[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine

Aller en bas 
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3024
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyDim 30 Aoû 2015 - 23:28
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Armye_10

Une Reconquista Naine


Beaucoup d'entre vous ont remarqué que le peuple nain est en pleine renaissance, avec le retour de notre incontournable Hadhod Croix-de-Fer, la parution du Zoom sur les Nains et le couronnement du nouveau roi, Thorik fils de Krohr.

C'est dans ce contexte que je vous invite à répondre à l'appel du roi Thorik, et vous rendre à Erebor afin de reprendre les montagnes ancestrales des Naugrims des mains de ces viles créatures: les gobelins. Il s'agira là d'un scénario plus complexe qu'une simple bataille contre les peaux vertes. Il y aura des intrigues, de la diplomatie, des combats sous terre et à la surface. Chacun devrait donc y trouver son bonheur.

Bien que la race favorisée est bien sûr celle des nains, il est possible de rejoindre le scénario avec des personnages d'autres races. La quête est ouverte aux PJs tout comme aux PNJs.

En vue de la période assez délicate pour certains avec la rentrée, je vous laisse un peu de temps pour rejoindre le scénario (jusqu'à mi-septembre). Ceci dit, ceux qui sont déjà prêts peuvent aller poster de ce pas dans le sujet du couronnement.

Comme toujours des récompenses seront à la clef, ainsi que la possibilité de prendre du galon dans la nouvelle hiérarchie du royaume (ou autre, si vous ne jouez pas un nain). Vous pouvez poster vos fiches ci-dessus ou dans la section fiches de PNJ. Pour toute question, n'hésitez pas à me contacter en répondant dans ce sujet ou en m'envoyant un mp Wink

Les sujets que vous êtes fortement encouragés à lire avant de rejoindre le scénario sont:

Une Couronne s'hérite, un Royaume se mérite

Le Nouveau Roi Sous la Montagne

Le Zoom sur les Nains


[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dwolin
Garde de Khazad
Garde de Khazad
Dwolin

Nombre de messages : 145
Age : 21
Localisation : Là où l'on a besoin d'un plus petit que soi
Rôle : Aventurier Nain

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain guerrier
- -: 81 ans
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyLun 31 Aoû 2015 - 22:31
C'est sans surprise que je me joins à cette joyeuse reconquête.

Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elendüril
Rôdeur
Rôdeur
Elendüril

Nombre de messages : 124
Age : 27
Localisation : En patrouille
Rôle : Rôdeur Arnorien

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain Dunadan
- -: 27
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyLun 31 Aoû 2015 - 22:55
Je vous annonce que Thorkâl sera là,

Baruk Khazâd! Khazâd ai-mênu! Vive le Roi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evart Praven
Noble du Gondor
Noble du Gondor
Evart Praven

Nombre de messages : 240
Age : 26
Localisation : Minas Tirith
Rôle : Noble marchand

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 21 ans
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyMar 1 Sep 2015 - 0:48
Voici ma participation pour cette nouvelle quête avec un PNJ qui sera ... un humain (qui l'eut cru ?) en avant pour la reconquête des territoires nains !

~ Delilah Dubhghoill ~

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Delila10


Race : Humain de Dale
Rôle : Diplomate
Sexe : Féminin
Âge : 74 ans
Statut : Vivante

Résumé : Vieille femme de la plus haute noblesse de Dale.

* Description psychologique

Lorsqu'on rencontre Delilah pour la première fois, on découvre une vieille femme bonne, généreuse et plutôt chaleureuse. Lorsqu'on la connaît bien, on se rend compte qu'elle n'est pas dépourvue de mesquinerie, qu'elle est assez secrète et parfois piquante voire autoritaire mais intrinsèquement bonne, généreuse. D'agréable compagnie, elle n'hésite pas à égayer les soirées citadines avec sa répartie vive, son intelligence déliée et sa culture riche. Généreuse avec les pauvres, gentille avec les personnes frappées par les affres de la guerre... elle a acquis une excellente réputation auprès de la population de Dale et notamment de la haute société de la ville.

En fait, Delilah a toujours dissimulé son véritable caractère. Dotée d'une âme noire comme du charbon, elle est en réalité une personne froide, méchante, insensible et avide. Sans scrupules, elle est prête à tout pour assouvir sa soif d'or et de pouvoir et surtout pour assurer sa propre survie. Adepte de Melkor et manipulatrice de premier ordre, cette femme dangereuse et cruelle est la noirceur incarnée, capable de faire le mal par pur plaisir sans bût précis. Aigrie et acide, elle pouvait désormais vivre cent ans.

* Description physique

A l'origine, Delilah était une grande et belle femme à la taille fine et au port aristocratique. Ses mains fines, son petit air arrogant, sa peau claire et son regard intenses dénotaient son ascendance et son arrogance. Avec des joues creuses, une bouche pulpeuse, des pommettes hautes, un nez assez grand mais plutôt charmant et front assez haut, son visage était à l'époque dès plus agréable. Presque aussi pâles que le sclère et brillants que des pierres précieuses, ses yeux ont toujours été dès plus étranges avec un bleu très claire et exotique.



[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Delila12
Delilah peinte à ses 24 ans

Désormais Delilah est une vieille femme marquée par les affres du temps et la noirceur de son âme damnée. Ayant toujours été mince, elle est devenue avec l'âge d'une maigreur extrême. Cela n'a pas été sans accentuer les rides qui marquent profondément son visage. Sa peau est toujours aussi pâle voire plus encore à l'exception notable de ses paupières qui ont pris une teinte carnée. Marqué par le temps, son visage est sculptée par les rides, une bouche fine au rictus sévère, un nez busqué et un air revêche. Sa chevelure à l'origine noire comme le geais est désormais couleur gris sale. Ayant toujours un peu froid, elle porte souvent de longues robes et manteaux bordés d'hermine.

* Biographie

Né dans la magnifique ville de Dale près de soixante-quinze ans plus tôt, Delilah est né dans des ballots de soie. En effet son père, Garamond Moray, était un des hommes les plus en vue de la ville. Intime du roi, membre influent du Conseil des Nobles et détenteurs d'intérêts énormes dans les compagnies commerciales de la cité marchande, il était parfois vu comme l'homme le plus influent de la ville mais sa sénilité l'empêche maintenant d'exercer ses fonctions. Né dans une des familles les plus importantes de la ville, Delilah n'eut pas pour autant une enfance spécialement heureuse. Certes ses besoins matériels étaient comblés au delà de tous ses caprices, elle ne connut jamais vraiment l'amour de ses parents qui étaient bien trop occupés à leurs affaires personnelles pour s'intéresser à leur quatre enfants. En plus, comme elle était l’aînée de la famille, Delilah dut très tôt apprendre le sens des responsabilités. Elle devait tout le temps être « un exemple » pour ses frères et sœurs, être la plus intelligente des petites filles de la cour... Cela ne fut pas sans conséquence sur l'attitude de la jeune fille qui devint rapidement froide, cassante, cruelle, amère et insensible.

Alors qu'elle avait tout au plus une quinzaine d'années, elle vécut une courte idylle avec le descendant d'une lignée collatérale à celle des Vitanorm. Bien qu'il fut noble et de bonne famille, cela ne pouvait évidemment pas convenir à sa propre famille qui ambitionnait une union croisée entre les filles aînées et les héritiers des familles Moray et Dubghoill qui comptaient parmi les plus puissantes de la cité. Ce fut chose faîte moins de deux ans après et Delilah dut épouser Traevor Dubghoill. Le jeune homme ne manquait pas de panache, de beauté, d'habileté aux armes et il était le prototype des chevaliers des romans courtois. Cependant s'il était capable de gasconnades tout à fait charmantes, il se montra peu à peu un personnage faible avec peu d'épaisseur et d'intelligence. Absolument pas habitué aux jeux politiques, il fut bientôt un pantin dans les mains de sa redoutable épouse. Profitant de sa proximité auprès du Roi et de ses victoires militaires, elle développa une soif inextinguible de pouvoir et se mit à manipuler son petit monde pour étendre son influence et son crédit. Main de fer dans un gant de velours, elle travailla énormément à maintenir voire accroître la fortune familiale et à lui donner la meilleure position à la cour tout en conservant l'image d'une femme bienveillante et vertueuse.

A croire que la Nature repoussait la noirceur de cette âme, Delilah ne parvint pas à avoir d'enfants durant de nombreuses années. Après avoir tout essayé pour améliorer sa fertilité, elle en vint à faire l'innommable. Avec l'aide d'une fille de magie et de mystères, elle se lança dans un rite « magique » dévoyé et impie pour l'aider à retrouver la fertilité. A l'issue de ce rite où avait été sacrifié, entre autres, une mère et l'enfant qu'elle venait tout juste de procréer, Delilah enfanta des jumeaux. Le premier était un petit garçon qu'elle nomma Alderdice et la seconde était une petite fille nommée Vera. Marquée par l'opprobre d'un rite impur, la grossesse de Delilah l'épuisa et elle dut se résoudre à ne plus jamais avoir d'enfants. Lorsqu'ils grandirent, ils révélèrent également une âme bien sombre. Le fils devint rapidement un grand soldat comme son père mais aussi un être cruel et fourbe comme sa mère. La fille ressembla alors énormément à sa mère : froide, cruelle, méchante et manipulatrice.

Une fois difficilement remise de ses couches, Delilah sortit enfin du manoir familial de Brigmore dans lequel elle s'était enfermée. Elle avait maintenant un peu plus de vingt cinq ans et jamais plus elle n'aurait d'enfants. Cependant elle pouvait maintenant profiter des fêtes et des doux plaisirs de cette ville de Dale qui avait toujours su vivre. A mesure qu'elle vieillissait, son âme continua à dériver. Usant parfois de poison pour éliminer des adversaires politiques, elle en vint à rejoindre une sorte de petite secte dévoué au plus sombre des dieux : Melkor. Cette petite organisation regroupant pas plus de cinq à six membres de la plus haute société de Dale. A l'origine purement dédiée à Melkor, cette secte devint rapidement un instrument politique au service de ses membres. Peu à peu la secte grossit, si la tête pensante restait mystérieuse et entre gens de bonne naissance, elle acquiert des adorateurs parmi les petites gens de la cité qui espéraient y trouver fortune, protection et remède à tous leurs malheurs. Lorsqu'elle fut à son apogée, la secte comptait, outre les six dirigeants, une centaine de membres qui leur offrait des espions, guerriers et hommes de mains très utiles.

Lors des événements de la Couronne de Fer, la secte et Delilah jurèrent allégeance à l'ordre nouveau. Devenant l'un des relais les plus influents de l'Ordre dans Dale, la secte conserva le secret le plus absolu en refusant de se mettre sur le devant de la scène et de s'afficher. Toujours est il qu'elle participa activement à augmenter l'influence de l'Ordre et le sien dans la cité marchande et les terres environnantes. Comme à son habitude, elle faisait surtout en sorte que ses intérêts coïncident avec ceux qu'elle était sensée défendre que ce soit ceux de sa famille, du royaume ou de l'Ordre. Malheureusement pour elle, l'Ordre fut finalement vaincu. Bien qu'elle n'ait jamais adhéré à la Couronne de Fer par idéologie, elle perdait tout à coup une partie de son influence et une menace pesait désormais sur elle au point de lui faire risquer la mort.

Le danger fut d'autant plus grand que le Roi Gundmund se décida à purger Dale des rénégats melkorite. Néanmoins, Delilah eut une chance qu'elle choisit de saisir. En effet, ce fut son mari que l'on chargea de l'enquête -non sans son aide et son influence-. La probité de ce dernier allié à la vertu supposée de sa dame poussèrent le Roi à lui confier les investigations. Il avait en outre l'autorité et le crédit nécessaire pour remuer ce que tout le monde voulait laisser figer. Ayant une connaissance assez vive du déroulement de l'enquête, Delilah comprit peu à peu que sa petite secte serait inévitablement découverte et pour cela, elle se résolut à préparer une échappatoire.

Dans un premier temps, elle écarta certains des éléments qui lui étaient dès plus loyaux pour les faire passer entre les mailles du filet puis elle commença à disséminer des indices. Elle était rentré dans cette organisation par opportunisme, elle en sortait également par opportunisme. Intrigante mais prudente, Delilah préférait de loin perdre une grande partie de son influence plutôt que de finir la tête coupée. Trahissant les siens, elle empoisonna les cinq autres dirigeants puis barricada et mit le feu au temple secret de Melkor. A l'intérieur, les corps de ses comparses, les archives et même les fidèles réunis pour prier furent ainsi brûlés par le bûcher qu'elle alluma. Avec près d'une centaine de morts de plus sur sa conscience, Delilah avait protégé, pour un temps du moins, sa réputation.

Ayant évité de justesse aux activités de police du Roi, elle continua peu à peu à déminer les dangers jusqu'au couronnement du Roi Thorik. Eu égards au prestige de son mari, Traevor fut nommé à la tête de la compagnie militaire chargée d'escorter la délégation de Dale au couronnement. Évidemment la vieille dame allait accompagner son mari et partit accompagnée de sa suite : un train de bagage, deux femmes de chambre et sa dame de compagnie, la fidèle Lydia et, enfin, son garde du corps -mais aussi homme de main et âme damnée- Burnwild.


Dernière édition par Evart Praven le Mar 1 Sep 2015 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael
Espion de l'Arbre Blanc
Espion de l'Arbre Blanc
Nathanael

Nombre de messages : 952
Age : 29
Localisation : Pelargir
Rôle : Espion

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 34 ans
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyMar 1 Sep 2015 - 7:32
Je participerai à Brisedoigt ! Je ne sais plus très bien où il se trouve, mais je devrai pouvoir le retrouver pour ce scénario.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.souffleur-de-reves.com/
Sighild Baldrick
Adepte des Arts Secrets
Sighild Baldrick

Nombre de messages : 235
Age : 29
Localisation : Va savoir...
Rôle : Mage/Sorcière

~ GRIMOIRE ~
- -: Semi-Elfe
- -: 115 ans (23 ans humain)
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyMar 1 Sep 2015 - 7:43
Plop,

Je poste ma fiche prochainement (la reprise du travail a suscité un dodo tôt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyMar 1 Sep 2015 - 10:03
Je vois que la Reconquista attire du monde, c'est cool ça ! Very Happy

Evart, j'adore l'atmosphère de ta fiche, cette vieille femme hautaine qui masque son vrai caractère me file réellement les chocottes !
Il me tarde de savoir pourquoi et de quelle manière un personnage ayant des penchants aussi sombres va collaborer avec les nains dans cette reconquête, mais ça nous annonce des dialogues et des situations assez pimentés, à mon avis.


[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigvald Lingwë
Mercenaire
Mercenaire
Sigvald Lingwë

Nombre de messages : 141
Age : 26
Localisation : Palais de Vertbois-le-Grand
Rôle : Mercenaire

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Sylvain -Nandor/Sindar-
- -: Né en l'an 2799 du TÂ- 524 ans
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyMar 1 Sep 2015 - 18:38
Et voilà l'intrus ! Autant mettre de la beauté chez les brutes ! J'ai hâte Wink

* ~ ~ *~* ~ ~ *


Suite au discours du Roi Thorik. Ses paroles furent rapportées aux oreilles du Seigneur Angrod et de ses Conseillers. La reconquête des Nains... Le peuple de Vertbois est un mélange d'Elfes Sylvain et de Sindar, d'anciens alliés de Belegost. Malgré l'animosité qui anime elfe et nains, Angrod y vit là l'occasion de renouer avec ces derniers et de mettre de côté leur haine mutuelle ou simplement de l'apaiser. Soutenu par une bonne majorité du Royaume, il prit la décision d'envoyer l'un de ses loyaux sujets qui serait à même de faire valoir le désir de son peuple. Le souvenir d'une époque où Sindar et Nains de Belegost étaient de fidèles alliés. Et qui de mieux que Lómion Eruinlend ! Mais il a une consigne, une interdiction, celle de poser pied à Nogrod ou de combattre pour récupérer cette cité.

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Lomion10

Nom/Prénom : Lómion Eruinlend
Âge : Il avait un peu moins de 200 ans lors de la chute de Doritah
Sexe : Masculin
Race : Sindar
Particularité : Participation à la Guerre de la Grande Colère

Alignement : Bon
Rôle : Émissaire/Ambassadeur, Ex-Capitaine du Royaume de Vertbois
Famille : Une femme, un fils et une fille

Description:
 


Dernière édition par Lingwë le Ven 4 Sep 2015 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aranmorë
Vagabond
Vagabond
Aranmorë

Nombre de messages : 30

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Lac
- -: Assez pour la force, trop peu pour l’expérience
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyMer 2 Sep 2015 - 18:35
Mon tout premier PNJ, qui se fera un plaisir de rejoindre l'aventure...


                                                 [Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 20140131103131-b10b6e29


Prénom : Kordïr
Race : Nain
Rôle : Ancien mercenaire, maintenant habitant d'Erebor
Âge : 124 ans

Alignement : Neutre
Famille : Il a volontairement oublié ses parents.


Description mentale :
Kordïr est un pleutre. Il l'a toujours été. Depuis sa plus jeune enfance, il  ne tente rien s'il n'est pas sûr de réussir. Ce sentiment le poursuivra toute sa vie, et il a plus d'une fois abandonné ses différents recruteurs à leurs sorts, préférant fuir plutôt que d'affronter le danger, ce qui a peu à peu forgé sa réputation de mercenaire raté... Cependant, il fait preuve d'honneur lorsqu'il s'agit de son pays : Erebor... Il serait pr^t à tout pour son pays, très fier de ses origines nanesque.

Description physique
Kordïr est un nain "comme on en fait plus" selon lui, en effet, sa longue barbe noir tressée descend jusqu'à ses genoux, et masque les quelques couteaux qu'il porte à sa ceinture. Ses yeux verts et son visage pâle contrastent avec ses cheveux et sa barbe très sombres. Il est plutôt petit (même pour un nain) mais il compense cela par une imposante carrure, qui impressionne certains roublard lorsqu'il bonde le torse...

Brève histoire...
Kordïr naquit en Erebor, et grandit selon la plus pure education naine, appréciant les petits plaisirs de la vie. Cependant, sa soif d'aventures et un differend avec son paternel le conduit à quitter sa montagne, avec rien d'autre dans son baluchon que sa hache qu'il s'était forgée lui-même (ce qui explique les quelques impuretés). Ce fut selon lui sa plus grande erreur...

Une fois la porte du monde extérieur franchie, il commença une vie de vagabond hors la loi, partant des auberges sans payer ses repas (faisant semblant d'être ivre après quelques verres pour qu'on relâche l'attention, afin de s'enfuir en courant) c'est ainsi qu'il fit la connaissance de la deuxième plus grosse erreur de sa vie, un groupe de bandits de grand chemin, qui n'hésitaient pas à tuer pour le plaisir et à violenter de pauvres femmes... Cependant, un jour où les bandits décidèrent d'attaquer un autre village, les gardes les y attendaient et ils tombèrent dans le piège... Lorsque le chef des bandits mourut, sous les yeux de Kordïr, celui-ci pris la fuite jusqu'au village le plus proche. Apprenant que les bandits avaient vaincu les gardes et le rechercher pour lui faire punir sa lâcheté, il commit la troisième plus grosse erreur de sa vie, il se rasa la barbe et quelques cheveux, et profita de sa petite taille pour se faire passer pour un hobbit, il se créa une nouvelle identité, et échappa ainsi au joug de ses anciens camarades. Il quitta la région et se rendit en Rohan, d'où il commença une carrière de mercenaire...

Comme dit plus haut, il fût vite considérés comme un pleutre, un mercenaire croisé entre un hobbit et un nain, et personne ne voulait plus lui confier sa vie, et encore moins sa bourse...
Il revint un jour à Erebor, les poches vide et avec un profond dégout du monde extérieur. Lorsque son père mourut, il hérita de ses possessions et de ses richesse. Il vivat donc paisiblement, faisant tranquillement repousser sa barbe, jusqu'au discours du nouveau roi, qui lui donna envie de se joindre à la reconquête, pour son roi et son pays...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3024
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyVen 4 Sep 2015 - 9:05
Je suis content de voir autant de participants motivés Smile

Je valide avec plaisir les trois fiches écrites jusqu'à là, toutes très bonnes. Lingwe n' hésites pas à rajouter un ou deux défauts à ton elfe qui est très badass.


[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sigvald Lingwë
Mercenaire
Mercenaire
Sigvald Lingwë

Nombre de messages : 141
Age : 26
Localisation : Palais de Vertbois-le-Grand
Rôle : Mercenaire

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Sylvain -Nandor/Sindar-
- -: Né en l'an 2799 du TÂ- 524 ans
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyVen 4 Sep 2015 - 13:54
Je m'en étais pas rendu compte. C'est modifier ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Baldrick
Adepte des Arts Secrets
Sighild Baldrick

Nombre de messages : 235
Age : 29
Localisation : Va savoir...
Rôle : Mage/Sorcière

~ GRIMOIRE ~
- -: Semi-Elfe
- -: 115 ans (23 ans humain)
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptySam 5 Sep 2015 - 20:43
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Resize10

Harok Feu-Hardent


Prénom : Harok
Race : Nain
Rôle : Maître Forgeron/Guerrier
Âge : 127 ans

Alignement : Neutre/Bon
Famille : Petit fils illégitime du père de Krohr, neveu reconnu par Krohr et cousin de Thorik.


Description mentale :


Harok est un nain réservé. Calme et donnant parfois l'impression d'être ailleurs, il est très observateur. Guerrier aguerri par les enseignements qui lui furent donné, le nain est un fin tacticien. C’est une personne juste et assez têtu.
Peu démonstratif, il ne montrera pas que le décès de son oncle l’affecte, lui qui le considérait comme un père.
Harok Feu-Ardent est connu pour être un maître dans l’art de la forge.


Description physique :

Ses cheveux et sa barbe sont noirs, ils font ressortir ses yeux, couleur du ciel. Son métier suscite un physique bien déterminé : la force ne lui manque donc pas. Il a quelques cicatrices sur les bras, des brûlures pour la plupart.

Sa tenue est toujours minutieusement réfléchie, afin de pouvoir de sortir des situations les plus périlleuses...

Histoire :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyDim 6 Sep 2015 - 10:50
C'est impeccable Sig' Wink
Je pense que tout est cohérent avec l'histoire de Thorik, à moins que Fofo décèle quelque erreur qui nous aurait échappée...

Lingwë et Aranmorë, comme je vous l'ai déjà dit par MP, bonnes fiches, vos PNJs s'annoncent intéressants à jouer en RP, chacun à leur façon.

Elendüril, je viens de lire la première partie de ta fiche, ton Thorkâl m'a l'air d'avoir le coup de poing puissant, les gobelins n'auront qu'à bien se tenir ! Au plaisir de lire la suite.

Elendüril a écrit:
Son passe-temps favori à cette époque était de casser la roche à coup de poing celui qui lui valut son premier surnom Thorkâl Brise-Pierre. Il était un jeune nain calme et sage.
Eh oui, le calme chez les nains c'est assez relatif. Mr.Red


[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Baldrick
Adepte des Arts Secrets
Sighild Baldrick

Nombre de messages : 235
Age : 29
Localisation : Va savoir...
Rôle : Mage/Sorcière

~ GRIMOIRE ~
- -: Semi-Elfe
- -: 115 ans (23 ans humain)
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyJeu 10 Sep 2015 - 7:50
Je fais sans doute la mage qui débarque mais....on peut commencer à poster? Ou y'a des dialogues qui doivent se faire avant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyJeu 10 Sep 2015 - 8:27
Oui oui vous pouvez commencer à poster à la suite de Tarkandil et d'Evart, si vous êtes prêts. Une fois que vous aurez tous posté vos messages d'introduction, on pourra enchaîner sur la Reconquista proprement dite. Smile


[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romo Coeur-d'Acier
Garde de Khazad
Garde de Khazad
Romo Coeur-d'Acier

Nombre de messages : 23
Age : 27
Localisation : Khazad-dûm, sous la Montagne

~ GRIMOIRE ~
- -: Naugrim du clan des Haches-Brandies, appartenant à la race des Barbes-de-Feu
- -: 172 cycles solaires
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyLun 14 Sep 2015 - 20:00
Je ressors Romo de son tonneau pour cette reconquête qui s'annonce épique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptySam 19 Sep 2015 - 14:16
Pour ceux qui ont fait leur fiche de PNJ et dont le personnage est présent au couronnement de Thorik, n'hésitez pas à entrer dans le scénario si vous ne l'avez pas encore fait. Wink (lien ici).
Et commencez à aiguiser vos haches – ou vos lames, ou les pointes de vos flèches – car la bataille approche ! [Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 979385


[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Learamn
Capitaine de la Garde du Roi du Rohan
Capitaine de la Garde du Roi du Rohan
Learamn

Nombre de messages : 567
Age : 20
Localisation : Rohan, Edoras. ( et en mauvais état )
Rôle : Capitaine du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptySam 19 Sep 2015 - 23:44
Voilà ma petite contribution à ce rp , un petit gobelin pour donner du fil à retordre à nos vaillants nains parceque y' a
pas de raison que ça soit trop simple pour eux ;D.

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 20100922152007-9d25fcdf
Nom/Prénom : Raztuk

Âge : 97 ans

Sexe : Masculin

Race : Gobelin

Particularité : Il a le haut du crâne complètement brûlé et en garde la cicatrice à jamais.

Alignement : Mal

Rôle : Maraudeur Gobelin


Équipement : Une cimeterre ; Un pagne, Un dague en os

Description physique : De prime abord , Raztuk n’est pas un gobelin particulièrement exceptionnel de par sa taille ou sa carrure. De petite taille et au dos courbé le gobelin ne fait pas partie de ces êtres qui en imposent et impressionnent leur adversaire.
Son visage hideux traduit toutefois une certaine forme d’intelligence primaire ; ses yeux luisants et vifs sont constamment en mouvement et scrutent inlassablement les alentours tandis que sa bouche semble être en permanence étirée en un sourire diabolique . Sa narine droite est percée par un anneau de fer et le haut de son crâne porte la cicatrice permanente d’une grave brûlure au troisième degré ; sur ses tempes , ses larges veines sont parfaitement visibles .

Raztuk n’a pas une musculature extrêmement développée mais son corps en apparence frêle et chétif se révèle pourtant être dans l’état idéal pour effectuer ses missions. Vif , souple et agile il escalade et grimpe avec une aisance déconcertante sur toutes formes de surface ; rapide et discret il peut fondre sur un adversaire en une fraction de seconde sans faire le moindre bruit. C’est également un redoutable adversaire au corps-à-corps , prompt et endurant il est capable d’éliminer un ennemi trop lent et trop lourd .

Description mentale :
Si Raztuk a pu se hisser à un rang relativement important c’est avant tout parcequ’il est doté de capacités intellectuelles bien au-dessus de la moyenne. Ne vous y méprenez pas ! Le gobelin  n’est pas un féru de culture et ni un scientifique génial mais il s’avère être un être rusé et sournois . Contrairement à beaucoup de ses congénères il est capable d’élborer des plans et des stratégies de combat complexes pour attaquer un groupe ennemi ou bien tout simplement pour éliminer un autre gobelin avec qui il aurait des discordes.  Dans la bataille , Raztuk ne se jettera pas bêtement dans la mêlée de manière désorganisée mais adoptera nécessairement une tactique d’approche avec le groupe de gobelins dont il dispose.
De plus il éprouve une haine viscérale à l’égard des nains , une haine qu’il semble avoir depuis sa naissance et qui est inscrite dans sa nature.

Histoire :

Né à Goblinville Raztuk est entré très tôt dans les rangs de l’armée de la cité et a rapidement su se faire remarquer pour sa ruse et son intelligence  . Toutefois sa carrure fébrile l’empêchait d’espérer devenir un jour un grand Maître Fouet comme cet immense gobelin (qui devait sûrement avoir du sang orc ) qui les violentait chaque jour lors des exercices et missions.  Au vu de ses capacités Raztuk a d’abord été utilisé comme éclaireur; sa discrétion et sa rigueur se révélaient  précieuses pour les troupes de Goblinville mais rapidement ses supérieurs comprirent qu’ils pourraient utiliser le jeune gobelin comme guerrier à part entière au vu de ses talents martiaux. Bien leur en prit Raztuk se révéla être un excellent élément sur le champ de bataille .
En l’an 293 du Quatrième  ge il participa à la guerre opposant la cité de Gundabad à celle du Mont Gram et de Gundabad et si la guerre se finit par une cuisante défaire Raztuk eut tout le temps de prouver ses qualités à ses pairs ; il avait développé une tactique visant à passer discrètement derrière les lignes ennemies avec plusieurs autres gobelins ayant les capacités pour escalader des pentes escarpés sans faire de bruit . Une fois derrière les premières lignes ennemies ils pouvaient prendre en tenaille ces derniers pour permettre aux troupes se situant de l’autre côté de prendre l’avantage et ce au mépris de leur propre vie puisque généralement des renforts de l’arrière garde ennemie ne tardait pas à intervenir. C'est finalement durant la bataille final face aux troupes de Gundabad que Ruztak fut blessé par un adversaire qui lui versa un récipient rempli de liquide bouillant ; malgré la douleur le gobelin avait continué à se battre et gagné une certaine forme de respect de la part de ses congénères.

Des années plus tard , quand la nouvelle courut qu’une coalition de nains s’apprêtaient à entreprendre une reconquête Raztuk n’hésita pas une seule seconde pour rallier la grande armée unifiée des gobelins : la haine commune des nains effaçaient les querelles intestines entre cités .

Raztuk lui pouvait exulter avec son sourire démoniaque ; il allait bientôt pouvoir à nouveau goûter au sang des Naugrim ; cela avait fait si longtemps.


[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Learam11


Dernière édition par Learamn le Dim 20 Sep 2015 - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3024
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyDim 20 Sep 2015 - 3:04
Je valide ce bogoss [Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 67166

Juste l'âge qui me semble peut-être excessif, mais on va en rediscuter en SQI Wink

Donc oui, si vous ne l'avez pas encore fait, postez dans le sujet du couronnement car on va commencer la baston, comme Had' a dit! Il est possible que je vous envoie bientôt des mps concernant la répartition des joueurs dans l'intrigue. [Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 91476

Edit Had' : Cool ton Gobelin Lea' !


[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elendüril
Rôdeur
Rôdeur
Elendüril

Nombre de messages : 124
Age : 27
Localisation : En patrouille
Rôle : Rôdeur Arnorien

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain Dunadan
- -: 27
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyLun 21 Sep 2015 - 17:46
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 676a05c9ddb02b1427ef89cd49bd7c22
Nom/Prénom : Torkâl l’Effroyable
Âge : 153ans
Sexe : Masculin
Race : Naine
Particularité : une grande cicatrice barrant son visage, sa voix gutturale proche du Growl (chant guttural présent dans de nombreux genre de Metal: explication)

Alignement : bon
Rôle : Soldat des Tréfonds

Équipement : une hache hybride de combat (un côté hache et de l’autre non pas une autre lame mais un marteau), une épée courte, une cotte de maille, une armure complète.  

Description physique : il est de taille moyenne pour un nain mais il a une force considérable due à son entrainement intensif. Contrairement aux autres nains, il préfère avoir une barbe courte plus adaptée au combat, cela lui évite de se la coincer ou qu’on la lui tire. Son corps entier est marqué par un nombre impressionnant de cicatrices, reliques des morsures du fer et de l’acier dans sa chair.

Description mentale : Thorkâl n’apprécie pas la compagnie des autres races qu’il ne trouve pas assez reconnaissante de les protéger de la menace que représentent les Gobelins sur leurs royaumes. Malgré tout il comprend que les cités aient besoin de commercer avec afin d’entretenir des relations cordiales et évité l’isolationnisme.
Thorkâl a une haine et un dédain sans limite envers les gobelins. Lorsqu’il en croise il rentre dans une fureur telle que ses cris et ses coups de haches font peur à ces êtres ignobles. Contre les gobelins, Thorkâl est un ennemi implacable et infatigable quand il fait face à ses ennemis naturels. Ce qui lui vaut autant d’admiration que de crainte parmi ses compagnons d’armes qui le trouvent trop instable émotionnellement sur le champ de batailles. Il ne laissera jamais un des leurs aux mains des rukhsit. Ce qui lui a valu quelques cicatrices et ennuis auprès du commandement.
Il ne vit que pour le combat s’entrainant sans relâche, prenant grands soin de son équipement et cherchant toujours à s’améliorer dans le maniement de la hache et de l’épée, s’évertuant à trouver de nouvelles passes d’arme.

Histoire :

Son père, Tharkond Fendeur-de-Crâne est un descendant des Torse-Large. Il est un guerrier respecté par ses pairs. Son attribut lui fût donné pour son habitude d’achever les ennemis agonisant d’un grand coup de hache sur le haut de la tête avec assez de force pour fendre le crâne en deux. Il est lieutenant d’une compagnie d’infanterie. C’est un chef respecté et soutenu par les soldats sous son commandement.
Sa mère, Gorkor Marteau-Léger est une Barbe-de-Feu, elle est une forgeronne qui s’est spécialisée dans la fabrication de bijoux et l’incrustation de pierre précieuse et de métaux précieux. Elle est issue d’une longue famille de forgeron d’art. Elle a transmis son caractère explosif à son fils.  
Avec son mari, ils vivent dans la demeure ancestrale des parents de ce dernier. Leur fils y est le bienvenue mais il préfère vivre à la caserne au milieu du chant du marteau sur l’enclume, de la mélodie des chocs entres les armes de ceux qui s’entraîne et les chants des guerriers à la taverne. Cependant il passe souvent voir ses parents.

Thorkâl est né en l’an cent-cinquante du quatrième âge. Il a vécu une enfance relativement heureuse. Il a été bercé par les légendes et les récits sur les anciennes cités qu’étaient Norgrod et Belegost. Sa haine envers les gobelins commença à germer en lui. Comme tous les garçons nains, il aimait écouter les récits de combats où son peuple s’était illustré et les guerriers auréolés de gloire. Cela nourrissait en lui, le désir de reconquérir ces cités pour leur redonner leur beauté tel Thorin Ecu-de-Chène le fit pour Erebor. Et surtout pour bouter ces gobelins qui volèrent leurs cités.

Chapitre I : Ta jeunesse te définis.


Assez rapidement il demanda à son père de le former au combat. Avant de commencer le combat armé, il lui apprit le combat à mains nues. Car pour pouvoir esquiver et parer les coups, il faut savoir lire le corps de son adversaire en particulier au niveau du bassin et des épaules. De plus cela lui apprend la rigueur des arts martiaux, le goût du travail pour progresser encore et toujours. Son passe-temps favori à cette époque était de casser la roche à coup de poing celui qui lui valut son premier surnom Thorkâl Brise-Pierre. Il était un jeune nain calme et sage. Jusqu’au jour de ses vingt-cinq ans où un nain nommé Dworkïn, la petite brute locale vint s’en prendre à lui avec la ferme intention de lui défaire sa réputation de Brise-Pierre. Le plus jeune des deux Khazâd, bien que plus petit et moins puissants ne se démonta pas pour autant. Le coup fusèrent de chaque côté mais le plus jeune arrivait systématiquement soit à esquiver soit à parer les coups tout en lui assénant de violents. Rapidement, Dworkïn comprit que son opposant avait mérité son surnom car ses poings étaient aussi durs que le fer et que pour un nain aussi jeune ses coups firent beaucoup de mal. A ce moment-là il vouait se rendre mais Thorkâl avait appris à se battre sans jamais se rendre. Pour sa famille se rendre est un signe de faiblesse même si vous savez que ce sera le dernier combat que vous mènerez avant d’aller rejoindre Aulë, le forgeron. Alors il mit un point d’honneur à le mettre KO.

A partir de ce jour-là, il était devenu la cible prioritaire des petits jeune qui se prenait pour des durs. Plusieurs fois, il fut passé à tabac mais jamais il ne se rendit, faisant honneur à sa famille. Il se savait plus ou moins être la proie. Il demanda conseil à son père.  Son père lui dit ceci : « actuellement tu es la proie et eux les chasseurs, deviens le chasseur et deviendront les proies, mon fils. Il alla chercher un bâton, long d’un pied poignée comprise, il avait quelques marques, rangé dans un tiroir caché du buffet du salon le tendit vers Thorkäl. Prends ceci, tu verras vites que le surnombre ne fais pas tout mais avant allons t’entraîner.»  Son père lui apprit que les bases nécessaires à se défendre le reste il le découvrira comme un grand.

Avec l’aide de quelques un de ses amis, il rassembla des informations sur ses détracteurs en observant leurs habitudes, leurs fréquentations, leur tavernes. Quand il commença à en savoir assez il forma ses amis à l’art de se battre à mains nues. Bien qu’ils savaient, le style combat due rue ne l’emportait pas toujours face à un bon cogneur.  Une fois la formation finie, Thorkâl prit une décision radicale pour un nain. Il se coupa les cheveux courts ainsi que sa barbe qui fut utilisé comme d’une poignée pour tenir la tête du Khazâd pendant qu’il encaissait les coups sur son visage. Ainsi il fut le premier Nain Skin (à la façon naine, donc il avait les cheveux courts et la barbe courte). Rapidement ses compagnons en firent de même lorsqu’ils en eurent marre de se faire leurs attributs pileux.  Une guerre de rue venait d’être déclarée. Elle se ferait là où une certaine bande de jeunes se croient être les maitres.
Thorkâl prit la parole devant le groupe qu’il avait formé :

« Camarades vous vous êtes joins à moi, car vous en avez assez de subir leur brimades et de leurs actions musclées. C’est pourquoi nous nous sommes entraînés en échangeant nos techniques. Rappelez-vous que notre but est de pouvoir se déplacer là où nous le désirons sans à avoir à se soucier si tel ou tel endroit est sous le contrôle de la bande à Dworkïn. Je vous rappelle que nous nous devons que d’utiliser la force que sur sa bande par sur ses sympathisants, car certains le sont juste par le pouvoir de la peur qu’ils exercent sur eux. Mords et avance ! »

Quelques jours passèrent afin de prendre des notes sur leur « ennemi » afin de dresser une carte des lieux qui furent sous leur influence. L’endroit de prédilection était bien sûr l’une des nombreuses tavernes de Tronjheim : La hache qui craque. C’est une taverne tout simple mais qui a l’avantage d’être plus calme que les autres tavernes. L’esprit y est festif il n’est pas rare d’y entendre des chansons qui parlent des anciennes cité des Ered Luin, des femmes, de victoires glorieuse. Dans l’esprit de Thorkâl, cela ne faisait pas de doute quel meilleur moyen de faire comprendre à Dworkïn et ses compères que maintenant ils ne sont plus les maîtres des rues.

Thorkâl accompagné de ses compagnons allèrent jusqu’à la fameuse taverne. Thorkâl entra en premier, son regard croisa celui de Dworkïn. Aucun des deux n’était prêt à arrêter ce combat. Rapidement les deux bandes se dévisagèrent du regard. Thorkâl alla s’asseoir à une table et commanda une tournée pour lui et ses compères. Ils burent dans un silence religieux leur pinte. Le visage grave, ils écoutèrent leurs opposants se moquaient d’eux sans rien dire mais échangèrent des regards lourd de sens. Ils se levèrent pour sortir, mais Dworkïn se mit devant Thorkâl pour lui barrer le passage. Il se moqua de Thorkâl et de son groupe de danseuses elfes. Thorkâl lâcha un mords et résiste venant tout droit de ses entrailles. Juste avant d’asséner un puissant coup de boule directement dans le nez duquel un flot de sang jaillit immédiatement suivit de plusieurs coups de poings. Rapidement les deux groupes se mirent à échanger les coups. Personne ne prenait un réel avantage mais Dworkïn ne comprenait pas trop d’où venait toute cette violence. Certes ils malmenaient pas mal de monde mais aucun n’avait agi de la sorte. S’en prendre à lui et à son groupe était inédit. Les deux leaders étaient tous les deux en sang quand Thorkâl prit un tabouret qu’il abattit sur le crâne de son adversaire. À ce moment-là, Dworkïn s’écroula au sol, Thorkal annonça qu’il était temps de partir. Le message est passé, nous étions en sécurité nulle part, maintenant vous l’êtes aussi.

L’affrontement avait laissé des traces. Les corps étaient douloureux et recouvert de sang. Chacun prit conscience que cette guerre ne se gagnerait pas sans souffrance et sacrifice à l’image de leur père face aux gobelins de Gorth. Mais cela ne les découragea pas le moins d’Arda. Ils se disaient en leur for intérieur que cela les préparerait à leur entrée dans l’infanterie au service de leur seigneur Toner Ghomenar et de leur roi Krohr. Il y eut maints autres affrontements aucun des deux camps ne prenait l’avantage mais ils devenaient de plus en plus violents. Ces derniers finirent par souder de manière permanent les liens d’amitiés entre eux. Aucun des deux camps n’était prêts à abandonner autant par fierté que par volonté d’asseoir leur suprématie. Ce qui a décidé Thorkâl de mettre fin à cette rivalité, était que les gardes de la cité avaient de moins en moins de patience à leur égard bien que leur conflit ne toucha aucun autre nain que ceux des deux groupuscules. Certains citoyens se plaignirent de cette démonstration de violence qui semblait gratuite.  Alors un jour, Thorkâl alla voir Dworkïn. Il lui demanda de mettre fin à cette rivalité dans une dernier combat en face à face. Ce combat aura lieu le soir même dans une ruelle.

Les deux groupes se rejoignirent dans ladite ruelle. L’ambiance était silencieuse. Chacun savait que cela sonnerait le glas de cette rivalité tout en sachant qu’il n’y aurait pas vraiment de victoire car aucun des leaders ne cessera de se battre temps qu’ils auront la force de se relever. Le combat commença. Dans un premier temps, chacun observa l’autre, le jaugea. Chacun tenta de percer la défense de l’autre sans parvenir à la percer. Ceci dura un long moment. Quelques coups rudes furent portés lors de contre mais rien qui ne permit de prendre un gros avantage. La tension entre les deux groupes monta d’un cran mais personne ne bougea de sa place. Thorkâl se mit à se répéter en boucle dans sa tête : résiste et mord. A ce moment-là, il se prit un violent direct du droit dans l’axe qui le fit poser un genou à terre. Il venait de résister maintenant, maintenant il devait mordre. Dworkïn, content de lui, baissa sa garde envers son adversaire qui en profita pour placer plusieurs coups dévastateurs. Ce dernier s’écroula au sol, mais Brise-Pierre ne s’arrêta pas là et se jeta sur lui pour continuer le combat, tout aveuglé qu’il est par le combat, sa haine dégagé de ses brides et par les différentes décharges d’adrénaline. A cet instant, les nains constituants les groupes se précipitèrent dans l’intérêt commun ils ne se soucièrent pas de savoir de qui il s’agissait, ils faisaient tous ce que qu’il fallait pour prendre soin de deux khazâd. C’est à ce moment-là que les membres des deux groupes ainsi que Thorkâl comprirent que cette lutte intestine est inutile et qu’il faudrait mieux enterrer la hache de guerre. Cela se fit dans une rencontre au sommet entre les deux antagonistes. L’accord était le suivant : Dworkïn devait laisser les autres tranquilles et Thorkâl ne devait plus se battre contre Dworkïn.

Avec le temps qui passa, les deux nains gardèrent des contacts et menèrent des actions pour prévenir ce genre de dérives qu’ils firent par le passé. Car le peuple nain ne doit pas se diviser mais bel et bien s’unir pour faire face aux difficultés. Il finirent par devenir amis mais cela aura pris plus de vingt ans.

Chapitre II : les premières pertes importantes de compagnons
Dans la famille de Thorkâl, les descendants mâles deviennent tous sans exception des guerriers rangés sous la bannière de l’armé naine. Et non pas un de ces paria de mercenaires qui ont quitté les cité naines à la recherche d’or ou pour éviter de payer pour leur crime au sein de notre communauté. Le jour de ses cinquante ans, il entra véritablement dans la vie militaire rythmée entre les tâches pour la caserne, l’entrainement martial et physique, l’apprentissage de l’histoire de leur unité ainsi que les chants de guerre et de victoire.

Les instructeurs qui formèrent les jeunes khazâd, furent des vétérans connus et reconnus tant par leurs talents de guerrier que de tacticiens et donneurs d’ordres. Leurs uniques buts fut celui de les transformer en véritable machine de guerre tant sur pan physique que sur le plan psychologique. Car ils savent bien que la guerre ne détruit pas que sur les corps mais aussi les esprits. Ceci explique pourquoi les entrainements qu’ils subirent leur fût si dur, c’étaient pour que cela ne leur arrivèrent point au beau milieu des affrontements entouré par leurs ennemis de toujours : les gobelins et les orcs. Bien que la plupart des nains aient une bonne connaissance du combat et une bonne condition physique, les années qui allèrent se dérouler allaient finir leurs instructions dans ces domaines avant de les jeter dans un baptême du feu en compagnie de vétérans. Chaque jours le même rituel se répètera inlassablement jusqu’à la fin de leur carrière de militaire. Appel sous la bannière, petit déjeuner, entrainement, déjeuner, entretient des équipements personnels et de la caserne, diner et veillée. Chaque jour, les maîtres nains les mettent sous une pression monstre. Parfois certains désiraient mettre fin à ce calvaire mais ses compagnons furent là pour lui remonter le moral lui donne la force d’avancer. Cela souda le groupe qui à la fin formait un bloc de nains unis, agissant de concert comme un seul nain.

L’une de leurs premières missions restera gravée à jamais dans la mémoire de Thorkâl. C’était quelques mois après leur entrée effective comme militaire au sein de l’armée régulière. Ils reçurent l’ordre d’effectuer une patrouille dans les galeries. La mission de routine se déroula dans un coin tranquille aux abords de la cité. Ce secteur était proche des défenses naines, les gobelins ne venaient pas ou alors un éclaireur qui se faisait abattre sans qu’il eut le temps de voir d’où partait le carreau, ce merveilleux projectile silencieux et meurtrier. Donc ce fût avec une certaine légèreté que la mission fut abordée, bien que les naugrimms cherchent d’éventuels signes de présence mais ils ne virent rien de concluant aux proches abords de la cité mais ce n’était que le début. Plus loin en avant, plus profond dans les galeries. Ils arrivèrent sur une vaste place. Toujours aucun indice. L’attention se fit moindre. Tous savaient que ces galeries étaient calmes.

Alors qu’ils avaient baissé leur garde, deux volées de flèche s’abattirent sur eux blessant et égratignant un grand nombre. Rapidement les boucliers se levèrent, les nains se rassemblèrent et firent un rempart contre les flèches. À ce moment-là, les flèche heurtèrent les boucliers et y rebondissaient, les gobelins se laissèrent tomber de leur positions prenant à revers. Ces gobelins-là furent rapidement massacrés. Il y eut plusieurs morts. Ils n’eurent point le temps d’avoir un instant que répit que les archers gobelins avaient troqué leur arc aux profits de leurs tranchoirs chargèrent. Thorkâl n’avait que des éraflures faites par les flèches. Sa hache et son bouclier, deux armes létales dans ses mains. Il s’appliqua dans sa gestuelle martiale, il savait qu’il devait se préserver de blessures. Pour rassembler, ses frères, il lâcha un puissant cri de guerre : Barûk Khazâd ! Khazâs Aï-Menû !  Ses compagnons lui répondirent tout en se réorganisant avec les blessés au milieu d’entre eux. Ils se préparent à subir une deuxième charge mais l’effet de surprise n’avait plus aucun effet maintenant.  La première ligne encaissa le choc de la rencontre sans grande difficulté mais au loin des cors se faisaient entendre et ils n’étaient pas nains. Ils prirent conscience que cela aller être une bataille acharnée et qu’il ne faudrait pas faillir afin de préserver la cité. Malgré leur supériorité d’équipement et leur discipline ils ne s’en sortiraient pas vivant s’ils continuer à se battre, ils devaient impérativement se replier. Pendant que la ligne de front se battaient, ceux en à l’arrière constatèrent qu’il ne pourrait pas évacuer tous les blessés graves. Ils devront soit tous mourir soit en abandonner sur place, cruauté du destin tissé par Vairë. Ils finirent par abandonner leurs frères agonisants plutôt que de se sacrifier en vain. Parmi ces nains-là, se trouvaient des anciens de la bande de Thorkâl, dans le feu de l’action ne réalisa pas qu’il abandonna de vieux amis. Ils rentrèrent tous à la caserne, l’air grave, psalmodiant un chant funeste dans la langue de leurs pères.  Après le débriefing, Thorkâl réalisa ce qui venait de se passer. Il venait d’abandonner ceux, à qui, il avait promis de ne jamais les abandonner. Ils s’appelaient Nôrim, Morek et Khazadren. La dernière chose qu’il avait faite avant de partir fut de lever son bouclier pour éviter de se faire transpercer par les flèches. Cette satanée pluie de flèche a mis fin à la vie de ces valeureux nains. Il aurait préféré que ses amis tombèrent sous les morsures froides de la ferraille des armes gobelines.

Chapitre 3 descendre pour mieux remonter.

Solitude. Silence. Haine. Colère. Désespoir. Voilà les sentiments qui se mêlèrent aux images de l’abandon de ses camarades, amis de longue date, ses frères. Leurs cris de douleur, les flaques de sang, la détresse de leur regard avant de les quitter jusqu’à la fin de ses jours. Thorkâl en voulait à tous les soldats qui l’accompagnaient de lui avoir fait briser le serment qu’ils s’étaient fait il y a fort longtemps : Mords et avance ! Ce serment de ne jamais les abandonner dans l’adversité. Les mois qui suivirent rares sont les personnes qui l’avaient vu et encore plus ceux qui avaient pu échanger quelques mots. Certains disaient l’entendre hurler la nuit. Les images que ses yeux avaient capturées repassé sans fin. Avec le temps il accepta, embrassa à bras le corps la douceur de la folie et le réconfort qu’elle apportait en s’imaginant une nouvelle identité, une nouvelle histoire et oubliant les douleurs du passé.

Dworkïn s’inquiéta que son ami et ennemi d’hier, le seul nain à avoir pris le parti de résister à ses attaques, à relever la tête pour lui rentrer dans le lard, se complaisait dans ce simulacre de vie. Il avait entendu parler de ce mal qui peut terrasser n’importe quel nain sans exception aucune. Il ne voulait pas le voir devenir l’ombre de lui-même et attendre que la mort le délivre de sa sempiternelle existence. Alors il se décida, de le forcer à sortir de son petit monde qu’il s’était constitué. Il entra dans la chambre de manière brutale, Thorkâl s’était enfermé à clef dans sa chambre, alors Dworkïn enfonça la porte à grand coup d’épaule jusqu’à ce que la serrure cèda sous l’assaut répété du naugrimm. Thorkâl surpris dans prostration se redressa en un éclair et éclata en colère qu’il voulut s’en prendre à son visiteur. Ce dernier a bien lu position du corps de son ami et l’esquiva le bloqua au sol en profitant de son élan pour y parvenir. Une fois que Thorkâl se retrouva face au sol, Dworkïn lui asséna un violent coup de poing afin de lui faire un électrochoc pour qu’il reprenne conscience de la réalité.

Thorkâl reçut les violents coups sur son visage. Sous l’impact du premier coup, son nez s’écrasa avant de reprendre sa forme initiale, une rivière rouge coula de ses narines, elle ne tarda pas de maculer le bas du visage en rouge. Ce flot envahit sa bouche, cette cave naine. Le goût du sang, son propre sang, l’envahit. Lui qui ne l’avait plus gouté depuis ce fameux combat face à Dworkïn l’opprimant. Il se rappela de sa fierté de ne jamais rien lâché et de continuer à se battre jusqu’au bout. Même s’il savait qu’ils furent plus nombreux en face et que par conséquent la seule issue possible était de taper le plus fort possible afin de pouvoir prendre rapidement le dessus pour les étaler, inconscients à terre. Parfois cela fonctionna, parfois non. Mais le plus important était de ne jamais baisser les bras, lever la tête et avancer comme si rien n’avait plus d’importance.

Pendant que toutes ces images refirent surface, Dworkïn secoua et hurla les mots qu’il n’avait plus dits depuis que leur différend fut résolu. Il finit par lâcher un tonitruant « lève-toi soldat, Barûk Khazâd, Khazâd Aï Menu» ; suivi du slogan  de Thorkâl « Mords et avance ». Il lui dit également :

« Thorkâl Brise-Pierre, fils de Tharkond Fendeur-de-Crâne reviens à la lumière de ce monde impitoyable où tu faisais trembler les rues en t’opposant ouvertement à moi et ceux qui avaient rejoint mes rang par la peur que je leur inspirais et que toi, Thorkâl Brise-Pierre tu leur as fait comprendre qu’il était possible de me dire non et de retourner mes manières à mon encontre ainsi qu’à mon groupe. Tu as montré à toute la cité ce Que voulais dire les mots courage, volonté, fierté, bravoure et charisme. Tu as été la première personne que j’appréhendais de croiser dans la rue à cette époque car je savais que tu ne chercherais pas compromettre ta façon de faire afin d’arriver à ton objectif. Relève la gueule, je suis là, t'es pas seul. Ceux qui hier t'enviaient, aujourd'hui te jugeraient. »

Thorkâl était tel le veilliard, guerrier de jadis, revêtant sa vieille armure une dernière fois pour le dernier combat de sa vie afin que les plus jeunes puissent vivre. Mais pour lui c’était pour retrouver sa puissance, son âme et enfin retrouver cette étincelle qu’est la vie véritable. Une fois équipde son armure il prit sa hache de guerre. Au début ses mains se firent hésitantes mais rapidement elles trouvèrent leur dextérité passée. Soudainement Thorkâl était passé d’état de larve à celui du beau papillon. Il entraina Dworkïn dans un endroit où les deux furent dans leur élément. La cour d’entraînement. Lieux préféré après la taverne pour se donner des mandales. Là les deux nains commencèrent à s’entraîner (Cardio, musculation, arme à une main, arme à deux main, bouclier…). La sueur qui coula sur leurs corps.  Au chant du cor qui sonna l’aube, les deux naugrimms s’arrêtèrent pour aller prendre une rapide toilette avant d’aller prendre leur petit déjeuner. Ceci fait, ils se mirent à faire leur corvée, afin de laisser un peu de répit, avant de reprendre de plus bel leur entraînement. Le soir arriva, ils prirent leur repas et allèrent se coucher sans demander aller à la salle commune. Ils s’allongèrent sur leur paillasse et s’endormirent en moins de temps qu’il en faut pour que l’étincelle cesse de briller. Malgré leur longue nuit, elle leur fut bien courte, avec toute cette activité sportive faite la veille. Le corps encore endolori par cette dure journée peinait à s’assouplir. Mais elle ressembla à la journée précédente. Les autres jours suivirent ainsi de façon à ce que Thorkâl bien qu’il avait cessé de s’entraîner retrouva sa condition passée et la surpassa rapidement.

A cet instant-là, il retourna voir les maître d’armes de la caserne afin de devenir le nain le plus polyvalent des arme qu’il est possible de manier pour un nain. Une fois qu’il ne pouvait plus rien à apprendre d’eux il décida de faire le tour des maitres d’armes civils qui recherche de meilleure rémunération. Une fois qu’il avait fini cette quête au sein de Tronjheim, il décida de faire forger une arme unique. En effet il demanda aux meilleurs forgerons de la cité de lui forger le fruit de l’union du marteau de guerre et de la hache. Cette configuration en fit une arme d’un poids moyen tout en conservant l’avantage des deux armes parentes. Le demi marteaux gagne en légèreté tout en étant assez lourd pour enfoncer n’importe quelle armure et la hache gagnait en mordant par le poids ajouté par le côté marteau de l’arme et permettait de sectionnait encore plus facilement les membres de ses ennemis. Une fois qu’il eut l’arme en main, il s’entraina à son maniement. Car cette arme n’existe pas comme une arme courante, il en existe quelques dizaines parmi toute la communauté des nains de la Terre du Milieu. Cette arme est extrêmement efficace mais à la seule condition de maitriser son maniement et cette condition est loin d’être facile à réaliser. C’est pour cela qu’elle reste marginale.

La seule cicatrice qui restera à jamais entrouverte et celle de la confiance qu’il accordera à ses supérieurs. Ces gradés qui envoyèrent des novices avec trop peu de vétérans. À cause de cela, il a dû abandonner des nains, des amis d’enfances à qui il avait promis de ne jamais les abandonner tant qu’il vivrait. C’est pourquoi depuis cette mission-là, il suivrait les ordres mais avant tout ce que lui dicterait son instinct même si cela lui fera désobéir.

Dans les missions suivantes, il fit comme bon lui semblait pour atteindre ses objectifs. Mais la simple présence des gobelins, ces êtres impies le plongeait dans une rage folle et ce d’autant plus ceux qui utilisaient des arcs. Ces armes de traîtres et de lâches incapable de prendre la vie de son adversaire sans prendre de risque pour le faire.  Ce dédain pour les armes à projectile était pour tous leurs utilisateurs. Cette rage incontrôlable lui a fait prendre de très gros risques lors de maints affrontement et parfois il est passé très près de la mort à cause de blessures. Ces affrontements au corps à corps et parfois à mains nues laissèrent des marques sur son visage et le restant de son corps. Cette folie lui a permis de sauver bon nombre de ses frères d’armes mais en a fait blesser davantage mais sa prestance, don courage inspire la confiance ce qui fait qu’il est autant apprécier par ses pairs qu’ils le détestent. Mais tous savent qu’en sa présence si combat il y a, vers eux il sera le plus intense. De ces cicatrices et de son tempérament dont à l’origine de son nouvel surnom Thorkâl Visage-Effrayant.


~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3024
Age : 27
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptySam 10 Oct 2015 - 20:48
Salutations nobles RPgistes!

Je vous remercie tout d'abord pour votre patience, j'espère que vous avez profité de l'attente pour lire le Zoom sur les Nains et le Zoom sur les Gobelins qui ont été publiés entretemps Smile

Le RP commencera en deux sujets séparés. Le premier est un RP plutôt axé (axé>>axe>>hache>>[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 91476 ) sur le combat, tandis que le deuxième est un RP d'intrigues et de négociations, même si plus tard les joueurs se rejoigneront et les tâches pourront être inversées.

Le premier sujet vient d'être posté ici, sous le no; de Zimrith Ib Bekan. Les joueurs qui y participeront seront:

-Forlong (Thorik/Orwen)
-Hadhod Croix-de-Fer
-Dwolin
-Romo Coeur d'Acier
-Nathanael avec Brisedoigt
-Aranmorë avec Kordïr
-Elenduril avec Torkâl
-Tarkandil

Le deuxième sujet sera crée par Nathanael ou par Hadhod, et concernera les négociations avec les Béornides. Les joueurs présents seront:

-Sighild avec Harok
-Evart avec Delilah
-Lingwë avec Lomion

Si vous n'êtes pas satisfaits du sujet auquel vous avez été assigné, n'hésitez pas à m'envoyer un mp Wink

Bon RP à tous!


[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyLun 12 Oct 2015 - 21:09
Pour ceux qui participent aux négociations, je viens d'ouvrir le sujet : >Tractations à l'ombre du Carrock<
Donc Lingwë, Evart, Sigh, vous pouvez entrer en scène. Smile

Normalement il devrait y avoir moins de têtes coupées et de flaques de sang que dans l'autre sujet. ^^


[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sighild Baldrick
Adepte des Arts Secrets
Sighild Baldrick

Nombre de messages : 235
Age : 29
Localisation : Va savoir...
Rôle : Mage/Sorcière

~ GRIMOIRE ~
- -: Semi-Elfe
- -: 115 ans (23 ans humain)
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptySam 17 Oct 2015 - 7:11
Coucou Smile

Je répondrai sans doute demain (aujourd'hui je combat une autre espèce: une poutre à poncer).

C'est là qu'on regrette de ne pas avoir des talents de mage dans la vrai vie Very Happy

Sigh',
La Magnifique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine EmptyMer 23 Déc 2015 - 22:47
Bien le bonsoir les combattants !

Juste pour dire à ceux qui ont déjà fait apparaître leur personnage dans la bataille de Kalil Abad et qui voudraient poster à nouveau : n'hésitez pas, même si ce n'est pas forcément votre tour en théorie.

Dans ce type de bataille s'installent souvent plusieurs petits combats qu'on joue un peu en parallèle les uns des autres, au contraire des RPs traditionnels où il est plus embêtant de "sauter le tour" d'un participant. Ici, même quelqu'un qui aurait raté le début peut facilement arriver en cours de route. C'est vrai qu'il y a beaucoup de joueurs impliqués dans ce RP, et forcément tout le monde n'a pas le temps de répondre pour l'instant (ce qui est tout à fait compréhensible, surtout en cette période de fêtes), donc si la hache vous démange, si vous avez des congés et si vous ne partez pas au ski (je sais, ça fait beaucoup de si ^^) n'hésitez pas !
On peut toujours espérer que le soir du 24 décembre les gobelins stoppent leur assaut et se mettent à chanter Douce nuit, sainte nuit, mais vicieux comme ils sont je n'y compte pas trop... Mr.Red

Et si vous avez le moindre souci, n'hésitez pas à me MPer. Wink


[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
[Scénario du Staff] Une Reconquista Naine Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Scénario du Staff] Une Reconquista Naine
» Scénario du Staff [Du Sang sur les Quais]-PJ/PNJ
» Liste d'armée naine..
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» Statement by the IMF Staff Representative on Haiti Executive Board Meeting 11/46

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Communauté - :: Quêtes-
Sauter vers: