Rupture de stock

Aller en bas 
Dùndagarde fille d'Elgge
Maîtresse d'Equitation itinérante
avatar

Nombre de messages : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 23 ans
- -:

Dim 12 Mai 2013 - 10:58
Dùndagarde avait décidé de traverser la Lothlorien vers l'ouest, puis de passer ensuite par la Forêt-noire, décidée à lier contrat avec un éleveur de chevaux pour passer la fin de l'hiver tranquille. Elle n'espérait pas trouver du travail chez les elfes, bien sûr. Ils avaient probablement leurs propres dresseurs et ne voudraient certainement pas d'une humaine, même douée et expérimentée dans leurs écuries.
Mais la pauvre femme avait juste oublié le fait qu'elle n'avait presque plus de provisions, si bien que lorsqu'elle arriva à Caras Galadhon par hasard quelques jours après son entrée en Lorien, elle n'avait rien mangé depuis deux jours. Hagarde de faim, elle visita une écurie, espérant trouver du travail, mais bien entendu, on lui rit au nez.
Désespérée, Dùnda retourna à son campement situé à l'extérieur de la ville et pleura à chaudes larmes, puis s'endormit aussi affamée qu'elle s'était réveillée. Elle aurait du partir vers le sud, vers le Gondor. Nul doutes qu'ils avaient là-bas besoin de bons dresseurs. Elle aurait aussi pu rester en Rohan, si elle n'y avait pas trouvé de travail, elle y aurait au moins trouvé la charité.
Le lendemain matin, prise d'une crise de nerf, elle vida tout ses sacs et toutes ses fontes dans l'espoir de trouver à manger, jetant vêtements, mors de secours, étrilles et pots de graisse à harnachements à travers la clairière. Finalement son poing tremblant se referma sur une bourse de cuir dans les affaires de son défunt mari. Intriguée, Dùnda l'ouvrit. Elle contenait des pièces d'or! C'était si miraculeux qu'elle poussa un cri de joie qui effraya ses chevaux et fit dresser les oreilles à son chien.
Après avoir calmé ses bêtes, elle dressa Fend-la-brise, le plus jeune des deux étalons et le plus impressionnant, la jeune femme se remit en route vers Caras Galadhon. Elle accepterait n'importe quel travail à présent: il y avait une belle somme dans la bourse de Gametred, mais cet argent ne tiendrait pas éternellement.
Avant tout, elle s'arrêta dans un commerce et acheta une belle quantité de nourriture (-20 PO), puis mangea en continuant sa route. Il y avait là des provisions pour quelques jours, le temps de se consacrer à la recherche d'un travail.
Alors qu'elle se reposait vers midi, assise au pied d'un arbre, elle entendit deux elfes se plaindre de la pénurie d'herbes médicinales. Ils disaient aussi qu'un certain Molffin devrait trouver quelqu'un pour essayer de mettre la main dessus malgré le Rude hiver. Dùnda s'approcha d'eux et se fit aiguiller vers cet elfe. Il n'avait certainement rien à perdre, puisqu'il lui fallait ces plantes et elle avait besoin de travail.
Elle entra donc dans le bâtiment qu'on lui avait indiqué et s'adressa au premier elfe qu'elle croisa.

"Excusez-moi, j'aimerais voir Molffin si cela est possible. Pouvez vous me dire où le trouver?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelphe
Sage
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 22

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: An 32 du Second Age
- -:

Lun 13 Mai 2013 - 22:33
Les rayons du soleil ricochaient sur la mer bleue des Havres Gris, Adelphe était là assis devant le port à lire un livre sur les Palantirs, mais son repos n’allait pas durer :
« -Et bien Adelphe on se repose ? »
Le sage ferma son livre et leva son regard vers son interlocuteur, avec un sourire aux lèvres. L’elfe s’assit à côté d’Adelphe en regardant le ciel puis il reprit :
« -J’ai entendu dire que tu voulais prendre part à des aventures avant de prendre le bateau pour L’Ouest, et je crois que j’ai une mission pour un vieil elfe ? »
Adelphe se tourna vers l’elfe pour lui répondre :
« -Ça me fait plaisir que tu penses à moi Yulendil, quelle est donc cette quête ? »
Yulendil était le chef des missions des Havres Gris, c’était un grand elfe aux long cheveux noirs, il souriait toujours.
« -Les guérisseurs de la Lothlòrien, ont besoin d’herbes médicinales mais elles se font rares dans les forêts maintenant, on dit que l’on peut les trouver au Nord de Fondcombe.
Une fois arrivé en Lòrien tu devras demander un certain Molffin c’est le chef des guérisseurs. »


Cela faisait maintenant une semaine qu’Adelphe était partie, il était passé par L’Arnor, Le Pays de Dun et les Monts Brumeux, la route avait était longue est dangereuse, il avait croisé quelques orcs et gobelins qu’ils avaient tués ou évités.
Il marchait à présent dans la foret de La Lòrien, en chantant une chanson elfique
« Eärendil était un marin
Qui demeurait en Arvernien ;
Il construisit un bateau d'arbres abattus
A Nimbrethil pour naviguer ;
Les voiles, il les tissa de bel argent,
D'argent étaient faits les fanaux,
La proue était en forme de cygne,
Et la lumière s'étendait sur ses bannières… »

Au fur et à mesure de sa route il sentait qu’il n’était pas seul et il avait raison car il entendit la voix d’une femme :
« Excusez-moi, j'aimerais voir Molffin si cela est possible. Pouvez-vous me dire où le trouver? »
Adelphe surprit par cette demande accourut, il poussa les herbes et se retrouva nez à nez avec cette dame et deux autres elfes :
« Excusez-moi de mon éruption intempestive mais je cherche aussi Molffin. Pourrais-je savoir ou est sa demeure ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 29 Mai 2013 - 11:54
HRP: excusez mioi du retard j'avais pas u vos posts, sorry, Gallen HRP

La rohirrim et le sage elfe se trouvaient devant un duo d'elfes aux habits de soie blancs. Les deux eurent leur sourcils qui formèrent un S interrogateur.
Un long moment passa avant que le plus blonde des deux de sa voix claire s'exprima. Dundagarde put s'apercevoir que l'elfe ne s'adressait qu'à Adelphe et non à elle

"Vous devez monter cette colline, Maitre Elfe, Maitre Molffin vit auprès de la nature. Mais je vous préviens il n'aime pas trop les visites"

Et les deux elfes continuèrent leur route après un salut froid mais aimable sans plus.

Dundagarde fille d'Elgge et Adelphe aperçurent alors un chemin escarpé montant vers les hauteurs. Les deux êtres si éloignés allaient devoir apprendre à se connaitre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dùndagarde fille d'Elgge
Maîtresse d'Equitation itinérante
avatar

Nombre de messages : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Humaine
- -: 23 ans
- -:

Dim 2 Juin 2013 - 12:25
Dùnda attendait sa réponse, mais les deux elfes semblaient assez déterminés à l'ignorer. La jeune femme, irritée commença à tapoter nerveusement l'encolure de Fend-la-brise, son probablement agaçant pour les oreilles fines des elfes. La moutarde commençait à lui monter au nez et elle s'apprêtait à répéter sa question, moins poliment et plus fort, quand un elfe âgé arriva et se fit lui aussi aiguiller vers Molffin. On lui indiqua le sommet d'une colline pour le moins escarpée.
Une certaine irritation gonflait le coeur de Dùnda. Les elfes étaient encore plus méprisant que ce que laissaient entendre les bruits qui courraient à leur propos. Même des sarcasmes l'auraient moins dérangée que leur façon de l'ignorer obstinément, de faire exactement comme si elle n'était pas là.
Elle enfourcha son cheval et le talonna: il partit d'un trot vif vers la colline. L'étalon noir arriva rapidement au niveau de l'elfe. Dùnda pencha la tête vers lui et le découvrit assez âgé à sa grande surprise. Elle était persuadée que les gens de ce peuple restaient jeune pour l'éternité. En voir un vieux était une grande surprise.
Son regard passa du vieil elfe à la colline escarpé, puis à nouveau à l'elfe. Étaient-ils aussi plus faible comme les vieillards humains? Il serait alors inconvenant de rester à cheval alors qu'il peinait le long de la pente. Mais si ce n'était pas le cas, il pourrait mal le prendre. La jeune femme hésita quelques instants, puis passa un pied au dessus de l'encolure de Fend-la-brise et se laissa glisser à terre. Tirant le cheval noir par la bride, elle rattrapa le vieil elfe.

"Permettez, maitre elfe, que je vous propose mon cheval. Il ne me semble pas correct que vous soyez à pied alors que je me laisse porter par ma monture en haut de la colline." Dùnda positionna le cheval de profil par rapport à l'elfe en le tenant par la bride pour ne pas qu'il bouge au montoir, comme on le faisait pour aider les enfants, les blessés et les vieillards à monter en selle. "Son nom Fend-la-brise, il a des allures très confortable. Moi, je m'appelle Dùndagarde, mais vous pouvez m'appeler Dùnda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelphe
Sage
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 22

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: An 32 du Second Age
- -:

Dim 2 Juin 2013 - 18:51
Adelphe salua et remercia à son tour les deux elfes en langue elfique, il regarda cette femme dont les elfes n’avaient même pas porté attention.
Que faisait donc une si jeune humaine sur les terres de la Lothlorien accompagné de ses deux chevaux et de son chien, à en voir son accoutrement et sa démarche elle devait être de ce Royaume situé au Sud-Ouest de la Terre du Milieu ayant pour nom Royaume de la marche, plus connu sous le nom du Rohan.
Les Rohirrims étaient des descendants des hommes du Premier Age, ils étaient des cavaliers et des maitres d’élevages reconnus, cette femme devait être l’une des leurs.
Mais Adelphe continua sa route car la jeune femme ne portait guère attention à son égard. Il reprit son bâton et commença l’ascension de cette colline escarpée en chantonnant son chant sur Earendil.
Durant sa marche il regarda tout autour de lui en contemplant et en analysant cette superbe foret de la Lothlorien ou les arbres et les animaux régnaient en paix, ils vivaient selon les humeurs de Yavana « Déesse de toute chose qui pousse ».
Malgré toutes ces plantes et ces arbres que regroupaient cette foret, Adelphe se rendit compte que les foret de la Lorien manqués énormément de Plante dite « rare », Adelphe se souvenait qu’auparavant les sentiers étaient bordés d’Athelas, une plante médicinale aux longues feuilles, le vieux sage se demanda d’où pouvait bien venir cette pénurie, mais sa réflexion fut interrompu par une voix amicale :
-« Permettez, maitre elfe, que je vous propose mon cheval. Il ne me semble pas correct que vous soyez à pied alors que je me laisse porter par ma monture en haut de la colline,
Son nom Fend-la-brise, il a des allures très confortables. Moi, je m'appelle Dùndagarde, mais vous pouvez m'appeler Dùnda. »


Adelphe fut surprit par cet élan de gentillesse, il posa son bâton contre un arbre, posa sa main contre la crinière du cheval et le complimenta en langue elfique, puis il se tourna vers Dunda pour lui dire :

-« Je vous remercie Dunda, de votre proposition, mais je préfère faire la route à pied, cela me permet de me concentrer sur les questions que je me pose.
Je pense qu’il y a une bonne heure de marche, voulez-vous vous joindre à moi ? Cela permettra à vos chevaux de se reposer et nous pourrions faire plus ample connaissance. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GPS
» Oyez, oyez, yodelali. (rupture de stock)
» Rupture de stock
» [Don] Sapereau 5IV Coloforce Jovial [Rupture de stock]
» Pas mal de stock de gaming à vendre ou échanger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Chez les Elfes :: Lothlórien :: Caras Galadhon-
Sauter vers: