Bas les Masques !

Aller en bas 
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Sirion Ibn-Lahad

Nombre de messages : 1601
Age : 27
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud
- -: 35 ans
- -:

Bas les Masques ! Empty
Bas les Masques ! EmptyDim 17 Oct 2010 - 18:00
Bas les Masques ! Pnjsen11

Des milles et des milles. Il avait vu le soleil l'éblouir, la pluie le tremper et le vent le retarder. Senta arrivait enfin à la fin de la première étape de sa mission. L'ancien gladiateur de Fornost n'était pas le meilleur cavalier du Service et ces nombreuses semaines à parcourir la Terre du Milieu sur son hongre avait mis son postérieur à rude épreuve. Tout ce périple l'avait conduit jusqu'au Val d'Anduin et plus précisément au Carrock, lieu de vie du peuple des Beornides, descendants de Beorn l'Ancien. D'après les informations collectées par l'Agent, il y trouverait ceux qu'il avait été envoyé chercher : les Masques de la Pierrelune, guerriers polyvalents et ambulants regroupés au sein d'une Guilde. Selon Sirion Ibn-Lahad, ces mercenaires pourraient être d'une aide redoutable pour la lutte face à l'Ordre.

C'est à l'instant où Senta avait les yeux dans le vide que deux silhouettes gigantesques surgirent de nulle part. La monture du gladiateur se cabra et faillit renverser son maître à terre. Les deux silhouettes étaient gigantesques, elles bloquaient la route à l'Agent de l'Arnor. Senta les reconnut comme étant des Beornides : leur physique impressionnant ne pouvait laisser aucun doute.

"Pas de panique ! Je ne viens pas en ennemi. Je viens de la part de quelqu'un que vous avez rencontré il y a cinq ans. Un ami de feu Baradur ! Il vous a aidé à repousser des gobelins, un mercenaire !"

Senta avait répété ce que Sirion lui avait dit avant de partir. Les Beornides étaient méfiants, aussi se présenter comme étant une connaissance de leur peuple pouvait aider au premier contact. Les deux hommes aux proportions inhumaines semblèrent plus attentifs, Senta ajouta alors :

"J'apporte la parole du Fantôme. Des informations viables m'indiquent que les Masques de la Pierrelune seraient chez vous. J'aimerais m'entretenir avec eux... Cet entretien peut se révéler crucial pour l'avenir de la Terre du Milieu."

En signe de respect, Senta dégaina sa lame et la tendit à ses deux hôtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Bas les Masques ! Empty
Bas les Masques ! EmptyDim 17 Oct 2010 - 22:13
Postés haut sur le grand Carrock, les deux guetteurs Béornides avaient aperçu Senta de loin. Celui qui avait les yeux les plus perçants avait tout d'abord deviné un tout petit point noir s'avançant au-delà de l'Anduin; de par sa course rectiligne, il put dire avec certitude qu'il ne s'agissait pas d'une bête sauvage. Puis la seconde sentinelle avait distingué le cavalier lors de sa traversée du gué écumeux, et les deux compères avaient quitté leur poste afin d'intercepter l'étranger au pied du monument caractéristique du Val. La chose ne fut pas difficile, car l'individu ne montra aucune réticence et s'expliqua sans hésiter.

Les solides gaillards durent alors prendre rapidement une décision. Car, si les Béornides du Val possédaient un chef unificateur, nulle autre hiérarchie particulière n'était en place, sauf lorsqu'on désignait des capitaines en cas de batailles. Les clans correspondaient aux familles anciennes et étaient simplement gérés de façon patriarcale; de plus, c'était un peuple assez clairsemé. C'est pourquoi tout guerrier ou fonctionnaire assimilable disposait d'un pouvoir décisionnel bien plus important que dans tout autre pays de la Terre du Milieu.

Mais revenons à notre histoire... Le nouvel arrivant souhaitait s'entretenir avec les Masques. Cette requête, ajoutée à ses vêtements noirs, leur rappelèrent tout d'abord cette mystérieuse organisation qui avait tenté le dialogue avec Kivan quelques jours plus tôt; peut-être venaient-ils tenter de nouveau leur corruption. Mais cet homme semblait à la fois plus noble et moins désireux de plaire, ce qui les rassura. Après lui avoir demandé de répéter ce qu'il savait sur Baradur et le combat contre les Gobelins, puis lui avoir demandé son propre nom, il se décidèrent à le mener aux gens de la Pierrelune. Ce fut sans sa lame et les yeux bandés que Senta accomplit le trajet, sur le dos de sa monture menée au pas par l'un des gardiens.

Bas les Masques ! Xzar10
Lorsqu'il retrouva son sens visuel, Senta se trouvait dans une minuscule salle aux murs de poutres et dénuée d'ornements. En face de lui, un individu aux yeux brillants, au visage nerveux et buriné couvert, comme tous les Masques, d'un tatouage. Ce dernier lui adressa la parole aussitôt que les Béornides eurent quitté la pièce.

"Vous venez sans doute de loin pour nous trouver, cavalier solitaire, mais avant toute courtoisie de ma part, il faudra me révéler, preuve à l'appui, quel côté vous servez. Par les temps qui courent, même les mercenaires doivent se prémunir contre la tromperie."


Nette, précise, presque brutale: l'entame du discours avait de quoi surprendre.


Bas les Masques ! 224464Thesignature

The Half Cop


Dernière édition par Hadhod Croix-de-Fer le Sam 30 Oct 2010 - 13:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Sirion Ibn-Lahad

Nombre de messages : 1601
Age : 27
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud
- -: 35 ans
- -:

Bas les Masques ! Empty
Bas les Masques ! EmptyLun 18 Oct 2010 - 23:26
Sans dire un mot, les deux colosses bandèrent les yeux de Senta et lui prirent son épée, ce qu'il avait prémédité, d'où son geste de leur tendre auparavant. Guidé depuis le haut de sa monture, le gladiateur ne focalisa sur ce qu'il pouvait entendre, mais malheureusement rien de ce qu'il put discerner ne l'aida vraiment. Puis au bout d'un moment, la lumière passant au travers du bandeau se fit moins importante, le jeune Agent en déduisit qu'ils avaient pénétré dans une habitation ou du moins une quelconque bâtisse.

La lumière lui fut rendue. Il se trouvait dans une petite salle vétuste tenue par de solides poutres aux murs. Un homme lui faisait face. Bientôt ils ne furent plus que tous les deux dans la pièce, l'individu parla alors. Ainsi, il voulait des preuves comme quoi Senta servait effectivement le "bon" côté. Autrement dit s'il était avec ou contre l'Ordre de la Couronne de Fer. Cet homme voulait des preuves ? Il en aurait...

"Je comprends votre prudence. Aussi je me présente, je m'appelle Senta, Agent au service de Sirion Ibn-Lahad dit le Fantôme qui lui-même sert le Roi Aldarion d'Arnor. Nous luttons contre un Ordre, dont vous avez sûrement entendu parler : l'Ordre de la Couronne de Fer. Ils sont telle la gangrène sur la Terre du Milieu, détruisant petit à petit toute forme d'opposition à leurs idéaux. Mais ceci, un membre de cet Ordre aurait pu vous le dire aussi..."

Senta resta un instant silencieux. Ses mains devinrent tremblotantes. Ses nerfs lâchaient.

"... il y a quelques mois, le Fantôme a confié à trois Agents la périlleuse mission d'aller enquêter directement sur l'Ordre. Trois de nos meilleurs éléments... dont nous n'avons plus aucune nouvelle depuis. Ils sont sans doute morts. Alors si vous croyez que j'ai parcouru la moitié de la Terre du Milieu pour essayer de me justifier devant vous que la cause que nous servons est la même et pour que finalement vous refusiez, je ne l'accepterai pas ! Nous avons perdu des amis, des frères, des soeurs, des parents, des enfants à cause d'eux. Alors s'il vous reste encore assez de force et de courage pour lutter, rejoignez-nous !"

Le gladiateur avait dit tout ce qu'il avait sur le coeur, peut-être s'était-il un peu trop emporté mais au moins son monologue était sincère.

"D'ailleurs, en voyant toutes les précautions que vous prenez à mon égard, vous avez certainement dû rencontré les membres de l'Ordre auparavant. Vous savez donc que si l'Ordre avait dû vous revoir à nouveau, il n'aurait pas envoyé un cavalier solitaire offrant son épée à deux ours géants. Je pense plutôt qu'ils raseraient le Carrock car peu leur importent les victimes."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Bas les Masques ! Empty
Bas les Masques ! EmptyMer 20 Oct 2010 - 15:56
Bas les Masques ! Xzar10
Beaucoup de paroles étaient sorties de la bouche de Senta, mais aucune preuve formelle. Le mercenaire réfléchit cependant un instant et se demanda ce qu'il aurait dit, lui-même, pour justifier son allégeance, à quelqu'un qui ne le connaissait ni en blanc ni en noir... Pas grand-chose, sans doute. De plus, cette puissante organisation maléfique aurait tôt fait de les localiser et de les écraser comme des insectes, sans avoir à envoyez un messager parlementer traitreusement avec eux...

"Bon, reprit-il. Admettons que vous êtes du côté des royaumes libres. Vous êtes venu quérir notre aide pour votre lutte, auprès de Kivan j'imagine? Car, si vous tenez vos ordre de celui que l'on surnomme le Fantôme, il n'aura pas manqué de vous transmettre le nom de celui qui était chef de notre organisation du temps où il nous côtoya."

Il posa ses grands yeux sur le visage de son vis-à-vis pour scruter sa réaction, prenant bien involontairement un air de dément. De l'autre côté de la porte, on entendait de nombreuses voix qui murmuraient ou gémissaient.

"Seulement voilà, poursuivit-il, Kivan n'est plus le chef des Masques, car notre clan n'accepte pas un mort pour chef, même lorsque celui-ci a perdu la vie depuis peu de temps. Oui, Kivan a été tué voilà cinq jours, au nord-ouest d'ici, pour avoir refusé de s'allier à vos ennemis! « Depuis que nous avons fait chuter un tyran, qu'il disait, nous devons respecter la morale, tout mercenaires que nous sommes...» Et nous avons payé chèrement d'avoir respecté sa maudite morale, car treize des nôtres y sont passer, et plusieurs ne sont pas encore tirés d'affaire, comme vous pouvez l'entendre dans la pièce voisine si vous tendez un peu l'oreille!"

L'homme arpentait à présent la petite salle de long en large, perdant à son tour tout contrôle de lui-même, tantôt tempêtant haut, tantôt bougonnant pour lui-même. Finalement, il réussit à retrouver un minimum de calme pour s'adresser de nouveau à son interlocuteur:

"Personnellement, tout ce qui m'importe, c'est la survie des miens et de ceux qui se sont montrés bienveillants à notre égard. Et, si je ne me rallierai à présent jamais à ces barbares assoiffés de pouvoir, je ne désire pas non plus une guerre ouverte qui se traduirait par encore plus de pertes pour les miens. J'entends bien rester neutre tant qu'aucun des deux partis n'aura pris l'avantage sur l'autre. Et, hélas pour vous, je suis Xzar, à présent le nouveau capitaine de la Pierrelune!"

En effet, à la mort de Kivan, une partie du groupe avait voulu installer Montaron à le tête des Masques, comme étant le plus proche homme de main de l'ancien chef. Mais ce dernier étant à moitié fou en dépit de son engagement pour la guilde, l'autre moitié du groupe lui avait préféré Xzar, bien moins toqué que lui. Cela s'en était joué à deux mains près lors du vote, mais il faut souligner que les grands blessés n'avaient pas pu faire entendre leur voix...


Bas les Masques ! 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Sirion Ibn-Lahad

Nombre de messages : 1601
Age : 27
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud
- -: 35 ans
- -:

Bas les Masques ! Empty
Bas les Masques ! EmptyDim 24 Oct 2010 - 17:58
Ainsi les choses avaient changé. Sirion lui avait en effet parlé de ce Kivan, un mercenaire avec des règles, l'un des rares aujourd'hui et ce Xzar lui annonçait que le capitaine de la Pierrelune était mort. Voilà qui compliquait les négociations. Le nouveau capitaine ne semblait pas vraiment prompt à lutter contre l'Ordre. Pas qu'il les soutienne mais envoyer ses hommes vers un combat si ardu, son choix était compréhensible. Mais Senta avait encore un argument à donner, son passé de gladiateur lui servirait bel et bien.

"Je comprends votre envie de préserver les vôtres, capitaine Xzar. Autrefois j'ai été gladiateur et au fil des combats j'ai pu voir des hommes gagner auréolés de gloire un jour et mourir seuls dans la honte le lendemain. J'ai également vu des combattants gravement touchés et pourtant, jamais ils ne se sont avoués vaincus, certains même ont fini par s'en sortir. Un vrai guerrier quel qu'il soit ne doit jamais faiblir et affronter son ennemi jusqu'à la mort s'il le faut. Tel est la devise d'un gladiateur..."

Senta se remémora des souvenirs douloureux de son passé. Un passé sanglant.

"J'ai juste une question à vous poser : que se passera-t-il si l'Ordre gagne la partie et que la Terre du Milieu tombe sous son joug ? Vous et vos mercenaires restés neutres, vous croyez qu'ils vous laisseront vivre en paix ? Des guerriers comme vous pourraient être une menace pour eux. Quoiqu'il arrive, vous seriez pourchassés. Cette affaire n'est pas un simple contrat, cela concerne tous les habitants de la Terre du Milieu, vous ne pouvez pas décidé de la marche à suivre pour votre Guilde sans vos compagnons. Eux aussi ont leur mot à dire, cette guerre car elle sera bientôt déclarée ouvertement concerne tout le monde !"

Le gladiateur fit quelques pas en avant et regardant droit dans les yeux, celui que l'on appelait Xzar, il conclut.

"Ne souhaitez-vous donc pas venger vos morts ? N'étaient-ils donc pas vos amis, vos frères, vos compagnons ? Laisserez-vous ces meurtriers en liberté jouir de la vie alors que tant des vôtres en ont payé le prix ? Rejoignez-nous et nous vengerons ensemble nos semblables tombés sous les lames de l'Ordre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Bas les Masques ! Empty
Bas les Masques ! EmptyMer 27 Oct 2010 - 14:26
Bas les Masques ! Xzar10
Vengeance, honneur, gloire... Autant d'idées fortes débitées à tire-d'aile par cet étranger, cet agent du bien, cet ancien gladiateur. Décidément, une histoire mystérieuse et complexe peut se cacher derrière chaque brin d'herbe, chaque porte... derrière chaque individu. Car, si le destin de Senta avait été tortueux, celui de Xzar l'était tout autant: troubadour un jour, prisonnier le lendemain, mercenaire le sur-lendemain, sa vie n'avait certes pas été un long fleuve tranquille. Il savait que les épreuves que l'on traverse dans le passé conditionnent le futur d'une manière étonnante. Lorsqu'on a été gladiateur, on est tenu toute sa vie par un souci de vengeance, d'honneur, et de gloire; mais quand vous avez été mis au cachot par un rival un peu trop opportuniste, seule la nécessité guide vos pas, et la prudence vous obsède. Une peur de revivre vos mauvais pas vous tient et vous ferait, à coup sûr, vendre votre âme au diable pour l'éviter...

"Si l'Ordre gagne la partie, alors nous leur proposerons nos services, répondit Xzar avec un calme alarmant. Par contre, si vous vous révélez vainqueurs, nous rejoindrons votre camp. Que pensez-vous que sont les mercenaires? Des gens qui se rallient au plus offrant, point. Mais en l'occurrence, le plus offrant n'est pas celui qui met le nombre le plus important de pièces d'or sur la table, mais bien celui qui sera en mesure de nous assurer la sécurité. Nous ne le connaissons pas encore, c'est pourquoi nous attendons patiemment et observons l'avancée de la situation."

Décidément, on était bien loin de la justice - relative - et du panache de Kivan. Le chef des Masques continua:

"Quand je dis 'nous', je parle au nom de tous mes camarades. Et, quoique vous en pensiez, ils ont eu leur mot à dire, puisque c'est par un vote que j'ai été choisi, que j'ai été préféré à Montaron, voilà quatre jours maintenant. Certes, ce ne fut qu'à deux voix près, mais tous ceux qui étaient en état de voter l'ont fait. Par conséquent, je dois prendre les décisions les meilleures pour eux."

Il se dirigea vers la porte, saisit la poignée, et révéla l'autre salle de cette maison. Plusieurs Masques étaient couchés sur des lits de fortune, gémissants, mais soignés du mieux possible par un guérisseur Béornide. Ces hommes avaient été touchés par des lames ou des flèches empoisonnées et avaient du traversé des jours bien sombre de fièvre et de délire, mais à présent ils avaient l'esprit clair et étaient tirés d'affaire. Demeurait simplement la souffrance physique de leurs blessures.

"Comme vous voyez, nous avons trop de soucis comme ça. En d'autres temps, j'aurais été d'accord avec vous, mais pas maintenant. Je suis désolé, ma réponse est non."


Xzar traversa la seconde pièce et s'apprêta à ouvrir la porte du fond, celle qui menait vers l'extérieur, afin d'appeler les deux gardes Béornides pour escorter Senta jusqu'à la frontière...


Bas les Masques ! 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Sirion Ibn-Lahad

Nombre de messages : 1601
Age : 27
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud
- -: 35 ans
- -:

Bas les Masques ! Empty
Bas les Masques ! EmptyJeu 28 Oct 2010 - 13:26
Xzar allait au-delà de tout ce que Senta aurait pu imaginer. S'allier à l'Ordre s'il était victorieux alors que quelques jours auparavant, ils avaient tenté d'éliminer leur groupe. Le gladiateur ne comprenait pas comment cet homme avait pu ignorer l'exemple de son ancien chef même si Senta ne l'avait jamais connu.
Il suivit le chef des Masques jusqu'à la première porte où les blessés étaient pris en soin puis vers la seconde porte. Porte qui devait sceller leur discussion par une réponse négative. Cela ne faisait guère les affaires de Senta, qu'allait-il dire à Sirion à son retour ? Non il devait réagir et les dernières paroles de Xzar lui donnèrent une idée.

"Très bien, j'ai entendu votre avis sur la question..."

Senta fit quelques pas et se retrouva dans l'encablure de la porte. Il tourna la tête vers Xzar, laissant apparaître un sourire en coin qu'il ne put contenir :

"... dans ce cas, je m'en vais trouver ce Montaron qui, je suis sûr, se fera un plaisir d'entendre ma proposition. Si j'ai bien compris, il n'était pas loin d'être élu chef des Masques. Adieu Xzar !"

Puis sans attendre une quelconque réponse de la part de son premier hôte, Senta invita les deux Beornides à le mener vers celui qu'on appelait Montaron. Bientôt il se retrouva face au vieil ami de Kivan.

"Êtes-vous le dénommé Montaron ? Je viens de la part du Fantôme. Je me suis entretenu avec votre chef Xzar mais il n'a pas été coopératif, peut-être le serez-vous davantage afin de lutter activement avec d'autres contre l'Ordre de la Couronne de Fer ?"

Les dés étaient lancés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
Hadhod

Nombre de messages : 3181
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Bas les Masques ! Empty
Bas les Masques ! EmptyVen 29 Oct 2010 - 11:04
Malgré les marmonnements de mécontentement inutiles de Xzar, les deux Béornides emmenèrent Senta dans une autre demeure faite de rondins de bois, et, cette fois, le trajet se fit sans entrave sur ses yeux. L'ancien gladiateur put alors apercevoir, à sa gauche, les avancées d'une forêt, desquelles tombaient d'innombrables feuilles mortes et grises dans un grand tourbillon de vent: pour cause, ils se trouvaient à l'orée même de la sinistre Mirkwood.

Lorsqu'ils entrèrent dans la seconde baraque - située quelques cinq-cents mètres au Sud de la première - Senta put voir que celle-ci était constituée d'une unique et vaste salle, dans laquelle se trouvaient des bancs, des tables, de la paille et quelques matelas de plumes pour les membres les plus importants. Se trouvait aussi la majorité de la Guilde.

O
n mena l'étranger devant Montaron, dont l'étrange sourire trahissait tout de suite son esprit dérangé...

Bas les Masques ! Montar10
"Hein! Quoi? fit-il de sa voix aigüe et chantante. Oui, c'est moi Montaron, enfin de crois... Hi! Hi! De la part du fantôme hein? Je vois pas qui c'est celui-là! Hein, vous avez compris: je le vois pas, parce que c'est un fantôme! Pas mal hein?"

Devant le regard peu encourageant et le manque d'enthousiasme de son interlocuteur, Montaron, laissa tomber sa blague douteuse et passa à autre chose:

"Lutter contre la Couronne de Ferraille, mais bien sûr mon joyeux luron! Ha! Ha! J'en rêve chaque nuit, et même le jour des fois! Y a une voix qui vient du ciel et qui me dit de leur foutre une bonne raclée, à ceux-là! Les autres ils me croient pas, mais vous, vous me croyez hein? Ah, j'en étais sûr! Enfin un qui a de l'esprit, mes amis. Oui mais voilà, mon grand, le problème c'est que je suis pas chef ici, c'est dommage, hein! Quoi? Que de deux voix? Ça c'est pas faux, mais qu'est-ce que vous y voulez, c'est la vie... Quoi donc? Ben bien sûr qu'ils ont pas été pris en compte ces cinq-là, ils avaient de la fièvre et ils disaient absolument n'importe quoi dans leur délire, l'autre jour. Pardon? Les faire voter aujourd'hui? Maintenant? Ah ben oui tiens! Ça c'est une bonne idée, mon petit!"

Et de sortir de la masure en gambadant, tout content. Suivi de Senta et de tous les autres Masques, il se rendit au chevet des blessés. Fort heureusement, le guérisseur était parti, ce qui n'était, hélas, pas le cas de Xzar.

"Hé, mes bons amis! Vous avez pas eu la chance de voter l'autre jour, hein? Eh bien je vous la donne aujourd'hui. Dites-moi qui vous voulez comme chef pour notre organisation!"

Avant le combat contre l'Ordre, les Masques étaient au nombre de cinquante-et-un, Kivan compris. Mais les lames adverses leur en avaient enlevé un bon pourcentage, douze hommes pour être exact, qu'ils aient trépassé le jour même ou le lendemain, sur leur civière. Ils n'étaient donc plus que trente-neuf. Trente-quatre avaient voté: dix-huit pour Xzar, seize pour Montaron. Et cinq ne l'avaient pas pu, ces même cinq qui étaient couchés, mal en point mais en voie de guérison, en ce moment même.

"Je vote Montaron." dit le premier.

"Pour moi-même, déclara fièrement le second, on a le droit non?"

"Montaron, le préféré de Kivan!", expliqua le troisième.

"Xzar." dit le quatrième.

"Montaron!" conclut le dernier.

"Egalité! Dix-neuf partout! hurla Montaron. Duel à mort pour nous départager!"

Mais nul ne voulait de ça. On préféra demander au second votant de choisir pour l'un ou l'autre des deux principaux prétendant, et celui-ci, dont le frère cadet avait été occis cinq jour plus tôt, choisit de déchoir Xzar de son rôle de chef.

"Youpi!" s'exclama le nouveau capitaine comme s'il venait de gagner à un vulgaire concours de boisson.


Bas les Masques ! 224464Thesignature

The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Bas les Masques ! Empty
Bas les Masques ! Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Masques Du Destin
» [Classe] Maître des masques
» Les masques finissent toujours par tomber (PV Capucine) | abandonné, dortoir des acteurs.
» LES MASQUES MAYAS EN JADE
» Les expressions, les masques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rhovanion :: Val d'Anduin :: Carrock-
Sauter vers: