Voyage dans le foin...

Aller en bas 
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Mer 4 Nov 2009 - 18:39
"J'en ai marre Daix, ça me gratte!" pesta Die face à son jeune compagnon qui faisait la sourde oreille avec ce demi sourire si propre à la jeunesse d'aujourd'hui.

Die grogna encore, mais resta muet. Après tout c'est lui qui avait choisit leur mode de transport. Il est vrai que la jeune fille du fermier qui menait les chevaux était tout à fait charmante, mais Die n'avait pas vraiment penser faire tout le voyage dans le foin, pour lequel il avait des fantasmes plus lubrique. Mais Daix semblait se satisfaire de ce mode de transport précaire. Ils avaient quitter Gondor depuis l'aurore. Enmitouflés dans deux manteaux de voyages acheté au rabais avant de partir de Minas Tirith, il se dirigeait vers la Trouée de Rohan, avant de remonter vers le Nord vers Fondcombe.

"En plus, dit moi mon petit gars. Qu'est ce qu'on va bien pouvoir faire à Fondcombe. Nous sans le sous, des vauriens, aller dans la cité des Seigneurs Elfes! Fais moi rire!"

Ce que dit n'avait pas envisagé, c'est que malgré les quelques années qu'ils avaient partagées entre les murs de leurs cellules, le quinquagénaire ignorait l'origine de son compagnon. Enfin, il ne croyait pas en cette mauvaise histoire d'un fils paysan venu vivre sa vie dans la cité des Rois. Non, Die le soupçonnait d'être bien plus que cela. Daix lui avait toujours le côté obscur de sa personnalité. Si bien qu'il n'avait jamais osé lui demander pourquoi était-il enfermé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daix
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 21
Localisation : Vieille-Tombe.
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Sam 7 Nov 2009 - 13:12
Daix jubilait. Se sentir libre, reprendre son destin en main, lui faisait un bonheur fou. Sans compter que entendre Die grogner, raler et se plaindre était tout a fait plaisant. Il était vieux, c'était normal. Tous les vieux râlent. Pour rien en plus. Le foin n'était pas spécialement incortable. Et le regard de la jeune femme suffisait a enlever toutes démangaison.

- Cesse de te plaindre veux-tu, dit Daix, au bout d'un moment. Comme si le foin était si incomodant. Sa ta ramoli a ce point la prison ? Mon pauvre. Et arréte de te considérer comme un moin que rien aussi. Ca, ça me soule. On va dans cité des elfes si on veut. Qu'on soit pauvre ou riche. T'es un assassin non ? Alors tu devrais savoir que ces deux mots peuvent rapidement se rassembler. Enfin si tu vois ce que je veux dire.

Il se tut. Il avait trop parlé. Daix n'aimait pas faire de longue tirade. Ca l'emprissoné. Il observa Die, et planta son regard dans le sien. Il vit le doute, et, bizarement, la peur. L'assassin avait-il dit quelque chose de terrible sans qu'il s'en aperçoive ? Non, il n'était pas taré. Presque pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Jeu 12 Nov 2009 - 0:58
Die n'en crut pas ses oreilles. Mais ses yeux ne mentait pas. Il reconnut la lueur qui venait de s'allumer dans les prunelles du jeune Daix... Ou alors il devenait fou, cela devait être ça. Il s'approcha de son compagnon, laissant enfin tranquille la belle à la contemplation des plaines herbeuses de Rohan.

"Tuer un Elfe???! Tu plaisante Daix. Nous n'avons même pas une lame!" s'efforça t-il de chuchoter.

L'air semblait l'étouffer, la paille le grattait de plus belle, et elle n'avait plus rien d'érotique. Combien d'insectes parasitaire vivait dans ce tas puant d'herbe jaunie par l'astre? Pourquoi fallait t-il qu'il soit tombé sur le plus taré de ses confrères? Lui qui autrefois choisissait ses contrats avec soin. La prison l'avait jeter dans une belle affaire, même si Daix était le meilleur, il n'était qu'un Homme, jeune de surcroit.

"Daix, qu'est ce que tu as dans la tête!" dit-il tournant le jeune homme face à lui avec une force à laquelle Daix ne pouvait echapper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daix
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 21
Localisation : Vieille-Tombe.
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Mer 18 Nov 2009 - 16:45
Daix ne crut ni ses yeux, ni ses oreilles par l'expression choqué de Die et par ses paroles etonnantes. Pas des paroles d'assassin. C'est comme si il avait peur. Peur de tuer. Elfe ou pas, Daix n'allait pas s'arréter. Lame ou pas, d'ailleur. De toute façon, faillait être complétement timbré pour être un assassin. Et Daix était l'un des pires, qui pensait que Die était comme lui. Il s'était trompé. Et comme Die lui parla, il ne fit même pas sembla de ne pas entendre.

- Pardon ? Dit-il avait une voix froide, forte et cassante. Je te pensais plus... assassin. Si tu vois ce que je veut dire. Depuis quand avons-nous besoin d'une lame pour tuer ?... Et depuis quand le fait que notre victime soit un elfe nous dérange-t-il ? Enfait je ne comprend même pas pourquoi je continue a dire nous. La prison doit d'avoir ramolit. Et biensur que j'ai quelque chose dans la tête. Tu ne dois même pas savoir a quel point c'est compliqué de tuer. Du plan je parle, biensur.

Le ton sur cette derniére phrase était beaucoup plus méprisante qu'autre chose. L'attitude de Die insurporté Daix. Comment pouvait-il être tombé sur le moins téméraire de ses collégues ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daix
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 21
Localisation : Vieille-Tombe.
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Mer 2 Déc 2009 - 14:37
Cette derniére remarque apporta un froid qui les accompagna toute la durée du voyage. C'était certain que Daix avait un don pour rembarré les gens quand il le faillait. Malheuresement il ne pensait pas qu'il allait devoir le faire avec Die. Die. Un poltron ? L'assassin n'aimait pas les poltrons. Pourtant ce n'était pas l'image que c'était donné son compagnon de cellule pendant cinq ans. Au contraire, au yeux de Daix, il apparaissait plutot comme un maître, un ami, un collégue, quelqu'un de fort. Enfait, non. Et Daix n'avait pas pour habitude de s'entourer d'imbécil peureux.

- Qui es-tu vraiment, Daix ?

- Pardon ?

- Tu m'as entendu.


Tout s'interromput dans la tête de Daix. La conversation risqué d'être interessante. Surtout pour l'avenir de Die.

- Biensur que je t'ai entendu, je ne suis pas sourd. Un "pardon" peut signifer bien des choses. Et le mien signifiait clairement que je ne veux pas te répondre.

- Joue pas a ça, Daix.

Le froid s'intifia encore un peu plus. Mais Daix s'en fichait. Cela faisait longtemp qu'il n'avait pas péter un cable. Il se trouvait même particuliérement sérieux, jouant plus sur la technique " parlementer". Bizard, mais pas déplaisant. Quelle jouisance de pouvoir détruire rien qu'avec des mots.

- Je ne joue a rien, et je n'ai absolument pas peur de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Jeu 3 Déc 2009 - 21:54
Die se redressa, s'asseyant en tailleur, et huma l'air frais d'une soirée pressée d'arriver. Le soleil se commençait à décliner, et la caravane dans laquelle ils voyageaient dévia de la route afin de se réfugier à l'ombre d'une forêt qui se dessinait à quelques miles à l'ouest. La route pour passer devant Edoras serait encore longue. Mais le lendemain, il passeraient Dunharrow.

"Avoir peur de moi? Pourquoi aurais-tu peur de moi jeune homme." fit-il d'une voix un peu trop maligne pour paraître banale.

Die était un assassin, un confrère de Daix. Mais contrairement à celui-ci, le cinquantenaire avait perdu son insouciance. Peut être regrettait t-il un peu ce temps ou rien ne lui résistait, pas même les femmes. Et pourtant, un Elfe l'avait sagement remis à sa place. C'était il y a vingt cinq printemps. Le jeune Die connaissait sa première défaite. Elle lui coûta plusieurs années de prison, et quelques mauvaises rencontre. Mais les paroles délivrées par les derniers Elfes avaient touché son coeur. Die, plus soucieux de la morale s'était refusé à assassiner à l'aide d'une lame. Sans gâcher ses talents de bretteur, depuis ce temps, il n'avait jamais plus porté qu'une simple épée en guise d'arme défensive.

Mais aujourd'hui, Die sage mais craintif, était devenu un Maître empoisonneur. Et il était soulagé que cela échappe encore au jeune homme.

"Donc, dit moi. Pourquoi Fondcombe?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daix
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 175
Age : 21
Localisation : Vieille-Tombe.
Rôle : Assassin

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 25 ans
- -:

Sam 5 Déc 2009 - 13:17
Daix observa attentivement Die. Quelque chose dans le comportement de son collégue lui echappé totalement. Il avait l'air si calme, si dettendu... alors que l'assassin venait de... enfin bref. Il l'avait insulté, indirectement, mais il l'avait insulté. Une plume venant de tombé n'aurait pas fait plus d'effet a Die.

- Pourquoi j'aurai peur de toi ? Je viens de te dire je n'avais pas peur de toi... tu m'as l'air si... banal. Incompétent.

Encore une insulte. Toujours pas de réaction. Bizarrement, ce manque de réaction eut l'effet positif d'apasé Daix. Quelque chose mentait dans le regard de Die. Une information essentiel. Il lui manqué une infomation essentiel, qui expliquerait surement pourquoi Die ne voulait pas tuer. Avait peur de tuer.

- Quesque que...

- Donc, pourquoi Fondcombe ?


Il avait bien esquivé la question. Il l'avait sentit venir. Inutil d'insister.

- Tu veras. Ou pas. Beaucoup de raison me pousse a retourner là-bas.

Il avait bien insisté sur le "retourner". Il espérer que Die comprendrait quel genre de chose le poussait a allé a Fondcombe. Cela faisait un cerain que la simple idée de se procuré une arme ne lui plaisait plus. Il savait que si il devait allé quelque part c'était à Fondcombe. Retrouvé de vieille connaissance. Un sourire froid s'étira sur les lévres de Daix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyage dans le foin...
» Voyage dans la jungle [CLos]
» Voyage dans l'immensité russe
» Voyage dans les arcanes - Par Laurelyn Silimaurë
» Voyage Dans la Ville Griotte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Les Prairies-
Sauter vers: