. Concernant le deuil de trois jours, voir CE SUJET, 1er post.


Repas de famille 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohrnar
Marchand Nain
Mohrnar

Nombre de messages : 36
Age : 31
Localisation : Khazad-Dûm

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 245 ans
- -:

Repas de famille Empty
Repas de famille EmptySam 11 Déc 2010 - 11:41
Mohrnar avait rit à gorge déployée. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas rit de la sorte et partagé un aussi agréable moment avec son cousin. Cependant, l'interlude fut de courte durée car déjà la conversation reprenait un ton des plus sérieux.

Ainsi donc, les soupçons étaient fondés et il y avait de toute évidence bien traîtrise en Khazad-Dûm. A cette pensée qui maintenant se confirmait, le nain se rembrunit.

- Oui Hadhod, je crois qu'il faut être intransigeant. Cependant, et même si je pense que ce ne sont pas tes intentions, il ne faudrait pas frapper trop vite. Tu n'es pas aveugle en effet mais ce que tu vois n'est sans doute que la gangue qui cache la matière. Ces cinq nains peuvent nous mener à de plus gros poissons. Il peuvent aussi nous conduire dans une impasse. Tu pourrais continuer à les faire suivre ou bien les arrêter sur le champ. Dans le premier cas, nous pourrions en apprendre plus sur les traîtres. Dans le deuxième cas, nous pourrions simplement faire des exemples prompt à couper toute envie aux autres félons de se repointer.

Mohrnar s'empara de sa chope et la porta sous le petit robinet encastré dans le tonnelet. Parler lui donnait soif. Et la boisson lui donnait l'envie de parler.

- Quoique tu décides, je ne doute pas que nous ayons des retombées positives et négatives. Il en va ainsi pour toute chose, surtout dans les affaires et gérer ce royaume, c'est comme gérer une grosse boutique, une très grosse boutique...

Puis de sourire avant d'ajouter plus grave:

- Une chose qui m’inquiète, c'est que beaucoup de strates de notre société sont impliquées. Ce Hurdïn et ce Romo sont des militaires, dont un est dans les gardes de Khazad. Si même ce corps est vérolé... voyant qu'il sombrait dans l'état qu'il reprochait à son cousin, Mohrnar se resaisit. Bah qu'ils crèvent tous! Une fois que nous aurons bien la preuve de leur félonie, il faudra les châtier avec la plus extrême sévérité et tous de la même façon afin que tous comprennent que grands et petits, civils et militaires ne peuvent s'en prendre à Hadhod Crois-de-Fer sans perdre la vie et jeter l’opprobre sur leur ancêtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Repas de famille Empty
Repas de famille EmptyDim 12 Déc 2010 - 10:20
Hadhod respira profondément et se saisit de la tartelette aux fraises qui se jouait de lui depuis tout à l'heure. Il était satisfait de la réaction de son cousin, une réaction très partisane, il faut bien le dire, mais qui, il n'en doutait pas, était sincère. Le « qu'ils crèvent tous » l'avait quelque peu surpris par son intonation crue, mais les Nains avaient de tous temps usé de termes plus ou moins bourru, et cette façon de s'exprimer ressurgissait parfois avec la joie ou la colère. Qui plus est, cela faisait longtemps que Mohrnar n'avait pas été invité à la table d'un seigneur.

« Comme tu dis, il serait mal avisé de frapper trop vite, d'attraper les chatons et de laisser filer le chat. Si l'on réussit à prendre les têtes et que leur culpabilité est avérée, cela prouvera à tous ceux qui doutent de moi qu'il n'est pas aisé de tromper leur Seigneur, et l'opinion se ralliera à moi. Et, grâce à cette prise de conscience, chaque state de la société se méfiera davantage et pourra, d'elle-même, reconnaître les gens louches! »

Le fils de Trehod se lava alors de son siège, laissant son dessert sur la table, et se mit à arpenter le sol et faisant des aller-retours, comme qui définit les lignes d'un grand projet. Plus cela allait, plus il semblait parler pour lui-même et oublier la présence de l'autre convive:

« Les cinq traîtres qui ont quitté les mines sont à présent à un jour de marche, s'ils n'ont pas fait de pause cette nuit... Les pister en catimini serait maintenant compliqué et les arrêter demanderait trop de moyens... Qui plus est, Hurdïn ne m'aurait pas parlé d'un deuil de trois jours si son départ avait été définitif: ils reviendront, et alors nous les prendront! D'ici là, j'aurais identifié les chefs de ce mouvement... j'ai déjà des pistes, d'ailleurs... Pas pour les occir, non, qui sait ce que Mahal penserait de Khazad en tuant d'autres hors de la légitime défense? Non, il faudrait les jeter en prison pour leur félonie! »

Hadhod porta de nouveau son regard sur son cousin et fut presque surpris de le voir. Il se tempéra et se rassit sur son siège.

« Mais, comme tu l'as dit, leur plus grande punition sera le prix de la honte qu'ils ont jeté sur eux et sur leur famille, car de tels parjures ne peuvent prétendre appartenir au peuple de Durin. Mais, ah, tu dois être las de m'entendre ces intrigues lugubres, nous parlons de ça depuis le début du dîner. Parles-moi donc un peu de toi: d'abord, comment vont ton père Fréhod et ton fils Fréhod II , et, ensuite, dis-moi ce que tu compte faire maintenant que tu es revenu... Continuer tes activités de marchand? Ouvrir une boutique à Cavenain? Ou bien m'assister dans ma tâche, encore que les deux choses puissent peut-être être conciliées... »


Repas de famille 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohrnar
Marchand Nain
Mohrnar

Nombre de messages : 36
Age : 31
Localisation : Khazad-Dûm

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 245 ans
- -:

Repas de famille Empty
Repas de famille EmptyLun 13 Déc 2010 - 17:26
Mohrnar s'amusa du va et vient que son cousin effectuait devant ses yeux. Le nain était tout à ses réflexions. Quand il eut terminé, il se rassit. Mohrnar réfléchissait aux paroles de son cousin. En effet, il était quasi certain que les comploteurs reviendraient et qu'il serait alors possible de les cueillir. Les punir pour que tous comprennent ce que cela coûtait d'intriguer contre Hadhod lui paraissait bien évidemment nécessaire et plus que justifier. Si son cousin ne voulait pas verser le sang, qu'il en soit ainsi. Après tout, Mohrnar avait toujours évité d'en venir à de telles extrémités dans son commerce même si parfois cela eut beaucoup simplifier les choses.

- Faisons ainsi, laissons les trois jours s'écouler. Ils reviendront à n'en pas douter. Cependant, si nous devons enquêter sur les cerveaux de ce complot, redoublons de prudence car si nous sommes découvert, les oiseaux pourraient bien ne jamais revenir au nid. Quant à la peine qu'ils méritent, je te laisse en juger. Tu as raison, qui sommes nous pour décider de la vie et du trépas d'autres nains?

Mohrnar se saisit d'une pomme qu'il coupa en quatre. Il croqua dans le premier quartier.

- Attendons et nous verrons.

Le deuxième quartier rejoignit l'autre.

- Pour changer de sujet, aux dernières nouvelles, ton oncle va bien. En vérité, il se porte aussi bien que son grand age le lui permet. Il est toujours aussi bougon. Il refuse de voir trop de monde. Il ressasse de vieux souvenirs mais je pense qu'il en va de même pour ceux de son age. Bref, il attend. Frehod II, lui se porte on ne peut plus mieux. il gère mes affaires d'Esgaroth. Je les lui ai laissées florissantes et il les maintient en parfait état. Je n'ai jamais vraiment douté de ses capacités mais, eh, je ne pouvais pas ne pas m’inquiéter. Maintenant mes craintes sont évaporées. Mais je garde un oeil sur tout ça et si j'ai du rentrer quand il y a eu crise, ce n'était que pour lui prêter main forte. Il aurait pu s'en sortir seul. Il est de notre race! Quand je l'ai quitté, il s'entichait d'une jolie jeune naine venue d'Erebor. J'espère bien devenir grand-père. Même si je suis trop jeune pour ça!

Et de jeter un clin d'oeil à Hadhod avant d'engloutir le troisième quartier de pomme.

-Quant à moi, je ne pense pas ouvrir de commerce ici. J'ai travailler dans le commerce bien longtemps et je suis un peu las des marchandages même si certains diront que j'ai ça dans la peau. Comme je te l'ai dit, je pense pouvoir me contenter d'observer les activités de mon fils. Il me verse d'ailleurs un petit pécule chaque mois, de quoi vivre tranquillement. Non, je pense que je vais rester auprès de toi. Comme tu sais, je n'ai jamais été très expansif sur ma famille. Très peu savent que je suis descendant de Durin. Je n'ai jamais voulu que cela soit prétextes à certaines faveurs. Mais aujourd'hui, je pense avoir fait mes preuves par moi même. Aussi, j'ai décidé de me rapprocher de ma famille, ma famille c'est toi et tu as besoin de fidèles pour la grande mission qu'est celle de guider les naugrims. Je reste à tes cotés... cela promet d’être intéressant... peut être même amusant.

L'ultime quartier de pomme avait disparu de la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Repas de famille Empty
Repas de famille EmptyMer 15 Déc 2010 - 17:01
Hadhod hocha lentement de la tête: les avis de son cousin étaient pour le moins pertinents, bien que le seigneur de la Moria ne fut pas d'accord avec tout...

« Je ne pense pas qu'il faille attendre pour couper la tête de ces mouvements machiavéliques: plus tôt ses instigateurs seront arrêtés, et mieux cela vaudra. Car ils pourraient recruter de nouveaux hommes de main, et dans ce cas les cinq que nous attraperons ne représenteraient pas une grande perte pour leur projet. Mais tu as raison, la prudence est de rigueur... je vais aller faire doubler la garde aux portes et interdire toute sortie des mines, ainsi nul ne pourra être prévenu! »

Le seigneur Croix-de-Fer caressa sa moustache, un sourire de satisfaction se devinant sur les traits saillants de son visage nanesque. Pour la première fois depuis de long mois, il avait réellement l'opportunité d'agir, possédait enfin des informations sur les traîtres alors que ces derniers l'ignoraient. Bref, le fils de Trehod sentait qu'il disposait d'une longueur d'avance, et qu'il ne fallait la perdre pour rien au monde.

« Mon cher cousin, laisse-moi une journée pour m'assurer de certaines choses et tout organiser. J'ai toutes les cartes en main, et je suis tout prêt de retourner la vapeur dans cette partie! Je ne t'impose rien, mais si tu veux m'épauler dans le rétablissement de l'ordre à Khazad-dûm, rejoins-moi en fin d'après-midi, vers les dix heures après le lever du soleil! 1 »

Hadhod se leva derechef, semblant avoir des fourmies dans les jambes et piétiner d'impatience. Son regard était vif et brillant.

« Et dire que, grâce à Aulë, tu es juste de retour pour y assister! »

Il ne fit qu'une bouchée de ce qui lui restait de sa tarte.

_________________
1. Ce qui équivaut à environ 17h aux pendules de la Comté.


Repas de famille 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Repas de famille Empty
Repas de famille Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un repas de famille ~ [ Daniel & Matthew ]
» Les repas de famille consistent à se manger entre parents. ¬ Rhys & Benedict
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Réflexion autour d'un repas [PV]
» Un bien beau repas satisfaisant [Rp terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Nains :: La Moria :: Khazad-Dûm-
Sauter vers: