La Salle du Feu

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Méphisto
Administrateur Principal
Administrateur Principal
avatar

Nombre de messages : 3189
Localisation : Minas Tirith, la Cité Blanche
Rôle : Souverain de Minas Tirith et de Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de noble lignée. Descendant d'Elessar.
- -: Age où force et sagesse se côtoient
- -:

Sam 25 Nov 2006 - 11:59
Quand vous poussez la porte en bois clair, vous vous retrouvés dans une longue salle, agréable où un feu brûle continuellement dans l'âtre. La joie et la bonne humeur y règne et le ciel nocturne y est plus magnifique que n'importe où ailleurs. De nombreuses personnes, recherchant un endroit calme où se reposer et réfléchir y viennent. Des petits fauteuils confortables vous attendent et des ménestrels y jouent une douce mélodie. C'est également un endroit où maintes chansons et débats sont célébrés, à l'abris des oreilles indiscrêtes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Mer 18 Avr 2007 - 17:10
Rustor était un peu fatigué de cette longue chevauché sur une jument fort agressive.Il la confia au soin du premier palefrenier qui passait et se rua vers l'intérieur de la salle du feu.Ses cheveux tombèrent en longue mèche quand il enleva son casque.Assis dans un fauteuil et entouré de nombreux sages le Roi se remettait trop lentement de ses blessures.
Elladan suivait le général.
Quand il le vit Ecthelion chassa ses conseillers d'une voix éteinte.
-Je...je vais mal...Rustor...Il me faut rejoindre...Valinor...
Le général ne réagit pas.Il le savait depuis toujours,c'en était devenu évident depuis peu.Il devrait se débrouiller seul.
-J'ai déjà envoyé Lianur aux Havres.Mais j'ai peur que beaucoup ne te suivent...
-Ca sera le cas...mais nous avons vaincu Sauron en étant peu nombreux...Il y a de l'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 26
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

Mer 18 Avr 2007 - 17:25
Theneor arriva chez les elfes après un voyage assez éprouvant. Il avait été envoyé pour voir s'il ne pourrait pas obtenir quelques troupes des elfes. Il demanda à un elfe où il pourrait le rencontrer et celui-ci lui indiqua une salle qu'il appellait la Salle du Feu. *Drôle de nom !* Theneor avança donc en direction de la fameuse salle en essayant de se souvenir du chemin que lui avait dit l'elfe. Au bout de trente minutes de recherches, il s'assit et fit une pause. Un elfe vint le voir.

"Seriez-vous perdu, noble seigneur ?
-Hélas, je le crains. Un elfe m'a fort bien indiqué le chemin mais je me suis tout de même perdu.
-Ce n'est pas grave, je vais vous conduire là où vous souhaitez aller.
-C'est fort aimable de votre part. J'aimerais aller à la Salle du Feu, je crois qu'elle se nomme ainsi.
-C'est exact. suivez-moi."

Theneor obéit et suivit l'elfe. L'elfe avait un pas rapide et léger et ils furent bientôt arriver à destination.

"Voilà, c'est cette salle.
-Je vous remercie. Je vais vous donner de l'argent en remerciement.
-Ce ne sera pas la peine. Je n'ai que faire de votre argent. Merci tout de même. Adieu."

L'elfe partit. Theneor désormais seul frappa à la porte.


Profite de ta jeunesse, tu auras tout le temps d'être vieux plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Mer 18 Avr 2007 - 17:32
Rustor vint ouvrir la porte, il reconnut le prince Rohirim.
-Le roi est faible, très faible, si vous n'avez pas un bon motif, passez votre chemin...Ou attendez que je sois prèt...
Le général bloquait l'entrée de la salle de feu ou crépitait..un feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 26
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

Ven 20 Avr 2007 - 18:02
Theneor patienta. Soudain, la voix faible, du roi se fit entendre.

"Faites-le... entrer..."

Rustor s'écarta de la porte et l'ouvrit en grand. Theneor vit le roi elfe assis dans un fauteuil. Il paraissait vraiment mal en point. Theneor s'approcha.

"Je suis désolé de vous déranger seigneur elfe. Je suis Theneor, fils de Firion, roi du rohan. Je viens en son nom demander l'aide des elfes. Le Rohan est envahi de toute part par une armée orque et par une armée encore plus vaste - tellement qu'elle est indénombrable - d'uruk-haï. Le Rohan court à sa perte s'il reste seul. Nous vous demandons des troupes. En avez-vous de disponibles ? Voulez-vous bien nous aider ?"

Theneor se tut. Le roi réfléchissait. Theneor attendit la réponse, avec l'espoir d'une réponse positive de la part du roi.


Profite de ta jeunesse, tu auras tout le temps d'être vieux plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Ven 20 Avr 2007 - 18:47
-Rustor?

Le roi était faible mais il en avait conscience.Le général prit la parole.
-L'armée est dispersée et je crains qu'il ne reste plus grand chose de nos troupes avant peu...

Le visage du prince s'obsurcit.
-Mais les elfes répondront...Je vais faire rassembler les rangers de Lianur et les elnaiths.Nous serons un peu plus de deux cents avec pas mal de cavaliers...Ca suffira?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 26
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

Ven 20 Avr 2007 - 18:55
Theneor reprit la parole.

"Seulement deux cents ? Hélas, je m'attendais à plus. Si ça va suffire ? Je ne pense pas mais je dirai qu'il vaut mieux deux cents elfes avec nous que rien. Je vous remercie grandement, vous et votre roi. Nous sommes dans une situation de crise et votre aide nous est précieuse."

Theneor était content de la réussite de cette entrevue.


Profite de ta jeunesse, tu auras tout le temps d'être vieux plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Ven 20 Avr 2007 - 20:09
-Si plus d'elfes savent venir nous seront plus mais les elfes aussi traversent une période de crise...

Le général avait parlé d'une voix calme et posée sous laquelle percait le regret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
avatar

Nombre de messages : 1043
Age : 26
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

Ven 20 Avr 2007 - 20:37
"Je comprends bien. Le monde est sans cesse dérangé par le mal. Son éradication ne se fera jamais. Le mal rodera toujours dans le monde, hélas. Les elfes qui vont nous aidés seront déjà très bien."

Theneor regardait le roi, celui-ci tremblait.


Profite de ta jeunesse, tu auras tout le temps d'être vieux plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olryx
Ranger Elfe
Ranger Elfe
avatar

Nombre de messages : 49

Sam 21 Avr 2007 - 16:28
Un cavalier arriva à Foncdombe.Il demanda à voir le général Rustor Gelmiron si possible.Un, garde lui répondit qu'il allait demandé au général.Olryx lui dit que cela venait de la part d'une nouvelle recrue.La garde partit demandé la présence du général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rustor Erumelgos
Haut Prince des Elfes
avatar

Nombre de messages : 1160
Age : 27
Localisation : Dans mes pensées....

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -:
- -:

Sam 21 Avr 2007 - 19:43
Le rohirim sortit de la pièce, un garde s'approcha du général.
-Général une nouvelle recrue veut vous parler...
-Je suis le sergent recruteur ,
-Non mais...
-Alors...

Le garde repartit prévenir le jeune elfe qu'il ne serait pas recu.A nouveau seul dans la pièce, Ecthelion reprit la parole faiblement.
-Je repartirai bientot mais en secret.Emmène le plus de soldats possibles loin d'ici, dès que mon départ sera découvert beaucoup partirons...Eloigne en le plus possible d'ici si tu ne veux pas rester seul.
-Bien majesté...
Une larme clair et limpide coulait sur la joue du général,il allait perdre plus qu'un Roi, un ami.
-Rustor...
-Oui...
-Merci pour tout...
Tentant de dissimuler sa peine Rustor se tourna vers les flammes.
-Prend cette arme et remet la à Firion du rohan, il faut que la colère des rois continue à s'abattre ici.
Rustor prit l'arme envellopée de velours noir.
Il fit un salut martial,poing serré sur le coeur.Puis,sans un mot, il sortit.

***


Dehors il pleuvait,bénédiction pour les coeurs en peine.Arminas s'approcha de son Général et ami.Il avait comprit.
-Fait sonner le rassemblement!Je veux le plus de soldats que tu peux trouver sur les rives de l'anduin dans deux jours!!!
Aussitot l'agitatio reprit de plus belle dans la petite ville.Un homme amena un cheval au général et sa lance à laquelle était accroché sa bannière personnel.Rustor accrocha l'arme envellopé de velours à sa selle et la hache de Tuor aussi.Une cinquantaine d'Elnaith s'étaient rassemblés autour de lui.
-Galelith! Va en forêt noire et rassemble le maximum de soldats!
L'elfe au cheveux blond frappa sa main sur son armure et s'élanca au galop.
-Tinyldor ! Va en Lorien trouve le capitaine Eoweng et explique lui la situation!
L'elfe imita son prédécesseur et s'élanca vers la lorien.
-Celór!Trouve le capitaine Lianur et amène la au camp...Isilad va à Tol Sirion trouve Zenzai et dit lui que nous avons besoin de la guilde!
Ayant distribué ses ordres Rustor leva sa lance et s'élanca vers les rives de l'Anduin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimrod Ben Elros
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 985
Age : 30
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

Sam 12 Mai 2007 - 21:09
Meakil entra dans la salle, l'assemblée écoutait un conteur venu du grand nord, il chantait la grande gloire d'une forteresse dans le lointain nord, une très ancienne, oubliée...
Et dans la nuit noire la lumière revint ... et la puissance des Valars s'étendit à nouveau.

Applaudissement, murmures approbateurs, remerciement, le conteur pas peu fier de lui salue et embrasse tous le monde. Il salue même Meakil, pas l'air étonner de voir un elfe café au lait... Au fond de la salle, l'hôte à priori, assis dans un grand fauteuil ,en grande discussion le salue et lui indique le coin opposé.

Là, assis dans un coin un petit être, un autre à peine plus grand et... Un elfe à l'air grave, Meakil ne peut s'empêcher de constater leur ressemblance... L'elfe le dévisage... Meakil a peur de comprendre..

Feanor Lestrovan, et voici maitre Peregrin Gamegie et monsieur Throndir fils de Jandor. Vous devez être..
Meakil Duzingi, le fils de Larofa Estrovan...Je suppose que nous sommes parent..
L'elfe eut un sourire de dédain.
C'est ce que l'on m'a dit... Mon père désirait vous voir et pour une raison obscure l'aïeul a accepté votre venue, un Melkorite dans cette cité

Je crains que l'on ne vous ait mal informé, Ma cité, et donc moi-même sommes Valarites. J'ai combattu des gens atroces pour en arriver là j'ai rencontré de sêtre fabuleux et vu des choses que beaucoup n'aurait pas voulu voir. J'ignore ce qui me vaut vôtre haine dés notre rencontre, mais j'aimerais beaucoup rencontrer votre père.
Pérégrin, pourriez vous menez monsieur à mon père, j'ai à faire.
Le Hobbit s'étonna, Mais il mena Meakil à l'autre bout de la salle...
et donc les récents évènements nous poussent à croire...
Seigneur Lestrovan, Meakil Duzingi...
Ah, Avez-vous fait bon voyage?
Certes, l'accueil ne fut pas des plus chauds,mais oui j'ai voyagé agréablement. Il se fait que nombre de gens semblent avoir des pseudonymes dans votre entourage et je me sens quelque peu égaré.
Aldor Lestrovan sourit, son visage lisse, ne portant que les marques du deuil qu'il avait porter à la disparition de son épouse et encore plus à son refus de revenir.
Mon nom est aldor, votre beau-père en quelque sorte, celui que mon fils désigne comme l'aïeul est mon frère, Noroldir, Il est le plus ancien vivant parmi nous, Et le messager n'a pas d'autre nom que celui-là pour nous. Il assure les messages d'on ne sait pas trop qui depuis des années. Il semblerait qu'il ait des choses à vous proposer semble t'il suite à votre conversion. Mon fils en était enragé, visiblement vous allez bénéficier d'une faveur étrange. On m'a dit que je devais vous voir. Je n'en conçois que peu de joie, votre visage me rapelle trop celui de ma femme. Qu'est elle devenue?
Meakil hésita et répondit
Elle est morte, pendant mon exil, une guerre de près de 100 ans, elle n'a cessé qu'il ya peu,
Certes, c'est bien triste, après tout, elle a choisit un nomad equi vivait dans une bourgade à peine moins crasseuse qu'un camp orc... Vous êtes donc en paix, Le Harad va t'il raider au nord à nouveau.

Cette paix m'a permis de venir ici. Je prie les Valars depuis le jour ou un Melkorite a décidé que ma vie n'était d'aucune importance pour lui. Il est mort aujourd'hui, son fils et le cadet des fils de son fils aussi, de la main du nouvel intendant de Gondor même, devant mes portes!
Quel est donc ce pays ou l'on invite les gens pour les blâmer? Je n'ai pas parcouru la moitié des terres connues pour me faire traiter d'infidèle, de voleur de mère ou de que sais-je encore! Mon nom est Duzingi, fils de Dhrogbar le grand, de Larofa la très sainte et régent d'Harondor, vassal de la couronne de Gondor. On m'avait dit les elfes méfiants, pas rustaux.

La mention vassal de gondor eut l'effet escompté, l'elfe eut un suraut.
Il viendra vous chercher sous peu. Vous êtes un Lestrovan, à n'en pas douter. Il eut été un honneur que vous fussiez mon fils, mais vous ne l'êtes point, et je ne vous aimerais pas, ne serais-ce que d'amitié. Je sais maintenant pourquoi nous devions nous rencontrer. Je peux maintenant porter le deuil de ma femme comme un veuf. Merci et Adieu.
un Elfe déboula, Le messager était arrivé... Comment en si peu de temps, ça Meakil ne le saurait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambremage l'Errant
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 26
Localisation : Le clos d'Orthanc
Rôle : Mage Errant

~ GRIMOIRE ~
- -: Mage Humain
- -: 65
- -:

Jeu 3 Avr 2008 - 19:19
Le frais soleil brillait dans le matin clair de la vallée du Rivendell. Les oiseaux chantaient, le vents sifflait dans les branches et recouvrait pendant quelques temps les grondements des multiple torrents de la vallée de la combe fendue.

Ambremage avait passé la nuit à la belle étoile, et, lorsque le soleil s'était levé, il avait erré un bout de temps dans la maison Elfique, allant aux écuries pour se rendre compte du soin que portait les palefreniers à Longperiple, et qui était tout à fait satisfaisant, notons-le...

Puis, ne trouvant pas la trace de Narwêl Rusc-Iâr, qui se trouvait à l'armurerie à l'abri des regards, le vieux mages décida de se rendre à l'intérieur de la Salle du Feu, qu'il considérait comme le meilleur endroit de Fondcombe, et ce qui concernait la méditation, les chansons, et les contes.

Il entra dans la chaleureuse pièce, sans un bruit, ou peut-être juste celui de ses faibles pas, mais qui ne troublait en rien les chants qui s'élevaient là-bas, près de l'âtre. Car un groupe d'Hauts Elfes étaient présents, comme à l'accoutumée, mêlant leurs voix délicates pour former des airs de chansons à la mémoire du temps passé, ou louant les belles choses du présent...

Ambremage comprenait en partie les paroles, mais il ne rejoint pas ces belles gens, et alla s'asseoir sur un petit tabouret en retrait, dans un des coins où la lueur des flammes ne pénétrait que très légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambremage l'Errant
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 26
Localisation : Le clos d'Orthanc
Rôle : Mage Errant

~ GRIMOIRE ~
- -: Mage Humain
- -: 65
- -:

Ven 4 Avr 2008 - 14:24
Ambremage ferma les yeux, et plongea dans un sommeil léger, dans lequel il entendait des chants merveilleux, des voix critallines chanter en langue Elfique, et le faible crépitement du feu...

Peut-être dans son rêve entendait-il simplement les voix des Elfes de la salle du feu, car, quand il s'éveilla, le changement entre le rêve et la réalité n'était pas flagrant: des chants en Quenya s'élevaient dans l'air chaud de la pièce, tantôt avec force, tantôt en un murmure, et l'esprit de Tanarith était transporté en des régions lointaines et des temps reculés. Le vieux mage connaissait assez bien la langue des Hauts Elfes, et voilà ce qu'il pouvait entendre:

"Ai ! laurië lantar lassi súrinen,
yéni únótimë ve rámar aldaron !
Yéni ve lintë yuldar avánier
mi oromardi lissë-miruvóreva
Andúnë pella, Vardo tellumar
nu luini yassen tintilar i eleni
ómaryo airetári-lírinen.
Sí man i yulma nin enquantuva ?
An sí Tintallë Varda Oiolossëo
ve fanyar máryat Elentári ortanë
ar ilyë tier undulávë lumbulë
ar sindanóriello caita mornië
i falmalinnar imbë met, ar hísië
untúpa Calaciryo míri oialë.
Sí vanwa ná, Rómello vanwa, Valimar !
Namárië ! Nai hiruvalyë Valimar !
Nai elyë hiruva ! Namárië !"


Ce chant, les Elfes le nommait Namarië , et il conte la complainte d’Alatarielle dans la Lorien, au sujet de Valinor, le Royaume Bénis. Bilbon Saquet, le Hobbit, l'avait traduit en language commun, il y a bien longtemps, dans le célèbre Livre Rouge:

"Ah ! Comme l'or, tombent les feuilles dans le vent,
de longues années innombrables comme les ailes des arbres!
Les longues années ont passé pareilles à de rapides gorgées
de l'hydromel sucré dans les hautes salles
au-delà de l'Ouest, sous les dômes bleus de Varda
où les étoiles tremblent
par la voix du chant de la reine sainte.Qui à présent remplira la coupe pour moi ?
Car désormais, à partir du mont Toujours-Blanc, Varda l'Enflammeuse,
la Reine des étoiles, a élevé ses deux mains comme des nuages
et toutes les routes se sont profondément noyées dans l'ombre ;
et, venues d'un pays gris, les ténèbres s'étendent
sur les vagues écumantes entre nous, et la brume
recouvre les joyaux de Calacirya pour toujours.
Perdu désormais, perdu pour ceux de l'Est, est Valimar !
Adieu ! Peut-être trouveras-tu Valimar !
C'est peut-être toi qui la trouveras ! Adieu !"


Les voix s'étaient tues, le chant avait disparu comme un traînée de brume dans le soleil. Tanarith reprit sa méditation dans le silence le plus complet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambremage l'Errant
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 26
Localisation : Le clos d'Orthanc
Rôle : Mage Errant

~ GRIMOIRE ~
- -: Mage Humain
- -: 65
- -:

Sam 5 Avr 2008 - 9:10
Pendant ce court moment de silence, Tanarith se leva de son tabouret et vint s'assoir près des Elfes, ou plutôt parmi les Elfes, sur une chaise en bois clair. Les Noldor assemblés ici acceptèrent sa présence sans dire mot, et débutèrent une nouvelle chanson, le chant à Elbereth, ou Varda comme disent certains.

"A Elbereth Gilthoniel,
silivren penna míriel
o menel aglar elenath !
Na-chaered palan-díriel
o galadhremmin ennorath,
Fanuilos, le linnathon
nef aear, sí nef aearon !
A Elbereth Gilthoniel
o menel palan-diriel,
le nallon sí di-nguruthos !
A tiro nin, Fanuilos !"

C'était un chant assez connu chez les Elfes, et chanté en de multiples occasions. aussi, Ambremage tenta de chanter avec eux, bien qu'avec quelques difficultés. Voyant que le vieux mage voulait partager ce moment de musique avec eux, les Hauts Elfes employèrent le language commun, bien que l'effet et la magie de la chanson perdent beaucoup:

"Ô Elbereth Enflammeuse d’étoiles
scintillant blanc décline étincelant comme des joyaux
depuis le firmament l’éclat de la foule des étoiles !
Vers le lointain ayant regardé au loin
depuis les terres du milieu emmaillées d’arbres
Fanuilos, pour toi je chanterai
de ce côté de l’océan, ici de ce côté du Grand Océan !
Ô Elbereth Enflammeuse d’étoiles
depuis le firmament regardant au loin,
vers toi je crie ici sous l’horreur de la mort
Ô regarde vers moi, Toujours blanche !"


Sur ces doux airs et ces rumeurs de paysages anciens et d'océan inexplorés, Tanarith sombra dans le sommeil, et cette fois pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambremage l'Errant
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 26
Localisation : Le clos d'Orthanc
Rôle : Mage Errant

~ GRIMOIRE ~
- -: Mage Humain
- -: 65
- -:

Dim 6 Avr 2008 - 16:22
Alors que le Mage dormait, un autre chant débuta. Inlassablement, les Elfes de Fondcombe aimaient se retrouver en ce paisible lieu et chanter durant des heures.

"Men cenuva fánë cirya
métima hrestallo círa,
i fairi nécë
ringa súmaryassë
ve maiwi yaimië?
Man tiruva fána cirya,
wilwarin wilwa,
ëar-celumessen
rámainen elvië
ëar falastala,
winga hlápula
rámar sisílala,
cálë fifírula?
Man hlaruva rávëa súrë
ve tauri lillassië,
ninqui carcar yarra
isilmë ilcalassë,
isilmë pícalassë,
isilmë lantalassë
ve loicolícuma;
raumo nurrua,
undumë rúma ?
Man cenuva lumbor ahosta
Menel acúna
ruxal' ambonnar,
ëar amortala,

undumë hácala,

enwina lúmë
elenillor pella
talta-taltala
atalantië mindonnar ? "


Le Mage se réveilla sur ces dernières paroles, et, reposé, il quitta doucement et silencieusement la pièce, poussa la porte de bois sombre, et disparut à l'extérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Dim 13 Avr 2008 - 22:41
Le feu se consumait lentement, comme à son habitude. Mais la salle du feu était un lieu de passage. Et si le tulmute des troupes pouvaient se discerner, les choeurs elfiques chantaient toujours au fond de la salle, préservant l'ambiance gracieuse de la pièce.

Nârwel et Earnur déambulait dans la cité à la recherche de l'Intendant. Mais quand ils arrivèrent dans la salle du feu ils furent comme happés par la contemplation pure et simple de la pièce.

Au fond, Nârwel distingua les grandes fresques qui symbolisaient les anciens âges. Et au milieu de celles-ci se tenait une elfe de pierre, la statue qui avait tenue sur ses mains ouverte, les fragments de Narsil. Nârwel se rappellait de ce passage de l'histoire. Le pouvoir de Gondor avait été ici, et la cité construite par Elrond l'acueillait une fois de plus.

Maintes gens se croisaient dans la salle, des Hommes, des Elfes, et même des Nains !! Nârwel chuchota à Earnur.

"Voyez le conseil ne va pas tarder à commencer..."

Derrière eux un elfe à l'allure majestueuse et pourtant soucieuse les regardaient, eux, soldats de gondor, forts d'une vie éphémère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earnur
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 24

~ GRIMOIRE ~
- -: humain
- -: 37 ans
- -:

Dim 13 Avr 2008 - 23:14
Earnur aquiesça silencieusement , il était lui aussi en pleine contemplation de cette pièce . C'était dans cette salle que Bilbon composait des vers avec L'homme qui devint Elessar , dans cette salle encore que fut rédigée l'histoire de la guerre de l'anneau par Frodon et Bilbon Sacquet , et , dans cette salle aussi qu'Elrond avait perpétué le souvenir des jours anciens et où d'autres elfes continuaient de le faire .Dans cette cité , le savoir l'emportait sur le reste , c'était un lieu de souvenir , et de décisions.....
Nârwel regardait autour de lui , balayant de son regard la pièce séculaire. Il s'attarda un instant , apperceavnt du coin de l'oeil un elfes d'allure élégante qui les regardait . Earnur avait déjà cru l'entrevoir dans la cité , mais il ne connaissait pas son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambremage l'Errant
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 26
Localisation : Le clos d'Orthanc
Rôle : Mage Errant

~ GRIMOIRE ~
- -: Mage Humain
- -: 65
- -:

Lun 14 Avr 2008 - 10:55
A ce moment vint Ambremage, revenant dans cette reposante salle du Feu, où allait bientôt se dérouler ce conseil. Mais l'athmosphère n'était pas tout à fait la même que tout à l'heure. Les ménestrels elfes avaient disparus de la pièce, et plus aucune chanson ne se faisait entendre. A leur place, de nombreux hôtes de la dernière maison simple à l'Ouest des monts Brumeux attendaient que la réunion débute. Même si ces Nains, ces Elfes, et ces Hommes ne faisaient pas grand bruit, l'impression de quiétude qu'offrait cette salle il y a quelque instants avait nettement diminué, bien qu'il demeurât encore une ambiance assez reposante.

Tanarith s'avança à l'intérieur de la salle, marchant à pas lents et discrets sur le sol lisse et égal, plancher qu'avaient foulé bien des gens... Elrond le semi-Elfe, Bilbon le Hobbit, Frodon, Dùnadan le Rôdeur, et tous ceux qui recherchaient le repos. Mais aujourd'hui, un autre but amenait le vieux Mage, un conseil d'une grande importance...

Il reconnut Nârwel, qu'il avait rencontré la veille, et le salua.

"Prêt pour cette grande réunion, fit-il en riant. Je l'espère, en tout cas, et moi je le suis."

Mais il remarqua la présence d'un autre Homme, qui se trouvait aux côtés de Nârwel Rusc-Iâr, qui n'était autre qu'Earnur de Gondor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Lun 14 Avr 2008 - 11:47
"Ambremage, je suis content de vous revoir."

Bien que la quiètude de la salle rendait les esprits paisibe et attentifs, moultes préparations devaient être faites avant que le conseil ne débute. Ainsi, la centre de la salle devint un lieu d'effervescence. Un aide de camps d'un quelquonque capitaine semblait pressé de disposer les étandards des differents royaumes présents. Il bouscula malencontreusement Ambremage. Toute fois ce geste fut sans gravité, et honteux l'homme retourna à sa tache après s'être excuser.

"Prenez mon bras, et allons nous asseoir un peu à l'écart. Peut être pourrons nous parler un peu."

Tout les trois allèrent donc s'asseoir sous une grande fresque représantant une bataille d'un autre âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ambremage l'Errant
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 26
Localisation : Le clos d'Orthanc
Rôle : Mage Errant

~ GRIMOIRE ~
- -: Mage Humain
- -: 65
- -:

Lun 14 Avr 2008 - 13:11
"Moi aussi, répondit le vieux mage... moi aussi, je suis heureux de vous retrouver."

Alors, guidé par Nârwel Rusc-Iâr et accompagné d'Earnur, Tanarith s'assit sur une chaise de bois sombre, aux côtés des deux autres hommes. au dessus d'eux s'élevait une grande et belle fresque représentant une des batailles du temps jadis. Si ambremage disposait de la vue, il aurait pu reconnaître Hurin l'inflexible, tel qu'il apparut lors de la bataille des Larmes Innombrables, les Nirnaeth Arnoediad. Au second plan arrivaient en renfort les troupes de l'elfe Turgon de Gondolïn. Cela se passait juste avant que le père de Turin ne fut fait prisonnier et emporté en Angband.

Mais cela s'était déroulé il y a maints siècles... Aujourd'hui, une autre grande guerre allait se jouer, bien que la beauté des Elfes, des fils des Hommes, et leur puissance ait diminué. Le Beleriand n'était plus, mais son souvenir demeurait en de rares lieus, comme à Foncombe, ou au Bois d'Or de Lorien.

L'homme qui avait bousculé Ambremage s'affairait toujours à faire les préparatifs pour le premier Grand Conseil de ce Quatrième Age. Les Seigneurs des diverses contrées représentées n'allaient pas tarder à arrvier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earnur
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 24

~ GRIMOIRE ~
- -: humain
- -: 37 ans
- -:

Lun 14 Avr 2008 - 13:56
Earnur salua le vieux sage .

Salut à vous Embremage , je ne connais que peu votre personne qui pourtant semble fort riche en histoire et en aventure ; Le peu que j'ai entendu m'a tout de même conduit à avoir haute estime de votre sagesse . C'est pourquoi je bénis le destin qui nous rassemble en ces lieux.

Derrière le banc sur lequels il étaient était une fresque de Nirnaeth Arnoediad , la battaile devant le Tangorodruim , dans laquelle la race humaine avait eu si désastreux rôle qu'il avait fallu le sacrifice de gens de Dor Lomin pour laver l'honneur de la race des hommes. Aujourd'hui aussi le sort des terres à l'Est d'Aman était de nouveau incertain . Les hommes descendants des trois maison des edains devaient une fois de plus reprendre le combat millénaire de leurs ancêtres contre le mal sans fin de Melkor. Il attendit silencieusement que l'un de ses compagnos parle à son tour.


Dernière édition par Earnur le Lun 14 Avr 2008 - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mithrandir
Mage de la cité
avatar

Nombre de messages : 1479
Age : 27
Localisation : A Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Peredhel
- -: 91 ans
- -:

Lun 14 Avr 2008 - 14:07
Milindë avait quitté l'endroit où tous les arrivants s'étaient rassemblés... Elle se sentait étrangement étrangère, solitaire, elle avait errée dans la dernière Maison hospitalière durant un certains temps, lisant les ecritures fines située au dessus et sous des fresque... Bizzarement certaines d'entre elle et l'atmosphère des lieux lui rappelait l'Etage de son mari dans leur Tour...
Où était-il ? En route à la recherche de son ami... Mais elle, se sentait perdu, elle connaissait certaines personnes ici, mais elle n'avait guère le coeur à rire et discuter avec entrain. Aussi entra-t-elle mélancolique dans la salle du Feu et se tint debout, ignorant les personnes présentes pour se mettre à chanter.

"Ai! Laurië lantar lassi surinen,
Yéni unotimë ve ramar aldaron!
Yéni ve lintë yuldar avanier
m ioromardi lisse-miruvoreva
Andunë pella, Vardo tellumar
Nu luini yassen tintilar i eleni
omaryo airetari-lirinen.

Si man i yulma nin enquantuva ?

An siTintallë Varda Oiolossëo
Va fanyar maryat Elentari ortanë
Ar ilyë tier, undulavë lumbulë;
Ar sindanoriello caita mornië
I falmalinmar imbë met, ar hisië
Untupa calaciryo miri oialë.
Si vanwa na, Romello vanwa, Valimar !

Namarië! Nai hiruvalyë Valimar.
nay elyë hiriva. Namarië ! "


Pendant toute la durée de la chanson la lumière émanait d'elle, sa nature d'Elfe de Seconde génération ayant vue la lumière des Arbres se fit visible à tous. La Chanson gagna en pouvoir évoquateur, les mots prenaient forme dans l'esprit de ceux qui écoutait qui avait alors des visions du temps anciens, lorsque les Arbres étaient encore...
L'heure étaient grave, le mal introduit par Melkor avait de profondes racines, et ces racines ne pouvaient pas être arrachée, on ne pouvait que couper les pousses en sortant.


Invité, L'Etoile du crépuscule veille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mithrandircreas.blogspot.com
Nimrod Ben Elros
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 985
Age : 30
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

Lun 14 Avr 2008 - 14:13
Nimrod pénétra dans la salle surchauffée d'appréhension en aggripant fermement Kalimë, comme une garantie de son attachement à leur cause. Certains elfes le dévisagèrent, les nains réagirent fort peu. Les humains eux, d'où qu'il soit le dévisageait puis dévisageait Mephisto et les 2 seigneurs elfes. Il y avait là un lien, indéniable, même un analphabète aurait compris de par les légendes quelle famille il représentait ici... Certains lui sourirent, heureux de cet heureux retournement.
Beaucoup le dévisagèrent. Ils se casèrent dans un coin de la salle en attendant que le conseil soit installé. Un magnifique chant se termina peu après qu'il soit entré. L'elfe qui l'avait entonné semblait irradié la pièce entière. Sans réfléchir Nimrod applaudit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Earnur
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 24

~ GRIMOIRE ~
- -: humain
- -: 37 ans
- -:

Lun 14 Avr 2008 - 16:01
Une elfe entra , ils étaient encore touts les trois sur leur banc devant la tapisserie , Earnur reconnut l'elfe qui avait parlé avec Nârwel dans le camp et qu'il avait salué.
Elle se mi à chanter interrompant leur conversation mais , il ne purent lui en tenir rigueur tant la beauté du chant était envoutante , il ignorait comment d'autres l'aurait ressenti , mais ses faibles oreilles d'humains furent tout à coup fermées à tout autre bruit à part le chant. La mélopée harmonieuse qui se répandait dans la pièce lui fit un effet étrange , ce fut comme si certaines choses prenaient tout à coup une véritable signification, leurs évènements , leur vies , eurent pour lui un autre sens , ils n'étaient qu'un passage d'une longue histoire , qui se déroulait inlassablement , cette histoire avait pour nom le temps . Le chant évoquait la beauté de Valinor ,la gloire des valars , la vie dans son ensemble .
Enfin , le chant s'arrêta , mais la magie qu'il avait eveillée perdura un peu dans la salle . La belle elfe brillait iradiait encore la pièce de sa beauté et de sa magie. Un elfe entré peu avant et vêti noblement se mit à applaudir biento imité par d'autres auquels Earnur se joigni , encore un peu abassourdi .
Il se retourna ensuite vers ses compagnons ...

Et bien , voila longtemps que je n'avait entendu pareil chant , si j'en est jamais entendu de semblables. C'est assurément une elfe de Valinor qui vient de chanter , son chant était quasi magique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Fondcombe-
Sauter vers: