RPG SEIGNEUR DES ANNEAUX - LE JEU DE RÔLE SEIGNEUR DES ANNEAUX N°1 !
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Tales] - Ghashanuzu kapulu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria


Nombre de messages : 3021
Age : 25

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

MessageSujet: [Tales] - Ghashanuzu kapulu   Mer 6 Avr 2016 - 21:33

Histoires de Gobelins




Bien qu'il appartînt au peuple de Gobelinville et se trouvât sous l'autorité du Grand Gobelin, on ne voyait que très rarement Dagrî sous les profondeurs du Haut Col. De fait, c'était un Prospecteur. Devant le fort besoin en minerais que demandaient la confection des divers mécanismes et machines de guerre, la cité disposait d'individus endurants et agiles dont la tâche était de parcourir les Monts Brumeux à la recherche des métaux qui étaient introuvables dans le sous-sol de la ville. Ces prospecteurs étaient très respectés – la notion de respect étant toutefois assez relative chez les Gobelins – car la fonction demandait de bonnes connaissances en géologie et, sans les talents des prospecteurs, l'artisanat novateur si cher aux habitants de ce bastion aurait pris du plomb dans l'aile depuis longtemps, si l'on peut dire. Et puis le métier exigeait un certain sens de la diplomatie – notion encore plus relative – car il fallait souvent marchander avec les « fichues tribus autonomes » sur le territoire desquelles ils étaient amenés à fouiner.

Cette fois-ci, Dagrî avait marché particulièrement loin, si loin que son sac de provisions s'était réduit comme peau de chagrin et qu'il avait dû user de son aptitude à la chasse au gibier et à la confection de pièges. Si loin que Gobelinville était passée, entre son départ et son retour, du train-train habituel à un état de guerre...

En l'absence du chef de sa tribu, parti au combat, c'était au Grand Gobelin lui même, juché sur son siège de bois et de fer, qu'il venait faire son rapport. Et celui-ci était riche en nouvelles.

– J'ai arpenté les montagnes par les sentiers du sud, Seigneur, comme vous l'avez demandé. J'ai été jusqu'aux trois montagnes où les gazat ont leur citadelle, le diable emporte ces maudites barbes pendouillantes ! Y'en a qui disaient qu'il s'y traficotait des choses passé un temps...

- Y'en a qui ! Toujours aussi précis, Dagrî...


- Ceux de notre race qui se sont faits bouter hors des mines des gazat. Ils se sont cachés sur les contreforts des montagnes tout autour, à l'époque, et ils y sont restés depuis. Et mainteneur ils furètent à droite à gauche à chercher les bons coups à faire, mais des bons coups y'en a pas des masses par là-bas. C'est eux qui m'ont parlé d'une mine avec personne dedans, mais le minage c'est pas leur fort à ceux-là, 'sont devenus sauvageons à force de rester dehors. Alors j'leur ai promis deux trois bricoles pour qu'ils me montrent, et on a été voir. Et j'ai prélevé pour être sûr.

Il fourra sa main crasseuse dans une de ses poches et en sortit un petit caillou de la taille d'une noix, tout argenté. Le Grand Gobelin y porta son regard mais ne parut pas réellement intéressé...

- De l'argent, peuh, y'en a plus près d'ici...

- Non, rétorqua Dagrî à ses risques et périls. C'est ce métal bizarre que les gazat utilisent : on l'a jamais essayé, celui là, mais on devrait, il a l'air bien spécial. On devrait envoyer une équipe pendant qu'il est encore temps... y'a de ces barbus qui commencent à fouiner autour, j'ai bien failli me faire repérer en échappant ma pioche. Y'en a même un qui est tombé d'une hauteur juste devant l'entrée et qui est aussi mort qu'une vieille pierre.

- Non, non, non et non, Dagrî ! On a plus la tête aux métaux maintenant, les gazat ont attaqué au nord, et ils ont eu des renforts de la cité d'où tu viens, de cette Moria comme nos esclaves l'appellent, et ils en enverront sûrement d'autres. Baltog a requis notre aide, j'ai pas de larves à envoyer à la cueillette de pépites !

Le Grand Gobelin se tut soudain, comme frappé de mutisme, puis plissa les paupières.

- Par contre, reprit-il enfin, tu me donnes une idée. Oh oui, tu me donnes une idée. On pourrait empêcher les barbus de cette  maudite Moria d'envoyer de nouvelles troupes là-haut.

Dagrî ne comprenait guère où son maitre voulait en venir, mais il n'osa point l'interrompre.

- Oui, c'est ça, c'est un conflit entre les tribus gobelines de là-bas et les gazat, qu'il nous faut. Comme ça ils seront occupés, et ils ne pourront plus venir nous embêter ici, chez nous dans le nord. Une diversion !

- Mais, les tribus de là-bas sont pas prêtes pour s'attaquer aux gazat...

- Alors c'est directement les gazat qu'il nous faut provoquer, et leur faire croire que la provocation vient des tribus des alentours. Prends un gars avec toi, et trouvez un moyen de les faire sortir de leurs gonds, n'importe quoi, quelque chose. Tiens, on dit que chez eux, les morts c'est sacré, non ?

_________________


The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Tales] - Ghashanuzu kapulu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THE PURSUIT TALES ? all of a mind trick
» Le dernier né : Feery Tales
» Tales of Buffy
» Oxanna Prescott • tales of a curious blonde woman
» Equestria Tales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: *~ L'Arnor ~* :: *~ Les Monts Brumeux ~*-
Sauter vers: