Mardil, ranger à la nature divisée

Aller en bas 
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Ven 17 Mai 2013 - 23:08
Prénom : Mardil (pas de nom de famille)

Âge : 23 ans (né le 19 janvier 277)

Sexe : Masculin

Race : Humain

Particularité :

Alignement : Neutre

Rôle : Ranger du Gondor

Equipement : - un arc de taille moyenne
- un carquois contenant une dizaine de flèches
- différents couteaux de chasse
- pierre à aiguiser
- capsules de poisons

Histoire :

Je suis né à Minas Tirith en l’an 277 du quatrième âge. Mon père était originaire d’Esgaroth. Fils cadet d’un maçon de la cité, il décida de fonder sa propre entreprise de maçonnerie loin de chez lui après un litige avec son frère aîné. Il s’installa à Minas Tirith où il rencontra puis épousa une herboriste, originaire de l’Ithilien. Mon prénom fût choisi par ma mère en hommage à l’intendant du Gondor du même nom, ma mère souhaitant que je devienne aussi sage et prudent qu’il l’était.

Fils unique, je fus toujours surprotégé par mes parents bien que j’accompagnai souvent ma mère lors de ses récoltes aux herbes rares. Bien sûr ces sorties se faisaient en compagnie de la famille de ma mère, tous impliqué dans ce commerce. Très jeune, on m’apprît donc à chasser et quelles plantes pouvaient m’être utiles ou au contraire être fatales. La forêt était pour moi un habitat aussi naturel que notre maison au deuxième niveau de Minas Tirith.

En l’an 285, la nouvelle de la mort de mon grand-père paternel nous parvînt. Mes parents décidèrent de faire le voyage pour Esgaroth afin de rendre hommage à mon grand père mais surtout afin de discuter avec mon oncle de l’héritage. Je les accompagnai durant ce long voyage. Je passai l’essentiel de celui-ci dans une calèche avec ma mère. Arrivés au sud de la forêt noire, mon père décida de contourner celle-ci par l’est puis de remonter jusqu’à la cité.

Mal lui en prît car nous fûmes attaqués en chemin par un groupe d’hommes portant des armures que je n’avais jamais vues jusque là. Mon père tenta bravement de nous défendre mais le combat était par trop inégal. Un coup d’épée lui fendit l’épaule en deux avant qu’il ne soit égorgé par un autre assaillant. Moitié hurlant, moitié pleurant ma mère et moi fûmes attachés et emmenés captifs ver l’est inconnu. Nous finîmes par arriver dans une ville à l’architecture exceptionnelle. Je finis par comprendre que les bâtiments étaient construits sur une sorte d’ancien cimetière, reconnaissant de-ci de-là, des mausolées au sein des habitations.
Nous fûmes conduit devant un homme imposant d’environ 25 ans. Il était plutôt bel homme mais sa bouche, bien que sensuelle, arborait un pli cruel. Il dît à ses hommes qu’il n’aurait besoin que de moi et qu’ils n’avaient qu’à conduire ma mère à Albyor. Je la regardai être traînée de force loin de moi, impuissant. Je ne l’ai jamais revu ensuite.

Les premiers mois, je fus emprisonné dans la vaste demeure de mon geôlier dont j’ignorais tout. La maigre pitance et la cruauté de mes gardes eussent tôt fait d’épuiser mes maigres forces. Ce n’est qu’alors que je revis l’homme à qui désormais j’appartenais. Il me fît transférer dans une autre pièce de la maison, beaucoup plus confortable. Les gardes ne m’approchèrent plus.

Au fil des années, j’appris que mon hôte se nommait Akko Mo Rezlak, et qu’il était un riche notable de Vieille-Tombe, membre de la tribu des Balchots. Par un régime alternant coups et caresses, il fît de moi à la fois son esclave, son élève et son fils. Tour à tour professeur, amant et bourreau, il m’enseigna aussi bien l’amour que la peur et la douleur. Fervent croyant du culte de Melkor, il me fît assister aux rites sanglants des célébrations. A 12 ans il m’ordonna de tuer mon premier homme, guère plus qu’un enfant lui-même, un simple esclave dont le sang devait me consacrer tout entier au service de mon maître et par extension au service du dieu sombre (pour plus de détails sur cet épisode : ICI).
Dans le même temps je continuais ma formation, apprenant à manier les armes et à utiliser les poisons. Je montrais un réel talent pour le tir à l’arc malgré de piètres performances en escrime.

Ce n’est qu’en l’an 295, alors que j’avais 18 ans, qu’il m’expliqua le rôle qu’il attendait que je joue dans la partie à long terme que les melkorites avaient initiée. Il attendait de moi que je retourne au Gondor lorsque le temps serait venu et que je m’arrange pour m’enrôler dans l’armée afin d’avoir un espion à l’intérieur des forces gondorienne. Alors que les hommes du Gondor se seraient méfiés d’un oriental, mes origines me permettraient de faire un parfait agent double.

Alors que je poursuivais ma formation, fort désormais de savoir ce que j’étais et à quoi je servais, les melkorites commencèrent à saper l’autorité du roi, ce qui culmina par son assassinat en 297 et l’accession au trône de la reine Lyra. Dès lors les Balchots dirigèrent le pays d’une main de fer. Rezlak fût appelé à Blankânimad, afin de prendre part à la politique du royaume. Je l’accompagnai jusqu’au palais, dans lequel je fus bien content de n’être pas autorisé à entrer. Rien que la vue de cet édifice qui défiait toute raison me glaça d’effroi. Rezlak m’embrassa et me confia aux soins d’un homme de haute taille, au visage sombre et marqués de cicatrices, qui s’avéra être mon contact, la seule personne à laquelle je devais faire mes rapports. Il se dirigea ensuite vers le palais sans un regard en arrière et ce fût la dernière fois que je le vis.

Durant les mois suivants je finis ma formation auprès de cet homme étrange et froid dont je ne connus jamais le nom. Il m’apprît à écrire selon un code spécifique que nous étions les seuls à déchiffrer. Je m’attendais à avoir une mission claire à remplir mais il me dit seulement de tenir un rapport prêt en permanence sur tout ce que je jugerai utile.

Au début de l’an 298 je fis route vers le Gondor et c’est après plus de 12 ans que je revis, non sans émotion, la cité de mon enfance, Minas Tirith. Je me prétendis natif de l’Ithilien et me fis engager dans l’armée en tant que ranger. A ceux qui me le demandaient je prétendais que mes parents étaient morts dans l’incendie de notre maison, une histoire suffisamment banale pour être crédible et finalement moins douloureuse que la vérité.

Au cours des deux ans suivants, je croisais de manière irrégulière mon contact. Nous n’échangions alors que quelques mots et nos lettres respectives, les miennes contenant mes observations, et les siennes les ordres de Rezlak. Ceux ci variaient peu, l’essentiel étant d’obtenir les informations désirées, quel que soit le moyen. Que se soit seulement laisser traîner ses yeux ou ses oreilles ou bien avoir recours au chantage. Que les confessions soient obtenues par la torture ou sur l’oreiller. Peu importait la méthode, seule l’information comptait.

Tout d’abord aussi détaillés que possible, mes rapports se firent plus évasifs avec le temps. La vie que je menais au sein des rangers était plus agréable que tout ce que j’avais connu et le temps passant, je me surpris à épouser les idéaux de ceux que j’étais supposer espionner. Tiraillé entre mon devoir et mes envies, entre l’amour et la haine que je vouais à Rezlak, je ne sais toujours pas quelle vie choisir. La seule constante qui me reste est la peur. La peut d’être découvert par les gondoriens et celle des représailles des orientaux s’ils découvraient mon insubordination. Je redoute le poignard de mon contact à notre prochaine rencontre. Et surtout je voudrais enfin savoir qui je suis réellement. Mon cœur penche t’il plus vers l’est ou vers l’ouest ? Seul l’avenir nous le dira…

Description physique : Plutôt petit (1.71m) et bien que naturellement assez frêle, les exercices physiques et la vie de ranger m’ont apporté une résistance physique insoupçonnée. Je possède des cheveux noirs coupés courts, des traits fins, des lèvres pleines et mes yeux sont d’un gris très pâle. Mon air juvénile est un atout de poids lorsque la séduction s’avère nécessaire à obtenir des informations. Ma carrure ne me permettant pas de faire sensation sur le champs de bataille, je préfère abattre mes ennemis de loin grâce au tir à l’arc dans lequel j’excelle. Si la confrontation physique est inévitable, ma rapidité et mon agilité me permettent de frapper vite avec mon poignard ou tout simplement de fuir. Bien que j’ai appris à me battre à l’épée (épée simple à une main, les épées à deux mains étant trop lourdes à manier pour moi) et à monter à cheval, je ne possède ni épée ni monture.

Description mentale : De nature discrète voire secrète (nécessaire à mon travail), je suis plutôt introverti. Dans mon élément en pleine nature, la forêt et ses secrets sont pour moi l’habitat idéal. Méfiant et observateur, je peux me montrer manipulateur et cruel si le besoin s’en fait sentir. J’aimerais dire que personne ne me connaît réellement mais la vérité est que je ne me connais pas moi même. Ma nature profondément divisée est ma principale faiblesse, qui peut me mener à une certaine indécision lors de situations difficiles et qui m’empêche de mener une vie équilibrée. Ma relation amour-haine avec Rezlak entraine une vraie dépendance que mon maître a favorisée a cours des années. Bien que l’éloignement ait diminué son emprise sur moi, je ne sais pas comment je réagirais si je devais me retrouver en face de lui. Tous ces éléments font que je méprise aussi bien les orientaux pour ce qu’ils m’ont fait subir que les occidentaux du fait de l’éducation que j’ai reçu en se sens durant la plus grande partie de ma vie. Mais mon mépris le plus brutal n’est réservé qu’à une seule personne : moi-même car je suis incapable de déterminer à qui va ma loyauté.

Suite de l'histoire de Mardil :

Un premier avertissement
Qui suis tue?
Les bons comptes font les bons amis
Qui paie ses dettes
Les alliés se monnayent à bon prix
D'un visage à l'autre

Comment trouves-tu le forum ? Assez facilement dans mes favoris  Wink
Trève de plaisanterie, je trouve que le forum est clair, même pour un rôliste débutant tel que moi. Est-il convivial ? Seul le temps me le dira mais j’ose l’espérer  Smile

Comment as tu connu le forum ? Grâce à un article sur Tolkiendrim.


Dernière édition par Mardil le Ven 9 Oct 2015 - 22:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Ven 17 Mai 2013 - 23:37
Bienvenue!

Tout d'abord, toutes mes félicitations pour cette fiche de qualité exceptionnelle (parmi une moyenne déjà élevée) Smile Tu as saisi et incorporé avec beaucoup de subtilité la politique, géographie et culture des différentes régions d'Arda, créant un personnage très complexe, et une histoire qui laisse le lecteur en suspens tout le long. Tout ça dans un style soigneux et agréable à la lecture!

J'ai hâte de découvrir la suite de l'histoire de Mardil Wink

La seule remarque que je peux te faire est sur ton équipement.

-Premièrement, on incite les joueurs à commencer avec un équipement plutôt modeste, et de s'acheter des nouvelles armes et autres objets au cours du jeu. Je te demanderais donc de choisir entre les couteaux de chasse et le poignard.

-Les flèches prennent de la place. Un carquois en contiendra généralement entre 5 et 10. Tu remarqueras que dans la trilogie par exemple, Legolas récupère des flèches orques après une escarmouche pour compléter celles qu'il a perdu. Je t'invite donc à limiter le nombre de flèches en ta possession.

Une fois ces changements mineurs effectués, je validerai avec grand plaisir ta fiche, et tu pourras commencer le RP.

Bravo encore Smile

Bon jeu,

Fofo'



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Ven 17 Mai 2013 - 23:49
Changements effectués Smile

Merci pour ta réponse rapide.

Il ne me reste plus qu'à aller demander un métier (pas de grande surprise en perspectives Very Happy ) et à voir les quêtes proposées.

Sachant que c'est mon premier RP, tu me conseillerais de commencer par quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Sam 18 Mai 2013 - 0:13
Voilà, je valide ta fiche Wink

Pas besoin de faire ta demande de métier, je t'ai déjà mis ton rang.

Pour le RP, nos Maitres du Jeu sont actuellement pas mal pris, mais j'essaye de te trouver un MJ et/ou partenaire de jeu.

En attendant n'hésites pas à faire un ou deux posts 'libres' pour te mettre dans la peau du personnage si ça te tente.

Je te tiens au courant!



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Sam 18 Mai 2013 - 15:29
Très bien, je vais commencer par là alors!

J'ai une petite idée de scénario qui me tiendra bien 6 ou 7 posts. Ca me permettra de me mettre dans le bain et d'illustrer un peu le quotidien de mon personnage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Sam 18 Mai 2013 - 20:30
Voilà, après une discussion avec mes collègues colorés, voici ce que je te propose:

-Tu peux être envoyé en tant que messager (volontaire, ou assigné, à toi de voir), à Dale. Un tournoi s'y déroule actuellement, offrant des possibilités d'interaction avec plusieurs joueurs, ainsi que des ouvertures militaires ou politiques pour la suite. Cela pourrait aussi être intéressant en vue du rôle spécial que le Rhovanion joue dans l'histoire de ton personnage, revisiter la région où t'as été capturé pourrait être intéressant. Pour un background sur le royaume de Dale:
http://jeuderoles.forumactif.com/t5677-zoom-sur-dale?

-Alternativement, si tu préfères plutôt rester au Gondor, notre cher Ryad Assad est partant pour te MJter dans tes aventures.

A toi de voir Smile



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Mar 26 Nov 2013 - 14:47
PNJ relié à Mardil :



Nom, Prénom : Gretide Elgyn

Âge : 27 ans

Sexe : Masculin

Race : Humain

Particularité : Une large cicatrice dans le bas du dos.

Alignement : Neutre

Rôle : Mercenaire, fugitif

Equipement : De son passé de rôdeur, il a gardé l’équipement type. Un arc de plutôt bonne facture sans être exceptionnel ainsi qu’une épée simple dont il prend le plus grand soin. Il porte différentes pièces en cuir sous ses vêtements en guise d’armure ainsi qu’une longue cape sombre.

Description physique : Plutôt grand (1.80m), il possède des cheveux châtains coupés courts et des yeux noisette. Il est plutôt bel homme et tout dans son attitude démontre une origine aristocratique, aussi bien son maintien que sa façon de parler. Ses vêtements sont de bonne qualité sans être ostensiblement couteux à l’exception de sa cape, cadeau de l’un de ses frères aînés. S’il n’excelle dans aucun domaine particulier en matière de combat, il est très polyvalent et se débrouille pour à peu près tout (épée, tir à l’arc, combat rapproché, équitation).

Description mentale : Elgyn est un homme passionné qui peut être amené à prendre des décisions irréfléchies. Il est aussi incroyablement têtu et il n’est pas facile de lui faire changer d’avis lorsqu’il a décidé quelque chose. Il a reçu l’éducation des nobles et, bien qu’il ne fût pas le plus brillant des élèves, son intelligence est vive. Il est très réservé sur son enfance, préférant penser à l’avenir plutôt qu’au passé.

Histoire : Elgyn est né à Dol Amroth, au sein de la famille des Gretide, une famille noble locale. Ses ancêtres ont fait construire un grand manoir face à la mer et lors des grandes marées, une partie de la demeure est entourée par les eaux. De là leur est venu le surnom de « great tide », qui peu à peu s’est transformé pour prendre la forme de leur nom actuel.
Il est le benjamin d’une famille de quatre fils. Leur père leur donne une éducation très stricte et les punitions corporelles ne sont pas rares. Leur mère décède alors qu’Elgyn est encore très jeune et il en reste très marqué. Dès lors il devient le rebelle de la famille et ses relations avec son père ne font que se dégrader au fil du temps. Seul l’appui de ses grands frères empêche la situation de devenir intenable. Alors qu’il approche de ses 20 ans, il rentre ivre un soir et la dispute avec son père tourne mal. Ils se battent et Elgyn se réceptionne mal et s’entaille profondément le dos avec son arme.

Il décide de quitter la demeure familiale une fois rétabli et son père ne tente pas de l’en dissuader. L’aîné de ses frères lui offre une cape qu’il gardera précieusement ainsi qu’une quantité appréciable d’argent pour démarrer une nouvelle vie.
Mais, si Elgyn accepte le vêtement, il refuse de prendre tout argent provenant de son père. Il se rend à Minas Tirith et se fait enrôler en tant que rôdeur. Vers l’an 295, il commence à parier des sommes d’argent lors de parties de cartes clandestines. Les premiers temps, il est plutôt chanceux mais il devient de plus en plus dépendant du jeu. Sa chance finit par tourner et il contracte ses premières dettes au début de l’année 298. Malgré tout il refuse obstinément de demander de l’aide à sa famille.

Vers le milieu de l’année, il fait deux rencontres décisives. Moren tout d’abord, un caporal des frontières étant dans la même situation délicate auprès de Mirallan, le marchand qui gère les dettes de jeu. Ils sympathisent et essaient de trouver une solution à leur problème. Puis il rencontre Mardil, un jeune rôdeur, qui vient de rejoindre l’armée. Entre les deux jeunes hommes, l’attraction est immédiate et ils entament une relation discrète mais passionnée. Si Elgyn finit par se confier à Mardil au sujet de sa famille, il ne lui révèle jamais la situation délicate dans laquelle il se trouve. Quant à Mardil, il ne peut bien sûr pas révéler à Elgyn sa véritable histoire.

Vers le milieu de l’année 299, Moren trouve la solution à leur problème. Il est chargé de poursuivre un voleur ayant dérobé une quantité appréciable de pièces d’or. Il s’arrange pour qu’Elgyn fasse parti de l’expédition afin qu’ils puissent mettre la main sur cet or. Elgyn sait bien qu’en faisant cela, il s’interdit de revenir au Gondor et que cela signe la fin de son histoire avec Mardil. Mais il accepte quand même et, en compagnie d’un autre soldat, Moren et lui partent pour leur mission. Le bandit est tué mais le soldat refuse de partager le butin avec eux, voulant le ramener à leurs supérieurs comme demandé. Elgyn, avec l’accord tacite de Moren, tue le soldat et les deux hommes se partagent le butin et désertent.

Ne revenant pas de leur mission, on les considère morts à Minas Tirith. En réalité Elgyn va voyager un peu partout et, se rendant compte qu’il a besoin d’excitation, se fait mercenaire, plus par envie que par nécessité. En 300, il est engagé avec d’autres mercenaires pour aider des voleurs à sécuriser un convoi de marchandises. C’est là qu’il a la surprise de tomber sur Mardil, chargé d’intercepter le dit convoi. Il lui confie ses problèmes d’argent et sa désertion (en lui cachant le meurtre du soldat) et s’excuse pour la peine qu’il lui a infligée.

Lors de l’affrontement entre les bandits et le groupe de Mardil, Elgyn se joint à lui et trahit les mercenaires. Ainsi la victoire est remportée et ils rentrent sains et saufs à Minas Tirith. Il est maintenant temps pour Elgyn de faire un choix : retourner à sa vie d’errance ou trouver un moyen de rester au Gondor auprès de Mardil. A moins qu’il ne tente de convaincre ce dernier de se joindre à lui ?

Apparitions : Les bons comptes font les bons amis
Qui paie ses dettes


Dernière édition par Mardil le Mer 7 Jan 2015 - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Jeu 9 Jan 2014 - 1:04
PNJ relié à Mardil :





Nom, Prénom : Salanda, Emelyne

Âge : 38 ans

Sexe : Féminin

Race : Humaine

Alignement : Neutre

Rôle : Gérante d’une maison close à Minas Tirith

Equipement : Du fait de son métier, Emelyne est assez riche. Elle possède une garde robe conséquente et surtout une grande demeure, qui lui sert également de lieu de travail.
Sur trois étages, le rez de chaussée est constitué des pièces communes, le premier des chambres où vivent et travaillent ses filles et le deuxième de ses propres appartements privés.

Description physique : Emelyne est assez grande (environ 1,70m) et est une femme d’une grande beauté. Elle possède de longs cheveux blonds, des yeux verts en amande et une bouche très sensuelle. Malgré le fait qu’elle ne soit plus aussi belle que pendant sa jeunesse, elle est toujours très désirable et sait parfaitement en jouer. Elle est le plus souvent vêtue de somptueuses tenues et parée de bijoux couteux.

Description mentale : Emelyne est avant toute chose une femme forte que les épreuves de la vie ont amené à s’endurcir. Elle peut paraître de constitution fragile et de nature réservée mais elle est une très bonne actrice. En réalité, c’est une femme ambitieuse qui a toujours saisi les opportunités qui se présentaient à elle. Si elle préfère rester dans l’ombre et ne pas prendre de risques, elle se révèle prête à perdre beaucoup si le jeu en vaut la chandelle. Il vaut mieux prendre garde à ne pas la juger hâtivement car elle ne dévoile jamais ses cartes au début du jeu.

Histoire : Emelyne est née et a grandi à Minas Tirith. Ses parents font parti de la classe moyenne et elle est l’aînée de 4 filles. Son père perd une main après un accident et est renvoyé, vu qu’il n’était plus en mesure de remplir ses fonctions (palefrenier dans une petite écurie pour les voyageurs). La famine menace dangereusement la famille aussi Emelyne décide de se rendre dans la plus fameuse maison close de la capitale et négocie son propre salaire alors qu’elle n’a que 13 ans.

La vie n’est guère facile pour elle mais après les privations de son enfance, elle s’en accommode plutôt bien. Sa réputation grandit rapidement et les hommes fortunés se bousculent pour avoir l’honneur d’être l’un de ses clients. Malgré tout, elle ne reste que l’esclave du propriétaire de la maison close, qui n’hésite pas à battre les filles quand l’envie le prend.

Lors de l’assaut de la cité blanche par les orques en 283, les prostituées profitent de la confusion générale pour se débarrasser de leur tortionnaire et Emelyne prend la tête de la maison close. Elle n’a alors que 21 ans. Pendant les dix années suivantes, elle construit peu à peu sa réputation, continuant à travailler au même titre que ses employées, ce qui lui vaut le respect de ces dernières.
Avec l’argent gagné, elle envoie sa famille s’installer au sud de l’Ithilien, ne souhaitant pas que qui que ce soit puisse les utiliser contre elle et les trouvant trop exposés dans la cité blanche.

En 289, elle recueille deux jeunes sœurs (âgées de 9 et 8 ans) originaires du Harad chez elle. De plus en plus préoccupée par sa sécurité, elle décide de les élever elle-même afin qu’elles lui soient entièrement dévouées. Elle leur apprend le métier de prostituées mais elle négocie avec un ancien formateur militaire originaire du Harondor pour leur apprendre également le maniement des armes et de certains poisons. Ainsi elle forme ses deux employées les plus dévouées et de redoutables armes à sa disposition.

En 294, elle décide de se contenter de gérer la maison close et découvre par la même occasion les parties de cartes clandestines de la cité. Elle joue des sommes d’argent de plus en plus grandes, empruntant sans cesse et se servant de sa réputation pour faire croire qu’elle possède plus d’argent qu’elle n’en a en réalité. Ses ennuis la rattrapent en 296 en la personne de Mirallan, qui rachète toutes ses dettes et la menace de représailles si elle ne lui rembourse pas rapidement les sommes dues.

Emelyne, qui n’a pas une telle somme à disposition malgré l’énorme manne financière que représente son commerce, passe un marché avec son créancier qui est aussi le plus grand trafiquant de drogues de la capitale. Elle s’engage à lui fournir de nouveaux clients parmis l’aristocratie de Minas Tirith en échange du report de sa dette.

Pendant les quatre années suivantes, cet arrangement fonctionne plutôt bien mais elle manque bientôt de noms à donner à Mirallan. Elle rencontre alors plusieurs des débiteurs du trafiquant, dont Moren et Elgyn. Désemparée, elle ne sait plus comment faire pour différer le paiement de sa dette et aimerait bien se débarrasser de Mirallan afin de reprendre le contrôle de son existence.

Apparitions : Qui paie ses dettes
Les alliés se monnayent à bon prix


Dernière édition par Mardil le Mer 7 Jan 2015 - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Lun 27 Jan 2014 - 22:37
PNJ relié à Mardil (un peu):



Nom, Prénom : Bator, Ajark

Age : 37 ans

Sexe : Masculin

Race : Humain

Alignement : Neutre

Rôle : Espion de Rhûn

Particularité : une telle absence de particularité que c’en est presque une particularité^^

Equipement : Un sabre incurvé, deux dagues, un jeu de couteaux à lancer, des protections de bras et de jambes en cuir, le tout dissimulée sous une ample tunique sombre.

Description physique : Ajark est de taille moyenne (environ 1,75m) mais puissamment bâti. Cela ne l’empêche pas d’être rapide et agile. Ses traits n’ont rien de particulier : des yeux bruns tout ce qu’il y a de plus communs, des cheveux bruns et souples qu’il coupe à mi-hauteur, des lèvres ni trop pleines ni trop minces. Son physique est tellement banal qu’on n’est jamais totalement sûr de l’avoir déjà rencontré auparavant. Il peut aussi bien passer pour un autochtone au Rhûn, dans les Terres du Sud, au Rhovanion ou au Gondor. C’est pour cette raison qu’il est surnommé « l’homme invisible ».

Description mentale : Ajark est d’un tempérament calme et plutôt taciturne. Personne ne sais jamais à quoi il pense et quelles sont ses véritables opinions. Il cultive l’art de la discrétion et sait parfaitement comment se faire oublier. C’est un acteur émérite et il peut changer de comportement afin de jouer n’importe quel rôle. Si deux personnes le rencontrent séparément, il y a peu de chances qu’elles dressent un portrait identique de l’espion.

Histoire : Ajark est né au Harondor en 263. Son père est originaire de Rhûn et sa mère du Harondor. La famille ne reste que peu de temps après sa naissance dans le sud et ils rentrent s’installer dans l’Est. Mais le père d’Ajark est loin d’être accueilli à bras ouverts car son clan lui reproche son mariage avec une étrangère.

Pendant toute son enfance, Ajark est victime de la méfiance et de la xénophobie de ses voisins. Il devient un enfant renfermé sur lui-même et taciturne, et ses traits de caractère perdureront même lorsqu’il aura atteint l’âge adulte. Sa mère est plus que malheureuse dans sa nouvelle patrie et souhaite plus que tout retourner dans sa contrée natale. Cela occasionne de nombreuses disputes entre ses parents et le jeune garçon fuit de plus en plus souvent le domicile familial.

C’est ainsi qu’il fait la connaissance d’un jeune homme mystérieux en 274. Ce dernier n’a pas 20 ans et pourtant il dirige déjà un clan de criminels en tout genre, plutôt spécialisés dans le vol et la vente de drogues. L’homme en question s’appelle Akko Mo Rezlak et il prend Ajark sous son aile. Il lui apprend à voler et à se battre. Très vite, ses attitudes paternelles trouvent une réponse chez son jeune protégé et moins d’un an après l’avoir rencontré, Ajark s’enfuit en sa compagnie.

Rezlak l’élève alors comme son propre fils et, alors qu’il transforme peu à peu le clan de bandits de ses débuts en une organisation tentaculaire, spécialisée dans le trafic de drogues et l’espionnage, Ajark se trouve plongé au cœur des intrigues alors qu’il n’a que 12 ans.

Il devient rapidement l’un des espions les plus doués de son maître, qu’il considère plus comme son père que comme son supérieur. Sa loyauté à Rezlak est totale et sans limite. Celui-ci le garde le plus possible auprès de lui, puis l’envoie partout dans le pays afin d’accomplir différente mission. Il se rend compte que le physique et les talents d’acteur d’Ajark lui seront plus utiles à l’étranger et le jeune homme commence dès lors ses missions dans tous les royaumes humains d’Arda.

Vers la fin des années 280, il revient au Rhûn et y reste pendant 4 ans. Là Rezlak lui apprend à gérer et à former d’autres espions, parmi lesquels Mardil. Alors qu’il est toujours resté très discret dans son travail, son identité et son employeur ne sont un secret pour personne à Vieille-Tombe. En 292, Rezlak fait de lui un maître espion et lui confie le rôle de relais entre lui et les espions des Terres du Sud. Il est également en charge de la distribution de la drogue dans ces régions.

Cela n’empêche pas que ses extraordinaires talents d’espions soient toujours utilisés dans d’autres régions si le besoin s’en fait sentir. Alors que la reine Lyra prend la décision de repousser les frontières du pays vers l’ouest et de fonder un avant poste dans ces nouvelles régions, Rezlak prend la décision de l’envoyer comme son émissaire au sein de l’expédition afin de protéger ses intérêts commerciaux.

Remarque : Accord de Forlong et de Ryad pour que ce PNJ vive des aventures de son côté... Merci les gars  Very Happy

Apparitions : Le prix d'une vie
L'intérêt est le lien le plus solide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Mer 7 Jan 2015 - 21:37
Mise à jour du 07/01/15 : ajout des liens vers les RPs de Mardil et des PNJs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Sam 10 Jan 2015 - 0:27
PNJ relié à Mardil


Nom, Prénom : Rezlak, Akko Mo

Age : 45 ans

Sexe : Masculin

Race : Humain, membre de la tribu des Balchots

Alignement : Neutre

Rôle : Conseiller des Finances de la Reine Lyra, Chef d’un réseau d’espions et Patron d’un commerce d’articles variés (et pour la plupart illicites)

Particularité : Rezlak est un homme extrêmement charismatique à la folie sous-jacente qui met instantanément son interlocuteur mal à l’aise.

Equipement : Rezlak n’est pas un voyageur et lorsqu’il doit se déplacer il peut le faire en grande pompe ou de façon très discrète. Parmi ses possessions les plus remarquables, on peut citer son manoir à Vieille-Tombe mais il possède de nombreuses propriétés un peu partout dans le pays. Sa fortune et son influence sont considérables.

Description physique : Rezlak est un homme de taille moyenne qui, au premier abord, n’est pas particulièrement bien bâti. En réalité, il est un combattant aguerri mais, comme tout ce qui touche à sa vie privée, il garde cette information secrète sauf à un petit nombre de personnes (qui ont suivi son enseignement). Néanmoins le manque de pratique et son âge ont fait que ses capacités martiales ont diminuées avec les années. Il possède des cheveux noirs qu’il entretient soigneusement et qu’il porte long. Ses yeux sont noisettes mais très lumineux et se parent souvent de reflets dorés ou cuivrés.

Description mentale : Rezlak est avant toute chose un diplomate. Sa principale caractéristique est la parole qu’il sait manier à la perfection. Il excelle dans l’art de la manipulation et du contrôle des autres et pour cela tous les moyens sont bons. Il s’épanouit dans l’ascendant qu’il exerce sur les autres. Il est, par ailleurs, un melkorite convaincu et sa foi est on ne peut plus sincère. Sa folie latente peut parfois éclater au grand jour et sa cruauté se manifeste souvent envers ses subordonnés ou ses ennemis. Personne ne peut se targuer de le connaître réellement, y compris ceux qui sont le plus proches de lui.

Histoire : Rezlak est né en 255 au sein de la tribu des Balchots. Il est le fils du plus jeune frère de Jawaharlal, et le neveu préféré de ce dernier. Sa famille ne possède que peu d’influence à l’époque (c’est l’ascension de Jawaharlal qui leur profitera bien des années par la suite, au moment où la reine Lyra commence à favoriser le culte melkorite). Dès son plus jeune âge, il se révèle aussi doué pour les armes que pour les tâches intellectuelles. Il est très proche de son oncle qui lui enseigne les principes de la religion melkorite. S’il ne se décide jamais à devenir prêtre, il est un croyant pratiquant et se révèle rapidement presque aussi fanatique que son oncle.

Devenu adolescent, il se mêle rapidement au cercle des malfaiteurs du pays. Sa vive intelligence, son maniement exceptionnel des armes et son audace ont tôt fait de le faire remarquer, au grand désarroi de ses parents. En revanche son oncle semble lui pardonner toutes ses frasques et le jeune homme trouve souvent refuge au temple Sharaman. C’est là qu’il fera la rencontre d’Urik en l’an 269, alors qu’il n’a que 14 ans et déjà une sacrée réputation. Ce dernier, de deux ans son cadet, est promis à devenir prêtre de Melkor et son visage porte déjà de nombreuses cicatrices. Entre les deux adolescents l’entente est immédiate et Rezlak n’a alors de cesse de lui faire quitter le temple. Son oncle finira par céder et les deux jeunes hommes fondent la première version de ce qui deviendra l’organisation criminelle de Rezlak en l’an 272.

Ils se spécialisent dans la vente de drogues et le vol. Dans le même temps Rezlak commence à vendre ses services en tant qu’espion pour des clients fortunés, nobles ou non. Il réalise surtout qu’il est extrêmement doué pour dénicher des gens manifestant des aptitudes exceptionnelles et pour les former. Son premier élève n’est autre que son meilleur ami, Urik.

En 274, il fait la rencontre d’Ajark, un jeune garçon malheureux et en manque d’affection, et décèle chez lui un incroyable talent d’espion. Il adopte alors une attitude paternaliste avec lui et gagne la confiance de l’enfant qui s’enfuit avec lui. Il le forme alors au métier d’espion et ce dernier devient vite son homme de confiance. Entre temps le réseau de Rezlak s’agrandît, délaissant peu à peu le vol pour l’espionnage. La vente de drogues, en particulier à l’étranger, lui rapporte beaucoup d’argent et les résultats exceptionnels de ses espions lui amènent une clientèle régulière et très influente.

Sa fortune et sa réputation deviennent de notoriété publique vers 280 et il s’installe à Vieille-Tombe. Les marchands de la cité le craignent autant qu’ils le respectent et il continue à développer son réseau, en Rhûn et à l’étranger, aussi bien dans le commerce légal qu’illégal, et dans celui, encore plus secret, de l’information. Il recrute chez lui les hommes les plus cruels qu’il puisse trouver et ses hommes de main deviennent craints de tous. Ses espions étant de plus en plus nombreux, il décide de former des maîtres espions qui se chargent de faire remonter l’information jusque lui et de distribuer ses marchandises à l’étranger. Urik est le premier d’entre eux. Dès lors Rezlak quitte de plus en plus rarement sa résidence, hormis pour ses voyages au temple Sharaman.

En 280, il fait la rencontre de Néhélac, chez qui il décèle des aptitudes exceptionnelles. Il l’aide, après qu’elle lui eût demandé des informations, et s’arrange pour qu’elle le rejoigne. Rapidement elle devient l’un de ses meilleurs éléments avec Urik et Ajark. En 285, des marchands esclavagistes lui amènent Mardil, Rezlak ayant besoin d’un jeune homme du Gondor afin de former un nouvel espion qui passe inaperçu à l’Ouest. Même si ses agents recrutent souvent des locaux, il ne peut les former directement or il désire se charger personnellement de son entrainement. Ce dernier étant encore très jeune, il décide de le briser psychologiquement afin de le rendre plus malléable.

En 288, il rappelle Ajark et Néhélac à Vieille-Tombe afin de les former au métier de maître espions, afin qu’ils puissent recruter de nouveaux agents. Il les charge de former Mardil à leur tour et ce dernier lui devient bientôt totalement soumis. Ils repartiront en 292, ayant terminé leur formation, Ajark dans le Sud et Néhélac dans l’Est. Rezlak soutient autant que possible les intérêts de son oncle et s’oppose (mais jamais directement) à la politique de rapprochement avec l’Ouest menée par le roi Alâhan. A vrai dire, dès le milieu des années 280, il s’en inquiète et son organisation travaille régulièrement pour ceux qui déstabilisent le pays et sapent l’autorité du roi.

S’il ne joue pas un rôle primordial dans la fin du roi, son organisation travaille en secret pour les commanditaires, à commencer par son oncle. Lorsque Lyra finit par prendre le pouvoir et déclare le culte melkorite religion d’état, il lui jure fidélité et met, aussi bien ses aptitudes dans le domaine économique et dans celui de l’espionnage, à son service. En 297, la reine le nomme conseiller et il s’installe à Blankânimad, laissant les rênes de son commerce à Vieille-Tombe à Néhélac qui revient de l’Est. Dans le même temps, il confie Mardil à Urik, qu’il charge de terminer la formation de l’espion avant de l’envoyer au Gondor.

Il sort donc de la clandestinité après des années de discrétion. Si ses aptitudes sont appréciées de la Reine, il en est autrement du reste des conseillers, qui le voient comme un parvenu et méprisent aussi bien ses origines que son apparent manque d’adresse aux armes. Néanmoins ses liens avec Jawaharlal et son utilité auprès de la Reine le rendent intouchable pour bon nombre de nobles, conseillers ou chefs de clans, qui ne le détestent que davantage. Si sa position semble acquise, il sait pertinemment qu’il n’est rien sans l’assentiment de la reine, aussi il lui reste fidèle, tout en augmentant sa fortune et en collectant le maximum d’informations sur ceux qui pourraient se retourner contre lui. Au final, aucun de ses proches (pas même Urik ou son oncle) ne connaissent ses objectifs et tous craignent son côté retors et manipulateur. Car, après tout, quand on ne joue que pour soi, il est plus facile de retourner sa veste.

Apparitions : le prix d'une vie
L'histoire est écrite par les vainqueurs
D'un visage à l'autre


Dernière édition par Mardil le Ven 9 Oct 2015 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 28
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Dim 11 Jan 2015 - 21:20
PNJ relié à Mardil

Nom, Prénom : Dhzagrach, Néhélac

Âge : 40 ans

Sexe : Féminin

Race : Humaine, originaire de Rhûn

Alignement : Neutre

Rôle : Maître espionne dans l’organisation de Rezlak, émissaire du Temple Jaune

Particularité : Alors qu’elle est âgée de 40 ans, on ne lui en donne pas plus de 30. Son vieillissement ralenti s’accompagne d’aptitudes au combat exceptionnelles, quasiment surnaturelles. Elle est extrêmement rapide et agile et beaucoup plus forte que son apparence ne le laisse croire.

Equipement : Néhélac ne possède rien ayant de l’importance pour elle. Elle prend très soin de ses armes néanmoins. En l’absence de Rezlak, elle réside dans sa propriété de Veille-Tombe qu’elle gère en son nom.

Description physique : Néhélac est assez grande et athlétique. Ses yeux sont aussi noirs que ses cheveux et elle a une beauté typique des régions est. Elle est une combattante exceptionnelle, même avant son initiation au Temple Jaune. Depuis son retour ses capacités martiales sont bien au dessus de celles des guerriers « normaux ».

Description mentale : Elle parait extrêmement froide et, lorsqu’elle ne joue pas un rôle, quelque peu menaçante. La plupart des gens s’arrangent pour ne jamais être seul avec elle. Elle est très secrète et ne parle jamais pour ne rien dire. Certains la trouveraient même des plus austère. La vérité c’est que personne ne la connaît réellement. Elle tente d’étouffer toute émotion afin de ne pas souffrir inutilement mais la réussite n’est pas toujours au rendez-vous…

Histoire : Néhélac est née en l’an 260 au sein d’une tribu mineure originaire de l’extrême est de Rhûn. Elle est la fille ainée du chef du clan et, ce dernier n’ayant que trois filles, est destinée à lui succéder un jour. Elle est donc élevée en ce sens et est initiée aussi bien au maniement des armes qu’à la diplomatie. Si elle se révèle extrêmement douée dans tous les domaines, elle ne souhaite pas diriger le clan et est indifférente à la politique de façon générale, rêvant plutôt d’une vie aventureuse et libre.

Elle se montre donc délibérément rebelle au grand dam de ses parents. En 275, au cours d’un voyage diplomatique chez une autre tribu située au centre du pays (et qui n’a d’autre but que de lui trouver un prétendant convenable), elle rencontre Kahabr, un jeune homme de 5 ans son aîné travaillant comme mercenaire. Entre les deux, le coup de foudre est instantané et elle prend la décision de quitter sa famille et s’enfuit avec lui. Pendant plusieurs années, ils vont vendre leurs services au plus offrant. Vol, menace, assassinat, espionnage, ils mettent leurs compétences au service de qui les paie et acquièrent rapidement une solide réputation.

Tout prend fin en 280 lorsqu’ils sont pris pour cible par le fils d’un de leurs contrats. Kahabr est tué et Néhélac n’est que légèrement blessée. Elle décide alors de se venger et contacte Akko Mo Rezlak (qu’elle connait de réputation) afin qu’il identifie pour elle l’origine de l’attaque. Ce dernier accepte mais son prix est que la jeune femme rejoigne son organisation. Grâce aux infos de Rezlak, elle retrouve et tue les deux hommes responsables de la mort de son amant mais le commanditaire reste hors de sa portée (étant originaire du Rohan et bien trop protégé). Elle se souvient alors des légendes de son enfance sur le Temple Jaune (un endroit où l’on peut voir son souhait le plus cher exaucé si l’on est prêt à y mettre le prix) et s’y rend après avoir promis à Rezlak de revenir après son voyage.

Ce qui s’y passe reste un mystère mais elle obtient apparemment satisfaction et le Temple lui demande de revenir lorsqu’ils l’appelleront. Elle commence donc à travailler pour Rezlak et, grâce à son enseignement, elle devient une espionne encore meilleure. Rezlak l’emploie surtout à l’intérieur du pays (elle n’a pas le bénéfice de passer inaperçue à l’étranger) et elle participe grandement à la renommée du réseau de son employeur. En 288, elle s’installe chez Rezlak à Vieille-Tombe où il la forme, avec Ajark, à devenir l’un de ses maîtres espions. Elle fait partie de ceux qui forment Mardil. Son nouveau statut est effectif en 292 et elle gère désormais tous les espions de Rezlak qui travaillent à l’intérieur du pays. Elle est donc particulièrement active au mouvement consistant à saper l’autorité du roi Alâhan.

En 295, le Temple Jaune la recontacte et, comme convenu avec Rezlak, elle part les rejoindre dans l’Est lointain. Elle reste absente pendant 2 ans durant lesquels elle apprend les techniques ancestrales de contrôle du corps du Temple. Lorsque Rezlak a de nouveau besoin d’elle, après avoir été nommé conseiller à Blankânimad en 297, elle revient et devient officiellement la numéro 2 de l’organisation. Elle s’installe chez Rezlak et gère son commerce en son absence. Cependant elle n’est plus du tout la même qu’avant son départ. Ses aptitudes physiques sont devenues exceptionnelles, même comparées aux espions surentraînés de Rezlak. Les gens commencent à la craindre et à éviter de se retrouver seule avec elle.

Si extérieurement, elle est toujours entièrement dévouée à Rezlak, ce dernier craint également ce qu’elle est devenue et souhaiterait trouver un moyen pour se passer d’elle. Or elle a entraîné beaucoup d’espions qui lui sont fidèles et il ne peut pas vraiment se débarrasser d’elle. De son côté, elle est de plus en plus persuadée que Rezlak a profité de la situation qui l’a amenée à rejoindre son organisation et elle se demande même s’il ne l’aurait pas provoquée. Elle cherche alors à éclaircir les évènements qui se sont déroulés 20 ans plus tôt.

Apparitions : Le prix d'une vie
L'histoire est écrite par les vainqueurs
A l'Ouest, rien de nouveau
Les alliés se monnayent à bon prix
D'un visage à l'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yann décide de se ranger(Florian et Nicolas)
» mon ranger nain
» Zafura, ranger elfique
» La nature en sommeil... [pv Hypnos]
» [Mission D] Ramasser, nettoyer et ranger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Communauté - :: Registres :: Créer Vos Personnages-
Sauter vers: