Diplomatie parallèle

Aller en bas 
Aelyn
Compagne du Vice-Roi du Rohan
Compagne du Vice-Roi du Rohan
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 27
Localisation : En Rohan
Rôle : Compagne du Vice-Roi du Riddermark - Guérisseuse

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine - Rohirrim
- -: 26 ans
- -:

Lun 16 Juin 2014 - 1:20
[Suite de : Une histoire s'achève, une autre commence]

A l'abri des murs de pierre, il faisait tellement plus frais, c'était un délice. La jeune femme remercia les soldats qui les avaient escortés puis se hâta à l'intérieur pour changer de tenue. Sa robe lui plaisait beaucoup et elle espérait avoir l'occasion de la remettre en de plus fraiches occasions mais là, elle était vraiment de trop. Cela pris du temps car il fallait défaire tous les nœuds qu'elle avait patiemment attachés plus tôt et ce à chaque épaisseur de tissus. Elle entendit dans son dos Gallen donner congés au Capitaine avant de fermer la porte. Elle était venue à bout de la première épaisseur, restait la longue robe de soie blanche qui elle aussi avait de multiples attaches. Elle entendit Gallen bouger, se changer et se déplacer mais, trop absorbée par un nœud particulièrement coriace qui cédait enfin, sursauta en sentant ses bras se refermer sur elle. Un long frisson lui parcouru l'échine quand il posa ses lèvres dans son cou. Elle lui sourit à travers le miroir avant de se laisser aller contre le torse nu et reposer sa tête sur la large épaule derrière elle. Parfois elle se demandait si c'était le nombre de mariage arrangé qui rendait la noblesse allergique aux marques d'affection comme elle avait pu le constaté dans la journée au milieu de couple qui ne se regardaient qu'à peine et évitaient tout contact physique. Fort heureusement, Gallen n'était pas comme ça. Elle continua à regarder leur reflet dans le miroir, une main posée sur la joue de son compagnon.
Il commença par lui donner sa bénédiction pour le collier, cela l'étonna car habituellement il n'en parlait simplement pas. D'un autre côté, elle le dissimulait souvent sous ses vêtements. Cela la toucha qu'il accepte aussi facilement le souvenir de son prédécesseur. Elle murmura un "merci" très bas mais fut coupée par un autre baiser qui lui fit fermer les yeux.

"Je crois, non je sais que je t'aime dame du Rohan"

Aelyn rouvrit brusquement les paupières. Son regard d'émeraude intercepta le cobalt dans le reflet. Depuis le début, elle s'était contentée des preuves implicites, des gestes et des actes qui parlaient pour lui et lui disaient toute son affection. Jamais encore il n'avait prononcé ces mots. Et pour être honnête, elle ne pensait pas les entendre avant longtemps. Il y avait une telle certitude dans le regard bleu maintenant, une telle affection. Une grande bouffée d'émotion la submergea, lui nouant la gorge. Elle était incapable de parler, de répondre. Pour peu elle pleurerait. Elle se blottit un peu plus contre lui jusqu'à ce qu'il ne finisse par s'éloigner.
Elle profita de l'interlude pour enfiler un chainse très léger azur clair par dessus lequel elle passa un bliaut d'un bleu profond aux longues manches fendues, rehaussée d'une ceinture argentée. Et lui reprenait le plus naturellement du monde :

"Il va falloir former Eofyr et Eogast, si tu le permets je serai honoré de le faire"

Comment pouvait-il annoncer ça sur un ton si léger ? C'était une demande importante ! Il avait vraiment décidé de la surprendre aujourd'hui ! Aelyn laissa échapper un petit rire heureux. La jeune femme se rapprocha de lui, prit le fier visage entre ses mains et l'embrassa. Ses yeux reflétaient toute son émotion, brillant un peu trop peut-être.

« - Je t'aime Gallen Mortensen, Vice-roi du Riddermark... mon Gallen. N'en doute jamais... Tu as fait de moi la plus heureuse des femmes de Terre du Milieu en me gardant à tes côtés. »

Elle prit un temps pour savourer le moment puis reprit :

« - Mes fils t'adorent, tu es un modèle pour eux. Et tu es l'idole d'Eofyr. Il ne jure que par toi. Tu l'entendrais parler dans ton dos. Gallen par ci, Gallen par là... J'en serais presque jalouse, mon fils va finir par te préférer à moi ! »

Les jumeaux n'avaient aucun souvenir de leur père, ils étaient bien trop jeunes quand Hengest était tombé. Maintenant qu'Aelyn était devenu la compagne du vice-roi, il était devenu ce qu'il y avait de plus proche d'un père pour eux... Le fait qu'il soit également un héro ne gâchait d'ailleurs rien aux yeux des deux gamins. Elle lui lança un regard espiègle.

« - Dans ces conditions, comment, dis-moi, pourrais-je refuser de te faire cet "honneur" ? C'est une tâche je ne confierais à nul autre. »

Peu de temps après, le rohirrim lui expliqua en quelque mot le programme du lendemain. Se balader en ville pourquoi pas ? Evidement, avec Learamn. Dans les premiers temps de leur relation, cela l'avait agacé d'avoir un garde du corps quand elle souhaitait sortir, après tout elle s'était débrouillée toute seule pendant des années. Maintenant elle avait appris à s'y faire et puis, pour être tout à fait honnête, avec tous ces représentants de pays pas vraiment alliés et toute cette profusion de richesses pour attirer les détrousseurs, Aelyn ne se serait pas plainte d'une présence rassurante à ses côtés... Mais quelque chose la chiffonnait. Si Learamn allait avec elle, qui veillerait sur Gallen ? Assurément, il y avait d'autres gardes très compétents pour l'accompagner. Elle s'inquiétait vraiment trop !

« - J'irais peut-être visiter la Maison de Guérison et admirer l'Arbre Blanc si les températures sont plus clémentes qu'aujourd'hui, mais en t'en fais pas, je ne prendrais aucun risque. J'espère que tout se passera bien avec le Haut-Roi. »

Pendant ce temps, Gallen entreprit de sortir de ses affaires un petit tonnelet de bière naine et un coffret en bois qu'Aelyn ne se souvenait pas avoir déjà vu. Dedans était logé quatre coupes d'argent magnifiques à la forme étrange. Mais l'explication que Gallen lui offrit ne l'éclaira pas beaucoup. Gardiens des flammes ? Quelles flammes ? Etait-elle sensé comprendre ? Elle chercha dans sa mémoire une référence à ce mystère dans leurs conversations mais ne trouva rien. Il ne lui laissa pas le temps de s'interroger et sortit une coupe d'or pour elle.
Aelyn le regarda ensuite trouer la porte avec un coupe-papier, fier comme un gamin. Il riait. Jamais elle ne l'avait vu aussi joyeux. Elle se demanda vaguement ce qui s'était passé pour le transformer comme ça, pas qu'elle s'en plaignait, loin de là. Elle tenta bien d'afficher une mine sévère devant ces gamineries mais au lieu de le réprimander pour avoir abimé le logement qui leur avait été gracieusement offert pour leur séjour, elle se laissa gagner par l'hilarité de son compagnon et l'accompagna dans son rire en le couvant du regard. Cela faisait tellement de bien.
Personne ne lui avait rien reproché de son attitude ou de sa naissance de la journée, le Roi d'Arnor avait apprécié les cadeaux du Riddermark, Gallen lui avait avoué son amour et rien ne pouvait être plus parfait. Cette journée était au delà de toutes ses attentes.

On frappa enfin à la porte. Cela ne pouvait qu'être qu'une personne : l'ambassadeur Erco Skaline.

« - Monsieur l'Ambassadeur. » salua la jeune femme en souriant.

Elle dévisagea l'autre homme tandis qu'il faisait de même. Elle lui adressa un sourire chaleureux et continua :

« - C'est un réel plaisir de pouvoir enfin vous rencontrer. J'ai beaucoup entendu parler de vous, en bien croyez-moi. Ma source, elle coula un regard amusé vers Gallen, a toujours été très élogieuse à votre sujet. »

Gallen donna à chacun sa coupe. Les deux hommes tendirent leurs flammes d'argent pour trinquer, Aelyn les rejoint de sa coupe d'or ciselé.

« - Au Rohan ! répéta-t-elle en portant le gobelet à ses lèvres. Puisse-t-il prospérer encore longtemps. »

La bière était d'excellente qualité, sans doute la meilleure qu'elle ait eut l'occasion de goûter mais bien plus forte aussi. Elle avait intérêt à surveiller sa consommation.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mar 17 Juin 2014 - 12:56
Lorsque Erco fut apostropher par Gallen, il fut d'abord surpris par le ton officiel des paroles. Il avait toujours eut des rapports amicaux avec son compatriote et se faire appeler Ambassadeur Skaline lui parut bizarre. C'était comme au début de sa nomination au titre de Comte, il lui avait fallu quelques semaines pour s'y habituer. A nouveau il commençait un nouveau cycle de sa vie. C'était peut-être le moment opportun pour se retirer des champs de batailles et commencer une vie plus tranquille d'ambassadeur. En même temps il se demandait s'il était fait pour cela. Il avait toujours su quel était son ennemi et préférait clairement faire face à un adversaire Amdir en main et savoir qui frapper. Il avait appris du temps ou il était Comte que la politique était étonnement plus fourbe qu'un champs de bataille.

Il répondit sur le même ton officiel de Gallen:

-Vice-roi Mortensen, je serais à l'heure à vos appartements. Mes plus beau hommage à vous Dame Aelyn.

Et Erco regarda le couple s'éloigner. Il ne pouvait que s'interroger sur le sujet de cette réunion d'une extrême importance comme l'avait dit son ami. Ce n'était que le début pensa l'ambassadeur. Si Gallen voulait le voir séance tenante c'est que l'affaire était à traiter tous de suite et cela ne plaisait pas à Erco. Trop de mission suicidaire avait commencé ainsi. Il pensait directement à toute les entrevues qu'il avait fait ces dernières années qui s'était conclu par un départ précipité d'un petit groupe vers une destination inconnue. La retraite n'était peut-être pas encore arrivée...

Il restera encore plusieurs minutes avec sa femme avant d'excuser auprès d'elle:

-Ma chérie, je suis désolé de d'abandonner ainsi, mais le vice-Roi du Rohan m'attend. Je me dois de partir... Nous nous voyons pour le festin après. Si tu croises la nouvelle reine par hasard, donne lui mes plus sincères hommages.

Il déposa alors un baiser sur la joue de sa "bien-aimée" et s'en alla d'un pas rapide.

Le Rohan n'attend pas comme l'a si bien dit Gallen.

Lorsqu'il se présenta devant les appartements du vice-Roi, il fut introduit sans attendre la plus petite seconde et se retrouva dans les bras de son ami de toujours. Une accolade qui ne pouvait se traduire par des mots. Il y avait une compréhension entre les deux hommes que nul ne pouvait imaginer.

-Mon vieil ami!!! Comment va le nouveau vice-Roi du Rohan?

Puis il fut présenté à Aelyn, la nouvelle dame de la Marche. Erco lui accorda une référence sommaire et s'empressa de lui répondre:

-Madame, mes hommages. Tous l'honneur est pour moi de enfin vous rencontrer!!!

Il fit une pause et ajouta avec un léger sourire:

-Vous savez, il se put que Gallen parle trop facilement en bien des gens, car il m'a aussi parlé de vous... J'ai entendu mille éloge de votre beauté, et Gallen n'a en rien exagéré. C'est un plaisir Dame Aelyn!!!

La coupe que Gallen lui mit en main était un symbole fort pour Erco. Gardiens des flammes. Ils étaient au nombre de quatre. Le rohirrim vint à se demander ou se trouvait Etelion, il ne l'avait plus revu depuis des mois. Le sourire du hobbit lui manquait régulièrement.

Le moment de faire santé arriva et Erco leva son verre avec les deux autres:

-Au Rohan!!! Que notre force reste toujours inépuisable!!!

l'ambassadeur porta la coupe à ses lèvres et avala une grande gorgée de bière. Il reconnu instantanément le petit goût particulier de la bière naine. Il savoura ce petit plus avec plaisir. Il se mit à penser qu'il devrait aller faire u voyage vers Erebor pour dépenser un peu de sa fortune en cette sorte de bière. Il lança un large sourire au couple.

-Gallen, c'est trop bon de te revoir ainsi autour d'une bière. Depuis quand n'avons plus eut l'occasion de savourer un moment comme celui-ci?

Il fit une pause et ajouta sur le ton d'une blague:

-L'affaire si importante dont tu as parlé est bien de finir ce tonneau de bière, c'est bien cela?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Ven 4 Juil 2014 - 18:35
Gallen ferma les yeux pour déguster le goût âpre de la bière. Il faudra vraiment qu'il se rende dans la Moria pour visiter les brasseries naugrim. Il passa rapidement sa main droite autour de la taille d'Aelyn et l'embrassa sur la joue droite. Puis il prit les 3 coupes et les remplit de nouveau . Il levèrent de nouveau leurs coupes.

Gallen eut un sourire suite à la question d'Erco

"Tu as bien compris , ce tonneau est l'affaire importante mon ami"

Il firent un nouveau toast en hommage de Fendor et du Rohan

"Erco il faudra que tu rencontres le jeune roi, il est l'avenir du Rohan et il n'est pas comme ces puissants"


Gallen laissa les derniers mots planer. En effet Erco et lui avaient souvent échangé sur ces rois et ce nobles ambitieux, obsédés par le pouvoir et négligeant le peuple.

Mortensen fixa son verre , il fit tourner sa bière et fixa de son regard cobalt son mai

"Erco je suis Vice roi je dois donc de donner des ordres ou t'avertir, cela ne me plait pas mais c'est ainsi. Ton mariage est arrangé nous en sommes conscient mais il est important pour le Rohan, le roi reconnait ton abnégation. Mais j'en suis désolé , tu n'es pas assez discret, le phénix n'est pas un choix possible"


Gallen ménagea une pause et il ajouta d'un ton plus enjoué

"Mais en tant qu'ami , je te félicite et raconte nous par les valars "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelyn
Compagne du Vice-Roi du Rohan
Compagne du Vice-Roi du Rohan
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 27
Localisation : En Rohan
Rôle : Compagne du Vice-Roi du Riddermark - Guérisseuse

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine - Rohirrim
- -: 26 ans
- -:

Mer 9 Juil 2014 - 0:45
Aelyn ferma les yeux quand son compagnon embrassa sa joue et laissa aller sa main contre celle qui lui enserrait la taille. Un petit sourire heureux flotta sur ses lèvres mais elle se sentait un peu gênée par une telle démonstration d'affection face à l'ambassadeur, surtout quand celui-ci était piégé dans un mariage arrangé, pas très heureux apparemment.
Ils trinquèrent de nouveau et la jeune femme s'amusa de la perspicacité d'Erco sur les "affaires urgentes". Et dire que l'espace de quelques instants, dehors, elle s'était laissé bernée par le ton autoritaire de Gallen qui réclamait l'ambassadeur sur le champ. Tout ça juste pour prendre un verre... enfin plusieurs.
La compagne du vice-roi trinqua comme les hommes au jeune roi de leur pays.

"Erco, il faudra que tu rencontres le jeune roi, il est l'avenir du Rohan et il n'est pas comme ces puissants"

Aelyn laissa passer l'instant de compréhension mutuelle entre les deux hommes avant de renchérir à son tour :

« - C'est un jeune homme plein de ressources et de promesses. Le Riddermark peut espérer vivre une ère de prospérité sous son règne. »

Elle dû se mordre la langue pour le pas dire "jeune garçon". Mais, comme Gallen, elle était persuadée du potentiel de Fendor. Il était un espoir d'avenir meilleur pour la Marche, ses idées étaient innovantes et pleines de bon sens, et pourtant il était si jeune... Et puis il avait Gallen à ses côtés, il avait fait un bon choix.

"Erco je suis Vice roi je dois donc de donner des ordres ou t'avertir, cela ne me plait pas mais c'est ainsi. Ton mariage est arrangé nous en sommes conscient mais il est important pour le Rohan, le roi reconnait ton abnégation. Mais j'en suis désolé, tu n'es pas assez discret, le phénix n'est pas un choix possible"

La jeune femme se tourna brusquement vers Gallen, les yeux froncés. Quelle entrée en matière ! De quoi brusquement refroidir l'ambiance. D'un autre côté c'était là un drôle de conseil de sa part. Il était bien mal placé pour dire ça, lui qui, alors qu'il était déjà vice-roi, avait décidé de vivre sans mariage avec une roturière veuve sans statut ni prestige ni fortune et déjà mère de deux enfants. Heureusement qu'elle connaissait son compagnon : évidement, quelque chose allait suivre.

"Mais en tant qu'ami, je te félicite et raconte nous par les Valars"

« - Gallen ! s'exclama-t-elle en lui donnant un petit coup sur le bras du revers de la main. C'est très indiscret ! »

Elle leva les yeux vers le ciel mais elle n'était pas très crédible, peinant à dissimuler son amusement.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mer 9 Juil 2014 - 15:11
Erco ne pouvait ignorer que après déjà ces quelques mois de service au Rohan en tant que Ambassadeur, il n'avait toujours pas rencontrer le jeune Roi. Toute la bureaucratie pour occupé ce poste s'était faite via Gallen et son ami avait négocier quasiment personnellement avec le Roi de Dale. Fendor n'avait fait que accepté cette ascension. Il allait être bientôt normal que Erco rencontre son souverain. C'était même une obligation que le rohirrim attendait de enfin voir Fendor. On lui avait parlé en beaucoup de fin en cet enfant, enfin jeune souverain car on ne peut considéré un Roi quelque soit son âge comme un enfant. Il y avait trop de responsabilité et cela change un enfant en homme en quelques secondes. A quoi répondit Erco:

-Oui bien sûr, une rencontre s'impose sous peu. Dois-je attendre selon toi une audition ou est-ce à moi de la réclamer?

La il demandait réellement conseil à Gallen. Il n'avait aucune envie de forcer la main de Fendor, il devait déjà avoir bien assez d'affaire à s'occuper sans qu'on ne lui en rajoute de purement officiel.

Un autre verre de bière fut descendu avant que le Vice-Roi n'engage la discussion sur un point bien délicat. Et Erco n'était pas dupe, leur petit verre d'amitié avait bien un deuxième but. Cela devait déjà faire quelque temps que Gallen voulait lui en parler, il avait attendu le bon moment pour engager ce sujet avec son vieil ami. Dans un premier temps, l'ambassadeur resta muet ne sachant que répondre par malaise et vexation que cela se sache déjà. Comment Gallen l'avait-il su? L'espionnait-il?

Non, Erco en était quasiment sûr, mais le doute s'imposait un peu dans son esprit. Il se tourna un bref instant pour faire disparaître toute forme d'énervement que ce sujet faisait naître en lui car après tous c'était sa vie. Mais Il ne pouvait en aucun cas donner tord à Gallen. Il représentait le Rohan à présent en Rhovanion si sa conduite s'apprenait il mettrait bien plus que sa personne dans l'embarras.

-Laissez Dame Aelyn!!! Même si Gallen est mon ami, il est aussi le Vice-Roi. Il est dans ses responsabilités de me mettre en garde...

Il sourit à sa compagnon pour lui montrer qu'il n'y avait aucun malaise à avoir à propos de ce sujet. Cependant Erco ne put s'empêcher de demander:

-Mais comment l'as-tu su? Nous avons fait attention lorsque nous nous voyons et nul n'est au courant... Enfin de toute évidence des gens savent.... Mais sache que en aucun cas j'abandonnerais cette relation... Durant longtemps les guerres me suffisaient à tenir, mais à présent c'est l'idée d'être dans ses bras qui me font continuer à avancer. Toi plus que quiconque peut le comprendre.

Il se tut soudainement, et n'osa pas jeter un regard à Aelyn. Il venait de faire référence au Rhun et se sentit gêner d'avoir fait allusion à Farma en ce moment là. Ce n'était pas très poli, mais Erco se rappelait de la flamme qu'il y avait dans les yeux de Gallen envers son ancienne épouse et tous ce qu'il aurait fait pour la sauver. Et à présent l'ambassadeur Skaline ressentait la même chose envers le Phénix. Il ajouta amenant son verra à sa bouche:

-Mais je suis aussi ambassadeur et représente la Marche, je ne peux laisser mes actions embourbés le Rohan dans des problèmes diplomatiques... Je prendrais des mesures et ferais d'autant plus attention quand je verrais le Phénix.

Dans sa tête il n'avait pas la moindre idée de comment rendre encore plus discret ses visites au Phénix, mais il se devait d'en trouver.

Pour changer de sujet, il décida d'en raconter un peu à son ami.

-Tu sais cela fait bizarre d'être lier à une personne, mais c'est un pur bonheur. Il y a quelque chose de magique là-dedans et de reposant. S'arrêter de courir un moment et se laisser bercer dans les bras de la personne que l'on aime est la meilleure chose qui me soit arriver.

Il aurait voulu ajouter un "je pense", mais il s'abstint. Il n'arrivait pas à s'enlever l'idée que s'attacher autant à une personne lui enlèverait à échéance une partie de sa force. N'avoir rien à perdre était important, mais avoir quelque chose en valait la peine... Enfin il l'espérait il n'était que au début de sa relation avec le Phénix. De plus savoir qu'il n'y aurait nul fin au grand jour entre eux pouvait devenir pesant.

-Ce changement est...


Erco ne trouva pas le mot exacte pour exprimé sa pensée. Il le cherchait, mais aucun ne correspondait vraiment à ce qu'il voulait dire. Peut-être le couple pouvait compléter sa phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mar 15 Juil 2014 - 17:58
Gallen fixait son ami de son regard bleu cobalt. Le rohirrim ne releva pas la remarque de sa compagne. Juste un sourire fugace.

D'un ton solennel il répondit dans lequel transpirait l'honnêteté:

"C'est le roi qui sera honoré de te rencontré, Erco. Il a besoin de soutien et de conseils . Qui mieux que toi peut répondre à ces critères. Que tu le veuilles ou non tu es un héros mon Ami"

Puis Erco put apercevoir les yeux de Gallen pétiller devant les interrogations de son compagnon

"Hé oui le Rohan change. Nous avons dorénavant un système de renseignements mais je ne peux pas t'en dire plus mon Ami. A ce sujet, le jeune roi sera surement très intéressé par ton expérience dans ce domaine"

Gallen ajouta après un rapide regard vers Aelyn

"Je crois que notre héros est amoureux."


Puis le regard de Gallen tomba sur Amdir. Il eut de nouveau un sourire rapide. Il s'avança sur le siège sur lequel trônait sa propre épée Kaya à la lame noire. Il avait toujours sa choppe  a la main et prit Kaya de l'autre. Il fit un tournoiement précis du poignet et déclara

"Suis moi Erco, et toi aussi ma belle, nous allons profiter de la cité blanche "

Un peu perplexes, Aelyn et l'ancien comte d'Esgaroth suivirent le vice Roi. Ils débouchèrent sur un large balcon. En fait c'était une longue galerie à ciel ouvert , une trentaine de mètres de long. Gallen tout en buvant sa bière se pencha et découvrit le panorama splendide  , La cité blanche en contrebas.

Puis il se tourna vers Erco il fit à son habitudes des passes d'armes rapides dans le vent et son regard s'éclaira de nouveau.

Il posa sa choppe encore à demi remplie.

Il s'adressa à Erco

"Je ne sais pas à quoi doit servir ce lieu. Au repos certainement. Jamais nous n'avons croisé les lames mon Ami. j'ai besoin d'un véritable adversaire. Et quel meilleur endroit que Minas Thirith pour un duel certes amical mais un duel néanmoins ?"

Il lança

"Aelyn arbitrera et n'essaye pas de me perturber en parlant mon Ami je connais tes trucs je ne suis pas un jeune Poulain  "

Ce dernier mot était un rappel de leur combat chez les passeurs ....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelyn
Compagne du Vice-Roi du Rohan
Compagne du Vice-Roi du Rohan
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 27
Localisation : En Rohan
Rôle : Compagne du Vice-Roi du Riddermark - Guérisseuse

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine - Rohirrim
- -: 26 ans
- -:

Sam 26 Juil 2014 - 0:41
- Mais comment l'as-tu su ? Nous avons fait attention lorsque nous nous voyons et nul n'est au courant... Enfin de toute évidence des gens savent.... Mais sache qu'en aucun cas j'abandonnerais cette relation... Durant longtemps les guerres me suffisaient à tenir, mais à présent c'est l'idée d'être dans ses bras qui me font continuer à avancer. Toi plus que quiconque peut le comprendre.

Erco se tut brusquement et sembla... gêné. Aelyn comprit vite : il ne parlait pas d'elle bien entendu. Elle lui accorda un sourire indulgent qu'il ne vit pas, refusant de regarder dans sa direction. La jeune femme n'était pas vexée ou blessée. Elle avait l'habitude et, surtout, elle avait conscience de ce qu'elle était et n'était pas. Et ce qu'elle n'était pas, c'était l'épouse de Gallen. Pour tous c'était Farma, et elle le resterait. On ne luttait pas contre un fantôme. En fait la guérisseuse ne pouvait simplement voir sa chère amie comme une rivale, même à présent... surtout à présent.
Pendant longtemps elle avait pensé, et accepté, de n'être qu'une remplaçante - elle n'était pas la seule à avoir cette idée d'ailleurs. Elle partageait avec Farma les "cheveux de paille" rohirrim, des yeux émeraude, un pan de jeunesse commun, une profonde amitié et un métier... Et ils avaient été nombreux ceux qui s'étaient donné pour mission de lui rappeler ces "détails" dans les débuts de leur relation. Mais elle aimait Gallen au moins autant que son amie l'avait aimé alors elle avait supporté les médisances la tête haute.
Et elle avait eut sa récompense quelques instants plus tôt. Gallen lui avait fait ce cadeau qu'elle n'aurait jamais osé attendre, la preuve qu'elle avait eu raison d'affronter cette tempête. Alors non, elle ne pouvait pas en vouloir à Erco, au contraire, elle était heureuse qu'on puisse garder le souvenir de la Farma d'avant la maladie et la folie, de la Farma pour laquelle Gallen avait risqué sa vie et tous les périls de l'Est.

Quand l'ambassadeur, pressé par son ami, décrivit les sensations nouvelles qu'il découvrait auprès de cette mystérieuse Phénix.

- Ce changement est...

... salutaire, compléta Aelyn en pensée.

"Je crois que notre héros est amoureux." fit remarquer Gallen à sa compagne.

Puis le Vice-roi s'éloigna pour prendre son épée. Pendant ce temps, après l'avoir suivit du regard quelques secondes, Aelyn se tourna vers leur invité d'un air entendu pour compléter sa phrase :

« - Je crains qu'il n'y ait aucun moyen dans notre langue ni dans aucune autre pour l'exprimer en un mot, Messire. Il faudrait au moins un poème entier en langage elfe pour rendre justice à pareilles émotions. » s'amusa-t-elle à répondre avant de termina sa coupe, un peu plus songeuse.

C'est alors que, l'épée en main, Gallen les invita à sortir. La jeune femme eut un froncement de sourcil perplexe. Qu'avait-il donc en tête ? Ils le suivirent jusqu'à une large terrasse suspendue au dessus de la cité. La vue y était à couper le souffle. La jeune femme se rapprocha de la balustrade pour admirer le paysage. De cet endroit, on pouvait voir à des lieux et des lieux à la ronde, l'horizon le plus lointain, de grandes plaines verdoyantes, des champs cultivés ou des pics montagneux dont les neiges éternelles se mêlaient aux nuages. Un léger air frais soufflait à présent, cassant la chaleur caniculaire qui avait régner durant la cérémonie.
Elle eut peu de temps pour admirer la vue avant de se faire réquisitionner par son compagnon pour arbitrer une joute amicale.

« - Je ferais une bien piètre arbitre, j'ignore même quelles peuvent bien être les règles. Mais je vais faire de mon mieux. Je saurais bien qui a gagné en écoutant les fanfaronnades de l'un et les protestations de l'autre... Tachez au moins de ne pas vous blesser ! Il y a tellement de tensions dans cette cité qu'une balafre sur la joue de l'un de vous suffirait à déclencher une guerre ici avant même de vous laisser le temps d'en expliquer la provenance. »

Sur ces mots, elle prit place avec élégance sur un banc, en face du "terrain de duel" déterminé par les hommes. Elle était curieuse de les voir s'affronter. Dans ses temps libres, elle avait eu souvent l'occasion d'assister aux entrainements de Gallen et avait assez de connaissance militaire pour le juger comme un bon bretteur. Aelyn était impatiente de voir à l'œuvre de talent à l'épée de l'ambassadeur rohirrim à Dale.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Jeu 31 Juil 2014 - 16:54
La discussion qui d'abord avait mis Erco dans un certain embarras prit alors vite une autre tournure. L'ambassadeur aurait du se douter que avec ces derniers évènements des mesures avaient été prise au niveau des services renseignements. Ils avaient déjà du exister par le passé, mais à présent ils avaient clairement grandit et s'étendaient sur toute la Terre du Milieu. C'était un nouvel atout pour le Rohan. Quelque chose qui lui avait longtemps manqué. L'ancien Comte se demanda qui pouvait bien être chargé de cela. Pour gérer un réseau d'espionnage, il fallait avoir une grande expérience et à sa connaissance très peu de rohirrim l'avait. Gallen devait être la seule personne à sa connaissance apte à créer cela à grande échelle. Est-ce donc bien lui?

Erco préféra ne rien demander. Il avait lui-même préconiser la désinformation lors de la mission au Rhûn. Un secret trop connu ne le restait jamais. C'était que trop connu. Il répondit avec un sourire à son ami:

-Je vois. Secret d'état.

Il rigola un court moment, puis reprit son sérieux:

-Toute l'aide que je pourrais apporter au Roi, je le ferais avec plaisir... Hoola ne te blesse pas Gallen.

Kaya traça un sillon invisible dans l'air. Erco connaissait cette épée et savait qu'elle était d'une qualité très rare. Pour beaucoup de rohirrim elle était un symbole de force et de combat. Preuve que Gallen était un excellant commandant excellent. Tous ses anciens hommes le respectaient pour sa capacité au combat et nul doute que Kaya était un des facture de sa survie presque parfaite jusqu'à aujourd'hui.

Erco le suivit, Amdir toujours sur le flanc. Il souriait et avait un rire naissant comprenant ou son camarade voulait en venir.

Un duel.

C'était clair.

Un poème. Oui Aelyn avait raison. Il n'y avait nul mot pour décrire celui qu'il cherchait. C'était peut-être cela qui rendait cette émotion si agréable. On n'arrivait pas à en parler, on pouvait juste la ressentir.

La proposition de duel interrompit ses réflexions et fixa Gallen. Il était temps de dégainer Amdir.
La lame n'avait pas servit pour le moindre combat depuis le Rhûn mais malgré cette pause, Erco s'en éta't occupé chaque matin de la polir, de la nettoyer et de la huilé pour qu'elle garde de sa légèreté et de son tranchant. Elle brillait sous la lumière du soleil couchant, il y avait là quelque chose de quasiment romantique sous ce crépuscule.

Deux frères d'armes allaient croiser leur lame pour la première fois.

-Dame Aelyn surveillez bien que votre mari ne triche pas. Il a quelques étincelles dans les yeux qui ne me plaise pas.

Erco fit quelques pas d'échauffement pour rester le sol et voir son adhérence. Au même rythme l'ambassadeur décrivit avec Amdir quelques cercles dans l'air en sifflotant un air bien connu des rohirrim.

-C'est effectivement l'endroit rêve Gallen. Ce petit vent frais et ce couché de soleil me plait particulièrement en plus pour croiser le fer avec toi. Bonne chance Ami.

Dans un grand pas en avant il se rapprocha de Gallen et lui grogna presque le sourire aux lèvres:

-Je tenterais de pas trop de mordre!


Et sur cette référence au Passeur, Erco engagea le combat. Il n'y avait nul finesse dans ce premier coup. C'était un engagement facile et sommaire. L'ambassadeur savait que Gallen était sans doute meilleur que lui comme escrimeur. Alors autant ne pas trop rentrer dans ce terrain ou son adversaire excellait.

La riposte vint juste après, mais pour Erco qui connaissait bien le style de son frère d'arme, ce ne fut pas trop dur à la contré.

Très vite le duel prit la tournure d'un bal. Chacun connaissait les bottes et passes d'armes favorites de l'autre. De telle sorte que chacun se répondait d'une manière instinctive et fluide. Dés qu'une passe commençait, l'autre comprenait et mettait en place sa parade qui s'enchainait sur la riposte au moment même ou une infime ouverture se présentait.

Un pas en avant, puis un en arrière. Tour sur la droite. Parade en bas, et riposte sur le flanc gauche. Ecartement un bref instant des deux partis pour se toiser. Ce premier round n'avait mené à aucun vainqueur.

Erco profita pour placer deux trois mots.

-Allons Gallen, ne m'épargne pas à ce point! ... Aelyn vous devriez peut-être chanter un peu.

Il lui lança un clin d'oeil et se reconcentra sur Gallen. C'était un beau début de duel. Pour une fois il ne se battait pas pour sa vie, mais bien par plaisir d'échanger quelques passes d'armes avec un vrais ami.

C'était agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 6 Aoû 2014 - 17:11
Le cliquetis des armes envahit rapidement les lieux et le panorama. Quel plaisir de combattre ainsi sans enjeu , presque pour le plaisir. Erco contrait avec facilité les attaques grossières du Vice Roi. Gallen eut un sourire fugace lorsqu'Erco commença à parler, son vieil ami ne pouvait pas s'empêcher de parler comme une vieille mais Mortensen restait vigilant , son adversaire était loin d'être un débutant.

En réalité Gallen n'avait pas tout dit à son ami. Il avait vraiment besoin d'un vrai duel car il n'en avait parlé à personne, surtout pas à Aelyn de crainte qu'elle ne s'y oppose mais il vouliat une revanche contre Rokh et comptait bien profiter de sa présence à Minas Thirith pour accomplir son plan. Mais Gallen était conscient que même si il avait retrouvé ses forces, sa vitesse, il manquait cruellement de véritables combats. Pas de batailles rangées depuis plus de 6 mois, le seul adversaire de bon niveau qu'il rencontrait quotidiennement était le Capitaine Léaramn. Un bon bretteur mais pas au niveau du guerrier rhunien. Immédiatement l'image d'Erco s'était imposée à Gallen, la rage de son ami pouvait être un bon entrainement.

Gallen tourna donc autour de son ami. Son regard avait changé , Erco avait dû s'en apercevoir. Le vice roi fit tournoyer comme par magie Kaya et il fondit à une allure vertigineuse vers Erco. L'ancien comte dut se mettre en défense, rapidement dépassé par la vitesse d'exécution du Champion du Rohan. Gallen entama sa fameuse danse écarlate, il entama légèrement la main droite d'Erco il avait retenu son attaque car son ami n'était pas prêt

A son tour Gallen interpella Erco

"L'heure n'est pas à la chanson mais au combat, laisse donc la musique à l'amour"


Le vice roi glissa un rapide regard vers Aelyn. Maintenant il avait l'attention d'Erco.

A son habitude usant de sa vitesse d'exécution son bras jaillit, le duel plus âpre commença ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mer 27 Aoû 2014 - 14:34
Face à la provocation d'Erco, Gallen y répondit clairement et sans attendre. Il n'y aurait nul place pour un chant d'Aelyn. L'ambassadeur le comprit dans les secondes qui suivirent. Le vice-roi entama avec brio sa danse écarlate. C'était la botte secrète de Gallen et nul ne s'y était frotté sans sentir le gout de la lame du rohirrim. Erco aurait du s'y attendre, mais il était parti dans un duel plus amical qu'autre chose.

Fausse route.

Leur duel était certes amical mais nul cadeau ne serait offert à l'autre. Kaya effleura la main d'Erco qui fit un saut en arrière et se remit en garde. Le message était devenu d'autant plus clair avec ce premier sang.

L'ancien Comte jeta un regard sur sa main. La petite douleur se répandait dans son corps via son système nerveux. Ce genre de petite piqure réveillait l'instinct de n'importe quel homme et Erco ne fit pas exception.

Lorsque que leur deux regards se croisèrent, il fut bien clair que les deux hommes s'étaient compris. Dans leur yeux se lisaient le réveil de deux guerriers assoupit depuis trop longtemps. La reprise se faisait à présent.

Comme toute réponse Erco para le nouvel assaut de Gallen d'un pas sur la droite ce qui plaça son adversaire en déséquilibre avant. D'un mouvement fluide et instinctif le rohirrim frappa de son coude le visage de Gallen avant de lui rentrer dedans. Alors épaule contre épaule Erco lâcha:

-Soit, combattons!

La pression des deux corps se relâcha aussi subitement qu'elle était arrivé et le duel continua. A présent le sang coulait des deux cotés. C'était comme une égalité qui ne devait pas rester longtemps. Les deux hommes frappèrent tour à tour, mais cette fois Erco utilisait plus de sa force et de ses tactiques de combats.

Il avait été formé sur les champs de bataille, et cela se ressentait pleinement dans ses attaques. Il n'utilisait pas uniquement le fil de sa lame pour blessé, mais tous son corps. Chaque angle partie osseuse pouvait servir.

Coudes, genoux, poings, tête, épaules, pieds.

Et il ne s'en priva pas.

Alors que les deux lames se rencontraient encore une fois, elles se bloquèrent un bref instant l'une contre l'autre. L'ambassadeur de Dale empoigna le poignet Gallen de sa main libre et poussa vers l'avant. Dans le même élan, Erco entreprit un demi tour sur le flanc de son ami, ainsi découvert. La finition était en général fatal, mais dans ce contexte, il retint son coup qui remonta le long du flanc du vice roi. Ce ne fut que la pointe de la lame qui mordit la chair ne causant d'une plaie superficiel et peu profonde.

Erco lança un regard à la blessure qu'il venait d'infliger à son ami. Il remercia les Valars d'avoir réussi à s'écarter avant que Amdir ne touche Gallen. Dans le vif de l'action il se serait cru en pleine mêlée contre un réel adversaire à tuer. Une telle perte de conscience du lieu ou ils étaient lui fit peur.

Aurait-il failli blesser réellement et gravement un frère d'arme?

Erco déglutina et préféra laisser son interrogation pour plus tard. Comme l'avait dit Gallen l'heure était au combat!

Tous reprit et la tension du duel monta d'un cran. Le sang ne faisait que réveiller les fauves qui vivaient en eux... N'était-ce pas dangereux de jouer avec le feu comme ils le faisaient?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelyn
Compagne du Vice-Roi du Rohan
Compagne du Vice-Roi du Rohan
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 27
Localisation : En Rohan
Rôle : Compagne du Vice-Roi du Riddermark - Guérisseuse

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine - Rohirrim
- -: 26 ans
- -:

Sam 30 Aoû 2014 - 22:26
Le duel entre les deux frères d'armes commença par quelques piques et provocations amicales qui amusaient beaucoup Aelyn. L'amitié entre les deux hommes faisait plaisir à voir. On disait souvent que les plus solides amitiés étaient forgées dans l'épreuve et c'était rassurant de savoir que Gallen avait des personnes comme ça sur qui compter.
Pendant que les deux rohirrim s'étaient lancés dans une sorte de chorégraphie improvisée, faisant tourner et se rencontrer leurs lames, la jeune femme laissa son esprit dériver. Elle repensa au déroulement de la journée qui s'était si bien passée. Elle pensa à ses enfants qui auraient voulu venir mais finalement restés au pays... Quand elle allait leur annoncer la proposition de Gallen à leur égard, ils allaient être fous de joie. Eofyr surtout, lui qui ne rêvait que de ça. Puis, ses pensées se tournèrent vers le Rohan, le jeune roi et aussi Aldburg... De fils en aiguilles elle se laissa dérivée dans ses souvenirs, toutes les bonnes et les mauvaises choses de l'année passée et les promesses de l'avenir. Et les mouvements d'Erco et Gallen en face d'elle rythmaient son cheminement mental.

Le fil de sa réflexion fut soudain coupé par une demande de l'ambassadeur qui souhaitait une chanson pour accompagner le duel. La jeune femme grimaça légèrement. Elle n'était pas mauvaise chanteuse quand il s'agissait de berceuses ou d'histoires mais elle n'avait pas suffisamment confiance en ses capacités vocales pour entonner un chant comme ça devant un étranger à sa famille. Elle n'en possédait d'ailleurs pas vraiment d'approprié à son répertoire pour la situation actuelle. Heureusement, son compagnon semblait quant à lui ne pas vouloir d'accompagnement musical et n'attendit pas pour le faire savoir.

« - Il semblerait que je sois obligée de me ranger du côté de mon compagnon, je n'ai aucune chanson digne de ce nom à vous proposer. » s'excusa-t-elle rapidement, trop heureuse d'y échapper.

Mais, pendant qu'elle parlait, elle ressentit un changement dans la tension ambiante. Quelque chose avait changé. La façon de se battre en face ne ressemblait plus à la danse fluide et précise qui avait commencé le duel. Il y avait plus de force, de vitesse et de détermination. Le combat était devenu plus sérieux. C'est alors qu'elle remarqua la main légèrement entaillée d'Erco. Etait-ce la dernière attaque de Gallen qui avait fait ça ? Elle se mordit les lèvres. C'était comme... un mauvais pressentiment. Comme si quelque chose d'important lui échappait. Quelque chose qu'elle n'aimerait pas. Evidement, elle savait que les deux hommes ne se blesseraient pas à dessein... n'est-ce pas ? Mais le duel était devenu brusquement si sérieux... Oh après tout, ils avaient peut-être tout simplement envie de se défouler.
Les sourcils froncés, se mordillant nerveusement la lèvre inférieure, elle suivait avec une sorte d’anxiété la suite des évènements. Devait-elle intervenir, invoquant pour excuse sa qualité d’arbitre ? Ce serait sans doute très mal venu, comme tout rohirrim, comme tout guerrier, les deux hommes avaient leur fierté et leur honneur, elle ne pouvait décemment pas interférer si tout deux étaient d’accord avec cette modification tacite. Les coups étaient réels et les deux ne semblaient pas vouloir faire le moindre cadeau à son adversaire.

Puis il y eut une attaque précise et rapide, celle d’Erco. La lame affutée fendit l’air et marqua d’une ligne sanglante le flan de son compagnon. Rien de très grave, à peine plus d’une égratignure… mais c’était le deuxième sang de la joute, et la jeune femme n’appréciait guère de voir les deux amis se taillader. Il y avait comme la soif du sang dans leurs yeux.
Venant d’une famille de soldats et de guerriers, Aelyn savait pertinemment à quoi s’en tenir avec eux. Il y avait deux sortes de vétérans : ceux qui avaient développé le goût du sang et ceux qui en avait développé la haine. Ces deux hommes se classaient plus facilement dans la première catégorie. Ils n’étaient pas sanguinaires ou mauvais, mais comme beaucoup la vue du sang sur leur lame réveillait leurs instincts de combat et les replongeait dans ce qu’elle avait sous les yeux : cette bulle, cette espèce de transe de bataille automatique. Son père appelait ça « l’instinct de guerre » qu’il affirmait être particulièrement développé chez le farouche peuple de la Marche. C’était un état dangereux, quand la frontière entre le combat réel et le duel entre camarades devenait floue. Cela pouvait parfois dégénérer, cela arrivait même relativement souvent. Aelyn ne voulait pas risquer de blessures sérieuses, surtout aux vues des nombreuses et inextricables tensions qui régnaient dans la Cité Blanche. Surtout parce que c’était Gallen.
Dressée droite, prête à se lever d’un bond pour intervenir, elle guettait le moindre mouvement. Au prochain sang, elle s’interposerait, d'une façon ou d'une autre. Hors de question de les laisser aller plus loin que quelques banales écorchures ! C’était important pour eux de se défier, soit, elle l’acceptait. Mais s’étriper ça jamais ! Le combat de Rokh et Gallen n’avait pas totalement cicatrisé dans son esprit et ses nerfs ne tolèreraient surement pas de revivre ne serait-ce que le dixième de cette expérience.



Spoiler:
 


Dernière édition par Aelyn le Mar 16 Déc 2014 - 19:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Lun 15 Sep 2014 - 15:50
Gallen sourit à Erco. non pas un sourire joyeux mais froid, son compagnon avait déjà aperçu ce rictus chez son compatriote, Mortensen aimait ce qui se passait. Il avait besoin d'un vrai combat et Erco lui donnait l'occasion.

Le vice roi fit tournoyer Kaya avec une rapidité et une fluidité extraordinaire. Il se mit de profil et à son habitude il se mit à tourner autour d'Erco pour détecter une faille. Gallen ressent la tension d'Aelyn. Sans se détourner de son adversaire il lança au dessus de son épaule

"Ne t'en fais pas mon Ange, nous savons ce que nous faisons , pas vrai Erco"

La phrase à peine terminée, Gallen. Il poursuivit avec des attaques hautes. Erco ne recule pas. La résistance physique de l'ancien comte est impressionnante. Gallen rapidement rompt d'un pas de coté rapide. Puis il recule de quelques pas et sort de sa ceinture deux dagues. Il en lance une à Erco et en garde une .

Le champion du Rohan sait qu'Erco utilise assez souvent son vieux couteau à la lame éméchée. Lui même était passé maitre dans l'art du combat à deux armes.

Mortensen laisse quelque instant pour qu'Erco appréhende sa nouvelle arme . Puis Gallen jaillit, cette fois il se donne sans compter. Un véritable mur de lames se dresse devant Erco. Pour la première fois Erco recule obligé de se défendre, Un pas deux pas, trois pas. Gallen prend ascendant mais il ne trouve pas immédiatement de failles. Il est clairement plus rapide mais l'expérience d'Erco lui permet d'anticiper ses manœuvres. Et Erco est un malin il n'évite pas tout , il préfère accompagner les gestes précis de Gallen.

Erco se retrouve acculé contre le parapet. Gallen s'acharne , puis change de tactique. D'un bond il saute sur le parapet surprenant son adversaire. Un coup de pied s'abat sur Erco. Puis kaya surgit. Erco s'affaisse mais se relève rapidement. Kaya passe à quelques millimètres de son œil droit.

Gallen redescend et repousse Erco qui commence à souffler tendis que la respiration de Gallen reste constante. Puis il effectue un changement de mains . sa main droite armée de Kaya passe derrière son dos. La pointe de ses deux armes blanches orientées vers Erco il avance en hurlant

"Pour le rohan"

Puis il se rapproche et ses mains se mettent de nouveau en action. Il déclenche la danse écarlate. Cette fois ce sont deux cheveux d' Erco qui s'envolent dans le ciel éclairé de Minas Tirith. Gallen n' a pas retenu son attaque mais son ami a réussi avec maestria  à se protéger.

Gallen recule un instant fixant le regard ténébreux d'Erco. Il a surpris son ami il le sait . C'est maintenant qu'Erco est le plus dangereux. Gallen renforce sa prise sur Kaya , prêt à parer toute attaque de son ami...




Dernière édition par Gallen Mortensen le Sam 20 Déc 2014 - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Jeu 25 Sep 2014 - 17:40
Deux lames. Deux pointes et lames acérées à gérer et à garder à l'esprit. Les enjeux augmentaient. Il n'y avait plus aucun cadeau à faire à l'autre. C'était toute les tensions qui s'étaient accumulées ces six derniers mois qui s'exprimaient dans chaque coup qui était échangé. Un défoulement total et nécessaire aux deux amis de longue date. Pour Erco cela faisait déjà trop longtemps que Amdir était resté emboité dans son fourreau. Six mois à se languir de bonheur avec le Phénix toute en assumant ses premières fonctions d'ambassadeur. Un retour au calme bien mérité après toute ces années passées épée en main à combattre sans repos. Mais plus que tous, cela était étranger au rohirrim. Il n'avait pas l'habitude d'un tel calme et tous se contredisaient dans sa tête. Il avait l'envie de rester à vivre sans arme et à profiter de la vie, mais de l'autre son âme de guerrier persistait et demandait sans cesse un nouveau combat.

L'ambassadeur sourit lorsqu'il vit Gallen sortir sa deuxième lame. Pourtant il ne sortit pas la sienne directement et attendit un peu. Erco faillit en perdre en oeil….

Il était temps de qu'il dégaine à son tour son poignard. Acculé de nouveau contre le parapet, la lame d'acier trempé crissa lorsque Erco la fit jaillir en avant. Une première attaque avec pour reprendre ses marques et les autres qui suivirent gagnèrent en précision presque subitement.

Un enchainement exécuté avec brio mit à mal le vice-roi qui se retrouva à devoir reculer étant dans l'incapacité à assumer cette pluie de frappe. L'ancien Comte ne retenait aucun coup.

Alors que Erco redoublait d'ardeur, il croisa le regard de Aelyn qui n'avait pas bougé depuis le début. L'arbitre semblait vraiment dédubitative et il sentit une tension monté en elle. Ce petit écart d'attention permis à Gallen se reprendre pied et à contre-attaquer.

Les rôles s'inversèrent de nouveau et ce fut au tour à Gallen de déverser une pluie de coup sur Erco, mais ce dernier ne tenta pas comme la dernière fois à résister et recula délibérément petit à petit.

Fausse faiblesse.

Bientôt Gallen se retrouva à devoir suivre Erco. L'ambassadeur sourit. Le chasseur croyant chasser se retrouvait la proie sans même le savoir.

D'un babil tour de poignet, Erco réussit à faire lâche à son ami sa deuxième lame. La surprise apparut directement dans les yeux de Gallen qui venait de comprendre ou voulait en venir Erco.

Mais c'était déjà trop tard, l'ambassadeur ne perdit pas une seconde et continua sur la même voie. Le poignard tourna dans sa paume pour être tenu à l'envers, écartant simultanément Kaylane avec Amdir une ouverture apparut. Le vice-roi la vit, c'était un fait, mais il s'était trop rapproché d'Erco pour pouvoir faire grande chose. La petite lame lancée sur une trajectoire aurait du trancher la gorge de Gallen, mais ce dernier réussit à s'écarter juste assez pour ne pas être toucher. Ne perdant par espoir Erco continua sur sa lancée offensif.

Un coup de pied retourné heurta la cage thoracique de son adversaire qui reculade souffle coupé. malgré cela Gallen se redressa peinant à respirer. C'était parfaitement ce qu'attendait Erco. Ce fut Amdir qui enchaina. Le sifflement fut cinglant et la pointe traça une trainée écarlate sur le torse de son ami.

D'un saut Erco recula et se mit en garde ne sachant pas trop bien s'il désirait continuer ce combat. Il fixait Gallen droit dans les yeux. Une combattivité certaine brûlait dans ces yeux. C'était elle-même qui les avait mené à toujours survire et qui donnait à leur amitié toute sa force. On pourrait dire que les rohirrims avaient été forgé dans le même acier. L'ambassadeur lâcha:

-Le Rohan ne t'aidera pas Gallen… C'est nous qui aidons le Rohan...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelyn
Compagne du Vice-Roi du Rohan
Compagne du Vice-Roi du Rohan
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 27
Localisation : En Rohan
Rôle : Compagne du Vice-Roi du Riddermark - Guérisseuse

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine - Rohirrim
- -: 26 ans
- -:

Mar 30 Sep 2014 - 23:26
Ne t'en fais pas, ne t'en fais pas... Gallen se rendait-il compte de ce qu'il lui demandait ?! Elle allait tomber d'asphyxie à force de retenir son souffle à chaque coup, à chaque sifflement, à chaque pas en avant ou à chaque bond en arrière. Le tranchant des lames qui coupait au passage quelques cheveux en effleurant la gorge, les pointes qui ripaient à la dernière seconde pour esquiver un œil. Plus elle se répétait qu'ils ne se blesseraient pas gravement, plus elle en doutait. Chaque passe d'arme frôlait de plus en plus près de son point d'impact idéal pour tuer ou blesser. Il était grand temps de mettre fin à ce combat.

Puis finalement, une autre plaie sur le torse de son compagnon et l'esquive de justesse d'Erco lui signalèrent que cela n'avait que trop duré. Elle se leva brusquement et tapa plusieurs fois dans ses mains, attirant l'attention des deux hommes.

« - Stoop ! ... Messires, je crois que cela suffit bien assez pour aujourd'hui. Ce n'est pas une fois que vous vous serez taillé en morceau que le Riddermark pourra compter sur vous. Il est indéniable que vous êtes tout les deux de grands bretteurs, mais il s'agit d'un jour de fête et je tiens très peu à vous voir faire un séjour aux Maisons de Guérison pour clôturer une si belle journée. »

Son ton était aimable et même amusée, mais en vérité elle était en colère. Les deux hommes avaient manqués de justesse de se blesser sérieusement l'un et l'autre plus d'une fois et ne semblaient pas disposés à ralentir le rythme. Les deux saignaient et, bien que ces blessures ne soient d'aucune gravité, elles étaient profondément inutiles. Ils s'étaient défoulés, il fallait désormais qu'ils reviennent à la réalité.

Elle reprit :

« - Il y a encore d'autres festivités ce soir, tenez-vous vraiment à vous y présenter couvert de sang et d'ecchymoses ? Que tous ces invités de l'étranger pensent que le peuple de la Marche ne sait que se battre comme une bande de barbares dunlendings ? Allez donc vous passer un peu d'eau pendant que je vais chercher de quoi boire et nettoyer vos blessures. »

Tandis qu'elle tournait le dos, elle prit conscience d'y être allé un peu fort. Faire des remontrances à deux puissants hommes du Rohan comme on l'aurait fait de deux enfants, ce n'était pas vraiment son droit. Mais après tout, n'était-ce pas là le rôle des femmes que de ramener les hommes dans le droit chemin quand ils s'égarent, tout vice-roi ou ambassadeur qu'ils soient ?

Elle retourna chercher les coupes et la boisson, ainsi qu'un peu de matériel pour soigner les estafilades : un bol d'eau tiède alcoolisé, quelques carrés de tissus propres et une fine poudre hémostatique qu'elle gardait dans ses affaires pour stopper les saignements et éviter de tâcher les habits pour le soir.
Elle avait beau ne plus exercer autant qu'avant, elle ne partait jamais sans sa sacoche de guérisseuse. Tout comme Farma en son temps, même quand les responsabilités et les devoirs changeaient, aucune d'elles n'avait renoncé à son savoir et ses convictions. On ne cessait jamais d'être guérisseuse. "Avec le savoir vient une mission sacrée qu'on ne peut remettre en cause" disait toujours sa tante Elwyn, et elle n'avait pas tord. Aelyn ne pouvait pas s'en empêcher, une blessure, un accident, et, toute compagne du vice-roi qu'elle était, elle accourait. C'était plus fort qu'elle. Savoir comment soulager une personne, ou la sauver, et rester à regarder les autres faire, ce n'était pas dans sa nature, et ça ne le serait probablement jamais.

La jeune femme revient dans la cour une poignée de minutes plus tard, tenant dans ses mains un grand plateau où elle avait disposé le tout. Elle invita ensuite les deux rohirrim à la rejoindre en leur tendant les petites serviettes imbibées et poudrées afin qu'ils se chargent de leurs coupures. Puis elle les servit tous, replissant leurs verres. Se faisant, elle en profita pour détailler du regard le malheureux résultat de cette joute sur son compagnon, suivant des yeux les tracés rouge de perles de sang.

« - Les champs de bataille vous manquent-ils tant ? » souffla-t-elle avant de boire une gorgée, comme pour effacer ces mots.

C'était le genre de question que l'on posait sur un coup de tête mais dont on n'aimait généralement pas la réponse.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 5 Nov 2014 - 19:55
Les paroles cinglantes d'Aelyn  stoppèrent les deux fauves. Gallen en eut mal aux bras. Il observa alors sa belle et regarda les stigmates de sa joute. Le Vice roi se contenta de sourire. Il remit ses armes dans leurs fourreaux et effectua une longue accolade à Erco

Merci mon ami
déclara t'il.

Puis Aelyn revint avec les coupes remplies de bière et des pansements et des onguents.

Gallen prit sa coupe et ajouta

"Je prends cela pour l'instant pour le reste on verra plus tard ma belle , pas vrai Erco !!"


« - Les champs de bataille vous manquent-ils tant ? » souffla-Aelyn avant de boire une gorgée, comme pour effacer ces mots.

Gallen s'avança vers Aelyn et l'embrassa fougueusement, surprenant la jeune femme, un long baiser passionné.


"Non c'est cela qui me manque ma belle"

Il lança un regard de comprehension à Erco

"Après un combat, tout est meilleur, un baiser est plus enflammé, les paysages sont plus beaux, la rosée sent plus bon, les femmes sont plus belles, la bière est meilleure, c'est cela, nous sommes ce genre d'hommes Erco et moi . Le sang sui tape à nos tempes nous exaltent...La guerre est ce que nous faisons de mieux . Avec le combat nous apprenons à reconnaître la beauté en chaque instant , en toute chose"

Pour souligner ses paroles Gallen englobe de sa main gauche la paysage magnifique de la cité Blanche

"Minas Thirith est plus belle en cet instant, tout comme toi"


Il poursuivit plus sombre

"Mais nous sommes aussi des commandants, voués à envoyer des hommes au combat, à mourir en notre nom, là est notre fardeau à porter qui hante nos nuits. Nous sommes comme ce Rokh que tu as connu à Aldburg, nous sommes bien peu maintenant à suivre encore ces règles ancestrales "

Il regarde de nouveau Erco d'un air entendu . Puis il lève sa choppe de nouveau et crie

"Au Rohan mes amis "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aelyn
Compagne du Vice-Roi du Rohan
Compagne du Vice-Roi du Rohan
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 27
Localisation : En Rohan
Rôle : Compagne du Vice-Roi du Riddermark - Guérisseuse

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine - Rohirrim
- -: 26 ans
- -:

Mar 16 Déc 2014 - 20:01
[Désolée d'avoir autant trainé, j'avais totalement oubliée que je devais répondre ici aussi ! Sorry >.<]

Totalement prise par surprise par la réaction inattendue de son compagnon, Aelyn mit un peu de temps à répondre au baiser. Puis, se rappelant à retardement la présence de l'ambassadeur, elle s'écarta rouge de gêne. Elle prit une longue inspiration pour revenir à la réalité et repoussa délicatement Gallen avec une moue significative sur le visage. Et au fur et à mesure que son compagnon parlait et expliquait, ses joues devenaient de plus en plus écarlates. Ainsi la gêne face l'attitude de son compagnon et le plaisir de recevoir un si joli compliment se mêlèrent, lui ôtant toute répartie.
Même si ces démonstrations d'affections pouvaient se révéler légèrement perturbantes quand il prenait à Gallen d'être aussi démonstratif face à une autre personne, Aelyn ne s'en lassait jamais. La passion et l'affection qu'il mettait dans chacun de leur échange la faisait se sentir unique, aimée et plus vivante que jamais. Et malgré tout ce qu'elle avait pu subir par le passé pour en arriver là, elle ne regrettait rien. Elle se demandait même comment elle pouvait avoir autant de chance... Gallen avait comblé en elle le vide glacial qu'avait laissé Hengest à sa mort. Il s'était creusé un chemin dans son cœur avant même qu'elle n'en ait eu conscience et maintenant, elle se sentait comblée.

Mais les paroles du Vice-roi réveillait en elle cette peur viscérale qui la hantait depuis maintenant six longs mois. Celle de le perdre. Après le duel avec Rokh, elle avait compris qu'elle ne pouvait pas le protéger contre son gré de lui-même. Elle savait qu'en se liant de nouveau à un guerrier, elle risquait de le voir partir bien trop tôt. Elle savait. Elle savait aussi qu'elle n'y pourrait rien changer et que, en un sens elle l'aimait pour ça aussi. C'était très égoïste de sa part de penser qu'il serait mieux s'il posait l'épée. Surtout parce qu'elle savait que c'était faux. Le sang guerrier chante dans les veines, on n'y échappe pas. Personne ne peut échapper à son destin, pas même le vice-roi... surtout pas le vice-roi. Et le destin de Gallen était à cheval, l'épée à la main, levée haute contre l'ennemi.
Encore plongée dans ses ruminations, elle caressa l'avant-bras de son compagnon, le regard dans le lointain. Pour l'instant il était là, à côté d'elle, et tout allait bien. Elle se répétait ça de plus en plus souvent. Surtout maintenant que... Qu'importe ! Elle lui adressa un sourire, celui qui disait "je t'aime" sans avoir à en formuler les mots.

« - Et visiblement les duels rendent les paroles des hommes plus poétiques et les transforment en terribles flatteurs. » le taquina-t-elle avec un rire léger qui cachait si bien ses plus sombres pensées.

Puis elle se tourna vers Erco avec une moue d'excuses pour l'attitude de Gallen. La jeune femme craignait qu'ils n'aient mit leur invité mal à l'aise avec leurs démonstrations d'affection.

Elle leva son verre avec les deux hommes, trinquant une nouvelle fois à sa terre tant aimée et trempa ses lèvres dans le breuvage. La bière était certes excellente mais elle avait déjà bu plus que de raisonnable. Alors elle posa son verre à côté du matériel de soin laissé de côté. Et bien ça aussi c'était typiquement masculin, trainer à se soigner simplement par principe, parce qu'un homme n'a que faire d'une égratignure, d'une chemise irrémédiablement abimée ou tâchée de sang.
C'était idiot de sa part, depuis qu'elle était la compagne officiel du vice-roi, elle n'avait plus à faire ces corvées pourtant banales de rapiéçage, de lessive ou de ménage... mais elle réfléchissait pourtant toujours en les prenant en compte. Un très très vieille habitude, preuve qu'elle était avant tout une fille du peuple.
Mais c'était aussi pour cela que les rohirrim l'aimaient, parce qu'elle les connaissait et les comprenait, qu'ils soient paysans ou serviteurs, elle avait déjà vécu cette vie. Si pour certains, elle n'était qu'une petite arriviste ambitieuse et manipulatrice, pour d'autre elle représentait la voix du peuple et la réussite. Et ces deux faces de la pièce étaient pourtant aussi dures à porter l'une que l'autre. Les uns la méprisaient, les autres attendaient beaucoup d'elle. Il était finalement tellement plus rassurant d'être traité avec indifférence, de n'avoir rien à prouver ni personne qui n'attende de miracle de votre part.

Aelyn ne prêtait plus maintenant qu'une oreille distraite à la conversation des deux hommes. Depuis le début, elle avait l'impression d'être de trop. Et malgré la politesse d'Erco et les efforts de Gallen pour l'intégrer dans la conversation, elle sentait qu'elle n'était pas à sa place entre ces deux hommes. Ce qu'ils avaient vécu ensemble avait créé entre eux un lien qu'elle ne pouvait même pas effleurer du doigt et par conséquent, elle jouait plutôt le rôle d'interférence dans leur communication. Alors, instinctivement, elle commença à se mettre légèrement en retrait.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Ven 16 Jan 2015 - 14:30
Aelyn avait bein compris la situation, les 2 rohirrims commencèrent à parler des affres de la politique des Terres du milieu. En réalité les 2 hommes tentèrent de prolonger leur conversation mais elle était déjà terminée. Gallen fit tourner son breuvage sombre dans la splendide choppe. Il croisa le regard d'Erco. puis Gallen glissa un regard vers Aelyn , son profil l'émut au plus haut point. Est ce ce geste qui fit réagir Erco? L'ambassadeur vida d'un trait son verre et remit avec un sourire la choppe à son ami.

Il se regardèrent un long moment en silence . Puis Gallen raccompagna Erco vers kle couloir, mais avant de partir il serra son avant bras droit

"Erco j'ai besoin de toi pour une mission . Aelyn va aller en ville demain à la maison des guérisons, et je n'ai pas assez confiance pour la protéger. Elle ne se rend pas compte du danger qui l'entoure."

Erco accepta d'un signe de tête et s'eclipsa.

Gallen revint dans les appartements et se dirigea vers Aelyn, il l'embrassa dans le cou , lui prit la main et l'emmena vers le lit....

--------------------------------------------------------------------------------

Erco tout à ses pensées se retrouva dans les rue de la cité blanche tout à ses pensées assez sombres il faut bien l'avouer. C'est alors qu'il ressentit une sensation bien connue des soldats expérimentés: une attaque imminente. Erco se prépara et il vit un géant et un homme d'une plus petite taille arriver à grands pas vers lui , ils étaient revêtus des uniformes du Gondor mais de petits gestes dénotent avec ce subterfuge. Les deux assaillants se séparèrent. Erco se replia fixant les deux silhouettes. Acculé il se retrouva sous une lacove. personne dans les rues Il était tombé dans un guet appen. peut être de simples maladrins mais ils avaient l'art expert. Erco se calma il allait se préparer à combattre. le géant sortit de son champ de vision, mais le plus petit arriva droit devant lui. ils allaient essayer de le prendre à revers. Mais le plus petit ne ralentit pas le pas, il fonça droit devant. Erco sortit son arme , mais son adversaire ne dévia pas d'un pouce. Erco se mit en garde et l'homme eut un geste étrange il bloqua larme d'Erco de son avant droit droit, des lames de fer de protection. Skaline fut surpris et il pensa immédiatement à L'ocf. Puis il ne fut qu'au début de ses surprise, son assaillant s'approcha près de son visage et l'embrassa..

Erco reconnut immédiatement ce baiser: Le phénix. Leur étreinte se fit plus passionnée.



Puis il se regardèrent.

sans attendre une question, le Phénix: chef des brigands d'Esgaroth répondit à son amant

"Un mariage royal, mon cher, mais c'est un évènement idéal dans mon métier, ne t'inquiète pas c'est Oros il fait le guet"

elle caressa le joue gauche du guerrier

Puis elle enchaina

"J'avais aussi besoin de te voir"

Elle sembla troublée mais Erco connaissait la belle, elle pouvait être une actrice de génie mais avec lui elle était sincère enfin l'espérait il

Elle se fit plus sérieuse

"Tes amis sont en danger Erco. le vice roi et sa compagne vont être assassinés"


Devant la surprise d'Erco elle poursuivit

"Je ne sais pas qui est le commanditaire mais la somme proposée est énorme"


Puis elle posa son index sur la bouche de l'anciern comte d'esgaroth et lui prit la main elle l'emmena vers un leiu insolite, une cave. Et la nuit d'Erco ressembla à celle de Gallen aux bras de sa bien aimée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Diplomatie parallèle
» Bush, Lula et Haiti: La diplomatie de l'éthanol (H en M)
» Changements tant attendus dans la Diplomatie Haitienne.
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs
» Haiti : Repenser la diplomatie [Alterpress]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Minas Tirith - Le Haut de la Cité-
Sauter vers: