Le Froid, c'est être malade sans blessure à soigner.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Lun 3 Déc 2012 - 14:32
La situation était instable, bien que Dalamyr fut projeté hors du cercle de flamme et qu'il soit blessé, il restait un adversaire à ne pas oublier. Ce que fit Sirion dans l'espoir de tuer Tahar rapidement. L'assassin roula sur le sol et se remit debout bien vite. Il avait lâché ses deux armes, mais déjà deux autres longs poignards apparurent dans ses mains. Il ne partait jamais au combat sans des lames de réservent. Son bras lui faisait horriblement mal, même si la blessure n'était pas des plus grave, il savait qu'il aurait besoin de quelques points de suture. Il resta immobile quelques instants histoire de reprendre des forces, toujours prêt à jaillir pour tuer. Les autres passeurs semblaient l'avoir oublié, tous étaient fixé sur le nain, et son otage.

C'était une occasion à ne pas laisser passer. Il s'avançait vers Sirion par derrière, lorsque Tahar lui ordonna de le désarmé. L'Ombre fut déconcerté par cette ordre, il souhaite tuer son ennemi pas lui enlever ses armes.... Mais il ne répondit rien et acquiesça. Il devait suivre les ordres, point barre. Son éternel sourire de froideur s'était évanouit dans l'air glacial d'Amon Sûl. Il s'approchait encore de Sirion qui n'avait toujours pas bouger depuis la menace du nain concernant Dwilidan.

C'était à son tour de jouer. Dalamyr attaqua Sirion de côté, moitié en traitre, moitié en homme d'honneur. Il le frappa plusieurs fois et leurs lames se rencontrèrent coup sur coup. L'assassin avait bien hésité à demander à son adversaire de déposer les armes, mais ça aurait été une perte de temps. Autant garder son effet de surprise. Les deux étaient blessé au bras. Un partout comme on pourrait dire.

La capuche de Dalamyr tomba lorsqu'il para ce qui dévoila son visage au grand jour des flammes. Un visage sévère et plusieurs cicatrise de ses anciens combats, mais surtout la particularité du Maitre assassin était visible: ses yeux. L'un noir et l'autre bleu. Une anomalie génétique des plus rares.

Rien n'arrêterait Dalamyr dans sa quête d'argent, il allait terminer ce boulot comme tous les autres. Il se considérait comme le meilleur, c'était pas un homme se faisant appelé le Fantôme qui allait le tuer. Ça non!!!

Il entama une botte complexe de son invention et se retrouva face à lui après qu'il l'aille forcé à parer vers l'extérieurs, là il donna un coup de boule qui fit reculer Sirion et qui inonda son visage de sang bien chaud, sans oublier les maux de tête que ce genre d'attaque donnait bien souvent à la victime. Dalamyr ne perdit pas un seul instant et repris l'attaque de son adversaire et décrivit un demi tour sur lui-même, pour l'élan, et donna un coup de pied retourné en plein milieu du sternum de l'arnorien. Il fut projeté en arrière encore sonné du coup de boule.

Croyant en sa victoire inévitable, l'assassin cria:

-Je l'achève?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Ven 14 Déc 2012 - 2:19
La situation était tendue. Cerf, pris en otage, les autres Passeurs restaient immobiles face à ce dilemme. Devaient-ils sacrifier l'un des leurs pour la mission ? L'idée traversa l'esprit d'Ibn-Lahad. Les guerriers de l'Ordre les encerclaient, heureux de leur victoire proche.
Ils en avaient après lui, le Fantôme. Les autres n'importaient pas ? Alors, il n'y avait pas trente-six manières de se sortir de ce mauvais pas. Sirion en était convaincu, c'était la meilleure solution, d'autant qu'elle ne devait pas coûter la vie à trop d'entre eux. Sa main gauche glissa sous cape...

Puis une Ombre frappa.

C'était le Canthui, encore. De nouveau, il l'attaquait mais Sirion, préparant son coup, n'était pas foncièrement concentré pour tuer son ennemi. Non, il avait d'autres plans mais il fallait pourtant s'écarter un tant soit peu de cet assassin. Le Khandéen consentit alors à se voir encaisser des coups des plus rudes. Coup de boule, nez en sang et coup de pied dévastateur en plein thorax. Le Fantôme eut le souffle coupé, tituba en arrière... bien en arrière et posa genou à terre, capitulant de fatigue.

- Je l'achève ? demanda alors le Canthui.

Le Nain ne semblait pas vraiment apprécier les manières de son bras droit . Toutefois, Sirion ne laissa pas Tahar réagir, alors que celui-ci s'écartait légèrement de Cerf. En un éclair, la main gauche que Sirion avait enfoui dans son manteau en ressortit, son arbalète entre les doigts. Deux carreaux chargés. Après tout, les Nains étaient résistants.

TAC ! TAC !

Les deux tirs partirent consécutivement, sans que personne ne puisse rien y faire. Et l'instant d'après, les projectiles de mort se plantèrent dans le torse de l'Edwen, dont l'un en plein coeur et l'autre sous l'aisselle. Tahar réprima un cri mais aucun son ne put sortir de sa bouche. Les yeux rivés sur son tueur.

Comme à son habitude, Sirion ne s'attarda pas sur sa victime. Son plan n'était pas encore tout à fait terminé. Hurlant à Cerf et à Colombe :

- Fuyez ! Cité du Lac ! Fennec et Lièvre !

Les deux compagnons Passeurs devaient écouter les paroles de Puma Sibyllin. Et alors que l'elfe et le guide s'éloignaient dans les bois, à l'abri des poursuivants en direction d'Annùminas, le Fantôme fut mis à genoux de force par le Canthui assassin. Désarmé, Sirion était impuissant. Mis aux fers, l'acier lui glaçait encore davantage les poignets, et le corps.

C'était bien un Rude Hiver.




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Dwilidan
Guide du Royaume d'Arnor
Guide du Royaume d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 269
Age : 22
Localisation : Amon Sûl

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 22 ans
- -:

Dim 23 Déc 2012 - 21:35
La fin était proche, c'était en tout cas ce que sentait Cerf dans ses tripes, dans son coeur. Il n'était rien, rien pour personne, rien pour l'Ordre qui ne voyait en lui qu'une immonde merde sous leurs chaussures qu'ils allaient essuyer et continuer leur voyage comme si de rien n'était, rien pour les Passeurs dont la cause qu'ils défendaient était bien au dessus de la pauvre condition du jeune homme qui ne serait vu que comme un autre sacrifié dans la bataille contre le Mal. Il n'empêche que le résultat restait le même, à moins d'une intervention des Valars il serait mort dans les cinq prochaines minutes.

De son côté, Colombe tentait toujours de faire voler ses traits mortels en direction des combattants qui continuaient pourtant à avancer inlassablement, comme s'ils n'étaient faits de chair et que les traits leur passaient au travers. Et le regard de Dwilidan se porta alors vers Puma qui luttait avec la même hargne que l'animal qu'il se devait d'honorer en tant que Passeur, mais pourtant même ce dernier semblait en grande difficulté et les coups pleuvaient sur lui comme les milles démons du Mordor en même temps.
Mais, alors que Sirion semblait plus submergé que jamais, il fit surgir son arbalète de sous son manteau. Pensant qu'il mettrait à bas son ennemi, le jeune guide étouffa un cri de joie, la présence du nain ennemi à ses côté calmant ce genre d'ardeur de la part du jeune Passeur. Le Canthui quand à lui, assuré la victoire de son homme de main s'était légèrement approché des deux combattants, comme s'il souhaitait lui même achever Sirion.

Et c'est avec un étonnement non feint qu'il pencha ses yeux vitreux sur les deux carreaux qui s'étaient fichés dans son corps, le blessant plus que mortellement étant donné qu'il était déjà mort lorsqu'il toucha le sol. Pas le temps pour le guide de savourer cette victoire, immédiatement l'ordre de fuir lui ayant été intimé par Puma. D'une oreille il put entendre qu'il devait se diriger vers une cité et un lac, quel était cet endroit serait une chose à laquelle réfléchir plus tard, pour le moment tout ce qui comptait était de fuir le plus loin et le plus vite possible.

Les deux Passeurs coururent alors vers la lisière de la forêt, le seul lieu qui les sauverait de l'assaut de l'Ordre. Mais ils ne semblaient pas être suivis, comme si seul Puma intéressait l'Ordre, ce qui était largement possible étant donné sa place importante dans les Passeurs.

D'un dernier regard avant de s'enfoncer dans la forêt, Cerf put apercevoir la masse des agents se refermer autour de celui qui l'avais recruté, et dans un dernier souffle :

"Nous te vengerons Puma, compte sur nous."

Et les deux Passeurs s'enfoncèrent alors dans les bois, échappant à une mort qui aurait pu signer le glas de la liberté dans les Terres du Milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarkandil
Mercenaire Elfe
Mercenaire Elfe
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 26
Localisation : Fondcombe
Rôle : Elfe mercenaire archer

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 1426
- -:

Lun 24 Déc 2012 - 0:21
Le combat prit une tournure inattendue : le redoutable Nain de l'Ordre reçut deux carreaux d'arbalète de Sirion et ne tarda pas à expirer, mais Sirion lui-même était en mauvaise posture et se fit capturer, ayant juste le temps de crier à ses compagnons de s'enfuir. Quoique réticent à abandonner ainsi un Passeur, Tarkandil jeta un dernier regard en arrière et s'élança sur les talons de Cerf jusqu'à la lisière d'une forêt non loin de là. Arrivé sous le couvert des arbres, Colombe se retourna vers le groupe d'ennemis qui s'emparaient de Sirion et tomba à genoux dans la neige. Il attrapa des poignées de neige et se nettoya le visage avec, avant de frotter sa dague par terre et de la ranger toute propre.

Un nouveau voyage commençait, un nouveau périple. Ils devaient se rendre à la Cité du Lac, mais il fallait avant tout savoir où cela se situait. L'Elfe se releva, ramassa son arc et rabattit son capuchon rouge sur sa tête.

"Nous te vengerons Puma, compte sur nous." dit-alors Cerf.

"Et plutôt deux fois qu'une ..." ajouta Colombe en suivant son acolyte dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 26 Déc 2012 - 12:04
Sirion ibn Lahad à, genoux devant son vainqueur. Devant les yeux fatigués du passeur, un masque horrible représentant une sorte de gargouille. Le khandéen entendit la voix etouffée par la parure s'adresser au canthui





"C'est bien lui, j'étais présent dans la mine"

Puma sentit tous les regards se tourner vers lui.

Mais dans son malheur il eut une satisfaction, trois des enfants de Balthazr s'étaient lancés à la poursuite de ses compagnons et il revenaient bredouilles. Pas étonnant Dwilidan était un guide expérimenté et Tarkandil un elfe.

Par pur mépris, la gargouille envoya un coup de poing dans la tempe de Sirion...

L'enfant de Balthazar s'adressa enfin à Dalamyr

"Canthui, L'orchal avait prévu cette situation. Je sais où nous devons emmener le prisonnier, il doit être interrogé. Assomme le . La route est longue"

Tout ceci confirmait à Dalamyr qu'il n'était pas dans les secrets de ses supérieurs, il n'était qu'un appêt pour emprisonner la passeur.......

Sirion juste avant de s'evanouir entendit une denière menace

'Mon maitre sera vengé....Et tu vas souffrir Passeur"

Le voile noir.......


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalamyr
Assassin
Assassin
avatar

Nombre de messages : 378
Localisation : Dim-Bar
Rôle : Maître assassin au sein des Ombres

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du harad
- -: 37 ans
- -:

Dim 30 Déc 2012 - 11:36
Dalamyr vit Tahar s'écrouler. Deux carreaux sortaient de son torse. Il n'eut aucune peine pour ce nain. Juste un énervement, on allait lui reprocher la mort de Tahar. Il est vrais que s'il avait coupé le bras de Sirion au lieu de le tenir en respect ce ne serait pas arriver... Mais c'était arrivé. Il n'y pouvait rien.

Il réagit au quart de tour, et le Fantôme se retrouva à genoux dans une neige piétinée et boueuse. Dalamyr le regardait de toute sa hauteur, rêvant de l'achever. Ce serait une fierté personnelle que de tuer un homme si doué que Sirion. Mais non. Il ne pourrait pas.

Encore l'Orchal. Dalamyr détestait l'organisation pour laquelle il travaillait actuellement. Il s'était habitué à être au sommet de la hiérarchie, de tous savoir et de tous maitrisé. Au début, il avait même cru maitriser une bonne partie de cette organisation, enfin en tous cas de gérer un grand secteur. Pour semer la terreur dans Minas Tirith, on lui avait donné carte blanche... A présent il se rendait compte qu'il n'était qu'un pion... Ça l'énervait, mais il ne pouvait plus vraiment reculer...

Il répondit à l'homme au masque froidement, tentant de cacher sa légère frustration d'être tenu ignorant:

-Bien.

Il n'essaya pas de demander l'endroit ou il allait. Il savait qu'il n'aurait aucune réponse. D'un geste machinal, il frappa Sirion à la tempe et le vit s'écrouler dans la neige. Il allait avoir vraiment froid à son réveil. Le pauvre. Il était dans de sacré drap....

Ils se mirent tous en route sous un vent glacial. D'ici quelques heures il allait sûrement neiger. Dalamyr maudit cet hivers. D'autant plus que apparemment ils allaient voyagé pendant un long moment....

Alors qu'ils se mettaient en route, Dalamyr lança un regard à Marade. Il n'avait pas été tué pendant les combats, au contraire du Borne qui s'était fait abattre dés le début. Son ami le regardait avec incompréhension. Il ne comprenait pas tous, et se demandait dans quoi son maître s'était embarqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» /!\ Break Out /!\ - Le froid, c'est pire que la douleur, c'est être malade sans blessure à soigner | GIBBS ?
» Elèves sans frontières, malades sans frontières
» Monture sang-froid et homme lézard
» Un peu froid pour une baignade, et alors??[Libreeeeuhh]
» Sans famille, seul au monde, on tremble dans le froid ? ( terminé )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: L'Arnor :: Amon Sûl-
Sauter vers: