Un Tournoi chez les Bardides

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3028
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyMar 30 Avr 2013 - 0:34
Suite d'En Route vers Dale


Spoiler:
 

Le nain dévisagea le chevalier pendant un long moment, ses sourcils imposants froncés, puis finit par répondre:

-Je te reconnais, Erelion. Ou plutôt le souvenir des bleus laissés par nos entraînements est encore vif... Si vous avez un blessé, qu'il rentre dans la cité. Je l’emmènerai chez le guérisseur de la caserne, il a l'habitude de soigner des blessures. Tu peux nous accompagner, Erelion, je te connais, mais tes compagnons devront rester ici et se présenter à la garde.


Le capitaine fit signe à deux hallebardiers d'aider le blessé, et il se dirigea dans la direction de la caserne, se trouvant à quelques centaines de mètres plus loin, à l'intérieur de la cité. Il s'adressa à Erelion, qui le suivait de près:

-Qu'est ce qui est arrivé à votre compagnon?

Après un moment de silence, il ajouta, sur un ton grave.

-Tu es chevalier d'Esgaroth, n'est ce pas? Un des compagnons du Comte Skaline...Où est-il? Je dois te prévenir, que le roi n'est pas satisfait. En tant que vassal, c'est le rôle du comte d'assurer la sécurité dans la cité d'Esgaroth, et veiller à sa prospérité. Pendant son absence, les taux de crime ont augmenté, et le roi de Dale a été obligé d'y envoyer des miliciens. Erco Skaline et ses chevaliers ne sont pas très populaires dans le coin, en ce moment. Ce ne sont pas mes affaires, mais je préviens un vieux compagnon d'armes.

Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent à la caserne. Le blessé fut posé sur un lit, et un verre de vin ainsi qu'une bassine d'eau fut apporté à Erelion. Le guérisseur ne tarda pas à faire son apparition, un homme plus grand que la moyenne, sec et fin comme une branche. Le capitaine nain les laissa seuls.

***

Pendant ce temps, un sergent hallebardier s'occupait des autres voyageurs. Il dit:

-Citez votre nom et titre, et les disciplines dans lesquelles vous souhaitez participer. Nous avons la joute équestre et les duels à pied, uniquement ouverts aux chevaliers et invités d'honneur. La mêlée, la lutte, ainsi que le concours de tir à l'arc sont ouverts à tous les participants.

Felian se présenta en premier:

-Sir Felian d'Anfalas, chevalier du Cor Brisé. Je tenterai ma chance dans la joute équestre et le duel à l'épée...



Les autres chevaliers du Cor Brisé suivirent son exemple, s'inscrivant aux différentes disciplines, et quelques écuyers décidèrent aussi de prendre part aux concours qui leur étaient disponibles.

Le sergent nota tout dans un grimoire, et s'adressa aux voyageurs:

-Vous arrivez bien tard, le tournoi commence demain, et les tavernes sont bien remplies. Mais il y a encore une auberge, Au Dragon à la Broche qui devrait avoir assez de places pour vous tous. Les lits y sont propres, mais je vous déconseille la bière brassée par le tavernier.


Un Tournoi chez les Bardides Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy
Voyageuse
Voyageuse
Ivy

Nombre de messages : 105
Age : 34
Localisation : Aude

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 28 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyMar 7 Mai 2013 - 19:42
Spoiler:
 

Synnon avait parlé pendant des heures durant avec Trevor et en appris grandement sur les chevaliers du Cor Brisé.

Alors que tout le groupe arriva devant les portes de Dale, ils durent s’arrêter dû aux hallebardiers qui leur fermèrent le passage. L’officier s’approcha et entama la conversation en demandant à toute personne voulant entrer de bien vouloir s’identifier ainsi que d’expliquer la raison de leur venue.

Synnon fut surpris de la façon dont ils furent reçu et se demanda ce qu’il allait bien pouvoir dire sur qui il était. En effet il n’était pas chevalier mais uniquement une personne qui voyageait tranquillement de ville en ville pour découvrir d’autres paysages. Pendant ce temps Erelion parlait avec le capitaine des hallebardiers et ils emmenèrent le chevalier blessé.
Synnon écouta la façon dont Felian d’Anfalas se présenta et décida de faire la même chose. Il laissa passer tout le groupe de chevaliers et décida de se présenter en dernier.

« Chevalier Synnon GOBDRA, chevalier du Cor Brisé. Je tenterai ma chance au tir à l’arc ainsi que le duel à l’épée. »

Synnon avait eu une aisance particulière pour se présenter que le hallebardier le salua et le laissa entrer. Le groupe de chevalier se dirigea vers la seule auberge ayant encore des places. Synnon décida de prendre un dernier verre avant d’aller se coucher et décida de suivre le conseil du sergent et ne pris pas de bière mais plutôt un verre d’hydromel avant d’aller se coucher.

_________________

Un Tournoi chez les Bardides Synnon+GOBDRA+Banni%25C3%25A8re
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
Drake

Nombre de messages : 47
Age : 27
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyMer 8 Mai 2013 - 12:30
Drake était en permission et il allait quitter la cité blanche, et ce pour une bonne raison. Il avait apprit qu'un tournoi allait avoir lieu dans la grande cité de Dale en écoutant une conversation dans une taverne. Il avait tout d'abord pensé que c'était une rumeur lancée par un groupe d'ivrogne mais il s'était avéré que l'information soit juste. En apprenant cela, le garde de la fontaine s'était dit qu'il pourrait sortir de son train train quotidien et qu'il pourrait aller voir ce que pourraient donner ses 48 années d'expérience. Il n'hésita pas longtemps et fit ses préparatifs dans les jours qui suivirent. Il pensa à emprunter un bon cheval aux écuries car il savait que le temps jouait contre lui et qu'il devait se dépêcher à monter dans le nord avant que le tournoi ne commence. Après avoir dit ses adieux à sa famille, il se mit en route. Il sourit en repensant à son jeune fils auquel il avait promit de revenir victorieux.

Après de nombreux jours de galop effréné, il vit Dale à l'horizon. Il vérifia à nouveau s'il avait bien prit tout son équipement (même s'il était bien trop tard pour cela). Il vit qu'il n'avait rien oublié et cela le soulageait un peu car il aurait détesté emprunter des armes qui ne lui auraient pas convenu. Il arriva enfin à la grande porte, on ne lui posa aucune question et on le laissa entrer bien que certains le regardaient d'un air surprit. Les gens de la région ne devaient sûrement pas souvent voir ce type d'armure bien spécifique aux gardes de l'arbre blanc. Drake cherchait l'endroit où il pouvait s'inscrire pour le tournoi. Ce n'était pas chose aisée étant donné que tout le monde semblait parler de l'évènement. Il finit toutefois par tomber sur l'homme qui inscrivait les noms pour les inscriptions. Il alla vite ranger son cheval aux écuries de la ville et revint pied à terre à la place où le sergent écrivait les noms sur son papier. Drake se présenta devant le sergent, enleva son heaume et se présenta:

"Drake, garde de la fontaine. Inscrivez moi pour le duel à l'épée ainsi que pour la mêlée."

Le sergent hocha la tête et inscrivit les informations nécessaires sur son papier. Drake repartit dans le sens inverse pour aller se reposer à l'auberge la plus proche. Son voyage avait été long et il avait besoin de repos pour ce qui l'attendait. Il était vraiment enthousiaste à l'idée qu'il allait participer à un tournoi de cette ampleur, il espérait juste ne pas repartir avec trop de bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Sirion Ibn-Lahad

Nombre de messages : 1604
Age : 27
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud
- -: 35 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptySam 11 Mai 2013 - 19:33
Un Tournoi chez les Bardides Haleth11

Haleth se mit dans la file allant jusqu'à l'officier enregistrant leurs noms et rangs afin de leur permettre l'entrée. Un à un, les membres du groupe s’exécutèrent jusqu'à ce que ce soit au tour du jeune garçon.

"Haleth, fils de Ham. Écuyer en chef des Chevaliers du Cor Brisé. Et... je ne m'inscris à aucune épreuve."

Il put ensuite avancer avec son petit barda et s'avancer dans la cité. La ville était riche et magnifiquement décorée, le tournoi amenait beaucoup d'étrangers et le Roi de Dale se devait d'éblouir tous ces visiteurs, tout en les invitant à consommer dans sa cité. Sans attendre, Haleth marcha jusqu'au lieu des joutes. Plusieurs hommes s'attelaient à préparer le terrain en ratissant la terre et en installant les tribunes. Des jardiniers déposaient des fleurs un peu partout tandis que quelques enfants s'amusaient, courant autour des installations.

L'écuyer continua sa progression à travers la cité, posant son regard à droite, à gauche. Il croisa plusieurs hommes ayant fortement l'allure de chevaliers, certains parlaient du tournoi, d'autres de femmes et d'autres encore parlaient de choses totalement différentes. Haleth vit également une petite troupe de Nains déambuler. L'air joyeux et blagueurs, le garçon décida de les suivre dans la taverne où ils entrèrent. Les fils d'Aulë s'installèrent à une tablée, près de celle où justement plusieurs chevaliers du Cor Brisé s'étaient assis. Haleth ne put s'empêcher de penser que boire la veille d'un tournoi n'était pas très chevaleresque. Mais cette fois, il s'abstînt et décida d'aller à leur table.

Une fois sa bière blonde commandée, Haleth commença à la siroter tout en écoutant ses aînés discutailler. La bière coulait déjà à flots parmi eux et une idée germa alors dans le crâne du fils de paysan. Un mince sourire se dessina sur ses lèvres, tandis qu'il appelait une serveuse pour une nouvelle tournée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1111
Age : 26
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyJeu 16 Mai 2013 - 10:55
Hrp je ne jouerais en RP que Rhor au tournoi, même si Galarin y participe aussi. Hrp

Spoiler:
 

Erelion ne se fit pas prier pour suivre son ami Nain à travers la cité. Efelrûth aidé par deux hallebardiers trainait les pieds et titubait. Au final ses deux porteurs supportaient tous son poids et le chevalier blessé s'était évanoui. Erelion regardait son compagnon ainsi trainé jusqu'à a caserne. Il avait mal au coeur de le voir ainsi, à moitié mort.

Il répondit à la première question du nain avec quelques peines se rappelant que c'était à cause de cette bataille que Efelrûth était en aussi piteux état.

-Il y eut un comme qui dirait un changement de gouvernement au Rohan... Mon Comte a reçu un appel à l'aide d'un ami, et on y a répondu sans hésiter.... Tous notre ordre est parti à Aldburg. La cité était assiégé par des forces bien supérieure à nos alliés rohirrims... Avec les chevaliers du Cors brisée on est arrivé par derrière et on a enfoncé leur ligne à facilement un contre dix... Efelrûth s'est fait blessé lors de cette charge... Sa dernière sans doute...

Il se tut et écouta l'avertissement de son vieil ami. Ainsi le Roi de Dale n'était pas content d'Erco. Erelion ne put que comprendre en fin de compte. Erco courait la Terre du Milieu pour aider et protéger sans cesse laissant Esgaorth sous la protection de ses Chevaliers ou même des fois de personne. Même s'il n'y avait jamais personne en soit, il le savait à présent à force de servir le Comte. Il y avait des Espions toujours actifs depuis quelques temps, mais c'était bien faible. Aux yeux du Roi, le Seigneur Skaline ne remplissait pas son rôle. Lorsque Erco apprendrait ça, il n'allait vraiment pas aimer. Qui aimerait du reste?

Voyant le capitaine s'éloigner. Erelion lança:

-Merci de l'info, j'irais régler ces problèmes personnellement... Après le tournoi...

Erelion réfléchit rapidement à la marche à suivre. Régler ces problèmes pouvaient poser quelques embêtements. Il n'avait que deux hommes en soit, plus le soutien des Espions et des Ménestrels. S'il voulait combattre la criminalité d'Esgaroth il n'allait pas pouvoir utiliser que de la force....

Un homme entra quelques minutes après le départ du nain. L'homme du lac devina que c'était un médecin qui alla s'installer directement au chevet d'Efelrûth. Le chevalier se retira dans le fond de la pièce seul avec ses pensées attendant un verdict du guérisseur.

***

Rhor et Galarin regardèrent en silence leur deux amis partirent avant tous le monde. Un homme vint devant la troupe de chevalier et cria que pour entrer il allait falloir se présenter et dire de ou l'on venait. C'était plutôt facile pour eux deux. "La ville d'à côté" souffla Rhor en souriant.

Ils se mirent alors dans la fils d'attente pour entrer dans Dale. Une dizaine de chevalier passèrent avant eux. Rhor en reconnu quelque uns qu'il avait vu durant le voyage. Il lança un sourire à l'un deux avec qui il avait parlé rapidement un soir autour du feu.

Rhor se présenta en premier tenant fermement son cheval par la bride. Il avait la tête haute et fixa son interlocuteur avec fierté.

-Messire Rhor, Chevalier de l'Ordre de la Flèche Noir. Je tenterai la joute équestre et le duel à pied.
Son compagnon le suivit:

-Messire Galarin, Chevalier de l'Ordre de la Flèche Noir. Je jouterai au duel à pied et au tir à l'arc.

L'homme changea t'attitude à la mention de "Chevalier de l'Odre de la Flèche Noir". Il lança un regard noir à Rhor et Galarin puis souffla une grande respiratoire. D'un signe de la tête, il leur fit comprendre qu'ils pouvaient passer. Alors qu'ils s'éloignaient, le garde souffla à un de ses compagnons pas loin:

-On a bien qu'à se tenir, voilà de vrais chevaliers.

Et ils pouffèrent. Les deux chevaliers d'Esgaorth n'entendirent pas cette moquerie, mais les deux se rendirent vite compte que pas tous le monde n'appréciait par leurs venues.

Suivant leur groupe, ils se rendirent à l'auberge ou à peine arrivé les bières furent servies. Rhor en prit une et lança à l'assemblée de chevalier:

-A notre chance demain!

Galarin ajouta souriant:

-Et aux femmes de Dale!!!

Tous burent de grosses gorgées du liquide frais. Rhor s'était retrouvé à côté de Haleth. Il l'avait déjà aperçu lors du voyage. Il lui donna gentiment un coup de coude et lui dit:

-Alors tu es l'écuyer d'Eradan?... J'ai cru entendre avant que tu n'essayais aucun épreuve... C'est dommage... Personnellement plus jeune, je ne participais qu'à la mêlée... Mon ancien maître me disait que cela me préparait à la guerre... Je suis pas convaincu, mais essaie quelques choses au moins.... Allez santé!

***

Erelion regardait toujours le médecin et lui demanda au bout d'un moment:

-Alors, comment va-t-il?

Il se tut attendant une réponse. Il avait beaucoup pensé. S'il y arrivait, il irait voir le Roi et essayerait d'arranger les affaires d'Erco. Avoir une audition n'allait pas être facile. S'il re-croisait son ami nain, il lui demandera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3028
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyJeu 16 Mai 2013 - 23:37
Un des chevaliers du Cor Brisé fronça les sourcils en entendant Synnon se déclarer en tant que membre de leur ordre, mais ne dit rien. Cependant, le soir même à la taverne, lorsqu'il s'apprêtait à monter dans sa chambre, le guerrier entendit la voix du chevalier:

-J'espère que tu ne feras pas honte au Cor Brisé, sir Gobdra...

Pendant ce temps, les chevaliers d'Esgaroth et du Cor Brisé vidaient bière après bière, malgré le goût douteux de la boisson. Même les voyageurs vétérans étaient contents de rejoindre la civilisation après une longue route, et attendaient avec impatience une nuit passée dans un lit, et l'opportunité de prouver leur courage et talents le lendemain.

La serveuse s'approcha d'Haleth, le regardant avec un petit sourire aux lèvres.

-Voici ta bière...Tu veux pas goûter à autre chose, jeune chevalier?

Sur ces mots, elle se pencha sur lui, dévoilant davantage de son décolleté plongeant.

Felian cacha son sourire derrière son verre de vin. Certains chevaliers avaient déjà décidé de faire usage de leurs pièces d'or pour passer une nuit en compagnie d'une femme plutôt que d'un cheval ou d'un confrère chevalier. Son regard fut attiré par l'armure caractéristique d'un guerrier assez âgé mais imposant, assis à une table pas loin de la leur. Il s'adressa à lui:

-Hola, voyageur. Qu'est ce qu'un garde de la fontaine fait si loin de Minas Tirith?

Un mélange de sympathie et de respect pouvait s'entendre dans la voix du chevalier d'Anfalas. Les gardes de la fontaine n'étaient pas officiellement des chevaliers, mais l'appartenance à cette formation d'élite offrait les mêmes privilèges. Felian était curieux de voir un guerrier pareil en action.

***

L'officier nain répondit à Erelion:

-Votre façon de décrire cette bataille à Aldburg me fait regretter de ne pas y avoir participé! J'espère que ton camarade s'en sortira...t'auras besoin de chance toi aussi, et de tacte, pour t'en sortir avec le roi. Gudmund est un homme juste et sage, mais il ne tolère pas ceux qui ignorent leurs responsabilités, peu importe les motifs de leurs actions. On se reverra sans doute, Erelion.


Sur ces mots, le nain s'en alla; la garde avaient les mains pleines avec le nombre d'invités au tournoi.

Un long moment passa avant que le guérisseur ne réponde à Erelion. Il lava et essuya calmement ses mains ensanglantées, puis se tourna vers le chevalier, et dit:

-Le faire voyager pendant des jours, en hiver, dans son état actuel, était une folie. La force de son corps et de son esprit l'ont maintenu en vie jusqu'à là, mais son état est critique...Il a de la fièvre, il a perdu beaucoup de sang...mais pire encore, il semble avoir souffert d'une hémorragie interne. J'ai réussi à faire descendre sa fièvre, et je lui ai fait boire une potion qui l'endormira, lui permettant de récupérer...mais son sort n'est pas sûr. Tout se jouera pendant la nuit et le jour à venir. S'il survit, il ne sera probablement plus jamais le même chevalier puissant qu'avant.


***

Le jour se leva. Un matin d'hiver, l'air était froid et pur, quelques flocons de neige virevoltaient au vent. Des centaines de gens parcouraient les rues de la cité; la première épreuve du grand tournoi allait prendre place!

Une grande arène avait été préparée aux bords de la cité. Des belles loges avaient été bâties pour les invités d'honneur. On y vit le roi Gudmund avec sa famille, dont sa fille: la Dame du tournoi, ainsi que des dignitaires nains, des nobles, et des représentants des autres royaumes. Les autres spectateurs devaient se contenter de places moins confortables, mais des vendeurs de vin chaud parcouraient les rangs, en réchauffant les corps et les esprits.

Un Tournoi chez les Bardides Roi10

Le roi Gudmund ouvrit le tournoi avec un discours bref, souhaitant la bienvenue à tous les voyageurs, et incitant tous les participants à respecter les règles de chevalerie, afin de faire honneur à sa fille et ouvrir le festival du Dragon sur une note positive.

Bientôt, ce fut au héraut de prendre la parole. Vêtu d'un uniforme traditionnel de la cité de Dale, il annonça, d'une voix puissante:

-Le tournoi sera ouvert avec le combat à l'épée! Le premier à faire couler le sang de son adversaire, à le désarmer, ou le forcer à se rendre, remporte la victoire. Sortir du cercle du sable équivaut à se rendre. Tous les participants doivent utiliser les épées émoussées procurées par la garde-trois longueurs de lames sont disponibles (deux mains, bâtarde, ou une main). Le but n'est pas de tuer son adversaire!
Voici les paires de combattants:
Sir Synnon du Cor Brisé affrontera Sir Drake de la Fontaine.
Sir Orys du Cor Brisé affrontera Sir Rhor de la Flèche Noire.


Les chevaliers inscrits à cette épreuve étaient nombreux, et la liste continua pendant un bon moment...mais le moment de prendre les armes finit par arriver. Les adversaires se retrouvèrent chacun d'un côté de l'arène circulaire en sable, que le gel avait rendu glissant par endroits, avec l'arme émoussée de leur choix...le tournoi avait commencé!



HRP Alors, quelques explications:

-Vous pouvez décrire les événements de la nuit passée et de la matinée dans la première moitié de votre RP.

-Dans le tournoi, chaque participant décrit les actions de son personnage, en un message. Les points sont attribués pour:
-le réalisme
-le style
-les descriptions (entourage, personnage, armes)
-le style de combat
-le respect du contexte décrit dans mon message

Vous pouvez décrire quelques passes d'armes, mais vous ne pouvez pas jouer le personnage de votre adversaire, ni dire si vous avez gagné ou perdu. Vos messages doivent s'achever en suspens. Vous pouvez cependant contacter votre adversaire respectif par mp, pour vous mettre d'accord sur certains éléments (notamment pour savoir quelle longeur de lame votre adversaire a choisi, quelle armure il porte, quelles sont ses passes d'armes typiques, etc). Je jugerai vos RPs, et déciderai du gagnant. Ensuite, nous passerons aux autres épreuves.

Il n'y a pas d'ordre de posts à respecter, écrivez dès que vous pouvez.

Pour toute question, contactez moi par mp!

HRP


Un Tournoi chez les Bardides Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
Drake

Nombre de messages : 47
Age : 27
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyVen 17 Mai 2013 - 17:28
Après s'être inscrit, Drake s'était dirigé vers la taverne la plus proche (et aussi qui semblait être la plus acceuillante!) dans le but de se reposer dans un bon lit douillet. Il poussa la vieille porte de bois entrebaîllée et se dirigea vers le bar pour réserver une chambre. Le temps que le barman l'inscrive sur une petit bout de papier, le garde de la fontaine regarda autour de lui et trouva que l'ambiance été très festives au premier abord. Cela lui changeait de certaines tavernes que l'on pouvait trouver dans le bas de la cité blanche. Même le barman semblait très sympathique, c'était pour dire... Ce dernier lui demanda d'ailleurs s'il allait participer au tournoi. Drake retira son heaume et acquiesça avec un petit sourire fatigué. Avant de monter à l'étage, le barman lui proposa de prendre un bon verre de vin pour qu'il s'endorme plus facilement. Drake trouva l'idée bonne et paya son verre pour aller ensuite s'assoir à une des rares chaises qui n'étaient pas encore occupées. Il posa son heaume à côté de son verre et entama une conversation avec un vieil homme qui était interressé par son armure. Un groupe de chevaliers festifs se trouvait à une table non loin et comblaient presque toute la sonorité dans la taverne avec leurs rires et leur cris. Cela ne dérangeait personne, au contraire, l'ambiance mélangée à la tension du tournoi était à son comble. Après une trentaine de minutes, Drake se leva de table et fut interpellé par un des chevaliers.

-Hola, voyageur. Qu'est ce qu'un garde de la fontaine fait si loin de Minas Tirith?

Le garde de la fontaine répondit sur un ton enjoué en criant un peu pour que son interlocuteur l'entende:

Je compte participer au tournoi! J'imagine que c'est tout pareil pour vous messieurs!

Il leva son verre vers leur direction et but le reste de son vin. Il prit soin de ne pas oublier son heaume et serra la main du vieil homme qui était assis à ses côtés. Ce dernier lui souhaita bonne chance et lui dit qu'il le soutiendrait. Drake le remercia et se dirigea vers sa chambre à l'étage. Il s'endormit rapidement, le vin aidant, en pensant à la grande journée qui l'attendait le lendemain.

Drake se leva de bonne heure et se rinça directement le visage avec de l'eau fraîche. Il avait prit note des règles spécifiques de ce tournoi. Il ne devait pas utiliser son épée aiguisée mais une lame émoussée procurée par la garde du tournoi. Il laisserait donc son épée et sa lance dans sa chambre fermée. Il prit évidemment son armure lourde par contre et surtout son bouclier qui serait son atout principal dans ce tournoi. Il descendit, sorti de la taverne et se dirigea vers l'arène où il entendait déjà les clameurs impatientes mais enjouées de certains spectateurs. Une fois arrivé à l'arène, on le fit entrer par l'entrée des combattants et de là, il entendit le discours du roi Gudmund. Il entra dans l'arène quand il entendit son nom et il fut applaudit comme chacun des autres participants mais il senti cependant une once d'étonnement venant des spectateurs, ceci étant dû à son rang bien évidemment. Arriva le temps où les combattants choisirent leur arme de prédilection. Drake se dirigea vers un garde qui tenait une épée à une main et la demanda. Quand il la reçu, il fit quelques moulinets dans l'air pour tester l'équilibre de l'épée. "Acceptable" se dit-il.

Il trouva bien rapidement son adversaire. Un homme grand et dôté d'une forte musculature, cela ressemblait à Drake sauf que ce dernier était plus âgé. Le garde de la fontaine se mit en face de son adversaire, équipé de son épée à une main et de son grand bouclier. Ce bouclier était plutôt lourd à porter mais il était en acier très résistant et il recouvrait près de la moitié du corps armuré de Drake. En plus de cela, il portait son armure lourde le recouvrant de la tête au pied. Cette dernière pouvait le sauver s'il venait à rater une de ses parades. Le vétéran ne comptait pas sur la vitesse pour l'emporter mais sur l'endurance et la défensive. D'ailleurs quand le signal annonçant aux adversaires que les combats commençaient, Drake prit la décision de ne pas attaquer en premier. Il se posta derrière son mur d'acier en avançant lentement vers son adversaire et attendait de voir comment ce dernier allait combattre.

Pour palier son manque de vitesse, il s'était mit en tête d'essayer de parer l'entièreté des coups de son adversaire mais pas dans le but de le fatiguer, non, Drake se fatiguerait bien avant à force de porter ce bouclier. Ce serait plutôt dans le but de provoquer une ouverture chez son adversaire après avoir été repoussé par le bouclier d'acier. Drake profiterait alors de l'ouverture afin de porter un coup bien placé avec son épée. Cette technique assez particulière était sûrement la meilleure à prendre pour le vétéran contre un chevalier plus jeune et plus endurant. Le garde de la fontaine se devait aussi d'essayer de se maintenir vers le ventre de l'arène afin de ne pas sortir de la zone de combat. En parant, il allait lui falloir beaucoup d'espace derrière lui. Aussi, tant qu'il avait de l'énergie et si l'occasion s'ouvrait à lui, il essayerait de donner un gros coup de bouclier vers son adversaire, le poids de l'arme pourrait peut-être déstabiliser l'homme en face et cela créerait une nouvelle opportunité pour Drake pour placer un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy
Voyageuse
Voyageuse
Ivy

Nombre de messages : 105
Age : 34
Localisation : Aude

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 28 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptySam 18 Mai 2013 - 15:26
Spoiler:
 

Synnon but son verre d’hydromel lentement et profitant de ce moment à l’atmosphère conviviale cela lui rappelait la taverne de son village natale. Le moment vint pour lui d’aller se coucher. Il déposa son verre sur la table et se dirigea vers les marches qui menaient aux chambres du deuxième étage. Il s’arrêta net lors ce qu’il entendit un chevalier du Cor Brisé lui adresser une phrase. Il se retourna et regarda le chevalier d’un air surpris. En effet il pensait qu’aucun des chevaliers auraient eu connaissance de son mensonge. Il regarda le chevalier dans son ensemble et lui répondit d’un ton posé mais légèrement inquiet :

« Je ferais de mon mieux pour faire honneur à ce titre. Ce fut ma seule solution pour participer au tournoi. »

D’un air triste, Synnon, se retourna et commença à monter les marches tout en se disant qu’en effet il n’avait aucun titre officiel. Synnon trouva sa chambre sans difficulté et y pénétra. Ilse posa sur le lit et réfléchit aux conséquences que cela allait pouvoir avoir de se faire passer pour un chevalier du Cor Brisé. Il fut embarrasser en trouvant une multitude de conséquences mais décida de ne pas y prêter d’attention pour le moment. En effet il devait se concentrer au tournoi qui aura lui le lendemain. Lui qui se battait à l’aide d’une épée de la main gauche et d’un petit sabre de la main droite, devait à présent revoir toute sa technique de combat aux vu des règles de celui-ci. Heureusement qu’il avait pris, dans son paquetage, le bouclier très résistant que son père lui avait offert. Certes celui-ci n’était pas très grand, mais Synnon le remercia en le sortant car il ne se voyait pas combattre avec une épée à deux mains. En effet ce tournois commençait déjà à présenter sa première difficulté en lui retirant ses deux armes qu’il considérait depuis tant d’année comme un prolongement des ses membres. Il défit ensuite son paquetage afin de préparer ses affaires pour le lendemain. A peine c’était-il poser sur le lit que le sommeil le submergea.

Le lendemain matin, il se réveilla de bonne humeur mais avec de l’appréhension en vu du tournois. Il enfila son armure qui le protégeait tout en lui laissant sa liberté de mouvement et se résigna avec beaucoup de mal à laisser ses armes dans sa chambre. Il sorti de sa chambre et passa voir sa monture avant de rejoindre le tournoi.

Après avoir entendu l’annonce du héraut, Synnon fut ravi d’apprendre qu’il ne fallait pas tuer son adversaire afin de gagner le combat. Cependant il fut un peu perdu en entendant son prénom suivit du mensonge qu’il avait fait afin de pouvoir entrer dans la ville. Il sentit certains regards se tourner vers lui mais décida rapidement de se dirigea vers un chevalier de la garde afin de se procurer une épée à une main. A peine avait-il pris sa lame et donner quelque coup, pour en connaître sa maniabilité, qu’un autre chevalier se dirigea vers lui. Synnon compris de suite que ce fut son adversaire pour son premier combat. Synnon vit de suite que son adversaire était plus jeune que lui mais remarqua aussi que celui-ci portait une armure, qui d’une part le protégeait parfaitement alors que d’autre part le rendrait moins rapide.

C’est alors qu’ils entrèrent tous deux dans l’arène. L’adversaire de Synnon se mit en position de défense et Synnon remarqua comme il allait lui être difficile d’attendre sa cible à la vu du bouclier qu’il portait. Voyant que le chevalier ne l’attaquait pas, Synnon plaça sont bouclier devant lui et arma son bras juste au dessus de celui-ci, tel un scorpion prêt à donner un coup d’épine. Il se mit alors à décrire des cercles autour de son adversaire, qui faisait tout son possible pour rester au centre de l’arène. Après avoir fait quelques cercles autour de son adversaire et d’entendre la foule acclamer les deux chevaliers de passer à l’acte, Synnon décida de feinter une attaque afin de voire comment son adversaire allait réagir à une de ses attaques.

_________________

Un Tournoi chez les Bardides Synnon+GOBDRA+Banni%25C3%25A8re
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3028
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptySam 18 Mai 2013 - 17:22
HRP

Vu vos réponses rapides et la nature de votre description du duel, je vous invite à refaire un deuxième tour, décrivant la suite du combat. A toi, Drake.

Erco et Sirion: à vous de voir si vous voulez jouer votre duel en un post chacun ou plusieurs.

HRP


Un Tournoi chez les Bardides Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
Drake

Nombre de messages : 47
Age : 27
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyDim 19 Mai 2013 - 18:18
L'adversaire de Drake était à peu près équipé de la même manière que le garde de la fontaine. Il avait une armure lourde et un bouclier, bien que celui de Drake était plus grand, semblait plus robuste mais aussi bien plus lourd. De plus, Synnon avait choisit le même type d'épée que lui, l'épée à une main. Mais malgré le même type d'équipement, le style de combat n'allait pas être le même. Drake comptait sur le fameux style du marteau et de l'enclume. Lui serait l'enclume et encaisserait les coups en attendant une faille tandis que son adversaire serait inexorablement le marteau et devrait taper jusqu'à percer les défenses du mur d'acier qu'était le garde de la fontaine dans cette arène ensablée. Comme établit préalablement dans sa stratégie, Drake s'était rué vers le centre de l'arène et avait placé son grand bouclier devant lui. Il le portait avec son bras gauche, bien qu'il était droitier, son bras gauche était entraîné à porter cette lourde masse tandis que sa main droite n'avait qu'à tenir l'épée émoussée. Drake espérait seulement que le public n'allait pas le considérer comme un couard se cachant derrière son bouclier, c'était tout simplement son style à lui et qui plus était, dans ce tournoi, il se devait d'agir ainsi car il était sûrement le plus vieux d'entre tous. En parlant de son âge, il se demandait aussi si ses épaules allaient longtemps soutenir cette lourde carapace qu'il avait sur lui. Il était cependant confiant quant à son endurance, il se sentait bien en forme. Le combat s'annonçait bien car même s'il venait à perdre, il était sûr que remporter la victoire ne serait pas facile face à lui.

Il s'était donc placé au centre de l'arène dans le but d'attendre une première attaque. Celle-ci se fit attendre d'ailleurs car Synnon se mit à tourner autour de Drake. Ce dernier n'arrêtait pas de suivre son adversaire du regard et de deployer son bouclier en direction de l'adversaire. A mesure qu'il tournait, il voyait du coin de l'ouverture de son heaume l'ensemble des spectateurs qui acclamaient les combattants. Il vit même la loge du roi du coin de l'oeil et se demandait si son style de combat allait plaire au souverain. Une fraction de seconde de distraction et il fallu que ce soit à ce moment là que son adversaire se décida à attaquer. Ce ne fut qu'une feinte mais Drake avait tout juste placé son bouclier dans la direction que l'épée avait prise. Le public lança un cri de surprise, mais finalement, le tintement de l'acier n'avait pas encore retentit et Drake n'avait pas pu profiter du mouvement de Synnon pour trouver sa fameuse "faille" chez l'adversaire.


"Aller...Approche...Approche..." pensa le garde de la fontaine.

Mais le temps se faisait trop attendre...Si après chaque attaque ou chaque feinte, Synnon tournoyait autour de son adversaire sans lancer d'offensive, le combat allait s'éterniser et ce cas de figure était à éviter pour Drake. Comme il bougeait moins que son adversaire, les crampes n'allaient pas tarder à arriver, il fallait bouger pour échauffer les muscles et il n'hésita pas longtemps avant de décider ce qu'il allait faire. Synnon avait peut-être déjà identifié son adversaire comme étant un guerrier passif, qui préférait la riposte à l'initiative de l'attaque. Drake se dit alors qu'une attaque de sa part pourrait créer la surprise chez l'homme face à lui. L'acion se fit rapidement: il chargea rapidement en direction de son adversaire, bouclier vers l'avant. La charge était très violente et il espérait percuter son adversaire d'un coup très violent qui allait le déstabiliser fortement ou peut-être même le faire tomber si le coup était bien placé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy
Voyageuse
Voyageuse
Ivy

Nombre de messages : 105
Age : 34
Localisation : Aude

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 28 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyLun 20 Mai 2013 - 0:44
Spoiler:
 

Synnon fixa, tout en tournoyant autour, longuement son adversaire. Ayant estimé que cela suffisait amplement, il décida de feinter une attaque à l’aide de son épée. Son adversaire eu l’attitude exacte dont Synnon s’attendait. Il fut surpris et déboussolé mais Synnon n’en profita guère, ce qui déplut énormément au public au vu des hurlements de mécontentement émis du haut des gradins.

Synnon continua tout de même à tournoyé de la sorte autour de son adversaire. Il regarda brièvement le publique qui réclamer, tout en hurlant, aux deux chevaliers de passer à l’acte. En effet ils n’étaient pas venus pour voire un chevalier faire un numéro de ballet autour de son adversaire. Synnon songea au fait que cela ne plaisait pas au public mais sa façon de combattre était basé sur l’endurance et non sur la rapidité de ses attaques. Alors qu’il était un peu trop dans ses pensées, Drake fonça contre toute attente sur lui. Synnon fut surpris et ne trouva pas d’autre solution que de s’écarter sur le coté. Cette esquive failli envoyer son adversaire hors du cercle si celui-ci n’avait pas touché in extrémis Synnon au niveau de l’épaule. Ce coup le fit vaciller et il dut poser un genou à terre.

A ce moment là, le temps sembla s’arrêter, Synnon entendit une voix lui parler :

* Debout, lèves-toi ! Comment veux-tu gagner si tu reste au sol ? Tu n’es pas digne d’être un chevalier si tu ne sais te relever !*

Ce fut les paroles que son père lui répéta sans cesse, lors de ses entrainements, à chaque fois qu’il tomba au sol.

Ce moment n'avait durer que quelques secondes, mais elles avaient suffit à Synnon de sentir une force revenir en lui. Il s’appuya sur son genou et se leva. Il reprit se garde et se tourna vers son adversaire, mais celui-ci était sur le point de retrouver son équilibre. Synnon se dirigea d’un pas sur et rapide vers lui et donna un coup de bouclier avant d’administrer de toute ses force un coup d’épée venu de haut et qui gagna en vitesse lors de sa descente.

_________________

Un Tournoi chez les Bardides Synnon+GOBDRA+Banni%25C3%25A8re
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
Drake

Nombre de messages : 47
Age : 27
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyLun 20 Mai 2013 - 20:56
L'attaque surprise de Drake avait moyennement marché, ce n'était pas une bonne chose, Drake aurait nettement préféré percuter de plein fouet le chevalier... Synnon avait certes eu un bon réflexe, il s'était décalé au dernier moment du mieux qu'il avait pu pour que la charge ne touche que son épaule. Drake n'avait donc pas été totalement stoppé dans son élan et cela avait pour conséquence de quasiment le faire sortir du rond de sable. Il avait pu heureusement s'arrêter tout juste à la limite de la zone de combat prédéfinie. Si la charge n'avait pas mit à genoux Synnon, ce dernier aurait pu le faire sortir facilement mais au lieu de cela, Drake eut le temps de se remettre en position de combat. L'effet escompté de la charge fut un échec, cependant, cela fit bougé les choses. Le désavantage, c'était que Drake n'était plus au centre de l'arène, sa positon actuelle était plus délicate à gérer, il se devait de ne pas reculer. L'avantage, c'est que l'attaque du garde de la fontaine sembla provoquer chez son adversaire un déclic qui le fit attaquer comme Drake le souhaitait au début du combat.

Un coup de bouclier fusa et Drake n'arriva à le parer, le bouclier percuta l'épaulière droite du garde de la fontaine. La pièce d'armure encaissa bien le choc et Drake ne recula pas, il savait que moins d'un mètre le séparait de la ligne de démarcation de l'arène. Il pu par contre anticiper le coup d'épée qui suivit. Il bloqua le puissant coup vertical, non avec son bouclier mais à l'aide de sa propre épée. La position que tenait Drake à ce moment là ne pouvait lui permettre d'essayer de frapper son adversaire avec son lourd bouclier, il en serait déstabilisé...Il donna un puissant coup de pied orienté vers le torse de son adversaire dans le but de le repousser pour ensuite enchâiner à son tour d'un coup d'épée horizontal dont la cible se situait au niveau des reins de Synnon.

Fort heureusement, le température extérieure était bien froide et cela permettait à Drake de ne pas trop transpirer dans sa cuirasse. A ce rythme là, il savait que le combat n'allait plus durer très longtemps, les coups lancés par les deux combattants étaient plus violents que précis. Chaque coup pouvait terminer la partie mais chaque coup raté coûtait beaucoup en énergie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy
Voyageuse
Voyageuse
Ivy

Nombre de messages : 105
Age : 34
Localisation : Aude

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 28 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyLun 20 Mai 2013 - 23:32
Spoiler:
 

Synnon fut confiant au moment où il entama son coup de bouclier envers Drake, il vit déjà la fin du combat arriver. C’est alors que celui-ci ne bougea pas d’un centimètre. Synnon fut surpris et son coup d’épée en subit les conséquences. Son coup fut moins sur et de ce fait moins violent malgré la rapidité qu’il avait pu emmagasiner pendant sa descente. Synnon fut prit d’un doute énorme sur sa technique d’approche face à son adversaire c’est alors qu’il entendit à nouveau la voix de son père réciter les phrase qu’il lui avait tant récité :

* Ne jamais sous-estimer son adversaire ! Ne jamais penser à la fin du combat avant que celui-ci ne soit vraiment fini. Reprend toi et retourne au …*

La phrase fut interrompue par un puissant coup de pied qui lui frappa le ventre et le fit reculer de deux pas avant de pouvoir reprendre son équilibre ainsi que sa garde. A ce moment là, Synnon sentit la rage de vaincre à nouveau monter en lui. Il sentit ses muscle se contracter et il pu ainsi bloquer le coup d’épée à l’aide de son bouclier qu’il renforça avec son épée tout en effectuant un quart de tour. Il se rendit compte qu’il fut très près de son adversaire et décida de lui administrer un coup de coude au niveau de la tête.

Ce coup de coude lui accorda le temps nécessaire pour à nouveau se positionner face à son adversaire et ainsi émettre un nouveau coup d’épée. Celui-ci ne fut pas donner de haut en bas mais bel et bien en diagonale du haut vers le bas cette fois-ci. Il retint son erreur du coup précédant en se protégea également à l’aide de son bouclier. Il prévoyait déjà d’administrer un coup violent à laide de son épaule dés que son attaque serait fini afin d’essayer de déséquilibrer son adversaire pour en finir rapidement avec ce combat qui commença à le fatiguer beaucoup plus qu’il ne l’avait prévu.

_________________

Un Tournoi chez les Bardides Synnon+GOBDRA+Banni%25C3%25A8re
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcide d'Illicis
Intendant du Gondor
Alcide d'Illicis

Nombre de messages : 8
Rôle : Comte de Linhir

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 41 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyJeu 23 Mai 2013 - 17:34
Aclide d'Illicis trempa à nouveau ses lèvres dans la coupe de vin fumant avant de la reposer. Malgré le breuvage qu'elle contenait, la surface de l'argent restait froide et, par ce temps, elle mordait particulièrement les doigts. Il avait beau vivre au Nord depuis plusieurs années maintenant, jamais il n'avait été aussi incommodé par le froid que durant cet hiver-ci. Le vin chaud épicé était dès lors le bienvenu pour ne pas se laisser engourdir, surtout lorsqu'il fallait passer la journée assis dehors. Certes, le vin n'avait pas la qualité de ceux du Dorwinion, que les Bardides importaient en masse pour en faire la négoce, mais le but premier ici était de réchauffer les coeurs, et cela aurait un sacrilège de mettre à bouillir un vin de cette qualité. Du moment qu'il y avait les épices, n'importe quel vin faisait ici l'affaire. Et ce n'était pas Alcide qui allait dire le contraire, lui qui reconnaissait les caractéristiques particulières des grands crus du Dorwinion depuis qu'il avait été ambassadeur à Vieille-Tombe.

C'était mes débuts, songea t-il. A l'époque mon avenir était encore incertain, et je m'entraînais encore à l'épée.

Cette dernière pensée lui était venue lorsque Drake de la Fontaine para un coup impressionnant du chevalier Synnon. Alcide s'amusait à s'imaginer ce qu'il ferait si il était dans cette arène à la place d'un de ces deux combattants. Pas grand chose assurément. Il reconnut quelques parades et assauts qu'il avait jadis appris lui aussi, mais il devait reconnaître que nombres des coups que les deux jouteurs s'étaient portés l'auraient laissé mort. Il avait bien appris les exercices de l'épée, jadis, comme il se doit de tout jeune noble. Mais les dernières fois qu'il s'était entraîné à la lame dataient de son ambassade à Vieille-Tombe, justement, quand il ne se sentait pas en sécurité. Non, sa place n'était pas dans l'arène.

C'est Sylphide qui devrait s'y trouver, rieur d'avoir déjà descendu plusieurs coups de vin chaud, et sûrement vainqueur malgré ça. Sylphide, le frère aîné, l'héritier du Comté de Linhir, le combattant. Oui, il aimait se battre que ce soit pour le sport en tournoi ou pour de vrai. Il aurait aimé être ici. Mais il avait livré son dernier combat il y avait cinq ans déjà, encore plus au Nord. C'était lui maintenant, le Comte de Linhir, et Alcide d'Illicis était à sa place sur la tribune d'honneur, à se contenter de regarder les combats en compagnie des autres notables, et dans la proximité immédiate du Roi Gudmund et de sa fille la princesse Dinael, Dame du Tournoi.

J'espère qu'aucun chevalier ne s'imagine que cela veule dire que le vainqueur se verra accordé sa main. songea Alcide. Le Roi Gudmund n'a aucune chance d'accepter cela...

Le Représentant du Haut-Roy à la cour d'Arnor entendit une fois de plus un petit notable du troisième rang s'étonner sur sa présence à Dale. Il était vrai que cela avait de quoi surprendre. Il était dans les faits Ambassadeur du Gondor assigné à l'Arnor et n'avait donc en principe rien à faire à Dale. Officiellement, en tant que représentant de Méphisto, il était là pour aplanir les relations entre lui et Gudmund après que le vassal de ce dernier, le Comte Erco Skaline d'Esgaroth ait été emprisonné et déclaré hors-la-loi dans le Royaume Réunifié. En vérité, tout était déjà arrangé, et l'ambassadeur de Gondor à Dale aurait fait l'affaire. Pour que le Représentant du Haut-Roy, se déplace, il devait y avoir autre chose, une mission plus importante. De quoi il s'agissait, le notable du troisième rang qui n'avait pas assisté à la première audience entre le Roi et Alcide ne pouvait pas le savoir.

Le Comte reporta son attention sur le combat qui se déroulait devant ses yeux. C'étaient deux adversaires féroces qui donnaient un très bon spectacle. Le public était enthousiaste, ce genre d'affrontement présageait une bonne journée de tournoi, même si c'est la joute montée qui en serait le point culminant. On y verrait sans doute davantage de chevaliers de grande noblesse, prêts à en découdre pour impressionner la famille royale. Alcide se promis d'être attentif. Si aucun petit notable ne serait d'assez bon parti pour la Dame du Tournoi, pour la nièce d'un Comte, il devait y avoir de quoi faire. Son frère était mort avant d'avoir marié la moitié de ses filles, et c'était à lui de s'en occuper à présent. Il pouvait profiter de sa mission pour régler ça aussi.

La nièce d'un Comte, ou de davantage que ça... songea Alcide. Les rumeurs de la Capitale qui lui avaient été rapportées avaient de quoi le faire frémir et se réjouir à la fois. Aucune nouvelle officielle cependant... J'ai plutôt intérêt à réussir mes négociations, alors...

Se détournant un instant du combat, il jeta un coup vers le Roi, qui glissait quelques mots à l'oreille de sa fille. Gudmund semblait plus que content en cette belle et froid matinée, et le tournoi s'annonçait un succès. Pourtant ce n'était qu'après que les choses sérieuses commenceraient. La deuxième audience serait déterminante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
Aldarion

Nombre de messages : 1745
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyJeu 23 Mai 2013 - 18:32
Un Tournoi chez les Bardides 130523061823310015

La princesse de Dale, la belle Dinael, semblait passablement ennuyée par les combats qui se déroulaient juste devant ses yeux. Le chevalier engagé en combat était brutal et dénué de charme. Cela ne lui plaisait pas et elle avait du mal à le cacher au reste de la cour qui semblait s'enthousiasmer.

Son père avait absolument voulu organiser un tournoi et avait forcé sa fille à y assister. C'était l'occasion de se montrer au peuple et aux combattants de la Terre du Milieu. Elle savait son père particulièrement fier de sa beauté et il ne manquait pas une occasion de l'exhiber.

Elle avait refusé le vin chaud qu'on lui avait proposé, trop chaud et trop dangereux pour la blancheur de ses dents. Elle avait préféré se cacher dans une montagne de fourrure qui la tenait chaud.

" Tu t'amuses ? "

Le Roi Gudmund semblait tout à fait enchanté par "son" tournoi et avait envie de communiquer son enthousiasme. Mais si Dinael appréciait les hommes solides, elle n'aimait pas la violence en tant que telle.

" Père... cette question..."

L'ironie de la princesse était perceptible même pour le moins subtil des hommes. Or, Gudmund était sage et particulièrement perspicace.

" J'aurais mille fois préféré rester à discuter avec..."

Sans laisser sa fille terminer sa phrase, Gudmund tapa du poing sur son siège.

" La peste emporte ces deux olibrius ! Si tu veux parler, parle avec le Comte d'Illicis... c'est un homme charmant."

Le visage de Dinael changea. Son père venait de lui désigner une cible toute trouvée.

" Comte d'Illicis... Est-il vrai que vous venez d'Annuminàs ? On dit que cette ville est bien triste... Est-ce vrai qu'il n'y a jamais de fête ? Il parait que le Roi Aldarion est un bien triste sire... Vous le connaissez ? Est-t'il aussi austère qu'on le prétend ?"

Elle voulait embarrassé son père et Alcide risquait fort de se retrouver entre le marteau et l'enclume.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcide d'Illicis
Intendant du Gondor
Alcide d'Illicis

Nombre de messages : 8
Rôle : Comte de Linhir

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 41 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyVen 24 Mai 2013 - 17:33
Alcide d'Illicis se demanda si le Roi l'avait vu jeter un coup d'oeil vers lui et sa fille, pour qu'il suggère ainsi à celle-ci de commencer une conversation avec lui. Dinael avait beau être la Dame du Tournoi, elle ne semblait pas apprécier ce dernier. La princesse n'était manifestement pas férue de chevaliers et de combats. Le Comte avait porté une attention toute particulière à ce qu'il avait vu lorsqu'il avait déambulé dans la ville. Il avait suffisamment d'expérience de négociateur à l'étranger pour savoir que lorsqu'on arrivait dans une culture inconnue, la première chose était de chercher à la comprendre. Pour cela, les livres et les traités étaient adéquats pendant le voyage. Cependant, une fois arrivé sur place, la meilleure manière restait l'observation et la discussion. Les livres vieillissaient, comme les informations qu'ils recelaient, tandis que ce qu'un homme voyait et entendait était toujours le reflet du présent. Dale était peuplée de nombres d'artisans, et cela se voyait dans l'architecture. Celle-ci était travaillée et ouvragée et même les bâtiments utilitaires étaient décorés. C'était une cité bien différente que, disons, Minas Tirith, qui était certes splendide, mais qui était avant-tout une forteresse. Ici les murailles elles-mêmes semblaient servir d'apparat et c'était bien une ville de commerce, pas une place forte. On disait les rues abondamment décorées de fleurs, mais l'hiver avait fait mentir les livres à ce propos. Cependant, la ville ne manquait pas de couleurs se démarquant du blanc de la neige, avec des fanions et banderoles çà et là. Sur les enseignes aussi, celles-qui indiquaient les représentations de tels comédiens ou de tel ensemble de bardes. Alcide songea que cela étaient habitué la princesse Dinael, pas aux affrontements de chevaliers. Ceux-ci étaient davantage l’apanage de son père qui tout cultivé qu'il soit, restait un guerrier dans l'âme. C'était son tournoi à lui, en vérité.

Le Comte vit le visage de Gudmund se renfrogner lorsque sa fille évoqua Annúminas et et le Roi Aldarion. Ce n'était certainement pas ainsi qu'il lui avait appris à commencer une conversation avec un représentant de l'Arnor. Même si, songea Alcide, je suis officiellement un représentant du Gondor. Cela ne changeait pas grand chose au final. Méphisto était après tout le Haut-Roy du Royaume réunifié. Alcide lui, cacha son malaise comme il avait appris à le faire. Il se demandait cependant si c'était pour manifester une certaine animosité envers Aldarion que la princesse parlait ainsi, ou simplement par ignorance.

"Votre Grâce, il est vrai que j'arrive d'Annúminas, même c'est au sud, en Gondor que je suis né. Je vis cependant depuis suffisamment longtemps dans la Capitale de l'Arnor pour affirmer que Votre Grâce se fait de fausses idées à son sujet. La Cité est certes restée longtemps en ruines, mais le Roi Elessar l'a rebâtie dans toute sa splendeur. Il n'y a certes pas de festivité traditionnelle comme la fête du Dragon, mais il n'y règne pas moins une grande animation. Lorsque Sa Majesté Aldarion rentre en triomphe ou organise un banquet c'est toute la ville qui se réjouit. Et l'été, les abords du Lac Evendim, grand comme trois fois le Long Lac, sont les endroits les plus plaisants qui soient."

C'était moins folichon l'hiver, surtout un comme celui-ci, Alcide devait l'avouer, mais il se garda de le dire. Il trouvait Dale plus agréable en ce moment, mais il voyait pas l'intérêt de la préciser à la princesse. En négociateur avisé, il savait qu'un mensonge pouvait aisément se retourner contre celui qui le proférait, mais il n'en fallait pas moins soigneusement sélectionner ce que l'on choisissait de révéler ou pas. C'était particulièrement vrai en cet instant.

"J'ai en effet l'honneur de connaître Sa Majesté Aldarion. Je ne sais d'où vous tenez ces idées, mais Votre Grâce se méprend sur le Roi d'Arnor. Sa Majesté a eu à affronter de nombreux ennemis et à craindre de nombreuses trahisons, et beaucoup le voient comme très réfléchi, certains diraient austère peut-être, oui. Mais il faut savoir qu'il est différent sous cette façade, et la population ne s'y trompe pas. Il faut voir comme elle l'acclame, lorsqu'il traverse la ville, escorté par sa Garde de la Rose."

Il n'était certes pas si facile de faire mentir les propos de Dinael. Aldarion était calculateur et inflexible, et il avait certes plusieurs raisons d'être triste, mais, sans être de ses intimes, Alcide pensait ne pas se tromper en le disant pas si froid que ça. Tout était question de savoir ce qui se cachait sous la façade du Roi d'Arnor. Tout comme il s'agissait de voir sous la façade de ce petit jeu. Alcide était convaincu que la princesse ne disait rien par hasard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Sirion Ibn-Lahad

Nombre de messages : 1604
Age : 27
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud
- -: 35 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyLun 27 Mai 2013 - 22:31
Un Tournoi chez les Bardides Orys_c10

Le voyage avait été plutôt tranquille pour Orys. En y repensant, après avoir combattu sous les murs d'Aldburg, il y a quelques semaines à peine, il ne pouvait pas vraiment y avoir moins tranquille que cela. Ce fut donc dans une certaine joie de vivre -et le mot était tout désigné- que les Chevaliers du Cor Brisé avaient décidé de se rendre au Tournoi de l'Hiver. Chaque soir autour du feu, les hommes faisaient ripaille comme pour se rassurer d'avoir survécu à cette bataille atroce. Orys partagea avec ses compagnons ce sentiment de liberté et bonheur primaire.

Orys était un vétéran, qui était passé de nombreuses fois par le sang et l'acier au cours de sa vie. Il avait vu beaucoup d'amis tomber et nombre d'innocents qu'il n'avait pu sauver. Mais Orys n'avait jamais cessé de croire en la lutte contre les atrocités et le mal qui, jamais, ne s'avouerait vaincu. Orys était réservé et peu loquace, il ne parlait jamais pour ne rien dire et sa voix grave aux accents gondoriens suffisait souvent à calmer les ardeurs des plus téméraires. Mais il n'était pas homme de conflit, il ne cherchait jamais les ennuis et n'usait des armes que sur un champ de bataille.

Une fois arrivés à Dale, le groupe se sépara rapidement, envahissant les rues de la cité. Orys suivit plusieurs de ses compagnons jusqu'à la taverne où il ne fit que boire modérément.

Le lendemain, lorsque l'heure de l'ouverture du tournoi sonna, Orys était fin prêt. Il concourrait. Non pas pour la Dame du Tournoi qui, d'après lui, semblait plus préoccupée par ses tracas quotidiens que par un tournoi organisé par son père, ni pour l'argent comme nombre de ses confrères Chevaliers mais tout simplement pour le sport. Combattre sans véritable risque convenait parfaitement à Orys. Cela lui changerait et lui permettrait d'expérimenter de nouvelles bottes.

Lorsque vînt son tour d'entrer dans le cercle, Orys y pénétra vêtu de son armure noire aux reflets mauves. Il avait coiffé son heaume orné de deux cornes de boeuf sur les côtés, un panache blanc surmontant le tout. Mesurant près de six pieds de haut, l'allure d'Orys était des plus impressionnantes. Son épée et son bouclier en mains, le compagnon d'Eradan fit quelques passes d'échauffement en attendant son adversaire, Rhor. Dès que le combat s'engagerait, il ferait pleuvoir les coups, profitant de sa taille, de sa puissance et de son envergure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1111
Age : 26
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyMar 28 Mai 2013 - 20:28
Un Tournoi chez les Bardides Erellr1
Rhor passa la soirée à profiter de la vie, et bu moulte chopes à l'honneur de son compagnon agonisant, mais ceci dans le plus grand secret préférant garder cela pour lui. Arborant un large sourire il parla à beaucoup de chevalier sans la moindre gêne. La bière coula à flot dans son gosier de telle sorte que ce fut son frère qui le persuada de rentrer avant qu'il ne puisse plus marcher. Ce qui était déjà presque le cas. Le coucher ne fut pas une mince affaire. Surtout lorsque Rhor défia armée d'une bougie allumée son propre frère qui du gérer pour éviter que toute l'auberge ne brûle. L'oublie semblait avoir gagné le chevalier de la Flèche Noir, car il s'écroula au final comme une masse sur son lit et s'endormi en 3petites secondes. Un ronflement brutal sortit bientôt de sa bouche empestant l'alcool, mais pourtant un visage de bébé était peint sur son visage.

Le réveil fut encore plus dur que le réveil. La gueule de bois cingla le pauvre Rhor comme un fouet heurtant le dos d'un esclave. Bouche pâteuse, mal de tête, le foie qui réclame de l'eau mais la gorge qui refuse d'avaler la moindre chose sous peine de vomir. L'esprit pas clair et désorienté, l'ainé des frère se dirigea vers un baquet d'eau et y enfouit sa tête d'un coup et la secoua mollement une vingtaine de seconde avant de la ressortir à bout de souffle et d'aspirer une grande bouffée d'air. Se secouant la tête comme un chien et replongea alors. Il n'était pas encore guéris et apte à se battre. Il ré-itéra six fois la chose. L'eau glacé le réveilla de plus en plus, jusqu'à ce que l'eau lui brûle à moitié le visage déjà ravagé par des semaines de voyage. Il regarda son frère et lâcha d'un air presque vigoureux:

-Allons-y. On a des combats à mener.

A peine eut-il revêtu des habits convenables pour un tournoi qu'il sortait de la chambre. Simple tunique blanche ou une une flèche y était tracée en noir. L'habillement simple des membres de la Flèche Noir était connu par ici, mais de toute évidence par réellement aimer. Les deux frères se frayèrent un chemin jusqu'au tournoi ou ils s'annoncèrent. Rhor commençait par un combat à l'épée. Le sourire aux lèvres il alla revêtir son armure qui était toute aussi simple que sa tunique. Un acier froid et des plus pur la rendait d'un poids acceptable pour un combat à pied. Il soupesa une épée et la pris avec dédain de sa main gauche avant de la faire sauter à la droite. Un maniement basique s'ensuivit pour vérifier sa vivacité. Il hocha de la tête pour lui-même et s'avança dans le cercle. Devant lui son adversaire était déjà prêt à en découdre.

Armure mauve, casque orné de corne avec plumet. Rhor failli perdre son sourire en voyant à quel point son adversaire était imposant. De son côté, il ne valait pas les six pieds de hauts. Qui plus est il y vit un vétéran, et était sûr de l'avoir vu combattre à Aldburg. Intérieurement il se sentit mal à l'aise. La gueule de bois avait légèrement passé, mais il la sentait toujours. Il secoua tous son corps pour le faire "revivre et en reprendre une dernière fois le contrôle" avant le combat. Il entra dans l'arène.

Avait-il une moindre chance? Oui dut-il décider en caressant la flèche noir peinte sur son plastron car ce fut lui qui lança le combat. Son bouclier fermement accroché à son bras gauche sentit la vibration de la riposte de Orys. Rhor avait vécu assez de combat pour ne pas se démonter. Plus petit que son adversaire, il était le plus faible, mais pouvait jouer avec ça et essayer de passer sous la garde de son adversaire. C'était le seul moyen qu'il voyait. La lame de l'homme du Lac re-décrivit un chemin inverse et rencontra le fer de l'autre.

Entre les étincelles, Rhor chercha le regard de son adversaire. Voir s'il doutait, s'il avait peur, s'il était confiant, s'il était arrogant ou s'il était plutôt timide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
Aldarion

Nombre de messages : 1745
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyMer 29 Mai 2013 - 19:34
Un Tournoi chez les Bardides 130523061823310015

Dinael fit mine de faire la moue. Malgré tout, ses yeux étaient rieurs, Alcide avait bien répondu. C'était un homme d'une grande intelligence et d'une grande diplomatie. Elle connaissait deux amis qui apprécieraient sans aucun doute de s'entretenir avec lui.

" Il semble donc que la situation soit plus nuancée que ce qu'il n'y paraît Maître d'Illicis... Cependant..."

Elle décocha son sourire le plus espiègle au diplomate en mission.

" On me dit également que vous êtes un beau parleur. Le genre d'homme qui réussirait à vendre des peintures à un aveugle."

Le Roi Gudmund lui jeta un regard désapprobateur, il avait de plus en plus de mal à se concentrer sur le tournoi.

" Il me faudra donc vérifier par moi même, j'ose espérer que le Roi Aldarion me recevra avec les honneurs si je visite sa cour."

Elle détourna le regard en direction du tournoi qui battait son plein. De toute évidence le spectacle l'ennuyait et elle ne mit pas longtemps à s'en lasser définitivement. Avec grâce elle se redressa, écarta ses fourrures et releva sa robe qui traînait au sol. C'était vraiment une jolie fille et la voir sans le poids de ses fourrures montrait que son visage n'était pas son seul attrait.

Elle salua son père et fit un petit signe de tête à Alcide d'Illicis.

" Etant donné qu'aucun de ces chevaliers ne mérite mes faveurs... et qu'une dame sans chevalier n'a que peu d'intérêt dans pareilles circonstances, je me retire dans mes appartements où il fera sans doute plus chaud et ou la compagnie sera moins... brutale."

Peu désireux de provoquer une scène devant son peuple, le Roi la laissa partir, suivie de sa suivante, une vieille à la peau usée et à la démarche empruntée.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Sirion Ibn-Lahad

Nombre de messages : 1604
Age : 27
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud
- -: 35 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyMar 11 Juin 2013 - 20:51
Un Tournoi chez les Bardides Orys_c11

Malgré sa tentative, Rhor ne parvînt à trouver le regard d'Orys. Sa fine visière ne permettait pas que l'on puisse voir ses pupilles, la teinte sombre de sa pièce d'armure n'y aidait pas non plus. Seul un souffle puissant et régulier émanait du heaume en forme de bœuf. Les deux épées s'entrechoquaient sans pour autant indiquer aux spectateurs vers quel combattant l'avantage tournait. Les chevaliers se jaugeaient et ces premiers échanges de coups n'étaient qu'un prélude.

Puis le Bœuf se recula, s'écartant de quelques bons pas de son adversaire. Il se mit à faire de petits pas sur place, oscillant de la gauche vers la droite et inversement. Ses pas s'accélérèrent bientôt et le Chevalier chargea tel un mastodonte, aidé par son élan, il leva au-dessus de son crâne son épée et l'abattit sur Rhor. La puissance et la vitesse de l'attaque étaient trop importantes pour espérer bloquer la lame d'Orys, l'esquive étant la défense la plus crédible à ce moment-là, ce que fit certainement Rhor.

Mais ce n'était pas fini, la lame du guerrier à l'armure ébène se redressa et reprit sa danse de voltigeuse. L'envergure d'Orys l'aidait dans cette technique et ce faisant, s'efforça de toujours avancer vers Rhor, dans le but de ne lui laisser aucun répit ni aucune chance de répliquer convenablement.

La vapeur s'extirpait du heaume d'Orys, le froid faisait son oeuvre mais le compagnon d'Eradan n'avait en aucun cas le corps gelé. Au contraire, il brûlait d'un feu inextinguible. Le feu de l'adrénaline et du combat face à un adversaire de taille. Et Orys se délecta de ce sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3028
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyVen 21 Juin 2013 - 5:44
HRP Vu l'absence d'Erco, je fais avancer les choses HRP

Un Tournoi chez les Bardides Roi10

Bien qu'exaspéré par l'attitude de sa jeune fille, le roi Gudmund ne comptait pas arrêter de profiter du tournoi. Bientôt, son regard se tourna à nouveau dans la direction des combattants, ses yeux attentifs suivant chaque passe d'arme. Certains duellistes manquaient de finesse ou de talent, et les sourcils froncés du roi de la cité montraient son avis sur la chose. D'autres cependant surent mériter son sourire, où parfois même un geste de la main excité.

Le duel entre Drake de la Fontaine et Synnon du Cor Brisé faisait partie de cette deuxième catégorie. Le résultat du combat était difficile à prévoir, mais l'expérience du garde de la fontaine finit par prendre le dessus, lui permettant de mettre son adversaire à terre. Et pourtant, c'était loin d'être une défaite humiliante pour le jeune sir Synnon. Nombreux furent les spectateurs impressionnés par sa capacité à résister aussi longtemps à un guerrier d'élite du roi du Gondor. Le Roi Gudmund sortit un petit objet d'un coffre qui se trouvait à ses pieds, et le lança dans la direction de Synnon. Il s'agissait d'un anneau en argent en forme d'une tête de dragon. Sir Drake de la Fontaine en revanche reçut une cape noire ornée d'un grand dragon rouge, ainsi qu'une pierre précieuse.


Le duel entre Rhor et Orys était plus court et plus brutal, les deux hommes échangeant des coups puissants qui résonnaient dans l'arène. Plusieurs spectateurs soutenaient le Chevalier de la Flèche Noire contre le guerrier étranger, mais le roi Gudmund ne fit que froncer les sourcils en voyant la flèche noire sur la tunique du chevalier. Sir Orys finit par vaincre son adversaire, le laissant avec une blessure légère au bras. Une leçon sur les effets de l'alcool sur la performance pour l'homme d'Esgaroth. Il reçut néanmoins une demi pierre précieuse, tandis que le chevalier du cor brisé eut droit à la même récompense que Drake.

***

Les combats à l'épée se terminèrent avant midi, et une pause d'une heure fut annoncée, avant la suite du tournoi.

Lorsque le roi réapparut dans la loge, il annonça le début des différentes catégories du tournoi restantes, et en expliqua les règles.


HRP:



Alors, cette fois on se limitera à un post par personne pour la description du combat.

Pour le tir à l'arc: Chaque archer décrit trois tirs sur une cible ronde, son arc, sa technique, ses pensées, etc.

Pour la mêlée: Il y a vingt participants, le tout se déroule sur une arène ronde. Le choix des armes est complètement libre, bien que des forgerons sont chargés de les émousser ou sécuriser avant le début des combats. Ca reste néanmoins une discipline dangereuse, et des pénalités sont attribuées à ceux qui blessent grièvement leurs adversaires. Le dernier debout gagne. Un post pour décrire les actions dans la mêlée, libre à toi d'improviser un peu sur les adversaires que tu affrontes.

Pour la joute équestre: Erco vs. Sirion une fois de plus. Chacun de vous écrit un message décrivant votre monture, votre stratégie, et l'endroit que vous essayez de toucher.



Un Tournoi chez les Bardides Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy
Voyageuse
Voyageuse
Ivy

Nombre de messages : 105
Age : 34
Localisation : Aude

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 28 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyDim 23 Juin 2013 - 10:36
Spoiler:
 

Synnon ce leva, tristement mais assez fier de lui, de ce dernier coup qui le fit tomber à terre. En effet même s’il n’avait pas gagné, il avait tenu de longues minutes sur le ring face à ce chevalier. Lui qui avait suivit comme seul formation militaire celle de son père, réussit à tenir un bon moment. Une fois levé, il salua le publique ainsi que son adversaire.

Synnon profita de l’heure de pause pour se remémorer tous les points auxquels il faut penser pour se servir correctement d’un arc. Certes ce ne fut pas une arme qu’il magnait avec aise, mais il avait eu de nombreuses occasions de s’en servir.

Une fois la pause terminer et que le roi réapparut dans sa loge, Synnon se dirigea vers la garde. Son choix de l’arc s’arrêta sur l’arc long. Certes c’est le plus grand mais c’est également celui qui demande plus de force pour armer les flèches. En effet alors que la plus part des arcs s’arment avec un pincement de la flèche ou à l’aide de deux doigts, l’arc long demande impérativement l’aide d’un troisième doigt pour être armé.
Synnon testa la solidité de la corde de chanvre et la maniabilité de l’arc en lui-même. Il demanda ses trois flèches et alla se placer devant la cible qui lui fut attribué.

Synnon sentit le publique le contempler, mais il n’y avait pas que le publique, il y avait aussi le Roi ainsi que les autres concurrents.
Synnon commença à placer son arc devant lui engagea une flèche. Il sentit son bras gauche, qui tenait la poigné de l’arc, qui se mit à trembler. C’est alors qu’il se remémora un conseil que lui avait donné un elfe lors d’un entrainement au tir à l’arc.

* Fléchis ton bras porteur, cela évite que tu tremble, mais cela évitera également le coup que tu pourras ressentir dans ta nuque.*

Sur ce Synnon fléchit son bras et décocha la flèche, avant que le poids exercé par le fait de tendre la corde, fasse briser l’arc en deux. Il réarma de suite une nouvelle flèche afin de pouvoir se baser sur la position de son premier tir améliorer son prochain. C’est au moment que la flèche quitta son emplacement sur l’arc qu’il repensa au fait que le plus chevronné des archers a ce que l’on appelle le tir instinctif. Lui cependant et loin de l’avoir et ce fut pour cette raison qu’il arma sa deuxième flèche aussitôt.
Synnon fixa l’endroit où sa première flèche se trouva et rectifia la position de son arc en fonction de celle-ci. Il tendit la corde et décida de retenir son souffle afin de minimiser d’avantage les mouvements que décrivaient ses bras. La flèche partit à une vitesse impressionnante. Synnon analysa la trajectoire de celle-ci et encocha sa dernière flèche. Il ne tendit pas de suite sa corde, mais essaya de se positionner dans une position optimale.

Synnon sentit le publique qui l’acclama. Il sentit une chaleur, causée par l’adrénaline, monté en lui et une confiance sereine vint se loger en lui pour se dernier tir. Il se calma à nouveau, se repositionna, fixa l’endroit qu’il visait. Il tendit la corde, ferma les yeux un court moment, retint sa respiration et lâcha l’emprise, qu’il exerça à l’aide de ses trois doigts, qu’il avait sur la corde. Pendant que la flèche fit son trajet, Synnon continua à retenir son souffle et ferma à nouveau ses yeux. Il entendit le sifflement de l’aire qui passa au travers des plumes de la flèche et n’osa pas rouvrir ses yeux de suite.

Il prit son courage et fini par ouvrir ses yeux mais n’osa pas regarder l’emplacement de sa flèche. Il se contenta de regarde son publique, de le saluer avant de saluer le Roi et retourner parmi les autres concurrents.

_________________

Un Tournoi chez les Bardides Synnon+GOBDRA+Banni%25C3%25A8re
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1111
Age : 26
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyJeu 11 Juil 2013 - 12:21
Un Tournoi chez les Bardides 47651234cv3 Un Tournoi chez les Bardides Erellr1

Erelion et Rhor

Il y avait peu de place pour la chance de la vie d'Erelion, il avait été formé par un des meilleurs chevaliers de Dale, qui aujourd'hui repose six pied sous terre après une grosse grippe. Cette fin avait marqué Erelion qui ne pouvait concevoir pouvoir mourir autrement que sur un champs de bataille épée à la main, comme tous hommes ayant voué sa vie aux armes et aux sangs. Avec ses années d'expériences, il valait plus dans une mêlée que beaucoup de jeunôt fraichement sortis d'une formations à la va-vite. Même dans les tournois, il avait souvent été un favoris. Là assis à regarder ces jeunes chevaliers, ou moins jeunes du reste, combattre pour le bon plaisir d'une foule en désir et d'un roi lui faisait un étrange effet. Il était entrainé par les cris et l'ambiance festive des spectateurs, mais il avait aussi froid et avait envie de tous arrêté. C'était des joutes bien futiles alors qu'il revenait de Aldburg ou du vrais sang avait coulé et des gosses s'y étaient fait trouer la peau. Il observa Rhor se battre. Il secoua la tête plusieurs fois négligemment. Ouverture sur ouverture, le jeune chevalier d'Esgaroth perdit le combat au final. Aucun style, ou un style plutôt faible, il connaissait pourtant bien son ami et là il devait vraiment cuver une grosse quantité de bière pour être aussi peu doué. Si son défunt maître d'arme l'avait vu il se serait étriper littéralement les intestins.

Avalant la fin de sa chope de bière, Erelion se leva et se dirigea vers les gratins royaux. Il y avait une petite heure de pause, c'était le meilleur moment pour aller parler à son Roi. Il se fraya un chemin dans la foule jouant du coude et son épée accrochée sur son flanc droite faisait son effet sur la majorité de paysan assistant aux joutes. Il avait troqué son armure pour une tunique toute blanche de bonne qualité; les manches très ample battaient le vent, et les boutons fermant son col le protégeaient du froid; aux armoiries de son ordre. Une flèche noir, simple, et facilement reconnaissable. Arrivé devant l'estrade royal de côté, il se retrouva face à deux gardes en armures et mains sur la garde en le voyant arrivé. L'un deux leva la main et prononça quelques mots a quoi répondit Erelion d'une voix clair et net:

-Je demande à pouvoir parler au Roi. Faite lui savoir que Erelion de l'Ordre de la Flèche Noir demande un entretien concernant une affaire importante et pressante. C'est le Comte Erco Skaline qui m'envoie.

Il se tut et attendit une quelconque réaction....

***

Pendant ce temps, Rhor se remettait de son combat qu'il avait misérablement perdu. Le regard un peu honteux, il se laissa soigner par son frère. Il avait un temps de répit avant de repartir combattre, mais cette fois dans une discipline qu'il appréciait beaucoup plus. La joute équestre.

Ce fut bientôt son tour de se préparer. Il revêtit son armure rapidement. C'était toujours la même que celle du combat précédent. Il arborait une légère renfoncement aux bras, ou l'épée d'Orys l'avait sévèrement frappé. Il la fera réparé après le tournoi, là il n'avait ni le temps ni la motivation d'aller trouver un forgeron et de payer une fortune pour un travail mal fait. Il irait à Esgaroth ou il y avait le forgeron du château qui le ferait gratuitement, enfin aux frais d'Erco.

Pendant ce temps, son frère s'occupait de seller le cheval de Rhor. C'était un beau destrier de combat brun avec une tâche blanche sur le flanc droite de la taille d'un petit bouclier. Seul particularité du cheval qui avait déjà vécu pas mal de combat et était donc fiable et dressé pour aller face aux chocs. Rhor le rejoignit d'un pas lent et lui tapa le flanc amicalement avant de saisir la bride et de se mettre en selle. Il rejoignit rapidement la piste. Galarïn portait la lance de foute bien droite et marchait tranquillement aux côtés de son frère. Il n'était pas plus offusqué que ça de faire office d'écuyer. Dans l'Ordre de la Flèche Noir, les chevaliers n'avaient pas d'écuyer aussi étrange que cela paraisse.

Quel fut la surprise de Rhor en se rendant compte qu'il allait affronter un adversaire qu'il ne connaissait vraiment pas. Il était sur de l'avoir déjà entrevu, mais avait aucune idée s'il était doué ou médiocre. Il sourit en pensant à sa "vengeance", voilà l'occasion de pouvoir montrer ce qu'il était capable de redorer son blasons. Toujours une question d'honneur. Il sentit afflué en lui l'adrénaline et il saisit son heaume et l'enfila d'un geste rapide, saisit sa longue lance et s'approcha du bord de la piste. La longue tige de bois pesait lourd, mais par chance c'était l'autre bras qu'avait touché Orys. Il sentait donc plutôt le poids de l'écu sur son épaule. Tenant d'abord verticalement sa lance, et l'abaissa et la remonta quatre fois et l'immobilisa pour finir en haut.

Il avait une vision réduite, mais pouvait clairement voir face à lui son adversaire. Il l'observa attentivement. Il choisit très vite sa cible: l'écu. C'était le plus simple, mais le talent était de réussir à briser le plus de bout de lance possible. Il fallait donc frapper au centre de l'écu pour être sur de faire le plus d'éclat. Il fallait garder fermement le bout de la lance dirigé contre le bouclier en forme de goutte pour éviter qu'elle ne fasse que dérapé sur le métal.

Il fit le foulard tombé et talonna instantanément son destrier. La lance toujours vertical, il fixait son adversaire. C'était partit. Dans quelques instants il abaisserait sa lance et viserait l'écu...

Il la voulait sa revanche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Garde de la Fontaine
Garde de la Fontaine
Drake

Nombre de messages : 47
Age : 27
Localisation : Haut de la cité de Minas Tirith
Rôle : Défendre le palais royal du Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme
- -: 48 ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyDim 21 Juil 2013 - 23:59
Son rigoureux adversaire ne put empêcher de fléchir un genoux après avoir reçu un violent coup, ce qui le déstabilisa plus que prévu et le fit même tomber à terre! L'adrénaline et l'atmosphère ambiante qui procurait la foule enjoua fortement le garde de la fontaine sur cette action victorieuse qui émit un grand cri de joie en levant le poing vers la foule. Drake regarda son adversaire se relever et lui fit un signe de tête respectueux démontrant bien la âpre tâche que ce fut de se défaire de lui. Il n'était vraiment pas mécontent que le combat ne continua pas plus longtemps étant donné son état assez fatigué. Il allait profiter de la pause afin de reprendre ses forces car ce qui l'attendait n'était pas de tout repos non plus...Cela allait peut-être même être pire vu la concentration et l'endurance dont il fallait faire preuve durant la violente épreuve qu'était la mêlée. Avant de sortir de l'arène, un serviteur du roi vint lui apporter sa récompense à vive allure. Il tenait dans ses mains tendues une cape dans laquelle était emmitouflé une pierre précieuse. Drake fit un signe de remerciement respectueux au roi et s'en alla ensuite voir les forgerons afin de choisir l'équipement qu'il allait utiliser. Il rendu aussi l'épée émoussée empruntée.

Drake enleva son casque et essuya son front plein de sueur d'un revers de manche. Malgré quelques muscles fatigués, il était vraiment content de savoir qu'il allait revenir avec une bonne nouvelle à la cité blanche et êut-être même deux si l'épreuve d'après venait à bien se passer.
Avant d'aller voir les forgerons, il profita de la taverne se trouvant sur son chemin afin de rapidement se désaltérer. Il n'avait pas faim et valait mieux pas avoir le bide rempli avant de recevoir de susceptibles coups dans le ventre. Il paya le tavernier qui lui souhaita bonne chance. Ce ne fut d'ailleurs pas le seul, certains enfants venaient voir ce personnage assez peu commun dans ces régions et lui posaient des questions en courant à côté de lui pour rester à son niveau de marche, des questions du genre : "Et vous venez vraiment de la grande ville blanche?" ou encore : "Elle est bizarre votre armure, elle vient d'où?" Les gamins le laissèrent finalement tranquille quand il arriva aux ateliers des forgerons qui devaient procurer les armes des participants du tournoi.

Il ne savait pas à qui s'adresser exactement mais il vit un artisan qui frappait une pièce d'armure avec un marteau sur une enclume. Drake alla lui demander où il pouvait se procurer une lance. Il ne comptait pas utiliser la sienne vu qu'elle n'était pas émoussée. Il allait utiliser une lance émoussée ainsi que son bouclier utilisé lors du combat précédent, pareil pour l'armure. Le forgeron lâcha ses ustensiles le temps d'aller lui chercher la lance, en fait, il lui en ramena quelques une pour que Drake choisisse celle qui lui convienne le mieux. Le garde de la fontaine examina les lances quelques instants et en choisit une dont le bois semblait le moins usé , et le plus robuste donc. Il remercia l'homme qui reprit aussitôt son travail et se redirigea vers l'arène où se déroulait la mêlée à pied. Le temps de la pause était presque écoulé, Drake avait un peu traîné mais il arriva à temps pour le début de l'épreuve.

L'ensemble des combattants se dressaient debout dans l'arène et levaient la main quand ils entendaient qu'on citait leur nom. Quand il entendit le sien, Drake levait la main tandis qu'il regardait le choix d'armement des autres participants. La plupart avait choisit l'épée à deux mains. D'autres avaient opté pour le duo classique qu'est l'épée à une main et bouclier tandis qu'une petite poignée tenait une épée dans chaque main. Drake se sentait bien seul avec sa lance mais peut-être cela allait-il créer une sorte d'appréhension chez ses adversaires, ne sachant peut-être pas trop comment réagir face à une arme disposant d'une plus grande portée que celles dont ils disposaient. Drake allait donc devoir tenir le dernier debout parmi vingt participants... Rude tâche d'autant plus qu'il n'était sûrement pas le plus endurant de tous. Le signal qui annonçait le commencement de l'épreuve allait être donné. Drake et les autres s'éparpillèrent un peu partout dans l'arène ronde.

Tous les combattants se regardaient, d'autres affichaient des sourires malfaisants afin d'essayer d'intimider leurs adversaires. Etant donné qu'ils étaient quand même vingt, est-ce qu'il fallait songer à se créer des mini-alliances temporaires afin de tenter de survivre le plus de temps possible? Drake pensait à cette solution et peut-être d'autres en faisait autant mais ils n'avaient plus le temps de se consulter et de parler alliance, le signal fut donné et un tonnerre de cris gronda dans l'arène.

Drake se tourna instinctivement vers son adversaire de droite, celui qui était le plus proche et eut tout juste le temps de placer son bouclier afin de parer un énorme coup de claymore qui était destiné à faire tomber un homme en un seul coup. Drake senti une sacrée vibration dans la main qui tenait son bouclier mais d'un geste plutôt agile il fit tournoyer sa lance et donna un coup de sa hampe en bois dans la mâchoire de son adversaire qui ne tomba pas mais qui lança un cri de douleur. Le temps de voir cet adversaire reculer, un autre combattant qui avait défait son premier adversaire très facilement s'était déja rué sur le garde de la fontaine et lui avait lancé un léger coup sournois mais un peu raté, qui cependant toucha la pièce d'amure qui protégeait la cuisse de Drake. Le protège cuisse de Drake se courba sur le coup et s'enfonça légèrement dans la peau du garde. La douleur ne fusa pas mais cela allait le gêner partiellement dans ses mouvements...

Reprenant son souffle, Drake tenta un coup d'estoc avec sa lance mais le pic émoussé manqua sa cible. Ce nouvel adversaire portait une armure légère mais était très rapide. Il valait mieux pour lui savoir esquiver les coups car il n'allait pas pouvoir en encaisser beaucoup avec une telle armure. Le garde de la fontaine eut le temps de regarder autour de lui quelques dixièmes de seconde et remarqua que déjà pas mal de combattants étaient à terre. Les gros problèmes commencèrent quand la grosse brute tenant sa claymore avait reprit ses esprits et revenaient d'un air acharné vers Drake, voulant se venger de ce vilain coup dans la mâchoire. Le garde de la fontaine avait déjà fort à faire avec l'agile adversaire devant lui qui n'hésita pas à lui porter un coup, léger à nouveau mais très rapide et bien placé sur son heaume qui le fit un peu voir les étoiles.

Le gros derrière allait frapper tandis que le sournois devant allait en faire de même. Dans une tentative de dernier espoir, Drake lança son bouclier devant lui et se retourna rapidement afin de pouvoir peut-être parer un quelconque coup avec sa lance, même s'il se doutait qu'elle allait pouvoir contenir un coup de claymore...
Le nombre de combattants debout avait encore diminué mais Drake ne savait pas combien ils étaient encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3028
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides EmptyDim 11 Aoû 2013 - 17:41
Un Tournoi chez les Bardides Roi10

Le Roi Gudmund profita de la pause dans les épreuves pour se retirer dans sa tente. Il était satisfait du tournoi jusqu'à là, et rien ne pouvait gâcher sa bonne humeur. Rien? A l'exception peut-être d'une visite d'un chevalier de l'Ordre de la Flèche Noire...Ainsi, lorsqu'un des hallebardiers lui annonça l'arrivée d'Erelion, le monarque fronça ses sourcils et resserra ses doigts sur sa coupe de vin chaud.

Pendant ce temps, l'autre hallebardier dévisagea le chevalier avec un mélange de méfiance et de compassion. Il murmura:

-De l'Ordre de la Flèche Noire..? Z'êtes un peu suicidaire...


Le premier garde ne tarda cependant pas à réapparaître, et informer Erelion que le roi l'attendait, mais qu'il devait d'abord laisser ses armes ici. Bien qu'il s'agissait d'une précaution habituelle dans ce genre de situation, les membres de l'Ordre de la Flèche Noire étaient généralement libérés de cette obligation, étant considérés comme des guerriers honorables et dévoués à la protection du roi de Dale.

Lorsque l'homme se présenta devant Gudmund, il fut confronté au regard furieux de son souverain. Ce dernier n'attendit pas des explications de la part du chevalier, et prit tout de suite la parole, d'une voix sévère:

-Le Comte Erco Skaline a-t'il des choses trop importantes à faire pour se rendre en personne devant celui à qui il doit son titre? Ou devrais-je être honoré de pouvoir parler avec un de ses chevaliers fidèles plutôt qu'avec un simple messager?!

Le roi posa bruyamment sa coupe sur la table, et se releva, dévoilant sa posture imposante de guerrier.

-C'est une honte! Pour Skaline, et pour vous tous. Vous êtes chargés d'assurer l'ordre et la paix dans la cité d'Esgaroth, et il s'agit d'un devoir, pas seulement d'un privilège. Vous disparaissez sans prévenir personne. Lors d'une campagne militaire vous seriez mis à mort pour désertion...La cité sur le lac est en piteux état. Les bandits dirigent pratiquement la ville, des gens sont tués en plein jour dans la rue, des herbes et potions dangereuses de l'Est apparaissent sur le marché noir.

Le regard du roi croisa celui du chevalier, et il dit, lentement:

-Vous avez échoués à votre devoir. L'Ordre de la Flèche Noire est à présent suspendu dans ses fonctions, et Erco Skaline privé de son titre. A son retour il se rendra devant le tribunal des Nobles pour être jugé. En attendant, Esgaroth sera mis sous la supervision directe de la couronne, et un régiment de milice spécial se chargera d'y maintenir l'ordre.

Après ces mots lourds en conséquences, le silence s'installa dans la tente royale...


***

Les épreuves reprirent moins d'une heure plus tard. Bien qu'à présent dépourvu de son enthousiasme matinal, le roi était toujours aussi attentif au spectacle. Des grandes cibles rondes en bois furent installées devant les tribunes, et la trentaine d'archers inscrits à l'épreuve s'approcha des charpentiers chargés de la distribution d'arcs et des flèches. En effet, afin que la qualité des arcs et des flèches ne donne pas d'avantage injuste, tous les archers durent en choisir un parmi ceux proposés par les organisateurs du tournoi.

Heureusement pour les participants la journée, bien que froide, était presque dépourvue de vent. Ces derniers durent s'approcher des cibles par groupes de trois, et tirer leurs trois flèches, avant de déposer à nouveau leur matériel auprès des charpentiers. Synnon faisait partie de la première dizaine, et beaucoup de spectateurs reconnurent le jeune chevalier qui avait affronté le garde de la fontaine. Lorsqu'il se retourna vers le public après son troisième tir, il eut droit à des applaudissements, même de la part du roi. En effet, sa troisième flèche parvint à atteindre le centre rouge de la cible.

L'épreuve dura un peu moins d'une heure. Le jeune Synnon s'avéra être un des meilleurs tireurs aujourd'hui, et termina cinquième, un résultat impressionnant. Le gagnant fut Thorvald, le neveu du roi, et dirigeant des Archers de Bard, une formation d'élite regroupant les meilleurs tireurs du pays. Ses trois flèches touchèrent le centre rouge de la cible. Un elfe de Vertbois-le-Grand termina deuxième. Synnon eut droit à un carquois décoré d’améthystes et de fil d'argent, donné aux cinq meilleurs archers de l'épreuve.


***

L'épreuve suivante était beaucoup moins civilisée, mais très appréciée par les foules. La mêlée. Encore plus dangereuse que la joute équestre, cette discipline demandait à la fois du talent et de la chance. Malgré l'utilisation d'armes émoussées, elle terminait souvent avec des blessés graves, ou parfois même des morts.

L'épreuve commença brutalement, et les premiers participants s'écroulèrent à terre. Des écuyers agiles munis de protections en cuir étaient chargés de récupérer les blessés sur le champ et les porter jusqu'à la tente des guérisseurs, avant qu'ils ne se fassent piétiner par les autres participants.

Les cris du public excité accompagnaient le vacarme de la mêlée...le garde de la fontaine se trouvait à présent dans une position difficile, entre le marteau et l'enclume. L'attention de plusieurs spectateurs, dont le roi, s'était à présent portée sur le combat inégal. L'action osée et inattendue de Drake incita des cris surpris. Le guerrier vêtu d'une armure de cuir reçut le bouclier en plein visage; un autre participant de la mêlée en profita pour le mettre à terre avec un puissant coup d'épée émoussée entre les côtes.

Le combat contre l'adversaire armé d'une claymore s'avéra plus difficile. La lance du garde de la fontaine se brisa sous l'impact, tordant douloureusement son poignet. Heureusement, son ennemi fut emporté par son élan, et glissa sur le sable gelé, perdant son équilibre. Drake sut en profiter pour ramasser une autre arme par terre, et gagner le duel.

Ils étaient plus que cinq à rester debout. Un autre tomba aussitôt, mais le garde de la fontaine ne tarda pas à attirer l'attention de ses concurrents. L'adversaire qui s'approcha de lui était un nain d'Erebor, vêtu d'une armure en acier et armé d'un glaive à lame large. La furie et la puissance des coups du naugrim surprit Drake, qui n'avait sans doute pas l'habitude de combattre le peuple de la montagne. Dépourvu de sa lance, le garde finit par perdre ce duel, son adversaire s'étant montré capable d'exploiter ses points faibles, notamment son protège-cuisse endommagé. L'homme du Gondor finit par s'écrouler ayant reçu des coups puissants sur les côtes et sur sa jambe, à présent presque immobilisée.

Le nain s'avéra être le gagnant de la mêlée, ayant réussi à mettre ses deux autres adversaires à terre.

Deux écuyers s'approchèrent de Drake, et le portèrent dans la tente du guérisseur. Ce dernier le dévisagea avec un air un peu froid, sans doute exaspéré par tous ces hommes risquant leurs vies pour le plaisir des foules. Un messager lui apporta un magnifique cor en forme de dragon, la récompense royale pour sa quatrième place.

Pendant ce temps, les écuyers installaient les barrières en bois pour l'épreuve finale: la joute équestre...

HRP: Sirion c'est à toi de répondre pour la joute équestre. Erco, tu peux continuer la conversation avec le roi. Drake et Ivy vous pouvez décrire les actions de vos personnages entre vos épreuves et la fin du tournoi. HRP


Un Tournoi chez les Bardides Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Un Tournoi chez les Bardides Empty
Un Tournoi chez les Bardides Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un Tournoi chez les Bardides
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Tournoi de risk à mtl
» Tournoi Champion Eternel (Paris 14, Porte d'Orléans)
» Liens pour le Tournoi De Risk Avec Humains & Photos des Prix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rhovanion :: Royaume de Dale :: Dale-
Sauter vers: