Un rêve de patriote

Aller en bas 
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 3019
Age : 26
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Sam 15 Sep 2018 - 20:50


La matinée avait commencé lentement dans l’impressionnant édifice du Sénat Arnorien. Le sujet des taxes communales, bien qu’important, n’était pas des plus fascinants surtout que les sénateurs représentant la classe marchande s’efforçaient de mettre des bâtons dans les roues de la législation. Le Roi Aldarion n’était pas présent aujourd’hui, sans doute occupé avec d’autres affaires d’état. Certains sénateurs espéraient d’ailleurs que ces affaires d’état consistaient à rester au Palais avec la reine et tenter d’assurer la continuité de la dynastie.

-Le débat au sujet des reformes de taxe communale est clos pour aujourd’hui. Les maîtres juristes devront revoir l’article trois de la loi proposée afin de clarifier si une boutique marchande pouvant être déplacée à l’aide d’une charrette peut être qualifiée d’immobilier, et donc être concernée par la taxe, ou bien si elle tombe dans la catégorie des marchands ambulants.

Le modérateur de la session du Sénat, dont le rôle était indiqué par le lourd bâton qu’il utilisait pour taper sur le sol de l’amphithéâtre, se racla la gorge, puis annonça :

C’est à présent au tour du respectable sénateur Halbagost d’adresser l’assemblée.

Quelques sénateurs qui s’endormaient à moitié dans leurs sièges pendant les débats sur les taxes se redressèrent à présent avec curiosité. Halbagost était un orateur connu et un membre respecté de la noblesse d’Arnor. Vétéran de nombreuses campagnes, il avait servi auprès du père du roi Aldarion pendant des longues années. Un Dunadan de pure souche, la lignée de sa famille remontait aux débuts du Troisième Age.

L’homme était grand et bien bâti ; il portait sa toge verte de sénateur avec un certain malaise, clairement plus habitué à une cotte de maille ou une tunique en cuir. Une ancienne cicatrice traversait sa joue gauche et disparaissait dans sa barbe poivre et sel, témoignant de son passé de guerrier. Lorsqu’il prit la parole, sa voix forte retentit dans la salle :

-Sénateurs, compatriotes. Une période de prospérité nouvelle commence dans le royaume. Le Rude Hiver est terminé, le complot visant à retourner notre souverain écrasé, tandis que nos routes se remplissent de marchandises en provenance de Dale. Profitons ! Profitons de ce présent prospère, mais ne nous laissons pas aveugler pour autant. Il nous faut tourner les regards vers le Sud. Le Roi Méphisto a accompli des exploits dignes d’un descendant d’Elessar et d’Elendil mais suite à la mort de son fils ainé, il s’est presque entièrement retiré de la vie publique. Le Gondor, qui jadis défendait les Peuples Libres de l’avancée de Sauron, est à présent incapable de conquérir une simple ville dans le désert de Khand. Des rumeurs nous sont même parvenues qu’une armée venue de l’Est s’est emparée de la forteresse de Cair Andros ! La cité de Dol Amroth, jadis le vassal le plus fidèle du Gondor, tente à présent de devenir autonome, tandis que Lossarnach et Osgiliath sont pratiquement contrôlées par des marchands dont le but unique est de s’enrichir, peu importe les moyens utilisés. Nos cousins du Gondor ont un passé glorieux, mais ils se sont laissés corrompre par leur prospérité et par leur propre puissance. C’est ici, au Nord, que le sang de Numenor coule ininterrompu dans les veines des Dunedain depuis des milliers d’années. C’est ici, que les Arnoriens combattent tous les jours les menaces qui guettent à nos frontières pour assurer la survie du royaume. Lorsque la tragédie attint la famille de notre souverain, est-ce qu’il a baissé les bras ? Est-ce qu’il s’est retiré de la vie publique ? Non, le roi Aldarion est dur comme l’acier, et il traite toujours le bien-être de son peuple et de son royaume comme une priorité. C’est un homme comme lui qui devrait diriger les Peuples Libres, et mes amis, je suis là pour vous dire que ce jour arrivera ! Aldarion et l’héritier direct de Méphisto, et lorsque le noble Haut Roy cédera le pouvoir, la volonté d’Elessar sera à nouveau mise en œuvre. Un Royaume Réunifié. Le Gondor et l’Arnor sous le règne d’Aldarion, avec Dale, le Harondor et le Rohan comme royaume vassaux. Un empire capable d’affronter toute menace interne ou externe, et un futur glorieux pour les descendants de Numenor !

Un des sénateurs de la classe marchande se leva, clairement offensé par le mépris qu’Halbagost semblait éprouver pour ses comparses Gondoriens.

-Et je suppose que vous vous imaginez déjà une place au premier rang de cet Empire que vous nous décrivez, Halbagost ? Intendant du Royaume Réunifié ? Gouverneur du Gondor peut-être, ou Commandant-en-Chef de l’Armée Réunifiée ?

Halbagost dévisagea le marchand, et répondit calmement :

-Un patriote s'inquiète, non du poste qu'il doit occuper dans la patrie, mais du rang que la patrie doit atteindre parmi les nations.

La réponse du marchand fut noyée par les ovations qui retentirent dans la grande salle. Les sénateurs acclamaient Halbagost, et criaient le nom du roi Aldarion.

***

Deux jeunes hommes revêtus de toges pourpres étaient restés à l’arrière de l’amphithéâtre tout le long des débats, et étaient à présents sortis dans le couloir. La couleur de leurs toges indiquait qu’ils étaient des fils de sénateurs ou des bacheliers de la noblesse d’Arnor, ce qui leur donnait le droit d’assister aux sessions du Sénat, sans pouvoir voter. Cela faisait d’eux des agents parfaits du roi Aldarion, à qui ils reportaient tout ce qui se passait lors des séances. L’un d’eux s’exclama avec excitation :

-Tu as vu ça ? Un partisan du Roi, et un sénat qui acclame la vision du Royaume Réunifié sous le règne d’Aldarion ! La noblesse est ralliée à notre souverain, il semblerait que le poison de cette maudite Couronne de Fer s’est enfin évaporé des veines de l’assemblée.

-Ne sois pas trop naïf, Daramir. Le sénateur Halbagost est peut-être un patriote et un fidèle de notre Roi, mais à ton avis, que vont penser les Gondoriens quand ils apprendront qu’un sénateur influent parle ouvertement de la mort de Méphisto et d’un Empire sous le règne d’Aldarion ? Cela ne va pas faciliter nos relations diplomatiques je te le dis…allons faire un rapport à l’Intendance.




Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D'UM MAITRE A UN METTRE LES EXTREMES S'ELOIGNENT DE PLUS EN PLUS ...
» Jean-Jacques Dessalines, le grand absent du forum en ce 17 octobre 2012.
» Dossier Ti Lili: La vie a quand même ses bons et mauvais moments ...
» Pour une elite progressiste et patriote
» ESKE ATIK SA A ASIRE PRI NOBEL POU FRANKETIENNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: L'Arnor :: Annúminas :: Le Sénat-
Sauter vers: