En route vers Dale!

Aller en bas 
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2982
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Ven 22 Mar 2013 - 1:16

Au travers de Rohan, par les marais et les prés où croît l'herbe longue,
Le Vent d'Ouest se promène et parcourt les murs.
« Quelles nouvelles de l'Ouest m'apportes-tu ce soir, ô Vent vagabond ?
As-tu vu Boromir le Grand à la lumière de la lune ou des étoiles ? »
« Je l'ai vu chevaucher par-dessus sept rivières, par-dessus les eaux vastes et grises,
Je l'ai vu marcher dans les terres désertes, jusqu'à ce qu'il disparût
Dans les ombres du Nord. Je ne le vis plus alors.
Le vent du Nord a pu entendre le cor du fils de Denethor. »
« Ô Boromir ! Des hauts murs à l'Ouest, je regardai au loin,
Mais tu ne vins pas des terres désertes où nuls hommes ne sont. »
-Aragorn, la Communauté de l'Anneau



La troupe qui partit d'Aldburg était impressionnante. Pour le premier jour du voyage, les chevaliers du Cor Brisé avaient revêtu leurs plus belles tuniques, armures brillantes. La richesse des couleurs de leurs bannières, boucliers et carapaçons se distinguait dans le paysage hivernal, et parmi les tenues modestes du peuple Rohirrim. Ils étaient une dizaine, accompagnés de leurs écuyers, ainsi que de quelques autres compagnons, dont les hommes d'Esgaroth de la compagnie d'Erco Skaline.

Le lendemain ils abandonnèrent néanmoins leurs tenues représentatives, les remplaçant par des vêtements de voyage plus pratiques. Les chevaliers étaient enthousiastes et de bonne humeur. Malgré la victoire des défenseurs d'Aldburg, la forteresse ancestrale d'Eomer était actuellement un endroit triste, portant les cicatrices de la bataille récente. Beaucoup de Rohirrims avaient péri sous les murailles de la cité, et près de la moitié des chevaliers d'Eradan tombèrent lors de la charge contre les troupes d'élite du roi Hogorwen. La perspective d'un tournoi et de la découverte d'une cité légendaire réjouissait ceux qui avaient décidé d'entreprendre ce voyage. L'opportunité de tester leurs talents contre d'autres chevaliers étaient la bienvenue, et le tournoi offrait des perspectives de gloire et de richesse. Après tout, en rejoignant les rangs des Chevaliers du Cor Brisé, les nobles Gondoriens et Rohirrims avaient renoncé aux revenus assurés par le service auprès d'un seigneur ou du royaume.

Les premières journées de voyage furent calmes; les chevaliers discutaient entre eux, mais les autres membres de l'expédition se tenaient à part. Ils longèrent l'Anduin, le fleuve puissant résistant encore à l'hiver, mais presque impossible à naviguer, des morceaux énormes de glace étant portés par le courant. Peu à peu, les liens entre les voyageurs se renforcèrent, l'ennui d'un long voyage étant favorable aux conversations.

Un soir, ils s'arrêtèrent aux frontières de Vertbois-le-Grand, jadis nommé la Forêt Noire. La Vieille Route commençait là, la même qui fut empruntée par la compagnie de Thorin Ecu-de-Chêne. A présent, la forêt était débarrassée de l'influence du Nécromancien, et la route était empruntée par des nombreux voyageurs et marchands. Cependant, les arbres anciens demeuraient menaçants...c'était une forêt sauvage, différente de la belle Lorien.

Ils avaient établi un campement parmi les premiers arbres, profitant du sol relativement sec de la forêt, et de l'abondance de branches mortes pour faire du feu. Les chevaliers étaient bavards ce soir, partageant une outre de vin, et attendant que l'agneau, acheté le matin même chez les béornides, finisse de cuire.

-...c'est un fait bien connu qu'aucun peuple ne maîtrise l'art de la joute équestre aussi bien que les Gondoriens! Les étalons de Dol Amroth sont les meilleurs destriers de la Terre du Milieu, après tout. Je vous dis, les amis, les chevaliers de Dale n'auront aucune chance. Et si ce qu'on dit de leurs richesses est vrai, les vainqueurs du tournoi vont sans doute remporter une belle somme.

-Hah, les femmes de Dale m'intéressent plus que leurs richesses! J'espère qu'elles ne sont pas barbues comme celles de leurs voisins nains...si je désirais porter les couleurs d'une personne poilue, je serais resté à Lossarnach!

Les rires des chevaliers et des écuyers retentirent dans l'air. Un autre noble, plus âgé que ses compagnons, se releva pour retourner l'agneau sur la broche provisoire, et dit, sans s'adresser à quelqu'un en particulier:

-Il parait que personne ne fabrique des meilleurs armures que les nains du Mont Solitaire...J'ai vu l'acier que portaient les guerriers de Hadhod Croix-de-Fer, le seigneur de la Moria, à Aldburg. Un d'eux reçut un coup de masse d'armes en pleine poitrine, et son armure resta presque intacte...je me demande s'ils savent forger des plastrons pour humains aussi. Avec le prix du tournoi, je pourrais peut-être m'en offrir un...



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Ven 22 Mar 2013 - 15:07
Spoiler:
 

Il n'était plus que quatre, dont un de gravement blessé. C'était Efelrûth qui avait prit un sévère coup de sabre dans l'estomac. Il pouvait encore à peiner monter à cheval et son tint pâle ne présageait rien de bon, mais il gardait un sourire quelque peu morbide quand-même. Ses compagnons, Erelion, Rhor et Galarïn, ne pouvaient qu'être impressionné par la volonté de leur ami qui insista pour partir avec les autres chevaliers. Fierté et force avant toute chose. Bien que restant à la traine, ils réussirent à tenir le bon rythme imposé par les Chevaliers du Cor Brisé.

Jicla rejoint le groupe un jour après le départ, elle avait voyagé une partie avec les blessés, jusqu'à qu'elle apprenne que l'un d'Esgaroth était grièvement blessé. Elle les avait donc rejoinds et s'occupait du pauvre Efelrûh. Elle avait beau être plutôt axée sur la politique, elle avait apprit à soigner les blessures les plus simple.... Malheureusement celle du chevalier de la Flèche Noir était tous sauf simple.... Mais il refusait d'aller voir un medecin disant que cela allait passer...

Erelion guidait le petit groupe étant le plus vieux, et le plus expérimenté. Son frère Rhor souriait bêtement dés que son regard s'éloignait de Efelrûh. Mais au moment ou ses yeux se posaient sur le blessé, son sourire perdait tous son éclat et ressemblait à un fils qui regard son père mourir. Rhor avait beaucoup de peine à accepter la mort, et pourtant il en avait vu des compagnons mourir, mais il ne s'y était jamais fait. Son ainé lui avait déjà parlé et une enième fois il lui lança sur un ton demi-autoritaire demi-fraternel comme pour le protégé:

-Rhor... Va donc chercher de l'eau vers un des chariot, on en a plus. Allez va.


Alors qu'il s'éloignait au trot, Erelion regarda leur ami agonisant avec pitié. C'était horrible de voir ça et ne pas savoir quoi faire. Il murmura dans sa barbe naissante:

-Putain... Foutu Ordre!!! J'espère qu'Erco va tous les détruire!!!

Portant sont regard vers les nuages comme si c'était là que leur Capitaine et Comte était allé. Il ajouta tristement:

-Si seulement tu nous avais laissé venir avec toi!

***

Les jours passèrent et l'état moral du petit groupe, toujours un peu à l'écart, ne faisait que dégringoler allant de paire avec le taux de survie de Efelrûh. Il allait mourir, c'était un fait!!! Personne ne le disait à haute voix, mais tous le savaient, même le concerné. La plaie ne voulait pas se cicatriser et le sang coulait toujours, moins qu'à leur départ, mais toujours suffisamment pour qu'à un moment ou à un autre il s'écroule sans vie. Les trois autres Chevaliers se relayaient pour être à ses côtés pour aider et soutenir Jicla qui ne dormait presque pas du coup. Ainsi Efelrûh n'était jamais seul.
Galarïn le plus jeune essayait de penser à autre chose et parlait depuis quelques minutes avec Rhor de ce qui les attendait là-bas. Un grand tournoi à ce qu'ils avaient entendu parler. Les deux encore jeune et fougueux se réjouissaient de faire leur preuve!!! Surtout quand ils étaient entouré de vrais dur à cuir, en battre ne serait-ce que un serait une telle fierté...

Erelion plus vieux, et plus assagit, ne comptait peut-être même ne pas participer à ce dit tournoi. L'envie ne lui manquait pas, mais en tant que suppléant d'Erco, il allait devoir rejoindre Esgaroth pour y ramener Jicla et aussi gérer les affaires militaires de la ville. Il y avait apparemment une milice depuis peu, mais sans commandant. C'était n'importe quoi à son sens.

***

Un soir ou tous s'étaient arrêté et avait monté un grand campement. Ils partagèrent tous un peu de vin. L'agneau cuisait et laissait s'envoler une bonne odeur de viande encore saignante. Ce fumet se mélangeait avec celui des arbres. Rhor et Galarïn s'étaient mêlés pour la première fois avec les autres chevaliers laissant Jicla et Erelion s'occupent de Efelrûh.

Un homme semblait peut convaincu des capacités des chevaliers de Dale. Les deux jeunes purent s'exclamer en coeur porté par l'alcool. D'abord Rhor:

-Faites attention avant de porter un jugement, je viens de Dale et les quelques chevaliers qui y résident se valent tous autant qu'ils sont. Mon ami Galarïn vous le prouveront sans la moindre hésitation le moment venu.

Euphorique, son ami se leva et ajouta alors qu'il perdait un peu l'équilibre:

-En tous cas, les femmes n'y sont pas barbues!!! je vous le promets mes amis... Il y en aura des femmes à séduire.... Tenez moi il y en a bien cinq qui...

Le voilà lancer dans un discours sur les cinq filles de joie que l'attendaient à Dale et Esgaroth. De quoi faire envie à tous ces hommes d'honneur...
La vie de voyage avait marqué Rhor et Galarïn, mais surtout ce dernier qui avait toujours aimé les relations interdites. Partir sans savoir quand revenir avait été un challenge pour ce jeune chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy
Voyageuse
Voyageuse
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Aude

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 28 ans
- -:

Mar 26 Mar 2013 - 21:32

Synnon avait voyagé depuis fort longtemps quand il décida de passer par son village natal. Il y rendit visite à ses parents, chose qu’il faisait aussi souvent qu’il le pouvait, afin de rassurer ses parents, quand il passait dans la région. Ses parents l’accueilli les bras ouverts et refusèrent de le laisser partir sans manger et dormir une nuit à la maison. Synnon ayant expressément rien prévu pour la suite, accepta au plus grand plaisir de sa mère. Depuis que Synnon a quitté le foyer familiale, la maison été tout le temps calme, s’enticha sa mère de rappeler à plusieurs reprise. Son père quand à lui, n’avait toujours pas accepté le choix de vie de son fils. Cependant il ne manqua pas de démontrer sa joie de le revoir également.

C’est au cours du repas, que la mère de Synnon parla du tournoi dont tout le monde parla dans le village. Le fameux tournoi qui est organisé chaque année pour la fête du dragon.

« J’espère qu’il le touchera son Dragon cette année » s’écria sa mère.

Synnon se tourna vers sa mère et la scruta d’un air interrogatif. A la vue de son visage, Adrea, sa mère, lui expliqua qu’il manquerait plus que ça qu’ils soient victimes d’un malédiction, ils en avaient assez avec cette hiver qui passa très doucement cette année.

Synnon regarda son père et sa mère à tour de rôle et annonça qu’il désirait se joindre au tournoi étant donné qu’il était là. Son père le dévisagea puis se tourna vers la cheminée et s’alluma une pipe sans dire un mot. Il n’aimait pas savoir son fils se battre, même si cette fois-ci il ne devrait pas être en danger, cela lui rappelle sans cesse la façon dont il a perdu sa jambe. Sa mère quand à elle, était content de la décision de son fils mais lui demande de bien vouloir lui accordé la faveur de dormir à la maison cette nuit là.

Le soir, ils dégustèrent un excellent repas qu’Adrea avait l’habitude de faire quand Synnon venait. Un délicieux ragout de lapins, fraîchement tuer par Onigob, accompagné de superbes pommes de terre cultiver par amour. A la fin de celui-ci, ils se placèrent tous devant la cheminée, de la même façon qu’ils le faisaient quand Synnon était petit, et admirèrent la danse qu’établissaient les flammes sur les bûches rougeâtres. Après plusieurs heures ils décidèrent tous d’aller se coucher.

Le lendemain matin, immédiatement après le petit déjeuner, le père de Synnon disparu de la maison. Malgré toute attente, Onigob, le père de Synnon, sella le cheval de son fils, l’aida à monter et lui souhaita bonne chance.

Ainsi Synnon parti en prenant la route den direction de Dale. Il ne se retourna à aucun moment car il trouve l’au revoir toujours triste et préfère donc garder le visage souriant et plein de vie à celui de triste et emplie d’inquiétude.
Sur le chemin, en direction de Dale, il croisa plusieurs personnes et tous avais le même sujet de discussion !

Le tournois de la fête du dragon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Ven 5 Avr 2013 - 20:42

Un nouveau crachat atterrit sur le sol devant le jeune homme. Du haut de son hongre, l'écuyer d'Eradan pestait en silence. Comment avait-il pu partir sans lui ? Pas qu'Haleth lui aurait été indispensable mais ce dernier avait vite compris que le périple qu'allait accomplir son maître était autrement plus exaltant qu'un vulgaire tournoi de joutes.
Au lieu de ça, Eradan lui avait ordonné de suivre le reste de leur compagnie et de servir de premier écuyer, c'est-à-dire 'chef des écuyers'. D'un côté, Haleth ne s'était pas plaint. Il pouvait manger une ration plus importante aux repas et il se sentait toujours un peu plus proche des autres chevaliers.

En outre, il était dispensé de servir un chevalier comme à l'habitude. Ce voyage serait donc plus reposant qu'à l'accoutumée. Haleth se sentait grandir, un peu trop même. Dans ses songes, il se voyait déjà être un guerrier de légende terrassant des orques par dizaines et acclamé par des villes entières.

Dans ses songes, il était un héros.

Arrivés près de Vertbois-le-Grand, le groupe décida d'établir leur campement pour la nuit. Les chevaliers du Cor Brisé s'étaient réunis autour d'un feu où le fumet de la viande en train de cuire aurait rendu l'appétit à un mourant.
Entendant les guerriers discuter, Haleth décida d'y prendre part.

- Et Eradan ? Vous ne vous demandez pas où il est parti avec dix des nôtres ?
- T'embête donc pas avec ça, gamin. Tu le reverras ton maître...
lui lança l'un des chevaliers, avant que les autres ne ricanent.
- Il te donnera peut-être même un os si tu fais bien ton travail, continua un autre sans même regarder Haleth dans les yeux.

Les éclats de rire reprirent de plus belle. Haleth serra les poings.

- Vous n'avez pas à me parler comme ça... "chevaliers".

Mais les quelques hommes auxquels s'adressait le jeune homme continuèrent à ricaner. Pour eux, il n'était qu'un enfant.
Haleth vit volte-face et disparut du campement.

Après une longue marche, il s'approcha d'un grand arbre. Avec aisance, il commença l'ascension et sans difficulté, il parvînt rapidement à la cime. Depuis son point de mire, il pouvait voir la fumée s'échappant de leur campement. Quelques rires parvenaient même aux oreilles du garçon. Bien qu'extirpé de son ancienne condition de jeune fermier, il ne put s'empêcher de repenser à ses parents, ses frères et leur ferme. Le Rude Hiver ne devait pas faciliter les travaux dans leurs champs. En cet instant, Haleth se sentait seul. Seul sur son arbre, face à la lune. Une brise glaciale le fit redescendre de quelques branches pour que les arbres proches le protègent davantage.

Il voyait la vie d'écuyer bien autrement. Quelque chose de plus... enfin différente.

Dans la vraie vie, il n'était qu'un garçon.




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2982
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Jeu 25 Avr 2013 - 2:17
Les Chevaliers du Cor Brisé accueillirent volontiers leurs compagnons d'Esgaroth autour du feu. La blessure grave d'un des leurs les avait empêché jusqu'à là de participer aux discussions vives et souvent joyeuses des Gondoriens; ces derniers respectaient cette intimité.

Un des chevaliers répondit à Rhor avec un sourire amical:

-Je vous ai vu charger à Aldburg, et vous ne manquez cependant pas de courage, chevaliers d'Esgaroth. Si tous les participants du tournoi combattent comme vous, l'affaire s'annonce intéressante; je romprai volontiers les lances avec vous et votre compagnon lorsque nous arriverons. Bien qu'une journée de repos une fois arrivés sur place avant de remonter en selle ne nous ferait aucun mal.

Ses frères d'armes, quant à eux, écoutaient avidement le discours, sans doute un peu exagéré, de Galarin. Un d'eux, celui qui s'était moqué des femmes naines, remonta ses genoux, se sentant apparemment mal à l'aise dans sa position actuelle, puis dit:

-Tu devras me présenter à toutes ces demoiselles, une fois arrivés à Dale!


***

La tentative d'Haleth de prendre part à la conversation fut un fiasco. Pourtant les moqueries des chevaliers n'étaient rien de bien grave. Le fait qu'il était l'écuyer d'Eradan et chef des écuyers le protégeait en quelque sorte. Un autre jeune garçon aurait sans doute reçu une claque s'il avait était aussi insolent et irrespectueux.

Le bruit des pas légers sur les feuilles mortes attira l'attention de l'écuyer. Un homme se trouvait aux pieds de l'arbre; le garçon reconnut Felian, un des chevaliers. Le guerrier était svelte, son visage beau et noble, souvent souriant, couronné de longs cheveux bouclés. Certains l'avaient déjà confondu avec un elfe.



-J'ai du mal à comprendre pourquoi tu t'assieds loin du feu, sur un arbre peu confortable, après une journée passée en selle. Soit t'as des ancêtres parmi les écureuils, soit la compagnie des autres écuyers et chevaliers te déplaît.

L'homme but une gorgée dans l'outre de vin, puis rajouta:

-Ton seigneur, Eradan, est un homme sage. Il prouve sa valeur par les actes, pas par les mots. C'est pour ça qu'on le respecte tant. Tu as de la chance, Haleth. Peu des chevaliers assemblés ici ont eu la chance d'avoir un maitre aussi noble et courageux lorsqu'ils étaient écuyers. Et en plus tu es chef des écuyers dans une expédition vers le Rhôvanion, à ton âge. Tu ne te rends pas compte de la chance que tu as. A Dale, tu ne manqueras pas d'occasions de prouver ce que tu vaux. En attendant, fais honneur à ton seigneur, et respectes les chevaliers, comme il se doit. Une longued cavalcade nous attend demain, je te conseille de profiter du feu et te reposer.

Il lança l'outre de vin dans la direction du jeune écuyer, puis s'en alla, sifflotant.

***

Ils partirent tôt le lendemain; il leur fallait atteindre Dale le plus vite possible si Efelrûth souhaitait vivre. Le voyage à travers Vertbois le Grand se déroula sans soucis; la Vieille Route était bien entretenue, et les arbres empêchaient la neige de recouvrir le chemin.

Ils rencontrèrent un voyageur solitaire sur le chemin. N'ayant aucune raison de se méfier, leur groupe comptant plus de vingt guerriers, ils l'accueillirent dans leur compagnie. Après tout, il se dirigeait lui aussi vers le tournoi. Trevor, un jeune chevalier enthousiaste, demanda à Synnon s'il avait déjà vu Dale, et dans quel genre de combat il se spécialisait.

***

Ils arrivèrent à Dale quelques jours plus tard. La ville était magnifique dans les rayons du soleil au zénith, le Mont Solitaire se dressant au loin, plus impressionnant encore que le Mindolluin. Les voyageurs rencontrèrent des gardes armés aux portes de la cité. Il s'agissait des hallebardiers de Dale, une formation d'élite. Ils étaient une dizaine, et les chevaliers furent surpris de découvrir que leur officier était un nain.

Ce dernier s'approcha des voyageurs, en leur barrant la route, et dit, d'une voix grave:

-Salutations, voyageurs, et bienvenue à Dale! Qui êtes vous, et que cherchez vous dans la Cité de Bard?



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Ven 26 Avr 2013 - 14:11
Spoiler:
 

La route fut reprise dés le lendemain. Rhor et Galarïn sentaient leur tempe tapé après tous le vins qu'ils avaient bu. Ils regrettaient presque d'avoir autant engloutit de vin oubliant que le lendemain le réveil serait à l'aube pour la dernière partie de leur trajet vers Dale. Ils pouvaient reconnaître les lieux les entourant. Ils étaient né à Esgaroth et avait foulé ces chemins et routes milles fois lors de leur service auprès de Baradur ou d'Erco.

Les oiseaux chantaient de bon matin, mettant de bonne humeur Erelion qui restait le plus souvent au chevet d'Efelrûth. Il sourit pour la première fois du voyage: il rentrait chez lui. Regardant son compagnon agonisant, il soupira!!! Si son ami tenait jusqu'à leur arrivé à Dale, il pourrait être sauvé.

***

Le groupe de chevalier arriva enfin en vue de la la cité de Dale. Elle était belle et imposante de loin. Même si elle ne rivalisait pas avec Minas Tirith ou Edoras, elle paraissait tellement belle comparé au reste d'Aldburg. Dale la plus grande ville de la région était un peu le centre du commerce du Rhovanion. Erelion en connaissait la plupart des gradés et une bonne vingtaine de soldat. Il y avait vécu quelques années ou il devint chevalier avant d'être engagé dans l'Ordre de la Flèche Noir.

Lorsqu'ils furent stoppés à la grande porte par des hallebardiers de Dale, Erelion, suivi par son petit frère Rhor remonta la colonne au galot. Ils étaient lus que pressé d'entrer trouver un guérisseur. Ce fut l'âiné qui pris la parole en lançant un salut de la main au capitaine des gardiens de la porte.

-Salut mon ami, me reconnais-tu?

Voyant le regard interrogatif du nain, le chevalier répondit à sa propre question:

-Je suis Erelion, on s'est connu il y a quelques années déjà lorsqu'on s'échangeait des passes à l'entrainement... Voici mon frère cadet: Rhor.

Le rappel de ces temps d'entrainement sembla ramener Erelion bien des années en arrière, ou il était encore jeune et encens de tous blessure. Un temps qu'il jugeait aujourd'hui béni et tellement plus joyeux. L'espoir d'une vie de chevalerie berçait encore ses rêves ou il serait adulé par le peuple et les jeunes femmes. La réalité avait été tellement différente. Il sourit et ajouta précipitamment.

-Nous venons tous pour le grand tournoi, et pourrions-nous entrer rapidement, j'ai un frère d'arme qui est gravement blessé. Il a besoin de soin de toute urgence. N'as-tu pas une adresse de médecin à me recommander mon ami?

Erelion espérait que le nain se rappellerait de lui. Cela devait faire dix ans qu'ils ne s'étaient plus vu, mais le chevalier avait un souvenir très clair du nain.

Hrp désolé du post un peu court et fait à la va vite, mais je n'ai pas le temps pour plus là Hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy
Voyageuse
Voyageuse
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 32
Localisation : Aude

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 28 ans
- -:

Ven 26 Avr 2013 - 16:07
HRP / Désolé de la qualité de mon RP mais je me suis juste pris quelque instant pour vous réponde afin de ne pas bloqué le RP car je suis en trainde changer mon chauffe-eau et donc ça me monopolise un peu mon weekend. \HRP

Synnon marcha, depuis plusieurs jours, seul dans la neige quand il vit au loin un groupe de personne arriver. Lui qui d’habitude aime la solitude fut content de rencontrer du monde. Il était d’autant plus ravi que les membres du groupe lui proposèrent sa méfiance de se joindre à eux afin de se diriger ensemble vers Dale.

Trevor, l’un des chevaliers du groupe, prit la parole et lui demanda sa spécialité de combat. Synnon, qui fut surpris qu’un chevalier lui adressa la parole, lui répondit d’un aire surpris et non sans bafouer les premières syllabes, qu’il se spécialisait au combat à l’épée à une main et qu’il ne connaissait Dale que par sa réputation des tournois mais qu’il n’eut jamais l’occasion d’y participer. Ils échangèrent une discussion qui fit passer la journée très rapidement.

Synnon se surpris à lui-même pendant ces jours qu’il passait avec le groupe. Lui qui d’ordinaire se déplace en se cachant le plus souvent possible, aimait le fait de se déplacer en grand groupes et de ne pas avoir peur de prendre les chemins principaux.

Après quelques jours de marche, ils arrivèrent enfin à Dale, cette fameuse ville qu’il aurait tant aimé connaître dès son plus jeune âge si son père ne s’y était pas opposé. Synnon apprécia la vu magnifique qu’ils avaient devant eux et qu’il le plongea déjà au sein d’un tournoi sorti tout droit de son imagination dont il détenait les détails uniquement des histoires que sa mère lui racontait étant enfant. Il fut soudain sorti de ses songes par la voix grave d’un hallebardier de Dale.

Il n’osa pas répondre et attendit que ce soit un membre du groupe qui réponde à la question posé par le garde. Car même s’il avait voulu répondre, il n’aurait pas su qui annoncer ainsi que savoir comment l’on se présente quand on veut faire parti d’un tournoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Lun 29 Avr 2013 - 22:59

C'est en silence qu'Haleth avait écouté le discours du chevalier Felian. À vrai dire, il ne savait pas vraiment quoi lui répondre. Pour le jeune écuyer, certains des hommes du Cor Brisé n'avaient rien de véritables chevaliers. Des chevaliers habitant son enfance et ses rêves. Mais Felian était de ceux qu'il respectait suffisamment pour ne pas s'embarquer dans une discussion perdue d'avance. Il empoigna l'outre que lui lança le chevalier et en but une gorgée. Il lui laissa un goût âpre dans la bouche toute la nuit.

Le lendemain, le voyage reprit son cours jusqu'aux premières chaumes de Dale. Haleth n'avait jamais été aussi loin au Nord de toute sa vie et c'est avec merveille qu'il découvrit cette cité humaine dont il n'avait quasiment jamais entendu parler avant ce périple. Il avait cru entendre un soir au coin du feu une histoire de dragon, de Nains et d'un trésor mais sans vraiment comprendre le rapport quelconque avec cette cité.

La compagnie fût arrêtée à l'entrée de la ville, un détachement de gardes dirigé par un fils d'Aulë leur bloquait pour l'instant le passage. Leur capitaine commença alors à poser des questions. Plusieurs chevaliers du Seigneur Skaline s'approchèrent afin de lui donner satisfaction. Haleth ne se faisait pas de soucis pour la suite de leur progression.

Son regard se porta alors sur le chevalier de la Flèche Noire blessé, le dénommé Efelrûth. Il semblait dans un sale état et leur arrivée devait sans doute sonner comme une libération pour lui et ses frères d'armes. Un chevalier qui ne pourrait pas jouter avec ses compagnons durant le tournoi. Haleth eut presque de la peine pour cette incapacité, plutôt que réellement pour sa blessure physique. Le fils de paysan aurait tellement voulu pouvoir jouter lui aussi.

Il en mourait d'envie.




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2982
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mar 30 Avr 2013 - 0:35



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FDJ 2015 : En route vers les sommets ! 1/3
» La route vers la mer [Libre]
» Maison de Nara
» Repons Peyizan en route vers le 14 mai
» Les Chroniques d'une Rôdeuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Autres Contrées-
Sauter vers: