Dran Danath, un Homme orgueilleux

Aller en bas 
Dran Danath
Caporal de la Garde Royale
Dran Danath

Nombre de messages : 10
Age : 24

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 27 ans
- -:

Dran Danath, un Homme orgueilleux Empty
Dran Danath, un Homme orgueilleux EmptySam 26 Nov 2011 - 13:43
Rapide présentation

Prénom : Dran
Nom : Danath
Alignement: Loyal Bon
Origine : Gondor, et plus précisément Dol Amroth
Lieu de naissance : Petit village près de la cité de Dol Amroth
Age : 27 ans
Métier : Caporal de la Garde du Roi


Animal de compagnie :

Il ne possède pas d’animal de compagnie mis à part peut-être une fouine qui, sans pour autant lui appartenir, lui chaparde parfois de la nourriture chez lui, mais est le propriétaire d’un magnifique frison noir qu’il connait depuis des années et qui l’avait servi depuis autant d’années.


Equipement :

Il porte une tunique blanche qui lui permet ensuite d’enfiler son habituel plastron de cuir et quelques parties recouvertes de maille telles que le bas des jambes et les avant-bras rajouté à cela un mantel de couleur bleue et aux enluminures blanches et dorées avec un cygne et navire pour symbole au niveau du buste. Plus discrètement, et pour prouver son appartenance à l’armée gondorienne, l’arbre de Gondor est gravé sur le chappe de son épée et ce même arbre est représenté une nouvelle fois sur le pommeau de sa main-gauche. Et moins patriotiquement, Dran est équipé de simples bottes de cuir marron, sans aucune stylisation et une cape de couleur bleue mais avec quelques motifs sur le contour de la cape, motifs utilisés habituellement sur les capes noires des soldats de Gondor.


Particularité :

Son tatouage qui lui recouvre une partie de la joue gauche, c’est une sorte de tribal, avec des courbes sinueuses pour former une espèce de soleil très stylisée et symbolique. Il arbore aussi quelques cicatrices au niveau du dos, du buste mais aussi au visage, mais elles sont globalement toutes petites et bien dissimulées.


Description physique:

Pour beaucoup, l’apparence physique est un atout, un outil de travail ou une arme redoutable. D’autres fois, il s’avère que cette apparence soit en fait un poids pour le propriétaire, parfois trop voyant ou alors pas assez pratique. Pour Danath, c’était la première solution, il était un guerrier, et sa corpulence correspondait parfaitement. Il était grand, atteignant peut-être les 1m85, pour un point approchant des 90 kg. Une musculature travaillée, un buste large mais pas trop massif, les épaules larges, il avait la dégaine d’un véritable forgeron, mais se comportait comme un guerrier, une marche droite, une allure fière, presque hautaine. Ses cheveux d'un beau brun sont en fait teints car Dran a toujours aimé se différencier des autres par son physique.

Malgré les dures années passées dans la boue des batailles, ou dans le froid glacial, son visage n’en restait pas moins agréable à regarder. Non pas qu’il était d’une beauté à couper le souffler, mais Dran savait qu’il pouvait plaire s’il le désirait, quoique cela ne l’intéressait guère. Malgré tout, il avait peau assez rude au toucher, radoucie par une fine barbe au niveau de la mâchoire, lui donnant un air débraillé mais séduisant. Sa longue tignasse brune, flottant dans le vent exprimant ses envies de liberté ajoutait encore plus à son charme pour les jeunes femmes des villages reculés. Mais ce qui faisait sûrement toute sa personnalité, c’était ses yeux, des yeux non pas superbes, mais étonnement bleus, presque transparent, donnant à son regard une expression de vide perpétuel et lui donne l’apparence d’un aveugle. Les cernes sous ces mêmes yeux étaient la preuve accablante de la fatigue du jeune homme, même si rien ne le montre, sa faiblesse physique et mentale sont surtout dû à ses longues heures de travail qu’il a du faire pour en arriver là.


Caractère, qualités et défauts:

Dran n’a jamais été un guerrier exceptionnel, il est certain qu’il ne fera jamais partie des légendes pour ses faits d’armes, mais peut-être pour son charisme. En effet, il a toujours été un meneur, celui qui, d’une seule parole pouvait réunir des hommes et les mener au combat, celui qui, d’un simple regard franc et froid pouvait exprimer des ordres clairs, il n’était certes pas un guerrier, mais il était un chef ! Mis à part cela, il était loin d’être quelqu’un de très loquace, il était même plutôt quelqu’un d’assez renfermer. Fen était un homme posé et calme, préférant réfléchir plutôt qu’agir, il estime qu’une bonne préparation vaut toujours une armée entière.

Un autre point important de chez lui, serait qu’il ne fait confiance à quasiment personne, même pas ses frères d’armes. Beaucoup viennent dire que cela remontait à très longtemps, quand Dran n’était encore qu’un jeune guerrier en marche pour sa première bataille… Mais personne n’en savait plus.

Quelqu’un de très sincère, la vérité est, pour lui, quelque chose de primordial. Il fallait être sincère, honorable et neutre. C’était ses trois mots d’ordres, et il les respectait scrupuleusement car il pensait que seule la neutralité pouvait rendre un monde meilleur.


Biographie:

Le jeune Danath flânait dans les rayons d’une bibliothèque de sa demeure à la recherche d’un énième manuscrit qu’il lirait en une journée à peine. Traversant les rangées, il ne trouvait nulle part son bonheur, ayant déjà presque lu tous les livres. Tout y était passé, traité magique, histoire fantastique, récit de grande bataille, même les cartes géographiques avaient été lues par ce jeune esprit vif. Mais aujourd’hui, il voulait quelque chose de nouveau, alors il cherchait.

Fatigué de ne pas trouver son bonheur, il s’adossa au mur, où se trouvait une fresque représentant une bataille, le jeune Danath en fut ébahi. Il ne savait quelle bataille représentait la fresque, ni quand elle eut lieu, mais directement l’enfant fut captivé. Touchant l’œuvre du bout du doigt, il faisait naviguer son doigt d’un chevalier à un autre. Il s’amusa à cela pendant une trentaine de secondes jusqu’à ce qu’il s’arrête sur la tête d’un dragon. La tête était en relief par rapport au reste de l’œuvre alors l’enfant appuya sur la tête par pur réflexe. La tête s’enfonça très facilement alors dans le mur et un pan de la fresque se détacha du reste de l’œuvre comme une porte pour dévoiler un petit livre. Ce livret était d’un rouge vermeille, il était superbement bien conservé, les pages n’étaient presque pas usées, on pourrait croire qu’il venait juste d’être conçu…

Danath prit donc le livre et se dirigea vers une table de la bibliothèque. Juste derrière lui, la porte-fresque se referma dans un grincement terrible ce qui eut pour résultat d'hérisser les poils de l’enfant. Bien installé, le jeune Danath commença sa lecture, éclairé par une bougie quasi éteinte.

« Ce que j’écris maintenant n’est pas une autobiographie, ni un carnet de voyage. Ce que j’écris ne parle pas de ma vie, ni de ma mort. Ce que j’écris n’est ni l’énumération des grandes dates importantes ni la narration d’un splendide combat. Non ce que j’écris, c’est une histoire. Une histoire qui comme une autre est liée à l’Histoire. Ce que j’écris est un lien direct à l’Histoire car j’y ai apporté ma contribution, j’y ai apporté une première pierre sur la fondation, pour que l’Histoire naisse avec l’aide de gens tout comme moi, qui ont créé leur propre histoire… Et plus précisément, si j’écris aujourd’hui, c’est pour faire beaucoup d’autres personnes avant moi, ceux qui avaient écrit pour témoigner de leur époque, et c’est ce que je vais tenter de faire moi-même. Mais avant cela, il me semble logique de parler de moi, ne serait-ce que pour se faire une idée de moi…

Je suis natif de Dol Amroth, dans un de ces petits villages de vétérans de guerre,, lors d’une magnifique nuit de pleine lune qui éclairait les habitations tel un soleil endormi. L’accouchement dura plusieurs heures où ma mère souffrit à s’en évanouir. Finalement je naquis vers la fin de a nuit, mais la lune était encore très visible et je me souviendrais toujours de ce que mon père déclara : « Mon fils, cette nuit, la lune nous a éclairé pour venir à toi, mais finalement, c’est toi qui nous a illuminé pour nous diriger vers toi ». Et tout de suite après, l’on m’a nettoyé et m’a envoyé dormir auprès de ma mère, pâle et faible…

De moi bébé à moi enfant, il n’y a pas une grande différence, ce fut toujours la même histoire, mais je n’étais pas comme les autres enfants, je ne pleurais jamais et je ne crapahutais jamais partout. Moi j’étais de ces enfants qui restaient calme et qui préférait de loin les bras de sa mère que j’arrivais toujours à avoir avec l’un de mes regards suppliant. Donc, mon enfance n’avait rien de bien exceptionnel et de bien particulier sauf peut-être jusqu’à mes six ans. C’est vers cet âge que mon père devait décider de mon orientation, qui ne faisait cependant aucun doute. Depuis la toute première génération des Danath, ils étaient tous des guerriers, reconnus partout dans la cité comme étant une des plus puissantes familles guerrières de l’histoire de Gondor. Alors, même à mon jeune âge, je connaissais déjà mon avenir puisqu’il était tout tracé. Néanmoins moi je ne voyais pas mon avenir ainsi, j’avais toujours aimé l’art, sous toutes ses formes, en particulier, le chant, la musique et la poésie. Je voulais être un artiste car je savais que je pourrais faire de grande chose… Malheureusement, mon père m’obligea et me força à devenir soldat, et dès le lendemain commença mon éducation militaire, d’abord avec mon père qui dura quatre ans, puis je rejoignis un camp militaire pour les jeunes enfants tel que moi. J’étais loin d’être malheureux, non loin de là, j’étais un bon combattant aux armes avec une épée, une lance et même un arc, mais là où j’excellais le plus, c’était en stratégie, à chacun de nos entrainements, j’étais désigné meneur de mon équipe pour mes talents d’orateur et de tacticien. Poste que je préférais de loin à celui de soldat, entrainé pour tuer… Non je trouvais que le poste de chef m’allait bien, prendre des décisions importantes, galvaniser les troupes, c’était quelque qui me plaisait et qui me correspondait parfaitement.

Mon adolescence au camp fut loin d’être pénible, mis à part peut-être les entrainements physique, tout était calme dans mon camp, je passais beaucoup de temps à étudier, je lisais beaucoup des histoires, relatant de grande bataille, je m’amusais à corriger certaines erreurs stratégiques des deux camps et j’essayais de m’imaginer l’issu d’un combat après mes changements tactiques. Mis à part mon entrainement militaire, j’avais aussi droit à des cours de langue, grâce au rang social de mes parents, et j’excellais dans cet art, maitrisant au final la plupart des langues des Terres du Milieu.

Puis j’eus vingt ans. L’âge de la fin de mon éducation, j’étais prêt pour mes premiers combats, et cela ne se fit pas tarder puisque les Gondoriens étaient en pleine crise et dont les escarmouches se faisaient plus nombreuses et étant parfois assez violentes. Et là encore, je me fis encore remarquer non pas pour talents guerriers, mais pour mon charisme et mes génie tactique, et rapidement je suis monté en grade, d’abord sergent, puis je réussi à devenir capitaine. J’étais devenu un héros dans ma famille, le seul à avoir la chance de devenir général aussi jeune. Mais cela ne se produisit pas encore. Et seul le futur me le dira, après encore quelques combats, en tout les cas, j’étais très heureux de ce qui m’arrivait, ce qui n’empêchait pourtant de rester reclus calme. Mais mon accession au poste de général n’arrivera peut-être jamais puisque je refuse à chaque fois d’aller piller les villages ennemis. Non pas que par respect, mais aussi par respect pour mon propre code qui est la neutralité avant tout, je ne combat que d’autres soldats car je le dois, pour protéger mon peuple, mais attaquer des gens sans défense, c’est une preuve du mal, et je n’ai jamais pu me le permettre…

Au moment d’accéder au grade de caporal de la Garde du Roi, j’avais vingt-trois ans, si jeune mais avec de grande responsabilité que je me devais d’assurer, malgré mon peu de sagesse. Pourtant je sentais capable de réussir, je ne savais pas pourquoi, mais je m’en sentais capable, mon instinct peut-être, ou alors une volonté de fer, je ne le savais à l’époque, et aujourd’hui je ne le sais toujours pas… »

Baillant à s’en décrocher la mâchoire le jeune Danath se leva, souffla sur la bougie déjà presque éteinte, il prit le livret et se dirigea dans sa chambre pour continuer à lire, au chaud sous dans son lit.



Les Crédits

Image de mon avatar:

Prise sur ce site puisque je ne connais pas l'auteur... Mais je ne peux pas, car il m'est interdit d'envoyer des liens externes^^



Ma signature:



A part...


Alors voilà, je rajoute cette petite note pour savoir si la fiche est assez bonne pour pouvoir mériter le titre de caporal voire même capitaine? Car en réalité, le titre de Capitaine m'attire beaucoup et je voulais savoir si cela était possible de l'intégrer du premier coup, ou alors caporal s'il est préférable d'attendre, ou même simple soldat...^^

Bref, j'attends vos critiques et vos réponses.

Et sinon, c'est vraiment chiant l'interdiction d'envoyer des liens externes, je me suis cassé le nez à faire du codage alors que je suis nul à ça, pour rien!^^ Bon tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Taorin
Capitaine des Chiens du Désert
Capitaine des Chiens du Désert
Taorin

Nombre de messages : 470
Age : 25
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Haradrim)
- -: 36 ans
- -:

Dran Danath, un Homme orgueilleux Empty
Dran Danath, un Homme orgueilleux EmptySam 26 Nov 2011 - 19:08
Bienvenue sur le forum, Dran !

Bravo pour cette fiche ! Elle est claire, détaillée, bref, un régal Wink Aussi je la valide de suite sans soucis.

Par contre, concernant le rôle de capitaine que tu vises... Je ne dirais pas moi-même oui ou non (je préfère laisser à un bleu ce rôle ^^), mais je vais juste te donner mon avis : il me semble qu'il serait plus sympathique de commencer en tant que caporal ou sergent, ce qui accorde déjà quelques responsabilités, et ce qui permettrait de faire progresser ton personnage, ce qui est nettement plus agréable que de commencer directement à de hauts échelons. Et si jamais tu commence en tant que caporal, je ne doute pas que tu montes rapidement en grade, vu la qualité de ton RP Wink

Après, si le rôle de capitaine te tient vraiment à cœur, je te laisserais en discuter avec un Bleu ou un Orange.

Tao'


500£+850£ pour le maître d'armes
Capitaine des Chiens du Désert et Seigneur (Pirate) d'Umbar.
Dran Danath, un Homme orgueilleux 729043taorinmercenaire
"Memento mori"
Revenir en haut Aller en bas
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Sirion Ibn-Lahad

Nombre de messages : 1608
Age : 28
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud
- -: 35 ans
- -:

Dran Danath, un Homme orgueilleux Empty
Dran Danath, un Homme orgueilleux EmptyDim 27 Nov 2011 - 19:40
J'en ai discuté avec Dran par mp il y a quelques jours. Je te conseille donc à nouveau de commencer à un grade plus bas et réaliser une quête afin d'arriver à une promotion. Selon c'est la meilleure solution Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dran Danath
Caporal de la Garde Royale
Dran Danath

Nombre de messages : 10
Age : 24

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 27 ans
- -:

Dran Danath, un Homme orgueilleux Empty
Dran Danath, un Homme orgueilleux EmptyLun 28 Nov 2011 - 20:54
Justement, j'ai fait une demande pour devenir caporal^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Dran Danath, un Homme orgueilleux Empty
Dran Danath, un Homme orgueilleux Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Communauté - :: Registres :: Créer Vos Personnages-
Sauter vers: