Les Chevaliers de la Flèche Noir

Aller en bas 
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Sam 12 Fév 2011 - 11:19
Alarthor franchit les portes du Chateau au galop. Personne ne l'arrêta, on le connaissait bien. Il salua plusieurs soldats en service d'un geste de la tête. Il jeta les rênes à un garçon d'écurie, et se précipita à l'intérieure. Le garçon regarda le jeune chevalier détalé comme un lapin, sans même lui dire ou parquer sa monture. Il resta sans expressions un moment, avant d'entrer dans les écuries.

L'homme d'Esgaroth connaissait par coeur les dédales du Chateau. Pour un étranger c'était comme un labyrinthe. Il interpela un serviteur pour lui demander ou se trouvait Erelion. On lui indiqua une pièce dans l'aile nord.
Il y arriva moins de cinq minutes plus tard, et poussa la porte sans toquer. La pièce était un salon simple avec une vue sur le lac. Le capitaine de l'Ordre de la Flèche Noir se retourna lâchant par la surprise:

-Alarthor!...Tu vas bien? Je ne savais pas que tu étais ici.

Ce dernier balaya la question de politesse. Elle n'était pas importante. Il marchait, donc allait bien. Pas besoin de demander. Il commença à parler, toujours en marchant vers Erelion.

-Je viens d'arriver, et se qu'on m'a dit est très mauvais. Erco...

Le vétéran le coupa:

-Je sais Erco est ici, mais personne ne sait ou il se trouve. Len m'a prévenu de ses agissements, il a bien fait, mais je doute que cela serve... Ce qui m'inquiète plus c'est le groupe de gondoriens, mais ils sont aussi introuvable.... Il faut attendre, Erco est solide.

La voix d'Alarthor monta d'un tour.

-Attendre? Alors qu'il y a des soldats du Gondor ici? C'est une blague? Il faut agir!!! On peut fermer la ville, et la fouiller. Il doit être quelque part. On le trouvera bien. Si ces bâtards de gondoriens l'ont, ils lui passeront la corde au coup sans attendre. On peut pas attendre!!!! Ce temps est passé, si on ne fait rien on va finir six pieds sous terre.

Erelion regarda de haut en bas son frère d'arme. Il secoua la tête, comme peiner par un tel discours. D'un ton calme il expliqua:

-On ne peut pas fermer la ville, on vit grâce aux commerces, on perdrait trop. Les marchands se révolteront, et ça finira en une guerre civil... En plus on est inondé d'écus gondoriens, la moitié de cette ville a reçut des bourses d'un dénommé Boros. Même des soldats en ont eut. On peut pas compter sur nos propres forces, même les ménestrels ont été approché. On ne peut rien faire à part attendre.

-Non, on doit faire quelques choses, si ce sont eux qui l'on, on a cas les attendre à l'extérieure de la ville, et....

-Et on les attaque, on les tue? Ha oui et on déclare la guerre au Gondor? Réfléchit un tant soit peu. Il a été condamné par une instance reconnue de tous, il s'est échappé. En faisant cela, il savait ce qu'il encourait, il savait que ce serait la pendaison. On peut rien faire, si on tue ce Boros, d'autre viendront, et ce sera pour nous, les ménestrels et les Espions. Au final tous ce qu'il a construit et protégé finira pendu à une corde.

-Ils sauront pas que c'est nous, on leur tombera dessus, en cinq minutes ce sera finis. Leur corps on les brûle. On ris....

-Tais-toi!!!!! Tu es aussi stupide d'un ivrogne ou bien? La moitié de cette ville les a vu entrer, et les verra ressortir avec Erco entre leur main... Pour autant que ce soit eux qu'ils l'aillent, on n'en sait rien. Si ça se trouve ils le cherchent autant que nous, tu serrais prêt à tuer une dizaine de soldats sans avoir la moindre preuve qu'ils l'ont?....Non je ne veux pas savoir ta réponse. On va attendre, on n'a pas d'autre choix!

-C'est toi qui est stupide!!! Erco a donné sa vie pour la liberté que jouit cette ville. Il a été partout pour la protéger, jamais il n'a demandé à être payer. Ce qu'il fait c'est par conviction. Tu en connais beaucoup comme lui?....Et eux, ils veulent le prendre! Tu acceptes ça?

Même si Erelion faillit le baffer pour son insulte, il se retinit. Alarthor n'avait pas tout tord. Vouloir pendre Erco était injuste, mais la vie n'était jamais juste. Il le savait bien. Il avait autant envie de voler au secour de son Seigneur qu'Alarthor. Mais le capitaine avait appris la sagesse par les armes et la violence, et il savait que des fois attendre valait mieux que charger.

-Ce n'est pas juste, mais tu n'écoutes pas ce que je dis. On ne peut rien faire!!!...

Alarthor ouvrit la bouche pour couper, mais Erelion parla plus fort d'un ton énervé et méchant. Il en avait marre de son impétuosité.

-Ta gueule à la fin, tu crois que j'ai pas pensé à tout ce que tu viens de dire? Tu crois que j'en ai pas parlé avec Len, Rhor et les autres? Tu crois que je me permets de décider seul ce qu'il faut faire ou pas?...Alors essaie d'en faire autant!!! La discutions est close, si ça te chante essaie de convaincre Efelrhüt d'aller surveiller les sorties d'Esgaroth avec toi, mais ne fait rien. Si tu vois Erco, fait moi prévenir. On avisera à ce moment.

Le sujet était clos.
Erelion espérait qu'envoyer Alarthor dehors le calmerait un peu. C'était les jeunes comme lui trop impulsif et courageux qui finissaient un épée en travers la gorge. Malheureusement c'était aussi eux qui faisaient les meilleurs guerriers après quelques années de combats. La dureté de la violence faisait d'eux des hommes calme et impassible, ou des malades avide de sang.
Alarthor se retourna sans un mot, sans un regard. Le grand air lui fera du bien. La porte claqua derrière lui. Le capitaine de l'Ordre se passa les maisn sur le visage. Dans quoi s'étaient-ils embarqués? Les alliés se battaient entre eux... Peut-être parce qu'on ne voyait pas encore d'ennemi, ou pas assez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mer 23 Fév 2011 - 10:29
L’attitude passive d'Erco passa très vite. Autant il était las après avoir appris son acquittement, autant il sentit un flot d'énergie lui parcourir tout le corps en entendant le mot "pigeon". Il lui fallut néanmoins quelques instants pour que ça lui revienne. Il sourit et prit le bout de papier, il le rangea précipitamment dans sa poche. Personne ne l'avait vu.

***

Environ deux heures plus tard, le Comte fit venir une dizaine de personnes dans sa chambre. L'Ordre de la Flèche Noir, plusieurs membres des Ménestrels, et Gnow. Tous des hommes de confiance d'Erco. En chacun d'eux, il remettrait sa vie. Tous comprirent que c’était une réunion de guerre.
Lorsqu'ils furent tous assis, le rohirrim attendit que le silence s'installe, qu'ils soient tous attentifs. Ce qu'il allait dire allait être leur politique offensive et défensive. Sa voix fut calme et posée. Il avait étudié pendant deux longues heures sa stratégie et les informations qu'on lui avait remis.

-Avant de commencer, je veux être sûr que chacun d'entre vous me suivra jusqu'à la mort, qu'aucun me trahira. Il est possible qu'on finisse torturé à mort par cette Ordre. Si vous avez une famille, une femme, des enfants, je ne vous en voudrais pas, je comprendrais même. Moi je n'ai rien à perdre. Partir maintenant ne sera en aucun cas un déshonneur, c'est un choix qui vous appartient, et je ne vous jugerais pas. A la fin de cette réunion nous serons tous liés et il n’y aura aucun moyen de repartir en arrière…. Je veux que vous compreniez que nous devrons peut-être faire des choses horribles, on n’aura pas forcément le choix. On dit que l'important dans la guerre ce n'est pas l'épée, mais ce que tu en fais!!! Nous devrons être prêt à tous si on veut vaincre cette Ordre.

Le silence revint, personne ne bougea. Tous pesait les paroles du Comte. Elles étaient grave et sévère. Accepter c’était accepté de mourir pour cette noble cause, refuser c’était laissé ses meilleurs amis mourir pour une cause qu’on aime.
La plupart était soit trop jeune pour avoir une famille, soit il ne l'avait plus revu depuis des années, soit il l'avait perdue. Erco attendit encore une minute avant de reprendre avec un beau sourire:

-Parfait. Donc Matthiew, tu te sens capable de retrouver ce Boros et de l'emprisonner?

-Oui, oui. Miriel m'a remit d'aplomb.

-C'est un miracle du reste....Dommage qu’elle soit repartie, elle nous aurait été utile….Bref. Rappelle toi, il nous le faut vivant, si tu n'arrives pas, tue le !!! Mais en dernier recours. Prends quelques Espions avec toi comme soutiens. Il ne doit pas t'échapper. Tu peux déjà partir te préparer, il doit être quasiment en dehors de la ville.

Il attendit que Matthiew sorte de la grande salle pour continuer. Ce dernier n'avait pas à savoir ce que les autres allaient faire. Erco voulait fractionner l'information au maximum pour se donner le plus de chance possible. Il reprit, sa voix s'était un peu détendu.

-Rhor, tu prendras le commandement d'une dizaine de cavaliers, fournit leur des armes dignes de chevaliers. En gros je veux qu'on croie que tu es moi, et que les autres sont les Chevaliers de la Flèche Noir. Officiellement vous partez pour le Gondor où je vais présenter ma gratitude à Mephisto de m'avoir acquitté. Vous chevaucherez lentement en évitant les grande ville. Je vous retrouverais au Lossarnach dans deux semaines. Pour ajouter du réalisme, Alice tu iras avec eux. Des rumeurs courent comme quoi nous serions amants. Si tu es avec eux, les mauvaises langues parleront encore plus, et vous serez un peu plus crédible. Je ne vous cacherais pas que votre but est de divertir l'Ordre, il y a de fortes chances pour qu'il vous suive et que vous deviez en découdre.

Voyant Rhor qui allait protester avec toute sa puissance, le Comte ajouta un petit sourire aux lèvres:

-Avant de protester, d'exposer vos idées, laissez-moi finir ma stratégie, puis vous me direz votre avis. Donc le reste des Chevaliers, Gnow, Pyldor et moi-même nous partirons pour une destination que j'ignore encore, j'attends d'en savoir plus par pigeon. Mais ça n'a pas d'importance, ce qui est important c'est qu'une fois arrivé à notre destination, on rencontrera quelqu'un, je n'en sais pas plus. On doit s'attendre à tout. Donc je vous veux sur vos gardes tous le long de trajet. Si vous voulez mon avis, il y a trop d'inconnue. C'est pour ça que j'envoie un pseudo "voyage diplomatique" au Gondor, j'espère que l'Ordre se focalisera dessus, et ainsi on bénéficiera de l'effet de surprise. Voilà.

Pyldor parla en premier, il se leva. Sa diction était parfaite, couplée avec sa beauté naturelle d'Elf, il ferait succomber n'importe qui.

-Pourquoi dois-je venir avec toi, je suis un ménestrel. Je joue de la flûte, chante et écris. Je vous retarderais plus qu'autre chose...En plus si on doit se battre, et on se battra, avec toi Erco on finit toujours par se battre, je serais un poids mort.

Le Seigneur Skaline sentit le bout de ses lèvres s’élevés inconsciemment, il répliqua au tac au tac.

-Premièrement nous irons en terre elfique, je me suis dis qu'avoir un elf avec nous, ça nous aiderait un peu...Et vient pas me faire l'article que tu es inoffensif, tu te défends plus que bien pour un elf passant son temps devant son miroir. Donc tu seras du voyage. Des autres questions?

Ils parlèrent encore pendant quelques longues heures. Chacun essayait d'en savoir plus. Erco dû céder quelques informations, mais il garda l'essentielle… Sa destination: Dol Guldur. Le message était assez clair à ses yeux. "sous l'ombre de la colline" cela faisait référence à des textes parlant de Dol Guldur. S'il ne le disait pas c'était que toutes les personnes avec qui il venait de parler étaient de potentiels candidats pour intégrer sa Loge. Cette mission était une sorte de test. Pour tester à la fois ses hommes, et à la fois l'Ordre. Pour voir s'il arriverait à la berner ainsi. Et dans son cerveau devenu retord à force de côtoyer des politiciens, il imaginait déjà une autre partie de sa stratégie, celle-ci déplaira totalement aux Chevaliers, mais pour gagner il fallait être prêt à faire des sacrifices…


***

Matthiew sortait du chateau entouré de cinq hommes. Tous de bon combattant, des Espions prêt à tout pour servir Esgaroth. Le ménestrel avait expliqué le topos à ses compagnons. Il avait mit l'accent qu'ils le voulaient vivant, il ne fallait le tuer que si c'était nécessaire. Mais au fond de lui Matthiew rêvait d'abattre ce chien, de lui passer les mains autours de la gorge et de serrer.
Il lança aux Espions:

-Allons faire un tour vers les quartiers peu fréquentable, faisons savoir aux prostituées qu'il y a une prime de 5'ooo écus pour des informations sur ce bâtard.

Ha les femmes, souvent la faiblesse des hommes. Combien de mâle en fuite s'était fait égorger pendant les préliminaires pour une misérable prime?....On ne les coutait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Chevaliers de la Flèche Noir
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque
» griffon noir & feu 8 mois - adoraaable à Béthune ADOPTE
» chevaliers galadhrims
» Tenue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rhovanion :: Royaume de Dale :: Esgaroth-
Sauter vers: