La Bataille Des Cinq Armées

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Tirssett
Cavalier
Tirssett

Nombre de messages : 16
Age : 26
Localisation : Minas-Tirith
Rôle : Cavalier

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: 31 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyMar 24 Juil 2007 - 20:24
Tirssett venait d'acheter son cheval et s'apprêtait en rentrer à Minas Tirith Mais à sa grande surprise, il tomba sur une bataille dont les guerrier du Gondor prenait part, n'écoutant que son courage, il fonça en pleine mêlé! Il serra sa lance plus fort et Lança une attaque, il se jeta sur le premier ennemis qui lui tomba sous la main et lui planta sa lance de cavalerie dans la poitrine, son armure grinça, puis fut transpercé, et la créature tomba inerte au sol ! Le combat faisait rage, il ne savait pas depuis combien de temps il était commencé, mais les troupes paraissaient fatiguée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narmacil Dunadan
Ambassadeur d'Arnor
Ambassadeur d'Arnor
Narmacil Dunadan

Nombre de messages : 86
Age : 28
Localisation : Région Namuroise, Belgique
Rôle : étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunedain
- -: 60 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyMer 25 Juil 2007 - 14:47
Un homme du Rohan ayant sans doute perdu son cheval et aidé par un elfe apportèrent le corps inerte d'Alet auprès d'Ambremage.
Ce fut l'homme qui prit la parole.
"Il est tombé, il a reçut une méchante blessure au coté droit. Faites ce que vous pouvez, j'imagine que vous êtes déjà débordé. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orandar
Chevalier
Orandar

Nombre de messages : 21
Age : 25
Localisation : Qc
Rôle : Combattre en Terre du Milieu

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 108 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyMer 25 Juil 2007 - 17:45
Orandar se battait contre ce même Uruk depuis que les renforts étaient arrivés.

*Coriace cette bête!*

Il donnait de forts coups à la verticale avec des feintes, il essayaient par tous les moyens de le battre, mais son enemi était trop fort.

Le Uruk décida d'en finir et donna un fort coup, tous les muscles de la créature partageait ce coup. Orandar vit la lame arriver au ralenti, puis ferma les yeux.

Le coup était donné.

Il sentit aucune douleur au début.

Puis il grimaça.

Il se releva avec peine et trancha la tête de celui-ci, tellement rapide que Le Uruk ne l'avait pas vu arriver.

Le jeune chevalier cracha dessus le corps inerte du Uruk.

"Enfin!!!"

Il se tourna vers ses côtes.

*Ahh! Maintenant, ou ce trouve Ambremage...*

Le sang coulait à flot.

Il repèra le mage et se dirigea vers lui.

"Je ne sais guère si je survivrai, mais j'aimerais que vous soignerai cette blessure à ma côte. Je ne peux pas vraiment me battre avec ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
Fendor

Nombre de messages : 1043
Age : 28
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyMer 25 Juil 2007 - 18:26
Eoseld et Theneor se battait toujours ensemble. Le prince se révéla très bon au combat. Il tranchait, transperçait, décapitait ses ennemis avec simplicité. La tache la plus dure pour lui restait d'esquiver mais heureusement il avait une bonne armure pour le protéger. Il reçut tout de même une entaille au niveau de la main qui tenait son épée et il ne pouvait plus la tenir correctement. Il fila voir le mage guérisseur Tanarith qui le soigna rapidement. Theneor le remercia et décida de le protéger pour qu'il puisse continuer à soigner les petits blessés et se reposer sereinement. Eoseld fit de même pour continuer à se battre avec le prince. Bargonno les voyant, vint à eux et leur informa que lui aussi protégeait Tanarith. Eoseld le vit faire un sort qui tua un ennemi qui l'attaquait. Theneor chargea un ennemi et l'abattut. Un groupe d'uruk-haï repéra le mage qui soignait les blessés et s'approcha. Les trois défenseurs ripostèrent. Theneor décapita une ennemi, Bargonno trancha la gorge d'un autre, Eoseld contra un coup d'épée et fendit le crâne de son assaillant. Ils continuèrent ainsi jusqu'à temps que la quinzaine d'ennemis furent tués, quelques Rohirrims étaient venus donnés un coup de main. Les Rohirrims étaient impatients que leur roi revienne avec les troupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hataldir
Citoyen
Hataldir

Nombre de messages : 177
Age : 29
Localisation : En guerre!!

~ GRIMOIRE ~
- -: elfe
- -: 125
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyMer 25 Juil 2007 - 18:35
Hataldir se ravisa, une haine l'avait envahi, une haine contre ces satané Uruks. Imaginer qu'il aurait pu mourir il y a tout juste quelques secondes, avait réveillé quelque chose en lui. il serra l'épée dans sa main, trotina; puis, a la vue d'un uruk, accéléra la cadence.

Arriver derrière la bêbête, il assena un violent coup a la nuque, extirpa son épée, assomma avec le manche de l'épée un uruk qui était non loin de lui, tranchant la gorge en passant. il se retourna, et se fut a son tour de se faire frapper a la tête, tomba a la renverse, n'ayant pas le temps de reprendre ses esprits, l'uruk lui donna un coup de pieds sur le poignet pour lui faire lâcher sa lame, ce qu'il fut , le monstre rama ça une grosse hache qui etais a terre, la souleva et frappa. Hataldir roula sur lui-même, la hache se planta dans le sol, il profita pour lui donner un coup de pieds dans le genould, ce qui eu pour effet de l'agenouiller, attrapa un morceau de bois brisé, lui planta dans le coude qui soutenait toujour la hache, un cri horrible sortant du casque qui cachait casi la totalité du visage du monstre, un cri de rage, et non de doulheur.

Hataldir ne savait plus quoi faire, il avait pu, par chance, éviter 2 fois l'assaut de l'ennemi, celui-ci se relevant avec fougue se dirigeant ver lui avec sa propre épée. Il tatona le sol dans l'espoir d'y trouver une arme, son regard étant rester sur le monstre, et le sang lui gachait la vue de son oeuil droit, enfin, il attrapa quelque chose de lourd et dur, le lança et atteri en plein milieu du visage, la ou était le seul moyen de respirer du casque, le monstre tomba au sol. Hataldir en profita une nouvelle fois, repris l'épée des mains de l'ennemis, et lui planta dans l'estomac, de part en part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
Fendor

Nombre de messages : 1043
Age : 28
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptySam 28 Juil 2007 - 12:25
Eoseld, Theneor et Bargonno défendaient toujours le mage. Celui-ci soigna le dernier blessé qui était venu le voir et dit qu'il devait se reposer, sinon il ne pourrait plus soigner. Eoseld appela trois Rohirrims et leur ordonna de défendre le mage. Theneor regarda au loin, une forme semblait se mouvoir. C'était un cavalier, puis derrière sugirent d'autres cavaliers. Firion et ses gardes royaux revenaient.

*Ils sont seuls ? Ne devaient-ils pas aller chercher les gardes ? Ceux-ci ne pouvant refuser, que s'est-il passé ?*

Theneor et Eoseld appelèrent deux Rohirrims de plus pour défendre le mage tandis qu'eux partaient en direction du roi, tuant quelques ennemis au passage. Firion leur expliqua la situation et donna quelques ordres. Eoseld, Theneor et Firion répétèrent les ordres à tout ceux qui devaient participer aux futures actions. Chose faite, une centaine de cavaliers Rohirrims ainsi que le mage Tanarith qui était monté à cheval derrière Eoseld et l'apprenti mage Bargonno qui était monté lui aussi à cheval mais derrière le roi prirent la fuite. Theneor restait dans la bataille pour diriger l'armée. Des uruks poursuivaient les fuyards, ils devaient être à peu près deux cents. Les Rohirrims, menés par leur roi, avancèrent jusqu'à ce qu'ils virent au loin les gardes qu'était censé ramener Firion. Ils arrivèrent à leur hauteur et les virent à cheval, arc à la main, près à tirer. Tanarith et Bargonno descendirent de cheval et se placèrent à l'arrière des troupes. Les poursuivants uruk-haï arrivèrent en vue et à portée des arcs. Trois cents flèches furent décochés. Un peu plus de la moitié des ennemis furent tués. Une trentaine de flèches furent décochées tuant une vingtaine d'uruks. Les cavaliers chargèrent et massacrèrent les survivants. Quelques minutes plus tard, cents autres cavaliers arrivaient. Cette fois-ci se fut environ cinq cent uruks qui poursuivaient. Les cavaliers se regroupèrent avec ceux déjà présents. Les gardes décochèrent leur flèche, celles-ci atteignirent à peu près deux cents créatures. celles-ci accélérèrent le pas et les gardes envoyèrent une seconde volée de flèches, atteignant environ autant d'ennemis qu'à la première volée. Les tirs se faisaient plus précis et plus puissant qu'auparavant. Les cavaliers chargèrent et tuèrent les uruks restant. Les Rohirrims eurent deux morts et trois blessés légers. Ceux-ci rejoignirent Tanarith qui s'était reposé et donc il put les soigner. Firion n'avait demandé que deux vagues de cavaliers mais il tenterait bien une troisième.

*Hum... Une troisième serait l'idéal mais si on retourne chercher les cavaliers, les uruks vont comprendre.*

Firion eut soudain le déclic.

*Mais oui, ça marchera si c'est un mort qu'ils voyent !*

Le roi demanda à Eoseld de partir à cheval rejoindre les Rohirrims à la bataille et de lancer une troisième vague de fuyards, mais pour y aller il devait se faire passer pour mort. Eoseld s'exécuta. Son cheval se mit au galop, direction la bataille. Il se plia en deux en se mettant allongé sur son cheval, en étant perpendiculaire à lui. Il avait la tête du côté du flanc gauche du cheval, les pieds du côté du flanc droit. C'est ainsi qu'il arriva àen vue de la bataille. Les uruks rièrent de bon coeur en le voyant, minant le moral des troupes alliées. Mais quand le cheval arriva dans les troupes, le soit-disant mort se releva. Tout le monde reconnut Eoseld et il leur expliqua la situation. Leur moral fit un bond vers le haut. Deux cents cavaliers avec Eoseld partirent rejoindre les gardes et les cavaliers déjà partis. Un problème surgit alors, ce ne fut pas deux cents ou cinq cents uruks qui partirent les poursuivre mais un millier. Les cavaliers arrivèrent à destination, Eoseld prévint le roi de ce qui arrivait et il donna quelques ordres. Les gardes devaient tirer trois volée de flèches, les cavaliers qui avaient des arcs devaient eux aussi tirer et Bargonno devrait les aider avec sa magie. Les uruks arrivèrent à portée, tous les soldats munis d'arc et les gardes tirèrent bon nombre d'uruks périrent mais ils continuaient à avancer rapidement. Deuxième volée tirée, autant de pertes chez les ennemis mais leur avancée n'était pas arrêtée. Pour le troisième volée, Bargonno lança un sort qui tua cinq uruks, les flèches firent beaucoup de dégâts. Les quatre cents cavaliers chargèrent les uruks qui étaient par beaucoup affaiblis et firent un massacre. Six morts parmis les Rohirrims et quatre blessés qui furent par la suite soignés par Tanarith. Firion arrêta là son plan, la prochaine fois ils risquaient de le payer plus cher. Mais il n'en avait pas fini avec eux avant de se retrouver au corps à corps. Les mages reprirent leur place derrière Eoseld et Firion et ils avancèrent jusqu'à ce que les arcs soient à portée des ennemis dans la bataille. Là, une volée de trois cent flèches fut tirée, puis une deuxième et une troisième, le tout très rapidement pour ne pas laisser aux ennemis le temps d'agir. Après ça, les sept cent cavaliers, gardes compris, chargèrent les uruks. La charge fut puissante malgré le nombre peu élevé des cavaliers. Ils se retrouvèrent de nouveau au corps à corps. Firion tua quelques ennemis autour de lui et il vit au loin Theneor qui regardait la charge. Il lui fit signe de venir les rejoindre pour les supporter. Theneor donna l'ordre à ses troupes d'aller rejoindre le roi et ses cavaliers. Ils tuèrent beaucoup d'uruks mais ils y arrivèrent au bout d'un certains temps. Les armées étaient de nouveaux rassemblées, ils avaient les trois cents gardes en plus, et mille sept cents ennemis plus tous les morts victimes de la charge en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Horgeon Gemvior
Général Nain
Horgeon Gemvior

Nombre de messages : 392
Age : 26
Localisation : Au rohan
Rôle : Général nain

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de Belegost
- -: Approche la cinquantaine... Deux cent cinquantaine...
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyDim 29 Juil 2007 - 5:57
Horgeon était bouche-bé, il fallait être courageux et bien chanceux pour passer devant tout ces monstres assoiffés de sang, en faisant semblant d'être mort, sans se retrouver sous leurs dents noirs. Le général lui tirrera bien son casque lorsque cette battaille sera fini. Il emjamba une grosse roche et sauta sur l'huruk qui se trouvait devant lui, de peur de se faire tancher les jambes. Une fois sa besogne finis, il retourna sur son caillou faisant face à son armée. Horgeam l'avertit avec un demi sourrire que il n'allait pas le ramasser si il se faisait transpercer par un carreau: il était une cible facile sur son perchoir. Il n'écouta pas son fils, faisant confiance à sa solide armure de mithril. Une fois que la pluspart des nains le ragardait, il commença à s'écrier dans le language bien particulier des petit être de la montagne:

Vous avez vu ça? Qu'est-ce que les historiens se rapèlleront après cette bataille dans des centaines d'année? Seulement l'ingéniosité du grand roi du Rohan, sans penser à l'audace des nains! Montrons leurs, à ces même pas né, de quoi sont fait les HUGH!...

Un carreau viser par un arbalètier empêcha Horgeon de finir sa phrase, le transperçant en pleine poitrine. Il tomba face première, au grand plaisir des huruks qui riaient avec plaisir. Ils reconnaissaient l'importance de ce petit-homme et décida de le faire taire. Eam sauta sur le corp innanimé de son père. Pausa son orreil sur son coeur, il respirait faiblement. Si il n'était pas secouru émmidiatement il ne s'en sortirait pas. Pire encore, cette blessure était pleine de mithril, la guérison serait très difficile, surtout magiquement. Si il guérrisait par cette plaie, le guérisseur multipirait le métal au lieu de la chaire: rendant sa poitrine incassable mais il mourrait de douleur. Ne sachant que faire, il se tourna vers les nains, il en invita un à emporter son général vers le roi du rohan, deux habile magicien lui donnait main forte, dont un puissant guérrisseur. Le guerrier ne se fit pas prier. Horgeon eu un petit spasme avant de sortir quelques secondes de son inconscience, il fit face à son fils, les larmes aux yeux, de faible murmures sortirent de la bouche de son père.

Meagroh!... Prend les reines...

Horgeam figea... Son père ne l'avait pas appeler de cette manière depuis... depuis... qu'il vivait à Belegost! Ne sachant comment réagir, il se releva. *Des ordres sont des ordres* Il leva la main vers les autres nains, prennant une posture de commandement malgré la douleur qui lui déchirait la poitrine.

-Vous allez pas les laisser se moquer de nous ainsi? Allez vous vanger notre général? Qu'est-ce que vous attendez? À l'attaque!!!

Les nains poussèrent un cris de rage, la percer fut catastrophique... Ppour l'ennemie! Les huruks, reculaient même! L'esprit d'Horgeam réfléchissait, comment son père avait-il put l'appeler comme ça lorsqu'il avait promis de ne plus jamais parler de son passé. Et si il s'était fait atteindre par exprès, si c'était prévus? La charge avait été dévastatrice, et son père était plus extravertie que les autres chefs de guerre. Il fairait un plan jusqu'à en perdre la vie. Horgeam, beaucoup plus philosophique que lui pensait que toute chose avait une raison, et que Aulë rapportait ses fils car ils avaient fait leur temps. Il décida d'arrêter, s'abandonna corps et âme à sa vangeance contre le monstre qui avait tiré son père. Il était très reconnaissable, avec sa couette rouge. Il devait être un commandant, bien qu'Horgeam ignorait si c'est créature avait vraiment une conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
Fendor

Nombre de messages : 1043
Age : 28
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyDim 29 Juil 2007 - 11:23
Firion avait vu toute la scène - le géral nain monté sur son rocher a parler à son armée - la flèche - l'uruk - le nain tomber - la blessure - le fils du général - la charge. Firion était furieux, il éprouvait beaucoup de sympathie à ce nain, ils avaient combattus auparavant au Gouffre de Helm où ils avaient défaits ensemble les ennemis, et ils se battaient encore ensemble. A chaque fois que le Rohan avait besoin d'aide, Horgeon Gemvior arrivait avec ses nains et l' aidait. Firion se révolta et appela son peuple à charger avec les nains. Mais ce ne fut pas seulement les Rohirrims qui chargèrent en plus, mais les elfes, à cheval ou à pied, les deux garnisons de Minas Tirith commandés par les capitaines Martelong et Felarior. Les quatre armées chargèrent donc ensemble les ennemis qui ne pouvaient pas résister et ils reculèrent. Le plan de Firion les avait affaiblis, autant sur le plan du nombre que sur leur moral. A l'arrière de cette charge était restés le général nain, Tanarith, des guérisseurs nains, et deux trois nains. Un autre nain arriva avec le roi du Rohan qui ne prit pas part à la charge. Le nain l'avait appelé pour rejoindre le général nain car ce dernier voulait qu'on l'emmène devant lui mais dans son état il était préférable que ce fut Firion qui fasse le déplacement. Firion vit le nain plein de sang et se tourna vers Tanarith comme pour lui demander de le sauver. Mais Tanarith répondit :

"Je ne peux rien faire, je suis mage, pas guérisseur et cette blessure est bien trop grave. Son état est stable pour le moment, mais vous devriez essayer de le faire parler le moins possible, ce n'est pas bon dans son état."

Firion tourna la tête vers le nain. Il ne savait que dire, que faire et il finit par ne rien dire et ne rien faire du tout, attendant. La charge continuait derrière eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
Silivrien

Nombre de messages : 548
Age : 57
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyDim 29 Juil 2007 - 20:52
Après une brève conversation, l'officier avait inclus Silivrien dans un petit groupe d'une dizaine de Rangers. Vu les circonstances et d'un commun accord, ils avaient considéré caduques les directives du Capitaine Lérian, ou pour le moins comme ne présentant pas un caractère d'urgence absolue. Dol Amroth pouvait attendre...
Après avoir suivi le gros des troupes, les Rôdeurs Elfes avaient effectué un grand mouvement de contournement, afin de se retrouver sur les flancs de l'ennemi, par petites unités rapides et discrètes. A l'instar de ses camarades, et grandement aidée par sa cape, Silivrien s'était choisi un poste de tir à l'abri des hautes herbes, et commençait à distribuer la mort dans les rangs Uruks, perturbant ainsi leurs manoeuvres et les liaisons entre les unités. En fait, les Rangers semaient un tel désordre que les misérables créatures semblaient totalement déboussolées, cherchant du regard les fantômes qui leur trouaient le cuir, pendant que le gros de leurs forces privées de leur soutien, subissaient les assauts implacables de la cavalerie Rohirrim, des Nains, des Elfes, et des forces Gondoriennes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Horgeon Gemvior
Général Nain
Horgeon Gemvior

Nombre de messages : 392
Age : 26
Localisation : Au rohan
Rôle : Général nain

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de Belegost
- -: Approche la cinquantaine... Deux cent cinquantaine...
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyLun 30 Juil 2007 - 4:55
Un grand résonnement suivis les nains, Eam se retourna. Un large sourire fendit son visage ravagé par la douleur. Leur alliés rohirims les avaient suivis. Il comprenait mieu l'amour de son père pour ce peuple des plaines. Ils furent imidiatement suivis des gondoriens et des elfes. Il massacra trois huruks avant de jeter une hache de jet dans le crâne d'un monstre. Rien ne pouvait l'empêcher d'avancer, l'arbaletier qui avait agresser son père était plus loin. Il maniait sa masse avec aisance, la poussé d'adrénaline n'avait pas arrêter depuis le début de la charge, qui durait depuis plusieurs minutes. La boule de métale s'enfonça dans les côtes d'un monstre, dégageant sa vue: devant lui se tenait un huruk à la tête rouge possédant l'épée la plus éfiler que le nain n'avait jamais vue. Il la vue s'enfocer dans l'épaule d'un cavalier avant de le pousser sur le sol. Il l'acheva avec un regard sadique. Horgeam lança sa masse sur sa figure. La créature sombre bascula et trébucha sur le rohirim qu'il venait d'abattre. Il se lança sur sa victime, ramassant son arme avant de lui frapper solidement la tête. Le nain sourrit de soulagement, il était bien content qu'un assassin de ce genre soit mort.

Après avoir vanger son père, Horgeam quitta la charge, pour se diriger vers l'étendart rohirim. Le mage n'était surement pas partit à l'attaque avec des soldats, il devait se trouver près du porteur de banière. Il arriva près du mage. Qui tentait de guerrir son père en vaint. Il fit une brève salutation au roi. Puis s'agenouilla à près de son père.


- Je ne peux pas guérrir cette plaie, s'offusqua le mage, et je n'ose pas laver l'intérieur de peur de le finir!

Horgeam pensait... Si il ne pouvait pas le guérrir par cette blessure, pourquoi pas par une autre? Il n'avait rien a perdre. Il sorti une dague qui se trouvait dans la cape de son père et l'enfonça dans la chair de l'épaule de son père. Cette tecnique était inusité et même téméraire, mais le visage d'Horgeon était pâle comme de la craie. Le mage tentat de l'arrêter sans comprendre ce que le nain faisait. Le jeune nain enleva la dague.

- Alors, cette plaie-ci, pouvez vous la guérrir? s'exclama Horgeam à Tanarith, avec une touch d'ironie.

Le mage, ofusqué, tandis la main devant la plaie. Ses paumes brillèrent et jetèrent des étincèles sur la blessure du nain. Au même momment, Horgeam enleva les morceaux de métals de son père pendant que Tanarith guérissait l'autre. Un fois la première fermée, la deuxième commença à cicatriser sur la main d'Horgeam. Il arrêta de laver la plaie en extirpant un morceau de mithril gros comme un doigt. La blessure se referma. C'est le mage qui brisa le silence.

- Je ne peux rien faire de plus...
- Je vous remerci au nom des nains.

Il regarda le torse de son père, la guérisson avait laisser une cicatrice argenter. Juste au dessus du nombril. Cela n'allait pas amiliorersa flexibilité, mais il serait solide du ventre.

Horgeam se retourna, puis s'agenouilla devant le roi du Rohan.

- Majesté, implora le nain, vous qui avez toujours été haut dans l'estime de mon général, puis-je vous demander de mettre mon père en lieu sûr.


Dernière édition par le Mar 31 Juil 2007 - 18:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Unirann
Citoyen
Unirann

Nombre de messages : 427
Age : 27
Rôle : Moi même est c'est déjà pas mal

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain
- -: entre 25 et 35 ans (qui dit mieux?)
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyLun 30 Juil 2007 - 19:56
Bargonno participait à la charge , mais comme il avait un bras paralysé il ne pouvait pas se battre à l'épée et il utilisait donc que sa magie qui était trés pratique contre les énemis et il n'était pas obligé d'être face au monstre, or il y restait comme s'il avait besoin d'être devend pour pouvoir tuer ses énemis, il resté devend car au moin il y aurait moins de blessé, enfin c'est ce que le mage croyait. Bargonno pour la plus part du temps brulaient ces énemis ou sinon il envoyait une lumière trés blanche et trés pur comme il l'avait fait plus tôt dans la bataille, mais en faisant il avait réussi à faire un passage se qui le sépara de Eoseld et Theneor , et il se retrouva comme un idiot dans une marée noir d'uruk. et là il ne trouvait plus d'issus pour se sauver, l'apprenti se contentait de se servir de sa magie mais c'était insufisant, donnait donc des coup de baton dans le tas mais ça faisait pas pratiquement rien aux orques. Ne pouvant pas se separer de son baton car sinon il ne pourrait plus utiliser sa magie car il serait trop insufisante, alors il dut donc surmenter son mal de bras pour pouvoir se servir de son épée. Un petit bous de temps aprés il fut rejoins par l'armée ce qui lui sauva sans doute la vie car il n'aurait sans doute pas pu tenir encore trés longtemps. Bargonno rejoignit Eoseld et Theneor et resta avec eux jusqu'à la fin de la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
Fendor

Nombre de messages : 1043
Age : 28
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyMar 31 Juil 2007 - 10:07
Firion regardait la scène sans parler, sans rien faire. Puis Horgeam se tourna vers lui et lui implora :

"Majesté, vous qui avez toujours été haut dans l'estime de mon général, puis-je vous demander de mettre mon père en lieu sûr ?
-Il n'y a pas de problème. Je vais le faire mener dans mon palais à Edoras, il pourra se reposer, on a une chambre pour les blessés. Ce sont mes gardes royaux qui vont l'y conduire. Moi je dois rester là et finir la bataille avec mes hommes."

Le roi appela ses gardes qui étaient un peu plus loin et leur expliqua leur mission. Ceux-ci prirent doucement le nain et le mirent sur le cheval d'Elerion, devant lui. Puis ils partirent au galop. Firion tourna la tête vers Horgeam et s'inclina. Il partit à son tour mais lui rejoindre la charge. Celle-ci était toujours en cours et ne cessait pas. Même le roi qui connaissait les charges car c'était sa méthode de combat avec sa cavalerie, il n'en avait jamais vu une comme celle-ci. Le nombre de participants à la charge était impressionnant, mais la durée et la force de la charge étaient encore plus impressionnants. Les uruks reculaient sans pouvoir se défendre. Firion rejoint au galop la charge grâce à Nahar et retrouva Eoseld et Theneor.

*Toujours ensemble ceux-là !*

Le roi sourit à ces pensées et il tua un uruk qui était près de lui. Il rengaina Aranruth et prit son arc. Il lui restait une unique flèche, il repéra au loin une créature qui devait être capitaine ou l'équivalence chez eux et il décocha sa flèche qui vint de planter dans son front. Il tomba. Firion reprit son épée. Les uruks commençaient à perdre leur moral puis ils tentèrent de faire une contre-attaque. La charge s'intensifai alors et les uruks des premières lignes périrent. La contre-attaque avait cessée, elle était vouée à l'échec. Firion vit alors au loin le capitaine Felarior tomber, un uruk venait de lui planter son épée dans le corps. Firion dirigea Nahar vers l'uruk et quand il arriva devant lui, Nahar le fit tomber avec ses sabots et ils le piétina sans retenue. L'uruk était mort et le capitaine Felarior vengé. Les rangs uruk-haï diminuèrent considérablement au cours de la charge. Les alliés commencèrent à voir la victoire. Leur moral était au plus haut. Les archers et archers montés qui avaient encore des flèches épuisèrent leur stock sur les derniers rangs des ennemis. Certains, en reculant, tribuchaient sur les corps des morts et tombaient à la renverse. Le chaos reignait parmis les ennemis. Les nains qui avaient des haches de jets lancèrent leurs dernières sur les uruks devant eux. Firion décapita une créature qui était devant lui, beaucoup finissaient comme ça. Les uruk-haï commencèrent à reculer plus vite. Puis ce fut la débandade, les derniers rangs ennemis fuyaient, puis les autres rangs aussi jusqu'au premier. Les cavaliers rattrapèrent les fuyards et les massacrèrent. Certains uruks se défendaient mais ils n'étaient que très peu et ils mouraient quand même. Les cavaliers Rohirrims contournèrent les uruks en fuite et se postèrent devant eux. Les uruk-haï, dans une ultime tentative, chargèrent les cavaliers mais la mort les accueillait à bras ouvert. Bientôt, tous les ennemis furent tués. Il fallait à présent rassembler les blessés et les morts, ce n'était pas une récompense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durogrim
Garde de Khazad
Garde de Khazad
Durogrim

Nombre de messages : 53
Age : 25
Localisation : Suivez les chopes vides !

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 83 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyMar 31 Juil 2007 - 23:25
Miracle ! Durogim avait survécu à cette terrible bataille . Blessé à l'épaule par un orc et fatigué , il aidait un soldat du gondor à marcher , le guerrier avait une jambe sâlement amochée et il ne pourrait sûrement jamais s'en resservir .
-Fulmiron ! s'exclama un gondorien en voyant le blessé. Tu es vivants ! Loué soit les dieux ! Le soldat s'avança vers son amis . Laissez-le moi maitre nain , je vais m'occuper de lui . Merci à vous . Et le guerrier s'en alla son amis à ses coté .
Durogrim continua de marcher et d'aider ou il le pouvait . Des soldats portant un mouchoir sur leur nez rassemblait les morts , Durogrim vint à eu , se noua un mouchoir autour du bas de sa figure et commença à porter un rohirim mort avec l'aide d'un elfe . Ils le déposèrent dans une rangée de cadavre et continuèrent l'opérations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Radamanthe

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 12:23
Un conseil se réunit, peu après l'hécatombe. Il y avait là des nobles et des trésoriers, de riches individus mais aussi des ambassadeurs et des diplomates.

"Il serait mal-vu, dit l'un d'eux, de laisser croire aux elfes et aux nains que nous considérons leur aide comme s'il était normal qu'ils se sacrifient pour nous aider. Il serait bon de leur en remercier..."

Un murmure d'approbation s'éleva dans la salle.
Ainsi, il fut décidé d'offrir une pierre précieuse et 1000£ aux deux Généraux, Gemvior et Gelmiron.
Mais plus que tout, de nombreux témoignages firent état d'un elfe qui s'était particulièrement bien illustré, que ce soit pour espionner discrètement ou pour combattre, mais aussi par de précieux conseils. En gage de reconnaissance, les hommes du Rohan firent part de une pierre précieuse et une demi-pierre à Sombre-Chêne. Signalons aussi qu'à cette annonce, un gradé elfe lui fit sous-entendre qu'il serait sûrement possible de lui trouver un poste plus intéressant... [A voir à son retour.]

Mais il aurait été stupide de ne point remarquer que d'autres personnes s'étaient fait remarquées, ainsi Derin fut gratifié d'une demi-pierre et de 900£, Orandar et Hataldir, les deux elfes, reçurent chacun une demi-pierre et 600£.

Mais les nains aussi se montrèrent généreux en vers Silivirien pour avoir rapporté le message de leur défunt compagnon. Ils lui donnèrent une demi-pierre et 400£.

Quelques observateurs ayant apperçu d'autres héros potentiels, ils décidèrent de donner une petite prime à ces gens-là. Ainsi, Bargonno, Eroald, Nabz, Tanarith, Jolane, Aqua Tar'ylia, Durogrim et Olryx reçurent 600£ et la promesse d'une réduction de 500£ aux Ecuries de Rohan.

Tous les autres participants non-cités furent récompensées par 279£.

Mais peu après cela, des émissaires des différentes frontières du Rohan, de vieux anciens et de riches nobliaux se réunirent et peu après, ils vinrent voir le Roi, pour lui rendre hommage.

"Sire, quand vous vous en-allâmes à cause de votre santé, alors qu'un péril approchait, nous avons douté de vous, et nous avons pris peur. Aujourd'hui, nous voyons que cette crainte n'était pas fondée, et que même si vous avez été aidé, votre force est grande, et votre courage aussi. Ainsi, nous vous présentons nos hommages, et un humble gage de confiance."

Le petit groupe s'agenouilla, et celui qui avait parlé tendit un écrin de velours rouge au Roi. A l'intérieur se trouvaient deux pierres précieuses et une demi-pierre d'un rouge éclatant.



[Précisions sur les pierres précieuses : ici ]


Dernière édition par le Mer 1 Aoû 2007 - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fendor
Roi de la Marche
Roi de la Marche
Fendor

Nombre de messages : 1043
Age : 28
Localisation : Isengard - Rohan
Rôle : Roi de la Marche

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 12 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 18:27
[Merci bien, je reprend l'histoire là où elle en était.]

Les corps des ennemis, uruk-haï et gobelins, furent entassés à plusieurs endroits et le feu leur eut été mis. Les morts des alliés furent alignés, tous mélangés car il avait été dit qu'ils avaient combattus ensemble et qu'ils étaient morts ensemble donc ils y resteraient. Ils commencèrent à être enterrés. Les blessés étaient emmenés à Edoras où ils seraient soignés. Les armes des ennemis furent rammassés, ils seraient fondus et reforgés en des armes Rohirrims. Les armes des défunts alliés étaient récupérées et distribuées selon leur appartenance à une armée. Tout le monde était occupé. Firion partit voir chaque chef des armées alliés pour les remercier et les féliciter de cette victoire. Sauf Horgeon... Firion invita les nains à rester à Edoras et aux allentours le temps que leur général se rétablisse ou qu'il leur dit quoi faire. Les morts furent enfin tous enterrés, les blessés étaient en chemin vers Edoras, il ne restait donc plus que les vivants sur le champ de bataille. Firion appela alors tout le monde et leur annonça que s'il le souhaitait, tout le monde pouvait venir. Avant de partir, il ramassa des flèches en bon état qui étaient au sol jusqu'à remplir son carquois qui était vide. Il partit donc ensuite en direction d'Edoras, accompagné d'Eoseld et de Theneor et de tout ceux qui avaient désirés les suivres, ce qui fut notamment le cas des deux garnisons de Minas Tirith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orandar
Chevalier
Orandar

Nombre de messages : 21
Age : 25
Localisation : Qc
Rôle : Combattre en Terre du Milieu

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 108 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyMer 1 Aoû 2007 - 22:18
Le sourire au lèvre, Orandar se releva après avoir tué son dernier Uruk. Tous les soldats qui participaient à la bataille crièrent de joie ou pleurait au côté de leur proche. Orandar contenpla son épée et souria. Puis il regarda son équipement du genre armure, casque et tout le reste, puis il soupira.
Peu après que celui-ci ce fut reposé, il reçu une demi-pierre et 600 £.


*Super! Ma première récompense.*

Il s'agenouilla devant le roi Firion.

"J'ai été honoré de me battre à vos côtés sir. Si vous avez besoin d'aide ou de renfort, je serai là. Merci pour ce présent."

Puis il se dirigea vers la Cité Blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narmacil Dunadan
Ambassadeur d'Arnor
Ambassadeur d'Arnor
Narmacil Dunadan

Nombre de messages : 86
Age : 28
Localisation : Région Namuroise, Belgique
Rôle : étudiant

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunedain
- -: 60 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyJeu 2 Aoû 2007 - 19:25
apres que bien des blesses furent soignes, ce fut enfin le tour d'Alet.
Ambremage pencha sur lui et pensa tout haut :
Il aurait fallu que je m'en occupe bien plus vite. Tant pis je ferrai de mon mieux. J'espere qu'il est resistant et aime des Valars.
Apres un long soin, Ambremage confia Alet aux autres soigneurs moins competents. Apres bien des souffrances et des brumes, Alet emergea. Tous criaient de joie autour de lui, ils avaient gagnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silivrien
Dame d'Elostirion
Dame d'Elostirion
Silivrien

Nombre de messages : 548
Age : 57
Localisation : Dans une des Tours ou aux alentours...
Rôle : Gardienne des Tours Blanches

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de Fondcombe
- -: 319 ans
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyJeu 2 Aoû 2007 - 19:33
Les Rangers sortirent de leurs cachettes, alors que les rares et derniers survivants Uruks commençaient à s'égayer dans la nature, talonnés par une large cohorte de cavaliers, supposée les motiver dans leur fuite. Les combattants se regroupèrent par races, tout en criant leur joie et leur fierté d'être vainqueurs. Un trio de Nains se détacha alors du peuple des montagnes, et s'approcha des Elfes. A l'issue d'une courte conversation qu'elle ne put pas entendre, Silivrien vit qu'on la désignait. Après avoir remercié leur interlocuteur, les trois barbus s'approchèrent d'elle, le visage illuminé par leurs regards bienveillants, malgré la gravité et l'épuisement que l'on pouvait y lire. Parvenus à quelques pas, ils s'inclinèrent courtoisement et la Rôdeuse leur rendit leur salut. L'un des Nains, un officier, détacha de sa ceinture une bourse en cuir, et la tendit à l'Elfe, en ajoutant d'un air souriant...

-Siliviren Elemmirë, j'ai l'honneur de vous remettre ce présent de la part de notre général, Horgeon Gemvior, en raison de l'aide et de l'assistance que vous avez apportée à notre frère Borin lors de ses derniers instants, ainsi que pour lui avoir permi de se présenter devant ses ancêtres dans l'honneur, en achevant pour lui la mission qui était la sienne. J'ajoute que le général sera ravi d'apprendre que vous avez survécu à cette bataille...

La Rôdeuse s'inclina à nouveau en signe de remerciement...

-Je partage la joie de votre général, et vous pourrez lui retourner le compliment. J'accepte volontiers ce présent, non point comme une récompense, mais plutôt comme un gage d'amitié et en mémoire de Borin. Peut-être aurons-nous l'occasion de boire ensemble à son souvenir ?...

Les Nains se regardèrent, et acquiescèrent en souriant avant que leur officier ne poursuive...

-Certainement...je ne crois pas que les armées se dispersent de si tôt...Bien...nous allons nous retirer et vous laisser avec les votres. A vous revoir Silivrien...

-Messires les Nains...

Après un courtois échange de saluts, la Rôdeuse regarda les trois compères s'éloigner, avant de se décider à examiner le contenu de la bourse. Elle y découvrit la somme de 400£, ainsi qu'une belle demi-pierre. Son éclat particulier lui rappelait quelque chose, mais quoi ?...Après réflexion, un souvenir finit par lui traverser l'esprit. Une larme coula doucement contre sa joue lorsqu'elle comprit que l'éclat de la pierre était le même que celui qu'elle avait pu lire dans le regard de Borin juste avant sa mort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-passe.net
Horgeon Gemvior
Général Nain
Horgeon Gemvior

Nombre de messages : 392
Age : 26
Localisation : Au rohan
Rôle : Général nain

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de Belegost
- -: Approche la cinquantaine... Deux cent cinquantaine...
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyVen 3 Aoû 2007 - 4:02
La fin du nettoyage avait été pénible, enterrer son propre peuple était une tâche douloureuse mentalement. Le nain regarda le dernier coup de pelle qui avait enterrer le dernier nain puis se retourna pour observer le champ de bataille. Il restait beaucoup de corps à enterrer mais Horgeam n'en pouvait plus. Le guerrier se rendit vers une calèche où il put embarquer pour revenir. Il empcha la prime qu'on lui tendait puis la mis dans sa poche. Au loin, Une étincelle lumineuse attira son attention. Elle était au pied du rocher sur lequel se dressait son père avant de ce faire tirer. *Et si c'était à lui?* Horgeam courru afin de ne pas arriver en retard au départ des chars. Au pied du rocher il trouva une épée naine, sa lame était large, de plus quelque rune était frappé sur le manche. Il posa un regard admiratif sur la lame. Il l'a pris et la serra sur sa ceiture, porter sa masse ne le gênait pas du tout. Justement les calèches partaient. D'un bond, il passa par dessus la petite rampe qui empêchait l'accès et s'assit sur une place libre. Dans quelques heures, il serait à Meduseld, à moin qu'il ne se trompe encore de char... Il était habituer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aqua tar'ylia
Citoyen
Aqua tar'ylia

Nombre de messages : 16

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Inconnue
- -:

La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 EmptyJeu 16 Aoû 2007 - 22:14
La bataille avait été victorieuse. Le camp du bien avait de
nouveau triomphé contre le mal, cela devenait presque une habitude. Aqua était
tout souriant, il regarda ses deux amis mages et leur fit un petit clin d'oeil,
il savait très bien qu'il allait les revoir, et pourquoi pas rencontrer encore
d'autres mages qu'il ne connaissait pas encore. Il resta donc sur son cheval
blanc, et regarda autour de lui, beaucoup de ses amis les elfes avaient moururent
durant la bataille, quel gâchis, il sortit de sa petite sacoche brune accrochée
à son cheval une petite fiole de couleur violette. Il ouvrit et celle-ci dégagea
une odeur nauséabonde. Il l’approcha de la bouche de quelques archers elfes
morts au combat, et leur en fit boire une bonne gorgée chacun. La fiole fut
finalement vide, et environ une dizaine d’archers furent ressuscités un bien
maigre nombre, mais il ferait avec. Il sauta de nouveau sur son cheval, puis
les deux partirent alors du champ de bataille où venait de se dérouler la
guerre, heureux qu’ils avaient remporter la bataille, tous ensemble, il se
dirigeait vers une destination inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
La Bataille Des Cinq Armées - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La bataille des cinq armées
» Blu-Ray / DVD "Le Hobbit - La Bataille des Cinq Armées"
» la batailledes 5 armées
» Le Hobbit : la Bataille des 5 armées
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Les Prairies-
Sauter vers: