RPG SEIGNEUR DES ANNEAUX - LE JEU DE RÔLE SEIGNEUR DES ANNEAUX N°1 !
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une Cavalière dans les rues d'Edoras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dùnlinde
Cavalière du Rohan


Nombre de messages : 22
Age : 22
Localisation : Edoras
Rôle : Cavalière d'Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 18 ans
- -:

MessageSujet: Une Cavalière dans les rues d'Edoras   Dim 12 Juin 2011 - 21:59

Cela faisait maintenant quelques semaines que Dùnlinde avait été nommée Cavalière. Cette décision avait soulevé beaucoup de controverses au sein de l’Armée Rohirrim et la jeune fille avait plusieurs fois pu entendre des soldats siffler entre leurs dents : « C’est Hogorwen qui sera content » ou « On dirait presque de la provocation ». C’est vrai que lorsqu’elle s’était présentée aux sélections de l’armée du Rohan, Dùnlinde n’avait pas réfléchi au fait que, au vu des évènements récents, son acte pouvait sembler une véritable bravade au pouvoir. Elle allait se présenter en tant que cavalière du Rohan lorsque la misogynie de son monarque était de notoriété publique !

Pourtant, elle avait été prise. Et c’est cela qui importait. Dùnlinde était sortie ce matin-là, toute fière de pouvoir arborer son nouvel uniforme auquel elle avait tant rêvé. Son armure et son épée ruisselaient au soleil, exactement comme les cavaliers qu’elle avait, petite, l’habitude d’admirer de par la fenêtre de sa maison campagnarde. Dùnlinde pensait souvent à son père. A vrai dire, elle regrettait de plus en plus de l’avoir quitté ainsi, de manière aussi brusque ; mais elle ne pouvait croire que c’était là une erreur, pas après avoir réussi à réaliser son plus grand rêve. La jeune Cavalière savourait le bruit de ses bottes sur le pavé de la ville et prenait plaisir à sentir les regards inquisiteurs des passants sur son armure.

Dùnlinde ne faisait partie de l’armée du Rohan que depuis quelques jours et l’intégration s’annonçait déjà difficile. Les jeunes coqs fiers riaient de voir une femme parmi leurs rangs et les plus compréhensifs semblaient encore être les vétérans : certains se montraient même franchement amicaux envers la jeune fille. Des révolutionnaires l’avaient prise en sympathie, plus par son acte d’audace que pour sa personnalité. Mais ses camarades se montraient pour la plupart très sceptiques, même s’ils avaient pu vite constater les capacités de la jeune fille. Dùnlinde avait parfois l’impression qu’ils ne la prendraient au sérieux que si elle accomplissait quelque chose de vraiment impressionnant, quelque chose qui leur clouerait le bec une bonne fois pour toutes. Dans son jeune esprit, la jeune fille rêvait déjà de captures spectaculaires et de batailles risquées.

Les rues d’Edoras étaient différentes d’autrefois. L’agitation semblait la même, en apparence, mais une sorte de menace planait et les habitants semblaient avoir développé une vigilance méfiante envers tout un chacun. Des conflits éclataient souvent, souvent autour de tavernes : des bavarderies politiques dégénérant en bagarre. Dùnlinde connaissait bien les rixes de taverne pour avoir servi dans un de ces établissements pendant près de deux ans : heureusement, cette époque était révolue. était plutôt perplexe quant à la situation politique : la réputation de révolutionnaire de la jeune Cavalière avait déjà fait le tour de l’armée malgré elle et il est vrai qu’Hogorwen ne lui inspirait pas beaucoup de sympathie… Des rumeurs circulaient aussi, sur un certain frère caché de feu Thénéor… Dùnlinde ne savait que penser. Elle regarda au loin les montagnes Blanches.

Elles étaient là, depuis le début, elles avaient sûrement assisté à des évènements légendaires, des batailles et des âges d’or. Dùnlinde s’amusa à les imaginer en spectatrices indolentes, attendant que le rideau rouge se lève et qu’un nouvel acte commence. La vie d’une montagne, ça devait quand même être bien...


Dernière édition par Dùnlinde le Lun 13 Juin 2011 - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim


Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

MessageSujet: Re: Une Cavalière dans les rues d'Edoras   Lun 13 Juin 2011 - 0:21





"Là voici donc la célèbre cavalière du Rohan".

Dunlinde se retourna pour découvrir la silhouette du renommé maitre d'armes d'Edoras Maitre Graham.

L'homme à la barbe noire se mit également à admirer ls montagnes blanches.

La voix brusque du rohirrim s'éleva dans le crépuscule

"Mon fils aussi aimait ce lieu"

Eozar le sergent des gardes royaux mort à Aldburg récemment suite à une attaque fulgurante d'un ennemi inconnu.

La tristesse et l'amertume se lisent dans les mots du maitre d'armes. Mais ses épaules se redressent . Son visage anguleux se tourne vers la jeune femme. Son nez aquilin lui donnait un aspect de rapace.

Il la regarda un bref instant et commenta

"Jeune cavalière, vous n'êtes pas revêtue de l'armure officielle noire du Rohan, vous portez l'armure étincelante de l'ancien temps. Laissez moi vous donner un conseil cette démarche est mal venue, ne montrez pas ainsi vos idées , on pourrait vous nuire.J'ai assisté de loin à votre évaluation il y a quelques semaines,vous êtes douée. Mais surtout je sens que vous êtes fidèle aux valeurs rohirrims. Vous êtes déjà un symbole de l'opposition à Hogorwen.Je veux venger mon fils mais surtout faire rejaillir les anciennes armoiries du Rohan en son honneur il les aimait tant et il est mort pour elles.Soyons liés dans ce but si vous le voulez bien..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dùnlinde
Cavalière du Rohan


Nombre de messages : 22
Age : 22
Localisation : Edoras
Rôle : Cavalière d'Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 18 ans
- -:

MessageSujet: Re: Une Cavalière dans les rues d'Edoras   Lun 13 Juin 2011 - 13:37



Dùnlinde, plongée dans ses pensées, n'avait pas entendu l'homme qui s'était approché d'elle. Se retournant, elle reconnut en sa personne Maître Graham, un maître d'armes très réputé à Edoras à qui elle n'aurait jamais osé adresser la parole. Ses traits étaient durs, mais ses cheveux et sa barbe hirsutes lui donnaient un aspect un peu plus sympathique. Étonnée par le fait que Maître Graham la connaisse de réputation, elle qui n'avait vraiment rien fait en ce sens, la jeune Cavalière resta bouche bée. Il lui parla de son fils. Dùnlinde sentait que c'était à elle de prendre la parole, mais déjà dans les yeux du maître d'armes apparaissait un voile de tristesse et d'amertume qu'elle n'osa troubler. Prenant une inspiration, elle allait commenter le panorama mais fut heureuse d'être interrompue par son interlocuteur qui s'était tourné vers elle et la regardait désormais d'un air grave.

Il commença par une remarque sur son armure qui ne la surprit pas. En réalité, on lui en avait déjà fait la réflexion plusieurs fois sur la journée. Dùnlinde possédait le nouvel uniforme mais avait, grâce à la complicité de quelques-uns, réussi à se procurer l'ancien et tenait à le porter. On faisait d'elle un symbole révolutionnaire ? Eh bien, pourquoi pas... Le Rohan sous Hogorwen ne pouvait être heureux, elle en avait la conviction. Mais Dùnlinde se rendit compte du danger auquel elle s'exposait en portant cette armure lorsque maître Graham le lui fit remarquer. Elle n'était pas la seule, certes, mais la réputation de Dùnlinde dans Edoras avait apparemment fait son chemin : elle ne s'était pas attendue à sortir ainsi de l'anonymat.

Les paroles du Maître surprirent quelque peu Dùnlinde, qui s'attendait à ce qu'il poursuive ses remontrances. Mais voilà que le maître d'armes lui proposait très clairement de l'aider à renverser Hogorwen... Dùnlinde n'avait jamais visé aussi haut. Elle pensait seulement représenter la résistance du peuple, mais n'avait pas prévu qu'elle serait amenée à poser des actes concrets. Elle en avait envie, elle le sentait malgré son jeune âge, et elle savait que l'opposition ne serait pas longue à se construire, que les partisans d'Hogorwen étaient bien moins nombreux que la foule populaire. La jeune Cavalière observa un silence durant quelques minutes puis se tourna vers Graham.

- J'accepte ce que vous me proposez, bien que j'aie peur de ne pas être à la hauteur de la tâche. Je n'ai jamais demandé à être un symbole de l'opposition, or je le suis devenu malgré moi et je n'en suis somme toute pas mécontente. Peut-être était-ce ainsi que cela devait se passer. Quoi qu'il en soit, je ferai tout pour voir reparaître les anciennes armoiries du Rohan. Je me sens maintenant la force de faire entendre la voix du peuple et n'aurai de cesse tant qu'un monarque juste et bon ne sera pas réinstauré sur le trône Rohirrim.

Les pensée de Dùnlinde avait prit un tour étonnant : une exaltation nouvelle s'était emparée de son esprit et tout en elle lui disait qu'elle aurait un rôle, même infime, à jouer dans les évènements qui auraient lieu dans le Rohan. Elle n'en avait presque pas le choix. Sa réputation était faite, maintenant elle devait l'assumer.


Dernière édition par Dùnlinde le Lun 13 Juin 2011 - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim


Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

MessageSujet: Re: Une Cavalière dans les rues d'Edoras   Lun 13 Juin 2011 - 19:20





Maitre Graham resta un instant silencieux, semblant sous peser la réponse de la jeune cavalière.

D'une voix blanche il lui répondit


"Certes, jeune Rohirrim. Hélas, Tu es de fait une épine dans le pied du souverain.Mais soyons intelligent, revêt l'armure sombre, ne nous opposons pas de manière directe contre lui. Voyons nous chaque soir ici même pour partager nos informations"

Et sans attendre une remarque quelconque de la jeune femme, le maître d'armes de la capitale d'Edoras lui tourna le dos. Sa cape bleue gonfla sous l'effet du vent. Dunlinde observe le célèbre rohirrim descebndre la petite colline menant au panorama. Une autre silhouette monte la pente douce, la cavalière du Rohan le reconnait immédiatement cet homme: le capitaine des gardes d'Edoras: Eofir. Les deux guerriers se croisent sans un signe, sans un mot.



Graham tourna lentement la tête vers Dunlinde, et lui fit un signe de tête rapide. Graham laissa Eofir le dépasser . Puis il se tourna vers sa protégée et Il prononça à l'attention de la jeune femme: MEFIANCE. Le capitaine des gardes ne s'en aperçut pas et arriva les yeux furibonds au sommet. Il se posta devant la jeune rohirrim.

Les poings sur les hanches, Eofir de ses yeux grisâtres fixait la jeune guerrière.Il respirait fort. Tout démontrait qu'il s'opposait à la présence d'une femme dans les rangs des cavaliers du Rohan.

Dunlinde sentit que l'officier essayait néanmoins de maitriser sa voix, mais un léger tremblement de sa main indiquait une fureur contenue.

"Cavalier, je vous assigne une mission. Vous êtes chargée de vous porter sur le champ à la porte principale pour épauler le garde royal Rimbold, il vous expliquera les tenants de votre rôle."

Il s'apprêtait à partir lorsque d'un ton âpre il s'écria

"Et par les valars, mettez l'amure officielle, ou je vous mets aux arrêts !!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dùnlinde
Cavalière du Rohan


Nombre de messages : 22
Age : 22
Localisation : Edoras
Rôle : Cavalière d'Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 18 ans
- -:

MessageSujet: Re: Une Cavalière dans les rues d'Edoras   Lun 13 Juin 2011 - 20:18

Dùnlinde avait capté les mots portés du bout des lèvres du maître Graham mais elle n'eut pas besoin d'attendre longtemps pour comprendre pourquoi Eofir n'était pas quelqu'un qui lui souhait forcément du bien. La jeune Cavalière connaissait de vue l'officier et avait déjà plusieurs fois remarqués les regards furibonds qu'il lui adressait parfois. Elle ne fut donc pas trop surprise, lorsqu'il lui adressa la parole, de dénoter une sorte de fureur contenue derrière chacun de ses mots. Dùnlinde remarqua d'ailleurs l'accent qu'il avait mis sur le mot "Cavalier".

Le contenu de ses paroles était pourtant intéressant. La mission dont elle était investie intriguait la jeune Cavalière, d'autant plus qu'elle devrait agir sous les ordres du garde royal Rimbold ! Eofir avait l'air vraiment furibond : il devait donc s'agir d'une tâche importante. Dùnlinde savait que l'officier aurait dû lui inspirer le respect, ne serait-ce que par son rang et ses antécédents. Néanmoins, quand elle le regardait, la jeune Cavalière riait intérieurement de ce faciès pourpre dévisagé par la rage et ne put vraiment prendre au sérieux la menace qu'il proféra, avant de s'éloigner. Néanmoins, Dùnlinde résolut d'aller se changer avant de se rendre à la porte principale. De toute façon, son logement ne se situait pas très loin. Elle lança un signe de main au Maître Graham et prit bien note du rendez-vous quotidien qu'il lui avait proposé. Dùnlinde ne savait trop ce qui allait se passer, en quoi elle serait appelée à jouer un rôle dans les intrigues complexes du Rohan mais elle sentait, comme une ombre planant au-dessus d'elle, la Main du Destin, faisant lentement avancer les pions de son échiquier...

La jeune Cavalière se dépêcha d'atteindre son petit logement, qu'elle avait réussi à obtenir de ne pas partager avec d'autres Rohirrims. Se dépouillant en hâte, elle revêtit non sans une certaine grimace de dégoût le nouvel uniforme instauré par Hogorwen. Elle se promit en son for intérieur de le brûler lorsque ce tyran aurait été renversé. Dùnlinde se demanda une nouvelle fois ce qu'il y avait de si urgent qui requérait sa présence à la porte principale, et surtout pourquoi elle avait été appelée et non pas n'importe quel autre Cavalier. Laçant sa dernière botte, la jeune fille agrippa quelques poignards qu'elle glissa dans ses vêtements, au cas où, et se mit prestement en route vers les portes d'Edoras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Cavalière dans les rues d'Edoras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Cavalière dans les rues d'Edoras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Cavalière dans les rues d'Edoras
» Le canada dit à Martelly : enlever les fatras dans les rues de PAP
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» Missions diplomatiques dans l'eau chaude !
» Dans les rues de Pré-Au-Lard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: *~ Le Rohan ~* :: *~ Edoras ~*-
Sauter vers: