Concours estival 2015

Aller en bas 
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 29
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Mar 11 Aoû 2015 - 20:19


Marco Volo s’avance sur l’estrade ensoleillée face à la foule curieuse et impatiente. Qu’est ce que le ménestrel le plus célèbre de la Terre du Milieu a encore pu inventer ? Chacun retient son souffle alors que le facétieux orateur joue avec les attentes du public comme il sait si bien le faire. Puis, de sa voix haute et claire, il annonce enfin la raison d’être de ce rassemblement :

- Chers habitants de Minas Tirith et d’ailleurs. Comme vous le savez, notre monde est en plein changement. A l’heure de l’ardalisation (l’équivalent tolkiennien de la mondialisation, si si je vous assure langue), il nous paraît évident que les différents peuples composant la Terre du Milieu doivent apprendre à mieux se connaître. Et quoi de mieux pour représenter la culture de chaque race, chaque peuple et chaque région de notre monde que de découvrir une recette typique d’un coin ou d’un autre d’Arda ?

Un hobbit passant par là secoue la tête avec insistance. Quoi de mieux en effet pour représenter une culture toute entière que de la nourriture ? La foule approuve et chacun se demande déjà ce qu’il va bien pouvoir préparer afin d’éblouir ses voisins et de rendre hommage à l’endroit d’où il vient.


Voici donc venir le nouveau concours estival intitulé sobrement « la boustifaille étrangère ». Le principe est simple d’autant plus si vous êtes familiarisé avec une certaine émission de télé-réalité que nous ne nommerons pas ici mais qui commence par « un dîner » et se finit par « presque parfait ».

Vous devez donc créer un PNJ (le nom, la race et la région d’origine suffiront) qui va nous expliquer la soirée qu’il entend proposer à ses convives. Les critères sont les suivants :
- la décoration / ambiance
- l’animation pendant la soirée
- la recette préparée

Vous disposez de 15 lignes maximum pour décrire la déco / ambiance et l’animation et d’autant que vous le souhaitez pour la recette en elle-même. L’originalité de la recette sera tout particulièrement appréciée ainsi que la cohérence de la soirée proposée avec la race et la région de votre PNJ. Vous avez jusqu’au 1er septembre pour poster vos créations à la suite de ce sujet.

Ce concours sera, non seulement jugé par un jury de colorés, mais aussi par chaque joueur ayant pris part au concours qui pourront attribuer une note à tous les autres participants. Pour cela rien de plus simple. A la fin du concours, chaque participant devra envoyer par MP ses notes pour chaque contribution (une note sur 10 pour chaque critère) aux juges désignés (qui seront précisés le moment venu). Les notes données par chacun resteront anonymes bien entendu. Les moyennes des notes des participants et des colorés donneront le verdict final.

Vous vous dîtes « ah oui, ça peut être sympa mais je ne suis pas sûr de participer » ? Afin de vous motiver un peu, sachez que les vainqueurs recevront des pierres précieuses (et vous savez maintenant à quoi elles peuvent servir Wink) et que, si le nombre de participants est suffisant, un indice pourrait être révélé sur la trame en cours. A vos claviers donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evart Praven
Noble du Gondor
Noble du Gondor
avatar

Nombre de messages : 238
Age : 25
Localisation : Minas Tirith
Rôle : Noble marchand

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 21 ans
- -:

Sam 22 Aoû 2015 - 2:03
Comme la deadline avance et qu'il parait qu'il faut se bouger l'arrière-train, je me permets de poster ma recette qui est déjà apparu dans un de mes RPs ^^ Assez classique mais plutôt bonne langue

Aujourd'hui était un jour splendide pour Cybille d'Aigrepourpre. Cette belle dame du Lebennin était la charmante épouse d'un de ces nobles proches du Roi mais elle était surtout une maîtresse de maison dès plus attentives. D'ici quelques jours, sa modeste maison recevrait la visite du plus grand des Rois de la Terre du Milieu et elle voulait que tout soit près. Comme on était au beau milieu de l'été, elle ne doutait pas qu'on pourrait en profiter pour manger dans les jardins. Avec leurs splendides allées, topiaires, parterres de broderies... de buis, avec cette belle vue sur une vallée verdoyante et champêtre, le jardin serait le lieu idéal pour un repas au soleil couchant. Les reflets de l'astre du jour à ce moment de la journée étaient tout simplement sublimes. Comme à son habitude, elle y ferait installer une petite table garnie d'un drap blanc comme cela se faisait, elle sortirait évidemment sa plus belle vaisselle de vermeil : coûteaux, cuillères et même des fourchettes mais aussi des assiettes, plats et une splendide nef. Tout serait parfait. Pour plus d'intimité, elle avait même fait crée quatre petits paravents en tissus damassés noirs comme le jeais aux broderies d'or. Pour le service Eadeon, leur premier maître d'hôtel, ferait des merveilles comme à son habitude. Cette visite du Roi ne devait pas être le moment d'un somptueux festin mais ce n'était pas pour autant qu'il fallait laisser de coté la bienséance. Bien entendu, il aurait été indigne et peu hospitalier de ne pas préparer une petite animation pour la soirée. La dame d'Aigrepourpre avait donc commandé un petit spectacle. Il s'agissait en fait d'une pièce, assez courte, plutôt comique qui se voulait une satire du système de cour et une allégorie de la justice et la droiture du Roi qui ne s'en laissait par conté par ses courtisans avides de ses bienfaits et savaient choisir parmi les vaillants et loyaux serviteurs de la Couronne. C'était une allégorie qui plairait certaiement à Sa Majesté. D'autant plus que la troupe comme l'auteur répétait depuis assez longtemps déjà et elle les avait recruté à Pelargir où il commençait à acquérir une jolie réputation. Dans l'immédiat, ce n'était le soucis immédiat de Cybille qui ne parvenait pas à retrouver la recette de cailles grillées à la Braveroc. C'était un plat typique de la région et il fallait qu'il soit parfait pour cette soirée ...
Citation :
Cailles grillées à la Braveroc par le Maître-Queux Aleypom Beaujardin

Certainement une des recettes les plus appréciées du Lebennin, les cailles grillées à la  Braveroc sont un met rare, assez cher et estimé dans Pelargir ainsi que dans toute la vallée de l'Anduin. Pour cela il faut bien entendu vous munir de belles cailles un peu grasses que vous aurez préalablement faites désossées. Il y a beaucoup de petits os dans cailles qui les rendent peu agréables à manger au naturel, une fois désossées, elles garderont leurs formes avec même leurs de petites pattes. Vous les mettrez alors à rôtir à la broche jusqu'à qu'elles soient bien dorées et leur peau croustillante.

Cependant une grillade peut rendre votre viande trop sèche et il vous faudra donc l'arroser du jus dont je vous partage ici le secret. Dans un petit plat, vous mélangerez un peu d'armagnac, de l'eau de rose ainsi que quelques épices comme de la cannelle, de la muscude, de la girofle et du sucre. Il vous faudra donc arroser constamment vos belles cailles et vous prendrait bien entendu soin de récupérer tout jus qui pourrait s'écouler pour le réutiliser et bien arroser vos volatiles. Si vous pensez que cela ne suffira pas, vous pouvez bardé un peu vos oiseaux en début de cuisson. La graisse qui en résulte se joindra parfaitement à votre sauce et rendra votre viande aussi moelleuse que goûteuse. N'oubliez jamais que le gras, c'est la vie...

Maintenant nous pouvons nous intéresser à la farce. Vous prendrez d'abord de beaux foies gras frais si possible d'oies et si possible engraissées aux figues comme les vieilles coutumes le  préconisent. Si vous les trouvez trop petits, cela signifie qu'elles n'ont pas été assez  engraissées. S'ils sont trop gros, cela signifie qu'ils seront trop gras pour être goûteux. Une fois cela fait, il vous faudra les dénerver pour y ôter ces filaments si peu agréables en bouches. Vous prendrez ensuite une belle truffe bien noire que vous lavez et frotterez avec attention avant de la découper en belles lamelles mais prenez bien attention à gardez des tranches en réserve. Ensuite vous mélangerez le foie, les truffes avec mie de pain et oeufs battus pour achever votre farce.

Lorsque votre cuisson est presque finie, vous farcirez vos cailles avec la farce que vous venez de préparer et reprendrez cette fin de cuisson. Il vous faudra servir les cailles bien chaudes donc vous les sortirez rapidement des flammes pour y placer quelques tranches de truffes qui raviront les yeux de vos convives avant de les arroser d'armagnac. Ainsi vous pourrez les servir flambantes à vos invités qui dégusteront ce plat délicieux qui se mange avec autant de facilité que de plaisir. Lorsque le spectacle peut se marier au délicieux, il ne faut certainement pas s'en priver!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Baldrick
Adepte des Arts Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 28
Localisation : Va savoir...
Rôle : Mage/Sorcière

~ GRIMOIRE ~
- -: Semi-Elfe
- -: 115 ans (23 ans humain)
- -:

Dim 23 Aoû 2015 - 1:45
Gurdil, jeune cuisinier de la Moria.

L’on entendait dans une cuisine de pierre, des bruits de casseroles, des paroles graves puis des grognements.

Le nain disposa différents plats et récipients dans un wagon qu’il tira à la force seule de ses mains ! Il s’enfonça dans une petite allée de la Moria, qu’il avait lui même éclairée pour ne pas effrayer ses hôtes.

Ce dernier arriva au bout de cinq minutes vers la fin d’un tunnel, soigneusement caché par un drap doré. La porte de fortune permettait à Gurdil de cacher la surprise qu’il réservait à ses invités :une pièce rare où plusieurs sortes de pierres brutes étaient encore incrustées dans les murs.

La lumière émise par les différentes lanternes faisait circuler une ambiance magnifique et apaisante. Fier du résultat de sa salle , le nain prit soin de déposer sur la table de pierre quelques petites haches , ainsi que des figurines de nains triomphants, sculptées dans de la pierre pour chacun des invités. Il prit surtout soin de laisser une pancarte en bois en bout de table qui conseillait vivement aux invités de ne pas lui voler ses pierres.

Car un nain avisé en vaut deux et ses invités ne toucheront aucunement aux merveilles des nains. Il avait d’ailleurs tout prévu : sa hache serait la seule arme à table, et en cas de doute, ils seraient fouillés, quitte à les mettre nus.

Il termina enfin par l’une des choses les plus importantes : le tonneau de bière qu’il avait descendu le matin. Il se toucha la barbe, déjà curieux à l’idée de savoir qui serait le meilleur buveur de bière. Il continua de mettre sa table et sortie de son wagon des bassines de fer pour les petites frappes.
Le repas de Gurdil:
 

[HRPG: petit mixte de ce qui m'est venu en tête, jamais testé pour le coup...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 29
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Sam 29 Aoû 2015 - 23:10
Annonce importante!!

Bon si vous voyez pas le message, c'est qu'il vous faut changer de lunettes Wink

Plus sérieusement, le concours est prolongé jusqu'au 13 septembre afin de laisser à d'autres membres le temps de répondre. On sait que la période de rentrée est chargée pour beaucoup d'entre vous donc on a décidé de vous laisser un peu plus de temps.

J'en profite aussi pour vous annoncer que le jury sera composé de nos chers admins Ryad Assad et Forlong, rien que ça^^
Que cela ne vous intimide pas pour autant Wink

Participez nombreux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3180
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 30 Aoû 2015 - 14:45

Oswiu vit dans une maison faite de troncs d'arbres
entrecroisés comme les cabanes de trappeurs, au fin fond
de la forêt d'Everholt, non loin de la source de la rivière Mering.
C'est un chasseur réputé et un grand coureur des bois.
Bien que vivant en ermite, il sait se montrer agréable et curieux
lors des rares occasions où il reçoit des hôtes en son logis, et
lors des occasions rarissimes où il quitte son lieu de vie...

« Je veux montrer à mes invités que les meilleures choses sont souvent les plus simples, et que la nature peut nous offrir tout ce dont nous avons besoin, si tant est qu'on ait la patience de chercher. Nous festoierons sur une table de bois de chêne à l'intérieur de ma cabane, et nous serons assis sur des tronçons de chêne polis aux bords arrondis. J'ai confectionné des coussins avec de la toile de chanvre rembourrée de paille pour le confort de mes hôtes, bien que personnellement je peux m'en passer. Je ferai brûler quelques bûches de chêne dans le foyer, car ici, sur les contreforts du Halifirien, les soirs peuvent être froids. Dommage, j'aurais bien aimé laisser porte et fenêtres ouvertes, et mes convives auraient pu profiter des odeurs de la chênaie, mais j'ai peur qu'ils prennent froid. Personnellement, je ne crains guère le froid. Sous la table et les sièges, des peaux de chevreuils et de daims couvriront le sol. Sur la table, des écuelles en bois de chêne et des couverts en métal. Des cornes à boire. Et pas de fioritures inutiles.

J'ai été chercher, la semaine dernière à Aldburg, une grande tenture représentant la célèbre chasse du roi Folca, qui il tua le Grand Sanglier mais fut mortellement blessé par ses défenses. Je l'ai emprunté à un habitant qui un jour s'était égaré dans mes bois et qui serait mort de faim si je ne l'avais pas trouvé. Ils ont un peu peur de moi, là-bas en ville, à cause de ma façon de vivre, mais ce sont de braves gens. Je suspendrai donc cette tapisserie contre le mur du fond ; ça donnera un aperçu de l'Histoire locale à mes invités. Pour compléter ça, je conterai, de temps en temps au cours de la soirée, quelques passages du récit de Folca et du Sanglier, qui j'espère saura les captiver. Sinon je pourrai leur raconter l'histoire de Cirion et d'Eorl qui s'est passée là-haut, au sommet... Personnellement, j'aime bien raconter des histoires de vive voix, quand je rencontre du monde. C'est mieux que les phrases figées qu'on trouve dans les manuscrits.


Maintenant, pour ce qui est du repas en lui-même... Tenez-donc, je vais vous étonner, je verrais bien du sanglier ! Chassé de ma main, ça va de soi. Sanglier et châtaignes avec sauce à la cervoise, ça fera un excellent plat, qui tiendra bien au ventre. Je tâcherai de choisir un sanglier qui ne soit pas trop vieux, sans quoi il serait trop coriace. Personnellement, mes dents viennent à bout de n'importe quoi, mais j'ai peur que mes hôtes soient plus délicats. Pas trop jeune non plus, pas un marcassin, car j'aime assez peu l'idée de tuer les très jeunes bêtes. Une fois vidé de ses entrailles et dépiauté, je le ferais griller à la broche – la cheminée sera parfaite pour ça – et quand il sera à point, je pourrai tailler les meilleurs morceaux et les mettre dans les écuelles.

Pour les châtaignes, j'irai les ramasser à l'orée de cette forêt, là où les châtaigniers sont les plus nombreux et les plus prolifiques. Je les ferai longuement bouillir dans une marmite avant de les décortiquer et finirai de les cuire en fricassée dans la graisse du sanglier.

La sauce, je la mijoterai à part et je la rajouterai directement dans l'assiette. Quant à ses ingrédients, j'entends bien ne pas tout révéler : le mystère pimentera la dégustation, et en plus je pourrai me divertir en écoutant leurs conjectures. Sachez seulement que la cervoise qui entre dans sa composition, c'est également mon ami d'Aldburg qui m'en a fait cadeau. De la vraie cervoise rohirrique, pas de la pacotille de nains ! Personnellement, la sauce je peux m'en passer mais... enfin vous connaissez la chanson maintenant.

Enfin côté boissons, outre cette même cervoise, je proposerai à mes convives du jus d'airelles rouges, et de la bonne eau de la rivière, qui a un goût corsé mais revigorant. Et pour faire digérer le banquet, je sortirai une bouteille de liqueur d'aspérule que j'ai confectionné moi-même au printemps dernier. C'est mon digestif préféré – personnellement. »




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 29
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Dim 30 Aoû 2015 - 22:19
Ghröhl vous souhaite la bienvenue dans sa demeure, une large caverne dans le nord des montagnes grises. Troll de son état, il se propose de vous inviter à un repas traditionnel chez ses congénères : le nain farci rôti à la broche.

La caverne de Ghröhl se compose de deux salles, une grande salle où ses invités pourront s’installer confortablement à même le sol (à condition d’écarter les quelques ossements traînant ça et là) et une salle plus petite où notre ami troll aime faire la cuisine. Ghröhl est un esthète et, en plus de massacrer les humains ayant eu le malheur de croiser sa route, il a dérobé des tableaux d’un goût douteux. Ses invités auront donc la surprise de voir une immense fresque représentant un coucher de soleil. Leur frayeur passée (leurs réactions occasionnent d’ailleurs toujours un immense éclat de rire de la part de leur hôte), ils pourront admirer les œuvres de Ghröhl, lequel a « amélioré » de nombreux tableaux volés.

Cependant notre cher troll n’est pas seulement un esthète mais aussi un joyeux drille qui n’est pas du genre à laisser ses convives se morfondre pendant qu’il est occupé en cuisine. Et puisque, chez les trolls, il est de bon goût de jouer avec la nourriture, Ghröhl a préparé une activité ludique qui fait également office d’amuse-gueule : le « bouling ». Le principe est simple : des jambes de nains (coupées juste au-dessous du genou) sont disposées au fond de sa caverne et il faut les faire s’écrouler en lançant une tête de nain (la barbe permettant une bonne accroche). Les têtes font différents poids afin de pouvoir adapter son tir (les casques étant très utiles pour lester les dites têtes).
Lorsque le jeu est terminé, les jambes, préalablement rôties, peuvent se déguster ainsi que les têtes. Ces dernières sont plus appréciées crues mais il faut bien penser à retirer le casque avant de croquer dedans.

Et, voici enfin venu le temps de la recette en elle-même.

Pour un repas rassasiant sans toutefois être bourratif, comptez un nain par troll. Attention donc à ne pas inviter trop de convives car il n’est pas toujours évident de s’approvisionner en viande. Commencez par retirer les armures et les vêtements qui n’apportent un intérêt culinaire que très limité. Coupez les têtes et les jambes et les réserver pour le « bouling ». Videz le nain et mettre les viscères de côté. Coupez ce qui reste des jambes et écraser avec les viscères jusqu’à obtenir une pâte assez compacte. Au choix la purée de nain ainsi obtenue peut-être homogène ou contenir des morceaux de viande (lesquels sont toujours appréciés). Rajoutez au mélange du mouton ou du cheval ou n’importe quelle autre viande que vous auriez emprunté au fermier local. Si ce dernier n’a ni mouton ni cheval, le fermier local en lui-même fera très bien l’affaire. Crachez dans la préparation afin d’obtenir une pâte un peu plus facile à travailler et rajoutez un peu de crottin, lequel apporte un goût inimitable.

Il ne vous reste plus qu’à farcir le nain entre les côtes et refermer le tout en repliant l’abdomen au-dessus des côtes (la colonne vertébrale des nains n’étant pas très résistante, ça ne présente que peu de difficulté). Attachez grossièrement le tout avec un vieux bout de corde et embrochez sur une tige de métal (une lance ou une grande épée feront l’affaire). Placez au-dessus du feu et tournez régulièrement le tout pour une cuisson optimale. Enfin, pour éviter que le tout ne soit trop sec, arrosez en cours de cuisson avec un mélange d’urine de troll et d’eau stagnante. C’est prêt, il n’y a plus qu’à déguster !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigvald Lingwë
Mercenaire
Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 25
Localisation : Palais de Vertbois-le-Grand
Rôle : Mercenaire

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Sylvain -Nandor/Sindar-
- -: Né en l'an 2799 du TÂ- 524 ans
- -:

Lun 31 Aoû 2015 - 12:58
Chez Maître Eagron:
 

Bienvenue à Albyor dans la Cité Haute, chez Maître Eagron, Esclavagiste et Melkorite.

Connu pour ses soirées mêlant sexe, jeu morbide et une profusion de nourriture digne des Rois, tous vos sens seront exalté. Une débauche totale, pour les Noble qui s'ennuient...

Maître Eagron vous accueillera chez lui, dans sa luxueuse demeure. Chaque invité sera annoncé de vive voix. Une fois dans la grande salle, vous ne pourrez qu'être sous le charme. Danseuse et danseur, pour contenter chacun et chacune. La musique vous emportera tout le long de cette folle nuit. Du « Sable Rouge », une drogue qui démultiplie les sens et émotions sera à votre disposition. Tout le monde sera libre de faire ce qu'il souhaite. Une fois la première partie du repas annoncé et fini, Maître Eagron vous proposera un jeu. Un lancer de couteau ! Le rideau se tire et vous dévoile des dizaines d'esclaves attacher à des poteaux, surplombant de petits bassins. Un concours pour tous ! À la clé les plus beaux esclaves hommes et femmes, une sélection de Maître Eagron. Chaque lancer sera noté par le chef de la garde et départager. Ensuite place aux repas ! Tous seront invité à s'asseoir autour de la grande table. Le dîner commencé, le rideau s'ouvrira à nouveau et fera place à une petite scène. Maître Eagron, qui vacille entre spectacle et cuisine vous montrera une sélection d'esclave de prestige, homme, nains et même elfe. Un moment animer, où chacun s'amusera à dépenser son or pour posséder l'un de ses rare apparats. Après le dessert, place à la vraie soirée de débauche, Maître Eagron met alors ses esclaves à votre disposition pour absolument tous vos désirs et vos envies. Tout vous sera autorisés, même la mort car Maître Eagron est généreux ! Il gagne plus qu'il ne dépense, mais chhhuut...

Libérez vos sens, vos émotions et vos désirs prendre le dessus sur la raison, laissez-vous envahir par vos envies les plus folles ou les plus sombres ! C'est un moment unique où le mot retenu n'a pas lieu d'être ! Les règles et les interdictions n'existe plus, le moment d'un soir. Le mot de la soirée, liberté !!!

Le Repas :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael
Espion de l'Arbre Blanc
Espion de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 934
Age : 28
Localisation : Pelargir
Rôle : Espion

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 34 ans
- -:

Mer 9 Sep 2015 - 14:15
Rána, de Cerin Amroth – elfe de Lothlorien

« Vous êtes arrivés ici à Cerin Amroth» dit Rána, d’un sourire plein de charme . La colline offre aux yeux une vague mouvante d’étoiles d’or et de corolle opalescentes animées par une douce brise. Les derniers rayons du soleil chatoient dans les hautes branches des Mellyrn tandis que les ombres s’installent et que la Lune paraît comme un croissant rieur. Les oiseaux se taisent et quelques grillons somnolents entonnent leur chant vespéral. Des torches sont allumées le long des troncs en de longues spirales flamboyantes. Sur la pelouse fraîche est installée une table sculptée dans le bois d’argent. Des coupes et des assiettes ornées d’inscriptions elfiques enlacent des représentations nostalgiques des temps immémoriaux : Oröme chassant le cerf, Yavanna se promenant dans les bois ou Manwë parmi les vents impétueux. Des couronnes de feuilles serpentent entre les chaises qui semblent sortir du sol même, comme si leurs pieds étaient profondément enracinés. Sous les rameaux protecteurs de la forêt, des musiciens aux doigts légers font chanter leur harpe et leurs instruments.


Rána aux cheveux d’or vous accueille par une première révérence à la suivre dans une danse qui nécessite souplesse et agilité. Un verre de miruvor à la main, chaque invité suit un parcours entre les arbres et leurs hautes racines, parmi des entrelacs de feuilles de bronze. Nulle goutte de la délicieuse liqueur ne doit tomber au sol. Mais seuls les rires sanctionneront votre défaite, car il n’est pas de sarcasme dans le cœur des elfes de Lorien. Plus tard, vous serez conviés à vous mesurer aux meilleurs archers du pays. Au travers des anneaux de métal de différentes formes et tailles, il vous faudra réussi à atteindre la cible qui n’est autre qu’une noix de Mallorn sertie dans un diadème sur le front d’un mannequin représentant un orc. La soirée s’achève par la contemplation silencieuse des immensités célestes dans l’attente d’une étoile filante et de la promesse de jours meilleurs sous l’œil attentif du souvenir d’Amroth et de la mémoire d’Arwen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.souffleur-de-reves.com/
Learamn
Capitaine de la Garde du Roi du Rohan
Capitaine de la Garde du Roi du Rohan
avatar

Nombre de messages : 544
Age : 19
Localisation : Rohan, Edoras. ( et en mauvais état )
Rôle : Capitaine du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Dim 13 Sep 2015 - 16:56
Maître Eofourneaux - Chef des cuisines Royales de Meduseld

Sentez ce fabuleux fumet qui se dégage des fourneaux ; oh oui seul les cuisines du Château d'Or dégagent une odeur aussi délicate et délicieuse ; le doute n'est pas permis . Mais entrez donc dans ces fameuses cuisines ; traversez le hall et quelques couloirs exigües et vous y serez . Une grande pièce en apparence purement fonctionnelle bien qu'en y faisant attention vous pourrez noter la présence et admirer des fabuleuses enluminures et sculptures qui ornementent les piliers , murs et plafonds . L'espace est vaste et dégagé , un cadre idéal pour les cuisiniers qui se démènent chaque jour pour satisfaire mais aussi surprendre les papilles de la cour royale .  A droite se trouve les fours où cuisent viandes , gâteaux et légumes , à gauche vous avez les feux où mijotent les sauces et les volailles ; au fond des dizaines de commis coupent , épluchent et tranchent morceaux de viende et légumens tandis que près de la sortie on dresse les mets dans de beaux plats en argent.

Chef officiel des cuisines royales depuis près de vingt ans Maître Eofourneaux maîtrise parfaitement son art et sa cuisine est sans aucun doute la meilleure du royaume . Dans ses plats il mêle la rusticité propre au peuple rohirrim et une harmonieuse délicatesse pour un résultat unique et incomparable. Il s'appuie sur des bases traditionnelles en ajoutant sa touche personnelle souvent très mélodieuse .
Aujourd'hui , pour le déjeuner le chef vous propose d'entrer dans sa cuisine et de voir sa brigade préparé son plat phare : côtelettes de chevreuil au miel d'épices et sa poêle de légumes.

Cette recette allie le goût prononcé du gibier et la douceur sucrée du miel ; elle satisfera à la fois le rugueux palais du Vice-Roi Mortensen et les délicates papilles de la Vice -Rein Aelyn .

Pour cette recette il vous faudra :
- des côtelettes de jeune chevreuil
-du miel
-de la coriandre
-Laurier
-Thym
-Beurre
-Cannelle
-Carrottes
-Pousses d'Asperges
-Champignon
-Raisins
-Sel
-Poivre

Le Chevreuil : Cette viande de gibier à la couleur sombre a un goût très prononcé , l'idée est d'y apporter un peu de douceur avec le miel.

Commencez par laver et découper soigneusement les côtelettes de manière régulière
-Faites fondre le Beurre à feu doux puis saisissez la viande pendant quelques minutes .
-A l'aide d'un pinceau recouvrez généreusement la viande de miel , puis faites la cuire au four avec les herbes aromatiques : thym, laurier , cannelle , et la moitié des raisins que vous aurez épépinés préalablement.

-Les légumes : Une viande sans garniture n'est pas vraiment une viande , les légumes jouent un rôle primordial.

-Lavez et Epluchez les légumes ; faites les mariner une bonne demi-heure dans un vinaigre agrémenté d'aromates .
-Puis faites cuire quelques minutes à la poêle avec une noisette de beurre et un peu de sucre .
-N'oubliez pas de salez et de poivrez durant la cuisson.
-Une fois la cuisson finit , plongea rapidement les légumes dans de l'eau froide pour qu'ils conservent leur belle couleur .

La sauce: Une viande sans sauce , aussi bien cuisinée soit elle , est peu agréable au palais car sèche . Il faut l'arroser d'une sauce à la hauteur de la pièce de chevreuil préparée : sauce légèrement sucrée à base de miel bien entendu.

-Récupérer les pièces les moins nobles du chevreuil ou celles qui n'ont pas pu être correctement découpé .

-Plongez les dans un bouillon aromatisé au Thym et Romarin .

-Salez et Poivrez.

-Laissez réduire et épaississez avec un peu de farine si besoin.

-Rajoutez le miel en ne lésinant pas sur la quantité , il faut sentir sa texture particulière et son goût sucré.

Dressage : Avant de manger un plat avec sa bouche , on le dévore avec ses yeux. La présentation est importante car elle doit donner envie , attention toutefois à ne pas trop en faire. La simplicité et la sobriété dans le dressage restent les maîtres mots pour ouvrir l'appétit.

-Disposer les côtelettes en rosace , arrosez les de sauce et disposez les légumes tout autour.

Voilà le plat est prêt à être envoyer , les convives et les invités du Vice-Roi pourront le déguster avec un délicieux pain complet maison avant d'entamer les délicieuses pâtisseries fruités qui les attendent pour le dessert . Mais ce sont d'autres recette et je n'ai le droit de ne vous en montrer qu'une... Une prochaine fois peut être?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 29
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Dim 13 Sep 2015 - 22:32
Votre attention à tous svp :

Je déclare le concours fermé. Merci à tous les participants, vos réponses ont été pour le moins savoureuses (oui c'est un jeu de mots pourri mais à cette heure là, il faut pas trop m'en demander non plus Wink)

Vous avez jusqu'à samedi prochain (inclus) pour envoyer à Fo et à Ryad vos notes. Je vous rappelle que vous devez attribuer une notre sur 10 pour chaque critère à chaque participant.

Donc pour tous vos concurrents : une note pour l'ambiance / déco, une notre pour l'animation proposée pendant la soirée et une note pour la recette en elle-même. La moyenne des notes de tous (ainsi que la note décernée par nos formidables admins et jury^^) formera la note totale qui désignera la vainqueur de ce concours.

Les votes resteront anonymes mais n'hésitez pas à argumenter dans vos MPs. En tous cas, pour ma part, je vous donnerai une jolie note à tous car vos réponses m'ont toutes parues très bonnes^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryad Assad
Espion de Rhûn - Vicieux à ses heures perdues
Espion de Rhûn - Vicieux à ses heures perdues
avatar

Nombre de messages : 1985
Age : 26
Localisation : Pelargir
Rôle : Humaniste

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 36 ans
- -:

Lun 19 Oct 2015 - 0:31


Les cors d'airain sonnèrent à l'unisson, et chacun tourna la tête vers la silhouette élégante qui s'avançait. L'estrade était magnifique, et pour une fois Marco Volo n'était pas seul. Il était flanqué par les jurés et les candidats des différentes nations et des différents peuples, qui souriaient timidement devant la foule. Ils avaient l'air particulièrement mal à l'aise, surtout dans l'ombre de l'homme de scène qu'était Marco. Plein de prestance, il écarta les bras et énonça d'une voix forte :

- Chers amis, merci d'avoir su patienter si longtemps ! Nos jurés et nos candidats nous ont exposé leurs talents avec passion, et nous avons dû traverser des lieues et des lieues pour faire le tour des demeures de chacun d'entre eux. Du Rohan aux lointaines terres de l'Est, en passant par les délicieux paysages Hobbits, nous avons apprécié chaque escapade, chaque plongée dans la culture de ces peuples.

Il marqua une pause théâtrale, comme il savait si bien le faire. Son auditoire était suspendu à ses lèvres :

- Toutefois, il nous faut désigner un vainqueur, et il est toujours cruel de devoir départager de si… surprenants invités.

Le Troll, qu'on avait mis en cage pour l'occasion, essaya de sourire pour l'occasion, mais les spectateurs prirent peur, et il fallut toute la maîtrise de Marco pour ramener le calme dans l'assistance. Avec lui, même la plus effrayante des situations demeurait acceptable, tant qu'il gardait son sourire et son affabilité légendaire :

- Les notes ont été très serrées, les avis également, mais notre troisième place revient à Mardil, et sa plongée dans l'univers très particulier des trolls. Les jurés ont été quelque peu… étonnés… par l'animation proposée, mais il semblerait que l'originalité du tout ait été valorisée.

Les applaudissements furent mesurés, plus par politesse qu'autre chose. Marco continua :

- Notre seconde place a été particulièrement disputée, mais elle revient en définitive à Nathanael ! Le charme du cadre ainsi que la qualité culinaire des Eldar ont largement pesé dans la balance, ainsi que dans les estomacs de tous les participants, conquis.

Cette fois, les vivats furent beaucoup plus nourris. De toute évidence, la propagande des Premiers Nés faisait son effet, et ils encourageaient discrètement mais énergiquement la foule à acclamer cette deuxième place très honorable. Mais tout le monde attendait, suspendu aux lèvres de l'annonceur, le nom du vainqueur de ce concours. Il se racla la gorge, et prit une grande inspiration :

- Notre vainqueur l'emporte de très peu, après nous avoir beaucoup surpris par la table offerte. Nous avons tous été charmés par l'animation, c'est le moins que l'on puisse dire. C'est avec beaucoup, beaucoup de plaisir que nous remettons la première place à Lingwë, qui nous aura fait découvrir les merveilles de l'Orient.

En matière de propagande, les Orientaux savaient y faire aussi, et il y eut un tonnerre d'applaudissements qui ne cacha pas la surprise de certains membres du public. Beaucoup se doutaient que les jurés, notamment l'impartial Forlong, avaient pu être influencés par la soirée très particulière à laquelle ils avaient assistés. Marco n'ajouta rien, laissant le doute planer sur les esprits. Les plus audacieux se feraient inviter eux-mêmes à la prochaine réception, et comprendraient mieux la notation des convives, particulièrement marqués par l'accueil… chaleureux.

Avec beaucoup de grâce, Marco Volo descendit de l'estrade, et laissa chacun s'émouvoir des résultats de ce concours, et porter la nouvelle aux quatre coins de la Terre du Milieu. Il avait bien travaillé encore une fois, et il lui tardait déjà de goûter à nouveau au dessert que lui avait réservé Lingwë.


~ ~ ~ ~


Félicitations à tous les participants, qui nous ont beaucoup surpris par leur inventivité. Très honnêtement, vos recettes de cuisine étaient très appétissantes, et on s'est presque dit qu'on devrait vous laisser les fourneaux pour la prochaine IRL. Lingwë, attention, tu es attendu au tournant désormais Wink.

Passons maintenant aux récompenses à proprement parler, pour vous féliciter tous autant que vous êtes de votre belle participation. Sept concurrents avec beaucoup de talent, qui ont menacé de nous faire sombre dans la gourmandise la plus totale, cela mérite bien :

- Pour Evart, Sighild, Hadhod et Learamn, une demi-pierre précieuse chacun à dépenser chez le célébrissime Asthrabal le Bourgeois, ou dans les nouvelles boutiques de Fafner le Faussaire et Hadad le Bavard.

- Pour Nathanael et Mardil : une pierre précieuse chacun, afin de les aider dans leurs espionnages divers et variés !

- Pour notre vainqueur, Lingwë, une pierre précieuse ainsi qu'une récompense unique :

Forlong, rédacteur en chef chez ELLE magazine, a écrit:
"Les elfes de Vertbois furent jadis bien plus sauvages que leurs cousins de Lothlorien. Amateurs du gibier et du vin, ces puissants gardiens des arbres ancestraux étaient devenus maîtres dans l'art de la chasse. Les meilleurs d'entre eux, les Maîtres Chasseurs, avaient le droit de siéger à la table du roi lors des grands festins. Leurs attributs étaient une cape en peau d'un grand élan tué par leur lance ou flèche, ainsi qu'une paire de couteaux de chasse dont les manches sont sculptés dans les bois de ces grandes créatures. L'on dit que la cape est capable d'arrêter un coup d'épée ou ralentir une flèche. Lorsque son porteur met la capuche de l'élan sur son visage, l'on pourrait croire que l'esprit de la forêt en personne a quitté son sanctuaire pour punir ceux qui osent déranger son sommeil".

Encore toutes nos félicitations !

Et comme vous avez su participer nombreux à cet événement, nous vous offrons à tous une séance de spiritisme, avec un voyant étrange venu des lointaines terres du Sud. Il dit qu'il est capable de vous faire revivre des événements du passé avec autant de réalité que si vous y étiez. Mais puisqu'il a l'air en permanence sous l'emprise de la terrible farine d'Umbar, faut-il croire aux visions qu'il vous communiquera grâce à son mystérieux pouvoir ? Ne seront-elles pas plutôt une conséquence de cette poudre qu'il vous demande de renifler avant de débuter ? Ce qui est certain, c'est que vous n'en ressortirez pas dans le même état qu'en y entrant…


Membre des Orange Brothers aka The Bad Cop

"Il n'y a pas pire tyrannie que celle qui se cache sous l'étendard de la Justice"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ryad Assad
Espion de Rhûn - Vicieux à ses heures perdues
Espion de Rhûn - Vicieux à ses heures perdues
avatar

Nombre de messages : 1985
Age : 26
Localisation : Pelargir
Rôle : Humaniste

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 36 ans
- -:

Lun 19 Oct 2015 - 0:32
Un homme sort de l'ombre. Il est petit et très mince, avec une tête trop volumineuse pour son corps. Vous vous dites immédiatement qu'il a l'air d'un drôle de champignon aux cheveux noirs, qui marche en faisant de tout petits pas, comme s'il cherchait à ne pas faire de bruit. Sa démarche chaloupée est étrange, même à vos yeux, et dès qu'il a fait son apparition une vague de malaise s'est répandue vos épaules. Vous êtes absolument captivé par ses gestes. Il a l'air en transe, et ses mouvements sont saccadés, parfois rigides, parfois très souples, difficile de cerner son prochain coup, impossible de savoir s'il va simplement s'asseoir sur la chaise qui lui est réservée ou se mettre à danser sans raison. Vous inspirez profondément. Vous ne vous étiez pas rendu compte que vous aviez retenu votre souffle. Il prend place autour de la table, et vous dévisage intensément. Son regard vous transperce, et vous impose une certaine forme de respect, qui vous cloue dans votre siège.

- Donnez-moi vos mains.

Sa voix est sèche, mais pas agressive. Vous ne pouvez pas ne pas vous exécuter. Pas maintenant que vous avez fait tout ce chemin, et que vous vous êtes vanté auprès de vos proches de ne pas avoir peur de ces « bêtises », de ces « sornettes », de ces « balivernes ». Vous vous raclez la gorge, pour vous détendre. Vous n'êtes pas effrayé. Simplement un peu tendu, mais rien de grave. Quand il vous saisit, vous sentez une énergie passer dans votre corps, et votre premier réflexe est de vous dégager. Il sourit :

- Rassurez-vous, c'est sans douleur. Fermez les yeux, et laissez-vous aller…

Vous vous efforcez d'y arriver. Au début, rien ne se passe… Et puis vous sentez peu à peu vos muscles se relâcher. Vous essayez de résister, mais il est trop tard. Vous êtes pris dans un tourbillon incontrôlable, et vous ne vous rendez pas compte des secondes qui s'écoulent autour de vous. Toujours conscient, pas vraiment là toutefois, vous ouvrez brusquement les yeux. Vos pupilles révulsées contemplent l'intérieur de votre crâne, mais ce n'est pas ça que vous voyez. Des choses, des formes, des gens apparaissent. Des voix, des odeurs, des senteurs. Vous êtes là, vous êtes ailleurs. Vous n'êtes plus rien.


~ ~ ~ ~


Il est là, debout. Il marche. Sa main glisse sur son bureau, épouse ses contours. Le soleil brille. Des rires. Il se retourne. Son visage est grave. Il désigne une chaise. Un homme s'assoit, de dos. Le premier le salue.

- Intendant…

Ils échangent un sourire de connivence. Un sourire sans joie.

Le soleil brille vraiment.

Les verres s'entrechoquent.


~ ~ ~ ~


Un homme en armure. Il se tient bien droit, un bouclier dans une main, une longue épée au côté. Le regard fier, le menton levé, ils subissent sans broncher la revue des troupes. L'arbre sur leur bouclier ne cache pas la forêt de lances argentées pointées vers le ciel. A l'horizon une cité sise sur le fleuve. Devant eux, il apparaît. Les pas lents de son cheval claquent sur le pavé. Martellement régulier. Clac. Clac. Pas un bruit, le vent souffle. Pas un souffle, le heaume bruit.

Il s'éloigne peu à peu, emporté dans l'obscurité. Sous ses pas, les pavés se transforment en sable. Un sable couvert de sang.


~ ~ ~ ~


Une larme solitaire coule sur sa joue, parcourant les cratères et les vallées de ses rides. Elle tombe, et en tombant elle prend la couleur de ses robes bleues, jusqu'à s'écraser par terre...Elle touche le sol, et éclate en mille morceaux qui forment un océan sans fin. Un cygne parcourt calmement cette étendue plate. Noble, digne, il ignore d'abord les corbeaux noirs qui tournent au-dessus de lui. Mais ceux-ci s'approchent, encore et encore, et soudainement ce n'est plus une danse mais un massacre, car ils lui tombent dessus tous à la fois, et il disparaît sous ce nuage noir, alors que l'océan prend un teint écarlate...


~ ~ ~ ~


Une fumée fuligineuse au parfum chargé de défaite s'élève paresseusement dans le ciel nocturne, longue langue d'obscurité grimpant au firmament avec l'ambition d'occulter les rares étoiles qui ont su se frayer un chemin dans le ciel d'encre. Les flammes rougeoyantes que l'on voit danser à l'horizon glissent vers la Faucille sans jamais s'élever assez haut pour l'atteindre, et demeurent impuissantes, clouées au sol où elles rongent le bois, la chair et la pierre indistinctement.

Il est seul, plus seul que quiconque peut le concevoir. Une solitude qui le dévore, le salit, le souille. Une solitude qui le consume et qui le désagrège peu à peu. Toujours seul, il va, et même quand on l'accompagne il ressent douloureusement cette absence. Il se sent comme privé d'une part de lui-même, comme si on l'avait amputé. Amputé de sa moitié. Et il regarde le spectacle de ses yeux sombres, alors qu'en bas on s'agite. Il ne bouge pas. Une voix dans son dos le hèle :

- Général ! L'île…

Son visage glacial est baigné dans l'obscurité qui l'environne, une obscurité dans laquelle il semble se complaire. Il inspire profondément, déploie ses ailes superbes tel un aigle prêt à prendre son envol. Sa cape retombe. Il n'est qu'un homme. Ses bras en croix ne peuvent capturer le monde qui s'ouvre devant lui. Il ouvre finalement la bouche, et ses lèvres immobiles laissent échapper des mots prononcés d'une voix grave et caverneuse, ancienne et terrible :

- Le navire est perdu. Corps et biens, engloutis par la vague. Mais la Tour du Soleil perdurera. L'ouvrage du cadet traversera cette tempête venue de l'Orient, quand le bras de l'aîné tranchera la main du Seigneur à leur tête. Que la nouvelle soit portée aux quatre coins du royaume. La guerre est à nos portes.


~ ~ ~ ~


Un démon barbu, aux yeux froids et remplis de haine. Une couronne de métal orne sa tête, une marque rouge parcourt son cou. Il murmure à l'oreille de l'homme qui se tient face à un miroir. Aucun reflet du démon n'apparaît dans la glace. L'homme, incité par les paroles du diable, lève son poignard et s'égorge lui-même. Ils rient tous les deux alors que le sang gicle sur le verre...


Membre des Orange Brothers aka The Bad Cop

"Il n'y a pas pire tyrannie que celle qui se cache sous l'étendard de la Justice"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3180
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Mar 20 Oct 2015 - 18:45
Eh bien bravo à tous et particulièrement à toi Lingwë, félicitations pour cette belle victoire ! thumleft

Ce concours était bien cool, c'était un plaisir d'y participer !




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 3007
Age : 26
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mar 20 Oct 2015 - 20:27
Un grand bravo à tous les participants, ce n'était pas facile de vous départager, et il faut dire que les avis des jurés variaient pas mal!

En tout cas ça fait plaisir de voir autant de gens participer au concours! Very Happy



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mardil
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
Espion de Rhûn - Grand Guru du Culte Nathanaïque
avatar

Nombre de messages : 468
Age : 29
Localisation : dans sa tombe... ou à Vieille-Tombe
Rôle : Espion de Rhûn

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 24 ans
- -:

Mer 21 Oct 2015 - 9:33
Alors tout d'abord, merci pour cette troisième place à laquelle je ne m'attendais pas, ayant écrit un petit délire dans mon coin loin de la qualité d'autres participations^^

Mais surtout, je félicite tous les participants car vos réponses étaient toutes de qualité et que j'ai eu beaucoup de mal à vous départager. ça m'a fait très plaisir de voir que ce concours a réussi à réunir de nombreux participants et j'espère que ce sera aussi bien pour le prochain.

Félicitations à Lingwë pour une victoire bien méritée. J'ai très hâte d'aller passer une soirée au Rhûn^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Baldrick
Adepte des Arts Secrets
avatar

Nombre de messages : 235
Age : 28
Localisation : Va savoir...
Rôle : Mage/Sorcière

~ GRIMOIRE ~
- -: Semi-Elfe
- -: 115 ans (23 ans humain)
- -:

Jeu 22 Oct 2015 - 6:44
C'est vrai que c'était un concours sympa Smile

Félicitations aux gagnants Very Happy

Sigh'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigvald Lingwë
Mercenaire
Mercenaire
avatar

Nombre de messages : 136
Age : 25
Localisation : Palais de Vertbois-le-Grand
Rôle : Mercenaire

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Sylvain -Nandor/Sindar-
- -: Né en l'an 2799 du TÂ- 524 ans
- -:

Jeu 22 Oct 2015 - 14:04
Ouch, je m'y attendais pas, ça fait super plaisir.

Félicitations à tout le monde, c'était cool comme concours !Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orica Green-Edge 2015
» meilleurs passeurs 2014-2015
» 8.1.2015
» meilleurs buteurs 2014-2015
» Injuries 2014-2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Communauté - :: Discutons ! :: Aller et Retour-
Sauter vers: