Touchons du bois

Aller en bas 
Esméralda Läenia
Voyageuse
Voyageuse
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 18
Localisation : Comment savoir ?

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Inconnu
- -:

Jeu 3 Juil 2014 - 14:10
Les ténèbres, voilà ce qui l'entourait, elle avançait prudemment, poignards en mains, quand un cri la fit sursauter :
-Esméralda !
Inquiète, elle se retourne et court vers l'origine du cri.
De la lumière, elle est arrivée. Son cœur se serre, et si... elle secoue la tête, non, impossible, il ne faut pas, surtout pas. Et quand elle voit enfin...


Esméralda se réveilla en sursaut, la respiration haletante, les cheveux collés sur ses joues par la sueur. Encore ce rêve... elle n'est pas sûre que cela en soit vraiment un, à chaque fois qu'elle s'apprête à voir enfin ce qui s'y passe vraiment, elle se réveille, impossible d'aller jusqu'au bout.
Pourquoi ? Se demande t-elle, des larmes perlant au coin de ses yeux. Pourquoi est-ce que je me réveille toujours trop tôt ?
Inspirant profondément, elle chassa ses larmes.
J'arrive enfin à la Forêt Noire, peut-être pourra t-on m'éclairer sur mon passé là-bas. Maigre consolation, mais elle sait qu'elle doit s'en contenter et si personne ne peut l'aider, elle ira ailleurs. Elle finira bien par trouver quelqu'un qui la connaît.

Un peu perdue, Esméralda s'approcha de son étalon qui broutait à quelques mètres d'elle.
- Allez, viens, il faut repartir. Lui souffla-t-elle doucement.
Visiblement pas très ravi de devoir s'arrêter de manger, il la suivit à contrecœur jusqu'à l'endroit où ils s'étaient arrêtés la veille. Là, elle se rafraîchit le visage dans le petit ruisseau qui y coulait, puis, elle le laissa boire tandis que des souvenirs des derniers mois lui revenaient.

Le lendemain de son arrivée à Zulg-ai-Gathol, Errin lui avait annoncé qu'il lui faudrait bientôt repartir, elle l'avait accepté en hochant silencieusement la tête. Il ne s'était rien passé ce jour-là, le jour suivant non plus d'ailleurs, c'est dans la nuit qui suivit qu'elle fut réveillée par Errin.
- Il faut y aller, maintenant.
Elle se leva rapidement et le suivit jusqu'à un tunnel où les attendaient Kirzan et plusieurs nains, parmi lesquels, elle reconnut certains de ses anciens compagnons de voyage. Elle attrapa les rênes de son cheval et se tourna vers Errin.
- Tenez, dit-il en lui tendant un sac, voilà de la nourriture, avec un peu de chance, vous en aurez assez pour aller jusqu'à la sortie. On ne connaît pas trop la taille de ce tunnel, personne ne l'utilise. J'espère juste que vous vous en sortirez vivante.

- Merci Errin, pour tout.

Il la regarda quelques instants sans répondre. Mais du bruit venant du tunnel lui rappela la situation présente.
- Vous devriez y aller. Bonne chance.

Elle lui lança un dernier regard puis s'en alla.
Si elle avait pu passer, c'était en grande partie dû à la bêtise des gobelins, mais sans les nains elle n'aurait sûrement pas pu survivre.


Voyant que son cheval avait fini de boire, Esméralda sauta souplement sur son dos et le dirigea vers la Forêt Noire, dans quelques heures, elle y serait.
Profitant du calme qui régnait, elle se plongea à nouveau dans ses souvenirs.

Après avoir passé des heures dans le noir, elle avait fini par s'y habituer. Elle avait marché, droit devant elle, le silence uniquement rompu par le bruit des sabots de son cheval. Au bout d'un moment, elle arriva à une intersection, ne connaissant pas le chemin à prendre, elle se fia à son instinct et tourna à droite.
Elle s'y était fiée depuis qu'elle s'était réveillée et cela lui avait toujours réussi, pourquoi ne pas continuer ?
Pendant plusieurs jours, elle réussi à passer inaperçue aux yeux des gobelins, progressant aussi vite qu'elle le pouvait sans monter son étalon. C'était trop beau pour durer. Les groupes de gobelins se firent de plus en plus nombreux et de plus en plus fréquents. Ils l'obligèrent à tourner là où elle ne voulait pas. Elle avait quitté le tunnel principal depuis longtemps et cela l'inquiétait. Si elle se perdait, elle aurait encore plus de chances de se faire attraper.
Consciente que s' ils la repéraient, elle ne pourrait plus s'arrêter pour se reposer, elle restait dans l'ombre le temps qu'ils passent en se faisant la plus discrète possible. En plusieurs fois, elle avait cru que certains d'entre eux les avaient senti mais ils avaient finalement passés leur chemin.
Son cœur se serrait à chaque tournant, elle avait si peur...
Au bout d'un moment, elle arriva dans une grotte, ce n'était pas la première qu'elle croisait mais celle-ci avait quelque chose de plus, des gobelins. Elle promena son regard sur eux jusqu'à ce qu'elle tombe sur l'un d'eux, plus grand que les autres. Il était assis sur ce qui devait être un trône, ou quelque chose s'en approchant. En le voyant, Esméralda fut prise de tremblements incontrôlables. Elle vit un des gobelins la repérer, elle vit le chef (?) leur ordonner de l'attraper, elle vit ceux qui avaient été envoyés la saisir. Elle aurait voulu s'enfuir, mais ses jambes refusaient d'obéir. Elle était complètement tétanisée.
Ils l'emmenèrent devant le grand gobelin et la forcèrent à s'agenouiller devant lui. Là, il se mit à parler.
- Esméralda, elle sursauta en l'entendant l'appeler par son nom, quelle heureuse surprise, je pensais justement à toi. Comme tu peux le voir, j'ai gardé un souvenir de notre dernière rencontre, dit-il en touchant une de ses horrible cicatrices.

C'est moi qui lui ai fait ça ? Se demanda t-elle.
- J'ai mis des jours à m'en remettre, mais comme tu peux le voir, je m'en suis sorti.

Elle frissonna en songeant qu'il lui parlait comme à une amie. Mais cette ''gentillesse'' à son égard changea rapidement, lui donnant la réponse à la question qu'elle se posait. Oui, c'est bien elle qui l'avait blessé, et il lui en voulait.
- Tu souffriras comme j'ai souffert. Lui souffla-t-il en se penchant vers elle.

À ces mots, une force inconnue s'empara d'elle et avant qu'il ait pu donner le moindre ordre la concernant, elle se débarrassa de ceux qui la retenaient et se mit à courir en direction de son étalon qui piaffait d'impatience. Elle l'entendit crier de la rattraper mais elle courait, courait et tuait tous ceux qui se mettaient en travers de sa route, seule cette force invisible la guidait, cette force, c'était la vie, elle voulait vivre.
Une fois arrivée, elle sauta sur Kirzan et s'agrippa à lui alors qu'il partait au triple galop dans les tunnels sombres. Sachant visiblement quoi faire, son cheval sema rapidement ceux qui les suivaient. Quand il s'arrêta finalement, épuisé et trempé de sueur, sa cavalière remarqua qu'il faisait nettement plus froid. Comprenant la raison de cette fraîcheur, elle le fit continuer et quand ce qu'elle espérait apparu, elle se détendit pour la première fois depuis longtemps.
La sortie, enfin. Elle plissa les yeux, aveuglée par l'éclat de la neige. Esméralda hésita, mais décida de mettre un maximum d'espace entre le tunnel et eux. Ils avancèrent encore mais quand elle sentit qu'il n'en pouvait vraiment plus, elle n'insista pas et l'arrêta.
En descendant de lui, elle poussa un petit cri de douleur, son bras s'ornait maintenant d'une large entaille.
J'ai dû me faire blesser en rejoignant Kirzan, comprit-elle. Inquiète, elle regarda son cheval mais ne découvrit que de petites égratignures. Elle poussa un soupir de soulagement et inspecta sa plaie, elle la garderait sûrement un bon moment, mais elle n'avait pas l'air si grave que ça. Elle la banda comme elle put et repartit dès que son étalon se fut reposé.
Sa tête bourdonnait de questions, trouver une réponse ne lui avait apporté que ça. Pourquoi avait-elle affronté ce gobelin ? Était-elle seule quand elle l'avait fait ? Y était-elle allée parce qu'elle l'avait décidé ou parce qu'on le lui avait demandé ?
Durant les mois qui suivirent, elle s'était dirigée vers la Forêt Noire, remarquant assez rapidement que l'hiver prenait fin. Elle avait finalement réussi.


Esméralda regarda son bras, il ne lui restait qu'une fine cicatrice presque totalement disparue.
Elle releva la tête : la Forêt Noire. Elle était arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calion Palantir
Elnaith de la Maison du Roi - Premier Nez
Elnaith de la Maison du Roi - Premier Nez
avatar

Nombre de messages : 505
Age : 22
Localisation : Imladris
Rôle : Régent d'Imladris/Elnaith de la Maison du Roi

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Noldo
- -: 7500 à peu près
- -:

Ven 15 Aoû 2014 - 0:26


Au final, il n'était pas parti avec la jeune Elfe, il avait décidé de rentrer chez lui, affronter ses vieux démons. Il la salua une dernière fois de la main et alors qu'il la quittait il suivit son instinct et alla tout droit. En premier lieu il se prit un arbre en plein visage, ce n'était pas de l'idiotie comme on pourrait le penser mais de l'humour, il aimait rire avec lui-même ... Oui c'est un homme seul, ou un enfant, mais toujours seul.

Les deux premiers jours, tout se passa très bien, il marchait, il mangeait ce qui lui restait de nourriture, il buvait l'eau des ruisseaux et rivières, eau qui n'était pas toujours propres en passant. Va falloir assainir tout ça, j'en parlerai aux oreilles pointues parce que là c'est dégueulasse. Ensuite à l'aube du troisième jours, il se demanda clairement s'il n'avait pas fait une erreur car l'orée de la foret était à deux pas quand il avait rencontré la jeune Elfe, alors peut-être aurait-il mieux fallu longer cette orée histoire de ne pas se perdre.

"J'ai pas l'air con là du coup ... Je ne sais même pas où je suis ... Soudain il eut un éclair de génie. Je sais je vais regarder où la mousse pousse sur les arbres et j'aurai le Nord ! Il scruta tous les arbres dans un rayon de quinze mètres et dépité et énervé il dit. MAIS Y A PAS DE MOUSSE ICI ! MERDE ! Kastav se rendit alors compte étant donné qu'il avait bougé à maintes et maintes reprises dans ce rayon de quinze mètres, il était tout simplement perdu. MEEEEEEEEEEEEEEEEERDE !"



Voici aujourd'hui six mois qu'Aldaril Kastav déambule dans cette satanée forêt et c'est à peine s'il a vu le soleil une fois depuis. J'en ai marre se répétait-il à longueur de journée. En plus de ça j'ai les crocs bordel. 3 jours que j'ai pas vu un animal, même pas un écureuil ... Je ne sais même pas s'il y en a ici au fait.

Le chasseur avait traversé Mirkwood en long, en large et en travers sans jamais n'avoir croisé une seule personne, pas même une personne morte, rien, personne. La solitude ne lui déplaisait pas mais là, ça commence à faire long. Nan mais c'est vrai quoi !

Grommelant comme à sa nouvelle habitude, Aldaril continuait de marcher les mains dans les poches, tout droit, espérant trouver la sortie de cette fichue forêt. Soudain il se retrouva nez à nez avec une jeune femme. Intérieurement c'était la fête. Ce n'était pas la vue d'une jeune femme qui le mit dans cet état, mais bien le fait de rencontrer quelqu'un.

Il la regarda et dit simplement.

"Salut ça va ?"

Sans qu'elle n'eût le temps de répondre, il continua.

"Voilà, j'ai vraiment besoin d'aide, je cherche à sortir de cette forêt, ça fait 6 mois que je suis coincé dedans, c'est un dédale je m'y perds tous les jours ! Sinon vous êtes sûrs que ça va ? Vous êtes toute palotte ... Je connais un antiquaire à Fornost qui vous aiderait gratos ... Attendez, j'ai dit antiquaire ? Non je voulais dire opticaire ... À moins que ce ne soit apothicaire le mot que je recherche. Bon dans tous les cas vous êtes palotte."

Aldaril venait seulement de voir le compagnon de la jeune femme.

"Vous êtes la deuxième jeune femme que je rencontre en six mois ... Je crois que j'aurais du suivre l'autre elle m'aurait aidé à sortir de ce bourbier. Joli cheval. Il scruta celui-ci et sa cavalière. C'est vous qui avez l'air d'avoir besoin d'aide, il y a-t-il quelque chose que je puisse faire pour vous ? Et si on commençait par un feu ? Je connais un endroit tranquille pas loin. Un genre de toute petite clairière mais moi j'aime pas les clairières c'est trop exposé. Vous aimez les clairières vous ? En tout cas pour votre cheval se serait mieux. Il tourna les talons et partit en direction de ladite clairière. Parce que bon ... Essayez de voyager dans ce merdier, j'vous jure y a des racines qui sortent et qui font deux fois ma taille ! Il avait déjà avancé de quelques mètres lorsqu'il se retourna. Bah alors ? Vous vous ramenez ?"

Le chasseur ne savait pas si la jeune femme le suivait, il continuait d'avancer, sans se poser de question.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Esméralda Läenia
Voyageuse
Voyageuse
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 18
Localisation : Comment savoir ?

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Inconnu
- -:

Lun 1 Sep 2014 - 12:44
Après une courte hésitation, Esméralda avait décidé d'entrer. Les branches basses se faisant de plus en plus nombreuses, elle était descendue de cheval. Ils avaient avancé, s'enfonçant toujours plus profondément dans la forêt.
Elle savait qu'ils n'étaient pas perdus, c'était très étrange, elle ne reconnaissait rien et pourtant elle... voyait le chemin c'était comme si une personne lui montrait la direction à prendre, cette sensation était d'ailleurs si forte qu'elle ne pouvait s'empêcher de regarder à côté d'elle de temps en temps pour voir s'il y avait quelqu'un.
Je suis déjà venue ici, c'est certain et j'étais sûrement accompagnée. Et si il s'agissait de cette personne que j’entends dans mon rêve ? Peut-être... mais dans ce cas, qui est-ce ? Un ami ? Quelqu'un de ma famille ?

Elle marchait, des fois à côté, des fois devant son cheval en étant perdue dans ses pensées quand soudain une présence la fit sursauter. Celle-ci était bien réelle. C'était un homme, un humain. Il la salua et sans lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, il continua à parler, continua et continua...
Esméralda en resta interdite, mais sur qui était-elle tombée ?

Quand il s'arrêta (enfin), elle était toute perdue, ses pensées embrouillées. C'est Kirzan qui réagit le premier, il avait parfaitement compris qu'il se dirigeait vers un endroit où il aurait plus d'espace et poussa son amie avec son museau. Elle se laissa faire sans rien dire.
Esméralda suivit donc l'homme jusqu'à la clairière dont il avait parlé. Elle s'arrêta en entrant et prit une profonde inspiration, regardant le ciel, il était magnifique. La nuit commençait à tomber et les étoiles faisaient leur apparition une à une. Derrière elle, l'étalon s'impatienta en tapant son sabot sur le sol.
Elle le laissa entrer avec un soupir découragé et se tourna vers celui qui les avait mené ici.
-Comment vous appelez-vous ? Et que faites-vous ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calion Palantir
Elnaith de la Maison du Roi - Premier Nez
Elnaith de la Maison du Roi - Premier Nez
avatar

Nombre de messages : 505
Age : 22
Localisation : Imladris
Rôle : Régent d'Imladris/Elnaith de la Maison du Roi

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Noldo
- -: 7500 à peu près
- -:

Ven 5 Déc 2014 - 23:51

"Moi c'est Alda... Il s'arrêta. Kastav. Juste Kastav." dit-il avec sympathie.

Le chasseur posa le pied dans cette clairière déserte. L'herbe était fraiche et verte. Cela paraissait bête, mais tout ce qu'Aldaril avait vu pendant ces six derniers mois c'était du gris ou du vert pâle sur les branches et le sol. Il en avait marre de ça aussi. La jeune femme derrière lui était poussée par son cheval qui avait l'air plus sociable qu'elle.

"Vraiment sympa ce cheval s'amusa-t-il. Il continua d'un air sérieux. Pour répondre à votre question mademoiselle, je suis tout bonnement et simplement ... Paumé. Bordel. Il se retourna vers elle avec un air de chien battu. À l'aide ... Puis il commença à rire, imaginant la tête qu'il faisait. Il reprit son sérieux. Non ... Je suis vraiment paumé la vie de ma mère. J'suis vraiment mal. J'ai la dalle en plus. Mais si je suis perdu, c'est parce que je suis juste ... Il leva les yeux au ciel et fronça les sourcils. Con ? Ouais c'est le mot ... Con. Je vais me tirer de là. Je retourne en Arnor fissa et ensuite je ... Je ... Je vais voir ma mère. Ma môman chérie qui doit sacrément s'inquiéter de ne plus me voir depuis ... Un paquet de temps. Allez en route ! Non je plaisante je prends le chemin du retour demain. Là je vais dormir. Y a moyen de faire un feu ? Je vais chercher des branches je reviens."

Aldaril était vraiment bizarre. Il voulait rentrer chez lui. Cette forêt le rendait fou.

À l'orée de la clairière, l'homme ramassa du petit bois afin de réchauffer les trois âmes perdues. Et puis finalement à force de ramasser et de ramasser, il se trouva à quelques mètres d'un lapin étourdi.

"Oh mon dieu ..."

Le chasseur, tout en restant silencieux, s'empara de son arc et d'une flèche. En la décochant il pria tous le dieux de tous les cultes possibles. Il crevait la faim. Plus pour longtemps puisqu'en vérité la flèche se planta dans la tête de l'animal. Ce n'était vraiment pas beau à voir mais au moins il ramenait :

"DE LA VIANDE !!! JE RAMENE DE LA VIANDE !!! PUNAISE !!! J'annonce ... FESTIN ! Ah et j'ai du bois aussi."

Il vit alors que le feu était déjà allumé. Sans doute la jeune femme s'en était occupé ... Enfin c'était même sûr ... C'était pas son cheval qui l'avait allumé. Enfin en tout cas Aldaril se permit de l'imaginer. Il ria intérieurement.

Kastav n'était pas quelqu'un de simplet, il avait juste une imagination débordante et puis l'ambiance de Mirkwood lui avait quelque peu griller le cerveau.

"Mademoiselle, veuillez remuer les braises s'il vous plaît, que ça CRÉPITE !"

Tandis qu'il parlait, il dépeçait la bestiole.

Plusieurs minutes plus tard, le lapin était cuit.

"Bon appétit !"

C'est à pleine dents que le chasseur croqua dans la viande. elle lui brulait la langue et le palais mais il s'en fichait. Que c'était bon d'avoir la bouche en feu et de manger.

"Bon je dois retourner en Arnor demain. Et j'y parviendrai. Vous faites quoi vous ?"

Elle lui raconta alors. Lui écoutait avec une grande attention. Cependant, la fatigue l'emporta et il s'endormit.


//HRP : C'est court et expéditif je n'en doute pas, mais je ne peux pas te laisser plus longtemps dans cet état d’inactivité (de ma faute) donc je te laisse voguer à de nouvelles aventures.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Du bois pour le Maistre.
» Une fabrique de jouets en bois
» Poêlée du sous-bois et omelette d'automne.
» Peindre du bois lasuré
» [TUTO] Réaliser des échelles en bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Vertbois-le-Grand-
Sauter vers: