Premiers pas en terre civilisée [Libre; Amrod, Calion]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Adaes Thiemond
Baron d'Isle-Grise
Baron d'Isle-Grise
avatar

Nombre de messages : 106
Rôle : Baron d'Isle-Grise

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 52 ans
- -:

Dim 5 Mai 2013 - 15:22
Tandis que le combat était serré l'imbécillité du troll n'était plus à prouver, coup à coup il éliminer ses hommes, jusqu'à se retrouver nez à nez avec les deux hommes, sans le moindre soutiens restant. Le combat qui s'en suivit fut intense mais néanmoins glorieux, les deux hommes tinrent tête à coup d'esquives et d'assaut rapide au gigantesque monticule des cavernes. Le coup final arriva lorsque la créature les sépara et se fit distraite par un coup contre le maître d'arme.

S'en suivit une attaque du Lossoth sur les jambes de la choses, laissant le temps au vieil homme de rétorquer avec une attaque violente à son tour, à genoux le troll ne semblait plus si grand. Il tenta de continuer à faire face mais malheureusement pour ses adversaires étaient suffisamment habile et coup par coup le troll était de plus en plus blessé, jusqu'à ce que finalement le coup final arriva et que l'immondice de la caverne s'écroule pour de bon au milieu des peau vertes massacrés au préalable.


« Enfin à terre... Sale bête ! »

Donnant un petit coup de pied légèrement inutile dans le troll le vétéran rengaina Thie et se tourna vers le chasseur toujours accroché, tout près du feu celui-ci semblait légèrement touché par la chaleur proche de lui. Le feu gagna la corde retenant le chasseur qui n'eut aucune réaction, le maître d'arme et le Lossoth se lancèrent donc à la rescousse de leur compagnon de fortune. Éteignant le feu et délivrant le chasseur du nord avec empressement ils purent ensuite enfin se reposer.

S'asseyant sur le sol en tombant un peu le vieux soldat poussa un bruit de soulagement, heureux de voir enfin ce combat terminer. Le chasseur se reveilla finalement et prit un ton assez décontracté, demandant si le troll était mort. Il les félicita ensuite, regrettant de ne pas avoir participé.


« Merci, mais à l'avenir évite de nous conduire jusque dans la demeure d'un troll, c'est toujours mieux quand l'on peut éviter d'être écraser par cette gigantesque masse vingt fois par minutes. »

Rigolant un peu le maître d'arme se redressa et s'étira un peu. Si il était vrai qu'il avait eu peur à plusieurs reprises cela ne changeait rien au fait qu'un bon combat rappelant les temps passés avait tout de même du bon, si l'amour pour la vie était là le maître d'arme appréciait malgré tout un bon vieux combat à mort contre de tels engeances, un beau geste et une poussée d'adrénaline rien de tel. Le second homme d'Arnor donna à son tour son nom, il s'appelait Aldaril. Le vieil homme répondit ensuite à ses présentations.

« Pour ma part c'est Adaes. »

Le chasseur eu ensuite son attention attiré par autre chose : plus loin dans cette grande salle un coffre trôner sur un monticule de roche. Les trois hommes arrivèrent au tour de celui-ci se le prisonnier libéré ouvrit cet objet. Dedans il n'y avait que peu de choses réellement intéressantes, principalement des babioles. Le chasseur donna à ses deux sauveurs les objets les plus intéressant. Le Lossoth obtint une gourde revigorante, et le maitre d'arme lui de quoi aiguiser sa vieil lame. Souriant lorsqu'il prit la récompense il jeta un rapide coup d'oeil à son arme.

« Ma lame... Thie est une vieille épée de ma famille, elle représente depuis plusieurs génération plus un symbole qu'une arme mais il est peut être temps que cette épée se relève de son épopée de décoration. Elle a ornée la demeure familiale longtemps. Merci. »

Le maître d'arme était quelque peu nostalgique en repensant au passé le famille Thiemond. Le groupe d'homme prit ensuite la direction de la sortie, si le maitre d'arme n'avait pas put voir se qu'il souhaitait voir il avait malgré tout vu beaucoup, et vécu une sacré aventure. A la sortie de la grotte il prit la parole.

« Dites-moi, où souhaitez-vous aller après ? Si vous le voulez toujours Njall je peux vous guider jusqu'à Annùminas, la capitale du royaume du nord ? »

Le maître d'arme marchait nonchalamment, il lui tardait de retrouver le confort de sa boutique. La main sur le pommeau de son arme il se passa quelques secondes après sa question avant qu'il ne tâte sa bourse, touchant sa récompense il savait désormais qu'il allait rendre à Thie son éclat d’antan. Le Maître d'Arme finit par reprendre la route d'Annùminas, il repensait déjà à son lit douillet et au feu de sa demeure, même si il avait apprécié cette aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Njall l'Indomptable
Garde Personnel de Poppea d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : Arnor
Rôle : Pélerin

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 26 ans
- -:

Mer 8 Mai 2013 - 15:31
    La lame se retira vivement de la chair du Lossoth, lui arrachant un gémissement, tandis que tous les muscles de son corps se contractaient, réagissant à la douleur et à la fatigue. Les yeux larmoyants, il se reprit néanmoins. La lame avait été habilement plantée par la créature entre les pièces de son armure et avait lacérée le cuir de son plastron, trahissant une protection faible dans son dos. Mais le troll approchait et il n'était guère l'heure de songer à quelques rajouts pour son armure. Il écouta Adaes qui semblait étrangement calme, l'expérience parlait certainement. Mais l'horrible créature qui avançait vers eux semblait inarrêtable et elle fendit bientôt l'air de sa masse. Se sentant brusquement jeté sur le côté, Njall vit l'arme de la brute s'écraser tout prêt, comprenant par la suite qu'Adaes l'avait habilement sauvé en l'aidant à esquiver la masse, le Lossoth étant encore légèrement sonné à cause de la perte de sang. L'adrénaline lui fit reprendre ses esprits rapidement et il bondit sur ses deux pattes, toussant à cause de la poussière. Il cherchait son chien du coin de l'oeil, soudainement inquiet. Le sifflant, l'animal lui répondit d'un jappement, terré derrière une roche, visiblement effrayé par le troll. Tant mieux, Njall n'insista pas et se reconcentra sur le combat. Il risquait sa vie, et il le réalisait certainement tout juste, maintenant qu'il sentait son sang couler le long de son dos.

    Quelques uns des gobelins furetaient vers Njall tandis qu'il observait avec inquiétude le troll tenter maladroitement d'en découdre avec Adaes. Ramassant un cimeterre sur le cadavre encore chaud d'une des créatures malfaisantes, il s'élança vers le troll, se frayant sans peine un chemin en tranchant à qui le voulait quelques membres. Sa douleur, mêlée à l'adrénaline et le stress lui conférait une furie passagère qu'il exploitait sans mal. Il était impatient d'en découdre à l'aube de ce combat, maintenant qu'il approchait son crépuscule, il ne désirait que sa fin et profitait de ce dernier élan d'énergie pour raccourcir l'attente.
    Le troll semblait fatiguer, et son odeur nauséabonde semblait être amplifiée par les litres de sueur qui rendaient son aspect encore plus répugnant. Ils tenaient le bon bout.

    Adaes prit un coup de pleins fouet, qui l'envoya provisoirement au tapis. Njall profita de son agilité et de sa petite taille pour filer entre les jambes de l'immondice, lui entaillant avec hargne les cuisses, qui répendirent un sang sale et visqueux sur le sol. Adaes put ainsi revenir dans la course et la bête fut bientôt à leur merci, incapable de les toucher. Entaillée à de multiples endroits, ses plaies déversaient un liquide poisseux, un sang corrompu et immonde, auquel Njall se garda bien d'entrer avec. Le troll ne tarda pas à s'effondrer, rendant l'âme dans son propre sang, et ils purent rejoindre le chasseur et le libérer. Aldaril était son nom, et il était décidément bien joyeux. Ils remarquèrent alors un coffre dans la grotte, certainement le butin du troll. Ils s'en approchèrent, et Njall récupéra sa masse au passage, la rangeant son dos tandis que son chien revenait à lui en geignant, reniflant avec méfiance les corps puants qui emplissaient la grotte.

    Prenant le gourde que lui tendait Aldaril, il écouta avec attention son explication. Fasciné par l'objet, il la rangea soigneusement dans sa besace.


    - Merci, Aldaril. Je penserais à toi et à ce sombre lieu à chaque fois que j'userais de cette gourde. Espérons que je n'en ai pas besoin avant longtemps... dit-il en souriant et ignorant la question du chasseur, de peur de passer pour un ignare. La communauté ? Qu'était-ce donc que cela ? Il enquêterait dessus à sa prochaine escale.

    Décidément, la curiosité de Njall était de plus en plus vive quant à ces gens du Sud. Son voyage promettait en apprentissages.

    Ils gagnèrent la sortie et Njall porta son chien, l'aidant à se hisser à l'extérieur avant de lui-même sortir du trou par où ils étaient entrés. Le temps s'était dégagé entre temps, mais la plaie du Lossoth commençait à le lanciner sérieusement. Adaes s'adressa alors à lui et il hocha doucement la tête.

    - Oui, ce serait avec joie que je voyagerais avec vous. Cette fameuse capitale me semble la destination la plus intéressante et la plus proche. Je pourrais m'y ravitailler en vivres et faire de nouvelles connaissances... Et puis, je me sentirais plus en sécurité sur les routes avec un guerrier tel que vous, aussi vieux fut-il, s'exclama-t-il en riant.

    Avant de partir, ils regagnèrent le campement d'Aldaril et Njall rassembla les quelques affaires qu'il avait éparpillé. Remettant sa cape et ses revers de fourrures, il rangea également sa masse et récupéra son carquois. S'assurant que son chien n'était pas blessé, il s'occupa de sa plaie avec l'aide d'Adaes et s'occupa également des plaies de ce dernier, utilisant ses dernières herbes. Il était désormais à court de tout. Aldaril leur donna un peu de viande pour le reste de la route, et leur montra une source où se ravitailler. Ils pouvaient ainsi partir serein, sur les routes d'Arnor, ignorant que dans la capitale, l'agitation régnait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Premiers pas en terre civilisée [Libre; Amrod, Calion]
» Espion des Nuits~Terre~Mâle [Libre]
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Mistè ti nèg: 3 lanmo sispèk nan Laboule
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: L'Arnor-
Sauter vers: