[Urlok] Sable rouge ou rouge cité ?

Aller en bas 
Taorin
Capitaine des Chiens du Désert
Capitaine des Chiens du Désert
avatar

Nombre de messages : 467
Age : 23
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Haradrim)
- -: 36 ans
- -:

Ven 21 Juin 2013 - 11:39
Le Chien Borgne discutait avec son état-major, rassemblé dans la grande tente de commandement dressée au milieu du campement de l’armée d’Umbar, lorsque l’éclaireur arriva. Exténué, l’homme rentrait à peine de sa mission de reconnaissance, et n’avait pas eu l’occasion de se reposer depuis son retour au camp. Son turban dénoué, il s’inclina devant les officiers et prit la parole :

« Les navires remontent le fleuve, transportant les hommes d’Al’Tyr. Ils seront en position dans deux jours.
- Et la ville ?
- Je n’ai guère pu m’approcher, mais ils ne semblent pas en état d’alerte, mon seigneur.
- Bien. Vous pouvez disposer. »


Taorin se retourna vers ses pairs, et, souriant, il se remit à la tâche. Il leur fallait désormais se mettre en marche et quitter l’abri des collines derrières lesquelles ils avaient dissimulé leur présence. Fort heureusement, aucune caravane, aucun marchand susceptible de trahir leur présence ne remontait vers le Nord. Ils pourraient ainsi arriver brusquement, sans autre annonce que les quelques cavaliers qui passaient, galopant, à quelques kilomètres des murailles de la ville.

Ils décidèrent de se déployer de nuit : bien que complexes, ces manœuvres terroriseraient les citadins, qui, du jour au lendemain, se retrouveraient assiégés. Ils seraient ainsi plus disposés à négocier leur reddition. Du moins était-ce qu’espéraient les Neufs. Une fois satisfaits de leur plan, les officiers lancèrent leurs directives à leurs seconds, qui s’empressèrent d’aller les faire exécuter. En deux heures à peine, le camp fût levé, les colonnes formées, et l’armée se mit en marche. Il leur restait encore quatre ou cinq heures de jour, représentant autant de lieues qui les rapprocheraient de leur cible. Autant de lieues qui les rapprocheraient du Harondor.

*** *** *** *** ***

La ville se réveilla sous les barrissements des Mumakîl et sous les coups sourds des tambours de guerre. Le soleil n’éclairait pas encore le fleuve de ses rayons, mais déjà, on pouvait discerner les innombrables formes noires, mouvantes, au sud. Les quelques hommes de garde se précipitèrent réveiller leurs camarades et sonner l’alarme, horrifiés par ce fleuve d’hommes et de bêtes qui se déversait des collines cachant le désert.

Une demi-heure, peut-être, après que le tocsin ait commencé à sonner, avertissant les habitants, de sombres formes émergèrent des ténèbres du fleuve, étranges monstruosités nocturnes aux dizaines d’yeux enflammés. La flotte d’Umbar remontait le fleuve et s’apprêtait à déverser des centaines de corsaires dans la cité.

Les navires étaient suivis, sur la rive nord de l’Harnen, d’une nouvelle troupe. Moins nombreuse que celle du Sud, elle progressait éclairée de dizaines de torches et ne tarderait pas à bloquer toute échappatoire. D’ici quelques heures, la ville serait coupée du monde, et plus personne ne pourrait venir à son secours…


500£+850£ pour le maître d'armes
Capitaine des Chiens du Désert et Seigneur (Pirate) d'Umbar.
"Memento mori"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti - Social : Cité Soleil n’est pas Rouge
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Terres du Sud :: Le Harad-
Sauter vers: