Chez Cynatra

Aller en bas 
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mar 23 Avr 2013 - 14:39
Begerk-Ka-Roun fut emmené en bas avec violence et sans ménagement. S'il avait trouvé Fatal violent là c'était tous autre chose. Il du recevoir une dizaine de coup en l'espace de dix minutes. Façon peu subtile de montrer qui dirigeait et qui subissait. Il se retrouvait entre les mains de professionnelles de la torture et du cassage d'instinct. Tous étaient richement payer pour conditionner cet Orc et en faire un serviteur obéissant au doigt et à l'oeil de son maitre. Ici ce serait Cynatra. Leur procédé était scientifiquement barbare, mais avait déjà marché quelques fois.

Cynatra avait entendu parler de ce procédé il y a une année environ. Un marchand du haras avait inventé cela et le mettait au point encore aujourd'hui. Sentant un nouveau filon pour son commerce, il avait aussi commencé les recherches sur la voie du conditionnement. D'abord en essayant divers méthode et façon d'arriver à ses fins.

A présent, il commençait à réussir son conditionnement. Avec cet Orc, il voulait essayer la méthode qui avait marché sur déjà deux femelles. Le principe était de lier un coup de sifflet à la peur de se faire battre. Ainsi dés qu'il entendra ce coup de sifflet, l'orc sera affolé et se recroquevilla pour se protéger.

Emmené dans les caves de la maison de Cynatra, Begerk allait pouvoir crier et subir toute sorte de maltraitement jusqu'à qu'il devienne servile et apte à servir son maître.

Le conditionnement commencerait immédiatement. Cinq des gardes se mirent à tabasser l'orc, toujours attaché et pendant ce passage à tabac plusieurs coup de sifflet percèrent la petite salle miteuse ou se déroulait cette horrible scène. Au bout de cinq minutes, le chef du groupe leva la main et cria:

-On arrête.

Se tournant vers Begerk, il lâcha:

-Mon gars, je déteste ta race, mais je vais te dire obéit nous et c'est tous. Te tuer me ferait tellement plaisir.

Puis sans un mot de plus, il se retourna et sortit avec ses hommes laissant l'orc au sol du sang plein la bouche et sans doute au moins une cotte fêlée, voir cassée. Il allait croupir une journée dans une pièce de 4mètres sur 5 sans lumière hormis celle filtrant sous la porte. Le compte à rebours avant le prochain moment de conditionnement était lancé: 1jours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Begerk-Ka-Roun
Traqueur
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 17

~ GRIMOIRE ~
- -: Orc
- -: 127 ans
- -:

Dim 2 Juin 2013 - 15:53
Les jours qui suivirent ne furent pas de tout repos. Begerk-ka-Roun passaient ses journées a travailler,
ses journées étaient longues et harassantes. Le premier jour, il fût décidé qu'il le passerai en extérieur . Il travailla donc a des taches qui aurait pu être telle que la cueillette et les champ. Etant nouveau venu, il travailla les pieds liés ensemble pour l'empêcher de courir. Le soleil brillait fort par cette matinée et bien qu'il y avait une petite brise, la journée était chaude pour la saison. Ce temps ne convenait pas a l'orc mais de peur de recevoir le même traitement que la veille, il n'osa vociférer comme il le faisait d'habitude. Vieille Tombe était a moins d'une demi-lieue des propriétés. Et s'il avait réussi a s'enfuir avec ses chaines il aurait été vite rattrapé; il écarta donc cette option car il se doutait que les hommes de main de son maitre avait quelque chevaux prêts a parcourir au moins plusieurs milles. Il s'affaira donc à couper les denrées de la régions car son gardien possédait un fouet qui semblait mourir d'envie de rebondir sur son dos sale. L'herbe haute l'empêchait de bien voir les buissons ou les arbres qui contenait de la nourriture et le soleil lui brulait les yeux. Aussi, il du encaisser plusieurs coups de fouet qui le mirent a mal.

L'après-midi, le maitre d'esclave ayant vu ses piètres résultats, le roua coups, le changea de tache. On lui choisi la chasse ou il se révéla très fort car, sous le couvert des arbres, le soleil ne tapait pas assez forts et il restait quelques ombres qui lui permettaient de mieux voir. Il prenait tous les risques. Il grimpait au arbres et rentrait dans les terriers. Cependant, son tableau de chasse ne correspondait pas forcément a celui de son maitre. Il apprit bien malgré lui que les hommes ne se nourrissaient ni de rats, ni de serpents. Son panier n'en était pas moins rempli de lapins, oiseaux agneaux et il pu constater que lorsqu'il travaillait bien, son maitre semblait ne pas daigner le frapper. On pouvait clairement voir que le conditionnement faisait effet sur Begerk-ka-Roun, il aurait pu penser que rien n'aurait été pire que cette journée sous un soleil brulant, il se trompait lourdement.
Le soir arriva et vers la mi nuit alors qu'il s'agitait dans sa cellule, quatre homme arrivèrent avec des gourdins pour le battre. L'orc s'insurgea et tenta de se défendre mais a quatre contre un, il ne pu faire plus que de mordre la main d'un de ses tortionnaires. Ceux-ci se mirent donc a frapper plus forts et les coups sur la peau du serviteur de ce que certains appellent "L'Ombre Passé" devaient laisser des traces pour de nombreuses lunes.

Pourtant, le lendemain, il sortit quand même de sa cellule sans montrer quelque signe de faiblesse d'esprit. Par contre, son corps ressemblait a celui d'un gobelin sur lequel on aurait fait passer un troupeau de chevaux : Ces yeux étaient rouges et l'un des deux était d'un bleu violacé qui en disait long, son dos était plein d'égratignure, son crane semblait plus proche de la pomme de terre écrasé qu'un crane d'orc, et l'une de sa mâchoire paraissait défoncée. Il ne pris pourtant pas l'expression de quelqu'un las de sa vie mais de quelqu'un qui ne voulait rien céder de son orgueil. Son second jour d'esclavage commença et il n'en pouvait déjà plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Begerk-Ka-Roun
Traqueur
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 17

~ GRIMOIRE ~
- -: Orc
- -: 127 ans
- -:

Sam 28 Sep 2013 - 16:43
Plusieurs semaines passèrent et l'orque avait fini par se soumettre. Du moins physiquement car son regard flambait comme un brasier de haine qui faisait reculer les plus terribles et les plus courageux. Mais, par sa force et ses techniques de combats et de chasses l'orque était moins souvent battu que les autres esclaves et avait parfois double ration de nourriture. Mais surtout Begerk-ka-Roun n'était plus en cellule de conditionnement. On lui avait retiré son armure grossière et on lui avait donné un pagne blanc qui, sali par la boue, le sang des bêtes et le travail incessant, s'était troué en de multiples endroits. Il lui restait quelques cicatrices en souvenir de son conditionnement et surtout, il avait été marqué au fer incandescent pour montrer son statut d'esclave et son appartenance. Il logeait maintenant dans un grand bâtiment rectangulaire sans feu, exposé au blizzard.Il dormait enchaîné, entassé avec les autres esclaves et, bien qu'il terrifiait plus d'un serviteurs, certains s'était liés à lui.

L'un d'entre eux s'était particulièrement bien entendu avec l'orque. Il se nommait Tharodn. C'était un colosse de deux mètres qui était bâti comme un ours. Il avait le teint basané, les cheveux bruns et les yeux sombres qui caractérisaient les hommes du Sud. Son torse était couvert de cicatrices et une longue balafre barrait son visage. On voyait bien qu'il s'était déjà battu dans quelque duel de rue sanguinaire. Il n'était pas très intelligent et lorsque il proposait un plan d'évasion à son allié provisoire, il était rapidement repoussé. L'orque inventait toutes sortes d'idées pour s'échapper mais il savait que ses rêves de liberté resteraient des rêves. Du moins pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Lun 7 Oct 2013 - 19:12
On dit que le temps passe vite, qu'on a pas le temps de le voir filer, qu'il s'envole comme un aigle et qu'on le rattrape jamais. Ce qui est sûr et certain c'est qu'on le rattrape jamais, mais en l'occurrence quand on subit un conditionnement aussi primaire que celui dont fait l'objet Begerk-Ka-Roun, le temps parait long! Extrêmement long, presque interminable.

Un travailleur normal a finit sa journée avant le crépuscule, l'orc pas. Il continue, encore et encore. Le conditionnement est fait toute la journée, jour et nuit, sans faute et erreur de ses bourreaux qui sont méthodiques et sans pitié appliquant à la lettre les consignes de leur Maître et employeur.

Il serait vraiment très dur de décrire précisément les sévices que Begerk subit pendant les quatre semaines. Il y en eut tellement. Mais les résultats ne se firent pas attendre, l'orc se montra très vite passif et juste apte à obéir tellement le manque de sommeil, les douleurs physiques étaient présente, et surtout son cerveau avait assimilé que s'il obéissait, il était moins maltraité ou pas du tous suivant le travail effectuée. A la longue c'était devenu un mécanisme automatique, et pour lui faire les choses bien comme son maître le demande était un peu une obligation pour réussir à passer outre une punition physique quelconque.

De file en aiguille, après quatre semaines, il avait terminé son conditionnement de façon intensif, il était à présent conditionné et servile, mais cela ne voulait pas dire que les sévices allaient disparaître car il fallait entretenir ces mécanismes opérants. Mais à présent il avait déjà plus de liberté, et des tâches fixes. L'une des principes étaient de patrouillé dans la cour intérieure et de tuer n'importe quel voleur qui oserait rentrer. Il était de fonction la nuit car ses yeux d'orc étaient bien plus efficace que ceux d'un humain dans le noir total.

Il était de garde chaque nuit, et pouvait dormir quelques heures la journée avant d'aller rendre divers service à Cynatra qui commençait à avoir "confiance", mais c'était bien un grand mot car il ne confierait jamais réellement sa vie entre les mains d'un orc. On ne tue pas de vieille habitude inclue dans les moeurs des peuples libres concernant les orcs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Les Royaumes Orientaux :: Rhûn :: Vieille-Tombe-
Sauter vers: