Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth

Aller en bas 
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Lun 3 Jan 2011 - 21:50


Le Phénix ne broncha pas en observant Skaline revétir calmement son armure. Le rohirrim prenait son temps, une sorte de rituel. Erco put juste détecter un haussement de sourcil lorsqu'il passa le pendentif symbole de sa présence lors de la Guerre dans les Terres du Nord.

La jeune femme regarda de bas en haut le fier chevalier qui dorénavant se trouver devant elle. Son regard espiègle avait disparu comme si cette armure creusait un fossé, une distance.

Arès un signe de tête rapide, La chef de meute se glissa au sol. Oros couvrait toujours leurs arrières. La brute vait changé du tout au tout ; son regard était illuminé , il semblait surexcité. le seigneur d'Esgaraoth avait déjà vu ce genre de réaction exagérée à son encontre, Le colosse serait prêt à tomber sur la lame de sa hache si Skaline lui demandait.

La progression se fit rapidement, trop rapidement. Erco put admirer l'efficacité des elfes en capes grises, la furtivité était leur Nom.

Il arrivèrent enfin au bout du chemin semé d'embuches. La rencontre allait enfin avoir lieu.L'air crépitait sous la tension , il devint irrespirable.

Lors de la montée des escaliers Les doigts, les mains touchèrent l'armure d'Erco, des actions pour guider le chevalier ou pas. Au sommet de l'escalier, le Phénix fit un geste surprenant, elle releva sa sempiternelle boucle d'or qui lui couvrait l'oeil gauche et elle pasa rapidement sa paume de main sur le visage emacié et rude d'Erco. Pas un geste tendre, mais tellement inapproprié en cet instant.Juste une seconde, une longue, très longue seconde pour les deux jeunes gens.

Puis Erco partit vers son destin comme toujours en chevalier. Ses comparses restaient silencieux, il vit juste des signe de tête respectueux.

La amin gantée d'erco tourna la poignée de porte ouvragée, il s'engouffra. Du coin de l'oeil ,il aperçut l'arrivée d'un groupe de guerriers dans le couloir mené par quatre Hommes à l'armure aux reflets rouges. Immédiatement ses "alliés" s'interposèrent .La bataille commençait.

Mais Erco avait cette fois un autre rendez vous que le Combat, une rencontre et pas n'importe laquelle, celle avec la Dame d'Esgaroth

----------------------------------------------------------------------



Miriel était assis sur son fautueil de bois précieux du Khand. A ses cotés une petite table de bois sur laquelle était posée une coupe ouvragée représentant un roitelet à l'intérieur un liquide vermillon clair .

Les murs étaient recouverts de tentures représentant les grands épisodes de l'hisoire elfique. Quelque soit l'endroit sur lequel se posait le regard du Comte tout n'était que merveille , dorure, boiserie. La quiétude, oui la quiétude régnait en ces lieux.


Les yeux lavandes de Miriel fixèrent Erco . Elle avait revétu une splendide robe immaculée avec des voiles vert anis, sa coiffure était tellment complexe qu'une vie d enain n'arriverait pas à déméler ses spendides cheveux roux.

Une odeur de rosée atteint les narines du guerrier.

Le visage de porcelaine de l'elfe était immobile comme sculpté dans l'ivoire, mais erco entendit dans sa tête une voix cristalline identique à celledes elfes qu'il avait rencontré Silivirien, Sombre chêne ou Laurelin

Les lèvres de Miriel restaient closes mais Skaline entendit distinctement

"Soyez le bienvenu en mon humble demeure Comte Skaline. Je vous attendais; Nous avons tant de choses à nous dire. Je connais vos exploits. vous êtes un Homme d'honneur . Vous me faites penser à Elessar. Hélas vous êtes sur une mauvaise route . Discutons posément , vous verrez que j'ai raison, je sers tout comme vous,les terrres du Milieu"

Puis après un court silence elle ajouta mais cette fois de sa bouhe

"Oui je suis comme vos amis, une elfe qui veut le bien des Terres du Milieu"

La dame d'esgaroth sourit à son "invité" .

---------------------------------------------------------------------



Caleb était tendu dans la petite pièce cachée. Il scrutait Erco. Ses yeux étaient des fentes. Il n'aimait pas la manière de se déplacer du Comte, trop rapide, trop déterminé. Caleb avait tué quelques Hommes de cette trempe mais bien peu au final et ce genre de combat étaitent toujours incertains. il entendit un bruit derrière lui, Matthew le ménestrel tenta d'avertir Skaline, il fut rappeler à l'ordre d'un revers de main par un des agents de l'Ordre. Caleb intima le silence d'un regard noir.

Il avait l'avantage, il avait deux otages, trois guerriers expérimentés et quatre autres dans le couloirs, lui même était un bretteur émérite d'ailleurs il avait été à une époque maitre d'armes. Mais erco n'est pas un adversaire à prendre à la légère. Honnétement Caleb serait heureux de le voir rejoindre l'Ordre, un tel homme serait un atout. Sinon et bien il faudrait l'éliminer, car l'Ordre n'acceptait pas de compromission ni d'ennemi.

Caleb observa la scène qui se déroulait sous ses yeux: un duel rhétorique qui l'inquiétait autant qu'un duel à l'arme blanche.

Un affrontement dans lequel La dame d'esgaroth était plus que douée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Sam 8 Jan 2011 - 18:27
Erco pénétra dans la salle, une grande salle aux tentures rouge vif et gris metal ou de fins motifs y étaient brodés. Ses pieds se posèrent sur un riche tapis sûrement d'origine oriental. Tous ce luxe ne plaisait pas vraiment au Seigneur Skaline. Il jeta un regard à la Dame d'Esgaroth. La dénommé Miriel. Elle était belle, très belle même. Durant un court instant Erco se sentit envouter. Cette elfe avait un réel pouvoir de séduction, le rohirrim n'avait pas prévu ça. Il cligna des yeux en continuant d'avancer. Il s'arrêta à quelques mètres d'elle. Il inclina la tête en signe de salut. C'est à ce moment là qu'il entendit la voix. Il se redressa en l'entendant et frissonna. Elle était douce et cristalline. Une de ces voix qui vous ensorcelle en un mot.
Erco entendait chaque mot, ce discours paraissait presque censé en ce moment là. Il se trompait peut-être de route...Elle ne pouvait pas mentir... Il eut soudain un flash: Au Rohan, à cause de cette Ordre qu'elle sert, des dizaines d'homme était mort. Il avait failli trépasser ce jour là.
Non, il ne se trompait pas de route, c'était elle qui se trompait. Elle allait vers sa propre mort et celle de ses camarades....
Il redressa sa tête et fixa d'un regard déterminé Miriel. Yeux dans les yeux, il articula lentement:

-Vous qui êtes si belle, vous devez avoir une voix magnifique, j'aimerais beaucoup l'entendre de vive voix....

Il toisa l'elfe, puis ajouta presque froidement en faisant un pas en avant comme pour s'imposer.

-Et je vous avouerais que je n'aime pas vraiment entendre des voix dans ma tête....D'anciens souvenirs me reviennent...Et ils sont bien plus lugubre que vous pouvez l'imaginer....

Il refit une pause, un sourire naquit au coin de ses lèvres. Il se mit à marcher lentement dans la pièce. Ses pas étouffés par le tapis, il tourna la tête autour de lui feignant l'admiration:

-J'aime beaucoup ce tableau, vous avez un certain goût pour l'art, je pourrais vous présentez à quelques artistes prometteurs qui ne vous décevrons pas, croyez moi....

Revenant vers elle, il demanda timidement:

-Mais vu que nous allons discutez pendant longtemps, que diriez-vous qu'on se tutoie?

Il se tut. Il ne la fixait pas. Il voulait la jauger d'abord. Un dur combat s'annonçait. Un type de combat totallement différent à le sien. Ici aucun arme ne sera utile.
Au fond de lui, il continuait à douter. Cette voix était persuasive. Mais d'un autre côté il réfléchissait à comment l'utiliser, à comment la feinter. Ce serait dur et un travail énorme de tromper une femme si intelligente, mais il savait qu'il pouvait le faire. Il avait vaincu des adversaires beaucoup plus féroce...Il ne pouvait pas se permettre de faillir, trop de gens comptait sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 12 Jan 2011 - 20:40


Miriel restait impassible. Elle observait le comte déambuler dans son antre. Seule sa respiration qui soulevait régulièrement sa poitrine était la preuve de son éveil. Son visage imperturbable semblait capable de traverser le fer ou la pierre.

Puis sa voix douce s'éleva

"Vous cherchez des ennemis Skaline? Il sont derrière la paravent de bois sombre. Vous voyez je ne vous cache rien, Comte. Mais l'heure n'est pas aux épées; Discutons vous voulez bien"

L'elfe millenaire prit une petite lampée de liquide rouge clair;

Sa voix s'éleva de nouveau:

"Je me nomme Miriel je suis née il ya un peu plus de mille ans"

L'elfe resta un instant muette emportée par ses nombreux souvenirs.
Puis elle se reprit immédiatement.

"je suis née à Fondcomble, j'ai connu le seigneur Elrond. j'ai oeuvré un millénaire pour le bien des Terres du Milieu. Mais jamais je n'ai été plus proche de mon rêve je peux le toucher de mes doigts. L'ordre de la couronne de Fer va permettre que la paix innonde chaque recoin des Terres du Milieu. Vous aussi Skaline , le guerrier vous la voulez cette paix, vous vous battez pour elle depuis des années et l'ordre peut vous l'offrir. Je vais vous dire quelque chose Erco, la destrcution de l'anneau unique a été une tragédie car si Galadriel l'avait accepté, nous serions dans une ère de prospérité et de paix inconnue jusqu'alors. et l'ordre peut offrir cela".

L'elfe ferma un instant les yeux

"je sens vos doutes Rohirrim, vous pensez que je vous mens. Regardez autour de vous, vous servez des rois , des princes faillibles. l'ordre ne demande qu'une règle obéir, ce que chacun d'ntre nous fait déjà mais cette fois obeir pour l'Ordre des choses ce qui implique la paix; vous le savez"

Miriel but une nouvelle fois du vin onctueux, posant son regard lavande sur Erco

----------------------------------------------------------------------



Caleb faillit s'étrangler lorsque Miriel annonça à Skaline le lieu de leur cachette.

Puis il écouta les douces paroles de l'elfe, elle savait résumer ce que chacun voulait au sein de l'ordre: la paix même si leur objectif les obligeaient parfois à des exactions horribles ou des alliances impies.La fin justifie les moyens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mar 18 Jan 2011 - 19:28
Erco pesait chaque mot dit par Miriel. C'était une musique mélodieuse. Et il essayait de trouver la moindre fausse note. Un son trop aigu et fourbe. On lui avait dit qu'elle chercherait à le corrompre. Heureusement peut-être, car en ce moment ce discours semblait plausible. Ce que l'Ordre voulait c'était la paix. Il fallait alors l'aider. Il avait combattu tellement d'année pour ça que maintenant qu'on lui offrait la possibilité de réussir le but de sa vie, il ne pouvait pas refuser....
Pourtant aussi parfait est-elle. Elle fit une erreur, une seul. Parler de l'anneau comme une bonne chose. Erco faisait partie des enfants à qui ont avaient contés des dizaines de fois l'histoire de l'anneau unique et de ces malheurs. C'était peut-être l'un des rares bons souvenirs qu'il avait de son père. Peut-être vit-elle l'éclair qui traversa les yeux du chevalier...
Il la fixa un bref instant, puis il répondit le ton sérieux. Il voulait la tester, voir sa réaction...Dans tout combat, verbal ou physique, on juge l'autre. On cherche ces faiblesses, les points faibles.

-Vous le savez je suis opposé à votre Ordre. Je l'ai combattu au Rohan....Il a faillit me tuer...Mais en fin de compte si j'ai tout compris, quiconque s'oppose à lui dans sa recherche de la paix meurt? J'ai compris le principe, n'est-ce pas? En fin de compte je comprends, j'aurais fait de même...J'ai tué des dizaines de bons soldats pour la même raison

Il fit une courte pause pour s'asseoir sur un fauteuil. Il avait abordé son combat dans la Marche. La réaction de la Dame d'Esgaroth l'intéressait. Elle s'était posée sur un canapé en face du Comte. La couleur pourpre fatiguait les yeux d'Erco. Il cligna plusieurs fois avant de reprendre:

-Vous comprenez avant de vous rejoindre, j'aimerais bien comprendre ce dont il sagit...Vous parlez d'obéir, mais à qui? Vous le savez peut-être mais si j'ai lutté contre le mal de cette Terre, je ne l'ai fait que par conviction, jamais l'on ne m'a ordonné quelle guerre j'allais rejoindre. Je ne me suis jamais plié à un Roi parce qu'il me l'a demandé....Obéir c'est pour ceux qui veulent la facilité, Moi je recherche la paix, et cela fait des années que je sais que le chemin qui y mène n'est pas celui de la facilité....

Il la fixait, comme par défi. Si elle voulait le convaincre elle allait devoir encore plus le faire douter. Lui faire douter jusqu'à son nom, son âge. Et pour ça elle devra jouer un jeu dangereux. Pour faire plier Erco, il faudra trouver son point faible. Ça peut-être les sentiments, les peurs, les morts, les amis, la nature...Ou toute autre chose. Il suffit juste de le trouver, après de jouer avec les mots jusqu'à ce que l'autre doute assez pour y incruster l'idée désirée....Mais c'est en même temps des sujets sensibles qu'il faudra aborder. La réaction pouvait être colérique, et mortel...Même si Caleb était là à côté, si Erco le désirait Miriel serait morte avant même que l'Agent de L'ordre n'aille put sortir de sa cachette.

Le rohirrim lança un beau sourire à l'elfe. Il la regardait fixement. Il avait beau se dire qu'elle était ce qu'il combattait depuis toujours, il n'arrivait pas à oublier sa beauté.... Lorsque sa voix chanta une nouvelle fois, il resta assis à gober ces douces paroles pendant un court instant. En lui un instinct criait d'être attentif. Son regard absent s'éclipsa. La lueur du combattant était revenue.
Il espérait simplement que Miriel ne s'en était pas aperçue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mar 25 Jan 2011 - 19:24



Miriel ferma un instant ses paupières . Puis elle afficha un sourire triste. Sa voix mélodieuse s'éleva de nouveau , une maertume présente dans chaque mot

"Je sais Skaline, ce qui vous réveille la nuit, toutes ces nuits traversées par les cadavres de vos ennemis , toujours plus nombreux. Les terres du Milieu ont elles changées grâce à toutes ces tueries? Le sang versé qui coule entre vos mainslavera t il votre âme, Comte d'Esgaroth? . Oui je sens votre lassitude à toujours combattre pourquoi, pour qui ? Les rois? Ils ne pensent qu'à leur propre pouvoir, le peuple,il le méprisent. Ce sont pour les générations futures que l'Ordre oeuvre l'ordre . Nous enlevons le ver de la pomme, Skaline, pour permettre à la paix de triompher. Mais il ne faut pas être dupe Skaline, Galadriel a été la plus proche de ce paradis sur terre mais elle a refusé le sacrifice. Or nous l'Ordre saurons faire ses choix douloureux et les assumer. Vous me demandez qui commande Skaline? Mais ce sont nous, les personnes de bonne volonté, avec un idéal implacable. Nous devons être fort et impitoyable pour faire triompher la paix. Rejoignez nous Skaline, tu tuerai sûrement mais pour le futur et non des souverains plus préoccupés de leur pouvoir que de leurs peuples. Soyez plus courageux que l'intrépide Galadriel. Pour le bien des terres du Milieu, rejoignez nous Erco."

La voix de l'elfe millénaire était calme, convaincante, sûre d'elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Jeu 27 Jan 2011 - 15:15
Ces paroles étaient réconfortantes. Elles étaient rassurantes. Au fond elle disait vrais. Les rois étaient souvent mal vu par le peuple, ils voulaient plus de pouvoir et d'argent. Les citoyens se battaient pour un Roi cherchant la fortune sous le masque de la paix. Personne ne refuserait de se battre pour donner la tranquillité à sa famille, personne.
Pourtant Erco ne pouvait pas croire que Mesphisto ou Aldarion ne cherchaient que la pouvoir. C'était de juste souverain, il leur avait déjà parlé, il avaitconfiance en eux...Il y a quelques mois il serait mort pour les protéger, eux et leur cause, mais aujourd'hui il doutait. Ses combats étaient peut-être pour une cause juste, mais ces Rois n'avaient que faire de la sécurité. Ils avaient une armée pour les protéger et vivaient dans des palais garder par les meilleurs soldats de leur pays. Le peuple, lui, avait faim, froid et mourrait de la lame des assassins...
Le doute était présent, trop présent. Le Seigneur Skaline n'arrivait plus à penser objectivement....

Le silence perdura encore une dizaine de minute. Elle ne parlait pas, lui non plus. Chacun devait réfléchir. L'une pour mieux le corrompre, l'autre sur sa décision final. L'Ordre ou les Passeurs. Peut-être qu'enfin il servirait réellement à quelque chose. Peut-être que son épée pourra enfin s'abattre sans jamais éprouver le moindre remord. Son âme était ensanglantée de ses actes, son coeur doutait plus que jamais. Son cerveau tentait d'analyser les options, mais dans les deux camps il y avait du bon et du mauvais. Jusqu'à maintenant il n'y avait eut qu'un ennemi. Jamais on ne l'avait remis en question...Aujourd'hui pour la première fois une autre voie s'offrait à lui. Deux camps adverse, un même but: la paix....
Le silence devenait pesant, presque insoutenable. Il parla juste pour entendre un son, pour casser ce malaise.

-C'est juste, vous avez raison....Ces rois qu'ont que faire du peuple...Ils veulent juste être au chaud dans leur immense palais et diriger des étendues toujours plus vaste au mépris de leur sujets...C'est injuste, on doit faire changer ça...

La gorge sèche, il déglutit avec peine. Il fixa Miriel. Il avait donc cédé. Il la rejoignait.

-Mon épée est votre...Ce choix est dur, mais juste. L'acceptez-vous?

Soudain, un vague de honte lui traversa l'esprit devant ses propre paroles. Sirion, Gallen, Gebir et tant d'autre s'étaient battus à ses côtés pour exactement la même cause. Il les abandonnait dans ce combat. Il avait honte. Jamais il n'avait trahit, jamais. Il avait toujours fait face, toujours rester fidèle à ses amis...Avait-il changé autant que ça? Il se remit à hésiter... Il avait peur de faire le mauvais choix...
Serrant les poings, il observa une grande teinture pendant quelques instants. Elle montrait une grande bataille des temps anciens. Des héros y étaient représentés, et il voulait en faire partie. Mais pour cela il fallait choisir....Il venait de décider. Seul le futur répondra au dernier doute d'Erco Skaline: Prenait-il la bonne décision.
Lançant alors un large sourire à Miriel, il attendit la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Sam 29 Jan 2011 - 16:50



Miriel ferma un instant les yeux. Puis à son habitudes, elle les ouvrit avec célérité;

De nouveau sa voix envoutante s'éleva

"je sens encore des doutes en vous, Noble Comte, mais l'idée fait son chemin"

Elle lui rendit son franc sourire


"Bienvenue parmi nous"


---------------------------------------------------------------------





Caleb resta silencieux. Miriel avait réussi à faire plier le puissant Erco Skaline. Le chef de guerre sentit le poids des regards de ses sbires.

L'agent de l'ombre observa un instant la baie vitée en face de lui, le soleil quittait l 'horizon, les reflets étaient magnifiques.

Mais l'heure n'était pas à la contemplation mais à l'action. En soldat averti, Caleb savait qu'il fallait profiter d'un avantage: battre le fer tant qu'il est chaud comme le dit le proverbe.

Il sortit donc son épée ouvragée et d'un signe de tête rapide, indiqua à ses hommes de quitter leur cachette.

Caleb toujours l'épée à la main sortit d'un pas savamment calculé, un sourire ourlant ses fines lèvres.Derrière lui ses quatres sédéistes revétus d'armures étincelantes aux reflets rouge sang.

Caleb s'adressa directement à Erco

"Vous avez fait le bon choix Skaline. Notre ordre ne sera que plus fort avec votre épée et votre honneur.Recevez mes respects, mon nom est Caleb"

Accompagnant la parole au geste, Le guerrier effectua une révérence rapide vers le comte.

Erco aperçut ses deux menestrels , les yeux écarquillés par la surprise. Le comte put remarquer un hématome au niveau de la joue gauche de Matthew.

De sa voix métallique Caleb poursuivit

"Comme symbole de votre allégeance à notre ordre, la venue des ménestrel dans notre giron serait un acte fort"

Les regard de deux otages ménestrels allaient de Caleb à Erco.

Miriel roide, assise dans son luxueux fauteuil affichait toujours son sourire triomphant.


---------------------------------------------------------------------

A la fin de la phrase de Caleb, les portes de l'appartemant de Miriel s'ouvrirent avec fracas et le Phénix s'engouffra, rapide comme l'éclair acompagné de deux elfes de la bande de la rue grise et d'Oros , qui était lourdement blessé au bras gauche.

Un vrai carnage avait eu lieu dans le couloir. Deux elfes de la bande du Phénix avaient trouvé la mort .En contrepartie, trois agents de l'ombre avaient trouvé la mort tout comme cinq gardes.


Le Phénix resta immobile, le regard éberluév ers Erco.

Elle murmura juste d'une voix plaintive

"Non pas cela !!"

Caleb regarda d'un air mauvais la petite troupe non invitée et s'adressa de nouveau au comte

"On dirait que vous allez pouvoir agir rapidement pour l'Ordre, Comte Skaline"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Lun 31 Jan 2011 - 17:20
Il ne fut pas surpris de voir apparaitre Caleb. Miriel elle-même lui avait indiqué l'endroit ou il se cachait, ainsi que quelques guerriers de l'Ordre. Par contre il resta sans émotion en voyant Matthiew et Gnow avec ces nouveaux alliés. S'il avait fait, ne serais-ce, qu'un geste agressif ils seraient mort... La joue rouge Matthiew interrogea son seigneur du regard. Il lui fallut quelques instants pour comprendre qu'Erco était passé dans l'autre camps. Il implora les Valars qu'il se trompait. Gnow n'exprima rien, son visage ne changea pas, mais ses yeux montraient bien la déception et un peu de tristesse pour ce pervertissement.

Le Seigneur Skaline répondit à Caleb:

-L'honneur est à moi de vous rencontrez enfin, seigneur Caleb.

Il sourit nerveusement. Il y était arrivé. Il était pour finir accepté dans l'Ordre. Maintenant il redoutait de devoir prouver son allégeance par le fer sur un des otages. C'était ses amis, et jamais il ne lèverait l'épée contre eux. Jamais. On pouvait tuer pour beaucoup de raison, mais il y avait autant de raison pour ne pas le faire.
Avant même que la discutions ne reprenne le Phénix pénétra en fracas dans la pièce. Deux de ses compagnons avaient trouvé la mort. Sans doute héroïquement en emportant bon nombre d'adversaire avec eux. Erco qui les avait vu en action savait que c'était des guerriers hors du commun. Ils étaient mort pour lui permettre de voir Miriel. A ce moment leur mort lui parut stupide. Il eut un pas de recul en entendant la voix du Phénix. Elle n'égalait pas celle de l'elfe, mais elle fit autant d'effet dans la tête d'Erco....
Il ferma les yeux devant l'ordre de Miriel. Même s'il n'était pas dit clairement ce qu'il devait faire, il savait qu'il devrait la tuer. Elle, Oros et les deux voleurs. Il n'avait pas prévu qu'elle le rejoigne. La laisser vivre c'était s'opposer à l'Ordre, et donc il redevenait un ennemi. La tuer lui était impossible...
Encore un choix.
Lorsqu'il rouvrit les yeux, il ne regarda aucune des deux femmes. Sa voix sonna comme un glas, brisant le léger silence. Elle resta dur. On y ressentait dedans toute les horreurs qu'il avait vécu.

-Je suis désolé.

Amdir jaillit. Froide et belle à la fois elle ressemblait à Miriel. Mais lorsqu'il frappa, la lame n'alla pas vers le Phénix mais bien contre Miriel la manquant de peu. Elle était debout, le regard haineux fixant Erco. Ses lèvres s'entrouvrirent, mais le Comte d'Esgaroth la coupa net.

-Taisez-vous! J'ai assez entendu de votre venin. S'il fait effet sur quelques paysans, il n'a que le pouvoir que de m'énerver. Comment avez-vous osé dire de tel chose devant moi? Que savez-vous de moi? Rien, ou bien peu de chose. Vous pensez que j'ai été jusqu'au Mordor, que j'ai bataillé au quatre coins de cette Terre pour me laisser séduire par les paroles d'un catin assoiffée de pouvoir? Vous me parlez de liberté, mais vous ignorez ce que c'est. La liberté que vous me proposez est celle de la peur, et des chaînes. Je n'ai pas perdu un doigt pour m'adonner aux meurtres et autres infamies.

Il leva sa main, l'index y manquait. La chair commençait seulement à se remettre de cette coupures. Comme une marque de rappelle ce membre fantômes permettait à Erco de ne jamais oublié pourquoi il se battait.
Sa voix fut plus violente, plus haineuse. C'était le cœur plein de tristesse qu'il articula.

-Pour la liberté j'ai enterré mes parents à même pas seize ans, j'ai vu leur corps mutilées par d'autre comme vous. Vous pensez réellement que j'allais accepté? Je n'ai survécu que grâce à leur souvenir. C'est le souvenir de leur honneur qui m'a guidé. Je me bats en leur mémoire. Eux non pas put se battre, alors je le fais à leur place!!! Je rends honneur à mes ancêtres par mes actions.

D'un regard hargneux, l'épée droite et prête à frapper, il continua son discours:

-Votre pseudo liberté je la détruirais, j'ai déjà commencé.

Miriel restait droite. Les paroles lui fouettaient le visage. Elle n'avait sans doute jamais essuyé un seul échec. Elle se rendait enfin compte que depuis le début Erco jouait un double jeu. Il s'était joué d'elle. Le temps qu'elle réponde le rohirrime s'était déjà élancé sur Caleb. Amdir fendit l'air. Les deux épées se rencontrèrent dans un éclat d'étincelle. Le Seigneur Skaline de toute sa hauteur jeta à Caleb un regard de pitié. Il avait pitié de cet homme...
Erco essuya une contre-attaque. Son épée bloqua l'acier, et le dévia sur le côté. Il demanda à son adversaire presque dans un cri:

-Pourquoi sers-tu ce poison? Elle ne t'amènera qu'à la mort

Autour d'eux les gens se mettaient en mouvement. L'instant de surprise était passé comme un mauvais vent. La stupeur laissa sa place à l'adrénaline...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Lun 31 Jan 2011 - 20:27


Les événements se déchainaient de nouveau. Miriel restait immobile, le regard vide. L'elfe s'enfonçait dans ses innombrables souvenirs: les voix de galadriel elrond sembalit la condamner dans une cacophonie insupportable.

Miriel murmura juste

"Impossible, non impossible"
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------






Caleb bloqua la première attaque d'Erco. Son visage était déformé par un rictus de haine pure.

Sa voix mélodieuse s'éleva , tandis qu'il rompait le combat

"Tu nous as bien eu , Skaline. mais tu as tort sur un point, je suis le chef de miriel et non le contraire. Tu peux t'étouffer avec ta sale pitié et je te renvoie tes arguments :je ne sers pas une elfe mais une conception du monde, un monde avec un pouvoir fort pour vivre librecar plus de pouvoir donne plus de liberté"

Le regard du canthui s'égara un instant vers la baie, il admira une seconde le soleil couchant comme pour se souvenir à jamais des lueurs du crépuscule.

Puis il enchaine deux attaques hautes puissantes. Son visage se rapprocha de celui d'Erco

"Je connais ta technique de combat , Skaline, tu aimes parler pour déconcentrer tes adversaires. Cela ne marchera pas avec moi !!"

Caleb rompit de nouveau et se mit en garde, la pointe de son épée tournait vers le comte.







-------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Les ménestrels furent un instant surpris par la tempête qui s'abattait dans les appartements de Dame Miriel.

Matthew vit l'épée d'un des sédéistes de l'OCF foncer vers son visage. Le jeune homme ferma un instant les yeux. Mais l'arme ne le toucha jamais, un trait d'arbalète du Phénix avait transpercé le crâne de l'agent sombre.Il tomba de tout son long, droit comme un i, son sang souillant le précieux parquet du Rhun.

Les deux elfes de la bandes de la rue grise engagèrent un agent à l'armure etincelente. Ce dernier rapide comme le vent rétablit l'équilibre des forces au moyen d'une étoile acérée promptement lancée.

Oros se rua comme un taureau furieux sur un agent qui l'accueillit d'un coup pied tendu. Avec souplesse, il envoya une dague qui traversa le gars de l'épaule du géant. Le cboucher d'esgaroth hurla et entama des moulinets dévastateurs avec sa hache d'arme

Le phénix enfin se délesta de son arme de jet et courra en zig zag vers le dernier adversaire. Ell eesquiva une étoile . Puis , elle tenta de passer sous la garde de son ennemi avec son cimeterre à la garde d'or. L'agent de l'ocf rompit le combat et attaqua avec son épée d'estoc et de taille.

Une nouvelle bataille entre deux visions du monde s'opposait dans la ville du Cygne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mar 1 Fév 2011 - 19:46
Erco fut totallement décontenancé à l'annonce de Caleb. C'était lui le chef, pas Miriel. En fin de compte la tuer n'aurait pas changé grand chose. Cela aurait même arrangé le canthui. Miriel ne devait pas être le genre de femme à se laisser commander indéfiniment, et son maître le savait. Sa mort avait déjà du être programmée depuis longtemps. Elle n'était qu'un instrument de plus, tout comme Caleb.
Il esquiva une nouvelle attaque, et répondit simplement:

-Et le pouvoir mène à la déchéance, à la décadence. Ta conception du monde va sombrer un jour ou l'autre, que ce soit aujourd'hui ou dans un siècle. En fin de compte ça n'a pas d'importance. On vit tous, et on meurt tous. Quel que soit ton pouvoir, la mort viendra...

Il riposta violemment. Le coup fit reculer Caleb. Une esquisse de peur naquit dans ses yeux, trop brève pour en être certain, Erco pensa qu'il devait y avoir une sorte de respect. Un respect mêlé à la haine, à la rage et à la peur sans aucun doute. Le rohirrim ressentait la même chose. Il avait peur de cet agent, il le savait, et c'était cette peur qui le poussait à continuer le combat. Il voulait ne plus jamais en avoir peur, plus jamais ressentir cette angoisse. A chaque combat, même s'il montrait de l'assurance et une absence de peur, il la sentait toujours dans son ventre. Une boule, un resserrement de ses entrailles.

-Si tu me connais autant que ta Miriel, j'ai pas de soucis à me faire...

En même temps, il dégaina un poignard d'argent aux éraflures on pouvait deviner qu'il avait bien servis. Il sourit en fixant Caleb. Certes il aimait déconcentrer ses adversaires en leur parlant, mais après vingt ans de combat il avait plus d'une technique.
Son sourire disparut bien vite, son visage se crispa sous l'effort du duel. Il para cinq frappes alternant Amdir et son poignard, à chaque coup il fit un pas en arrière. Au cinquième, il se stoppa, bloqua et repoussa l'épée adverse pour entamer une contre-attaque. Caleb, surmené des coups puissants de l'épée d'Erco, et des frappes rapides du poignard, dut rompre le combat et se mit à quelques mètres du Seigneur Skaline. Les deux avaient le souffle court. Haletant Erco murmura:

-Tu as peur! Tes yeux te trahissent, et la haine qui t'anime te perd....

Le canthui coupa la parole au rohirrim avec son épée qui racla l'épaulière d'Erco. La force de l'attaque fit chanceler le chevalier quelques instants. Assez pour que Caleb place un superbe coup de taille, et même s'il manquait d'élan, il entailla le bras du Comte d'Esgaroth. Un rictus traversa son visage. Il parlait trop, il s'était fait prendre à son propre jeux. Son adversaire devait déjà s'imaginer vainqueur. Il était sûr de lui.
Erco recula sans jeter un regard à sa petite blessure qui n'était pas trop profonde, mais assez pour le gêner. Le visage transpirant, il haleta:

-J'ai quand-même une question...Pourquoi avoir kidnappé les héritiers royaux? C'est que des gamins....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 2 Fév 2011 - 22:20


Caleb tournait autour d'Erco, les yeux rivés sur les mains du comte en bretteur expérimenté. Le canthui répondit de sa voix étonnament belle et douce

"Tu es fort Skaline et oui j'ai peur de toi car je ne sais pas si je sortirai vivant de ce duel âpre mais toi aussi tu es incertain de l'issue, je le voix dans ton regard. Quand aux gamins, je m'en fous, l'important n'est pas là, le pouvoir est le plus important et tant que tu ne comprendras pas cela tu seras un agneau, Comte"

Pendant son discours, Caleb avait glissé sa main gauche dans son ceinturon et avait dégainé une dague à la poigné renforcée.

l'agent sombre testa la garde d'Erco . Puis la véritable attaque survint , il prit la lame de l'épée du comte avec sa garde renforcée et son épée dorée glissa sous le poignard de Skaline.

Une vraie maestria digne d'un comte.

----------------------------------------------------------------------------------------------



Miriel restait immobile, les yeux grand ouvert mais la Dame d'Esgaroth n'était plus là. Elle était plongée dans ses ouvenirs millénaires. Elle s'enlisait dans le bourbis de ses contradictions. Miriel bienque toujours vivante quittait mentalement les terres du Milieu.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les menestrels chargèrent l'agent de l'ombre. Hélas ils sous estimèrent leur adversaire. L'effet de surprise était passé. Gnow avait reçu un sale coup d'épée dans le ventre. Maintenant, il hurlait par terre. Le coup n'était pas mortel mais il devait être soigné rapidement.

Mathew ramassa avec promptitude l'épée de son ennemi abattu par la flèche du Phénix. mais au bout de quelques passes d'armes le ménestrel comprit qu'il n'était pas de taille, il commença à reculer dangereusement, dominé par l'habilité de l'agent de l'OCF.

Le chef de la bande de la rue grise , dernier survivant qui portait le nom de Guilota arriva à pliene vitesse contre son adversaire qui ne put relancer une autre étoile acérée. L'elfe lui envoya un coup de coude en plein plexus. L'agent recula un instant mais réussit à dégainer son épée ouvragée. Le cliquetis des armes commença, les deux adversaires se valait . Jamais Guiolta n'avait combattu un humain aussi doué. Jamais. Il sentit même une sueur glisser le long de son échine.


Oros hurlait, ses mouvements était rapides mais amples trop amples, son assaillant l'avait blessé trois fois. Le boucher d'Esgaroth avait les dents rougies par son sang. Il fit de nouveau un puissant coup d'estoc, l'agent esquiva de nouveau, un sourire malfaisant ourla ses fines lèvres, il avait le combat en main.

Le phénix tournoyait sur elle même. Elle avait réussi à entailler durement la hancge droite de son adversaire. De fait il combattait moins bien, ces appuis étaient moins précis. le phénix d'un geste rapide défigura son ennemi. L'homme hurla . Mais poussé par son fanatisme, il attaqua de nouveau , avec sa pointe . Le phénix esquiva l'arme avec rapidité tout en reculant mais elle était attentive , elle attendit que l'homme avance trop et se découvre. Le cimeterre du chef de bande jaillit de nouveau et s'enfonça dans l'échine de l'agent qui s'effondra dans un gazouilli horrible.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Jeu 3 Fév 2011 - 19:35
Erco n'était pas assez attentif, il s'en rendit compte trop tard. Trop occupé à tenter d'arracher des informations à Caleb, il ne vit pas l'attaque venir. Elle fut rapide et parfaitement exécutée. Le Comte sentit la peur remontée dans tout son dos lorsque Amdir fut bloquée, d'un geste désespéré il abaissa son poignard pour dévier l'attaque, mais l'agent était trop rapide, trop précis, trop entrainée sur cette botte. La lame continua sa course, le poignard ne fit que glisser contre. Ce jour-là, Erco vit la mort de prêt. Il l'avait déjà entrevue, mais là il sentit son étreinte au moment ou la pointe dorée heurta, et perça son armure. La douleur fut vive, elle fouetta l'esprit d'Erco. Comme un réveil, elle ramena le rohirrim à un instinct de survie si puissant que la douleur ne le gêna nullement lorsqu'il riposta. On peut dire qu'il n'était plus maître de lui même, c'était un autre Erco Skaline qu'était né de Caleb. Une sorte de bête prit la place du personnage froid, déterminé et précis qu'il était. Le regard que jeta Erco à l'agent était celui d'un fou. Peur, douleur, haine, brutalité et cruauté se côtoyaient.
La riposte fut quasiment immédiate. Le poignard se releva et frappa. Caleb recula, retirant son épée du bas ventre du Comte, mais la lame d'argent traça une ligne pourpre lui barrant tout le front. Dans le même temps, il lâcha son épée et frappa la tempe de son adversaire. Le poignard changea de main pendant que Caleb reprenait pied. Sa vision était nettement gênée par le sang lui coulant dessus, et totallement désorienté. Erco savait qu'il devait agir maintenant, plus question de parler et de provoquer. La vitesse était sa seule solution. Il perdait déjà du sang, et plus il éternisait le duel, plus il avait de chance d'en mourir.
Entamant une pirouette, pour se placer sur le flanc de l'agent, il cassa son poignet pour lui entailler l'avant bras. Encore en mouvement, il rechangea de main son arme et laissa son bras continuer sa ronde avec le poignard au bout.
Un seul but dans cette manœuvre: trancher la gorge de Caleb...

***

Gnow était un bon bretteur, mais sa spécialité restait l'arbalète. Et dans ce genre de combat, il ne se sentait pas du tout à son aise. Tentant de venir à son compagnon Skaline, il se frotta à un guerrier bien supérieure à lui. Il frappa, l'autre para et passa sa garde avec facilité. L'arnorien put sentir la froideur de l'acier dans son ventre, puis une douleur intense. Lâchant son arme il laissa ses jambes céder et s'abandonna à des cris.
Extérioriser la douleur permet de moins la ressentir.... En tout cas Gnow la sentait bien et crier n'y changeait rien.

Matthiew, lui, bataillait ferme. Le visage ruisselant, il enchainait toutes ses bottes, feintes et parades tentant en vain de surprendre son adversaire. Son épée frôla plusieurs fois l'agent de l'Ordre. Après une série d'attaques hasardeuse ou il tentait de reprendre pied, par une chance bienvenue, il trancha dans la chair adverse. L'autre répliqua du tac au tac. L'acier atteint la joue du Ménestrel qui sauta de côté, et se mit à deux bon mètres de son adversaire. Il haletait, il avait peur....

Le reste du combat était flou, et chaotique. Les tapis étaient déjà tâchés de sang frais. Le canapé était ouvert à trois endroits d'un coup d'épée. Et entre les murs se répercutaient les cris de douleur de Gnow...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Dim 6 Fév 2011 - 14:35



Caleb avait blessé Skaline, il le savait par expérience. Mais devant lui , il avait dorénavant une bête blessée. C'est ce que tout duelliste redoutait, un homme blessé commandait par la haine, la rage et la douleu et donc imprévisible.

Le voile rouge obscurcissait la vision du Canthui. D'un dgeste de la main il enleva le sang frais mais immédiatement son visage était de nouveau innondé de sang chaud. Caleb sentit le sang taper ses tempes. Il para comme il pouvait les attaques féroces du passeur. Il sentit plus qu'il ne vit Erco sur sa gauche acroupi avec son poifgnard. D'ailleurs il sentit la morsure de la pojbnte légèrement émoussée.

Par reflexe, Caleb se tourna d'un demi tour, offrant au comte son ramure etinceente renforcée. Le poignard de Skaline entama le poignet de Caleb, mais la résistance de l'armure était telle que ldague ricocha.

Poussé lui aussi par la douleur, Caleb envoya un coup de pied dans la face d'Erco qui roula à quelques mètres. Caleb essuya de nouveau son visage sanguinolant. Il leva haut sa lame etincelante, prêt à achever le comte

------------------------------------------------------------------------


Mathew se força à regarder son bourreau. Puis, L'agent ouvrit la bouche et un sang noir s'écoula , âpre et visqueux. Le sédeiste de Caleb s'effondra et le ménestrel aperçut le doux visage du Phénix. Immédiatement ils se baissèrent vers Gnow hurlant toujours sa douleur.


Oros s'essouflait. L'agent sombre toujours au sourire sardonique fonça . La lame sombre fut arrétée par la poigne gauche du colosse. Les yeux de l'agent sombre s'agrandirent un instant. Puis le poing droit enorme comme un jambon s'abattit sur la tempe de l'homme à l'armure etincelante.Oros lacha son assaillant étourdi. Puis Oros ramassa avec avidité sa hache d'arme et l'abattit sur le crane de son ennemi.

Guilota combattait son habile adversaire en utilisant toute sa dextérité.Ils semblaient partout . ils taient actuellement sur la table de bouis Khandéen . Les deux cimeterres se heurtaient dans des sons cristallins. Des yeux humains avaient du mal à observer les lames qui semblaient avoir une vie propre. Les armes étaient floues tellment leur vitesse était grande. Puis la fin arriva. les deux bretteurs tendirent dans le même instant leur lame recourbée.la leme ennemi s'enfonça dans le ventre de Guilota tandis que l'elfe toucha le coeur de son ennemi. Celui ci bascula de la table après avoir fait un tour complet sur lui même, il était mort avant même d'avoir touché le sol.

Mais Guilota glissa au sol, inquiet de sa blessure. Lui aussi avait besoin de premiers soins rapides.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 23
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Dim 6 Fév 2011 - 16:13
Caleb était un bretteur plus que doué. Et Erco s'en rendait enfin compte. Il l'avait prit pour un être simplement plus cruel que les autres, mais si son adversaire avait autant de pouvoir c'était qu'il le méritait, qu'il était l'un des plus forts.
La dernière passe d'arme du Chevalier Skaline ne mit pas fin au duel. Loin de là, elle blessa simplement Caleb, pas assez pour le tuer, mais assez pour l'enragé.
Deux bêtes se firent face un court instant. Erco allait se redresser, mais Caleb fut plus rapide. Sa botte s'écrasa sur la tête du Comte Skaline. Il vola en arrière, le visage en sang. Il roula sur le sol, la tête comme martelée par mille marteau. Il avait lâché toute ses armes sous la douleur. Complètement désorienté, étendu sur le ventre et sa respiration rauque, il secoua la tête tentant de reprendre ses esprits...
D'un coin de l'œil, il aperçut l'agent droit, l'épée levée. Il souriait. Erco était à ses pieds tel un chien. Il avait sa vie entre ses mains. Quel plaisir cela devait être pour ce combattant. La moitié de son visage se recouvrait d'un sang chaud. La lame allait s'abattre, elle commença sa descente...
Le Seigneur Skaline n'en pouvait plus, il avait presque accepté sa mort. Dans ce qu'il crut ses derniers moments de vie, il revit des visages. Tous ceux de ses amis. Le jour au Gebir lui l'avait sauvé, il lui avait dit que temps qu'on refuse de mourir, on peut encore se battre. Et il lui avait tendu la main pour l'aider à se relever.
Alors que l'épée ensanglantée allait frappa en plein dos Erco, ce dernier roula sur le côté. Il put entendre le sifflement mortel de la lame qui s'enfonça dans le parquet, pour un peu elle se serait brisée. Le rohirrim, en état de choc le plus total, saisit un pied de table éclatée d'une main tremblante, et frappa l'arrière du genou de Caleb qui céda. Le guerrier de L'ordre se retrouva à genou et avant qu'il ne puisse comprendre quoique ce soit la matraque improvisée s'écrasa contre son visage. Le pied de table vola en éclat en contacte avec son crâne. Sa tête partit en arrière suivit de tout son corps.
S'en était finit de Caleb!

Erco Skaline lâcha ce qui restait de son arme. Il se laissa rechuter en arrière. Le plafond qu'il avait trouvé horrible en arrivant lui apparut comme la plus belle chose qu'il n'avait jamais vu. Il respira la vie de tout son souffle. Il vivait. Il murmura avant de prendre conscience que les combats étaient finis, mais le silence était toujours absent. Gnow geignait toujours.

-Le pouvoir ne t'a pas sauvé en tout cas.

Le visage du Phénix apparut au-dessus du sien, elle voulut sourire, peut-être dire quelques choses, mais elle n'y arrivait pas. Ils se regardèrent un moment, dans un "silence" qui voulait dire tant de chose. Surtout une joie de vivre encore. Matthiew les appela, la voix tremblait. Il demandait qu'on l'aide. Erco se releva avec l'aide du Phénix. Debout il grimaça en tituba. Elle le retint comme elle put. Ses lèvres s'ouvrirent, mais d'une voix cassée Erco la coupa:

-Je vais bien.

Le sourit qu'il lui lança était morne, et forcé. Il ajouta en apercevant Gnow se tordre de douleur. Ses deux mains appuyaient sur la blessure. Son visage était déformé par un rictus. Des larmes coulaient, et entre ses gémissements, il murmurait "je veux vivre". Le Comte voulut crier, tout casser. Cette scène, il l'avait tant de fois vécue.

-Oros, va voir si tu ne trouves pas de l'alcool fort et de l'eau chaude.

Le boucher d'Esgaroth partit en boitant un peu. Il était l'un des plus en forme du groupe. Matthiew avait enlevé sa tunique et l'appliquait contre le ventre de l'Arnorien. Il lui parlait d'un ton rassurant. L'effet recherché n'était pas vraiment atteint, mais petit à petit, Gnow criait moins. Peut-être la perte de sang l'endormait un peu.
Erco cracha un glaire rougeâtre et s'approcha de Guilota et s'accroupit.

-Montre voir ta blessure...Elle est profonde... Met ça dessus, on va la nettoyer et la bander avec de l'eau chaude après.

Elle ne saignait pas beaucoup, c'était bon signe. Au pire, on pouvait toujours cautériser la plaie, c'était un moyen rapide et efficace. Il l'avait déjà fait sur lui-même. Une seule fois, et plus jamais il n'espérait devoir le refaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 9 Fév 2011 - 20:28






Miriel sortit de sa torpeur. La dame d'Esgaroth secoua la tête pou dissiper les affres de la culpabilité. L'elfe millénaire avança de sa démarche aérée.Calmement Miriel posa une main apaisante sur la blessure de Gnow. Elle réalisa une rapide incantation. Le ménestrel se calma. Ses râles étaient moins puissants.

La Dame d'Esgaroth se leva avec élégance et se dirigea vers Guilota, elle s'accroupit près de l'habile voleur. Miriel chanta une longue litanie pour calmer le blessé. Une mélodie qui n'avait pas été chantée de puis plus de quatre cent années.

Le regard lavande croisa le regard ténébreux d'Erco, elle déclara juste

"Ils vivront"

puis elle mit sur ses frèles épaules un châle de soie verte. puis de son pas irrél elle franchit le seuil de son appartement. Elle s'immobilisa, elle fixa un long moment la large baie vitrée.

Sans se retourner , Miriel lança vers Skaline

"Vous avez raison Erco......je suis désolée". Puis Miriel reprit son chemin inéluctable. Bientôy elle quitterait les terres du Milieu vers Valinor rejoindre galadriel et Elrond, rongée par les remords. Une longue existence de culpabilité l'attendait. mais ceci est une autre histoire.

----------------------------------------------------------------------

Le regard du comte tomba sur l'ndroit où aurait du se trouver le corps inanimé de Caleb. Hélas mille fois hélas, seule une flaque de sang sombre ornait le parquet précieux. Profitant des soins apportés aux blessés, Caleb avait pris la poudre d'escampette. De plus pour couvrir sa fuite il avait utilisé un flacon qu'il avait fracassée sur le soil. Une fumée épaisse s'était élevée rapidement. En suivant le sang du canthui, il apparaissait qu'il avait utilisé un passage secret derrière une bibliothéque. Encore un objet exotique comme toujours avec l'Ordre de la couronne de fer.

-----------------------------------------------------------------------

Oros restait planté là avec sa bouteille d'alcool fort. Les protagonistes se regardaient , déconcertés. Les cris des blessés s'aténuaient.

Puis le comte se releva péniblement. Il sentit l'air crépiter , la tension était palpable. Il fixa le Phénix avec surprise et il vit le plat de la main de la voleusse frapper avec violence la nuque de Matthew. Le ménestrel s'effondra, les yeux exhorbités.

Erco se tourna rapidement mais pas assez. Il vit seulement sa matraque improvisée lui fracasser la tête.

Le comte tomba comme un pantin . Juste avant de s'évanouir il observa le visage d'Oros penché sur lui un rictus malsain.

Puis il sentit un doux baiser , le plus beau baiser de sa vie,sur ses lèvres et une voix douce, celle du Phénix

"Dors bien mon beau comte"

Suite dans le post "La traitrise"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Evenement de Raid - Dans l'antre d'Ifrit - du 17/03 au 31/03
» Hector de Valois, oserez-vous pénétrer dans l'antre du diable ?
» (-18)( Mission de classe D ) Dans l'antre du diable...
» La Dame d'Esgaroth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rhovanion :: Royaume de Dale :: Esgaroth-
Sauter vers: