Un réveil difficile

Aller en bas 
Amadeo du Rohan
Lieutenant de régiment Rohirrim
Lieutenant de régiment Rohirrim
Amadeo du Rohan

Nombre de messages : 264
Age : 26
Localisation : Aldburg ~ Rohan
Rôle : Rôdeur - Lieutenant de la Cohorte de l'Est

~ GRIMOIRE ~
- -: Demi-Elfe
- -: 40
- -:

Un réveil difficile Empty
Un réveil difficile EmptyMer 12 Sep 2012 - 23:46
Les premières lueurs du soleil baignaient d'un blanc apaisant l'intérieur de la maison. Encore enroulé dans ses draps comme une chenille dans son cocon, le rôdeur battit plusieurs fois des paupières, puis prit le temps de bien s'étirer avant de se lever. La plancher craquait sous chacun de ses pas, il prit le temps de déjeuner tranquillement puis observa ses mains abîmées par le temps et les combats.

"Je suis resté trop longtemps à l'écart ..." pensa-t-il tristement

Alors qu'il venait de passer la dure barre des 40 ans, le capitaine repensait souvent avec nostalgie à ses voyages.
L'année passée en 'Arnor, en particulier, l'avait beaucoup marqué, ainsi que son voyage à travers les montagnes grises avec son ami Aziel. A cette époque, il vivait chaque moment pleinement, découvrant chaque jour de nouveaux paysages apportant chacun leurs lots de balafres et de cicatrices. Mais cela, il s'en moquait bien. Un jour cependant, tout s'arrêta net. Alors qu'il parcourait des chemins rocailleux et pentus avec Aziel, le rôdeur aux origines elfique fut surpris par un violent éboulement. Le chemin escarpé sur lequel ils progressaient ne leur offrait aucune protection ou moyen de s’enfuir. Le choc violent les emporta en bas de la montagne, ensanglantés. Le cœur d'Aziel ne battait plus.

Depuis ce jour-là, Amadeo trainait dans ses bagages le lourd poids d'un ami perdu. L'envie de voyager l'avait fuit, et il décida de s'éloigner de la civilisation. Même le chaos qui régnait au Rohan dont il avait eu des échos ne le poussa pas à revenir. Il passa de nombreuses années à errer son but, chassant pour se nourrir, dormant parmi les racines et les insectes, ses talents de rôdeur lui permettant de ne pas trépasser. Son pire ennemi était le temps. Les années passaient et il sentait ses articulations se durcir, ses réflexes diminuer.

Finalement, ce sont les événements naturels qui eurent raison de sa ténacité ; le rude hiver s’abattit sur la Terre du milieu. Même le meilleur des rôdeur ne pouvait survivre seul dans un climat pareil.
Amadeo reprit donc, dans un mélange d’appréhension et d'impatience, la route du Rohan. Passant dans divers hameaux, il ne tarda pas à comprendre le conflit qui régnait en ce pays pour la succession au trône. Amadeo comprit aussi que, à peine arrivé, il devait déjà choisir son camp. Dans le passé, le capitaine n'avait jamais vraiment connu Hogorwen. En revanche, il portait beaucoup d'estime et d'admiration à Gallen, qu'il considérait comme un homme bon qui savait la valeur des choses, et qui l'avait notamment gratifié du rang de Capitaine du Rohan. Sa décision sautait donc aux yeux.
Questionnant les villageois et les voyageurs, il su que Gallen se trouvait en ce moment même à Aldburg.

La route qui menait à Aldburg fut étrangement calme, et le rôdeur demi-elfe arriva un jour de tempête glaciale aux portes de la cité. Une fois à l'intérieur, il se rendit chez Fredrish Garsh, un responsable en immobilier assez connu dans la ville. L'homme jovial était surtout connu pour sa gentillesse et son honnêté ;

"Une maison mon bon ami ?" S'exclama Garsh "Vous avez frappé à la bonne porte héhé, et j'ai justement pas mal de choix. Avec tout ce patatra militaire, j'ai pas mal de monde qui me filent entre les mains, ou des mauvais payeurs aussi, bref c'est un peu l'anarchie dans la marché .. Alors si je peux vous conseiller, j'ai une jolie petite maison qui tient sur un étage, bois et pierre, située à l'Est d'Aldburg. Elle est à vous pour 350£ par mois."


Deux heures après, Amadeo avait signé le contrat et investit les lieux. Le logement n'était pas très meublé, mais largement suffisant.

"Et voila où j'en suis maintenant" souffla le rôdeur barbu émergeant de ses pensées

En contre-bas, il aperçu une délégation naine arrivée, avec à sa tête Hadhod Croix-de-Fer qu'il avait eu le plaisir de rencontrer lors d'un de ses voyages en territoire nain. Amadeo appréciait vraiment cette race.
Un conseil de guerre allait sûrement se dérouler dans les heures à venir ... Le Capitaine pensa qu'il était peut-être venu le temps d'entrer en action, de saisir à nouveau son épée Braandäl comme jadis.

Le conseil terminé, il irait bien voir Gallen Mortensen, afin de lui proposer ses loyaux services. Le champion du Rohan en avait sûrement besoin en ces temps obscures.
Revenir en haut Aller en bas
Amadeo du Rohan
Lieutenant de régiment Rohirrim
Lieutenant de régiment Rohirrim
Amadeo du Rohan

Nombre de messages : 264
Age : 26
Localisation : Aldburg ~ Rohan
Rôle : Rôdeur - Lieutenant de la Cohorte de l'Est

~ GRIMOIRE ~
- -: Demi-Elfe
- -: 40
- -:

Un réveil difficile Empty
Un réveil difficile EmptyJeu 13 Sep 2012 - 22:51
Vêtu d'un simple chemisier blanc, d'un pantalon et d'une ceinture à laquelle pendait son fourreau, Amadeo quitta son nouveau domicile d'un pas décidé. Il n'avait jamais vraiment connu la vie citadine, si ce n'est durant les neuf mois passés à Fornost chez un oncle éloigné. Il préférait assurément vivre au contact direct de la nature, de ses dangers aussi. Pour lui, le mot famille ne signifiait pas grand chose. Il n'avait aucun souvenir de ses parents, connaissant à peine le prénom de sa mère qui vivait (d'après de vagues souvenirs) à Foncombe.

Les rues étaient plutôt calmes, mais l'atmosphère électrique. Sur chaque visage se lisait une tension exacerbée. Les gens fuyaient son regard, sans doutes quelques peu effrayés par les pupilles grisâtres du rôdeur. Un regard d'acier. Un regard de combattant.
Amadeo ne partait pas se promener pour acheter des carottes ou des pommes de terre, il souhaitait uniquement sonder la mentalité des guerriers présents qui seraient chargés de défendre la place forte dans les heures à venir.
Une fois arrivé à la porte, il interpella un groupe de soldats apparemment en pause. Les trois grands gaillards remarquèrent directement l'insigne de capitaine que portait Amadeo et inclinèrent la tête en signe de respect.

"Bien le bonjours mes frères" annonça le rôdeur d'un ton calme "Je suis arrivé ici depuis peu, plutôt sympathique comme petite ville n'est-ce pas .. Dites-moi, de combien d'hommes valeureux comme vous dispose la garnison d'Aldburg ?"

Le plus costaud des trois répondit

"Et bien ... Quelques centaines de rohirrims je pense, et y'a aussi des nains qui sont arrivés ce matin, à vue d'œil quatre-vingt gaillards bien bâtis, à mon avis le Maréchal Mortensen demandera d'équiper les civils capables de se battre d'ici peu. Mais ça, ce n'est que mon avis. Dans ce cas, on pourra compter sur une bonne grosse poignée d'hommes supplémentaires. Par les temps qui courent, ça se refuse pas hein"

Pendant que l'homme parlait, ses deux compagnons se chuchotaient des mots à l'oreille en jetant des regards méfiants en direction du rôdeur. Sans doute avaient-t-ils remarquer la forme pointue de ses oreilles, aux airs étrangement elfique ..

"Et l'armée d'Hogorwen ?"

Cette fois-ci, le grand rohirrim fit la moue. Ne préférant pas répondre à la question, il se retourna et continua la discutions avec ses deux amis.
La confiance ne semblait pas être forte présente dans les rangs d'Aldburg ..
Après ce bref entre-vue avec les gardes, Amadeo accorda son attention aux remparts, histoire de juger si on pouvait se considérer à l’abri dans les enceintes de la cité.
A première vue, les hauts murs seront sans nul doutes un gros obstacle à franchir pour les troupes d'Hogorwen, mais ne ressemblaient en rien à celles de Helm. Et même comparé à Edoras, la ville d'Aldburg n'était pas vraiment une citadelle imprenable .. De plus, aucun élément naturel ne venait améliorer la défense des lieux.
Le rude climat rendra le combat encore plus compliqué, mais il y avait là peut-être une carte à jouer ; là où tous les hommes voyaient un désavantage, le capitaine décelait un avantage qui pourrait s'avérer décisif.

"Le rude hiver .. le froid, la glace, le gel .. et le verglas. Une armée qui ne tient pas sur ses jambes est affaiblie de moitié. Aucune rivière ou cours d'eau ne parcours la surface de ces terres, mais nous avons ici plusieurs puits à exploiter. Dégager un terrain n'est pas très compliqué, l'arroser avec des sceaux d'eau l'est encore moins. En d'autres termes, ce climat nous permet peut-être de créer en quelques heures une importante surface de verglas extrêmement compliquée à traverser pour des hommes en armure ou des chevaux. Un pareil piège à portée de nos archers pourrait être la clef du combat."

Amadeo fit volte-face et se dirigea à présent vers le centre de la cité, où semblait se dérouler en ce moment même un important conseil de guerre.

"Un conseil de guerre composé d'humains et de nains, .. et sûrement de concurrents pour la succession au trône" rumina le rôdeur "En espérant qu'ils ne s'entre-tuent pas avant la fin de leur réunion, et en imaginant qu'on obtienne une victoire inattendue contre l'armée du tyran, il y a beaucoup de chance pour replonger à nouveau dans une nouvelle guerre civile, peut-être encore plus dévastatrice que celle qui se déroule actuellement ... Il faut impérativement que je puisse rencontrer le maréchal Gallen après son conseil, même quelques minutes, voir ce qu'il pense de mon petit plan ingénieux."


Revenir en haut Aller en bas
Amadeo du Rohan
Lieutenant de régiment Rohirrim
Lieutenant de régiment Rohirrim
Amadeo du Rohan

Nombre de messages : 264
Age : 26
Localisation : Aldburg ~ Rohan
Rôle : Rôdeur - Lieutenant de la Cohorte de l'Est

~ GRIMOIRE ~
- -: Demi-Elfe
- -: 40
- -:

Un réveil difficile Empty
Un réveil difficile EmptyJeu 20 Sep 2012 - 18:39
L'endroit où se situait la salle du trône d'Aldburg ne pouvait pas se targuer des mêmes mérites que le Chateau d'Or. Cependant, pour un rôdeur qui s'était tenu éloigné de toute trace de civilisation durant de longues années, l'édifice était bien plus que convenable.
Bien entendu, le lieu était bien gardé et lorsqu' Amadeo s'approcha de l'entrée, il se trouva confronté à tout un régiment de gardes armés jusqu'aux dents.
Le plus gradé s'approcha :

"Halte. Le conseil de guerre n'est pas encore terminé, je vous prie de rester éloigné de ces murs pour le moment, il n'y aura pas de seconde recommandation." aboya-t-il

"Détendez-vous donc, je suis de la Maison" répondit Amadeo en montrant son insigne de Capitaine

Fixant tour à tour l'insigne et le visage du visiteur, le garde s'adressa moins durement à son interlocuteur

"Cette insigne ne vous permet cependant pas de franchir cette porte"

"Oh cela je m'en foute fort" rétorqua le demi-elfe "et à vrai dire je ne suis pas ici pour ça, mais la réunion me semble s'éterniser .. Les troupes d'Hogorwen ont déjà sûrement quitté Edoras, et vu l'enceinte dont nous disposons je suis assez perplexe, les hommes devraient déjà avoir été mis au travail depuis longtemps. N'y a-t-il aucun moyen d'alerter ces bons messieurs ? Quitte à ce que vous y alliez vous-même ?"

Les paroles d'Amadeo eurent l'effet espéré sur le rohirrim. Il semblait hésité, son regard courant de droite à gauche. Il balbutia enfin quelques mots avant de reprendre la discution sur un ton ferme

"Hors de question, les ordres sont clairs ; ne pas interrompre avant la fin de la séance"

Le coeur d'Amadeo commença à battre de plus en plus vite, conséquence d'une forte montée d'adrénaline. Il ne souhaitait pas finir ses jours dans cette cité sous prétexte que des chefs n'arrivaient pas à prendre une décision. Il fallait réagir.

Ce qu'il fit.
Revenir en haut Aller en bas
Thorseld Eodsen
Capitaine du Rohan
Thorseld Eodsen

Nombre de messages : 138

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme, Rohan
- -: 29 ans
- -:

Un réveil difficile Empty
Un réveil difficile EmptyLun 24 Sep 2012 - 17:13
« Les troupes d’Hogorwen ont sûrement déjà quitté Edoras, et vu l’enceinte dont nous disposons je suis assez perplexe, les hommes devraient déjà avoir été mis au travail depuis longtemps. »

– Elles n’ont pas encore quitté Edoras ! Le semi-elfe se retourna, la mine apparemment aussi surprise que circonspecte. Thorseld s’empressa alors de préciser. – Les troupes d’Hogorwen... Elles n’ont pas encore quitté Edoras. Mais elles sont prêtes et ne tarderont effectivement pas à s’ébranler ! Moi et mes hommes sommes passés aux environs d’Edoras en montant ici. Des tentes par dizaines et des étendards par centaines sont étalées devant les remparts de la cité. Au vu des mouvements que nous avons pu observer ils étaient proches du départ mais pas tout à fait. On voyait des colonnes de paysans armés par le tyran venir de leur campagne ainsi que des cavaliers lourdement armés. Hogorwen rassemble ses troupes et partira dès que tout sera prêt.

Il se gratta l’arrête du nez avec le revers de sa main gantée de cuir râpeux.

– Depuis que nous avons quitté les environs d’Edoras ils ont dû finir les préparatifs. Ils ne tarderont plus désormais.

Un grand type, immense, se rapprocha des deux Capitaines et des gardes du château. Plusieurs de ses compagnons restèrent en retrait, un peu plus loin sur la chaussée, sans prendre la peine de mettre pied à terre. Ils observaient les deux gradés converser devant les gardes immobiles. Thorseld remarqua l’approche de son compagnon d’arme et après un bref coup d’œil à son intention reporta son attention sur l’étrange Capitaine aux oreilles pointues.

– Mais j’oubliais… Mon nom est Thorseld Eodsen et voici Ole Nysaelund. Il désigna l’immense rohirrim qui venait de les rejoindre. Puis adressa un geste dans la direction de ses compagnons d’armes restés en selle. – Moi et mes frères d’armes arrivons tout juste des environs de Helm. Nous avons fait un détour par Edoras où nous avons cherché à récolter le maximum d’information sur l’armée qui s’assemblait là-bas !

Eodsen observa le semi-elfe de la tête aux pieds avant de reprendre :

– L’insigne que vous portez-là !? Vous êtes Capitaine vous aussi m’est avis ! Avez-vous des hommes avec vous ? Prendrez-vous part au conflit qui ne devrait tarder ?

Le Lion de l’Isen se tourna vers les gardes du château du Maréchal de l’Estfolde. – Gallen Mortensen est-il là ? S’il le souhaite j’ai avec moi quelques hommes et de bons chevaux. Ils sont siens s’il le souhaite !

Un des gardes secoua la tête. Son menton en galoche évoquait une brute mal rasée mais quand il répondit à Thorseld le filet de voix qui fila de sa bouche épaisse dépareilla bizarrement avec l’ensemble de sa physionomie.

– Le Maréchal Mortensen est en Conseil de Guerre. Nous venons d’expliquer au Capitaine que personne ne sera reçu avant le terme de la réunion.

Il fallait donc attendre.

Thorseld fit signe à ses compagnons qu’ils pouvaient vaquer à leurs occupations et la plupart d’entre eux prirent la direction de l’auberge. Une bonne bière brune ne se refusait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Amadeo du Rohan
Lieutenant de régiment Rohirrim
Lieutenant de régiment Rohirrim
Amadeo du Rohan

Nombre de messages : 264
Age : 26
Localisation : Aldburg ~ Rohan
Rôle : Rôdeur - Lieutenant de la Cohorte de l'Est

~ GRIMOIRE ~
- -: Demi-Elfe
- -: 40
- -:

Un réveil difficile Empty
Un réveil difficile EmptyMar 25 Sep 2012 - 18:39
// [HRP] Ceci est un poste "flashback" par rapport à la bataille d'Aldburg //


Alors qu'il se préparait à devoir forcer le passage, Amadeo fût interpellé par un homme qu'il n'avait jusqu'alors jamais rencontré. A première vue, il devait également s'agir d'un gradé rohirrim, bien qu'il dégageait quelque chose de bien particulier que le demi-elfe, malgré ses talents de perception, n'arrivait pas encore à cerner.

"Elles n’ont pas encore quitté Edoras !" lui cria-t-il

Devant l'air surpris d'Amadeo, il s'empressa de donner des explications supplémentaires.
Il prit ensuite le temps de son présenter, donna les raisons de sa présence à Aldburg puis posa des questions quant à son insigne de Capitaine.

"Thorseld Eodsen ? Ravi de faire votre connaissance. Oui en effet je suis capitaine, quant à mon éored il a été complètement décimé lors de missions dans le Gondor et en Arnor. Je n'ai pas très envie de m"attarder à ce sujet ... Je prendrai donc part aux conflit qui s'annonce seul."

C'est alors que, enfin, les portes du bâtiments s'ouvrèrent. Le Maréchal Gallen fit son apparition, il semblait affreusement pressé, mais il remarqua les deux capitaine et prit le temps de s'adresser à eux.

"Bien Capitaine, mettez vous sur le champ sur le commandement d'Orwen il vous indiquera votre mission. Heureux que vous soyez là Amadeo, allez Hatez vous de rejoindre votre poste"

Il parla ensuite brièvement à Thorseld puis s'en alla d'un pas décidé.

Amadeo invita le rohirrim à faire quelques pas ensemble. Le contact passait bien avec cet homme, il semblait partager les mêmes valeurs que lui. Le rôdeur lui parla de ses origines elfiques, de ses nombreux voyages, agrémentant la discussion de petites blagues et anecdotes absurdes.
Mais le temps était précieux, et il n'allait donc pas s'attarder inutilement.

"Et bien, Thorseld Eodsen, je vais vous laisser. J'ai fort à faire dans les heures qui viennent, et vous aussi je suppose. Notre rencontre a été un réel plaisir pour moi, nous nous reverrons sûrement sur le champs de bataille. Bonne chance à toi" Et tout en s'éloignant il lança haut et fort "Pour le Rohan !"

Une fois chez lui, le demi-elfe se lava de la tête au pied puis enfila son équipement de combat, une armure plutôt légère qui laissait beaucoup de liberté aux mouvements. Il accrocha une dague à sa ceinture, accrocha son insigne en évidence sur la poitrine et rangea Braandal, sa fidèle épée, dans son fourreau.
Il hésita longtemps avant d'opter finalement pour un casque, pièce qu'il n'appréciait pas vraiment mais qui, dans une telle bataille, pourrait lui sauver la vie plus d'une fois. Il fixa un bouclier rond aux couleurs de la région sur son dos, puis enfila ses bottes de rôdeur.

Amadeo quitta son domicile en courant, le temps pressait, et se rendit à la Grande Porte où des hommes renforçaient déjà le lieu depuis plusieurs heures. Il demanda après le prince Orwen.
Hélas, personne ici ne l'avait encore aperçu et aucun guerrier ne souhaitait perde du temps à parler avec lui.

Gallen lui avait ordonné de se mettre sous les ordres de cet homme, un jeune prince d'après les souvenir du rôdeur, mais dans la cohue des préparatifs il n'arrivait pas à le trouver.

-----

Le climat était affreux pour combattre. La visibilité était quasi nulle, même si sa vue perçante lui permettait de voir quelques mètres plus loin que la plupart des soldats qui s’entre déchireraient bientôt, un avantage confortable.
Heureusement, Amadeo avait eu le temps d'exposer sa stratégie aux commandants d'Aldburg et son plan ingénieux, qui consistait à créer une surface de verglas à l'aide de sceaux d'eau, avait été approuvé.
Si la victoire découlait de cette idée, il pourrait se voir grandement récompensé ...

Amadeo grimpa sur les murs de la cité, les ennemis étaient arrivés.
De peu de ce qu'on pouvait voir de l'armée d'Hogorwen, elle semblait bien plus imposante que celle de Mortensen et des jeunes princes.

Les premiers projectiles s'écrasèrent sur Aldburg.

Amadeo était prêt à combattre.

// [HRP] Suite : https://jeuderoles.forumactif.com/t5571-la-bataille-des-trois-rois-la-porte-du-destin?highlight=les+portes+du+destin //
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un réveil difficile Empty
Un réveil difficile Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Aldburg-
Sauter vers: