Un retour étrange (LIBRE)

Aller en bas 
Aliena Loëssa
Archer
avatar

Nombre de messages : 6

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 25 ans
- -:

Lun 17 Oct 2011 - 17:32
*Revenir là où la vie vous a frappé de plein fouet est quelque chose de terrible. Pourtant parfois, c'est là que l'histoire commence. Aliena le savait plus que n'importe qui. Elle devait faire face à ce qu'elle était, maintenant qu'elle ne pouvait plus faire autrement. La vie l'avait marqué et elle était devenue une femme farouche et secrète qui ne rêvait que de pouvoir prendre son arc et se battre comme un homme. Mais elle savait que le chemin était encore long. Personne ici ne confierait sa vie dans les mains en apparence frêle d'une jeune femme de 24 ans. Mais que faire d'autre ? Elle ne savait rien faire à part obéir aux ordres et tirer à l'arc. Oh la vie elle l'avait déjà vécut. Elle savait ce qu'était qu'être livré à elle même et ne rêvait pas comme les autres femmes de son âge d'un mari et d'une famille nombreuse et heureuse. Non. Aliéna ne voulait qu'une chose : la vengeance. Mais comment faire ? elle ne savait rien de l'homme qui lui avait volé sa famille. Il y avait 24 ans. Il pouvait être mort. Mais cela ne l'arrêtait pas. Elle savait qu'un jour elle le tiendrait au bout de sa flèche et ce jour là, elle lui enfoncerait lentement l'arme dans le cœur, avec une délectation cruelle. Elle n'avait pas honte de le penser. Elle n'avait pas été élevé dans la dentelle. Elle connaissait la mort et elle savait que celle-ci marchait à ses côtés, en attendant le jour où elle pourrait prendre son dû. Aliéna était prête à mourir et n'avait plus peur de rien, sinon de ce dont on ne doit pas avoir peur. L'amour, les sentiments. Car elle se savait capable du meilleur comme du pire pour ceux qui sauraient trouver une place dans son cœur.

Aliéna devait se rendre pourtant à l'évidence. Elle devait trouver ici une vie "normale" pour pouvoir entrer au service d'une armée qui l'avait autrefois mis à la porte. Elle devait oublier les rancœurs et le passer pour pouvoir vivre comme elle le voulait. Marquée mais déterminée, ce n'était pas dans son caractère de dévier de la route qu'elle c'était tracée.
Alors elle rentrait maintenant.

Les pas de la jeune femme la menèrent ça et là et sans vraiment qu'elle puisse s'en rendre compte, elle se trouva dans une ruelle. Une ruelle assez sombre et pourtant elle n'avait pas peur. Son arc dans le dos et sa dague à la ceinture, elle se savait capable de faire face à toute attaque. Alors d'un pas sûre, elle battait le pavé à la recherche de quelqu'un pour lui indiquer ce qu'elle souhaitait.
La jeune femme voulait savoir qui dirigeait maintenant l'armée de cette ville si Blanche. Elle voulait qu'on lui raconte la vie ici maintenant. Ce n'était rien aux yeux du commun des mortelles, mais pour elle, cela était vitale. Sa nouvelle vie commençait maintenant et elle devait s'y préparer au mieux.

Aliéna marchait tout en regardant autour d'elle. Elle voyait que rien n'avait vraiment changé depuis son départ et pourtant, tout lui semblait différent. Un sentiment étrange la prenait. Elle savait qu'elle était partie enfant et qu'elle revenait femme. Elle avait changé elle aussi. Elle repensait à tout ce qui lui était arrivé. Les rencontres qu'elle avait fait. Les amitiés heureuses puis morte (au sens propre du terme). Les joies, courtes et furtives. Les peines, longues et toujours là. Tout cela lui avait forgé un caractère qu'elle ne pouvait regretter. La vie était ce qu'elle était. Et elle savait qu'elle était ce qu'elle devait être.
Toute perdu à ses pensées, elle ne vit pas qu'une personne se tenait en plein milieu de sa route et elle la percuta de plein fouet. Le choc lui fit faire deux pas en arrière et la ramena à la réalité. Elle secoua doucement la tête histoire de mettre en place ses idées et ses cheveux qui lui étaient tombés devant les yeux. La belle jeune femme se mit alors à sourire. Elle n'avait rien contre cette personne, alors autant être agréable. Puis d'une voix calme elle s'exprima.*

- Veillez m'excusez. Je ne vous avais pas vu. J'espère ne pas vous avoir fait mal.

*Une parfaite jeune femme accomplie. Oui. On aurait pu y croire. C'était sans compter sur son arc et ses flèches pendant à sa ceinture dans leur couire. Et sans voir la broigne qui lui ceinturait le haut du corps. Elle offrait ainsi un étrange spectacle, mélange d'homme et de femme, de civile et de militaire, de bien et de mal, de Bon et de Mauvais.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De retour d'Algerie . [LiBRE]
» Grand retour de Djamila( libre)
» Retour d' Egypte. [ libre ]
» Retour d'Adriana ( libre )
» découverte d'un batiment étrange (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Les Ruelles du Premier Cercle-
Sauter vers: