Le départ vers le Nord

Aller en bas 
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2983
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mar 5 Mai 2015 - 2:02
Lorsque le son pur du clairon perça l’air matinal afin d’annoncer le départ du roi Aldarion d’Arnor et de sa belle épouse reine Dinaelin, il fut accueilli avec soulagement par de nombreux citoyens de la Cité Blanche. Certes, les marchands et artisans de la ville étaient attristés par la fin de cette véritable mine d’or, mais même leurs stocks commençaient à s’épuiser face à l’influx de clients venus des quatre coins d’Arda. Quant aux citoyens de la cité qui ne faisaient pas partie de ces professions lucratives, la foule quotidienne et le bruit incessant commençaient à devenir un cauchemar. Sans parler de ces malheureux soldats qui devaient assurer la sécurité et l’ordre dans cette fourmilière humaine.

Dix jours étaient passés depuis ce jour mémorable. Peu importe leur état d’esprit actuel, tous les citoyens comptaient raconter l’histoire du mariage royal à leurs enfants pendant des longues années encore ; certaines personnes âgées comparaient même les festivités à celles qui avaient accompagné le mariage du roi Méphisto quarante ans plus tôt.

Quant aux hauts échelons de la société, le mariage avait représenté une excellente opportunité pour conclure toute sorte d’accords. La noblesse prenait part aux bals quotidiens exclusifs, discutant d’argent, de politique et bien d’autres choses, souvent beaucoup moins sérieuses. Dix-huit mariages furent arrangés entre les nobles des différents royaumes de la Terre du Milieu, et un grand nombre d’enfants et adolescents furent assignés comme écuyers ou pages à des chevaliers et dames étrangers. Ce genre d’évènement était après tout aussi un moyen pour les privilégiés de ce monde pour stabiliser ou renforcer leur position.

Une grande foule s’était rassemblée dans les rues de la cité et devant les murailles pour observer le départ des Arnoriens. Le spectacle était impressionnant. Des chevaliers de la Garde de la Rose ouvraient et fermaient le convoi, des étendards pendus sur leurs lances longues : le vert de l’Arnor orné d’une étoile dunedaine, et le dragon rouge de Dale sur fond noir. Les cavaliers parcouraient les rues longées par des Gardes de la Citadelle, les pavés blancs recouverts de pétales de fleur. Les citoyens de la Cité Blanche applaudissaient les jeunes mariés lorsque ceux-ci traversaient la ville. Le Roi Aldarion semblait moins sombre que d’habitude, sans doute content de rentrer en Arnor. Il chevauchait le Méaras qu’il avait reçu en cadeau de la part de la délégation rohirrime, un cadeau que tout l’or de la Cité Blanche n’aurait pu acheter. La Reine Dinaelin était resplendissante sur son cheval blanc, vêtue d’une tenue de voyage qui ne faisait que souligner ses charmes féminins. Elle souriait à la foule, mais ses pensées étaient ailleurs. Elle se remémorait la conversation de la veille.

***


-Comment ça vous ne partez pas avec nous ?

La jeune reine avait presque les larmes aux yeux, n’accordant aucune attention à la dame noble assise dans un fauteuil un peu plus loin, qui lui servait de chaperonne. Elle regardait le plus vieux de ses conseillers avec un regard où se mélangeaient déception, crainte et irritation. L’homme caressa sa longue barbe blanche, et lui répondit d’une voix qui émanait de bienveillance :

-Malheureusement non, Dinaelin. Beaucoup d’évènements ont eu lieu dans la Cité Blanche ces derniers jours, certains visibles, d’autres moins. Le fait que des représentants d’autant de royaumes et peuples différents se soient rencontrés sans incident majeur est en soi un succès, mais je sens qu’il s’agît seulement d’un bref répit, et que les hostilités et rivalités de toute sorte reprendront bientôt leur cours…Mon devoir premier est de servir les Peuples Libres, le second de vous conseiller. Mais n’ayez crainte, Dinaelin. Le roi Aldarion est un homme sévère mais bon, et je sais que vous réussirez à apporter un peu de chaleur au palais d’Annuminas. La ville est bâtie sur les bords du Lac Evendim, les paysages vous rappelleront sans doute Esgaroth. De toute manière, mon confrère vous tiendra compagnie.

La Reine d’Arnor plissa le nez, clairement pas satisfaite, mais se contenta de cette réponse. Elle soupira :
-Vous allez me manquer, Alatar- les deux hommes s’étaient à présent habitués aux surnoms qu’elle leur avait donné, les ayant trouvé dans un des manuscrits mythologiques qu’elle appréciait tant. -Heureusement qu’au moins Pallando m’accompagnera en Arnor…j’aurai besoin de votre aide pour organiser des salons de discussion une fois sur place. Il doit bien y avoir des artistes dans le Royaume du Nord, non… ?

Le plus jeune des deux conseillers sourit à la reine ; il s’inclina devant-elle avec un sourire, les manches de ses longues robes bleues balayant le sol, et répondit:

-Servir les Peuples Libres est notre devoir premier, vous conseiller le deuxième, et garantir votre bien-être le troisième, Dinaelin. Je vous aiderai à faire d’Annuminas votre deuxième maison.

Un peu rassurée, la fille du roi Gudmund commença alors à leur poser des questions sur les endroits qu’ils allaient traverser pendant le voyage jusqu’en Arnor. Plus tard, lorsque la conversation touchait à sa fin, les deux hommes se levèrent et mirent chacun une main sur l’épaule de l’autre.

-Prends soin de la Reine Dinaelin, confrère.

-Bien-sûr que je le ferai. Et toi, prends soin du royaume de Gondor- l’homme en bleu surnommé Pallando dit ces derniers mots avec un sourire, mais son regard était sérieux, tout comme la réponse de son compagnon.

-Il risque malheureusement d’avoir besoin de tout le soutien qu’on peut lui fournir. Une tempête approche, et nous ne pouvons qu’espérer que l’Arbre Blanc se pliera une fois de plus sans se briser.

***

Le trajet jusqu’à Annuminas allait être le voyage de noces du couple royal. Ils allaient donc prendre leur temps, en s’arrêtant dans les demeures des seigneurs locaux tout le long de leur chemin, ainsi que dans des lieux célèbres tels qu’Edoras ou la Comté. Il s’agissait d’un cadeau que le roi Aldarion avait accordé à sa jeune épouse, conscient du fait qu’elle n’avait jamais visité la Terre du Milieu hormis le Rhôvanion, et qu’un voyage pareil serait un véritable régal pour une amatrice de la culture. Le trajet jusqu’à la capitale du Royaume du Nord allait donc durer plus d’un mois, et le souverain envoya une partie de ses hommes  de confiance en avance, afin qu’ils s’occupent des affaires du royaume pendant son absence. Parmi ceux-ci se trouvaient entre autres l’Intendant Aleth Enon, Poppea, héritière actuelle du trône d’Arnor, ainsi que le mystérieux nouveau Tribun Militaire, Forlong Neldoreth.

En ce premier jour, le convoi allait traverser seulement cinq ou six lieues et s’arrêter pour la nuit en Anorien. Une partie de la noblesse gondorienne accompagnerait les Arnoriens pendant cette première étape, afin d’assister au grand banquet prévu en plein air ainsi qu’à la chasse royale. Les amateurs de ce sport noble s’impatientaient déjà d’accompagner le roi Aldarion. Chevauchant son Méaras et accompagné par le gros chien gris de Kervras, cadeau du seigneur Aratan, l’on aurait dit le Vala Oromë lui-même, traversant les grandes forêts des temps anciens.

Enfin le dernier Garde de la Rose traversa la Grande Porte de Minas Tirith, et dirigea son cheval vers le Nord. Après dix jours de festivités intenses, la Cité Blanche allait retrouver sa sérénité sous l’œil attentif des soldats du Général Cartogan. Les citoyens se dispersèrent rapidement, se dévouant à leurs activités habituelles. Seul un vieillard vêtu de bleu était resté debout sur la muraille, son regard inquiet dirigé vers le Sud-Est…



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un départ vers les étoiles
» Vers le Nord.
» Vogue, vogue vers le Nord
» Et elle remonte, remonte, toujours plus haut, tête vers le nord, pour mieux tomber plus bas, toujours plus fort ?? Harmony } U.C'
» Départ vers un nouvel horizon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Minas Tirith et Gondor - :: Les Ruelles du Premier Cercle-
Sauter vers: