À feu et à sang

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3187
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptyDim 10 Jan 2010 - 18:49
À feu et à sang - Page 2 Weingl
Du coin de l'œil, Weingâl vit Lammâth s'éloigner puis entendit son cri de guerre s'élever dans les airs, dominant les bruits de la bataille. Le Neleg profita d'un bref instant de répit dans les estocades et regarda autour de lui... La plupart de ses lanciers s'étaient frayés un chemin, ouvrant une brèche parmi les renforts Rohirrim; quelques-uns guerroyaient encore, incapables de se dépêtrer du blocus sur l'instant, mais ceux-là étaient bien peu; les autres gisaient au sol et n'exécuteraient jamais plus ses ordres, mais on pourrait les remplacer...

Pour Weingâl, il ne fallait pas s'attarder, il devait mettre fin à ce combat au plus vite. L'autre jeune femme semblait mal en point, voilà qui était une bonne nouvelle! Or, quand Lohika Demenor chargea furieusement l'épée en avant, le camérier n'eut qu'à esquiver vers la gauche pour faire perdre l'équilibre à son adversaire. Tournant alors sur lui-même, il envoya un cou de coude dévastateur dans la nuque de la Gondorienne et la fit définitivement chuter dans l'herbe piétinée.

Weingâl ne put s'empêcher de rire.

"L'attaque de la dernière chance a échoué, apparemment, ma jolie. L'épée que tu portes ne vient pas de cette terre; j'ignore d'où tu es originaire, mais ne trouves-tu pas dommage de mourir pour un peuple qui n'est pas le tien ? Hélas, il est trop tard pour avoir des regrets. . . J'espère au moins que le maréchal estropié songera à organiser des funérailles digne d'une femme aussi belle."

Le Neleg remisa sa dague dans son étui, saisit sa longue épée à deux mains et la pointa vers le bas, puis l'éleva haut vers le ciel, prêt à achever la noble dame.

"Gloire à l'Orchâl !"


À feu et à sang - Page 2 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptyDim 10 Jan 2010 - 22:18
Gallen fixait son bourreau de son regard bleu cobalt. Le maréchal sentait la frustation , la rage dans la voix du Neleg.

Le champion du Rohan ne répondait pas à son adversaire, son silence était son dernier défi.

Puis les deux coups d'épée jaillirent, Gallen émit un cri de douleur strident. puis la tête endolorie il le fixa de nouveau.

Puis Lammâth le souleva avec force et le mena vers l'extérieur, Le Neleg ne comprendrait jamais le Rohan, Gallen en avait la conviction. Au moins il mourrait en sachant que son ennemi sera un jour ou l'autre anéanti par l'idée même du Rohan.

Gallen entendit un bruit de pas précipité, il tourna sa tête douloureuse vers l'homme qui arrivait, Eothar l'épée levée haut , une attaque spéciale de Miatre graham, le maitre d'armes du Rohan, son père.

Gallen voulut crier à Eothar de ne pas tenter l'impossible, mais aucun son ne sortit de la gorge du Maréchal . Deux secondes plus tard, la tête du meilleur ami de Gallen volait dans l'air. Lâmmath d'un geste rapide du bars gauche avait tranché la tête du sergent des gardes royaux: un geste rapide, efficace et d'une élégante splendide.

Gallen fixait la tête reflétant encore l'étonnement de son ami, son frère d'arme. Puis son regard empli de larmes fixa l'épée elfique dégoulinante de sang;le sang de son frère, du Rohan.


il se sentit tomber, le neleg le jettait face contre terre. Gallen griffa le sol tenta de se lever,il reussit juste à arracher ses ongles, il entendait le cri des crébains et le rire de son adversaire vainqueur qui le narguaient.

la vie est cruelle parfois, Gallen tourna la tête pour apercevoir le départ du Neleg et son regard croisa les yeux morts de Eothar.

Le champion du Rohan rampa jusqu'au corps du sergent.Des larmes de rage coulaient sur ses joues.

Il prit le corps sans vie, de son frère d'arme, il fut recouvert de son sang.

Bien que cela lui coûtait un effort surhumain, Gallen tourna son visage transfiguré par la tristesse et la rage, vers Lâmmath

"Tu aurais du me tuer, Raclure. C'est moi qui le ferait , je vengerai le Rohan, tu m'as donné une raison de vivre, celle de te tuer. Je n'aurai pas de répit avoir de cracher sur ton corps pourrissant. Je servirai la cause de tes ennemis jusqu'à mon dernier souffle"

Puis Gallen laissa le chagrin l'envahir.

Un cri mélant pleurs et colère sortit de sa gorge: un cri qui semblait me jamais s'arrêter. Le cri des crébains pourtant moqueur sembalit une réponse sinistre, un accompagnement à la tristesse de gallen et de tout le Rohan


À feu et à sang - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Aelita
Garde Royal du Rohan
Aelita

Nombre de messages : 38
Age : 27
Localisation : Aldburg
Rôle : Garde royal du Maréchal de la marche de l'est

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 25 ans derrière elle
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptyMar 12 Jan 2010 - 18:06
Aelita!

    Le cri de la gondorienne aurait put être sans effet sur la garde royale mais bien au contraire et comme prévu, l’évocation de son prénom la ramena sur terre en une fraction de seconde. Sa première réaction fut de détourner son regard du cadavre de l’elfe sur la personne qui était la source de cet appelle. Son regard transperça le dos du neleg qui, et elle put voir l’action, envoya un cou de coude dans la nuque de Lohika qui défaillit sur l’herbe de la pleine, apparemment assommé et celui-ci satisfait, laissa filer un rire tranchant. Ce rire et les paroles qui suivirent attisèrent la colère de la jeune femme qui petit à petit et pendant la durée de son discours, se rapprochait sans un mot et en évitant de faire du bruit, derrière lui, épée à la main.

    Quand il éleva son épée au ciel, si excité de tuer Lohika, Aelita se tenait à quelques pas derrière-lui…

    Au moment même où il l’éleva, prêt à commettre le crime de Lohika, du sang coula le long de sa bouche, glissant d’abord le long de ses lèvres et tombant gouttes à gouttes sur la pleine au contact de la lame d’Aelita qui avait transpercé son cœur d’un coup transversale.

    Sa lame restait élevée au ciel, il semblait trembler, était-ce la souffrance ou la rage qu’éprouvaient ceux qui se faisaient tuer par manque de vigilance ? Aelita se rapprocha de lui en enfonçant d’avantage sa lame dans son corps qui bientôt ne serait plus qu’un corps ensanglanté paralysé par la mort…Elle rapprocha ses lèvres de l’oreille de celui qui ne tarderait plus à mourir et voici ce qu’elle prononça :

    "Crois-tu qu’on organisera tes propres funérailles ? Te voilà presque mort et c’est par le sang de ma lame souillé par tes semblables que tu vas périr..."

    A ces mots, elle retira la lame de son corps de toutes ses forces. Sa lame quitta le corps du Neleg et dans la rapidité de l’action, quelques gouttes de sang giclèrent sur le visage d’Aelita. Elle passa devant le Neleg qui tenait toujours debout sur ses deux jambes, bientôt prêt à sombrer, pour l’achever d’un coup de pied qu’elle plaça au niveau de sa blessure. Le coup fut bien plus brutal qu’elle ne l’imaginait car il fut éjecté en arrière pour tomber un peu plus loin sur le dos et cette fois-ci, Aelita était sur qu’il respirait pour la toute dernière fois.

    Elle le regarda un cours instant avant de se retourner sur le corps de Lohika qui semblait assommé mais heureusement en vie. Elle portait plusieurs hématomes important et des blessures qu’il faudrait guérir au plus vite. Autour d’elles se trouvaient quelques soldats Rohirims fatigué du combat qu’Aelita s’empressa d’appeler. Deux soldats répondirent à l’appelle de leur sœur d’arme et elle leur demanda de s’occuper de Lohika qui n’était plus en mesure de combattre. Il fallait que les soldats partent en retrait avec elle et l’emmène au plus vite auprès de soigneurs et chirurgiens capables de penser les blessures les plus graves de la noble.

    Au même instant, un cri se souleva depuis les portes en emportant avec lui, le bruit du fracas des armes qui continuaient de s’entrechoquer entre les lanciers qui tentaient de se frayer un passage et les Rohirims qui les en empêchait. Aelita compris, et à l’instant même ou les deux rohirims soulevaient Lohika pour exécuter la demande de la garde royale, celle-ci se fraya un passage à travers les guerriers pour prendre la direction des portes.

    *Maréchal !! *

    Aelita poussa un cri et son cri invita quelques rohirims qui l’aperçurent dans les dernières mêlés du champ de bataille à la suivre. La plus part des guerriers ennemis s’étaient retirés et plus aucun archer ne se trouvait là. Une fois aux portes, les soldats qui l’avaient suivi se mirent en position défensive autour du maréchal pendant qu’Aelita s’occupait de lui.

    Lui, n’était pas prêt d’oublier les horreurs de cette bataille… elle avait emporté son ami le plus fidèle et cette bataille c’était révélé être un échec pour les rohirims. Gallen tenait le corps meurtri d’Eothar dans ses bras, pleurant sa mort dans des cris mélancoliques qui ravagea le cœur d’Aelita. Celle-ci mit un genou à terre à coté de Gallen et sans hésitation, elle mit une main apaisante sur l’épaule du maréchal… Elle attendit quelques secondes mais en observant le nuage des crébains encore menaçant, Aelita du parler au maréchal pour la première fois, d’une voix douce et apaisante :

    "Maréchal, vous êtes blessé et avez besoin d’un certain nombre de soin sans quoi, vous pourriez mourir…. Sil vous plait maréchal, ne restons pas ici, nous devons nous retiré, beaucoup d’entre nous sont blessés et beaucoup sont déjà mort. Tous sont prêts à mourir pour vous maréchal puisque beaucoup d’entre nous vous on suivit mais, si nous mourons tous aujourd’hui nous ne pourrons jamais vous aider à vous venger de cet affront inhumain ! Je vous en pris, relevez-vous seigneur Gallen… "

    Aelita en avait presque oublié sa blessure qui pourtant était toujours là et son sang continuait de couler abandonnément. Elle attendit les ordres de Gallen, ou même, un mot…

Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptyMar 12 Jan 2010 - 20:34
Gallen se balançait telle une mère berçant un petit enfant. Seul son dos semblait capable de bouger.

Ses soldats étaient immobiles, regardant la scène macabre avec horreur. Leur chef, leur maréchal était en train de parler à un corps sans vie, une lamentation sombre et incompréhensible montait de sa gorge.

Aurait il donc perdu la tête?

Aelita posa une main réconfortante sur l'épaule du Champion du Rohan.Gallen tourna son regard vers la garde royale, sa voix semblait lointaine àpeine audible
"Tu es vivante Aelita tant mieux", Il berça de nouveau le corps d'Eothar. Puis son regard vide fixa de nouveau la jeune femme.

"Il était le meilleur ,Il faudra tuer cette raclure pour le Ro....", Gallen ne finit jamais cette phrase. Un long filet de sang rouge sombre coula à gros flot de sa bouche entrouverte, sa tête bascula sur l'avant, il fut pris de soubresauts. Puis il tomba en insconscience, son corps désarticulé pareil à une marionnette à laquelle les fils auraient été coupés.

Image désespérante du Maréchal de la troisième Marche effrondré; mourrant, dans une posture grostesque, sur le corps sans tête de son compagnon d'armes.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

À feu et à sang - Page 2 Farma210


Orwen et sa suite avait chevauché à l'allure réduite . En effet ils étaient à deux par monture. En cette fin de journée il arrivaient enfin à Aldburg, le voyage s'était déroulé dans de bonnes conditions mais Farma était restée silencieuse , ses pensées allaient vers Thorin , son père défunt.

La petite troupe aperçut les épaisses fumées noires qui s'élevaient de la légendaire Aldburg. La bataille était terminée. L'heure étit aux plaurs et au chagrin.

Les rohirrims descendirent la colline empruntée en fin de matinée par les gardes de Gallen. Leurs regards embarssèrent le drame, des corps jonchaient l'esplanade devant la porte principale de la porte de la Cité d'Eomer.

La descente se fit au galop. En s'approchant du lieu de la bataille récente, les effluves de sang , de peur, de sueur montaèrent à leurs narines.

Et là ils virent la scène insoutenable du maréchal de la troisième Marche evanoui avec Eothar dans ses bras.

Farma sauta de sa monture avec agilité, ele fonça directement sur la scène, elle poussa littéralement Aelita encore aux cotés de Gallen.

Elle hurla

"Gallen réveille toi"

Mais en guerisseuse, elle sut que son époux était la vie et la mort, chaque minute compte. Elle regarda Aelita droit dans les yeux sembalnt la voir pour la première fois

"Aelita aidez moi ou le Maréchal mourra"

La voix de Farma avait claqué tel un fouet. Farma et Aelita soulevèrent doucement Gallen elles furent aidées par Eotahin qui avaient des larmes aux yeux , il les essuyait régulièrement d'un geste rapide et sec de la main.

C'était horrible, le sang de Gallen et de Eothar était tellement mélé , qu'il était impossible de séparer les deux corps. De ce fait , ils furent portés avec précaution dans l'enceinte d'alburg. Ils seront séparés par de l'eau bouillante et Farma devra utiliser tous ses talents pour sauver le Champion du Rohan.

Farma ne cessait pas de répeter

"je t'interdis de mourir Gallen, tu m'entends, tu ne meurs pas !!"

pendant ce temps Eogam le géant blond rassembalit les survivants. Il avait renforcés les tours de gardes au niveau de la grande porte. il regardait Orwen d'un air dur, attendant apparemment un signe du jeune homme.

il dit simplement

"Triste jour pour le Rohan"

Puis les familles sortirent d'Aldburg, des femmes et des enfants venaient pleurer leurs maris ou leurs pères.

Une longue plainte monta vers le ciel sombre du Rohan , le sang , la peur , le trsitesse dominaient en ces heures de doute.

Orwen au milieu de son peuple sembalit bien seul en ces temps troublés.









À feu et à sang - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Lohika Demenor
Noble du Gondor
Noble du Gondor
Lohika Demenor

Nombre de messages : 41
Age : 32

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 31 années
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptyMar 12 Jan 2010 - 21:32
Lohika planait en plein rêve, avait elle réellement vue son adversaire transpercé par Aelita ou n’avait elle que rêvé ? Était elle morte ? Quel était l’endroit qui lui était réservé ? Enfer ? Paradis ?
Alors que son corps inanimé fut emmené en retrait, un des deux soldats fit pression sur la plaie, en attente de la fin total du combat, tout deux purent entendre la femme marmonné des choses inaudibles, ils tentèrent de défaire de sa main son épée, même inerte le bras de la femme restait résolument fermer.

Quand en forçant un peu mais avec une certaine douceur il pu y parvenir, la noble poussa un cri de douleur, comme si on la poignardait à l’instant, le soldat avait beau parler calmement pour tenter de l’apaisé, rien ni faisait, elle ne ce calma que lorsqu’il posa à coté d’elle la lame.

Elle ce réveilla soudain, attrapa violement l’homme au plus prêt d’elle, elle semblait ne pas le voir, ses yeux était vide, elle ne voyait rien semble t’il, elle répéta un grand nombre de fois.


-Cair Andros ne doit pas tomber! Cair Andros ne doit pas tomber!

Puis sombra à nouveau, mais le son continuait à sortir de ça bouche, elle répétait la même phrase en boucle, sans articuler, l’homme du même la maintenir de force au sol, il demanda que faire à son ami, mais celui-ci ne pouvait guère lui répondre, elle ce vidais de son sang et délirait, ils n’étaient point sur qu’elle survivrais si elle était ramené auprès des chariots.

Quand le son de chevaux ce fit entendre, ils furent tout deux ravis, la cortège d’Orwen, le plus robuste souleva la noble, l’autre continuais de faire pression, aussi vite qu’ils purent ils entrèrent dans la cité, ce mêlant au autre soldat blessé, ou à ceux qui s’activait pour la cité, ils avaient beau crié au médecin, aucun ne venue à eux, trop de blessé, pour venir voir ce qui ce passais.

Il ce stoppèrent alors en plein milieu de la foule si on puis dire, déposant la noble et son arme au sol, celui qui maintenait jadis la pression sur la plaie partie à la recherche d’une aide pour sauver la vie de la Gondorienne, le porteur, pris le relaie, le visage de la femme était devenue pale cadavérique, elle ne parlait plus, respirait à peine, ça peau au touché était glacer, une veuve d’Aldburg ce stoppa au dessus de la femme et lança au soldat que c’était sans espoir, l’homme repris dans ses bras la noble et quitta ça place, dans la précipitation les jambes de la noble venir frappé le flan d’un homme qui ce tenait la au milieu, pas loin d’Eogam, de l’aide pour la dame du Gondor, criais il, de l’aide pour la dame du Gondor.


[HRP: mdr, désolé je n’ai pas pu m’empêché d’imaginé la scène ou le soldat sans faire attention heurte avec les jambes de Lo’ Orwen, si quelqu’un veux jouer le médecin je lui en serrai gré ou je le ferai moi-même au fil de quelques postes ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Aelita
Garde Royal du Rohan
Aelita

Nombre de messages : 38
Age : 27
Localisation : Aldburg
Rôle : Garde royal du Maréchal de la marche de l'est

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 25 ans derrière elle
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptyMer 13 Jan 2010 - 17:32
    "Maréchal ?!"

    Celui-ci était tombé tel un corps sans vie, les bras toujours lié autour du corps du mort et Aelita déposa ses deux mains sur ses épaules, le secouant lentement, criant son nom en lui priant de se réveiller. Ses compétences de guérisons n’étaient pas suffisantes pour l’aider et dans la panique, Aelita ne sut que faire fasse à cette situation.

    Heureusement elle entendit derrière-elle, des pas assurés qui se dirigeaient sur elle et à entendre l’exclamation des soldats qui se tenaient à ses côtés, la venu des cavaliers et de cette personne semblaient les animés mais ne les effrayaient pas.

    Aelita savait qui venait et elle enleva ses mains des épaules du maréchal avant d’être poussé par la femme du maréchal. Aelita se retira, se leva et se contenta d’observer la scène, prête à obéir à la dame qui ne tarderait surement pas à lui demander son aide.

    Quand dame Farma lui demanda son aide, elle s’exécuta sans discuter en indiquant d’un signe de tête aux soldats présents de les aider à soulever le corps de Gallen qui ne lâchait pas celui d’Eothar mais c’est le triste Eotahin qui les aida finalement. Ils les transportèrent dans l’enceinte d’Aldburg et Farma annonça se qu’elle allait faire pour guérir Gallen qui devait être d’abord séparé du corps d’Eothar.

    A ce moment-là, Aelita laissa dame Farma exécuter ses soins sur le maréchal. La jeune femme se tenait pas loin de la dame, prête à l’aider si elle venait à lui demander de l’aide. C’est à ce moment-là, pendant que Farma suppliait Gallen de ne pas mourir, qu’elle remarqua aux abords de la porte, le prince Orwen accompagné par Eogam, caporal des gardes royaux. Celle-ci fronça les sourcils à cette vue avant de reporter son intention sur Farma qui était prête à tout pour sauver Gallen Mortensen.

    * Mes compétences de guérisseuse ne relèvent pas le niveau de dame
    Farma… que puis-je faire pour l’aider ? *

    Aelita sentit pour la deuxième fois depuis qu’elle avait rejoins Gallen, sa jambe qui lui faisait de nouveau, horriblement mal. Pensant que la douleur s’atténuerait, elle resta sur sa position sans consulter sa blessure. Mais la douleur ne semblait pas s’atténuer et Aelita aurait du se résoudre à l’annoncer à Farma pour recevoir les soins d’un autre guérisseur mais celle-ci n’en fit rien, la vie du maréchal passait largement avant la sienne.

    ***
    Elle attendait patiemment, de longues minutes s’écoulèrent jusqu’à ce que finalement, elle ne réussisse plus à tenir, la douleur l’emportant sur elle. Aelita du se résoudre à quitter les lieux mais au moment même ou elle se retournait, regardant les portes, sa vue s’estompa lentement.

    La jeune femme sentit sa tête tourner, puis elle se sentit s’effondrer sur ses deux genoux. Elle déposa ses deux mains devant-elle, et des larmes coulèrent sans qu’elle ne les contrôle le long de ses joues ensanglanté du sang du Neleg . Son souffle se faisait rapide, elle ne voyait plus très bien et n’entendait plus ce qui se passait autour d’elle. Personne surement n’avait remarqué l’état dans lequel se trouvait Aelita, blessé à la jambe gauche par une épée qui plus tôt, l’avait transpercé. Le tissu dont elle s’était servie plus tôt comme garot était recouvert de sang et le sang de blessure continuait de s’écouler, si la blessure n’était pas refermée… son état se transformerai par une mort certaine.

Revenir en haut Aller en bas
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3167
Age : 28
Localisation : Les cachots du Mont Gundabad
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptyVen 15 Jan 2010 - 0:19
À feu et à sang - Page 2 Prince12

Orwen arreta son cheval, petrifie. Les flammes qui regnaient encore sur le champ de bataille se refletaient dans ses yeux sombres...Il ne pouvait pas y croire. Aldburg? Etait ce possible...? Encore une lame plongee dans son coeur...dans le coeur de sa patrie.

Sa main se posa sur le pommeau de son epee...mais c'etait trop tard. Les seuls ennemis restants etaient morts ou mourants, et les corbeaux avaient deja commence a festoyer sur les cadavres...ceux vetus de vert du Rohan, et ceux portant le Noir et Blanc des assaillants mysterieux.

Orwen sauta de sa selle, et arracha l'epee de son fourreau, une brume rouge couvrant sa vision. Avec un terrible cri de rage il leva son epee et la planta dans le torse d'un ennemi mourant, l'achevant d'un coup de grace puissant...des gouttelettes de sang giclerent sur la tunique du jeune prince....

Une larme coula sur sa joue. Encore une fois...encore une fois il n'a pas pu participer a une bataille, encore une fois il n'eut pas l'occasion de demontrer son courage. Et encore une fois il avait echoue a proteger son peuple...

Il s'avanca vers la forteresse d'Aldburg, son epee ensanglantee toujours en main...il voyait sur le cote dame Farma penchee sur le corps de l'homme qu'il reconnut comme le Champion Royal...mais il ne pouvait pas s'approcher d'eux maintenant. Il ne pouvait pas faire face a la douleur de Farma...

Le jeune prince avait plus que jamais l'air d'un petit animal perdu...son regard etait vide, et ses pas lents et lourds...jusqu'a ce qu'une jambe le percute soudainement. Il leva son regard et vit un homme porter une femme blessee...une femme d'une beaute rare, dont les blessures et le teint pale lui rajoutaient un air irreel...

Un guerisseur...l'homme blond appelait un guerisseur d'une voix desesperee. Orwen se retourna, une nouvelle vie semblait entrer en lui. Il cria:

-Hilma! J'ai besoin de toi!

Meme le vieux conseiller du prince Orwen avait difficile a garder le calme en voyant cette image de desolation, et sa vieille main tremblait legerement.

-Oui mon Prince.

-Cette femme a besoin d'un guerisseur de toute urgence. Je sais que tu es capable de la sauver. Il faut agir...

Le vieux Hilma etait en effet assez habile dans l'art de la guerison, meme si il ne pouvait se comparer aux guerisseurs de la Cite Blanche ou du peuple des Elfes.
Bientot l'homme qui portait Lohika la posa sur un lit dans une des maisons a moitie brulees d'Aldburg. Le vieux Hilma se pencha sur elle, et il soupira, en voyant ses nombreuses blessures.
Lorsqu'il parla, sa voix etait remplie d'autorite:

-Orwen, fais bouillir du vin et de l'eau, et apportes moi mon sac de voyage. Depeches toi mon garcon!

Le jeune prince obeit sans un mot, comme s'il s'agissait d'un simple apprenti.
Quelques minutes plus tard, Hilma plongea un couteau dans l'eau bouillante, puis l'utilisa pour ouvrir la tunique ensanglantee de Lohika, devoilant son corps feminin. Les deux hommes, entierement concentres sur leur tache, ne firent pas attention aux charmes de la noble gondorienne.

-Il va falloir commencer par enlever la pointe de fleche de son bras...ca va faire mal. Orwen, mon garcon, mets le fourreau de ta dague entre les dents de la demoiselle...elle risque de se mordre la langue de douleur...

Lorsque Orwen obeit, le vieillard enfonca le couteau dans la plaie, et l'utilisa comme pivot pour sortir la pointe en metal; une tache difficile et extremement douloureuse...Finalement le bout d'acier se retrouva par terre, et Hilma soupira, puis dit:

-Il faut laver la plaie avec du vin bouillant...sinon le risque d'infection sera trop grand...tiens la bien, Orwen.

Le vieil homme versa le vin bouillant dans la plaie, puis la recouvrit de pansements pendant que le prince tenait la patiente doucement, mais fermement.

Hilma passa alors a la blessure sur la cote...celle ci semblait bien plus dangereuse. Il dit:

-Elle a eu de la chance...a quelques centimetres de son foie. Si la lame avait transperce cet organe, je ne pourrais plus rien faire pour elle, elle serait morte dans quelques heures.

Le vieux conseiller fut oblige de repeter la manoeuvre avec le vin bouillant, puis prit une aiguille qu'il plongea dans l'eau bouillante, y accrocha un fin fil, et posa des points de souture tout le long de la blessure, puis la pansa avec des bandages.

Il finit par mettre une pommade sur les levres blessees de Lohika, puis s'ecroula sur une chaise, epuise. Ses mains etaient recouvertes de sang, et la sueur coulait de son front. Il dit, d'une voix faible:

-Elle vivra...elle a eu beaucoup de chance, mais elle a perdu trop de sang...Il faut qu'elle dort et boit beaucoup...surtout boit. Du bouillon, de l'eau...pas de vin. Elle est tres faible pour le moment.

Le Prince, dont les mains etaient aussi ensanglantees a present, s'inclina devant son conseiller, et dit:

-Vous etes un maitre dans tous les domaines, Hilma...vous avez encore beaucoup a m'apprendre. Veillez sur elle pendant un moment, j'ai quelque chose d'important a faire.

Sur ces mots, Orwen sortit de la maison, et se dirigea vers la place centrale d'Aldburg, ou il dit d'une voix forte:

-Soeurs et freres du Rohan! L'heure est grave! Beaucoup de bons rohirrims ont peris aujourd'hui...mais nous nous redresserons des cendres, et nous vengerons ceux qui ont perdu leurs vies! Je suis Orwen Hogorwenson, et le sang d'Eorl coule dans mes veines! Votre souverain, Gallen Mortensen, est gravement blesse...je prendrai le commandement jusqu'a son retablissement.

Quelques murmurs desagreables se furent entendre, mais beaucoup plus de rohirrims saluerent Orwen avec enthousiasme...ils faisaient confiance en le sang d'Eorl, meme si le jeune prince etait banni par son propre pere...le peuple d'Aldburg etait different de celui d'Edoras, et ne suivait pas toujours ce qui se passait a la cour.

Orwen dit a un de ses gardes:

-Krome! Enleves moi cette banniere ignoble de la tour d'Aldburg! Seul le Mearas Blanc a le droit de voler au dessus d'une Cite du Rohan!

Le rohirrim effectua l'ordre avec l'enthousiasme, et bientot la banniere des assaillants se retrouva par terre, pietinee par les habitants d'Aldburg, et le Mearas Blanc reprit une fois de plus sa place...


À feu et à sang - Page 2 Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1112
Age : 27
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptySam 16 Jan 2010 - 21:32
À feu et à sang - Page 2 AlarthorÀ feu et à sang - Page 2 Ereion

Alarthor n'était pas quelqu'un qu'on impressionne facilement, mais lorsqu'il vit le carnage, et les ravages dont Aldburg avait subit ces dernières heures, il lui fut impossible de parler durant une bonne minute, essayant de comprendre. Une incompréhension profonde baignait dans ses yeux. Il fut poussé par Ereion qui suatait à terre pour aider son peuple. ce dernier se retourna vers son nouvel ami et lâcha presque énervé, la panique était présente dans ses paroles, mais était maîtrisée:

-Alarthor, fouille dans la besace de droite, il doit y avoir de coin bander les blessures....Il y a aussi une boite brune, prend là.

Cette boite de fer recouvert d'un tissu de cuir refermait une pommade à base de diverses plantes originaire du Rohan. Elle permettait une meilleur cicatrisation, et désinfectait....
L'homme d'Esgaroth ne se fit pas prier et vida la moitié du contenu de la besace en question par terre, avant de revenir en courant vers Ereion qu s'était déjà attelé auprès d'un blessé au ventre. La blessure était grave et même s'il n'était pas un habitué des champs de bataille le jeune cehvalier vit tout de suite que cet homme allait mourir dans les minutes qui allaient suivre. Le rohirrim s'était agenouillié et lui parlait comme à un enfant:

-Non, tu ne nous quitteras pas aujourd'hui....je te jure que non....je veille sur toi ne t'en fait pas....Aille confiance....J'ai vu des blessures bien plus grave, et je te ju....

-je sens plus mes jambes....Mais sa brûle....Aide moi!!!!! je vais mourir, heins?????

Le blessé disait des paroles dans un désordre complet. la peur se lisait clairement dans ses yeux. Des larmes coulaient le long de ses joues...Sa main serrait celle d'Ereion qui répondit en levant les yeux au ciel comme implorant un miracle:

-Non, je te dis que tu vivras....Tu....

L'homme serra plus fort la main de cavalier d'Orwen qui baissa alors ses yeux. Ils rencontrèrent alors celle du moribond. Il vit les dernières gouttes de vie disparaître de ces pupilles. Les orbites se révulsèrent dans un dernier battement de coeur.....

-Tu...as bien combattu, je suis fière de toi. Tu as donné sa vie pour le Rohan, je, et tous mes semblables te sommes reconnaissant....Mais maintenant une nouvelle vie t'attend, tu as rejoints tes pères....Que ton nom soit glorifié!

Il se tut et des larmes coulèrent. Alarthor n'avait pas bougé et avait écouté ce discour. Il ne connaissait pas les mœurs rohirrims, mais ces paroles sonnaient faux à ses oreilles. Le second d'Erco ne bougea pas....Il resta à observer le cavalier Skaline pleurer la perte d'un des siens....
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptyMar 19 Jan 2010 - 21:23
À feu et à sang - Page 2 Farma210

Farma sortit de son sac en cuir les onguents elfes que son mentor lu avait confié. Bien que ne connaissant pas la langue elfique, la rohirrim déclama les scaldes apprises lors de sa jeunesse;

Gallen vivrait elle le savait. A coté du couple luttant por la vie, une bassine d'eau bouillante rouge sang résultat de la séparation des deux frères d'armes.

les deux rohirrims sembalient seuls au monde. Enfin les yeux de Gallen s'ouvrent. Farma pleure de joie en voyant son amour revnir au pays des vivants. Puis, farma vit une ombre passée dans le regard de son époux, une ombre horrible. gallen avait changé, la peur s'insinuait dans ses yux blaux cobalt.

Farma maintenant pleurait de peur, son mari; son Gallen, son champion semblait, perdu, anéanti:une petite mort en quelque sorte.

Farma se mordit le oing gauche, tout s'effondrait autour d'elle.

Elle se remit en donnant des ordres rapides et percutants

"Soldats, emmenez avec précaution le maréchal dans ses quartiers, je passerai le voir rapidement".

Deux gardes royaux exécutèrent les ordres avec précision;

Farma les yeux embrumés, regarda autour d'elle , désrietée. Que faire, son père est mort, son époux anéanti , sa nouvelle ville en flamme.

Puis la voix puissante de son mentor elfe lui revint ainsi que l'image de Maitre Nidnama tentant que découvrir le mal qui avait emporté Dame cella, elle était une guerisseuse, elle avait donné sa vie à cette mission: sauver tout le mnde.

Elle aperçut Aelita efrondrée sur le flnc, elle courut vers la jeune garde royale.

Elle se pencha sur elle et prit les mpême onguents que ceux utilisés par Le cavalier Skaline pour sauver Dame Lohika, les gestes étaient plus sûrs mais le résulta fut identique.Aelita était sauvée

Doucement à l'oreille Farma glissa à la jeune femme

"Aelita tu survivras pour nous venger"


Puis la jeune femme fut portée avec prudence dans la salle commune des gardes dans laquelle les blessés prendront du repos.


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

La file des familles de gardes royaux de Gallen descendirent la colline menée par le jeune garde Eopur tout juste agé de 16 ans. les pleurs et les cris reprirent de plus belle sur le champ de la défaite. Des clans entiers avait perdu leur chef de file en ce jour funeste.

Eogam ecouta avec irritation le jeune prince. De sa haute stature Eogam se posta devant le jeune homme.

Ses yeux marrons clairs étaient peu affables, mais une tristesse immense perçait dans ce regard d'habitude si aimable.

"Prince Orwen , vous ne pouvez pas prendre le commandement d'Aldburg. En effet, vous êtes frappé d'exil par notre souverain Hogorwen. Normalement en tant que soldat du Roahn nous devrions vous metttre aux fers. C'est molpi qui prend le commandement d'Aldburg pendant le rétablissement du Marechal Mortensen et suite à la mort du sergent Eothar. Vous restez libre en ces heures sombres, le maréchal décidera de votre sort en temps et en heure"

Puis plus bas il ajouta


"Je suis désolé Prince"



Eoagam alla vers les gardes royaux donner ses ordres.


À feu et à sang - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Lohika Demenor
Noble du Gondor
Noble du Gondor
Lohika Demenor

Nombre de messages : 41
Age : 32

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 31 années
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptyMer 20 Jan 2010 - 20:29
Lohika paressais calme, voir morte, tel était l’impression que donnais la noble quand son porteur avec délicatesse la déposa, elle avait l’apparence d’un fantôme à cette instant, surtout que ça poitrine ne ce levais pratiquement plus, seul un bruit de souffle sifflant entre ses dents prouvait ça vie.

Le bruit de la tunique ce décollant de sa chair fut écoeurant, sur le corps de la noble que les deux hommes ne regardait pas ce trouvait déjà au niveau du bas ventre une autre cicatrice depuis longtemps refermé, cela ferai une de plus, Orwen n’eu aucun soucis à placer son fourreau entre les dents de la noble, qui resta inerte jusqu’à ce que le couteau vienne chercher la pointe de flèche, la poitrine ce la noble ce gonfla et son corps aidé de ses jambes ce mirent à bouger d’un coup avec vigueur, Orwen la maintenant allongé sentait les muscles de la femme ce contracté, un bruit étouffé de hurlement ce fit entendre, elle ouvrit les yeux, vide de toute vie mais pourtant braqué vers Orwen, et que sa mâchoire serrais avec force le fourreau de cuir jusqu’à laissé une marque infime sur celui-ci.

Le corps ce détendit un peu quand la pointe de flèche tomba, la tête de la noble tournait de droite à gauche péniblement alors que ses yeux ce refermait, puis repointa vers la haut quand le vin bouillant glissa sur la plaie du flanc, provocant de nouveau Spasme, mais moins violant que les premiers.
Hilma pu même faire des points de Sutures sans que la noble ne réagis, elle était sauver, mais inerte pour le moment, le souffle court, lent mais assuré.



À feu et à sang - Page 2 Fingolfin2
À L’extérieur, suivant le jeune garde de 16 ans, Silias qui accompagnait Lohika et que celle-ci avait laissé auprès des familles arriva, son regard cherchait la noble dame, car celui-ci avait reconnu l’animal que chevauchait celle-ci et qui à présent été au sol, mais n’avait pas vue le corps de la noble, il craignais le pire, pour celle qui lui fut confié alors enfant et qu’il aimait comme sa propre fille.
Il ne prêta pas attention au propos que Eogam vers Orwen, mais quand il eu fini il descendu de cheval et demanda.


« je cherche la dame Demenor! La femme du Gondor qui à combattue pour le Rohan! »
Revenir en haut Aller en bas
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3167
Age : 28
Localisation : Les cachots du Mont Gundabad
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptyMer 20 Jan 2010 - 21:20
À feu et à sang - Page 2 Prince12

Les paroles d'Eogam auraient pu sembler remplies de justesse et de compassion aux oreilles d'un observateur neutre...mais Orwen Hogorwenson etait juste un jeune homme dechire par ses ambitions et son chagrin...le chagrin d'etre incapable de pouvoir aider son peuple, et la douleur profonde d'avoir ete banni par son propre pere...et a present il venait de recevoir un autre coup. Les hommes du marechal du Rohan refusaient de lui donner la responsabilite sur Aldburg...c'etait trop.

Il est possible que si le jeune prince n'etait pas trop surpris pour agir, il aurait sorti sa lame contre le geant blond...a sa propre perte probablement. Orwen etait un bretteur habile, mais les seuls combats qu'il connaissait etaient les exercices avec ses amis et son maitre d'armes. Il ne pourrait s'egaler a la force et l'experience de ce veteran rohirrim...

Lorsqu'il retrouva enfin la capacite de parler et agir, le caporal s'etait deja retourne en se dirigeant vers ses hommes.
Le prince dit encore, suffisament fort pour qu'Eogam l'entende:

-J'aurais cru que quelqu'un comme vous saurait distinguer les paroles de mon pere de ce qui est bon est vrai. J'espere que votre marechal aura plus de sagesse que vous, caporal.

Orwen serra ses dents, devore par l'angoisse, et se retourna...pour voir devant lui un elfe. Il fronca ses sourcils sombres, et repondit:

-Je ne connais pas la dame Demenor... mais j'ai aide mon conseiller a soigner une femme...elle est dans une maison abandonnee, je vais vous y guider.

Il marcha d'un pas rapide vers la maison ou se trouvait Lohika et Hilma...sa tete etait lourde et sa tunique recouverte de sang de la gondorienne et de sa propre sueur.

Lorsqu'ils se retrouverent au lit de la blessee, Orwen dit:

-Est ce la femme que vous recherchez, maitre elfe? Comment va t'elle, Hilma?

-Son etat est stable...comme je vous ai dit, mon prince, elle a besoin de repos et de liquides pour compenser ses pertes de sang...mais elle va vivre.


À feu et à sang - Page 2 Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Lohika Demenor
Noble du Gondor
Noble du Gondor
Lohika Demenor

Nombre de messages : 41
Age : 32

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 31 années
- -:

À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 EmptyMar 26 Jan 2010 - 23:03
Hilma en homme sage et bon, avait pris soin de trouver de quoi couvrir la Gondorienne dont la peau était si froide, de toute façon un peu de chaleur ne lui ferai point de mal, Il la fit boire, lentement, même si elle restait inerte, mais il connaissait la méthode.

Elle marmonna quelques choses, en boucles encore une fois, mais ce coup si ce n’était que du Quenya apparemment ceux qui comprenais celle langue aurai fortement été attristé des propos tenue par la Noble dans son sommeil de souffrance.


*********

Silias regarda le jeune prince, il écouta les propos que celui-ci envoya à Eogam, puis le prince ce tourna vers lui, pour lui précisé qu’une femme blessé ce trouvait dans une maison et qu’elle avait eu besoin de soin, on pu lire un sentiment d’inquiétude sur le visage de l’elfe, qui acquiesça simplement et suivit le prince, laissant au bon soin d’un soldat qui ce proposa à emmené son cheval à l’étable.

Avant d’arriver à l’endroit Silias d’une voix calme, mais teinté du ton qu’emploi les professeurs, s’adressa au prince, ou si ce n’était pas à lui, cela aurai voulu dire que l’elfe était fou.


« Ne porter pas rancoeur envers cet Soldat! Ce n’est pas par manque de confiance qu’il à agis ainsi, mais par devoir et Honneur! Des qualités que vous autres hommes du Rohan avez haut placer dans vos cœur! Il ne ce serai pas excuser sinon… »

Puis l’elfe ce tut, de toute façon il ne voulais pas recevoir de réponse, tel n’était pas sa tache, il entra dans la maison, pour y voir un vieil homme et Lohika, le regard de l’elfe ce fit vif et inquiet, mais Orwen le sortie de ses penser en posant en plus la question qui le rongeais.

« Il s’agit bien d’elle! Merci à vous bon prince! Et à vous guérisseur ! »

L’elfe examina sa protégé, surtout les blessures, puis regarda le vieil Hilma.

« Je vois ici de l’expérience! Vous avez fais mieux que ce que j’aurai fais moi-même Sage Homme! Je vous en suis très reconnaissant! »

Puis il ce tourna vers Orwen.

« Ma reconnaissance à vous aussi Prince Orwen! »

Puis il fut intrigué de ce que disait la Noble il ce pencha et en écouta les propos, avant de caressé les cheveux de celle-ci comme un père voulant rassuré son enfant.

« Aldburg et tombé ma chère enfant! Mais vous connaissant! Vous ne laisserez pas cela ainsi… »

En effet la noble répétait en boucle « Aldburg ne doit pas tombé » en Quenya, puis Silias pris la suite de Hilma donnant l’eau à la noble, le bouillon et veillant sur elle.

[H.J: je fais un poste dans la reconstruction donc celui-ci sera le dernier pour ce sujet]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




À feu et à sang - Page 2 Empty
À feu et à sang - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Aldburg-
Sauter vers: