Une ombre du passé

Aller en bas 
Arlandir
Dunadan
Dunadan
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 24
Localisation : Arnor
Rôle : Dùnedain

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 38
- -:

Jeu 26 Mai 2011 - 19:37
Cela faisait 20 ans que je parcourais ces terres et maintenant elles m'étaient si familières que je me sentais à l'abri en n'importe quel endroit.
A l'abri de quoi se demanderait l'interlocuteur invisible à qui je parlais. Disons que mon histoire a peu de chances de faire rêver quelconque enfant ou inspirer un barde.
Ainsi plongé dans mes pensées, la solitude me faisais me parler à moi-même, mais je n'étais pas à plaindre, cette solitude je l'ai méritée si l'on veut.
Et d'autres que moi ont eu le sort qu'ils méritaient et les dieux savent qu'il était plus sévère que le mien. Je m'arrêtai en un lieu semblant confortable et loin des regards du voyageur indiscret.
Je désarçonna et attacha mon destrier à une branche basse.
Je m'allongeai sur le sol appuyé contre un tronc de sapin et sortit ma pipe de ma sacoche ainsi que mon briquet.Je bourra la tête d'un tabac que j'avais...récupéré de passage dans un campement et alluma soigneusement. Tirant une première bouffée ma tête vint elle aussi s'appuyer au tronc.
Une fumée épaisse sortit de ma bouche et de mon nez quand je souffla, rien de tel pour passer le temps.
Une petite brise caressa mon visage et agita la fourrure de mon manteau, je me surpris à admirer le simple balancement de l'herbe à mes pieds.
La rumeur du vent se fit entendre dans les branches, les feuilles tressaillirent et l'une tomba, jaune et légèrement orangée, presque dorée par le dégradé.
Tandis que je regardais cette feuille tombé doucement en virevoltant au-dessus de moi une phrase me traversa l'esprit comme une évidence, l'hiver approche.


Spoiler:
 

Mes yeux se fermèrent doucement tandis que j'entendais mon cheval renifler discrètement comme s'il comprenait que je voulais m'endormir.
C'est alors qu'un bruit me fit sursauter, j'entendais quelqu'un ou quelque chose se déplacer dans la forêt. Je tendis l'oreille en scrutant de droite et de gauche et le son me sembla venir de ma droite et que ce qui se déplaçait allait vite et sur deux pattes...Me levant je mis ma main au fourreau sans dégainer de suite. Continuant de scruter les parages je ne vis rien mais toujours ce bruit de feuilles qui crissent sous les pas d'un être rapide et j'espérais, humain.
"Il n'y a pas d'orcs dans ces régions" me dis-je.
J'avançai prudemment, tentant de réduire les battements de mon coeur comme si cette présence inconnue pouvait les détecter.
Je força mes yeux à voir plus loin que je ne le pouvais, sans succès. Je ne remarquai pas que la forêt s'assombrissait et que les feuilles jaune et oranges qui tapissaient le sol apparaissaient maintenant sombre et ne reflétant aucune vie comme tombées depuis des siècles et pétrifiées en l'état.
Une sensation de froid m'envahit, un froid intérieur, traversant chair et os, je crus ne plus pouvoir respirer et en même temps voir mes lèvres bleuir.
La panique s'empara de moi, une panique contrôlée se caractérisant par l'écarquillement de mes yeux et une paranoïa grandissante me faisant regarder de tous cotés.
Mais mon ouïe ne me trompait pas, l'étranger venait en face de moi, c'est là que je vis une ombre, imposante et terrible.
Elle se rapprochait de moi mais semblait ralentir à chaque pas qu'elle faisait en ma direction. Les sons de pas restaient pourtant audibles et inchangés, le rythme avait changé mais dans ma tête ils sonnaient et ricochaient.
Un réflexe me fit dégainer mais la maladresse ou un frisson me fit lâcher ma lame sur le sol, sonnant comme un glas.
Effrayante apparition, se rapprochant de plus en plus de moi je peinais toujours à identifier la nature de ce qui venait j'ignorais jusqu'à sa race.
Il semblait flou et indistinct, noyé dans une brume noir comme un ciel sans lunes entre les étoiles. Je n'osai ramasser mon épée et je semblais attendre un dénouement qui m'était inconnu.
Enfin tout bruit cessa, comme si le monde était devenu muet, immobiles même. L'apparition s'était arrêté à quelques pas de moi et toujours mes yeux me faisaient défaut, je craignais cette abomination semblant contrôler temps et espace, mon esprit s'égara dans des hypothèses, étais-je en présence d'un Maiar, d'un Ainur lui-même?
Un autre esprit du mal aurait été oublié par les légendes? Le plus grand Mal du monde avait-il pu revenir par la Porte de la Nuit après 10 mille ans hors des Cercles du Monde?
Toutes ces questions semblaient folles mais la situation que je vivais aucun être vivant au 4ème Age et même au 3ème Age n'aurait pu la connaitre.Je voulu crier "Qui êtes-vous?" Mais aucun son ne sortit de ma bouche et ma gorge se serra et ma langue vint gêner ma respiration indépendamment de ma volonté.
Ainsi l'ombre sembla se dissoudre et à ma grande surprise un homme apparaissait peu à peu de derrière cet écran de fumée.
Toujours aussi imposant il me faisait face et je pus voir son visage...


"Père!?"

J'ouvris mes yeux, la sueur perlait sur mon front comme si un seau d'eau m'avait été lancé durant mon sommeil, ainsi je su que tout ça n'avait été qu'un rêve atroce.
Jamais je n'aurai pensé revoir le visage de mon père ainsi, il avait d'ailleurs un aspect étrange, mais je préférais ne plus y penser. Me levant je bus une gorgée d'eau dans ma gourde et me mis en selle.
Je rejoignit la route que j'avais quitté et me mis en route vers l'Est...m'informer du monde et prêter mes services, il y avait trop longtemps que je rôdais en ces lieux...et trop souvent ma pensée s'égarait à l'Est car je suis sûr que de nouveaux conflits se préparaient. Et la fameuse citée Blanche...combien de fois ai-je entendu chanter son nom, sa beauté, sa grandeur, tant de fois que je pouvais me sentir Homme du Gondor un petit laps de temps quand j'écoutais les poèmes anciens et nouveaux vantant son éclat et sa place centrale en Terre du Milieu.
Galopant tranquillement j'admirai les couleurs des feuilles, ne prêtant pas attention à ce que mon rêve m'avait fait croire, l'automne était passé ainsi que l'hiver et nous étions en printemps, un beau printemps présageant un été chaleureux mais sûrement désastreux pour les récoltes...je m'inquiétai alors pour ce monde ne tournant plus si bien et me demandai:

"Sont-ce les dieux qui décident des pluies et des vents, souhaitent-ils nous voir dépérir en soufflant le vent sec de l'est et noyer nos récoltes en soufflant celui de l'ouest après des mois de chaleur excessive pour ainsi amener des nuages gras et débordant d'eau de Belegaer."

C'est ainsi que je me questionnai sur le monde, des Âges et des Âges avaient passés et qui pouvait encore revendiquer avoir été là lorsque tout fut fait...ceux-ci sont partis il y a longtemps à l'Ouest sur leurs blanches embarcations portés par le vent et accompagnés par les cygnes...ceux qui refusent encore l'hospitalité de ce qu'on appel Valinor, pour à ce qu'on dit l'amour de la Terre du Milieu, ne connaissent pas les premiers moments du monde. Nous connaissons les chants et regardons les étoiles mais quel homme serai-je si je ne me demandais pas quel pion suis-je sur l'échiquier et quelles sont les forces invisibles qui nous contrôlent...et surtout qui fais bouger les pions en face...si le roi a été occis et son maître châtié...qu'est-ce que ce monde?
Pour un homme je me posais trop de questions je crois, j'ai bien plus que la plupart des humains qui naissent et meurent en Terre du Milieu...
Tout en continuant d'avancer sur le chemin sinueux et pierreux je regardai derrière moi, certain d'avoir entendu une voix...
Une voix murmurer: "Mon fils"...


[HRP]Premier post sur le forum, j'aimerai vos avis si quelqu'un a pris la peine de me lire, simplement pour savoir ce que vous en pensez. Je ne me crois pas capable d'écrire un livre avec un tel personnage mais je me suis senti inspiré et pris énormément de plaisir à écrire ces quelques lignes, ou ce pavé je ne vois pas encore à quoi ça ressemble. S'il y a des erreurs ou des anachronismes par rapport au contexte(cf: chronologie 4ème age et scénario du forum) prévenez-moi. Merci de m'avoir lu. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre du passée - Pv Regard Ambré
» L'ombre du passé prépare l'avenir. - Mackensie
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: L'Arnor-
Sauter vers: