Évasion subie ...

Aller en bas 
Dugnar Pieds-de-Pierre
Forgeron
Dugnar Pieds-de-Pierre

Nombre de messages : 11

~ GRIMOIRE ~
- -: Khazâd
- -: 131 ans
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptyVen 4 Fév 2011 - 15:47
Cela faisait quelques minutes que Dugnar marchait dans les boyaux étroits creusés par les créatures maléfiques. Pour avoir déjà visité les mines de Zulg-ai-Gathol à plusieurs reprises, le travail des orcs était une vraie insulte, mais cela tenait tant bien que mal.


Plus il s'éloignait de sa forteresse natale, plus le Khazâd se sentait vide, comme une coquille de noix. Tout son passé était derrière lui, et pour un être habitué à une certaine routine, être forcé de tout quitter n'était pas évident. Il ne lui resterait de sa vie antérieure qu'une hache, et qu'un savoir : façonner.

C'était déjà quelque chose, mais l'angoisse d'oublier montait. Dans quelques années, se souviendrait-il de l'architecture magnifique des couloirs, de la chaleur de sa forge, du son de la voix et du visage des êtres lui étant chers ? Saurait-il raconter mot pour mot l'histoire que Môrthag, le tavernier, aimait à raconter au moins une fois le mois ? Plus Dugnar s'éloignait, plus tout cela lui semblait flou ...

Le Nain n'avait qu'une seule certitude ... aussi longtemps qu'il vivrait, il se rappellerait de la traitrise de Nogvan, et un jour, il reviendrait lui faire regretter cet acte indigne d'un Khazâd, quand bien même cela signerait son arrêt de mort.

Les tunnels étaient aussi sombres que l'esprit du nain, qui, s'il y voyait à peu près, n'avait pas la capacité des orcs à voir dans le noir sans problème. Mais c'était aussi bien qu'il n'ait pas de torche, il se ferait moins repérer. Au détour d'un passage, il entendit des bruits de pas, ainsi que des grognements significatifs. Ils étaient là, tout près, et le forgeron maintint solidement la hache que le chef de la garde lui avait cédé.

Maintenant qu'il en avait besoin, il se rendait compte à quel point celui-ci avait prit des risques pour lui sauver la vie, risquant même sa place, pour une telle "incapacité". Voire même pire. Ce n'était pas le moment de penser à cela, étant donné qu'un groupe de gobelins pouvait à tout moment lui tomber dessus, mais Dugnar savait maintenant qu'il aurait une chose de positive qu'il n'oublierait jamais, et cela réchauffa son cœur.

Les êtres maléfiques n'avaient visiblement pas encore l'intention de lancer un raid sur la forteresse Khazâd, et vaquaient à leurs occupations, dans ce qui semblait un camp, installé dans une grotte un peu en contrebas, menant à d'autres galeries. Fort heureusement, sur le chemin menant à cet avant-poste bifurquait un passage. S'il arrivait à s'y engouffrer silencieusement, il pourrait possiblement éviter la mort.

Ce chemin était vraiment étroit, et malgré que le nain ne soit pas sujet à la claustrophobie, le peu de solidité et d'entretien des contreforts en bois avaient le don de l'inquiéter au plus haut point, surtout que la roche craquait sinistrement, signe que ça ne tiendrait pas une semaine de plus. Maudissant en silence ces piètres bâtisseurs, Dugnar pu constater que cette route remontait assez raidement. S'il prenait cette voie, ce ne serait pas de gaieté de cœur.

Or, en se retournant, il se trouva nez-à-nez avec une créature fort méprisable, qui le chargea en poussant un cri bestial.


Évasion subie ... Gob_bm10

"Cré nom de !"

Par réflexe autant que de colère d'avoir ainsi été surpris par cette vile créature, Dugnar envoya un violent coup de sa hache dans l'épaule de l'animal, qui brailla, alors que son bras venait de tomber au sol, et qu'un sang noirâtre coulait abondamment de son moignon.

Le cri se souffrance de l'être se vidant de son fluide vital eu le don d'attirer le reste de la meute, qui s'engouffra en direction des plaintes. Achevant le gobelin en lui fendant le crâne, le Khazâd se retrouva face à une bande largement supérieure en nombre, et si avoir versé son premier sang au combat avait altéré la tension du combat en adrénaline, il ne se sentait pas pour autant la force d'exterminer toutes ces vermines.

Avant de se retrouver submergé, le forgeron regarda la poutre en biais la plus proche, et d'un coup, où il avait mit toute sa hargne, brisa le renfort, fragilisant alors la roche qui craqua, figeant les gobelins de stupeur, avant que le tunnel ne soit comblé par un plafond fort peu solide.

Dugnar avait pour sa part couru au plus loin, et s'était étalé au sol, évitant ainsi un morceau de pierre de la taille de sa tête. Se relevant en maugréant, il pu constater que son plan avait marché, mais que quoi qu'il arriverait maintenant, cet accès était condamné.


"Ça leur apprendra à ces maudites bêtes de se frotter à un nain de ma taille. Soufremine ! Il va falloir que je grimpe tout là-haut maintenant ..."

Le bras de la première créature qu'il avait lynché tenait encore solidement une lame endommagée dans sa main griffue. Le fugitif en profita pour la récupérer : elle lui servirait de piolet de fortune dans son ascension, tant qu'elle tiendrait le choc, et lui ferait gagner de précieuses secondes si jamais l'alerte était donnée.

Après une bonne huitaine de mètres d'escalade de ce terrain affreusement en pente, et après avoir insulté ses créateurs d'êtres dégénérés et de sagouins puants, entre autres termes peu élogieux, Dugnar brisa la lame orque, et ne se rattrapa que de justesse. Plus que quelques efforts, et il était en haut ...


Évasion subie ... Grotte10

"On y voit aussi clair que dans l'estomac d'un troll ..."

Remarque pertinente. Le forgeron, contrairement aux mineurs de son espèce, n'était pas habitué à se déplacer en de si sombre lieux, bien qu'il avait acquis naturellement ses dons d'acuité visuelle. Il espérait déjà sortir de ce réseau, mais se doutait bien qu'il lui faudrait au moins une journée pour se retrouver dans ce labyrinthe douteux.

Au détour d'un virage, d'un gouffre ou d'un carrefour, il pouvait entendre l'écho de grognements et de couinements, accompagnés de raclements métalliques, de rixes et de déchiquetage de chair. Pendant que vie se faisait du côté des orcs, le nain faisait son possible pour ne pas attirer l'attention sur lui. Or, au bout de maintes heures de errance, à se cacher ou à éviter le passage d'orcs, et après s'être restauré, Dugnar aperçu une troué lumineuse dans tout ce monde de ténèbres.

Ce n'était pas la lueur vacillante du feu, pas plus que le halo rougeoyant du magna ou de la braise ... cette lumière avec quelque chose de diffus, d'éblouissant. Cette nimbe blanche et chaleureuse au bout de la galerie devait être provoquée par cette fameuse boule de feu, à n'y point s'y tromper.

Perdant quelque peu de sa vigilance et de sa patience, le proscrit se hâta de rejoindre ce qui devait être la sortie, et à cause des cliquetis de sa cotte de mailles en piètre état, qu'il avait ramené chez lui dans le but de gagner du temps dans sa réparation, il se fit repérer par les occupants des lieux.

Alors que le forgeron courait, quelques traits filèrent autour de lui, ce qui l'incita à redoubler d'efforts ; il y était presque ! L'arme en main, il dégagea avec violence et rage les quelques stupides gobelins qui voulaient s'en prendre à lui directement, d'aucun ne résistant à la lame acérée ou à une flèche perdue, qui en plus d'être peu précises, risquaient bien plus de toucher les orcs poursuivant et barrant la route que le nain ragaillardi.

Bien sûr, le Khazâd n'en sortit pas indemne, se prenant un dard dans l'épaule, en un lieu où l'armure de mailles était fortement affaiblie, ainsi que quelques coups de lame, dont deux arrachant cri et sang à leur victime, les autres ripant sur les anneaux en métal ou n'atteignant pas leur cible.


Évasion subie ... Grotte11

Les gobelins devaient être non loin d'une trentaine quand Dugnar sortit du souterrain, foulant pour la première fois la surface du monde. Il n'arrivait pas à voir où il se trouvait, ni où il allait, tant la lumière l'aveuglait, mais continua sa course, afin d'échapper à ses poursuivants.

Quand ses yeux se mirent peu à peu à s'habituer, le nain fit volte-face, prêt à occire la créature la plus proche, mais apparemment, on ne l'avait pas suivit jusque là. Des cris de rage s'élevaient du tunnel, plus haut. Essoufflé et blessé, le fugitif s'appuya contre un rocher, avant de s'arracher la flèche le faisant souffrir au bras, quand il la vit.

La boule de feu ... Haut dans ... haut dans ... haut-dessus de sa tête, au loin, le soleil brillait de tous ses rayons, époustouflant l'être des profondeurs.


"Et beh ça ... pour une boule de feu, c'est une sacrée boule de feu ..."


Dernière édition par Hadhod Croix-de-Fer le Jeu 10 Fév 2011 - 17:42, édité 2 fois (Raison : Changement d'une insulte (Tudieu --> Soufremine) pour plus de fluff ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptySam 5 Fév 2011 - 11:32
Dugnar Pieds-de-Pierre devait être bien dubitatif, lui qui n'avait connu que la semi-obscurité des tunnels souterrains de Zulg-ai-Gathol, en voyant une boule de feu gigantesque parcourir les airs au-dessus de lui, à vitesse toujours constante et selon une courbe régulière. Qui plus est, il ne pouvait la regarder plus d'une seconde sans devoir dévier le regard. En cela, aucun feu de forge, pas même celui du four le plus puissant des Nains avivé avec le soufflet le plus performant ne pouvait rivaliser avec cette force naturelle incroyable dépassant l'imagination du pauvre Naugrim. Car il existe bien d'autres magies que celle de la forge, et d'autres Valar que celui que les Nains vénèrent, Aulë qu'ils nomment Mahal.

Or donc, puisque le fugitif suivit le soleil, il se dirigea sans le vouloir vers l'Ouest, selon les volontés du capitaine de la garde qui disposait de plus de connaissances du monde... Et cette trajectoire l'amena bientôt devant un obstacle naturel que les gens de ces régions connaissent bien mais dont l'officier de la garde avait sans doute omis de parler, pris par le temps: le dernier contrefort des Monts du Fer, barrant la ligne droite tendue entre Zulg-ai-Gathol et le mont solitaire.

Dugnar s'était embourbé dans un beau pétrin. Il était seul, la nuit commençait à tomber, et aucune route ne contournait la montagne à cet endroit, du fait du peu de circulation de personnes ou de convois.1 Nul ne sait ce qui lui passa par la tête... cependant, il n'avait plus que trois solutions: contourner les montagnes par le Nord et donc agir contre les conseils de son compatriote, s'installer ici le temps que la boule de feu réapparaisse, ou bien suivre à tâtons la direction qu'il avait respectée jusqu'ici, et affronter ainsi de nuit les dangereuses montagnes.

** * **

Évasion subie ... Dar_ph10
Dùr était jadis un soldat nain au service du capitaine Broïn d'Erebor, mais la gloire et l'honneur l'avaient depuis longtemps quitté, et le destin ne l'avait point épargné. Alors que tous lui promettaient une carrière radieuse, sa compagnie subit une cuisante défaite lors de la défense du Carrock face aux envahisseurs verts du roi gobelin Baltog. L'aide apportée aux Béornides se transforma en déroute pour la petite escouade, qui fut décimée, et dont Dùr fut le seul représentant encore vivant, épargné qu'il fut par les gobelins pour apporter la tête tranchée de son capitaine au seigneur Hadhod de Moria. Les gobelins aiment toujours railler et impressionner leurs ennemis!

Et Dùr effectua sa tâche, mais lorsqu'il quitta la Moria et entreprit le terrible voyage de retour jusqu'à Erebor, il n'était plus que l'ombre de lui-même, l'esprit rongé par les souvenirs de honte et de soumission. L'arrivée dans sa montagne natale ne fut pas réconfortante, bien au contraire: en entendant son récit, l'opinion lâcha sur lui de violentes critiques, et le général des armées ne put lui conserver son poste.

« Même sous menace de mort, il faut y réfléchir à deux fois avant d'accepter une mission de la part d'un orc! » se contentait-on de dire...

Aussi Dùr tomba-t-il en disgrâce, et vint un jour où il ne put plus supporter le regard des autres. Il partit d'Erebor, sombrant un peu plus chaque jour dans une légère folie. Inutile de raconter l'ensemble de ses errements pendant ces six mois où il n'adressa la parole à aucun voyageur. Cependant, la solitude est une chose difficile à vivre, et elle commençait à peser sur l'ancien soldat comme une chape de plomb...

Quand, un soir au crépuscule, Dùr aperçut de loin un individu qui semblait de sa race et qui, arrêté non loin des pentes rocheuses d'un relief montagneux, regardait en tous sens, désorienté. Deux exilés se rencontraient par pur hasard en plein milieu des régions sauvages...

Le nain à la barbe hirsute, au visage émacié et au torse nu et amaigri s'approcha timidement de l'inconnu, se méfiant tout de même de la hache que ce dernier portait.

_________________
1. Les Monts du Fer n'étant que très peu peuplés à cette époque, les routes pavées ou en terre battue étaient tombées à l'état d'abandon depuis longtemps, et des tronçons entiers avaient été recouverts par l'herbe ou enterrés sous la poussière.


Évasion subie ... 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dugnar Pieds-de-Pierre
Forgeron
Dugnar Pieds-de-Pierre

Nombre de messages : 11

~ GRIMOIRE ~
- -: Khazâd
- -: 131 ans
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptyDim 6 Fév 2011 - 11:49
Bien que ne pouvant pas regarder continuellement la boule de feu tant elle était puissante, le Khazâd repéra au bout de quelques temps la trajectoire de l'astre irradiant de chaleur et d'intense lumière. Il n'y avait plus qu'à la suivre. Tout de même, quelle puissante magie pouvait être à l'œuvre pour qu'une aussi grosse boule de flammes se déplace en l'air ? Vu qu'elle allait plutôt lentement, il n'était pas étonné de ne point voir de trainée ardente derrière, comme l'aurait fait une torche agitée de droite à gauche, mais à vrai dire ce n'était pas la chose qui étonnait le plus Dugnar quand il voyait le soleil en action.

Marchant en terrain montagnard inconnu, mêlé de roches de plus ou moins grosses taille, de petites tiges variant entre le jaune et le vert, et voyant de petites créatures volantes planer là-haut, se poser au sol ou bien s'envoler, le nain mit un moment à repenser à ses malheurs, trop absorbé par la découverte de la nature de la surface.


"Nogvan ... Tu ne mérites pas de rester à Zulg-ai-Gathol, pas moins de parcourir les étranges terres du dessus. Je rectifierais cela à mon retour."

Comme il s'y attendait, son voyage ne serait pas un simple trajet rectiligne sur un terrain plat, et apparut assez rapidement, alors qu'il descendait des Monts du Fer, une autre chaine se profilait. Le soucis était que le feu céleste commençait à se coucher à l'horizon, et que la nuit commençait à tomber.

Malgré une faible douleur due à ses légères blessures, le nain n'était pas tant fatigué que ça, et aurait bien continué sa marche durant quelques heures, mais cela risquait fort de l'éloigner de sa route, ou bien de se montrer dangereux. Quelle infamie pouvait bien errer à ces heures-ci dans les montagnes, après tout ?

En parlant de ça, un être étrange venait de faire son apparition. Il avait la même taille que Dugnar, mais semblait significativement d'autant moins bien portant physiquement que psychiquement. Du moins le fugitif ne remarqua-t-il que le premier détail. Torse nu, la barbe dans un sale état, tout comme le corps qui le portait, le Zhazâd ressentit de la pitié pour ce qui semblait être un nain, à moins que ce ne soit un homme, mais on les lui avait décrits plus grands et plus robustes que cela. L'individu avait l'air de se méfier de la hache attachée à la ceinture de Dugnar, chose qu'il comprit assez vite, étant donné les regards posés sur le tranchant de sa lame.

Il avait retenu l'une des règles de son peuple, la comprenant parfaitement : ne pas s'exprimer en Khuzdul aux non-nains. Déjà, parce qu'il n'était pas certain qu'ils comprendraient, et d'autre part, afin de conserver les secrets du peuple sous la montagne intactes. C'est ainsi qu'il interpella l'inconnu en commun, seule autre langue des terres du milieu qu'il arrivait à maitriser un tant soit peu.


"Hola, l'ami ! Ne crains rien, je ne suis que de passage, et ne te veux aucun mal. Je me prénomme Dugnar."

*Nom d'un tonnelet percé, il ne doit pas manger de la viande à tous les repas celui-là ...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptyMar 8 Fév 2011 - 15:22
Évasion subie ... Dar_ph10
Dùr remarqua le regard interrogateur que lui rendit le Nain. Car il n'était pas de ceux qu'une folie profonde habite, leur empêchant tout discernement et toute faculté de raisonnement. Non, son cas était bien plus complexe que cela, et sa légère folie revêtait plutôt la forme d'un certain désenchantement, d'une peur du regard des autres et de la société - naine ou non naine - en général, et du caractère marginal inhérent à ces dispositions d'esprit. Les choses qu'il disait n'étaient pas dépourvues de sens comme les paroles d'un fou, mais respectaient simplement une logique tortueuse. La logique d'un individu qui a subi ce qu'il avait subi.

Or, quand son vis-à-vis le scruta de sous ses sourcils fournis, l'ancien guerrier sut bien que son allure délabrée en était la cause.

« Eh bien, n'a-t-on pas le droit d'être différent de tous les moutons qui suivent bêtement les bergers? » dit-il.

Il parlait presque autant à lui-même qu'à Dugnar, sans doute une vieille habitude de ses longs mois de solitude...

« Pourtant, un nain qui va seul est un bon nain, et vous semblez n'avoir point de compagnie. Tant mieux, car dès qu'ils vont par deux ou plus les nains ne font que railler et blâmer. D'ailleurs, je ne pense pas que mon histoire ait atteint vos oreilles, sans quoi vous feriez pareil qu'eux, je gage! »

Son visage se durcit alors, comme s'il était prêt à bondir sur le pauvre exilé pour un fait qu'il n'avait même pas encore commis. Mais l'instant d'après, cette hargne passa, et il continua sa tirade de sa même voix, tantôt traînante et tantôt sautillante:

« Mais comme vous m'avez donné votre nom, je vais vous donner le mien: Dùr. Dur comme l'acier! »

À ses mots son visage se crispa, comme s'il regrettait d'avoir prononcé ce dernier mot, qui lui rappelait son ancienne vie et ses mauvais souvenirs qu'il préférait enfouir au fin fond de son esprit.

« Dur comme la pierre, rectifia-t-il. Comme une vieille pierre solitaire. Cachez-moi cet instrument, il me flanque la chair de poule bien plus que le vent froid du pays.»

Il parlait bien entendu de la hache que portait l'exilé. Lui-même ne portait aucun objet de ce type. En faire, il ne portait rien d'autre qu'une sorte de racine et une branche cassée.

« Mais qu'est-ce que vous faites ici, à regarder par là? J'espère que vous n'allez pas à... La Montagne. »


Évasion subie ... 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dugnar Pieds-de-Pierre
Forgeron
Dugnar Pieds-de-Pierre

Nombre de messages : 11

~ GRIMOIRE ~
- -: Khazâd
- -: 131 ans
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptyMar 8 Fév 2011 - 19:43
C'était assurément un bien étrange personnage que Dugnar rencontrait là, en ces terres sauvages. Il s'exprimait de manière tout-à-fait singulière, en métaphores et traits de langage, ce qui eut le don d'intriguer d'autant plus le forgeron.

Dùr ... Malgré qu'il le soit comme le fer ou bien la pierre, il avait sûrement été cogné à la tête par plus solide que lui, se prit à penser le voyageur, qui écouta pour autant attentivement le discours du nain déchu -bien plus tôt que lui.

Ne voulant pas s'attirer d'ennuis avec ce curieux nain, il enleva son arme de sa ceinture et l'enveloppa dans la cape de tissus qui le protégeait. Quoi qu'il fasse, et où qu'il dormirait, il ferait en sorte de la garder à porter, en commençant par glisser le paquet par-dessus sa sacoche de cuir. Dugnar aurait pu se contenter de la cacher derrière sa cape, mais se doutait que ça n'aurait pas autant mit Dùr en confiance ...


"Et bien, Dùr, comme la pierre, pour l'instant je ne compte aller nulle part. Mon chemin suit la boule de feu qui surgit de l'Est et comme elle est cachée, j'attendrais son prochain passage dans les parages. Je ne sais pas ce que vous voulez dire par la montagne, mais mon voyage me mènera, si Mahal le veut bien, à Erebor. Je vous préserve de l'ennui que pourrait apporter le récit de mes motivations à ce périple. Je cherche simplement une nouvelle cité d'accueil."

Dugnar, en tant qu'il ne savait pas même nommer la flamme immense traversant le ciel, pas plus que les petits points lumineux brillant dans le noir, ou que la boule blanche semblant les éclairer, se sentait un peu bête. Il y avait forcément un nom à ces choses inconnues, mais il était difficile de tout apprendre de la surface en quelques secondes d'échanges avec un vétéran nain pressé que celui qu'il aidait à s'enfuir déguerpisse.

C'était assez clair, la boule blanche devait être faite d'ithildin, et les petits points des fragments de minéral réfléchissant la lueur de cette dernière. Comme l'ithildin était sensé réagir à la force de la lune ... et bien ... ce devait être le nom que les surfaciens donnaient au grand noir tout autour ! Il n'y avait pas à dire, c'était bien compliqué toutes ces histoires ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptyJeu 10 Fév 2011 - 17:37
Évasion subie ... Dar_ph10
Un petit sourire pâle sembla se dessiner sur le visage du vagabond quand Dugnar remisa sa hache en l'enveloppant totalement sous un tissu. Se rapprochant encore de quelques pas et scrutant le visage de son congénère, il prit conscience que ce Nain-là était différent des autres: plus doux en paroles que ceux qu'il avait connu jusqu'à présent, plus humble également. D'ailleurs, Dùr conservait assez d'esprit pour trouver très étrange le discours de son interlocuteur...

« Suivre la boule de feu, hein? Tu veux dire le soleil, je gage! »

Il venait brutalement et instinctivement de passer du vouvoiement au tutoiement, sentant peut-être inconsciemment que cet individu lui apporterait plus de réconfort que n'importe quel repas misérable pris à la hâte durant la dernière partie de sa vie. Peu importe si l'autre ne voulait pas lui raconter son histoire, ni dire la raison pour laquelle il semblait si perdu et circonspect.

Dùr, pourtant, émit quelques conjectures dans son esprit tortueux. Il pensa d'abord que cela était dû à chute d'une pierre sur la tête de Dugnar qui lui aurait fait perdre la mémoire; puis imagina un pays très très lointain où les gens n'auraient pas appris les mots de la Langue Commune; enfin, il se demanda si Dugnar n'était pas un tout jeune enfant malgré son physique. Mais jamais il ne pensa à la possibilité de n'avoir jamais visité le monde extérieur, lui qui n'avait fait que ça lors de ces derniers mois.

« Ah ça, tu ne reverras pas la boule de soleil, hem, je veux dire le soleil de feu. Rahh, tu m'en fais perdre mes mots! Enfin, tu ne le reverra pas de sitôt. Mais, bien que la lune nous éclaire, je pense que nous devrions trouver un coin pour dormir et ne plus avancer. »

Le Naugrim de Zulg-ai-Gathol devait une nouvelle fois être perplexe: qu'une grande surface noire puisse éclairer leur chemin devait dépasser son imagination. Mais il assimilerait bien des choses en ces prochains jours.

« En plus, Erebor n'est pas tout près. Heureusement pour moi! Et je voulais parler d'elle tout à l'heure: c'est elle, la Montagne. La Montagne Solitaire, d'où je viens. Elle doit être heureuse puisqu'elle est solitaire... enfin, finalement, même à deux on n'est pas si mal. Mais, dis-moi mon brave, tu n'aurais pas un genre d'étoffe que je pourrais me mettre sur le dos? J'ai perdu mon haut il y a quelques jours, alors que je traversai un fourré de ronces. »

C'est sûr, le pauvre exilé ne devait pas avoir chaud: l'automne tirait à sa fin et les températures dans cette région nordique des Terres du Milieu baissaient dangereusement la nuit. Qui plus est, l'hiver semblait vouloir commencer plus tôt qu'à la normale cette année: les pentes des montagnes étaient déjà blanches, et même cette boule de feu si puissante peinerait bientôt à faire descendre sa chaleur.


Évasion subie ... 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dugnar Pieds-de-Pierre
Forgeron
Dugnar Pieds-de-Pierre

Nombre de messages : 11

~ GRIMOIRE ~
- -: Khazâd
- -: 131 ans
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptySam 12 Fév 2011 - 9:50
Décidément, cette surface était bien étrange ... Se serait-il trompé dans son interprétation ? Le noir ne pouvait pas éclairer, vu qu'il était noir ! Oui, mais quand on a une boule de feu qui se promène en haut, on peut se demander si ce noir n'est pas magique ...

Dans ce cas, la lune serait-elle la boule d'ithildin ? C'était bien plus logique que ce grand noir, qui lorsque le soleil est là, est tout bleu, avec de ... la mousse dessus ... Il n'y avait pas pensé. Il y a de la mousse de bière en l'air !? Une énorme boule couverte de l'encre issus du maitre-argent, de la bière en suspend, mais pourquoi dont les nains ne vivaient-ils pas à la surface ? Peut-être justement pour ça ... avoir toutes ces choses sous le nez sans pouvoir y toucher devait être la pire des tortures pour son peuple ...

Et puis, avoir une boule de feu au-dessus de la tête n'était pas rassurant ... et si jamais elle déviait et nous tombait sur la tête ? Dugnar bougonna dans sa barde.


"Ceux qui vivent à la surface doivent être plus tordus que le plus tordu des orcs ... Vivre en un endroit aussi bizarre ..."

Quand Dùr demanda de quoi se couvrir, le Khazâd en fuite fouilla sa sacoche pour voir ce qu'il lui avait mit en plus des vivres, et dû se résoudre à remettre sa hache à sa place, accrochée à sa ceinture, n'en déplaise à l'autre nain, avant de lui tendre sa cape.

"Soit c'est ma hache qui rentre dedans, soit c'est toi ! Réconforte-toi en te disant que si j'avais eu l'intention de te tuer, je l'aurais fait depuis longtemps. De plus, elle n'a tué jusqu'alors que des gobelins, et je l'ai forgée en ce but précis."

En effet, plus le temps passait, et plus il reconnaissait son œuvre, à la manière dont l'acier était travaillé, et ausi à la signature discrète sur le manche, pardi ! Quant au fait que le soleil ne reviendrait pas "de sitôt", il espérait que ce serait avant plusieurs années, sinon, cette montagne, il la traverserait de nuit ! En attendant, il partit, en compagnie du vieux nain, se chercher un abris pour dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptyDim 13 Fév 2011 - 10:40
Évasion subie ... Dar_ph10
« Merci, mon ami. » dit simplement Dùr lorsque Dugnar lui prêta sa cape et lui assura que la hache ne servirait pas à lui fendre le crâne.

Ils cherchèrent alors un coin tranquille pour dormir, et trouvèrent l'endroit parfait sous un gros rocher dont la partie haute, plus proéminente que la base, leur offrait un toit de fortune bienvenu. Le sol, bien qu'étant dépourvu d'herbe à cet endroit, n'était cependant pas encore pierreux comme dans les hautes montagnes: aussi n'était-ce pas trop inconfortable. Tout du moins était-ce ainsi que l'exilé d'Erebor voyait la chose: son compagnon d'aventure regrettait peut-être la couche à la fois ferme et agréable d'un lit de Nain.

Avant de se coucher pour le repos, Dùr s'éloigna de quelques pas et revint avec un bout de bois de forme plutôt plate, qu'il posa au sol. Après quoi, il posa la racine qu'il tenait en main gauche et appliqua, de ses deux mains, le bout de la branche qu'il portait depuis tout à l'heure, sur le tronçon de bois. Sous le regard dubitatif de Dugnar, il entama un mouvement rotatif de la baguette de noisetier sur le bois.

« Pour faire du feu! » se contenta-t-il de dire.

Mais il n'obtint guère plus qu'un mince filet de fumée, et aucune braise.

« J'y arrive quand il fait chaud, je te le jure! Mais là, l'hiver arrive, et il fait froid et humide. C'est quand on en a le plus besoin que les bonnes flammes réconfortantes sont les plus difficiles à obtenir... Hum, par hasard, tu n'aurais pas un silex? »

Attendant la réponse de son vis-à-vis, il se pencha pour saisir la racine comestible qu'il venait de poser à terre et croqua dans la partie tendre, qu'il mâchonna et avala. Décidément, ce Dùr était vraiment un dur de chez dur! Quand il eut terminé son "repas", il posa derechef une seconde question, comme s'il était tout à coup bien plus à l'aise:

« Tu veux que je te conduise à Erebor? Parce que si les nuages... hem... les moutons qui sont là-haut, cachent le soleil pendant la journée, tu ne pourras plus le suivre, mon ami. »

Au moins, ce nain-là ne s'embêtait pas à entamer progressivement une conversation: il posait les questions tout net, avec franchise et sans arrière-pensée.


Évasion subie ... 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dugnar Pieds-de-Pierre
Forgeron
Dugnar Pieds-de-Pierre

Nombre de messages : 11

~ GRIMOIRE ~
- -: Khazâd
- -: 131 ans
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptyMar 22 Fév 2011 - 12:20
Dùr s'était mit en tête d'allumer un feu avec deux morceaux de bois humides. Dugnar, pour sa part ne savait pas utiliser cette technique archaïque, aussi ne fit-il aucune remarque quand le vieux nain échoua et se mit à se chercher des excuses. Par contre, devoir manger du bois pour survivre, cela attrista le fugitif, qui s'imaginait privé de viande et de bière à jamais.

Bah, la plupart des animaux comestibles venaient de la surface, même à Zulg-ai-Gathol, c'était juste ... que Dùr ne devait pas en voir souvent. Fouillant dans son sac, à la fois pour savoir ce qu'il avait exactement sur lui, mais aussi afin de savoir s'il possédait des silex, il dû se rendre à l'évidence qu'à part une outre, un pain et un bon morceau du porc qu'il avait fait rôtir l'avant-vieille dans le feu, il n'avait rien.


"Pas de silex ... Mais sauf si tu préfères mâcher ton bois, j'ai du cochon grillé !"

Le ton avait été un peu provoquant, mais avec une bonne dose de sympathie, envers le vieux ermite. La proposition de l'avoir comme compagnon jusqu'à Erebor était intéressante; avec un tel guide, il arriverait bien plus vite au Mont Solitaire, dont il avait beaucoup entendu parler par le passé, bien que les siens -pour peu qu'ils le soient encore vraiment- venaient des montagnes de l'Est ... Et puis il aurait quelqu'un à qui parler, qui connaissait bien mieux la surface et ses étrangetés.

"Je n'ai pas grand chose à t'offrir pour ce service, sinon de ne pas avoir à manger des racines les jours qui viendront, en plus de ma protection, mais j'accepte ton offre. Un guide sur cette surface ne me sera pas de trop !"

La nuit continuait, et si Dugnar offrit à manger au vieux Khazâd, il savait qu'ils devraient se rationner afin que ce qu'il avait dure le plus longtemps possible, en attendant de trouver autre chose de plus appétissant que quelque fagot.

*Par ma barbe, des moutons là-haut ?! Et moi qu'il pensait que c'était de la mousse de bière ! Il faut être vraiment fou pour aller chasser des bêtes qui ne vivent pas sur le sol !*

Ainsi fut la leçon que retint Dugnar avant de s'endormir sur le sol, tout en ôtant sa cotte de maille, mais gardant sa hache bien à portée en cas de problème, c'est-à-dire fermement entre ses mains.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptyMer 23 Fév 2011 - 15:31
[Pas de souci. ]

Évasion subie ... Dar_ph10
« Des racines comme celles-ci m'ont permis de survivre dans ces lieux sauvages, mais un peu de porc grillé descendrait avec délice, tu as raison! Et en plus, pas besoin de feu pour le manger... Faisons comme ça alors, un peu de nourriture chaque jour et cette cape qui me tient chaud, contre ma connaissance des chemins qui te mèneront à ton but. Quant à la protection, j'ai bien peur qu'elle ne soit pas bien nécessaire. Quel brigand attaquerai un vieux clochard pour un bout de bois et une racine? »

Mais il arrivait que même les nécessiteux se fasse attaquer, non par des voleurs mais pire, par des gobelins: car de telles créatures sont plus avides de chair fraîche que de richesse. Notre Dùr avait eu une chance incroyable d'avoir échappé à leurs razzias, dans ces régions montagneuses et inhospitalières.

L
'esprit fatigué et tortueux de l'exilé d'Erebor avait cependant réussi à démêler, à force d'allusions, la raison pour laquelle son interlocuteur se montrait si ignorant. Car qui déclare avec besoin d'un guide pour trouver son chemin à la surface a, en principe, passé sa vie sous la terre. Mais il n'en demanda pas mieux et s'endormit lui aussi.

Un pâle et froid soleil les réveilla le lendemain matin. Dugnar était déjà debout quand Dùr ouvrit les yeux: sans doute le ressortissant de Zulg-ai-Gathol préférait-il l'atmosphère rassurante et le lit douillet de son ancienne vie... Après une bonne demi-douzaine de remarques enchantées au sujet de la boule de feu qui venait de faire son retour à l'apposée de l'endroit où elle avait disparu hier au soir, Dugnar donna un peu de viande à son camarade et ils levèrent le camp.

« On va contourner ces montagnes, Dugnar mon ami. Tenter la traversée des cols à cette saison reviendrait au même qu'aller dire bonjour aux Gobelins. Imagine un peu, si on se retrouvait ensevelis sous deux mètres de neige! Non, il faut aller au Nord, par là, puis obliquer vers l'Ouest. Ensuite la Montagne Solitaire d'Erebor sera droit devant nous. Mais pas question que j'y retourne, tu comprends? Je te laisserai à bonne distance, et tu n'aura plus qu'à terminer le trajet. Seul. Là-bas les nains sont méchants, et ils... »

Un hurlement faible et éloigné lui coupa la parole glaça le sang des deux acolytes. Comme pour finir les petits pois, les nuages qui s'étaient amoncelés dans le ciel masquèrent le soleil et de fins flocons de neige commencèrent à tomber sinistrement. Un autre hurlement répondit dans le lointain, au Nord.

« Des loups... murmura un Dùr apeuré et tremblant. Plus méchants que les nains d'Erebor, qu'ils sont. Oh oui, bien plus méchants! S'ils nous tombent dessus, il dévorerons notre chair comme nous avons avalé la viande de porc. Mais ils sont encore loin... Courons! »


Évasion subie ... 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dugnar Pieds-de-Pierre
Forgeron
Dugnar Pieds-de-Pierre

Nombre de messages : 11

~ GRIMOIRE ~
- -: Khazâd
- -: 131 ans
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptyJeu 24 Fév 2011 - 18:53
L'arrivée de la neige fut une nouvelle découverte pour Dugnar, qui ne savait pas comment l'interpréter ... Mais il y avait plus urgent visiblement. Le cri lointain de créatures terrestres dénommées loups venait de glacer le sang du vieux exilé, qui décrivit ces êtres comme bien plus méchants que les nains du Mont Solitaire.

*Soit Dùr est un lâche, soit ces loups sont plus dangereux qu'une douzaine d'orcs à eux seuls ...*

Préférant faire confiance à son guide, plutôt que de se jeter dans un combat face à des ennemis inconnus, il le suivit, bien que peu habitué à fuir, et encore moins à courir, et de plus encombré par sa cotte de maille et le poids du porc dans son sac.

"Dis ... un loup ... ça se mange ?"

Question qui lui était venu à l'esprit après avoir mieux placé sa sacoche, et donc éviter qu'elle ne l'entrave pour courir. Alors que les deux nains avançaient à vitesse remarquable, pour des gens de leur espèce, des points gris étaient apparus au Nord, Dugnar sortit sa hache, autant pour l'avoir sous la main en cas de problème, que pour sen servir comme d'une canne, commençant déjà à avoir un point de côté.

"Tu es sûr ... qu'ils sont si terribles que ça ... tes loups ?"

Dugnar n'était pas du genre à être belliqueux ou violent outre mesure, mais ces choses ressemblaient, de loin, à des chiens, et ça les chiens, le nain de Zulg-ai-Gathol connaissait ! Il savait aussi que contre une meute de chiens, il ferait un massacre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptySam 26 Fév 2011 - 11:36
Évasion subie ... Dar_ph10
Les deux nains se mirent donc, dans un premier temps, à courir pour échapper aux deux loups gris qui venaient de faire leur apparition, à bonne distance en direction du nord. À vrai dire, Dugnar avait plutôt l'air curieux que véritablement effrayé, mais Dùr était bien trop occupé à courir éperdument pour le remarquer. Il n'était pas vraiment ce qu'on pourrait appeler un lâche, mais avait redouté une attaque de ces carnivores depuis son départ d'Erebor, seul et sans arme.

« Si ça se mange? répondit-il, tout haletant, à la question de son nouvel ami. Oui... je pense... mais je préfère quand même... n'avoir rien à manger... qu'être mangé par eux! »

La présence et surtout l'attaque des loups à cet instant précis était chose étrange. Pendant la longue errance de l'ancien soldat, nulle bestiole de ce genre ne l'avait encore approché: ces animaux craignent les individus qui vont sur deux pattes et se cherchent généralement pas leur contact, à moins d'avoir été possédés ou dressés par des esprit maléfiques, comme à l'époque de Sauron, ou bien d'être affamés. La seconde solution semblait la plus probable, étant donné le froid glacial qui régnait sur les régions septentrionales.

Dugnar avait légèrement ralentit la course pour observer les deux point gris évoluant sur l'herbe blanchie par la neige.

« Ils peuvent être féroces... déclara Dùr d'une voix toujours entrecoupée par sa respiration sifflante. Mais c'est vrai... que tu as... une cognée en acier... alors si tu t'en sent capable... »

Sa phrase resta en suspens. Disant ces mots, il avait lui aussi les yeux rivés sur les créatures qui approchaient mais, les écarquillant, il discerna autre chose: trois loups au pelage plus blanc que les autres, à peine discernable sur le sol blanc. Et tous couraient en meute! Une hache contre cinq loups, voilà qui était déjà plus risqué.

« Vite! Grimpons sur cet arbre, c'est notre seule chance! » cria le Naugrim en montrant un pin solitaire et plié par le vent.


Évasion subie ... 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dugnar Pieds-de-Pierre
Forgeron
Dugnar Pieds-de-Pierre

Nombre de messages : 11

~ GRIMOIRE ~
- -: Khazâd
- -: 131 ans
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptySam 26 Fév 2011 - 15:11
Pour en avoir déjà vus en bûchettes à la forge, et qu'on lui ai expliqué d'où cela provenait, Dugnar savait que les arbres existaient, mais n'en avait jamais vu un sur pied, pas même la veille, alors qu'il traversait la plaine, et ne s'était pas vraiment imaginé cela comme ça. Il les pensait plus droits, et plus grands. Enfin bon, Dùr semblait avoir vu quelque chose de particulier sur les deux loups arrivant, qui le dissuada de le laisser s'en occuper.

Grimpant à la suite du vieux nain au pin à moitié couché, le Khazâd en cotte de mailles et râleur -inhabitué aux aiguilles dérangeantes du conifère- se posta à cheval sur le tronc. A presque deux mètres du sol, et penché vers le vide, le corps bloqué par une branche assez solide, il serra solidement des jambes le mât couvert d'écorce, hache en main, prêt à planter celle-ci dans la première tête passant à portée. Quand se rapprocha la meute, le fugitif remarqua enfin les autres loups, blancs, se fondant dans le paysage.


"Ces trois là sont des tricheurs ! Ils ont le poil fourbe ! Je m'en vais les rendre plus visibles."

Et en effet, alors les bêtes affamées tentèrent elles aussi de monter sur l'arbre, ou de bondir depuis le sol pour dévorer les deux nains, l'un d'eux eu droit à un violent coup de l'arme aiguisée derrière la tête, brisant sur le coup le cou de l'animal, qui ne pu que pousser un couinement de douleur, avant de s'écrouler, inerte, au sol.

"Et un de moins ! J'espère avoir autant de chance avec les autres !"

Mais après quelques assauts répétés, seul un autre canidé fut touché, au muscle supérieur d'une patte avant, le faisant souffrir, et le pelage souillé par le sang. Les tentatives se firent moins nombreuses, jusqu'à ce que les chasseurs se postent au pied de l'arbre, tellement affamés qu'ils se mirent à dévorer leur frère tombé au combat, non sans l'avoir pleuré.

"Mais elles vont se taire, ces maudites bêtes, manquerait plus qu'il y en ai d'autres qui rappliquent !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... EmptyLun 28 Fév 2011 - 18:06
Ayant grimpé le premier, Dùr s'était agrippé tant bien que mal aux branches rugueuses et avait utilisé ses bras et ses jambes pour accéder à la partie supérieurs de l'arbre, qui tout compte fait n'était guère plus haute que la position occupée par son congénère. Ses mains étaient couvertes de résines et de longues épines doubles s'étaient insinuées sous la cape, le piquotant et le grattant. Lorsqu'il essaya de passer une main entre sa peau et le tissu pour les retirer, il manqua tomber et ne se rattrapa que de justesse, secouant le conifère et faisant se détacher quelques pommes de pain sèches qui tombèrent au sol avec un bruit mat.

Tandis qu'il suivait avec attention les exploits de Dugnar, Dùr se posait beaucoup de questions...

~ C'est étrange... pensa-t-il. Leurs hurlements m'ont toujours glacé le sang, la nuit, quand je les entendait, mais ils étaient toujours faibles et lointains, et peu fréquents. Qui plus est, jamais je n'en avais vu m'attaquer... ~

Le sang d'un des loups tâcha de rouge le manteau neigeux qui s'était accumulé; la neige avait d'ailleurs redoublé d'intensité. Tandis que la hache estropiait un second canidé, Dùr poursuivit sa réflexion, mais cette fois à haute voix:

« D'habitude tous les loups sont gris; ceux qui ont le poil fourbe, comme tu dis, doivent être d'une autre sorte. Presque plus méchant, d'ailleurs, et légèrement plus costauds il me semble. Dis, tu m'écoutes? - Dugnar s'évertuait toujours à trancher du loup - Oui, je disais que j'aimerais bien savoir où se trouve leur berceau, enfin je veux dire par là: d'où est-ce qu'ils viennent. J'ai comme l'impression que les endroits neigeux leur conventionnent bien, qu'ils peuvent y chasser sans être vus. Qui dit neige dit froid, et qui dit froid dit Nord. Mais pourquoi diable n'en ai-je jamais entendu parler?»

Il commençait à grelotter, suspendu ainsi à la prise au vent, et cette sensation désagréable coupa court à sa réflexion. Si Dugnar n'arrivait pas à occire les quatre autres, les corps des deux Naugrim n'allaient pas tarder à geler sur les branches, et ne retomberaient à terre qu'au printemps...

C'est à ce moment précis, alors que la situation semblait vraiment critique, qu'arrivèrent de l'ouest, comme à point nommés et d'ayant pour autant pas été appelés, six nains armés de pioches et d'épées courtes qui, dès qu'ils prirent connaissance de la situation, chargèrent les loups à grands cris et les firent fuir, sauf pour celui qui était blessé, qu'ils achevèrent. L'un d'eux leva ensuite une lanterne allumée en direction des deux individus perchés - alors que la visibilité, bien que pas formidable du fait de la neige et du temps gris, était tout de même largement suffisante...

Évasion subie ... Luham210


Évasion subie ... 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Évasion subie ... Empty
Évasion subie ... Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Grande évasion [DVDRiP]
» Evasion : The great equation !!!
» L'amour évasion...
» Impel Down et la Grande évasion
» Vend coffret évasion de Gobelinville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Nains :: Les Monts du Fer-
Sauter vers: