La clé du Monde

Aller en bas 
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

La clé du Monde Empty
La clé du Monde EmptyDim 2 Mar 2008 - 19:07
La vingtaine de survivants de Pelargir avançait sur la chaussée, encombrée des chariots de réfugiés et des Eoreds en retraite... Nimrod suivait Kunta, il avait vu l'homme combattre une petite compagnie d'orcs, depuis il était sur qu'il ne lui avait rien caché. On les lui avaient dit surhomme ses maitres du sabre, et il trouvait ça loin de la vérité.. Très loin, ils étaient la mort incarnée pour quiconque d'humanoide les défiaient.

Il découvrait Helm, moins beau que Mins Tirith vue du sommet des montagnes, mais tellement impressionant. Ici, se cachait le roi de Rohan. Ici, son peuple résisterait. "Ou alors ils mourront ou seront soumis et nous avec..."

Kunta discutait avec un officier Rohirrim en fuite qu'ils avaient recueillis au-dessus de Dûnholde, il observait la cité, le regard dans le vide, tout ce qu'il avait à dire ce jour-là futt que son bras avait tué le Roi... Lequel, aucune indication. Il avait vu Dûn, forte et décadente à la fois. Dûn, un nom qu'on disait aux enfants de Rohan pour leur faire peur. Dûn dont les hommes semblaient s'être envolé, "vers le Nord"... Angband aurait-elle surgit des profondeurs d'Arda..

Nimrod regardait ces gens, ils avaient raison d'avoir peur. Beaucoup de jeuens hommes prêts à se battre parmis eux, une chance pour eux.
Nimrod connaissait les récits de la guerre de l'anneau, et de la victoire inespérée à Helm. Une fois encore, le gouffre tiendrait un rôle important, plus que le gardien de Rohan, c'était la gardien de L'Isengard et de la route du Nord.

Ils passèrent la première arche, entrant dans la petite cité du gouffre. Le bastion adossé à la montagne ne cachait pas la présence du roi, les grandes bannières flottaient partout,et le cor sonnait pour saluer chaque commandant qui entrait ou installait son camp devant les murs.

Kunta les fit entrer dans la seule taverne. Il fit signe à Nimrod et Yoshra de le suivre.



Ils savent déjà, et Edoras est tombée hier, nous pouvons en être sur au vu des forces qu'ils rassemblent ici. Les terres du milieu d'après l'anneau sont nées dans cette forteresse. Ici mes ancêtres ont faillis, pour le plus grand bien.
Je dois aller solliciter une audience avec le roi, Firion est un homme de bien, du moins est-ce que l'on dit, mais il est jeune, si jeune. La sagesse de son repli n'est pas contestable mais donné cet ordre a du lui valoir bien des ennemis en ses propres rangs. Bien, assez palabrer, Nimrod venez avec moi, vous serez notre gardien et je serais un chef Dûnadan restés fidèles. Ne le suis-je pas en quelques sorte? YOshra fera l'ambassade en commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

La clé du Monde Empty
La clé du Monde EmptyLun 3 Mar 2008 - 23:56
Une cour, deux cour, un hall, une salle du trône. Firion siégeait entouré de tous ces hommes de confiance, vu leur nombre défendre ce trou ne serait qu'un jeu d'enfant. Kunta avait l'air moins sur. Yoshra entreprit de les introduire en commun, son accent d'Harondor parfaitement inconnu fit sursauter une bonne partie des Rohirrims. Ile expliqua qui ils étaient et pourquoi ils étaient là. Le Roi sembla réfléchir eut un conciliabule avec ses gens, il leur demande de refaire le bilan.

Edoras tombée, Dûn à feu et à sang et visiblement du coté de l'ombre dans sa majorité, Amouth détruit, qui? Amouth, le leader de l'ombre, qui en fait ne l'était pas. Qui avait fait passer le voile à Morgoth Bauglir, Amouth l'horrible Amouth. Après une heure de discussion un homme s'installa auprès d'eux dans la grande salle où on les avait congédié.


Nimrod fils de Denethor, tu parles peu pour un Dhunadan, ton père était de l'ouest c'est donc ta mère qui te lie à la montagne. Le Roi voudrait te voir rien que toi. et l'interprète.


Kunta leur fit signe d'y aller. Dans la salle il y avait un homme de plus, enfin, plutôt un elfe. Il dévisagea Nimrod d'une façon qui le fit se sentir nu.
L'elfe parla au Roi.


Analdir de Fondcombe te fait dire que tu n'est pas celui que tu prétends être. Que tu n'as menti que sur ton identité, et que ta dernière amante fut une elfe, depuis tu ne t'es plus lavé, mais ça même un fermier de l'Estfolde l'aurait senti...
Gros éclat de rire dans la salle, plaisanterie en Rohirrim... Nimrod tnete se garder une contenance, Yoshra l'appelle du regard. il lui fait signe de s'approcher.
Traduis-moi ce que je vais te dire, je le prononcerais moi-même.
Yoshra s'exécute, Nimrod prend la parole. Zccent d'Umbar a coupé au couteau

Mon nom est Nimrod fils de Denethor, Dernier survivant de la seconde branche de lignée d'Elros par-delà les mers, descendant du fléau de Numénor. Je suis le seigneur d'Harad et Umbar en titre, exilé de par les terres pour mon malheur par ceux la même qui occupent votre belle cité d'Edoras. Je suis l'héritier de Meakil Duzingi allié de Gondor. et oui, j'aime un elfe qui répond au nom de Kalimë. Morgoth et ses engeances m'ont tout pris même ma foi en lui. J'ia juré sa perte quoi qu'il puisse m'en couter.
Stupeur, tremblement, comment ose-t'il? ici devant le Roi d eROhan ce chien devrait ramper.
Sieur Nimrod, nous vous ferons confiance si votre haine est vraie. J'accepte le marché de votre ami.



Helm accueillera ceux de Dûn qui sont prêts à reprendre leur allégeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

La clé du Monde Empty
La clé du Monde EmptyJeu 6 Mar 2008 - 22:52
3 jours ont passés, chaque jour des Dhunadans arrivent par petits groupes, ils saluent la bannière et s'en vont grossir les rangs, mais ces quelques milliers de bonnes âmes enrayeront elles la marche des ikhwan et surtout leur jonction avec le reste des Dhunadans, redoutée par tous dans la forteresse.

Kunta court la montagne, il désinforme , il répand la peur des bleus chez leurs plus fanatiques alliés. Nimrod y croit, Firion ne cesse de répéter à qui veut l'entendre qu'ils vaincront. Mais la peur est là rampante. Si elle se mue en rage au bon moment... Nimrod sourit, il n'est peut-être pas fin stratège, mais des hommes il en a mené beaucoup, et ceux là sont d'autant plus prêt à se battre que leur terre natale est en jeu. Il leur ressemble beaucoup grand et blond, il dénote beaucoup moins ici qu'au Harad, mais son nom fait que tous s'écarte sur son passage, autant par peur que par respect.

Yoshra lui laisse la place au sommet du bastion.
Ils sont là à quelques lieues, ils avancent lentement comme une marée montante, inconscient du récif qu'ils ont peut-être créé. Kunta ne sera pas là pour la bataille. Nimrod ne s'en désole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

La clé du Monde Empty
La clé du Monde EmptySam 8 Mar 2008 - 1:12
Il était tard quand ce cor a retentit, sans doute la minuit. Nimrod était encore au poste de garde. Devant l'armée bleue s'est détaché une forme gigantesque, imperceptible, pourtant il aurait parié avoir vu un aigle de Manwë, une de ces créatures de légendes. Partout on répandit ce bon présage, car beaucoup l'avait aperçu ou cru le voir.

----

Masdaf admirait la muraille et le rocher auquel elle était adossé, il comptait trois hommes pour un dans cette bataille, sauf si son traitre avait menti. Mais il tenait trop à sa femme pour ça... Masdaf de toute façon comptait faire une bouchée de ces tous petits avant de porter le reste de son armée vers le Grand Nord et la vraie bataille. Il admirait encore. Enfin il leva un bras et la première ligne, entièrement composée d'orcs, commença sa marche.

---- Au sommet du col du gouffre un homme admire l'avancée. Il prie tous les Valars pour leur clémence, il leur demande de lui donner raison.

----

Comme tous les gens en armes restés sur les murailles, Nimrod admire la stratégie du fou, il envoie sa plus mauvaise unité pour tester les archers et vider les carquois. Alors les forces des hommes libres restent calmes, archers venus de Dûn et de Rohan coude à coude face à leurs propres frères et d'autres hommes dont ils ne veulent rien savoir, qu'ils s'en aillent et pitié leur sera faite.

Les Orcs marchent, sûrs, sans peur. Ils ont raison, aucun tir ne vient, ils marchent, marchent au son des tambours. Le vacarme devient assourdissant. un de leur chef, hurle:

"Firion, au nom de Masdaf soumet toi et justice te sera faite."
Pour réponse une flèche empennée de noir se fiche dans sa gorge, un cri guttural, limite bestial retenti, l'archer de Dûn qui vient de le pousser arbore un sourire triomphal et il hurle.
ALLEZ DIRE à VOTRE MAÏTRE QU'IL n'Y a QU'UN ROI DE DÛN ET ROHAN! Il SE NOMME FIRION, DESCENDANT D'EOMER à la blonde crinière!
Dans les murailles cris de guerres! Dehors les orcs sont surpris mais pas apeurés, ils se regroupent et font apparaitre un bélier du centre de la formation. traversée lente vers la rampe, les archers couvrent, riposte, des orcs s'étalent partout. Le chef orc remplaçant comprend mais trop tard que c'est ce que Masdaf voulait. Plus moyen de replier. Alors il hurle lui aussi, et fait charger ses orcs en sens inverse sous les rires et les encouragements de la muraille.

----

Masdaf croit rêver, ils chargent, contre lui. Des Orcs, ils osent! Désordre au contact, la compagnie orc est exterminée, mais Masdaf est amer, il vient de perdre 200 hommes et son premier plan vient de s'effondrer.
Il réfléchit le fou... Enfin, la marche commence, tambours, trompettes et tours de sièges.

----

Nimrod admire, alors voici la puissance des Bleus, des milliers, ils s'avancent calmes, en rangs serrés, boucliers levés en protection. Cris de guerres. cris de rages.
Firion parait, Il hurle des ordres en Rohirrims, visiblement les Dhunadans le parlent car il les exécutent aussi. Yoshra s'informe et traduit à Nimrod.

Ils vont enflammés tous les pots de poix, on va incendier les gros du matériel de siège.
Simple, il me plait ce petit.
Nimrod rit, Firion est plus agé que lui et il l'appelle petit. Cors, cris, la première vague s'abat sur la muraille déploie ses échelles et est reçue comme il se doit. très vite la deuxième suit. Nimrod est sur la muraille extérieure, aussi il perd vite le compte, il tue, tue, tue, blesse, coupe.. autour de lui de smonceaux de corps et des litres de sang, la bataille est rageuse, une hache de lancer de Dûn se plante dans la tête de son adversiare du moment, lui-même Dhunadan en y regardant bien. Il n'y comprend rien, il ne veut rien y comprendre. Les cors sonnent sans cesse, bruit de feraille brisée, une unité de cavalerie du désert entre dans les champs compris dans la muraille. Nimrod ne réfléchit pas, il saute à bas de la muraille du mieux qu'il peut, se récupère sur un corps et court vers ce qu'il sait être une écurie dissimulée dans la muraille. Il se jette en selle, ramasse une lance, et constate que son exemple en a inspiré quelques uns. ils forment une unité et chargent les archers toujours en cercle de tir.
Nimord n' y tient plus et il hurle sa rage dans son cri de Guerre:

KALIMË!!!!!!!!!!!!!!
Les archers viennent de prendre conscience de ce qui se ruait droit sur eux. Sur la muraille on entend les cris de joie de ceux qui sont encore isolé des combats sur le bastion. C'est ainsi qu'on se bat en Rohan, sur son cheval. Nimrod les mènent au geste, en face l'officier tente de reformer ses hommes pour un tir de face. trop tard, les lances emportent les cavaliers du désert comme au jour de tournoi.

---

Masdaf ne comprend pas, il sont en train de gagner, mais ce chien de Nimrod ose encore s emontrer, d'ailleurs que fait-il là, que fait la bannière rouge et noire de Dhrogbar sur la muraille du roi de Rohan. On lui a parlé de Quatre grandes maisons en Rohan, il voit au moins sept bannières sur la muraille.

--

Firion hurle, Nimrod l'entend qui s'époumone, il regroupe ses unités, fait face, le gouffre doit tenir coûte que coûte. Ils se battent depuis le matin, et l'aprsè-midi tire sur sa fin, la faim elle se fait sentir, la fatigue. Les défenseur sont à bout, ils commencent à se laisser enfoncés par endroit, la muraille basse semble devoir être bientôt perdue.

Nimrod voit Yoshra arriver avec une compagnie d'hommes en armure.

Le Roi vous demande de chevaucher à travers l'ennemi, de vous enfuir avec ses hommes, de rejoindre Gondor.

Nimrod le regarde, regarde la bataille.
Toi, vas-y , j'ai un héritier à Minas tirith, il prendre ma place si celà doit être. Chevauche Yoshra, pars, moi je meurs avec eux.
Vous êtes amoureux de la mort, vos hommes le savaient, ceux là vont vite le savoir, c'est pour ça qu'ils vous aiment. Eru likha Nimrdo Saydy!
Eru likha Yoshra hadaimy!
La bataille continuait de faire rage, Nimrod jugea opportun de créer une diversion pour Yoshra. Il indiqua par les gestes à ceux qui le suivaient qu'il se déportent sur la brèche la plus à l'Est. Ils le suivirent, choc des lances, cris de rages, pari réussi, les archers concentrent le feu vers eux, souriant il voit Yoshra et ses compagnons chargés sans peine une zone peu tenue loin vers le Sud de la muraille.

--

Masdaf admire, le soleil couchant, bien qu'étant encore nombreux les défenseurs ont du se replier au bastion. Il savoure, il apprécie. Il a perdu la moitié des hommes alignés, certains de ses meilleurs officiers, mais il ne craint plus. Il s'apprête à féter quand tout à coup.
-

Nimrod regarde le col et la trouée dans le lointain, il tapote l'épaule d'un vieux général rohirrim. Le vieillard ouvre des yeux aussi rond que les siens.

- Kunta hurle , Kunta regroupe ses hommes, son message est arrivé, il prennent un risque, mais ils sont là, l'erreur de Masdaf, les restes de la garnison de l'Isengard. Derrière eux des bannières dhunadane... On entent l'appel de Gondor qui résonne, et la charge de toutes cette armée fait trembler le sol. A cet instant, un officier Rohirrim fait sonner Helm de toute sa puissance. Les murs tremblent et les défenseurs s'élancent,qui à pied qui à cheval pour reprendre la muraille extérieure. La charge sonne de partout. Au loin, les cavaliers de Gondor grandissent a vue d'œil. Masdaf désemparé tente de fuir. il abandonne son commandement, ça ne devait pas se passer comme ça. Les Bleus éclatent, nouveau coup du corps de Helm, la garde royale charge à travers tout. Isengard percute le flanc de l'armée bleue en désordre. Rage, sang, les lignes arrières s'égaillent comme pollen au vent... Nimrod charge avec ses nouveaux frères d'armes. Il voit la troupe de Masdaf qui tente de s'enfuir, dans la poursuite ils sont rejoints par des cavaliers de Rohan et la troupe de Kunta. Derrière eux des pelotons se rendent, c'est la débandade. Sabre au clair Kunta hurle dan sun langue qu'un seul homme comprend, cet homme tremble sur son cheval en entendant ces paroles.

Moi, Kunta, maitre du sabre je jure mort à tous ceux qui défient la justice ou la trahissent!
Masdaf fait galoper son cheval, ses gardes s'arrêtent, lui faisant signe de fuir. Ils se sacrifieraient pour leur chef, alors Masdaf prend son sabre et regarde l'homme qui se rapproche.

VIENS KUNTA! VIENS LAVER MON HONNEUR DANS TON SANG! VOLEUR D'AMOUR, SACCAGEUR DE VIE!

la menace a été proférée en commun, certains regardent Kunta qui serrent les dents dans la charge. Clash, les gardes du général sont solides, sans compter qu'il est lui-même un ancien maitre du sabre. les têtes volent, Kunta s'interpose devant les survivants ébahis deux maïas de sang semblent se faire la guerre. les épées virevoltent et se rencontrent en des éclairs d'argent. Enfin le calme revient, les gardes de Masdaf qui ont survécus sont comme les autres, médusés par le combat en cours, ils savaient mais il n'aurait jamais cru que ce fut un tel as. Kunta saigne de partout, Nimrod ne peut regarder son ami mourir, mais celui-ci lui fait signe de s'écarter. Les deux anciens mis se font face.
Va dire à Valinor que mon honneur est propre! Melkor n'est pas là à l'heure de la défaite Samfad! Rhunadan! J'irais dire à ta femme que tu préférais les fermières de Rohan mais que tu est mort en brave!
Tu est mort Kunta, tu est mort.
premier enseignement du sabre, les gens croient les choses qu'ils veulent vraies. Je vais très bien Samdaf.
Le combat reprit, un cri, Masdaf avait perdu un bras. Kunta ne jubila pas, il abattit son sabre dans le cou du chef des bleus et se mit à pleurer...

Ils revinrent vers la muraille, le corps de Masdaf jeté en travers d'une des montures. On regroupait les corps des ennemis en tas, les prisonniers voulurent les enterrés, sur la demande de Kunta, Firion leur concéda un bout de terre à la sortie du gouffre. Dans la forteresse les survivants avaient le sourire. Ils n'étaient pas invincibles, ils étaient forts, ils étaient nombreux, mais ils n'étaient fait que de chair et de sang. Pas de mage ou de Maïa dans leur rang. On criait victoire, gloire au rois et ses nouveaux alliés. Nimrod comprit que Gondor devrait l'accepter, il avait prouvé sa bonne volonté et son courage. aussi...


...et à l'ordre des amis dont ne voudrions pas oublier le nom...Nimrod Elrossen, Fier combattant et seigneur du Harad. Hail aux vainqueurs, que longue soit encore leur descendance!
HAIL FIRION ROI!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
Nârwel Rusk-Iâr

Nombre de messages : 606
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

La clé du Monde Empty
La clé du Monde EmptySam 8 Mar 2008 - 17:52
Ërol était exténué. Lui et son cavalier avaient rattrappé l'armée des Suderons en à peine deux jours. Nârwel pensait encore aux enfants et aux Elfes qu'il avait rencontré sur le chemin. Une rencontre qu'il n'oublierai sans doute jamais. Il avait traversé tout l'Estfolde au galop, ne croisant que des fermes et villages brulés. Il avais évité Edoras. Mais ce que Nârwel vit l'étonna, Rohan avait résisté. Un sourire de soulagement passa sur son visage. Certes Edoras était tombée. Mais la légendaire place forte du Gouffre de Helm n'avait pas céder.

Alors que, au loin, les vestiges de l'immense armée s'éparpillaient.

C'est en écoutant la clameur des hommes que Nârwel arriva au gouffre de Helm. Dans le chaos qui succedait la bataille, peu le remarquait, et tout ce qu'on lui accordais c'était un regard. Doucement mais surement, l'éclaireur de Gondor mena Ërol sur le pont qui menait à la forteresse. Peu être avait il un message pour les Rohirrims et tous ceux qui s'étaient battus sur ces murs millénaires.


Dernière édition par Nârwel Rusc-Iâr le Dim 9 Mar 2008 - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

La clé du Monde Empty
La clé du Monde EmptyDim 9 Mar 2008 - 1:24
Nimrod avait fini saoul, aussi quand il se réveilla tard dans la nuit dans les bras d'un magnifique cantinière, il grommela un genre de "que votre vie soit douce" et tenta de se dire qu'il n'avait trompé personne. Il admirait le reflet de la lune dans les flaques de sang, les corps commençaient à disparaitre, d'immense tertre semblait allonger le gouffre d'un centaine de mètre. Au sommet des monts on voyait les feux d'alarmes s'illuminer, teint en verre par des débris de cuivre qu'on y jetait pour annoncer la victorie dans tout le royaume et jusqu'en Gondor.

Le vieux général avec qui il avait chargé sur la fin le rejoint. Et dans leur commun pas très clair à tous deux ils firent la conversation. L'autre parvint quand même à lui expliquer qu'il s'appelait Asphelot, général de la marche, seigneur des terres plus au sud, la frontière avec Gondor, la zone la plus touchée avec l'Ouestfolde par les ravages de ces fous. En tout cas pour ce qu'on en savait... il lui expliqua les quatres maisons royales, Eomer pour le Roi, Estfolde, Ouestfolde et Southfolde (//un autre nom plus Tolkienien?//hrp)
Il lui expliqua aussi que chaque tertre était la tombe des Rohirrims après une bataille au gouffre. Leur nombre témoignait du nombre de fois ou Rohan avait été acculé dans la forteresse. Ils parlèrent un peu, comme ils le pouvaient de cet étrange voyageur qui était en entretien avec le roi depuis plus d'un heure et qui avait été reçu comme un seigneur de Rohan.


--------------

Firion éructait, une si belle victoire gachée par ça... Le reste des forces bleues, avec un commandant Dhunadan avait saccagé l'Estfolde et marchait plein nord par le fleuve... Il serrait les poings... Il n'avait pas voulu en entendre plus pendant un moment, trop de mort pour une seule aube. Il le fit reconvoquer.

Eclaireur Nârwel vous m'avez dit porter un message plus important que ce rapport d'observation,quel est-il? et surtout, où sont les forces de Gondor?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
Nârwel Rusk-Iâr

Nombre de messages : 606
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

La clé du Monde Empty
La clé du Monde EmptyDim 9 Mar 2008 - 20:37
Ërol avait été pris en charge par les meilleurs écuyers de la terre du milieu. La forteresse des Rohirims étalait sa grandeur et sa bravoure. Chaque pierre faisant écho à la résistance des Dresseurs de chevaux. Nârwel remarqua que leur valeur lui apparaissait bien mieux maintenant qu'il était parmis eux. Rohan avait repoussé l'ennemi.

Il avait été reçu chaleureusement. Et la boisson qu'on lui servit commença à lui faire oublier les journées de routes qu'il avait derrière lui. Quand le Roi le reçu, l'éclaireur fut surpris de l'honneur qu'on lui accordais. Lui qui ne passait par là que pour poursuivre sa mission.

"Oui Seigneur. Je pense devoir vous faire part, si vous n'êtes déjà au courant, de la réunion qui se tiendra a Fondcombe, à laquelle tout nos alliés sont mandez. Quand au Roi Mephisto, il doit être en marche. L'intendant Radamanthe est sorti il y a de celà quatre jours. L'armée de Gondor est en route Seigneur. Je ne peut précisement vous la situer car je suis moi-même partis dans l'aube qui suivit le passage de l'armée du Sud."

Nârwel s'arrêta un instant. Lorsque sont père l'élevait il se rappella de ses dires sur les Elfes. Comme quoi s'étaient des alliés de la plus grande valeur. Mais qu'il fallait que la guerre épuise leur sagesse pour qu'ils s'y contraignent. Puis pesant ses mots.

"Seigneur j'ai croisé des Elfes sur ma route. Certains m'ont assuré que les Elfes Sylvains marchent eux aussi vers Fondcombe..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nimrod Ben Elros
Citoyen
Nimrod Ben Elros

Nombre de messages : 985
Age : 32
Localisation : Inconnue
Rôle : Exile

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Numénorien noir)
- -: 31
- -:

La clé du Monde Empty
La clé du Monde EmptyLun 10 Mar 2008 - 14:34
Gondor en marche... Bien, il lui restait quelque sjour spour rameuter les dernières unités, le gros des forces étaient là de toutes façons, et les Gondoriens d'Isengard avaient déjà renvoyer les forces nécessaires vers la tour.
Rohan viendra, et ses alliés aussi. Hasphel, faites appelés mes génraux, les sieurs Elrossen et Beredassen ainsi que les chefs Dhunadans. Vous, vous ne bougez pas.

Les hommes arrivent un par un, Nimrod admire leur arrivée bien hiérarchique, les dhunadans alternés pour qu'il ne puissent pas se sentir humilié. Finesse de protocole, mais bien nécessaire en ce jour. Quelques hommes accompagnent les chefs dhunadans, leurs interprètes ou en tout cas des locuteurs du commun.

Nous sommes réunis cette nuit car malgré cette merveilleuse vctoire, un ennemi commun à tous semble se dessiner, tous les espions et les messagers le disent, des forces nombreuses partent se masser au Nord. Gondor est en route, nous, Roi de Rohan vous demandons votre soutien.

Je viens.
Le plus imposant des chefs de dûn, tant par la taille que par la parure avait parlé, simplement. Murmures d'approbations des Dhunadans... Kunta sourit, quand il leur avait dit que les Bleus avaient des vues sur leurs montagnes s'en avait été fini de l'alliance pour la majeure partie d'entre eux.
Kunta fils de Bereda marche avec les maitres du sabre ver sl Nord.
Seul Nimrod comprit la portée de ce que l'autre venait de dire. Il marchait en tant que grand maître, en tant que Chevalier du désert. Il représenterait Umbar et Harad dans ce conflit.
Harad wa Umbaru, liarbu likhunna (Harad et Umbar vont à la guerre pour vous.)
Kunta traduisit, un chef Dhunadan lui répondit dans un sagouin haradrim qu'il l'en remerciait.
Je serais à Fondcombe comme le représentant de mon peuple, que Dun élise un délégué pendant le voyage, nous partirons demain il faut que les hommes et les chevaux dorment un peu.

Eclaireur, portez à Gondor la nouvelle de notre victoire si notre envoyé ne l'a pas encore fait, dites lui ce que vous avez vu. Bonne route à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
Nârwel Rusk-Iâr

Nombre de messages : 606
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

La clé du Monde Empty
La clé du Monde EmptyMer 12 Mar 2008 - 17:42
De plus en plus impressioné par les forces en présence, Nârwel acquiesça d'un hochement de tête. Puis mettant un genou à terre il salua le Roi et le royaume de Rohan.

Mais la présence de Harad et de Dûn l'intrigua. Néanmoins il croisat le regard et de leur chef, rien qu'à cet instant il sut. Touts ces hommes s'étaient levés, ensemble face à leur ennemi. Notre ennemi pensa t-il.

Un écuyer lui amena Ërol et quelques instant après il repartit vers la plaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La clé du Monde Empty
La clé du Monde Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Tour du monde virtuel
» Tout le monde s'en fout...
» Le petit monde d'Angélique
» Le monde de l'Obscure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Le Gouffre de Helm-
Sauter vers: