Loge des Passeurs d'Etoiles

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Jeu 17 Mar 2011 - 0:44
Gallen parait les attaques de Colombe et Vipère. Poulain avait adopté une position défensive puisqu'il voulait tester les jeunes recrues et surtout il appréhendait l'arme de Tell. Le rohirrim découvrit la vivacité de Loup , son esquive avait été efficace, ses déplacements alertes et économes. Immédiatement l'image du Fantôme s'imposa au champion du Rohan, Loup était un frère du Puma.Immédiatement Le passeur se concentra sur son combat, Colombe était rapide comme tout elfe qui se respecte et savait manier avec dextérité son poignard, qui semblait avoir une vie propre entre ses fines mains. Vipère combattait avec son sabre avec rapidité egalement et une certaine filouterie . Gallen en expert apprécia, les jeunes passeurs savaient tenir une arme. Poulain para de sa lame les différents coups d'estoc, il testa ses appuis. Son corps répondait parfaitement, il se décida à accélérer et à attaquer franchement. le Maréchal reprit l'ascendant. C'est à cet instant que Colombe lui indiqua qu'il n'utilisait pas son arme de prédilection.
Cette remarque agaça Gallen. Et avec morgue il déclara

"Tu crois Colombe que tes ennemis te laisseront le choix. Laisse le coeur pour les amourettes et loin du combat"

Puis pour illustrer ses propos, Gallen déclencha un coup d'estoc puissant vers Vipère qui recula d'un demi pas avec son sabre peu adapté à ce style d'attaque et tournoya sur lui même, bascula sous la garde de l'elfe . Naturellement l'elfe s'effaça, mais la pointe de l'épée coupa un cheveu de l'immortel. Poulain voulait juste montrer à Colombe qu'il pouvait le toucher à tout moment. En effet le champion du rohan avait remarqué que les elfes s'appuyaient trop souvent sur leur vitesse d'execution et se trouvaient décontenancés face à une passe d'arme virevoltante et rapide.

Suite à cette manoeuvre, Gallen recula d'un pas, prit le fer de Vipère. Puis il pivota sur le droite et à cet instant il sentit une présence derrière lui: Loup. Ainsi il se décidait à attaquer. L'immoralité mais surtout l'expérience et la maestria conduisaient le jeune homme mais Gallen n'était pas un duelliste amateur et les sales coups il savait aussi les donner.

Le rohirrim bloqua donc la lame de Vipère et laissa Colombe arrivait. il déclancha sa danse écarlate avec célrité. Sa lame brusquement tournoya , passa sous le garde de Vipère, rencontra avec force le poignad de Colombe, Poulain tourna sur lui même, passa sous les deux gardes respectives.....Et...Non la pointe de son épée ne chercha pas les aines ennemies. Gallen sembla s'affaisser comme blessé, il effectuait la passe qui lui avait donné la victoire à L'Argonath. Le rohirrim avait été rapide, mais pas assez puisque la dague de loup laissa un léger filet de sang sur le cou du maréchal.

Ignorant cette éraflure, Gallen jaillit sur le coté de Daix et lui envoya un coup de coude dans la tempe droite.Loup fut etourdi un bref instant.

Immédiatement , Le champion du Rohan orienta la pointe de son épée vers le sol , terminant ainsi le combat.

Gallen respirait à pleins poumons. Le passeur était doublement satisfait: les jeunes recrues étaient de bons voire des très bons combattants et il était presque pleinement remis de l'enfer de la Mine.

D'une voix de sergent instructeur Gallen déclama

"Bien...Très bien je dirai même... Colombe méfie toi tu t'appuies trop sur ta vitesse... Tu as vu bien qu'étant humain je peux te toucher, ne l'oublie pas. Vipère je te conseille de renforcer le pommeau de ton sabre, il est trop faible en cas de parade et de nombreux agents de l'ombre aiment cette passe d'arme. Loup tu es un vrai petit fantôme mais surtout n'hésite pascela pourrait te coûter la vie...Un dernier conseil, les agent de la couronne portent des armures extrémement résistantes, privilégiez les attaques à la tête...."

D'un signe de tête , Gallen invita ses compagnons à s'exprimer

"Puma...Mangouste si vous avez des choses à ajouter ??"

-----------------------------------------------------------------------

Mangouste avait ramené une toile du lieu de la rencontre. Gallen eut un large sourire devant l'appétit du Hobbit. Le rohirrim s'empara prestement d'une choppe de bière. Le breuvage amère inonda son corps. Certes ce n'était pas conseillé étant donné son état de santé, mais en ces sombres instant Poulain en avait besoin.

Le maréchal posa sa choppe sur un coin de la table de bois et examina les lieux. Gallen n'avait pas l'expérience du Fantôme et de Mangouste concernant la discrétion mais il avait connu bien des champs de bataille et Dol Guldur était un des plus mauvais lieux pour un combat, il le sut immédiatement, trop d'ouvertures, peu de lieux de repli et peu d'endroits pour poster des tireurs.

C'est donc avec un air soucieux qu'il rejoignit ses camarades, il prit une bonne cuisse de poulet et croqua généreusement dedans, il but une rasade de bière et lança à la cantonade.

"Camarades, voici ce que je propose. Nous devrions arriver deux jours avant le jour fatiditique afin d'être présents avant nos ennemis. Sinon ils nous verront arriver et nous transformerons en porc epic. Et je propose le plen de l'hermine"

Gallen eut un pincement au coeur en prononçant le terme d'hermine car il pensa à Farma et sa sempiternelle cape et à Narwel. Ils n'avaient aucune nouvelles du puissant agent de l'Arbre Blanc.

"je m'explique: un certain nombre d'entre nous foncent et sont couverts par les meilleurs tireurs"

Gallen se doutait bien que son plan trop simpliste serait contrecarrer par Mangouste et Puma les experts mais il savait qu'avant une bataille il devait s'exprimer, cela le rassurait.

Son regard tomba sur sa Kaya restaurée, mais manitenant à la lame noire souvenir de sa rencontre avec le monstre Balthazar. Les yeux du rohirrim s'enflammèrent. Oui bientôt il plongerait de nouveau sa lame dans le coeur de ses ordures qui voulaient agenouiller les terres du Milieu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Sam 19 Mar 2011 - 14:56


L'œuvre d'art dénichée par Etelion n'était pas spécialement belle ni vraiment rassurante pour des gens destinés à se rendre dans le lieu représenté, mais elle avait le mérite de représenter très fidèlement la colline dénudée d'Amon Lanc et les sombres constructions aménagées par Sauron le Nécromancien à son sommet, connues sous le nom de Dol Guldur.

Son auteur était un elfe atypique habitant en Lothlòrien, dont le nom s'est perdu, qui, en l'année 2849 du Tiers Âge, eut l'idée plutôt étrange d'immortaliser la forteresse maléfique et le nuage de poussière qui s'en élevait, de l'autre côté de l'Anduin. Pourquoi fit-il cela? Nul ne le sait vraiment. Il est peu probable que ledit peintre ait été fasciné par le mal et la sorcellerie au point de rendre hommage à un édifice aussi vil: bien peu sont les elfes qui se tournent vers le mal, et aucun traître ne s'est jamais révélé chez les elfes du Bois Doré durant le règne de Celeborn et de Dame Galadriel. Le pouvoir de Nenya l'aurait probablement démasqué. Les bibliothécaires qui se sont intéressés à ce dessin émettent plutôt l'hypothèse d'un devoir de mémoire envers les victimes des machinations du Maia Noir.

La toile avait une largeur de un mètre et vingt-cinq centimètre, pour une hauteur de quatre-vingt cinq centimètre. Pas étonnant donc que, l'ayant enroulée d'un côté à l'autre et cachée sous sa cape, le petit Hobbit d'un mètre vingt-deux ait senti le bout lui effleurer les pieds. L'artiste ayant sûrement réalisé les esquisses de l'œuvre depuis l'orée de la Lòrien ou la rive occidentale de l'Anduin, son regard s'est porté d'Ouest en Est. Le petit poste de garde sur la gauche du dessin serait, en conséquence, situé au Nord, tandis que l'escalier d'entrée que l'on imagine monter derrière les rochers à droite se trouverait sur la face Sud-Est de la colline.

Les murs, tours et édifices furent bien entendu, pour la plupart, jetés à bas par Galadriel et l'assaut des elfes à la fin de la Guerre de l'Anneau, et il ne demeurait, au Quatrième Âge plus que les fondations et les salles profondes taillées à même le roc de l'Amon Lanc.

Une chance en tout cas que l'artiste ait émigré vers Minas Tirith avec les représentants de Mirkwood envoyés par Legolas après la fin de Sauron. Car jamais la toile n'aurait atteint la grande bibliothèque de la Cité Blanche, ni échu entre les mains du brave perian et entre celles des Passeurs d'Étoiles en cette période où le mal prenait une autre forme qu'à l'époque, et où l'Ordre de la Couronne de Fer était sur le point d'achever ce que le Nécromancien, et par extension Morgoth lui-même, avaient jadis commencé.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 26
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Sam 19 Mar 2011 - 17:33
Il avait l'oeil attentif. Son regard passait à toute vitesse des uns aux autres, étudiant les techniques de combat de chaque initié, écoutant les paroles de tous, évaluant leur niveau et leurs aptitudes. Il remarqua également Loup se faufiler discrètement dans le dos de Poulain, pendant un instant il eût envie de s'en mêler et de surprendre celui qui se croyait être le chasseur. Mais il s'abstînt. Son camarade rohirrim ne mit alors pas longtemps à stopper net ce combat amical -en effet, il avait beau être quelque peu remis, combattre trois adversaires n'était pas de tout repos, surtout en s'appliquant à ne pas les tuer.

Puma gloussa lorsque Poulain complimenta le jeune Loup en le comparant à lui. Comme s'il était une référence en la matière.

"Puma...Mangouste si vous avez des choses à ajouter ??"

Le Fantôme se leva de sa chaise, se frottant sa fine barbe.

"Je vois que Mangouste a bien choisi ses recrues. Vous avez chacun des qualités propres, c'est parfait."

Puis le kuduk invita ses compagnons à venir admirer sa trouvaille, une toile assez imposante illustrant le lieu de rencontre : les ruines de Dol Guldur. Le terrain serait difficile, les combats seraient terribles et les mouvements diminués. Il était inutile d'espérer approcher à cheval, une approche à pied restait la seule alternative, bien plus discrète, cela aiderait les Passeurs à rester dans l'ombre plus longtemps.
Pendant ce temps, Etelion et Gallen commencèrent à manger et à boire pour recouvrir leurs forces. Sirion se décida à en faire autant, son estomac réclamait son dû. Le Khandéen se remplit une bonne assiette de nourriture et but plusieurs gorgées d'eau, la bière serait pour plus tard, une fois la victoire acquise pour les leurs.

Poulain se manifesta le premier, conseillant d'arriver plus tôt sur les lieux, de former deux groupes, l'un attaquant de front, l'autre couvrant leurs arrières. Plan plutôt simple et efficace, mais hélas bien trop prévisible selon Puma.

"Arriver quelques jours avant pourrait se révéler utile, toutefois n'oubliez pas que Dol Guldur est entourée de bois, même si elle ne se situe pas au coeur de Mirkwood. La tristement célèbre bataille du Chemin aux Dames à laquelle j'ai participé avec Mâtin en est la preuve : les arbres grouilleront à coup sûr d'archers, prêts à tuer tout intrus, quel qu'il soit. Si leurs principaux dirigeants sont présents, ils auront pris toutes les précautions qui s'imposent..."

Le Passeur termina son assiette, laissant méditer ses frères d'armes sur ses paroles basées sur sa propre expérience. Il se rappela du carnage au Rohan, Narwêl, Erco et lui. Et Saemon.

"Notre avancée dans les bois devra se faire de nuit, je pense que Colombe possède la meilleure vue de nous tous, appartenant au peuple le plus noble qui soit. Il devrait donc être en tête de notre groupe afin de repérer un éventuel danger, Mangouste, les hobbits ont aussi une bonne vue, non ? Voilà ce que je propose à mon tour : Mangouste et Colombe pourraient former la tête de pont, Poulain, Vipère et Tell, au centre et Loup, Laïos -s'il vient- et moi-même à l'arrière. Une fois sur place, nous devrons nous regrouper avec Mâtin et les siens ainsi qu'avec mes propres recrues qui arriveront de l'ouest. Dans un troisième temps alors, nous tenterons une infiltration pour localiser les têtes de l'Ordre. Il est fort probable qu'il y ait un grand nombre d'ennemis, aussi devrons-nous la jouer fine. Mieux vaudrait disperser nos forces, un groupe s'infiltrant, l'autre faisant diversion. Le mieux serait que le groupe de diversion, après quelques moments d'affrontement, simule un repli afin d'éloigner le gros des ennemis. Cela rendra l'intrusion des autres plus facile. Une fois à l'intérieur, pas de quartier. Seuls les Têtes nous importent, ceux sont eux qu'il nous faut. S'ils nous échappent, tout ceci n'aura servi à rien. Dans le pire des cas..."

Puma sonda chaque Passeur en face de lui, il se surprenait lui-même d'avoir imaginé un tel plan. Son regard se posa un instant sur le masque de Renard.

"Dans le pire des cas, nous devrons démasquer leurs dirigeants. Ainsi plus de secrets, plus de cachettes pour eux, nous aurons au moins fait sortir les rats de leur cache. Nous devrons glaner le plus d'informations possibles, quitte à faire des sacrifices..."

La mort. Lui, Mangouste et Poulain l'avaient côtoyés de près l'avant-veille. Elle était devenue un compagnon de vie.

"Pour ma part, c'est un sacrifice que je serai prêt à faire."




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Etelion
Pair du Royaume d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 26
Localisation : Assis au pied d'un chêne.
Rôle : Fumeur d'herbe à pipe.

~ GRIMOIRE ~
- -: Hobbit
- -: 39
- -:

Dim 20 Mar 2011 - 13:19
Les nouveaux Passeurs se battaient contre le vaillant Rohirrim. Chacun avait son propre style de combat, ses qualités, et ses défauts. Colombe était expérimenté, précis, et fluide dans ses déplacements. Vipère était efficace et agressif. Loup, quant à lui, jouait sur la discrétion, voire la mesquinerie. On voyait bien là leurs traits de caractères, la patience elfe, la verve haradrime, et les habitudes d'un assassin. Ça promettait d'offrir du beau spectacle lorsqu'ils seraient tous à Dol Guldur. Lorsque Gallen Mortensen demanda si ses deux frères d'armes avaient quelque chose à rajouter, Puma émit une remarque positive sur les recrues. Mangouste ne dit pas un mot, se contentant d'un sourire bienveillant adressé à celles-ci.

Poulain avait été le premier à rejoindre le hobbit dans son repas improvisé. Ses recrues, comme il l'avait demandé à Tell et Loup, avaient acheté de la nourriture peu périssable, comme du saucisson, de la viande salée, du miel, et des lambas, bien connus pour leur temps de conservation. Le dîner ne serait pas un repas de Roi mais il serait bien assez consistant pour leur remplir le ventre jusqu'à la fin de soirée, pour le kuduk, et au lendemain, pour ses compagnons. Le Fantôme arriva peu après dans la cuisine et commença, à son tour, à manger. Renard fut le dernier à arriver dans la salle. Chacun se restaurait donc, tout en émettant ses idées quant à l'investigation de le colline sombre.

Le champion du Rohan proposa un premier plan: une attaque en deux groupes, un devant, et un en couverture. Ce qui se résumerait à une attaque suicide puisque même si des archers couvraient les attaquants, ceux de l'ordre auraient bien vite fait de les mettre à mal. Sirion prit ensuite la parole, optant pour une attaque de diversion. Etelion fut le dernier à prendre la parole, après avoir avalé un gros morceau de saucisson et bu une petite gorgée d'eau de vie.

- Deux plans très intéressant mais avec lesquels je ne suis pas d'accord. Pour le tien, Poulain, les archers adverses, même avec une couverture de notre côté, auront vite fait de mettre à terre l'avant-garde. Une couverture ne protège pas des flèches ennemies, et nous ne savons pas à combien de combattants nous auront à faire. Je pense qu'une attaque de front n'est pas une bonne solution. Quant au tien, Puma, l'idée est bonne, mais j'ai peur que le groupe servant pour la diversion pose problème sur deux côtés: le premier, il risque de se faire décimer rapidement, s'il attaque de face en particulier, et le second, si les membres importants de l'Ordre sont présents et qu'ils entendent une attaque, ils remettront à plus tard la réunion et évacueront immédiatement et séparément. Auquel cas il serait extrêmement difficile de tous les retrouver. Personnellement, j'opte pour une attaque éclair et discrète. On arrive sur les lieux par le versant le moins bien protégé, qui sera sûrement le plus raide, qui nous mènera au pied des constructions. Nous seront à coup sûr épuisé après l'avoir grimpé, et c'est pour ça qu'il faudrait que nous partions avec de l'avance, par rapport au temps de la réunion. Il faudrait tout miser sur la discrétion et le camouflage: si nous nous faisons repérer, nous échouons. Bref, une fois au pied des constructions, pour la plupart en ruine depuis le temps qu'elles sont là, nous éliminons les guets. Quelques-uns d'entre nous prendront leurs affaires et feront semblant de continuer les tours de gardes, pour ne pas éveiller de soupçon et pour assurer l'arrière de ceux qui iront trouver les membres de l'Ordre. Si besoin est, nous pourrons nous retirer sans peur de se faire prendre en étau grâce à cette garde reculée. Après quelques secondes de réflexion, le hobbit continua. Pour en revenir à l'escalade, je suis pour adopter ton organisation, Puma. Mes yeux sont bons, et ma taille me permet de passer inaperçu lorsque je le souhaite. Qu'en dites-vous ?

Le hobbit attendit la réponse de ses deux compagnons, plus celle de Renard, si jamais ce-dernier se manifestait de nouveau. Il rattrapa un morceau de viande salée qu'il commença à faire cuir sur la grille chaude de l'ingénieux système d'évacuation de la fumée qui était à un coin de la cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r27.imgfast.net/users/3215/16/77/31/avatars/911-61.jpg
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2982
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mer 30 Mar 2011 - 1:47
Le regard de Renard Clairvoyant était fixé sur la toile, mais il écoutait attentivement chaque mot prononcé par les Passeurs. La force dans la diversité...oui, telle était l'idée sur laquelle étaient construites les Loges. Chaque proposition montrait le caractère et les origines de celui qui l'avançait. Poulain offrait un plan de bataille ouverte, des guerriers couverts par le feu des archers. Puma se reposait sur la ruse et la discrétion. Mangouste attendait et écoutait. Il laissait les Grands Hommes parler, pesant leurs paroles, analysant chaque idée. C'est ici que se trouvait leur force, c'est ainsi qu'ils pourraient vaincre la hégémonie de l'Ordre. Renard espérait seulement qu'au moment critique, les Passeurs sauraient prendre des décisions communes et efficaces.

Il se leva, et s'avança vers le rez de chaussée. Il revint aussitôt avec un objet noir en main. Un parapluie; quelque chose de si commun dans la demeure d'un Hobbit bien éduqué, et pourtant si détaché de la réalité sombre dans laquelle vivaient les Passeurs.

Le Père s'appuya sur le parapluie fermé, et s'adressa à l'assemblée:

-Comme l'a dit Mangouste, nous ne pouvons pas nous permettre de créer une diversion. Trop peu d'hommes, trop de risques. Mais nous pouvons effectivement nous séparer en deux groupes. Là. Et là.

La pointe métallique du parapluie vint indiquer deux points sur la toile; le poste de garde au Nord et l'entrée au Sud Est.

-On peut supposer que ces deux entrées existent encore. Attaquer par deux côtés doublera nos chances; les dignitaires de l'Ordre auront moins de chance de s'enfuir, et nos adversaires seront plus désorientés. Si jamais un groupe échoue dans sa tâche, tout ne sera pas perdu. Quant à l'approche vers les ruines...l'idée d'y arriver avant nos ennemis est bonne, Poulain, mais je crains qu'il ne soit déjà trop tard...la base de l'Ordre est sans doute bien établie à présent. Rappelez vous d'Argonath: les chasseurs qui s'aventuraient dans les alentours de la base de l'Ordre furent éliminés brutalement par les guets. Nous ne pouvons pas risquer que la réunion soit annulée. Il faut frapper au dernier moment, lorsque tous les rats seront rassemblés autour du morceau de fromage.

Les doigts de Renard jouaient avec le manche du parapluie, marquant sa réflexion.

-Vous rencontrerez Mâtin aux frontières de la Forêt Noire. Aucun homme ni aucune femme qui ne fait pas partie des Loges ne participera à l'assaut. Laïos restera ici...et ce sera probablement un meilleur remerciement pour lui que de l'envoyer vers le danger de la forteresse obscure. Si jamais Mâtin amène des hommes avec lui, vous les utiliserez pour imiter les tours de garde ennemis, comme le propose Mangouste, ou dans un autre but, non lié à l'infiltration des ruines. Poulain, Puma, Mangouste, ce sera à vous et à Mâtin de choisir les membres des deux groupes. Vous avez déjà avancé des idées, mais ne faites pas votre choix trop tôt. Vous avez devant vous une semaine de voyage, assez pour en apprendre plus sur les compétences des membres de l'expédition.

Il prit une longue respiration, ressentant l'odeur agréable de la viande cuite par le Hobbit, puis acheva son long monologue par ces paroles:

-Vos talents et votre expérience vous permettront de s'approcher discrètement des pieds de l'ancienne forteresse, j'en doute pas. Ce que vous trouverez dans ces murailles maudites nul ne sait. Ne perdez pas l'espoir, messieurs. Beaucoup d'âmes courageuses ont perdu leurs vies pour préparer cette expédition, et vous avez en main les atouts nécessaires pour la mener à bout. Mangez, reposez vous. Parlez, apprenez à vous connaitre. A agir ensemble. Vous partez à l'aube. Que les étoiles vous guident, mes frères.

Renard Clairvoyant leva ses mains dans un geste de bénédiction au dessus des têtes des Passeurs. Ainsi s'achevait une autre réunion des Passeurs des Etoiles. Le sort de la Terre du Milieu se retrouvait encore une fois entre les mains de quelques âmes courageuses.



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Jeu 14 Avr 2011 - 23:45
Les dés étaient jetés. Ainsi soit il !!

Poulain eut étonnamment le cœur réchauffer devant la bénédiction de Renard. Puis il fixaela toile, c'est donc là que se scellerait le sort des Terres du Milieu. Le rohirrim eut du mal à détourner les yeux de la fresque.

Puis sa voix s'éleva de nouveau, calme et blanche

"Compagnons, je serai honoré d'être celui qui donnera son indicatif à Mâtin , vous savez que lui et moi sommes d'une certaine manière liés".

Gallen ferme un instant les yeux et les images du Rohan frappent son esprit; les plaines balayées par le vent du Riddermark, les prairies à perte de vue, Medulseld , Aldburg mais surtout le doux visage de son épouse Farma.

Puis le maréchal rouvrit les yeux et sa voix prit une intonation martiale, Gallen avait testé les capacités martiales des recrues de Mangouste, il savait quel groupe constituer

Sa voix était tranchante, habituée à être obéie

"Vipère, Loup, Mâtin et moi on prend l'entrée sud est. Loup et vipère nous couvrirons. mâtin et moi pourrons juguiler les assauts ennemis telles les vagues de la mer s'échouant contre les récifs"

Poulain sourit à sa bravade.Elle était destiné à rassurer les jeunes recrues, Mais Gallen savait que Puma et Mangouste ne seraient pas dupes. Puis il s'assoit devant la cheminée. Il laisse les flammes réchauffées son visage.Il sort kaya de son fourreau, la lame restaurée brille de mille feu, avide de sang. Ses pensées voguent vers le Rohan. Puis il pense à Lamath. En son for intérieur il espère combattre le champion elfe et venger son ami Eothar, mais au fond de lui, il sent une sombre inconnue: la peur. De nouveau ,Gallen ferme les yeux, imposant à son poul de se calmer.

Ils ont survécu à l'enfer dans les mines, mais combien de temps la chance les guidera. Gallen se souvient alors des histoires de Frodon et de sa quête pour détruire unique, lui aussi il a du être abattu par le desepoir mais jamais il n'a renoncé .Oui il y avait de l'espoir heir et aujourd'hui aussi et Gallen se battrait tout comme Eomer il y a presque trois cents ans pour ce qui a de l'importence pour lui: Le Rohan, les personnes qu'il aime.

Gallen prend une nouvelle bière et fait un toast muet de la tête vers ses compagnons. Le breuvage coule dans sa gorge avec délectation. Etelion sait choisi sa bière en bon hobbit.

Puis le regard de Gallen croise celui de Sirion et Etelion: la détermination se lit dans les yeux bleus colbalt de Gallen mais également une amertume: le rohirrim commence à comprendre que peut être ils ne reveindront pas de ce combat


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etelion
Pair du Royaume d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 26
Localisation : Assis au pied d'un chêne.
Rôle : Fumeur d'herbe à pipe.

~ GRIMOIRE ~
- -: Hobbit
- -: 39
- -:

Mer 20 Avr 2011 - 2:27
Lorsque Gallen reprit la parole pour la première fois depuis que Renard Clairvoyant avait parlé, ce fut pour communiquer à quel point cela lui ferait plaisir de donner son indicatif à Mâtin, Erco de son vrai nom. Il ajouta ensuite l'idée qui lui était venue à l'esprit concernant la formation d'un des deux groupes. Ce à quoi répondit le hobbit, d'une voix forte mais fatiguée.

- Eh bien, Poulain, de bonnes idées naissent dans votre esprit de rohirrim ! Le groupe ainsi constitué me convient en tout point. Espérons simplement qu'il n'y aura pas de problème, une fois là-bas, pour retrouver notre compagnon Passeur. Sauf si ma mémoire défaille, je n'ai jamais eu le plaisir de faire sa connaissance. Et, pour ma part, je ne vois aucun problème à ce que vous annonciez son indicatif à ce Mâtin. Maintenant, allons nous restaurer. Nous aurons besoin de forces avant demain. Puis, à l'intention des recrues, Etelion continua. Nous partirons donc demain, dès que le soleil pointera le bout de son nez. Mangez à vous en faire éclater le ventre, il y a peu de chance que vous ayez un repas aussi complet et nourrissant que celui de ce soir. Et croyez moi, cette idée me fait plus mal qu'à vous.

Sur ces mots, réellement douloureux pour le hobbit qu'il était - impossible de renier ses origines - il alla manger ou, plutôt, littéralement se gaver. Il s'assit près du feu, comme son compagnon rohirrim et du Fantôme, une assiette de la taille d'un plat dans lequel tiendrait un marcassin remplie à ras-bord de viande et légumes secs, arrosés de bière et d'herbes aromatiques mélangés à du miel du Gondor. Il avala la moitié de son plat avant de se rendre compte, comme d'habitude, qu'il avait les yeux plus gros que le ventre. Il proposa ensuite son plat à qui le voulait, se rinçant la gorge avec une bonne gorgée de bière au miel.

Le kuduk croisa deux regards différents des autres, deux regards qui ne le rassuraient pas le moins du monde tout en le rendant plus confiant que jamais: ceux de ses deux compagnons d'armes, des deux hommes qui sont venus à bout du démon noir quelques jours plus tôt. Leurs regards étaient sombres, profonds, et aussi puissants qu'un regard peut l'être. Si Etelion partait au combat, s'il donnait sa vie pour les terres du milieu, c'était bien avec ces deux là qu'il voulait le faire. Mieux qu'un chant guerrier, mieux que le plus beau des discours de motivation, leur présence. D'un geste de la tête, le visage grave, il salua chacun des Passeurs d'Étoiles, puis alla se coucher dans un des rares lits en état.

Le lendemain, une magnifique journée se préparait. Le soleil se dessinait parfaitement dans le ciel, l'air était plus froid que jamais. Ils devraient prendre des couettes en sur-abondance, de la nourriture consistante - les lembas feraient bien l'affaire pour ce genre de voyage. Le hobbit était le premier levé. Lorsqu'il descendit, le feu était éteint, seules les braises rougeoyantes subsistaient. Il commença à faire son paquetage, remplissant ses sacs de nourriture, de bouteilles d'alcool fort et d'eau pure, de plaids et couvertures, ainsi que quelques vêtements et le reste de ses armes - dagues, arbalètes de poignet, carreaux. Attendant que ses compagnons descendent, il éteignit les braises avec un reste de bière de la veille, puis s'assit sur les bancs rembourrés proches de la cheminée. Une fois tout ceux-ci descendus et fin prêts, ils se mirent en route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r27.imgfast.net/users/3215/16/77/31/avatars/911-61.jpg
Tarkandil
Mercenaire Elfe
Mercenaire Elfe
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 26
Localisation : Fondcombe
Rôle : Elfe mercenaire archer

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 1426
- -:

Mer 20 Avr 2011 - 17:52
Tarkandil prit part au festin qui eu lieu la veille du départ de la petite compagnie; bien qu'il ne se gava pas comme l'avait conseillé le Hobbit. En digne représentant de sa noble race, l'Elfe mangea avec modération et n'abusa pas de la boisson. Il avait du pain de route elfique - du lembas - dans son paquetage et savait que ce serait suffisant pour entreprendre un voyage vers Dol Guldur, et peut-être même un retour, si retour il y avait. Pendant le repas, Tarkandil resta assez silencieux, se contentant d'écouter les conversations et en y prenant part occasionnellement. Il préférait méditer, réfléchir à ce qu'il était sur le point de tenter : Une attaque de la légendaire forteresse de Dol Guldur, au milieu de la Forêt Noire, ou Mirkwood. Et ce, alors que les Forces du Mal allaient s'y rassembler. Il se demanda si c'était très prudent, et si la compagnie des Passeurs d'Étoiles feraient pas le poids face à leurs ennemis. "Il faut prendre des risques, à la guerre.", lui dit une petite voix dans sa tête. Toutefois, des risques inconsidérés ne les mèneraient qu'à la Mort. Les vertes étendues de Valinor s'offriraient alors à Tarkandil, et il n'aurait plus aucun souci. Les yeux brillants d'une lueur mystérieuse, l'Elfe vida sa choppe de bière d'un trait et se leva. Il se mit légèrement à l'écart des autres et resta debout, dans un coin sombre de la pièce, à méditer ses pensées tout en observant ses compagnons d'armes. Il avait connu bien des batailles, et celle-ci ne serait pas la dernière ...

"Ce ne sera pas la dernière ..."
murmura-t'il pour lui-même en Sindarin.

Cette nuit-là, il dormit quelques heures sur une couchette inconfortable et se réveilla bien avant que la Lune n'ait accompli son cycle entier. Se tenant à la fenêtre de la pièce, dominant les ruelles sombres, l'Elfe leva les yeux vers les étoiles et prononça quelques mots, toujours en Sindarin :

"Puissent les
Valar nous porter Assistance dans cette Quête contre le Mal."

Il resta un long moment à la fenêtre de la Loge, avant de prendre son paquetage et se l'enfiler sur ses épaules. Il attacha sa cape par dessus son sac et vérifia que sa dague de Numenor et autres petites armes y étaient toujours bien rangées dans leurs fourreaux. Son carquois plein de flèches dans le dos, il attrapa son arc et descendit silencieusement les escaliers. Dans la grande salle, il trouva Etelion le Hobbit qui était déjà réveillé, et il lui adressa un sourire bienveillant et un salut matinal en langue commune :

"Bonjour, mon ami, j'espère que la Nuit vous a prodigué le meilleur des repos."

Le Jour se levait, signifiant le début de la Quête des Passeurs d'Étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 26
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Dim 24 Avr 2011 - 16:38
"Je te laisse cet honneur, Poulain." lança le Fantôme sur un ton décalé presque ironique, emmitouflé dans sa cape.

Le feu crépitait dans l'âtre de la cheminée réchauffant tant bien que mal la bâtisse. Dehors le Rude Hiver s'intensifiait de jour en jour et l'homme du Sud qu'était Sirion Ibn-Lahad n'était pas à son aise même si les années passées en Arnor et à Esgaroth l'avaient endurci.
Le semi-homme prit ensuite la parole, acquiesçant sur le plan de Poulain à propos de son groupe. De leur côté, les deux Pairs d'Arnor formeraient la seconde escouade qui escaladerait le mur de garde nord.

"Colombe, Mangouste et moi-même nous chargerons donc de la muraille nord où nous nous occuperons des gardes surveillant la passe. Cerf, l'une de mes recrues nous accompagnera aussi."

Sur ces dernières paroles tactiques, un dernier repas fut préparé à la grande table où chacun put manger à sa guise et tandis que Mangouste fidèle à la réputation de son peuple dévorait littéralement les plats, le Fantôme préféra manger léger. À quoi bon se bourrer l'estomac ? Non pour le Khandéen, peu lui importait de mourir en ayant eu un dernier repas digne de ce nom. Il se contenta de prendre quelques fruits, une ou deux tranches de viande ainsi que plusieurs rasades d'eau.

Le dîner achevé, les Passeurs allèrent se coucher les uns après les autres recouvrir leurs forces pour le grand départ du lendemain. Mais Sirion n'avait pas encore sommeil, il prit place sur l'un des sièges devant la cheminée et médita un bon moment, les yeux fixés sur les flammes dansant autour des bûches dévorées par leur pas endiablés. Sa main glissa sur le pommeau de Nerthag, tout comme l'épée de Poulain, sa lame avait été restauré mais sa teinte noircie à présent caractéristique serait un souvenir éternel de l'Enfer dont ils étaient revenus. Et ce n'était que le début...

Le Démon Noir avait beau être d'une cruauté inhumaine, il n'en avait pas moins été inconscient et sa tentative d'assassinat avait échoué. Ses maîtres devaient à présent rire de lui et dans l'ombre préparer les prochaines apparitions de leur Ordre. Si Balthazar avait été un fou, les Têtes de l'Ordre encore dissimulées étaient bien plus sages et plus terribles encore. Non, les Passeurs n'avaient encore rien vu... Suffiraient-ils à les vaincre ? Puma en doutait... non s'ils voulaient défaire l'Ordre de la Couronne de Fer, les royaumes devraient s'en mêler un jour ou l'autre, sinon le désastre serait inévitable. Mais pour l'instant, il fallait aller chercher la Bête dans son trou et la pousser à en sortir. Démasquées, les Têtes seraient obligées de changer leur plan et commettraient peut-être une erreur...

Sans s'en rendre compte, ses paupières chutèrent et le sommeil gagna le Khandéen qui se réveilla aux premières lueurs de l'astre de feu.
Leurs affaires rassemblées, les Passeurs purent se mettre en route pour le Nord et pour Dol Guldur.

Dol Guldur.

Pour la première fois, les Passeurs pouvaient surprendre l'Ordre et ils ne s'en feraient pas prier.




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Dim 24 Avr 2011 - 19:54
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etelion
Pair du Royaume d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 26
Localisation : Assis au pied d'un chêne.
Rôle : Fumeur d'herbe à pipe.

~ GRIMOIRE ~
- -: Hobbit
- -: 39
- -:

Dim 8 Avr 2012 - 14:16
    Cela faisait une semaine qu'Etelion était revenu de Dol Guldur et du long voyage qui s'ensuivit. Retrouver un toit sous lequel un feu dansait dans l'âtre en permanence était probablement la meilleure chose que le semi-homme ait eu la chance de vivre ces derniers mois. Entre la rencontre avec Balthazar le Noir, les voyages de plus en plus difficiles et longs, et surtout la nuit sans fin de la colline de la sorcellerie, Dol Guldur, jadis repère de Sauron. A son retour, il dormit trois jours d'affilées. Ses nombreuses blessures disparurent peu à peu, seules deux d'entre elles lui laissèrent des cicatrices.

    La première chose qu'il fit à son arrivée fut d'aller plonger sa tête dans sa réserve d'herbe à pipe. Cela faisait bien deux semaines qu'il n'en avait pas fumé une seule bouffée. Chose inconcevable pour un hobbit. Lorsqu'il en fut à sa quatrième pipe, sa tête lui tournait et il s'endormit sur un fauteuil face à la cheminée, comme un ancêtre. C'est Tell qui le réveilla des heures plus tard avec l'aide d'un morceau de saucisson de sanglier sous le nez. Après mille remerciement et avoir englouti la viande sèche en une minute, Etelion essaya de discuter avec Pigeon. La fatigue prit le dessus, rapidement le kuduk se rendormit comme dix minutes plus tôt. L'humain le monta à l'étage et l'allongea dans un des lits du dortoir.

    Trois jours plus tard, donc, le hobbit se réveilla. Avec un mal de crâne exceptionnel et une nausée lui provoquant des sons assez étrange venant de son estomac. Le lendemain, son corps s'était remis de sa courte hibernation. Il sortit pour la première fois dans les rues depuis son arrivée. Et quel spectacle il vit alors ! Les flocons d'un blanc pur avaient recouverts toute la cité d'une nappe blanche épaisse. Il devait faire dans les moins cinq degrés dans la journée, et le pire restait à venir. Le semi-homme marchait tant bien que mal, recouvert d'une épaisse fourrure. Il se rendit au marché, acheta quelques livres, du papier et de l'encre, après quoi il se dirigea vers les écuries voir sa jument du Khand. Elle était bien soignée. Le hobbit laissa une centaine de pièces d'or pour le surplus de travail que demandait l'hiver.

    Les jours suivant furent à l'image des précédents. Etelion sortait, marchait dans le sens du vent, visitait les magasins pour dépenser l'argent qu'il avait économisé dans la Loge. Parfois, Tell l'accompagnait. Rapidement, Mangouste chargea le Pigeon de Minas Tirith d'apporter un message à ses compagnons Passeurs. Il en aurait pour un mois au moins. Il se devait d'être au courant de la suite des évènements. Dès qu'il serait passé à Osgiliath, voir Saemon Havarian, il rendrait visite au reste des compagnons du maître de la Loge de Minas Tirith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r27.imgfast.net/users/3215/16/77/31/avatars/911-61.jpg
Etelion
Pair du Royaume d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 951
Age : 26
Localisation : Assis au pied d'un chêne.
Rôle : Fumeur d'herbe à pipe.

~ GRIMOIRE ~
- -: Hobbit
- -: 39
- -:

Jeu 12 Avr 2012 - 1:02
    Au matin d'une journée ensoleillée et froide comme jamais, un hobbit se réveilla l'esprit plein d'idées. Lui qui avait mis du temps à se remettre de ses blessures, il avait enfin le temps de s'occuper de ce qui lui trottait dans le crâne depuis quelques jours. Après tout, il avait remis en état, avec l'aide de Tell - son messager -, les lits et leurs matelas de plume, remplis à moitié les bibliothèques, et approvisionné sur-abondamment les réserves de bois, qui devraient durer au moins un mois en chauffant autant que d'habitude. Gonflé à bloc, motivé pour aller s'engouffrer dans la froideur des rues, pour combattre les vents froids du nord, pour affronter les nombreuses chutes de neige quotidienne.

    Tell était sorti faire quelques achats avant que l'hiver qui s'annonçait long et difficile ne fasse fuir tous les marchands, arrêter toutes les activités. Les placards avaient été remplis: vêtements, nourriture, boisson... Même les tableaux furent accrochés non loin de la grosse cheminée dans le hall d'entrée.

    Etelion revint une heure plus tard. S'étant probablement arrêté dans une taverne - ou deux - il n'avait rien dans les bras, mais les commandes avaient été passées, aussi bien à la Forge qu'à la Bijouterie.

    Sur son épaule, un achat inattendu. Le hobbit étant remonté par les ruelles au-dessus de la forge, il passa devant l'animalerie, bien triste en cette période de l'année. Par curiosité - il n'était jamais entré malgré ses indénombrables passages devant la porte d'entrée - il frappa. Sans réponse d'abord, il réessaya. Un homme à la mine fatigué lui ouvrit. Dans un premier temps surprit de sa rencontre avec un semi-homme, puis très vendeur par la suite. Un animal attira l'attention d'Etelion... Son emblème, son identité en tant que Passeur.

    Une mangouste mâle grise et rayée. Celle-ci était, d'après l'animalier, particulièrement joueuse et curieuse, probablement dû à son jeune âge.
    Spoiler:
     

    L'homme dut apercevoir le contenu de la bourse en cuir du hobbit puisqu'il lui soumit aussitôt un autre animal, bien différent du premier, qu'il venait de recevoir. Il s'agissait d'un renard blanc du grand Nord. Quasiment impossible à attraper, disait-il. Le specimen, un renard femelle âgé d'à peine deux mois, semblait calme. L'animalier assura qu'une amorce de dressage avait été faite.
    Spoiler:
     

    Peu importait, le kuduk était amoureux des deux bêtes. Il sortit environ deux mille pièces d'or de sa bourse qu'il lâcha à l'animalier, lequel sembla particulièrement heureux. La mangouste n'eut pas de mal à se laisser convaincre de grimper sur l'épaule de Mangouste. La renarde, plus craintive, ne se laissa pas facilement approcher. Au bout d'une demi-heure de tentative et avec l'aide de l'animalier et d'un bout de viande, l'animal blanc s'approcha et vint lécher les doigts du hobbit. L'homme attacha un collier à son cou, auquel il accrocha une laisse en cuir assez longue.

    Il ne restait plus qu'à trouver un nom pour chacun...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://r27.imgfast.net/users/3215/16/77/31/avatars/911-61.jpg
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Loge des Passeurs d'Etoiles
» L'initiative de Tharbad - La Loge des Passeurs d'Etoiles
» Loge d'Alpha
» Loge de la Justice Squad
» Loge de Austin Aries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Les Ruelles du Premier Cercle-
Sauter vers: