Un havre de paix restauré

Aller en bas 
Calion Palantir
Elnaith de la Maison du Roi - Premier Nez
Elnaith de la Maison du Roi - Premier Nez
avatar

Nombre de messages : 506
Age : 23
Localisation : Imladris
Rôle : Régent d'Imladris/Elnaith de la Maison du Roi

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe Noldo
- -: 7500 à peu près
- -:

Mar 21 Nov 2017 - 18:48
Aujourd’hui est un jour comme un autre. Un jour ensoleillé, un jour où tout est paisible. Il était loin le temps des combats, le temps des lames qui s’entrechoquent. Le temps où Imladris était partiellement détruite. Tout cela était loin. C’était il y a longtemps. Et pourtant le souvenir est toujours si frais, si vivant. Il les voit encore. Les rangs formés, les rangs brisés. Les corps sans vie piétinés par les vivants. Là, alors qu’il sillonne encore les pavés du Refuge d’Elrond, il peut ressentir les lances virevolter, les flèches percer, le sang couler. Il peine à marcher sur le pont surplombant la Guinen. Là où nombreux furent les défenseurs de Fondcombe, là où beaucoup moururent. L’ouvrage portait encore les stigmates de la bataille passée, c’était il y a longtemps. Mais le souvenir reste. Le souvenir de tous ces morts, amis … Ou ennemis. Des hommes et des femmes asservis, appâtés par les trésors promis, assoiffés par le sang, cherchant vengeance ou plaisir de tuer. Combien de familles déchirées pour tout ça ?

Il descendait dans la vallée, passant par les villages qu’ils avaient dû libérer pour assurer leurs arrières, pour ne pas défaillir. Ces villages s’étaient repeuplés avec le temps. La vie avait repris son cours, les champs avaient été semés, les maisons reconstruites, tout cela dans une coopération des plus exaltante.

Il n’était pas encore midi, le marcheur décida de s’arrêter dans une clairière, celle-là même où la reprise de la vallée commença. Le souvenir était toujours intact, il revivait ces instants de quiétude, de calme avant la tempête. Mais il était temps de remonter, par le même itinéraire qu’à l’aller.

Il arriva à nouveau sur le pont et passant par la grande porte du refuge, put apercevoir que les travaux d’un monument se terminaient devant lui. C’était un monument en marbre ainsi qu’en pierre de taille, à la gloire des morts et retraçant tous les événements de la première et seconde Bataille d’Imladris. Tout d’abord la défaite et la chute du Seigneur d’Imladris, les villages asservis et la cité souillée par le sang et les cris, elle qui avait été pourtant si paisible depuis sa fondation. Le drapeau de l’ennemi, l’Ordre de la Couronne de Fer, flottant sur les tours du Refuge. Venait ensuite la fuite d’un groupe de survivant, des soldats, un mage, des seigneurs. Tous partis pour une cité de l’Emyn Muil, Gar Thulion. Là-bas la résistance s’organisa et suivit la seconde bataille, celle de tous les sacrifices mais surtout celle de la victoire, la victoire sur un ennemi comme personne n’en avait connu depuis un Âge. C’était un monument rendant hommages aux morts et fêtant la victoire des vivants. De part et d’autre de l’ouvrage se dressaient deux jeunes arbres plantés un an jour pour jour après la victoire sur l’Ordre.

L’Ordre … Il hantait encore son esprit. Il y pensait si souvent. C’était pourtant si loin. Imladris avait été reconstruite entièrement et les traces des combats avaient étaient presque totalement effacés. Mais on n’efface pas une mémoire comme on peint un mur. Pourtant il en avait vu d’autres, le sac de Nargothrond par Glaurung le Premier des Dragons ou bien le siège de Barad Dûr et la Dernière Alliances des Elfes et des Hommes. Pourtant, la Bataille de Fondcombe l’avait gravement atteint. Peut-être était-ce le combat de trop. Ce qui était sûr, c’était que Calion Palantir était devenu le Régent d’Imladris en l’absence de Seigneur. Lui qui était ambassadeur était devenu un guerrier assidu avec le temps. Il espérait ne plus combattre, il en avait assez de se battre. Maintenant à la tête du Refuge d’Elrond il voulait en faire un sanctuaire, un lieu de paix, comme ce fut le cas auparavant.

Le soleil basculait à l’Ouest, la journée se terminait. D’autres journées paisibles attendraient Calion. Le Noldo se sentait terriblement bien à Fondcombe, malgré ses souvenirs, il ne pouvait quitter ce havre de paix restaurée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Havre de paix. [Pv Alvina]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Paix a son ame: Une autre Victime du Chaos
» QUE LA PEUR SOIT ET LA PAIX FUT !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Fondcombe-
Sauter vers: