Troubles

Aller en bas 
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Mar 15 Déc 2009 - 23:03
Rhéod hennit doucement alors que Nârwel descendit péniblement du dos de son jeune destrier. Devant lui Daren, le bras en écharpe descendait lui aussi de cheval. Le fourreau vide battant contre sa jambe, le Lieutenant et Nârwel échangèrent un regard. Puis disparu vers les quartiers attribué à Gondor.

Nârwel aurait voulu le résonner, savoir ce qu'il avait en tête, ravivé la flamme. Où peut être couvrir le feu de sa colère. Ce qui était sûr, c'est que Daren avait changé aujourd'hui. Et d'un côté il venait de prouver qu'il n'avait plus besoin des conseil et de la protection de son aîné. Nârwel n'avait pas vu le temps passer. Pourtant, en cinq ans, même s'il s'était passer beaucoup de chose, il ne se sentait pas si changer que ça. Le temps ne pesait pas sur ses épaules, pas encore.

Mais c'est l'ascension de Daren qui avait été fulgurante. Aux yeux de Nârwel, le Lieutenant incarnait l'espoir d'une jeunesse forte et dynamique, hélas la sagesse lui échappera toujours. Au moins, il n'était pas devenu un vieil abruti comme beaucoup de Gondorien aujourd'hui. Nârwel avait encore de beau jour devant lui, oui il n'avait pas à s'inquiéter.

Une jeune femme le bouscula, le ramenant à la réalité. Nârwel avait stoppé le groupe sur une place de moyenne importance dans la cité des Rohirrims. Ici et là l'on s'organisait déjà pour soigner les blessés, et laver les morts. Les guérisseurs de Rohan comme de Gondor étaient en pleine effervescence, soignant les uns et les autres sans se soucier de l'étendard qu'ils portaient.

Discrètement, Nârwel emprunta un linge humide à une infirmière. Il s'essuya le visage, l'eau tiède caressa sa peau. Le Gondorien soupira de soulagement.

Continuant sa toilette, il avança vers la tente qui avait été dressée là pour soigner l'Intendant. Le Comte d'Esgaroth se tenait devant, attendant des nouvelles de l'officier Guérisseur. Nârwel vint se tenir à côté de son ami.

"Des nouvelles Erco?"

Alors que le Comte se tournait vers l'Agent de l'Arbre Blanc, un Homme, un Rohirrim vraisemblablement sortit de la tente, le tablier maculé de sang. Celui de l'Intendant Radamanthe assurément. Erco et Nârwel se turent, fixant le guérisseur.

"Messir..." commença-il, hochant humblement de la tête alors que Nârwel chassait de la main sa révérence d'un geste de la main.

"Bien. L'état de l'Intendant s'est stabilisé, pour le moment. Du moins il n'en reste pas moins extrêmement préoccupant. Nous avons fait tout ce que nous pouvions. Il peut mourir demain, comme dans 100 ans. Qu'il se repose. Il ne devrait pas parler, ses chaires doivent avoir le temps de cicatriser. Mais son crâne à été ébréché. Comme je le disais, il faudrait un miracle pour le mettre définitivement à l'abri du destin."

Nârwel ferma les yeux un instant, se massant le crâne de ses deux mains.

"Supporterai t-il le retour à Minas Tirith?" demanda t-il sans tout de suite rouvrir les yeux.

"Je pense. Avec un ou deux guérisseurs à son chevet. Oui, l'Intendant peut être du voyage. Maintenant, si vous le permettez, je vais remettre ces mêmes nouvelles à votre Roi." finit t-il en se mettant en route, accompagné d'un Garde de la Fontaine.

Nârwel s'écarta et remercia le Rohirrim. Puis se tournant nerveusement vers Erco, Nârwel soupira encore une fois.

"Bon, ce vieux Radamanthe n'a pas dit son dernier mot... Bonne nouvelle."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mer 16 Déc 2009 - 12:25


La place s'était rapidement remplie de tentes montées en toute hâte. Là pendant tout un jour et toute une nuit, les blessés avaient été soignés puis évacués. De même, les dépouilles des soldats morts au combat avaient été préparées pour leur dernier voyage. Le cimetière pour les Rohirrims, des chariots spécialement aménagé pour le retour au pays des combattants des autres régions …

Les guérisseurs avaient travaillés sans relâche si bien que la place, lentement, commençait à se vider. Plusieurs tentes, vidées de leurs occupants avaient déjà été démontées tandis qu'un nouveau jour se levait sur le Rohan meurtrit.

Daren, malgré sa blessure n'avait pas fermé l'oeil de la nuit. Les évènements qui avait conduit à l'attaque meurtrière du petit bois revenaient sans cesse à son esprit tandis qu'il participait de son mieux, aux côtés de Nârwel et des responsables Rohirrim, à l'organisation de se camp de soins improvisé.

Cependant, lorsque la situation fût plus ou moins sous contrôle, il disparu un long moment, se réfugiant sous une tente. Là, il demanda à ce qu'on lui amène une plume, de l'encre et quelques parchemins …

Deux heures durant, de sa petite écriture fine, il s'employa à consigner soigneusement les circonstances de la bataille :



Citation :
Rapport d'information

Date des faits :

28 Août 299 Age 4

Objet :

Affrontement du lieu dit ''Chemin aux Dames'' Rohan


Je soussigné, Daren Dervorin, Lieutenant de l'armée de Gondor, Agent spécial pour l'Arbre Blanc, dûment agrée et assermenté, rapporte pour qui de droit les faits suivant que j'ai constaté dans l'exercice de mes fonctions. Je certifie sur mon honneur l'exactitude du présent rapport.

Constatations et faits


Durant les obsèques de feu le roi Theneor de Rohan, un messager est arrivé en urgence indiquant une tentative d'enlèvement en la personne du fils de Méphisto, roi de Gondor.Une compagnie s'est constituée pour tenter de faire avorter l'opération et récupérer l'enfant.

C'est dans un petit bois jouxtant le chemin dit ''Chemin aux dames'' que nous avons intercepté les auteurs du méfait. Rapidement, une négociation s'est engagé avec celui qui semblait être le cerveau de la bande, un homme connu pour être un ancien agent d'Arnor au ordres d roi Aldarion, nommé Saemon Havarian.
Après un moment, la situation semblait sous contrôle, les pourparler menés par les dénommé Sirion IbnLahad d'Arnor et Nârwel Rusk-Iâr pour l'Arbre Blanc de Gondor, étaient en passe d'aboutir à un accord.
Une décision implicite avait été prise de ne rien tenter après les menaces répétées d'Havarian. Celles-ci concernant la vie du jeune prince Chaytann mais également de lourdes menaces indiquant que le petit bois était truffés d'archers et de combattants sous ses ordres et prêt à en découdre.
Au vu de la situation, il était clair, à ce moment précis, que la meilleure chose à faire pour la sauvegarde du jeune otage et des hommes, mal préparé pour un affrontement, composant la petite garnison présente, était de ne pas retenir Havarian, de le laisser partir et de se concentrer plutôt sur la recherche de l'héritier du trône de Gondor.

C'est à ce moment précis que le Chevalier Skaline Erco, comte d'Esgaroth a décidé, seul, d'aller défié Havarian. Il s'est avancé, sous les regards médusés de toute la garnison et des personnes engagées dans la négociation, vers le fugitif prononçant ces mots :

-Esgaroth fera cavalier seul pour la suite, je ne puis me soumettre à ton compromis Sirion. Faites comme vous l'entendez, mais moi je continue ma route...


Ajoutant cette menace à l'encontre d'Havarian :

-Vous dire ne pas en vouloir à votre vie serait stupide....


Si les négociations menées jusqu'alors avec brio par Sirion Ibn-Lahad et Nârwel Rusk-Iâr avait enrayé la possibilité d'un massacre annoncé dans le petit bois, le comte d'Esgaroth à réduit à néant cette possibilité d'échappatoire pour les deux parties.

Cette initiative personnelle à conduit à un affrontement extrêmement violent, occasionnant par la même, de lourdes, de très lourdes pertes au sein de la garnison.

En ce jour, par rapport aux faits que je viens de relater, en ma qualité de gradé chez les agents spéciaux de l'Arbre Blanc et sous le couvert de mon supérieur le capitaine Nârwel Rusk-Iâr, moi, Daren Dervorin m'apprête à mettre en état d'arrestation Erco Skaline, Comte d'Esgaroth, pour qu'il réponde devant un tribunal de sa conduite durant cette opération.

Fait ce jour, jeudi 30 Août 299 Age 4

Original transmis à mon supérieur Nârwel Rusk-Iâr

Témoins dans cette affaire : Daren Dervorin – Nârwel Rusk-Iâr – Sirion Ibn-Lahad – Les rescapés de la garnison dites de la bataille du ''Chemin des Dames''.

La main de Daren avait plus d'une fois tremblée durant la rédaction du rapport, tremblée de rage et d 'émotion alors qu'il revoyait certains de ses soldats tomber comme des mouches à ses côtés percés de plusieurs traits. Sa détermination n'en était pas moins grande …

Il se leva, sorti de la tente et déambula dans le camp de fortune à la recherche de Skaline. Il le trouva aux côtés de son ami Nârwel près de la tente qui abritait le seigneur Radamanthe … Il s'approcha, le parchemin à la main et se retrouvant devant le comte déclama :

Moi, Daren Dervorin, pour les lourdes conséquences découlant de votre comportement lors des derniers événements survenus en Rohan, je vous place, Erco Skaline, comte, seigneur d'Esgaroth en état d'arrestation …

Sans ajouter mot, il tendit le parchemin contenant son rapport à Nârwel ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Sam 19 Déc 2009 - 13:00
Sirion avait effectué le trajet dans un chariot proche de celui de l'Intendant de Gondor. Durant toute l'avancée ramenant la caravane de blessés à Edoras, le Fantôme resta dans ses pensées à réfléchir sur ce qu'il ferait une fois soigné. Il devait retrouver une monture endurante ce qui serait plutot simple dans le pays des chevaux.

Une fois arrêtée sur une place de la capitale, la caravane fut prise en charge par des infirmiers et des guérisseurs elfes. Une jeune femme s'approcha de Sirion et s'occupa de retirer le reste de la flèche de l'épaule du Fantôme. Après cela, elle lui posa un bandage solide et humide pour rafraichir le corps de Sirion, il la remercia puis c'est alors qu'un homme d'Arnor vint à sa rencontre.

"Sir Ibn-Lahad, je suis là pour vous prévenir que notre délégation s'apprête à quitter le Rohan. Le tribun militaire est arrivé il y a peu et a annoncé au Roi que des gobelins avaient pillé plusieurs villages au nord de notre royaume. Viendrez-vous avec nous ?"

Ainsi Aldarion devait repartir en Arnor. Sirion ne savait quoi faire : le prévenir qu'il voulait partir à la recherche de Chaytann et donc de Saemon ou bien obéir à son instinct et désobéir à son Roi qui lui avait intimé de ne pas partir à la recherche de l'Ornithologue lui-même.

"Conduis-moi à Aldarion."

Le soldat acquieça avec un sourire non dissimulé, le Fantôme se joignait à eux, ils auraient plus de chances de repousser ces gobelins. Toutefois l'interessé n'était pas du tout sûr de les accompagner, mais il devait parler à Aldarion au plus vite...




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Sam 19 Déc 2009 - 17:36
Erco Skaline avait la mine sombre. Le trajet de retour avait été dur et s'était fait en solitaire. Il devait réfléchir! Il avait pris une décision dur qu'il ne regrettais pas, partant du principe que s'il n'avait pas engagé les combats, l'ennemi l'aurait pas de toute manière. Il avait donné l'initiative à son "camps". malgré cela le poids des pertes humaines pesait sur ses épaules. Il commençait à pleuvoir alors qu'il pénétrait, seul, dans Edoras. Personne ne le regarda passer, tous était trop occupé à parler des derniers événements. Les nouvelles des combats des "Chemins des Dames" n'étaient pas encore parvenues à leurs oreilles. Le Comte d'Esgaroth était le premier à entrée dans le capital du Rohan.
Il ne dut pas attendre longtemps pour voir apparaître les restes du groupe. Il ne baissa pas la tête et les regarda passer.

Bientôt Daren vint lui présenter son rapport et lâcha avec une certaine rage qu'il était en état d'arrestation. La déclaration le fit sourire, et répondit simplement:

-Vous n'avez nullement besoin de me mettre en état d'arrestation, comme vous semblez vouloir le faire. J'irais volontairement devant le tribunal militaire et accepterais ma punition quel qu'elle soit.

Il fit une pause, puis demanda par curiosité:

-J'ai quand même une question me trotte dans la tête depuis peu. La voilà: Qu'elle est la sentence que je mérite, d'après vous, pour mes actes? Parlez sans retenue, la rancune n'est pas une de mes qualités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Dim 20 Déc 2009 - 12:06


La colère froide avait disparue du regard de Daren. L'on aurait dit que le fait de coucher les derniers évènements sur papier, d'avoir rédigé son rapport et de l'avoir transmit à son supérieur l'avait en quelque sorte comme soulagé.
Il regarda le Seigneur Skaline avec gravité et lui parla avec calme :

- Je ne suis pas juge Monsieur le Comte et cela est certainement heureux pour vous ... Je ne fais que relater les faits qui ont conduit à ce désastre et suivre la procédure en vous plaçant en état d'arrestation.

Daren leva le bras. Aussitôt deux hommes s'avancèrent pour se placer de chaque coté d'Erco.

- Je vous épargne les liens ... Mais je suis obligé de vous placer sous bonne garde. Ces messieurs vous accompagnerons à partir de maintenant et ce, jusqu'à notre retour à Minas Tirith.

Le jeune lieutenant soupira puis termina :

- Vous aurez la possibilité de vous défendre. Votre passé plaide en votre faveur et certain de vos exploits son légendaire. Il n'en reste pas moins que beaucoup de soldat présent lors de la bataille, une grande majorité parmi les blessés demandent des comptes ...

- Je vous prie de remettre vos armes au Capitaine Rusk-Iâr ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Lun 21 Déc 2009 - 0:01
Alors que les deux Hommes échangèrent de brèves paroles, Nârwel lut rapidement le rapport de Daren. Il vérifia bien l'énoncé, la procédure avait été parfaitement respectée par le Lieutenant. Quoiqu'il en soit, sans y adhérer totalement, Nârwel ne pouvait ignorer le document. Daren y relatait les faits avec une précision incroyable. Cela émoustillerait sans doute quelques bureaucrates rêvant des Terres du Milieu cachées derrière les remparts de Minas Tirith.

Cela dit, Nârwel aurait tellement voulu arranger cela seul avec Erco. Il faut dire que la faute commise par le Comte allait être sanctionnée, alors que la faute qu'il avait commise il y a de cela un an, elle, ne serait sans doute jamais jugée. Il faut dire que le Service mettait tout en oeuvre pour caché la vérité aux autorité d'Esgaroth. Et si l'audace de Erco Skaline avait coûté la vie de vaillants soldats, la bêtise de Nârwel Rusk-Iâr avait emporté celle de plusieurs dizaine de civils. Et quand bien même il n'était pas le seul responsable, l'Agent de l'Arbre Blanc peinait sous le poids de la culpabilité. Il avait une dette inavouable envers Erco et sa patrie.

Il se leva sombrement, glissant le parchemin dans ses vêtements de nouveau propres. Il hocha de la tête vers Daren, puis avec un regard triste mais dur, il se tourna vers Erco.

"Tes armes Erco." demanda t-il tendant la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Lun 21 Déc 2009 - 10:59
Erco voyait très bien dans les yeux de Daren que si c'était à lui de le punir la mort serait la punition ultime...Une mort sans combat, un seul coup, rapide et fatal, perçant le coeur en son milieu. Le Comte avait reçut assez de coup dans sa chair pour savoir la douleur que provoquerait ce genre de blessure, puis il partirait vers les Valars.
D'un mouvement emplit de tristesse, le Seigneur Skaline détacha sa ceinture et la remit à Nârwel avec dignité. Il dit simplement regardant droit dans le fond des yeux de l'Agent:

-Garde-les, Nârwel, et prend en soin....J'ai confiance en toi...

Il se mut alors dans un silence, digne d'un mort. Il savait que son poste ne pouvait lui être prit car n'ayant aucune allégeance, il ne dépendait de personne, seul sa mort pouvait le renvoyer à ce qu'il était avant, et lé encore il gardait son titre. Pourtant il s'en fichait de ce titre, ce n'était qu'un mot. Un mot qui voulait tant dire dans une conversation un mot qui faisait de lui une personne importante dans la plupart des milieux. Il s'en serait volontiers passé...
Il décrocha son carquois et le remis à son ami, lui aussi un rohirrrim. Cette fois il ne le regarda pas. Il n'avait plus rien à dire. Il savait désormais que son voyage vers la cité blanche se ferait entourer de deux gorilles. Le lieutenant Daren n'avait aucune confiance en lui, il lui épargnait les liens que par pur politesse...C'était du moins l'avis du Comte....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Lun 21 Déc 2009 - 13:51
Nidnama et Laurelin arrivèrent rapidement sur la petite place transformée en centre de soin. Les deux elfes avaient dans l’idée d’en faire une fois le tour, histoire d’avoir une vue d’ensemble de la situation mais le seigneur de Lothlorien, victime d’une réputation ayant largement franchie les enclaves elfiques, fut immédiatement sollicité par plusieurs infirmier devant l’urgence des cas qu’ils avaient à traiter.

Laurelin se contentait de suivre Nidnama, de lui servir d’assistant pour l’aider dans sa lourde tâche. Les deux elfes avaient la plupart du temps des choix douloureux à faire. Certain cas étaient complètement désespérés alors afin de ne pas perdre de temps pour ceux qu’il était encore possible de sauver, ils étaient obligés de faire l’impasse … Laurelin s’attardait alors, le temps d’adresser une prière aux Valar tandis que Nidnama était déjà repartit pour se concentrer sur d’autres patients.

On les voyait enter et ressortir des tentes montées en hâte la veille, ne ménageant ni leur peine, ni leurs efforts, ne prenant ni pause, ni repos. Ils tentaient de sauver un maximum des courageux soldats victime de la bataille du chemin aux dames.

Le maitre guérisseur n'avait rien perdu de ses talents, tous admiraient sa faculté à soigner mais également l'incroyable dextérité et rapidité dont il faisait preuve. Une spécialité acquise après des années à soigner dans l'urgence, sur les lieux de conflits, dans des conditions souvent extrêmement difficile.

Les deux elfes finirent par arriver près de la tente où se trouvait l'intendant de Gondor, grièvement blessé lors de l'affrontement. Là se trouvait également Nârwel Rusk-Iâr, occupé avec le jeune ieutenant Daren. Laurelin et Nidnama arrivèrent au moment même où le seigneur d'Esgaroth remettait ses armes au capitaine de l'arbre blanc …

Laurelin ne se mêla pas de la conversation mais adressa un signe à son ami Nârwel, heureux de constater qu'il avait réchappé du massacre et qu'il n'était visiblement pas blessé.

Deux soldats Gondorien accompagné par un soigneur se précipitèrent vers Nidnama lui indiquant l'état extrêmement préoccupant dans lequel se trouvait l'intendant ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mar 22 Déc 2009 - 13:04
Khaladrad arriva aussi promptement que possible auprès de son maître. Il avai ses armes à portées de mains. L'on ne pouvait jamais savoir. Il alla se planter devant Erco et ses deux gardes avec le voile de l'incompréhension sur le visage. Il dit aux deux gardes:

-Je voudrais parler seul avec le Comte d'Esgaroth!

Mais aucun ne bougea ou ne répondit. Leur ordre devait être assez clair: ne jamais laisser leur prisonnier seul.
L'Espion maudit ces deux hommes, puis demanda à son Maître:

-Que c'est-il passé pour que vous vous retrouviez prisonnier? Parlez donc Erco!


-Peu importe, là n'est pas l'importance. il y a d'autre chose prioritaire. Je m'en sortirait, là je vais partir pour Minas Tirith ou je serais conduit devant un tribunal militaire...

-Quoi? ce n'est pas possible. Il doit y avoir eut erreur!!!

-Non, il n'y a pas d'erreur Khaladrad. mais laisse moi finir, je m'en sortirai avec une amende...Mais je veux que tout le monde recherche des informations sur ce signe-là.


Il sortit de sa poche le bout de tabart arraché plus tôt dans journée sur un cadavre. Du sang le tâchait, mais le signe qu'il y avait dessus était encore clair et net. Il le remit à son Espion et l'accompagnant de ces mots:

-Trouve les origines de ce signe, je veux tout savoir sur ce maudit signe, il a une énorme importance dans toute la machination qui est en marche. Je redoute que l'enlèvement n'est qu'un début, qu'un avertissement. Tu as carte blanche pour cela....J'ai confiance en toi, mais par pitié ne fait rien qui pourrait nous mettre dans une situation de fugitif....

-Je ne le ferrais jamais, tu le sais bi....

Une seul réponse claqua dans l'air:

-Je te connais, tu es aussi impulsif que discret. Si tu croises Alarthor, met le au courant, autrement laisse le un peu patauger dans l'ignorance...

Un large sourire était apparus sur le visage d'Ero à l'idée de voir son écuyer ignorant de tout se qui se passait, mais surtout rien que de l'imaginer en train d'essayer de freiner Dame Farma dans ses ardeurs de femme du rohan lui donnait envie de rire. Même dans ce moment, sûrement, les plus sombres de son histoire.
khaladrad acquiesça. Il aurai voulut dire encore des milliers de chose, mais il ne pouvait parler librement. Il enlaça une dernière fois don maître, puis fit volte face, alors qu'il s'éloignait, pensant au signe mystérieux qu'il avait dans sa main droite, serrées dessus. Il fit en sorte de passer proche d'Hénoch à qui il dit:

-Reste encore une heure ici, puis retrouve moi vers la taverne...Nous parlerons de la marche à suivre...

Il s'éloigna et bientôt disparut au détours d'une ruelle, laissant derrière lui son Comte et son nouvel agent. Le premier un guerrier aguerri et le deuxième un vagabond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
avatar

Nombre de messages : 1569
Age : 41
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Mer 23 Déc 2009 - 0:28
Juste avant de partir vers Aldburg, Gallen salua plusieures personnes des délégations étrangères.

Le maréchal salua Narwel

"Agent du Gondor, vous êtes digne de votre réputation , sachez que vous avez un Maréchal rohirrim comme ami"

Gallen regarda rapidement, froidement, le lieutenant Daren

"Lieutenant, vous respecter les lis de votre contrée, soyez en fier mais croyez en mon expérience, des décisions promptes peuvent être desastreuses et cruelles. Mais vous serez toujurs le bienvenu en Roahn"

Gallen fit un rapide signe de tête vers laurelin

"Maitre des havres gris, saluez Dame Silivirien de ma part, restez les mêmes, si vous passez au Roahn , venez nous voir, le Roahn fêtera votre retour. les elfes ont de la chance de vous avoir"


Enfin,Gallen s'avança vers Erco et resta à quelques pas pour ne pas provoquer les gardes gondoriens

"Erco , mon concitoyen, mon capitaine, ......Mon ami, je serai toujours redevable vers toi. Je te dois la sécurité de mon épouse, je n'oublierai jamais. Vien en Aldburg, je serai toujours là pour toi"


Puis Gallen salua chacun d'un signe de tête rapide .

Avant de partir il dit juste à Narwel

"Prenez soin de lui, Narwel, c'et un homme de bien quoiqu'il soit arrivé"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Jeu 24 Déc 2009 - 9:27
A peine arrivé sur les lieux, le guérisseur avait été repéré… A peine repéré il avait été trimbalé de blessés en blessés… Une réputation comme la sienne entrainait immanquablement que tout aide soignant le connaissait si ce n’est de vue au moins de nom… Quand a sa notoriété… Difficile de l’égaler… Non que cela lui plut réellement… Bien au contraire. Enfin… Le monde était ainsi et il n’y pouvait rien. D’autant que son éthique lui interdisait de refuser ne serai-ce qu’une seconde d’apporter son aide aux blessés…

Le maître guérisseur dansait donc littéralement du chevet d’un homme a celui d’un autre… Il n’y perdait jamais beaucoup de temps, se contentant généralement de faire son diagnostique et de donner quelques ordres aux aides soignants. Non… dans des situations pareilles il "perdait" rarement son temps a soigner lui-même les blessés légers… Une fois de temps en temps seulement lorsque les aides surchargées ne pouvaient le remplacer…

Etrangement, Nidnama avait l’impression d’officier dans d’excellentes conditions… Il pouvait presque prendre son temps… Il se concentra a sauver certains blessés qu’il aurait peut-être achevé dans d’autres circonstances… Mais en comparaison des restes d’un champs de bataille… Il n’y avait que peu de blessé… Des moyens inespérés… Et du temps.

Lorsque finalement le ballais des demandes se ralentit, on guida Nidnama vers une tente… Une tente ou il trouverais un homme important… Un homme qui portait un titre similaire au sien mais depuis bien plus longtemps… Et qui avait besoin de soins… Adressant un salut aux autres personnes présentes, Nidnama ne passa pas plus de temps en civilités… Il écouterais les conversations pendant son office et y participerais peut-être… Mais pour le moment… Pour le moment il se dirigea directement vers le chevet de l’intendant du Gondor… Apparemment les guérisseurs avaient fait un bon travail… Mais il n’était pas impossible que la science de Nidnama parvienne a faire définitivement pencher la balance qu’ils avaient su stabiliser du bon côté…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sirion Ibn-Lahad
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
Pair du Royaume d'Arnor - Surnommé le Fantôme
avatar

Nombre de messages : 1574
Age : 25
Localisation : Arnor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme du Sud (Khand)
- -: 34 ans
- -:

Ven 25 Déc 2009 - 22:04
Alors que Gallen allait reprendre son avancée pour quitter Edoras après avoir dit quelques mots à Narwel, il se retrouva nez-à-nez avec Sirion qui avait juste refait son apparition sur la place servant d'infirmerie. Le Khandéen sourit au Rohirrim et lui tendit la main en signe de respect.

"Vous êtes devenu un symbole en Rohan Gallen Mortensen. Mais soyez prudent, un symbole tel que vous peut s'avérer gênant pour certaines personnes... Que la lumière reste sur vous, maréchal."

Puis laissant partir le Champion du Rohan, Sirion s'approcha de Narwel, Daren et de son ami Erco qui semblait en mauvaise position. Saluant tous les protagonistes d'un signe de tête, il prit la parole :

"Et bien, lieutenant je vois que vous n'avez pas chaumé depuis notre retour. Vous semblez plus rapide pour arrêter Skaline que pour donner un ordre sur le terrain à vos hommes..."

Le Fantôme se rendit compte du poids de ses quelques mots sur le jeune gondorien mais cela ne l'empêcha pas de continuer sans pour autant chercher à provoquer davantage Daren.

"Mais soit il en est ainsi. Je suis navré que nous en soyons arrivés là Erco.. Quoiqu'il en soit, je suis venu ici pour vous prévenir que je ferai route avec vous vers Minas Tirith, j'ai à faire dans la Cité Blanche..."

Sirion frotta sa barbe et se tournant légèrement vers Erco.

"... mais peut-être que nous ne nous verrons pas pendant le trajet, sait-on jamais."

Cette dernière phrase insinuait-elle quelque chose ?




« Œil pour œil, dent pour dent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laplumedunvoyageur.fr
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Sam 26 Déc 2009 - 13:03
Erco acquiesça devant les nobles paroles de Gallen. Le champion du Rohan était un homme du juste. Le Seigneur Skaline était fière d'être de sa race. Il lui répondit en inclinant la tête en signe de respect:

-Mon ami, vous ne me devez rien, je l'ai fais par amitié, pas pour recevoir une quelconque récompense...Mais soyez sûr que dés que je le pourrais je viendrais te rendre visite....la terre de mes ancêtres me manque cruellement... Bonne route Gallen Mortensen!

Les paroles de Sirion, qui suivirent, étaient, certes, quelque peu déplacées par rapport aux événements, pourtant elles firent un chaud au cœur de l'ancien chevalier. Elles étaient provocatrices, mais si juste dans un sens. Bien sûr ce genre de raisonnement n'était pas objectif et donc pas présentable devant un tribunal. Quoi qu’il en soit, elles redonnèrent vie au Comte d'Esgaroth qui garde un sourire caché, ne voulant pas nourrir la rage de Daren. Pour lui cet homme faisait ce qui lui semblait juste, et donc il le respectait.
Mais la phrase d'après troubla le Seigneur Skaline. Elle n'avait pas de sens. C'était illogique. Il voulait lui dire quelque chose, c'était un fait quasiment établi. La question était quoi?
Il réfléchit quelques secondes, sachant que le Fantôme n'attendra pas une réponse mille ans. Il fallait qu'Erco dise ce qu'il croyait être le mieux à faire dans toute cette histoire. Il dit peu sûr de lui :

-Vos paroles sont troubles, Sirion. Mais je vous connais et donc je ne cherchais pas un sens à vos dires…

Il avança d’un pas vers son ami de l’Est, et ajouta, la tête haute, un éclat de malice dans ses yeux :

-Je pense que votre épée vous sera grandement utile…Si elle venait à se briser, allez donc voir mon forgeron, il saura la réparer.

Saluant Sirion de la tête d’un mouvement de haut en bas. Il fit marche arrière, et retourna entre ses gardes. Ils ne devaient pas être méchant et vu que les prochains jours se passeront entourés de ces deux hommes, autant faire connaissance.

-Messieurs, je me nomme Erco Skaline et je suis originaire du pays que nous foulons à ce moment même….Vous venez les deux de Minas Tirith ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Dim 27 Déc 2009 - 15:14

Le lieutenant Daren aperçu le bref échange qui suivi les paroles du Comte d'Esgaroth ............

Les deux gardes se regardèrent tandis que le Comte d'Esgaroth tentait d'engager la conversation. Ils savaient qui il était, tout deux revenaient du chemin des dames ...

Après quelques secondes, l'un d'eux pris la parole :

- Nous vous connaissons Seigneur, nous n'étions qu'à quelques mètres de vous lorsque vous avez lancé votre monture sur le ravisseur, je .... Il .........

Le garde cessa de parler, le colère se lisait dans ces yeux qui commençait à s'emplir de larmes, les sanglots qui montaient l'empêchait de continuer.
C'est le second qui prit le relais, regardant le Comte avec dureté :

- Son ... Son frère, son jeune frère n'a pas survécu à l'attaque ! Sa dépouille se trouve dans un des charriots, là bas ...

Il leva le bras montrant le côté des charriots réservé aux cadavres.

- Nous devrions fêter son anniversaire aujourd'hui Comte d'Esgaroth, il aurait eut dix huit ans ...

Il se détourna à son tour submergé par l'émotion, mettant son bras autour des épaules de son ami. Il lui fallut quelques instants pour se ressaisir et termina :

- Allons Seigneur Skaline, il est temps d'y aller ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Mer 30 Déc 2009 - 13:16
Erco ferma les plusieurs secondes devant la réponse du garde. Il ne regarda pas les chariot sachant que trop bien ce qu'ils contenaient. Il aurait voulut dire des mots apaisants, mais il ne savait que dire. Ces hommes étaient mort par sa faute. Il s'en voulait horriblement. Le pouvoir n'était pas qu'un cadeau. Il était surtout un fardeau à assumer et toute circonstance. Il fut un temps, ou nul homme ne devait montrer le moindre signe de faiblesse sans quoi il perdait tout ce qu'il avait. Fort heureusement ce temps était passé, mais pas pour les Seigneurs. Ils leur fallaient toujours garder la tête haute, ne jamais laisser entendre la peur, toujours se montrer sûr de lui, même quand il ne l'est pas.
Il releva la tête, on pouvait voir dans ses yeux une grande tristesse, qu'il essayait de maintenir cachée pour les apparences.
Il répondit simplement d'une petite voix à peine inéligible:

-Oui...Allons-y. Une longue route nous attend.

Alors que le trio avançait lentement. Le silence s'installa trop rapidement. Durant une dizaine de minute nul de parla, puis le Seigneur Skaline chassa le silence avec ces mots:

-Pour ton frère, sache que je suis désolé....Mes excuses ne changeront rien à ta peine, mais je prierais pour lui, et pour tout ces malheureux morts aujourd'hui au combat....

Il aurait put ajouter qu'un soldat devait toujours être prêt à se battre et à mourir, tel était leur destin. Mais pour la première fois de sa vie, il se rendit compte à quel point une petite action pouvait en créer et en entraîner des énormes. Il avait toute la responsabilité dans ce massacre, et il était en route pour Minas Tirith ou il sera jugé par un tribunal militaire....Son nom allait rester graver dans les mémoires comme un fléau. Qu'elle déshonneur pour ses ancêtres, mais surtout un coup dur pour son cœur de chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrête de penser. Tu me troubles.
» Perdu en eaux troubles
» Birmanie: Ca continue
» Soirées au dortoir [Eli, Lou et Ashley] [Carrie en PNJ]
» L'art des troubles-fêtes [Hamayeb]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Edoras-
Sauter vers: