Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples.

Aller en bas 
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Empty
Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. EmptyMer 23 Jan 2013 - 16:19
Après avoir ordonné à Léaramn, Amadeo et Thorseld de se mettre sous le commandement d'Erco, Gallen ressentit la fatigue et sa blessure à la jambe le ramena à la réalité brute: le rohirrim avait besoin dun doux et long repos.

Comme prévu il propose à son ami Erco de le suivre dans ses vastes appartements, mais et le comte put le comprendre, le maréchal brûlait surtout d'envie de revoir sa jeune épouse. D'ailleurs Erco connaissait Farma pour l'avoir rencontrée dans des circonstances malheureuses à Edoras lors de l'enterrement de Thénéor.Gallen l'avait laissé aux bons soins du renommé maitre guérisseur de la Maison du Roi: Rihils.

Avec difficulté, le maréchal gravit les marches menant à son logement. Et il découvrit la mine déconfite de son ecuyer le jeune Eothain: le jeune garçon fondit en larmes.

Gallen interrogea du regard le comte.

Il calme Eothain . Puis il avance vers la chambre toujours accompagné d'Erco, il découvreRihils plongé dans des grimoires . Le guérisseur est silencieux.

A l'instant où Gallen pénétre dans la pièce , Farma ouvre doucement les yeux. Des larmes coulent sur son visage lisse. Immédiatement Gallen en grimaçant se met à genoux et essuye avec précaution le visage de sa femme

"Ce n'est rien" balbutie t il.

Farma réussit à sourire faiblement. Dans un murmure elle interpelle le maréchal.

"Je ne pourrai plus chevaucher avec toi mon amour, j'ai perdu l'usage de mes jambes !!"

Gallen se releve à demi sous l'impact de cette triste révélation.

Mais Farma n'en avait pas fini, elle poursuivit mais ne put cette fois réprimer ses sanglots

"Gallen, je ..., je....l'ai perdu... Le bébé"

Le champion du Rohan sentit un froid s'emparer de lui. Il prit Farma dans ses bras

Mais que dire que faire? Il serra longtemps Farma jusuq'à avoir ses bras douloureux. La jeune femme s'endormit emportée par les remèdes du guerisseur.

Gallen regarda tour à tour Erco et Rihils . Le comte avait déjà vu cet air dans les yeux du rohirrim et cela n'envisageait rien de bon.

Toujours grimaçant Gallen sortit de la pièce suivi des deux hommes. Il essuya ses yeux remplis de larmes avec rage.

Il sentit une colère noire s'emparer de lui. Il renversa tous les vases avec violence et il hurla sa rage d'un cri guttural.

"Tous...Je les tuerai tous Erco...Tu entends .....J'arracherai leurs coeurs ...Tu m'entends..... Je planterai leurs têtes sur des piques.....Tu entends"

Le maréchal proche de l'hystérie criait de plus en plus fort

"Ces hommes, je les détruirai, je tuerai leurs amis, leurs enfants"

Gallen ponctua sa diatribe en frappant du poing le mur.Puis il se tourna vers Rihils , son regard était proche de la folie. Il pontait du doigt le guerisseur

"Vous...Vous qui êtes le meilleur guerisseur du Rohan, vous n'avez pas pu sauver mon enfant....Vous..... MENSONGE"

Puis Avec vivacité Gallen fonça vers Rihils malgrè sa blessure. Il empoigna le guerisseur par le col et le poussa contre un mur. Emporté par sa rage, il met son avant bras sous le gorge de son compatriote eberlué et surpris de la violence de Moretensen et le soulève littéralement

"Parle...C'est toi qui est RESPONSABLE. Parle ou Je te TUE"

La situation s'était aggravée, Gallen était à deux doigts de tuer Rihils. Qu'allait faire son ami??


Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1112
Age : 27
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Empty
Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. EmptyMer 23 Jan 2013 - 23:11
Lorsque Gallen lui proposa de loger dans ses appartements pour une nuit, il ne put résister. La fatigue commençait à le gagner de plus en plus, et ses jambes avaient perdu de leur force. En plus l'espoir de dormir dans un vrais lit avec de vrais couvertures ne se refusait pas après le voyage qu'il venait de faire... Sans oublier le périple qui l'attendait avec ses trois nouveaux hommes. Il pouvait bien s'accorder une nuit de repos. Une pensée alla à ses chevaliers, mais ils devaient déjà avoir trouver un endroit au chaud pour la nuit, Erco n'avait pas à s'en faire.

Apaisé que ce soit finit, il suivit son ami jusqu'à ses appartements. Le Comte remarqua que son compagnon peinait tous autant que lui, si ce n'est plus, à marcher.

Mais quelle drole de surprise que de voir l'écuyer de Gallen, Eothain, arrivé en pleur. Il semblait anéanti, honteux, s'il ne se laissait pas aller à des spasmes de sanglots il aurait eut un visage pétrifié. Erco resta en retrait ne comprenant pas trop ce qui se passait, tous comme Gallen sans doute. Il calma son jeune écuyer par des paroles rapides. Le Seigneur Skaline, lui, avance instinctivement sa main vers la garde de son poignard. Cet accueil n'annonçait de rien bon, et il voulait être prêt à tous...

Ils rentrèrent presque en courant. Erco sentait le stress monté chez Gallen. Il n'avait rien pu tirer de Eothain, il devait être aux prises avec les pires idées. Dans un élan de réconfort Erco lance timidement ne sachant vraiment quoi dire:

-Moins vite, c'est sans doute rien.

Il ne pouvait pas savoir à quel point, il se trompait. S'il avait sut il n'aurait jamais dit de telle parole, mais c'était trop tard. Gallen n'y fit en tous cas pas attention, et c'était peut-être mieux vu ce qui allait suivre.

Ils déboulèrent dans la chambre de Farma, ou elle était étendu le visage ravagé par des larmes salées. Rihis, le guérisseur, paraît désolé et ne sait quoi dire. Apparemment ses livres ne sont guère utile dans ce cas.

Au début, Erco ne comprend pas pourquoi elle pleur. Gallen aussi du reste qui lance une réplique gentille comme s'il avait l'espoir que tous se règle ainsi.

Les deux âmes soeurs se serrent dans leur bras pour y trouver un réconfort. D'abord elle lui murmure quelque chose que Erco ne parvint pas à saisir. Gallen se redresse avant de retomber en sanglot dans les bras de sa chère Farma. Le Comte n'a pas tous compris, mais il a au moins saisit le mot "bébé". Il en fait vite les déductions à faire, et en lançant un regard vers Rihils, il se rend compte qu'il a bien déduit. Un grand frisson lui parcours l'échine, il pouvait ressentir la peine qu'avait son ami.

Il resta en silence le laissant serré sa femme dans ses bras le temps qu'elle s'endorme, et dés qu'il croisa le regard de Gallen, il vit la bête sauvage que somnolait en lui se réveillé. Il n'allait pas tarder à explosé, c'était quasiment sûr. Erco en avait la certitude....

Ils sortirent les trois, et marchèrent un peu. La colère de Gallen jaillit d'un coup. Il fut pris d'une rage violente et destructrice. Tous y passa! Tous ce qui pouvait être jeté et cassé, l'était. Erco et Rihils restèrent à l'écart laissant Gallen se déchainer. Au moins après ce serait passé...

Mais, Erco vit soudainement un changement de comportement. Un fou, oui c'était ça qui s'était emparé de son ami qui fit volte face et fonça sur Rihils en criant que c'était de sa faute, l'accusant d'être le responsable. Erco s'était préparé à toute sorte de réaction, mais pas à celle-ci. Pas à une telle escalade de violence folle. Casser des vases étaient une chose mais attaquer un guérisseur en était une autre.

En quelques secondes le pauvre homme se retrouva cloué contre un mur, et Gallen qui vociférait. Erco allait devoir agir, et vite. Rihils suffoquait déjà tellement il avait été surpris.


Inspirant un grand coup, Erco se précipita vers son ami Gallen et le saisit par la taille et le tira en arrière de toute ses forces. Simultanément il cria pour couvrir ces cris:

-Calme toi, Arrête!!!


C'était bien évidement insuffisant, et Gallen réussit à se sortir de l'étreinte d'Erco et allait recharger Rihils. Le Seigneur Skaline presque essoufflé n'hésita pas un autre instant. Il devait le maitriser pour le calmer. Il le poussa par derrière jusqu'à ce qu'ils heurtent le mur de plein fouet. Un bruit mat suivit le choc de la tête de Gallen contre le mur, Erco tentait de le contenir plaqué contre le mur et se mit à le raisonner:

-Gallen!!! Gallen!!! Ecoute moi là!!!... Tais toi et écoute moi!!!... On va les traquer, les tuer puis brûler leur dépouilles. Aucun s'en sortira!!!... Tu as confiance en moi, heins?.... Oui bien sur. Alors sache que je te promets qu'à nous deux, on les abattre tous comme des chiens!!!!



Gallen se débattit de plus belle, et Erco criait de plus en plus fort:

-Oui on tuera leur famille, enfants, femmes, et même leur chien si t'en a envie, mais laisse Rihils en dehors de ça!!!.... Il a rien fait.... Il s'est démené pour sauver ton fils... Et tu le sais!!!.... Non je te lâcherais pas tant que tu te seras pas calmer!!!.... Arrête et regarde moi.

Tous en disant cette dernière parole et lâcha un peu de sa prise pour que son vieil ami puisse se retourner. Leurs yeux étaient face à face, et Erco dit alors avec une voix qui se voulait calme et rassurante, mais belle et bien plus que déterminée:

-On en a traversé bien des combats désespéré.... On a terrassé des adversaires légendaires.... On a vaincu le plus infâme despote qu'aille connu cette terre....Tu sais d'ou je viens et ce que j'ai traversé, alors aille confiance en moi. Je te promets que nous les tuerons tous!!! Un après l'autre s'il le faut. Ca prendra le temps qu'il faudra, mais on les aura tous!!! Tu entends?.... Tous. Je t'en fais le serment!!!!... Allez calme toi...
Revenir en haut Aller en bas
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
Fendor

Nombre de messages : 1043
Age : 29
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Empty
Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. EmptyVen 25 Jan 2013 - 20:52
Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Rihils11
Rihils posa son livre sur la pile de ceux qu’il avait déjà lu. Il souffla. Jusque-là, sa lecture n’avait pas apporté le moindre indice permettant d’aider la malheureuse. S’il fallait se montrer positif, on pourrait se satisfaire qu’il découvrit de nouvelles choses qui augmentassent ses connaissances de guérisseurs, et donc de surcroit ses compétences. Mais pour le problème qui se présentait à lui, rien. Il n’abandonna pas et prit le livre suivant dont il commença la lecture, tandis que dame Farma semblait dormir, le jeune garçon veillant sur elle comme le guérisseur le lui avait ordonné.

Rihils était plongé dans sa lecture. Ne voulant rien laissé échapper, il se refusait à lire en vertical ou simplement à feuilleter les livres. Il lisait chaque ligne, chaque mot, regardait chaque schéma, carte et croquis, sans rien omettre. Il était pleinement concentré dans sa tâche, en essayant d’aller aussi vite et bien que possible.

« Ce n’est rien. »

Le guérisseur leva les yeux en fronçant les sourcils, se demandant qui venait troubler sa concentration. Il pâlit quand il reconnut le maréchal Mortensen, genoux à terre, en train d’essuyer les larmes de sa dame. Dans sa lecture, il ne les avait pas entendus arriver, lui et le soldat qui l’accompagnait, soldat qu’il ne reconnut pas. Il ressemblait à un Rohirrim, mais il ne portait pas l’armure et les couleurs de la Marche. Mais qu’importe qui il pouvait bien être à ce moment-là, Rihils porta son attention sur le maréchal, désolé pour lui, et se sentant toujours autant coupable. Quand Farma annonça la perte de son bébé, Rihils baissa la tête, en proie à une peine que la culpabilité seule ne pouvait pas expliquer. Il ressentait leur douleur bien mieux que beaucoup de monde, cela expliquait sans doute pourquoi il était si bon guérisseur. Il assista à la scène en silence. Il déposa son livre sur la chaise qu’il abandonnait en se levant.

La dame finit par s’endormir. Mortensen la laissa donc et regarda alternativement le guérisseur et le soldat. Rihils vit plus que de la colère dans ses yeux, et il le comprenait. Le maréchal sortit, et il suivit. Ils commencèrent à marcher, et s’arrêtèrent aussi vite. Les vases du couloir se retrouvèrent brisés au sol avant même que quiconque réagisse. Le maréchal venait d’éclater. Il hurlait comme un démon, laissant sa rage se déchaîner.

Noir. Noir était son regard quand il se tourna vers le guérisseur. Rihils déglutit, il sentit la sueur perler. Clairement, il avait peur, car quoi qu’il arrive, il savait qu’il ne ferait rien.

« Vous... Vous qui êtes le meilleur guérisseur du Rohan, vous n'avez pas pu sauver mon enfant... Vous... MENSONGE ! »

Ses paroles blessèrent Rihils bien plus que la violence dont il fit preuve à son égard en l’étouffant contre le mur après l’y avoir poussé avec rage. Le guérisseur ne chercha pas à se défendre, il était prêt à lui céder se vie contre celle qu’il n’avait pas pu sauver. Il étouffait, son cerveau manquait d’oxygène, tout comme ses poumons. Quelques secondes de plus et il ne survivrait pas. Puis la pression sur son coup disparut d’un coup. Le soldat venait de le sauver en tirant en arrière son agresseur.

Mais ça, Rihils ne le vit pas, tout comme la suite. Il s’écroula dos contre le mur. Il entendait des sons mais son cerveau n’arrivait pas à les traduire en mots. Il voulut se remettre debout, sa tête tournait, ses jambes ne le portèrent pas et il abandonna. Il articula alors tant bien que mal quelques mots, sans savoir s’il serait écouté.

« Désolé… Me rattraper… Guérir la dame… Remède… Rhun… Me souviens plus… »

Il ne dit rien de plus. Le regard du guérisseur se fit lointain, puis disparut. Il s’était évanoui.
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Empty
Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. EmptyLun 28 Jan 2013 - 16:30
Sans s'en rendre compte, Gallen hurlait à la mort. Ses ongles s'étaient enfoncés dans le cou de Rihils. L'intervention brutale d'Erco sauva le guérisseur. A part Sirion et Etelion, Erco était le seul qui pouvait rendre la raison au champion du Rohan. Diminué par sa fureur aveugle et sa blessure, le maréchal fut maitrisé par son ami. Les paroles d'Erco semblèrent faire leur effet. Lorsque le comte lâcha Gallen celui-ci s'effondra un instant, ses nerfs retombant. mais le champion se reprit et se relève en grimaçant.

Les deux guerriers assistent impuissants à l'évanouissement de Rihils. Mais impassible Gallen ne bronche pas, il ressemble à un automate. Son ami l'entend juste murmurer "Rhun".

Puis il se ressaisit, mais ne porte pas assistance au guérisseur de la maison du roi.

Il interpelle Erco

"Tu as raison Erco, accepte mes excuses.Mais ne reste pas ici mon ami, ta mission n'attend pas. "

Puis à son habitude Gallen sort d'un geste d'une rapidité exceptionnelle son épée à la surprise de son ami, pointant sa lame noire vers lui

"Je vais les faire souffrir ces monstres Erco..... Mais les autres aussi, ceux qui nous ont mis dans cette situation sans poenser aux conséquences, ces fameux pères . Des innocents comme Farma souffre pendant que les puissants deviennent plus puissants. Sache le, mon frère je ferai tout tu ENTENDS tout pour elle et pour venger mon enfant. Quitte à..."

Gallen laissa planer ses dernières paroles , une menace latente ??.

"Emmène Rihils dans ses appartements , puis rejoins tes hommes, mes vœux t'accompagne, je m'occupe de ce fameux Swann et je veux être seul avec mon épouse..."

Puis un pigeon apparait comme par enchantement à la fenêtre de s appartements du maréchal. La réponse des pères au message d'Erco

Mâtin, ta chasse doit te mener au bastion de l'Orchal. Mais incognito tu dois être. A Osgilliath tes pas te porteront.,un ami commun t'aidera. Sois revanchard Mâtin. Renard clairvoyant

Resté seul, Gallen s'agenouille près de Farma. Son corps est traversé de tremblements , il craque et pleure le sort de sa bien aimée.

Puis tout d'un coup il essuie avec rage ses yeux rougis . Il mumure

"Tu vas payer pour les autres, Swann"


Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
Erco Skaline

Nombre de messages : 1112
Age : 27
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Empty
Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. EmptyLun 28 Jan 2013 - 23:30
Erco ne souffla que lorsque Gallen fut calmé. Il semblait reprendre peu à peu ses esprits. A l'inverse Rihils s'effondra, soit par manque d'oxygène soit par peur. Il ne devait pas être habitué à vivre une attaque si inattendue... D'un autre côté en tant que guérisseur, il avait du en vivre des moments plus dur que celui qui venait de se passer.

Erco écouta son frère d'arme lui présenter ses excuses. Il lui répondit comme un répond à un ami:

-Tu n'aurais même pas besoin de t'excuser envers moi... Je te comprends totalement.

Il laissait bien entendre plus ou moins subtilement qu'il ferait mieux de s'excuser envers Rihils qui lui avait plus que subit l'accès de rage du Maréchal.

Soudainement ce dernier dégaina et se lança dans un discours des plus inattendus. Erco compris alors à quel point son ami était révolté contre les Pères fondateurs. Sa haine pour l'Ordre commençait à englober l'ordre crée même pour les détruire. D'un côté Erco comprenait Gallen. Refuser ce poste de Passeur n'était pas réellement possible, et l'accepter était mettre tous ceux qu'on aime en danger. Le maréchal en payait le prix aujourd'hui d'une manière ignoble. Qu'il soit fou de rage envers l'Ordre et les Pères semblaient logique à ses yeux. Pour Erco c'était bien différent, il était partagé sur ce point. Certes la colère de Gallen était compréhensible, mais qu'il menace les plus farouches ennemis de ce même Ordre était allé trop loin. Enfin d'un côté il n'avait pas si tord... Ces hommes là n'étaient pas en première ligne à subir la mort d'innocents, de proches, de voir couler du sang inutile comme aujourd'hui... Encore un dilemme qui scindait Erco en deux... Jusqu'où faudrait-il aller pour faire triompher la liberté? Quel est le prix de la liberté? Jusqu'où pourra-t-il aller avant de franchir la ligne du bien... Néanmoins, il préféra garder toutes ses réflexions pour lui, et répliqua juste en le fixant, essayant d'ignorer la lame qui trônait devant lui.

-Mon ami, on se connait, et je sais jusqu'où tu es prêt à aller... Et je serais là à tes côtés quoiqu'il arrive, mais n'oublie pas que ce sont des gens puissants, et que actuellement, ils sont l'un de nos atouts... N'agit pas trop promptement par vengeance... La souffrance est partout, et lorsque tu as accepté d'être un passeur, comme je l'ai aussi fait. On a accepté les risques qui allaient avec... On les connaissait, il ne faut pas s'en prendre qu'à eux... Tu me comprends n'est-ce pas?

Il réfléchit un bref instant, et ajouta:

-Tous changement coûte en vie d'innocents. C'est affreux dit ainsi, mais ainsi que va la vie... Le mal ne fait aucune différence entre un civil ou un guerrier. L'Ordre joue sans règle, et nous on essaie de continuer la partie du mieux qu'on peut....

Il releva Rihils et le soutenait péniblement lorsqu'un pigeon arriva au moment ou ils allaient partir. Reposant le guérisseur pour lire le message, il découvrit un ordre des Pères. Quelle coïncidence! Osgilliath. Ils devraient donc y passer pour y rencontrer un homme. Encore des mystères. Il plia la lettre et la fourra dans une de ses poches, et en trainant le pauvre Rihils vers ses appartements, il cria à Gallen:

-Je laisse plusieurs de mes chevaliers quelques temps ici, si tu as besoin d'eux ils te serviront vaillamment. Il y a un Ménestrel parmi eux. Ecoute donc sa musique si tu veux de belles histoires.
Revenir en haut Aller en bas
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
Forlong

Nombre de messages : 3167
Age : 28
Localisation : Les cachots du Mont Gundabad
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Empty
Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. EmptyMar 29 Jan 2013 - 3:07
Un silence mortel s'empara des appartements du maréchal Mortensen...Il était à présent resté seul, hormis Dame Farma, plongée dans un sommeil renforcé par les narcotiques de Rihils. La vision de Gallen était brouillée, et il était perdu dans les pensées noires, lorsqu'une voix retentit derrière lui:

-Vous devez vous demander à quoi cela sert de ressortir victorieux et recouvert de gloire d'une bataille, si seule la mort et les larmes vous attendent à votre retour auprès de vos proches...


Lorsque le maréchal se retourna, il put apercevoir un homme appuyé de façon nonchalante contre le mur. La neige sur sa cape de voyage noire n'avait pas encore entièrement fondu; il portait une tunique élégante et un foulard blanc autour du cou, ses vêtements soulignant sa silhouette svelte. L'intelligence brillait dans son regard, ses lèvres ornées par une moustache fine étaient déformées par un léger sourire. Qui était cet homme, et comment avait il fait pour s'introduire dans la cité, et parvenir jusqu'aux appartements du maréchal?

Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Swan10

-Vous vous demandez probablement qui je suis...Je m'appelle Swan. Canthui de l'Ordre de la Couronne de Fer.L'homme se tut pendant un instant. Sa main disparut dans les profondeurs de sa cape, et il en sortit un sac de tissu noir, qu'il posa sur la table. Voici une preuve de mon identité...vous reconnaîtrez sans doute ce visage.


Lorsque Gallen ouvrit le sac pour inspecter son contenu, il put y découvrir avec horreur la tête décapitée et conservée de Cantelmo de Sora, le Lion Opulent, un des quatre pères des Passeurs des Etoiles, qu'il jurait faire souffrir quelques instants auparavant...

Swan l'observait attentivement. Le sourire léger ne quittait pas ses lèvres, mais une lame à raser était dissimulée dans la paume de sa main, sous sa cape. Il savait que le seigneur d'Aldburg était imprévisible en ce moment, et que sa colère et son deuil pourraient l'inciter à s'attaquer à l'envoyé de la Couronne de Fer. Le maréchal leur était inutile s'il était incapable de contrôler sa furie...s'il levait la main contre Swan, le canthui l'abattrait tel un chien enragé, avec le même rasoir qui trancha la gorge de l'apprenti mage de la Cité Blanche.

-Vous savez...tout n'est pas encore perdu pour vous. Notre Ordre dispose du savoir de mille générations, et de moyens qui dépassent votre imagination...Votre femme...belle dame Farma...pourrait regagner l'usage de ses jambes...elle pourrait même vous donner un autre enfant. Un héritier. Loin, à l'Est, dans des terres qui vous sont inconnues, il existe un remède capable de soigner votre femme maréchal, croyez moi ou non...certains guérisseurs en Terre du Milieu en ont entendu parler, mais le considèrent comme une légende, disparu il y a des années...mais le remède existe toujours. Votre épouse le recevra, seigneur Mortensen...mais vous devrez quitter Aldburg, et venir avec moi, cette nuit.


L'émissaire de l'Ordre soupira en se redressant, et rajouta;, en regardant Gallen droit dans les yeux:

-De toute façon vous savez que vous avez perdu ici, maréchal, et que votre victoire n'est qu'une illusion...La mort de Hogorwen n'arrêtera pas l'avènement de la Couronne de Fer. La seule question que vous devez vous poser est celle-ci. Jusqu'où êtes vous capable d'aller pour la femme que vous aimez?


Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Signtest11_1

Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Empty
Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. EmptyMar 29 Jan 2013 - 18:39
Gallen écouta d'une oreille distraite les propos de son Erco. Il commençait à bien connaitre le comte: un idéaliste, mais un vrai guerrier. Tout avait été dit, il ne regarda même pas Erco quitter ses appartements.

Le maréchal s'effondra sur le lit de sa belle, éreinté par le chagrin et la fatigue. Farma demeurait assoupie. Son beau visage respirait la quiétude. Gallen eut le coeur encore plus meurtri.

Puis il arriva, silencieux. D'ailleurs comment était il entré dans l'enceinte de la cité ? Mystère comme toujours. Il avait une voix suave. Avec une lenteur calculée Gallen se leva et se retourna , il affichait un sourire carnassier et dans sa main droite Kaya était dégainée; prête à jaillir.Gallen fixa son adversaire. Puis celui-ci déposa un sac à son intention. Vigilant , Le rohirrim approcha de la "surprise", le meurtre se lisait dans ses yeux bleus cobalt.

Avec un cri d'horreur, il lacha le sac noir en reconnaissant la tête de Lion Opulent, un des pères fondateurs alias Comte de Sora. Gallen s'effondra de nouveau,tombant à genoux, la culpabilité le rongeait, il la sentait percer son ventre, il avait passé un pacte avec un sbire de l'Ordre mais la proie devait être cette ordure de Saemon et non Lion Opulent.

Un cri sortit des entrailles de Gallen qui emplit la pièce. Il était anéanti. Et cette fois il était fautif, il s'était laissé guidé par sa soif de vengeance.

Loin , très loin il entendit les propos de ce canthui . Un remède, le Rhun cela concordait avec les révélations de Rihils. Il y avait encore une chance alors? Mais pourquoi cet homme ne l'executait pas sur le champ? Une information importante :il avait besoin de lui mais pourquoi donc?

Péniblement le champion du Rohan se releva, il n'en avait pas envie mais curieusement ses muscles répondaient. Il baissa un instant les yeux mais il fixa de nouveau Swan, il était vaincu, le canthui le lit dans ses yeux.

Enfin Swan poursuivit en explicitant la situation du Rohan.Gallen avait le cervaeu en ébulltition, Hogorwen était mort mais l'Ordre avait encore les clefs en main. Mais sur qui comptait il? Orwen? Non trop jeune, trop idéaliste? Ribaldi, le vieux conseiller serait vite maitrisé, Sando était mort tout comme Eofyr, mais qui?Les naugrims, ils sont connus pour leur défiance des autres peuples?

Un sourire suffisant orlait les fines lèvres de Swan

Puis l'image de Fendor suivie de celle d'Eoseld

Gallen murmura alors "Non"

Les regards des deux hommes se croisèrent de nouveau. Gallen sut qu'il avait raison sans que Swan ne le confirme...

Eoseld oui c'était la seule hypothèse... Le Rohan lui était grand ouvert Comment se faisait qu'un tel guerrier se salisse dans de telles exactions ? Mais lui Gallen était bien responsable de la mort d'un des pères....

Gallen hurla alors "Eoseld, je te tuerai", Kaya jaillit et un nouveau vase fut brisé. Swan eut un bref mouvement de recul devent la rapidité et la violence du coup d'épée.

Les jointures des mains de Gallen blanchirent, le rohirrim allait et venait.Swan eut un souvenir fugace de son enfance: il avait assisté à la acpture d'un ours devenu fou qui avait attaqué son village, en cet instant le maréchal ressemblait à cet animal farouche , acculé donc dangereux. Swan resta vigilant.Le spectacle était presque fascinant mais l'agent de l'Ordre n'était pas un amateur.

Puis tout d'un coup Gallen stoppa

"Je suppose que vous voulez que j'intronise Fendor roi du Rohan"


Swan acquiesça simplement d'un signe de tête.

Gallen soupira et glissa un regard vers Farma , sa décision était prise

"Très bien qu'il en soit ainsi, je me constitue prisonnier en échange d'un remède pour mon épouse"

Pour accompagner sa parole donnée, il donna tremblant Kaya à Swan.

" Je vous demande juste une faveur, donnez moi une heure, juste une heure"

Affichant toujours son sourire enigmatique Swan accepta sans ouvrir la bouche, il tenait la maréchal au creux de sa main, il le savait, mais il n'aima pas ce qu'il vit dans son regard, Mortensen était encore un fauve , au moindre écart il se jetterai sur lui, il devra être sur ses gardes.

Gallen embrassa son épouse et sortit rapidement de son appartement, boitant de plus en plus. Il devait protéger sa femme pendant son absence . D'ailleurs il doutait de revenir, l'Ordre l'executerait c'était garanti mais il ne pouvait pas admettre de laisser Farma aux mains de ses ennemis. Orwen pouvait protéger son épouse? Mais il serait en mauvaise posture dès que Eoseld aurait les rennes du pouvoir? Et l'image de Rokh apparut à Gallen , cet ennemi suivant les règles de l'honneur, en promettant un prochain duel il deviendrait une sorte de garde du corps de on épouse. C'était tiré par les cheveux, mais il n'avait pas le choix.
Il se dirigea péniblement vers les geoles.

Il eut une pensée qui le frappa telle un uppercut

"C'est donc ainsi qu'il mourrait, lors des siens, tiraillé par la culpabilité !!"




Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Empty
Avec l'Ordre les choses ne sont pas si simples. Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Aldburg-
Sauter vers: