Bandits, soldats et étoiles.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyMer 27 Mai 2009 - 22:10
Gallen vit avec soulagement le jeune garçon arriver,bien qu'il ne le montra pas.

Gallen ecouta avec attention les découvertes de son jeune compagnon. Le mystère s'épaississait.

Gallen prit un air sérieux puis sourit à l'adresses du jeune chenapan

"Allez Eothain, tu as bien mérité un bon repas, il ya du bon pain et du fromage frais sur la table et profite en pour faire tes abblutions"

Le garnement ne se fit pas prier. Il se lava rapidement le visage et les mains et commença à engloutir le repas, à une vitesse digne d'un cheval au galop.

Gallen laissait son esprit vagabonder en regadant Eothain, il appréciait le jeune garçon mais il lui faisait prendre des risques. il devait aller au cimetière mais il ne laissera pas le jeune voleur seul dans la chambre au cas où ses ennemis auarient la mauvaise idée de lui rendre une visite nocture de politesse.

Gallen surprit le regard d'Eoathain vers le lit.


"Dors un peu garnement, nous irons vers minuit au cimetière. tu as deux bonnes heures. Dors sur tes deux oreilles, je veillerai"

Les yeux du garçon reflétèrent envie et surprise. Rares étaient les nuits durant lesquelles Eotahain avait pu dormir en paix.

Le jeune rohirrim sauta sur place en tapant dans ses mains, fait des roulades dans le lit, sentit longuement les draps frais. Puis il se blottit sur les couvertures.

Gallen regarda avec douceur le garçon

Rapidement des ronflements tonitruands montèrent du lit. Eotahin était ereinté.

Gallen veilla donc jusque 23h30, vigilant. Rien ne se passa. Gallen réveilla son jeune ecuyer.

Eoathain se frotta energétiquement les yeux pour dissiper les restes de sommeil

"Allons y Eothain, je ne peux pas te laisser ici, tu serais en danger"

les deux compères quittèrent leur chambre avec célérité et en silence, prenant garde de ne pas être suivi.

La route fut tendue, Gallen regardait partout, suivant Eoathain avec vigilance.

Il débouchèrent dans le cimetière. Les deux rohirrims se postèrent derrière un petit tumulus. De cet endroit stratégique; ils voyaient l'entrée du cimetière.

Il attendirent dans la fraicheur nocture. gallen sentit Eoathain prés de lui s'assoupir, il le recouvrit donc de sa cape de voyage.

Gallen repensa aux chasses qu'il réalisait avec son père, enfant. notamment la chasse aux grenouilles.Il sourit à cette pensée.

Gallen était tendu tel un félin, un prédateur. Il aperçut vers minuit des vagues silhouettes. Ses ennemis??


Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptySam 30 Mai 2009 - 18:50
La première personne était enveloppée dans un large manteau dont les extrémités traînaient sur le sol poussiéreux. La silhouette s'arrêta près d'une pierre tombale de granit rose et s'y assit. Un soupir s'éleva dans l'air immobile de la nuit. On entendait les échos de portes claquant, les derniers aboiements des chiens, et le souffle invisible qui faisait danser les quelque arbres de la nécropole. Un soir tranquille. Un soir pour se reposer. Un soir dont la douceur effaçait la noirceur.

L'individu leva la tête vers les cieux. Quelques nuages de beau temps trouaient le tableau céleste et avalaient l'éclat mat des astres, et le sourire inaltérable de la Lune s'assombrissait lorsqu'une chape de brume indolente passait devant elle. Beau décor pour en finir, pensa l'homme. Son regard survola cimetière sans s'arrêter sur le tumulus où étaient allongé Gallen et son jeune écuyer. Il attendait.

Une demi-heure passa, sans rien. Et finalement, trois autres ombres apparurent. Elles avançaient de front, en rythme. Elles aussi étaient enveloppées dans une cape. les trois individus s'arrêtèrent à quelques pas de l'autre. Ils chuchotèrent, mais la brise et la silence permirent au garde royal d'entendre ce qui se disait.

"Vous n'avez pas été assez précautionneux, disait l'un des derniers arrivés.

-Peut-être, mais autant que je sache, ce n'est pas nous qui avons recruté Sernac, répondit la première silhouette. J'ai appris qu'il a aidé les deux jeunes qu'il guidait?

-Il était instable psychologiquement. Il savait que la menace du brigand de le tuer n'était qu'un leurre. Mais il a dérapé, nous ne savons pas ce qui s'est passé. Une bonne recrue en moins c'est tout. Mais c'est pour tout autre chose que je parle d'absence de précautions. Nous ne sommes pas seuls."


Deux lames se posèrent sur la nuque de Gallen.
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptySam 30 Mai 2009 - 19:36
Gallen écoutait avec attention les propos que le vent portait à son oreille. Hélas sa vigilance se fit moindre et Eothain était à moitié endormi à ses cotés.

Gallen tendait la tête concentré lorsqu'il sentit le contact froid et toujours dissuasif de deux lames.

Mince quel idiot je suis, j'aurai du sentir le piège
, murmura til.

Il leva la main droite en signe de reddition et se retourna calmement pour faire face . Sa main gauche pendait à quelque centimètres de sa main gauche justement, mais il savait qu'on ne lui laisserait pas le temps de l'utiliser, car s'il était aussi fort que Sernac il était dans de beaux draps.

Mais il devait être aux aguets et essayer d'utiliser toute ouverture comme à Dunharrow . il emit un long soupir, essayant de paraitre accablé, sa main pendante gauche molle sur le coté.

Toute en effectuant son demi tour, il dit d'une voix calme

"le petit n'est pour rien dans toute cela, laissez le"


Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyVen 5 Juin 2009 - 9:49
//Désolé pour le retard, mais j'ai eu une connection internet aléatoire cette semaine...//

Personne ne répondit à Gallen. On se contenta de réveiller le garçon d'un coup de pied dans les côtes, et une puissante poigne le mit debout. La stupeur passée, la peur s'empara d'Eothain qui s'empressa de rejoindre son mentor en le questionnant du regard. Que devait-il faire? Que se passait-il?

La pression des lames sur la nuque du garde royal ne se relâcha que lorsqu'il eurent rejoint les quatre ombres. Bien que leur yeux soient caché par d'amples capuches, Gallen pouvait nettement sentir leurs regards peser sur lui. Le premier qui avait parlé quelques minutes reprit :

"Voyons voir... N'est-ce pas l'homme qui est arrivé aujourd'hui? L'envoyé de ce cher Thorin? Et son... écuyer? Que dois-je en penser? N'était-ce qu'une imprudence ou désiriez-vous me prendre en traître pour me tuer, moi et mes hommes?

-Allons! Il est seul, vous êtes cinq —peut-être plus. Qu'aurait-il pu faire? Et pour quelle raison voudrais-je vous tuer?

-Oh, je ne sais pas... Cela va faire trois mois que nous faisons affaire ensemble. Vous aviez peut-être envie de mettre fin à tout cela pour revenir dans la régularité.

-Certainement. Pour ensuite profiter de mes dernières minutes de vie? Je sais que vous avez des amis puissants. Vous éliminer serait vraiment la plus stupide des choses à faire.

-Mais nous allons tenter notre chance
, intervint une troisième voix.

Un chuintement. Un horrible gargouillement. Un corps s'écroulant sur le sol. Le sang d'un des gardiens de Gallen s'écoulant sur le sol. L'autre avait retiré sa capuche. Cette moustache, ce port, ces traits... Aucun doute.

Céorl, l'épée au clair.

Les autres ne furent pas longs à réagir. Les trois hommes en face dégainèrent, tandis que le dernier venait se ranger au côté du maréchal en second et du garde royal. Il releva sa capuche et Eothain le reconnut immédiatement pour l'avoir vu quelques heures auparavant. Le commandant des polices d'Aldburg déclara :

"Mortensen, c'est l'heure de prouver votre attachement au Rohan."


Le combat s'engagea. L'inconnu qui avait parlé, et qui de toute évidence était le chef, se jeta sur Céorl, tandis que les deux autres, des subalternes, attaquaient Gallen et l'acolyte du second d'Elthan.
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyVen 5 Juin 2009 - 21:29
hrp: ce n'est rien , Sombre chêne Smile

De nouveau les événements se déchainaient de manière extrême en une tempête de violence.

Gallen ne comprenait pas tout mais ses réflexes martiaux parlèrent.Son adversaire avait une épée à garde d'or et savait s'en servir.

La main gauche poussa violemment Eothain vers la peirre tombale la plus proche.

Gallen en un mouvement fluide sortit Kaya de son fourreau. Son adversaire était déjà sur lui. Les deux lames s'entrechoquèrent en un bruit cristallin.

Eothain entendit la voix tendue de Gallen

"Mets toi à couvert petit"


Gallen sentit Kaya se baisser, son adversaire semblait plus fort que lui physiquement. Gallen sentit ses muscles se tendre, se tétaniser.

"je dois réagir" murmura le garde royal.

Gallen appuya de toute ses forces sur la garde de sa précieuse épée; il accompagna son geste d'un cri de rage.

Son adversaire rompit, Gallen le pressa en des coups rapides d'estoc. Ses coups furent facilement parés.

Gallen et l'homme se jaugèrent , tournant l'un atour de l'autre. Gallen remarqua que l'homme faisait passer son arme de la main gauche à la main droite avec aisance. un ambidextre.

Sans prevenir , l'homme attaqua avec un coup de haut en bas. Gallen mit un genou à terre pour résister à la charge. Gallen était plus à l'aise, bien sur ses appuis.
Il fit alors un mouvement rotatif de son épée pour atteindre les jambes ennemies.

Gallen sentit que sa manoeuvre avit réussi, Kaya avait mordu la chair ennemie; mais juste une estaffilade.

Gallen fit une roulade arrière pour se désengager. Hélas le guerrier ennemi était déjà sur lui. Surpris par la vitesse d'action de l'adversaire, Gallen eut juste le temps de se lever.

Les épées se heurtèrent mais Gallen dut encore reculer. L'homme termina sa passe d'arme par un coup de sa garde d'épée en plein dans le visage de Gallen.

Ge garde royal sentit le gout du sang chaud couler dans la bouche.

Il recula encore , il faillit tomber sur une pierre tombale mais ses appuis étaient sûrs. Il bloqua une fois encore l'épée ennemie.

Soudain, il rompit en tournanat sur lui même se retrouvant de profil avec son adversaire. La pointe de Kaya rentra dans l'aine découverte du guerrier. Gallen tourna son arme dans le corps pour augmenter la taille de sa blessure. L'ennemi cracha du sang noir ébéne sur la pierre tomba, tomba à genoux devant son vainqueur, il leva son épée , fit un coup d'estoc dans le vide et tomba face contre terre sur la pierre polieet froide.

Les rayons lunaires semblait éclairer ce théatre mortuaire.

Gallen ,toujours le goût du sang à la bouche et le sang tapa ses tempes, sortit sa main gauche.

Equipé de ses deux armes blanches, Gallen observa les deux combats en cours. Il avait tué un homme mais était ce un vrai ennemi? Cette affaire était un imbroglio incroyable. mais Gallen ne s'en laisserait pas compter.

Céorl aurait intérêt à être convainquant car Gallen était prêt à combattre tout homme suspect.


Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyMar 9 Juin 2009 - 20:03
Le Capitaine de la Garde et Céorl avaient plus de mal que Gallen à se débarrasser de leur adversaire. Si le premier menait clairement la jeu, le maréchal en second avait plus de mal. Bien qu'incontestablement fin escrimeur, il perdait peu à peu du terrain face à son adversaire dont les traits étaient toujours voilés. Ses parades et ses esquives se faisaient de plus en plus maladroites et finalement il en paya le prix : alors qu'il faisait un pas de plus en arrière, il trébucha sur une pierre tombale et bascula en arrière. Son adversaire en profita et enfonça son épée jusqu'à la garde dans la cuisse du Rohirrim. Alors qu'il aurait pu pousser son avantage plus loin, il se retourna et fuit. Seul contre deux, il n'avait aucun chance : l'acolyte de Céorl venait en effet de trancher la gorge de son adversaire. L'inconnu leva un point vengeur vers le ciel, puis disparut.

C'était maintenant l'heure des explications.

Le Capitaine de la Garde, sans un regard pour le Gallen, aida le Maréchal en second à s'assoir et pensa rapidement sa avec un bout de sa cape tout en diagnostiquant :

"Tu en es quittes pour plusieurs mois de béquilles. Tu as de la chance, aucun des vaisseaux principaux n'est touchés. On te soignera ça mieux plus tard. Pour l'instant, on doit parler"

Céorl s'adossa contre une pierre en acquiesçant. Il s'apprêtait à parler, mais son complice le devança :

« Qu'est ce que vous faisiez ici, vous? Vous avez tout fait rater. Céorl était sensé tuer les deux sentinelles et abattre au moins un des trois hommes avec son arc. Le reste, j'en faisais mon affaire. Et voilà que vous débarquez, avec ce gamin. Quelle stupidité! Maintenant, il est parti, il est vivant. Tout devait se régler ce soir!

-Du calme Eol. C’est aussi de notre faute, on aurait du être plus prudents, et peut-être dire d’emblée ce qu’il en était. Vous vous demandez certainement ce que tout cela signifie, Mortensen. Voilà les explications. »


Le second d’Elthan se recala contre la pierre avec une grimace de douleur en tenant sa jambe blessée, soupira, puis commença.

« Tout a commencé il y a environ trois mois. J’ai été surpris un soir dans une situation… disons inconvenante par l’homme qui vient de s’échapper. Ou plutôt, il est venu me voir le lendemain, en me disant que la femme avec qui j’étais la veille était à sa solde, et il a réclamé de l’argent contre son silence et celui de la fille. Bêtement, paniqué, j’ai accepté, et il est parti avec une bourse pleine. Quelques jours après, il est revenu, et cette fois m’a demandé que je fasse libérer un des prisonniers. Là encore, je n’ai pas réfléchi et suis allé ordonné à Eol de libérer l’individu en question. Mais mon ami est plus futé que moi.

-Je n’ai pas agi tout de suite, et réussi à obtenir la vérité
, continua l’intéressé. Nous sommes proches, et ayant une vielle dette envers Céorl, j’ai accepté. Je me suis organisé pour que la libération ait l’air d’une évasion.

-Ensuite, pendant deux mois, pas d’autres demandes. Je croyais être tranquille. Mais il y a trois semaines, il est revenu. Cette fois, ce qu’il demandait était énorme : je devais me débrouiller pour que la garde de nuit soit réduite. J’ai refusé. Mais j’avais en face de moi un maitre du chantage : si je n’obtempérais pas, il me menaçais de révéler que j’avais fais libérer un prisonnier, et l’évasion n’était qu’une couverture. Il en avait les moyens. C’était très astucieux : je ne pouvais pas me défendre d’avoir subi du chantage, car j’aurais alors révélé mon… escapade nocturne. J’étais coincé. Alors j’ai accepté, agissant dans le dos d’Elthan, ou me débrouillant pour justifier mes actes. Et depuis, tous les deux ou trois jours, il est revenu, m’obligeant encore et encore à agir contre ma volonté. C’était une spirale sans fin. »


Il s’arrêta, la voix brisée. Son complice prit le relai :

«Et je l’aidais. La première fois, car moi aussi j’avais à voir dans l’évasion. Et je suis entré dans le même manège infernal. Il y a eu un brusque changement il y a une semaine, au moment de l’embuscade ratée à Dunharrow. L’homme en avait parlé à Céorl, et nous avons compris que ceux qui nous manipulaient étaient des têtes du banditisme en Rohan. Peut-être même au-delà. A cause d’eux et de nous, Aldburg s’est peu à peu métamorphosé, sans qu’Elthan réagisse : il a une confiance totale en son second. Mais ça n’a pas tout fait : ces malfrats s’arrangeaient pour que chaque mesure reste crédible tout en étant à leur avantage. Par exemple, il y a cinq jours, un couvre feu a été mis en place, justifié par quelques agressions dans la ville et ses alentours. Mais ce n’était qu’un pseudo couvre feu, qui laissait le champ libre à tous les escrocs de circuler dans les rues : presque aucun garde, et tout le monde chez soi. Quoi rêver de mieux ?

-Après Dunharrow, ça a empiré. On a du fournir de plus grands stocks d’armes, plus de vivres à je ne sais qui. Mais déjà, depuis le début, les caisses s’étaient considérablement vidées, et ça s’est ressenti. Tenez, il y a un ou deux jours, des éleveurs sont venus pour vendre leurs bêtes. Nous n'avons pas pu les acheter. Mais la plus grande réussite de cette manipulation, c’est l’autarcie dans laquelle est entrée Aldburg. Les communications avec l’extérieure étaient réduites au strict minimum, les voyageurs étaient contrôlés : ce qui se déroulait ici, seuls les habitants de la citadelle étaient au courant. Et encore... Et puis est venue la nouvelle de votre arrivée. Une catastrophe. J’ai réussi à me débrouiller pour qu’Elthan quitte la ville pour pouvoir régler ça seul. La suite, vous la connaissez. Il s’est avéré que vous en saviez plus que nous ne le pensions, et nous nous sommes résolu à sortir de cet enfer. Quelqu’en soit le prix. »


Incroyable histoire. Si incroyable que Gallen pouvait en douter… mais la blessure du maréchal en second était bien réelle. Que faire ? Que croire ?
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyJeu 11 Juin 2009 - 21:47
/ HRP:Désolé du retard, Sombre chên, j'avance jusqu'au matin, n'hesite pas à rectifier si il ya un soucis, au plaisir"/

Gallen stupéfait écoutait, uncrédule, le récit de Ceorl. Son corps trahit sa surprise puisqu'il dut s'asseoir sur une froide pierre tombale. Eoathain était venu se loger comme par magie, sur ses genoux. Tel un zombie, Gallen ecoutait, écoutait , écoutait l'invraisemblable.

La diatribe se termina enfin. Un silence lourd s'installa entre les rohirrims. Puis Gallen d'un geste attentionné fit descendre Eothain de ses genoux. Le garde royal scruta d'un air dur les deux coimparses;

"je vais mette fin à cette sombre affaire, qu'elles qu'en soient les conséquences. je vais mettre un coup de pied dans la fourmilière. Et si vous me mentez, je n'hésiterai pas à vous éliminer. De plus mettre en danger le royaume du Rohan, pour une partie de jambes en l'air est inqualifiable, maréchal en second"

Puis sans attendre une réponse, Gallen , les yeux brillants se baissa vers Ceorl et passa sous l'épaule gauche du maréchal en second

"Eorl prenez l'autre épaule, nous devons quitter le cimetierre, il risque de revenir avec des renforts"

Gallen mit à contribution Eothain.

"Eothain, connais tu un lieu sûr que tu aurais utilisé pour des activités?"

Le jeune garçon mit son index sur la bouche pour s'aider à refléchir et son visage s'éclaira.

"Je connais un vieil entrepôt abandonné à une lieue d'ici" répondit la petite voix cristalline

"Allons y, hâtons nous"
ponctua Gallen

La marche nocture fut tendue. Gallen craignait de voir des hommes leur tomber dessus. Il était aux aguets.Ceorl perdait beaucoup de sang. le groupe devait s'arrêter de plus en plus souvent. Ceorl faiblissait. Eoathain était un éclaireur parfait.La tension était palpable entre le garde royal et le capitaine de la garde d'Aldburg.

Il arrivèrent enfin à destination.

C'était un ancien entrepôt d'herbe à pipe . Des trous dans le toit témoignaient de l'état avancé de détérioration du batiment.

"on sera tranquilles ici au moins et au sec et le lieu est facilement défendable"
fut la première pensée de Gallen.

Ceorl souffla , profondément, il avait de la fièvre. Gallen changea son garrot en arrachant une manche de sa toge grise. Mais il devait avoir l'assistance d'un vrai guérisseur.

Le garde royal pensa à Dame Farma restée, à Edoras, il s'aperçut que la jeune femme lui manquait profondément.

Gallen prit à part Eoathain

"On reste ici, petit, on va dormir à tour de rôle, je n'ai pas confiance en eux"

La nuit fut agitée, Céorl délirait dans son sommeil fiévreux. Eorl et Gallen s'observaient pendant toute la nuit ,éveillés, sans prononcer un seul mot.Seul Eothain habitué à dormir en toutes circonstances ronflait à pleins tonneaux.

Gallen avait le cerveau en ébullition, un plan se constitua dans sa caboche. Un plan audacieux , dangereux mais il fallait contattaquer contre cette fichue bande.

Les premiers rayons du soleil perçérent par les trous de la toiture. la décision de Gallen était prise, il agirait aujourd'hui.

Il demanda à Eoathain

"Eothain j'ai encore besoin de toi, il faut que tu ailles trouver un voleur que tu connais, il faut que tu lances la rumeur selon laquelle Ceorl le maréchal en second a été griévement bléssé , voire tué par des malfrats. Par contre, il a enterré dans une tombe du cimetierre la tombe d'Eother (c'était la tombe sur laquelle gallen s'était assis en écoutant stupéfait les révélations des deux rohirrims"), une lettre avec les preuves contre ses assaillants. Tu le sais car tu l'as entendu délirer dans la rue. Sois prudent. et rapporte nous du fromage et du pain pour le déjeuner, s'il te plait"

Gallen se tourna vers Eorl et Ceorl

"On va monter un piège, notre adversaire va se dévoiler, il voudra vérifier la véracité de la lettre, il doit venir même s'il se doute que c'est un piège , Eorl et moi l'attendront dans le cimetierre et nous l'emprisonnerons"

Eothain partit pour sa mission

il revint une heure après, sa mission remplie, il avait contacté un certain Fréan , malfrat de son état en précisant qu'il devait resté vague sur l'origine de cette rumeur et surtout ne pas prononcer le nom d'Eothain. Fréan aviat une dette envers Eothain, il ferait donc circuler l'info en respectant les instructions .Gallen découvrait le monde souterrain du banditisme avec son code d'honneur étrangement proche de celui qu'il connaissait dans l'armée.

Les hommes mangèrent en silence les victuailles rapportées par Eothain. Puis Gallen se leva il prit son épée et sa main gauche, il sourit à Eothain , il ébouriffa les cheveux du jeune garçon de sa main gauche en un geste amical.

"Fais attention à toi petit, je reviens te chercher dans peu de temps"


Gallen ponctua son petit discours d'in clin d'oeil complice.


Eorl suivit le garde royal d'un air renfrogné. Vigilants de ne pas être suivis, les deux soldats arrivèrent dans le cimetière, il se cachèrent derrière un autre monticule que Gallen et Eothain la veille. un endroit stratégique permettant de voir les deux issues du site, histoire de ne pas répéter l'erreur de la veille.

Gallen brisa le silence

"Eorl, vous ne m'aimez pas et moi non plus je ne vous aime pas mais essayons d'œuvrer ensemble pour le Rohan. Et par tous les valars, qui est cet homme qui manie si bien l'épée et semble le chef de cette terrible bande"

Gallen scrutait impassible la réaction du capitaine des gardes.


Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyVen 12 Juin 2009 - 19:23
Céorlhaussa pensivement les sourcils, et sans cesser d'observer l'entrée du cimetière, déclara :

Je n'en sais rien, et Céorl non plus. homme au cheveux bruns, pas très grand, peut-être la quarantaine. Il ne donnait jamais de nom mais ne se voilait pas le visage : il savait pertinemment qu'on ne pouvait rien faire contre lui par la voie normale. Mais est-ce le chef de nos ennemis? Il me semble qu'après tout, nous ne pouvons l'affirmer avec certitude.


La nuit avait été tendue et angoissante. Ni le maréchal et second ni son complice n'avaient essayé de se défendre. Le premier en était de toute manière incapable dans son état, le deuxième était restait enfermé dans un mutisme obstiné. Ses expressions étaient multiples : le garde royal pouvait lire dans ses yeux parfois le remords, parfois la peur, parfois la haine. une fois même, tandis que la pâleur nacrée de la nuit laissait lentement place à la tiédeur réconfortante de l'aube, une lueur de tristesse avait fendu le regard du capitaine de la Garde.

L'attente ne fut pas bien longue, et après seulement quelques minutes, deux individus entrèrent dans le cimetière, aux augets. Ils s'approchèrent prudemment entre les pierres tombales pour finalement s'arrêter devant celle d'Eother. Mais constatant qu'il n'y avait aucune lettre, ils se mirent à chercher tout autour. Quelques secondes plus tard, un groupe d'une dizaine de personne entra à son tour dans le cimetière. On y trouvait le marteau du forgeron, la lance du soldat, le tablier du boulanger, la peau burinée du fermier. Pouvaient-ils vraiment être des malfrats?

Les deux guetteurs entendirent un brouhaha de murmures s'élever du groupe. On discutait, on s'interrogeait. Mais constatant qu'il n'y avait aucune lettre, on partit, toujours devisant, du cimetière. Eol prévint toute tentative de poursuite de Gallen en le tenant par le bras.

Ils n'ont rien à voir avec tout ça. Ils ont entendu la rumeur, et curieux sont venus la vérifier. Nous avons été stupides de croire que seuls nos ennemis viendraient. D'une part, je doute qu'il y aient cru : l'autre sait qu'il n'a pas blessé Céorl à mort, et savait que nous étions avec lui. S'il avait écrit une lettre, ce qui me semble finalement assez peu crédible —vous promenez-vous toujours avec de l'encre et du parchemin?—, il nous l'aurait donné. Et puis dans cette rumeur, on le dit agonisant dans la rue, personne n'a trouvé de corps. Donc les bandits auront conclu qu'il n'était pas mort. Ils ont certainement envoyé quelqu'un pour vérifier, mais ce quelqu'un aura été assez intelligent pour rester à l'écart et observer les réactions des curieux qui y sont allés. Si jamais ils découvraient quelque chose, leur prendre n'aurait pas été bien difficile : un peu de comédie et d'assurance, et le tour était joué.


Tandis qu'il prononçait ce dernier mot, un caillou ricocha sur une pierre et vint s'arrêter en face d'eux Un papier était froissé autour. Gallen put entendre des bruits de course, mais le lanceur avait déjà disparu. Eol, les sourcils froncés, déplia anxieusement le parchemin.

Citation :
C'est une vraie lettre, celle-là.

La trahison du maréchal en second et de son capitaine de la garde n'a pas été pour nous plaire, et nous avons déjà décidé comment les punir. Soyez sûr que cette maladroite tentative de piège ne nous a pas non plus plu, sinon pour nous amuser. Aussi d'autres mesure seront prises. Nous pensions par exemple tenir Elthan à l'écart de tout cela, il en sera certainement différemment. Attendez-vous à d'autres mauvaises nouvelles.

Bonne chance pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptySam 13 Juin 2009 - 18:42
Gallen lit le papier après Eol.

A la surprise du capitaine des gardes, le garde royal eut un râle de rage

"Par les valars
" hurla t il tout en froissant dans son poing gauche d'un geste de dépit.

Certes,le piège de gallen comportaient pas mal de défauts et le garde royal commençait à en avoir assez de cette bande de malfrats. il s'étonnait néanmoins qu'ils ne viennet pas le tuer directement?

Galle se calma en respirant de grandes bouffées d'air.Sa seule consolation était que cette bande se sentait agressée peut être commettrait elle sa première erreur de jugement?

De plus , Gallen regarda Eol d'un air sombre

"Nous sommes dos au mur, Capitaine , ces sombres sires n'hesiteront pas à decrire avec force de détails les trahisons de Ceorl ainsi que les votres , nous devons contrattquer, mais comment??"

Les deux hommes repartirent plongés dans leur pensées, vigilants de ne pas êttre suivis. Il revinrent de nombreuses fois sur leurs pas pour le vérifier.

Certains du fait, Il arrivèrent dans l'ancien entrepot. La situation s'était aggravée. Eothain était au chevaet de Ceorl qui déliarit de plus en plus. La fièvre menaçait de l'emporter. Il fallait agir.

Eol et Eoathain partir chercher un guérisseur qui ensuite serait garder en "otage" dans l'entrepot pour ne pas divulguer le lieu de repli.

Pendant l'absence du capitaine et du jeune voleur; Gallen refléchissait à plein tonneau tout en épongeant le front brulant de Ceorl.

Un viel roghirrim arriva peu après,le dos voué, la barde et les cheveux gris poivre. A l'aide d' onguents. il assura au groupe que les jours de Ceorl ne serait pas en danger.Deux jours de repos seraient suffisants.

Hélas pour lui, le guérisseur posa beuacoup de questions, il apparaissait méfiant. Suivant les recommandations, Eol et Eothain avaient recruté un guerisseur sans famille et travaillant seul.

Au moment de prendre congé, Gallen assomma le médecin d'un coup bien placé sur la nuque. Le guérisseur restera un moment là ,il sera grassement payé plus tard.

Gallen regarda Eol dans les yeux

"capitaine nous devons agir, voici ce que je propose, nous allons être cette fois les chèvres, nous allons aller dans le principal repaire de malfrat, celui de Fréan ,qui a trahi Eotahin tout retourner et voir ce qui sort de cette demarche. peut être bougeront ils . Qu'en pensez vous??"


Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyMar 23 Juin 2009 - 20:20
Éol haussa avec lassitude les épaules. Tout cela rentrait-il un jour dans l´ordre?

Ma foi, je ne suis pas sur que Fréan ait traahi votre protégé, mais je ne vois pas grand chose dáutre à faire. Allons-y.

Les rues d´Aldburg respiraient la mort: non pas qu´un quelconque cadavre les souillat, ni qu´elles fussent sales et répugnantes, au contraire, elles étaient étonnamment propre. Trop propres. Gallen ne pouvait y voir que des rares indices, tels un trognon paaé de pomme ou une bouteille qui avait à peine fini de déverser son contenu sur le pavement, qui indiquaient aue lq ville vivait encore. Les volets à demi clos, l´immobilité de cet instant renforcaient cette triste impression. Apparamment, les quelques curieux venus vérifier la rumeurs avaient tot fait de rentrer chez eux. certes, le quqrtier du cimetière n`avait jamais le plus animé de la citadelle, et on verrait bien quelques échoppes en sr rapprochant des portes, mais les faits restaient les memes. Était-ce là la grande oeuvre de ce malfrats aui glissaient entre les doigts du garde royal comme de l`eau?

"Capitaine! Capitaine!"

Éol se retourna et instinctivement mit ses pieds en position de garde. Mais ce n´était qu´un soldat qui agitait les bras au-dessus de sa tete, comme si ses cris, dans le silence glacial de cette matiné, ne suffisaient pas pour aue le capitaine le remarque.

"Capitaine! J´ai de mauvaises nouvelles! J´ai cherché le maréchal en second Céorl, mais ne le trouvant pas à son office, je suis parti à votre recherche. Voilà plus d4une heure aue...

-Parle! Qu´y a-t-il?

-Une armée Capitaine. UIne armée de cinq cents hommes, et peut-etre des orques. Ils sont à dix lieues de la forteresse, Capitaine. Ce n´est pas tout, Capitaine. Vous n´allez pas...

-Parle!

-Ils tiennent prisonnier le maréchal Elthan, Capitaine."

Le visage d´Éol se décomposa. Sa peau, en l´espace de quelques secondes, prit l couleur de cette meme crqie au´on trouve au pied des falaises de Tol Falas.

"Nous savons tout cela par un héraut qu´ils ont envoyé. Il n´est pas question de négocier, qu´il a dit. Capitaine, vous pensez qu´ils vont tuer Elthan?"

Pas de réponse. Difficilement, après plusieurs secondes terribles, le capitaine dit :

"Va, que toute personne en état de combattre se prépare. Quón réquisitionne toutes les montures valides. Nous allons aller à leur rencontre."

Sans une seconde d´hésitation, l´homme obéit et repartit en courant. Éol le suivit en allongeant le pas. Tout en avancant, sans regarder Gallen, il parla, sans doute pour lui meme.

"Quels idiots! Nous leur avons servi Elthan sur un plat. Voilà à quoi rimaient ces envois d´armes et de vivres. Et ce relachement de la surveillance de la région... Cela faisait des semaines auíls prévoyaient tout cela. Qu´avons nous fait? Et nous n´avons rien vu venir. Ou plutot, nous n´avons rien voulu voir venir. Mais s´ils croyaient entrer dans Aldburg sans verser une seule goutte de sang, ils se sont trompés!"


//Désolé Gallen, je pensais aue j´aurais pu plus souvent me connecter. Vraiment désolé.//
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyMar 23 Juin 2009 - 21:26

HRP : ce n'est pas grave Sombre chêne !! bonnes vacances !
!

les paroles du soldat étaient de vraies gifles pour Gallen. Cinq cents hommes aux portes d'Alburg avec le maréchal prisonnier. Quelle abomination.

Gallen suivit Le capitaine dans les ruelles de la ville de garnison. L'affolement était palpable. Les deux hommes passèrent prendre Eothain et Ceorl. Ils soutiennent le maréchal en second jusqu'a la forteresse.

Le message d'alerte du capitaine avait été une véritable trainée de poudre. Gallen était inquiet car les soldats semblaient peu nombreux.

Gallen regarda avec douceur Eoathain, il se mit à sa hauteur

"Mon ami, les heures prochaines vont être pénibles. reste ici en sécurité si jamais la ville est prise . Fuis le plus loin que tes jambes le peuvent .

Le jeune garçon regarda d'un air triste le gardien royal.

Puis Gallen le prit dans ses bras

"Reste en vie Eoathain, tu es un vrai ami, tu peux prendre mon argent si tu veux en récompense de ton travail"

Gallen sentit les bars du jeune garçon se serrer sur son torse et le visage du jeune garçon s'innonder de larmes.

Gallen partit en ébouriffant la chevelure du jeune rohirrim.

Gallen ,les yeux enflammés parcoura les corriors de la citadelle. il alla dans l'armurerie, il revétit une cotte de maille , une image proche de celle d'Aragorn au gouffre de Helm il ya bien long temps, il vérifia Kaya et sa main gauche.

Gallen accéléra le pas et partit chercher sa monture Brindille. Il caressa l'encolure de son amie.

Gallen se rendit aux portes de la ville. la population était inquiete.

Gallen aperçut Le capitaine qui avait rassemblé un peu plus de cent hommes. Bien léger !

Le garde royal sentit la tension des hommes , la peur; l'adrenaline.

Le capitaine motivait ses troupes avec cris et vocifértions

La voix de stentor de Gallen se joignit à la voix rauque du caoiatine


"Hommes du rohan, votre maréchal est aux mains de malfrats et peut être d'orques. Allez vous le laisser là bas??"

Gallen sentit un frisson parmi les hommes.

Gallen reprit en se haussant sur sa selle

"Hommes du Riddermark, je me nomme Gallen Mortensen, Garde du roi Thénéor, combattons ces chacals en son nom et surtout pour leur montrer que nous ne nous soumettrons jamais à des soudards, des laches qui prennent des otages"

les soldats repondirent d'un cri martial

Gallen plongea son regard bleux acier dans le regard sombre du capitaine. Ils courraient vers une mort certaine mais ils combattraient pour le Rohan.

Gallen fit faire un volte face à Brindille.Le garde royal eut une pensée pour Aoden et Théobald partis chercher le maréchal Elthan. Où étaient donc ses compagnons?

Gallen avait les yeux enflammés, Kaya levée haut .

La troupe se transforma en un coin fondant vers l'ennemi. A la pointe gallen et le capitaine Eol.


Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyLun 29 Juin 2009 - 23:31
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Chef_b10


L'Homme, perché sur sa monture, un grand étalon au pelage de jais caparaçonné de ces plaques d'acier luisantes qu'on trouve sur les étalons des grands seigneurs, regardait la poussière s'élever en paresseux volutes devant les portes d'Aldburg. Il voyait ses ennemis s'agiter, fébriles. Il voyait leur bouclier de bois, leur casque abimé, leur étendard, et ne pouvait s’empêcher d’admirer leur bravoure. Il avait fini par comprendre que cette force leur venait de l’amour de la patrie, de la conception du Bien et du Mal. Le désir de résister. L’honneur. La loyauté. Des principes que le maréchal d’Aldburg s’était résolu à respecter durant toute sa captivité, en refusant catégoriquement toute proposition de négociation. Cela n’avait guère étonné l’Homme, et ses plans n’avaient pas été contrariés.

La loyauté et l’honneur. Ces principes semblaient couler dans le sang de tous les Rohirrim, ou presque. Ils en étaient imprégnés, les absorbaient comme les éponges des fonds d’Umbar d’eau. Presque tous. L’Homme avait eu la chance de trouver deux individus dérogeant à ce moule. Il avait suffi d’une chiquenaude et d’un peu d’habileté pour les manipuler. Mais il était impossible de changer le nature profonde, à savoir des sujets du roi du Rohan. Des sujets fidèles et obéissants, dont les axiomes de l’éducation avaient fini par triompher. Cela aussi, c’était prévisible. L’Homme avait espéré que ce retour se fasse assez tard pour permettre d’entrer à Aldburg sans verser une seule goutte de sang. Peut-être aurait-ce été le cas si ce n’avait été ce jeune homme venu d’Edoras. Alors l’herbe se teinterait de rouge, et la pâleur laiteuse de la Lune blanchirait le teint déjà crayeux des cadavres.

Cinq cents hommes. Une cinquantaine d’orques. Tous des pillards solitaires, sans destin, que l’Homme avait mis des années à regrouper sous sa bannière. De dix malfrats, la bande s’était grossie peu à peu d’autres truands. Mais l’arrivée en masse s’était fait seulement les deux derniers mois. Deux cents têtes en une huitaine de semaine. Et personne ne s’était jamais douté de rien dans les prairies. L’art du camouflage, de théâtre, de la parole. L’art de faire peur, aussi.

Cinq cents hommes, cinquante orques avides de sang, certains de la victoire, se voyant déjà pillant les maisons des vaincus, abusant leur femme, brûlant ce qui ne pouvait rapporter de l’argent. Cinq cent cinquante fous, ne voyant pas la détermination et la ténacité de leurs ennemis, ne craignant ni les sabots des chevaux, ni l’acier avide de vengeance. L’Homme, lui, savait que la bataille n’était pas gagnée d’avance malgré l’avantage numérique dont il profitait. Avec lui, il n’avait qu’une soixantaine de cavaliers, et ceux-ci ne valaient certainement pas eux qui, à quelques lieues de là, s’apprêtaient à charger.

L’Homme leva son bras droit. Il était midi. Le soleil, à son zénith, inondait de lumière la plaine. L’herbe était rase, le sol dur. Les chevaux iraient vite, les choc serait violent. Mais enveloppé dans son armure, l’Homme n’avait que peu de coups à craindre. Il baissa le bras. Ses hommes crièrent, hurlèrent, et coururent, leur arme levée haut au-dessus de leur tête.

L’Homme ne bougea pas, sa monture ne paniqua pas.
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyMar 30 Juin 2009 - 21:35
Gallen à la tête des cavaliers du rohan, mené la charge au coté d'Eol; le capitaine des gardes. En cavaliers rompus et en soldats exercés, les deux rohirrims aperçurent les orques et surtout la startégie appliquée par les assaillants.

Les deux hommes accélérent la vitesse. Il appliqueraient la technique ancestrale du Rohan, celle qui mena déjà le peuple du Riddermark à la victoire au champs de Pélennor.

Gallen obliqua donc vers l'est pour prendre la troupe ennemie à revers et les flanquer. Ainsi ils prendront de plein fouet les fantassins. Gallen savait que les cavaliers ennemis les contourneront et les prendront entre le marteau et l'enclume. mais ils devait combattre pour l'honneur, Thénéor et surtout pour les rohirrims.

Comme un seul cheval les defenseurs exécutèrent un splendide mouvement tournant.

Gallen sortit Kaya et hurla à pleins poumons

"Pour le Rohan, pour le roi, pour l'honneur"

Les premières lignes furent heurtées. Gallen emportat par l'élan de brindille se retrouva rapidement au centre de la mélée , le capitaine Eol à ses coté. Après avoir enversé deux orques, Gallen avait fracassé le crane d'un troisième. hélas les cavaliers était prompts et dèjà ils les contournaient avec célérité.

La partie était mal engagée...... Gallen aperçut au centre du groupe ennemie une haute silhouette. Immédiatement gallen sut en posant son regard sur le guerrier, cet homme était son ennemi..... un ennemi terrible.


Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
Sombre-Chêne

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyJeu 2 Juil 2009 - 22:35
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Chef_b10

L'Homme avait abissé une nouvelle fois la main, les cavaliers avaient chargé, exactement comme Gallen l'avait prévu. Exactement comme un marteau usé s'abat sur l'enclume : fort, mais le coup n'est pas précis. Il dérape. C'était prévisible.

La charge des Rohirrim avait été dévastatrice. Plus de cent cinquante des soldats de l'Homme avaient du mourir. Mais maintenant, ils avaient perdu leur élan, et la masse grouillante se refermait sur eux, les contraignaient à se serrer. Les chevaux qui n'avaient pas encore été tué avaient de plus en plus de difficulté à bouger. Du haut de sa colline, l'Homme entendit des ordres criés. Ses ennemis se réorganisaient tant qu'ils le pouvaient. Un cercle se forma. Son côté est pourrait bientôt se libérer : ils combattaient la cavalerie, et celle-ci ne pouvait faire le poids.

L'Homme réajusta son heaume et dégaina son arme : un long sabre du Harad, à la garde incrustée de joyau et à la lame incassable. Il talonna sa monture et eut vite fait de rejoindre ses cavaliers. Deux têtes roulèrent au sol, le sang perla du sabre. Une étoile d'acier s'envola. Un troisième défenseur d'Aldburg tomba. A quelques pas de là, Eol féraillait avec un ennemi particulièrement coriace qui finit par s'écrouler. L'Homme le reconnut : c'était lui qu'il avait charger de manipuler le maréchal en second et son capitaine. Une perte regrettable.

une fois encore, le sabre fendit l'air. Il fut arrêté une fois. Deux fois. Trois fois. Pas quatre. Eol, l'air hagard, lâcha son arme et regarda la plaie béante qui lui ouvrait le ventre. Une larme pourpre naquit entre ses lèvres, grossit, mais ne tomba pas. Le Capitaine de la Garde si. Quelques secondes encore, il vit la poussière qui dansait devant lui, il la sentit irriter ses yeux, il sentit son odeur de sang, puis mourut.
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyVen 3 Juil 2009 - 7:51
Gallen fut le premier surpris. La charge des assiégés avit fonctionné au mieux. hélas dorénavant les cavaliers étaient éparpillés dans la masse de leurs ennemis.L'avantage de la vitesse et de la puissance rohirrim était déjà de l'histoire ancienne.

C'était l"heure de l'acier, du sang , de l'adrenaline et de la bravoure, chaque soldat devait combattre seul, ne pas céder un pouce de terrain.

Gallen avait désarconner un soldat, couper la tête d'un orque qyui avait eu la mauvaise idée d'essayer de l'embrocher avec une lance rouillée. Pour son malheur se faisant il avait ouvert grand le chemin de son cou, Gallen n'hésita pas, Kaya aiguisée comme un rasoir fit son oeuvre de mort.

Gallen souffla un moment pour observer la situation. Les cavaliers nnemis étaient peu rapides. le garde royal en appela à ses compagnons.

"Cavaliers du Rohan, à moi"

Gallen réussit à réunir une vingtaine de cavaliers, et commença à harceler la cavalérie ennemie. Makheur au cavalier qui chutait car l'infanterie ennemie tenait la place dorénavnt.

Gallen concentré, tuait sans emmetre un son. cinq ennemis était le résultat de cette abnégation.

Puis Gallen aperçut le duel entre Eol et le chef des assaillants.

La mort d'Eol ne fut pas une surprise pour le garde royal. il savait que le capitaine ne survivrait pas à son deshonneur.

Gallen mit donc Brindille au galop et arriva à hauteur de son ennemi. Peut être q'en defaisant le chef, la bande plierait l'echine.

Gallen sans semonce fit un coup d'estoc qui fut paré magistralemnt par le chef.

Les yeux bleux et ébénes se croisèrent. le duel pouvait commencer.


Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyLun 6 Juil 2009 - 20:18
HRP: Suite à un échange par mp avec Sombre chêne, je
termine cette bataille seul. Si je vais trop loin ou si un conteur veut
intervenir, n'hésitez pas !!

Au plaisir.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le combat entre Gallen et son ennemi sombre semblait cristalliser toutes les
attentions. Comme souvent dans les batailles, un espace se créa autour des
adversaires comme par magie. Les autres belligérants semblaient laisser les
deux guerriers s'opposer sans intervenir.

le duel se déploya autour du corps du malheureux Eol. L'affrontement e
developpa en des attaques à cheval tels des chevaliers en tournoi. D'un coté le
sombre guerrier puissamment protégé, armé d'un sabre rapide comme un fouet de
l'autre Gallen descendant des rohirrims ne faisant qu'un avec sa monture
equestre épaulé d'une epée large , aiguisée comme un rasoir et protégé par une
simple cotte de maille.

Une opposition de style.

Quatre allers retours sans qu'un seul guerrier ne prenne l'avantage. Puis le
sabre trouva une ouverture, l'épaule de gallen saigna abondammant. Gallen serra
les dents. Il mit Brindille au galop; surprenant son ennemi. Gallen obliqua
Brindille, il se retrouva en paralléle avec son assaillant, Il porta un coup
d'estoc. Hélas le guerrier etait prompt et son sabre s'interposant. Gallen
enclencha un coup de bas en haut. le fer trouva la hanche gauche ennemie.
Lennemi éperonna son cheval noir jais, ce qui lui permit de rompre le combat.

Les deux hommes se regardèrent yeux dans les yeux.A la surprise du garde rpyal,
son adversaire le salua de son sabre. Gallen répondit en frappant son coeur de
son poing droit fermé.

Puis gallen sentit une attaque arrivée sur sa gauche, un orque rompant le
charme attaqua Gallen avec une lance. pour parer cette lache attaque, Gallen
cambra Brindille. La tactique marcha en partie, L'orque fut repoussé et tomba
sur ses fesses, mais l'élan de la jument fut trop vif et Le rohirrim tomba .

Gallen s'y attendait , il soulagea sa chute en réalisant un rouler bouler
parfait. Par chance Gallen se retrouva à quelques pas de l'orque responsable de
sa chute. Gallen accroupit serra fort Kaya, son épée, et trancha la tête de
l'immonde créature au moment où celle-ci se relevait péniblement. la tête
coupée reflétait encore la stupeur et l'effroi de l'adversaire du garde royal.

Gallen se tourna à la vitesse d'un félin vers son adversaire toujours à cheval.
Du coin de l'oeil il aperçut brindille s'loignait du champ de bataille,
apeurée.

Gallen savait qu'il était en mauvaise posture; il serra néanmoins Kaya , mit sa
main gauche. Il lança un défi à son adversaire.

Celui-ci l'observait de ses yeux noirs ébénes. Puis à la stupéfaction de Gallen
il descendit de sa monture, tapa la croupe de son destrier et répondit au défi
lancé.Cet homme avait donc un honneur, bizarre??

Gallen les yeux enflammés, avança d'un pas décidé vers l'adversaire, il arriva
à plaine vitesse. kaya rencontra le fer du sabre. immédiatement emporté par son
élan Gallen tourna sur lui même et tenta un coup d'estoc avec sa main gauche.
Apparemment le guerrier ne connaissait pas ce coup car la chair de son flanc
fut assez sévérement touchée.

Il rompit néanmoins le combat. Le guerrier enclencha des attaques rapides tel
un fouet avec son sabre.Gallen avait du mal à distinguer la lame ennemie.
Quelle vitesse digne des elfes!! Qui était donc ce terrible guerrier?

Le garde royal bloquait chaque passe alternant épée et main gauche.Ces échanges
meurtriers, rapides durèrent de nombreuses minutes. Les spectateurs étaient
effarés devant tant de fougue et d'habilité.Est ce un pas de trop , un erreur
d'inattention,ou la première blessure qui l'affaiblissait mais le guerrier fut
emporté de quelques centimètres sur l'avant. Gallen plongea sous la garde. le
noir guerrier vit la stratégie, le sabre changea de chemin, il écorchea Gallen
tout le long de son dos. Gallen emit un cri de souffrance mais il tint bon , et
son épée Kaya trouva le plexus ennemi.

Gallen appuya. L'arme était à moitié dans le corps ennemi. Sous les yeux
eberlués de Gallen, le chef ennemi prit Kaya enttre ses mains et le retira,
Gallen n'arrivait pas à empécher cette action. Un coup de boule monstrueux le
réveilla. Le noir guerrier leva haut le sabre. cette fois la main gauche
rohirrim coupa les jarrets ennemisavec une vitesse fulgurante.

L'ennemi tomba en arrière. D'un coup de pied ajusté, Gallen fit voler le sabre.
Puis Le garde royal mit la pointe de lépée sur la gorge offerte de son ennemi

il cria

"Qui es tu par les valars! Ou est la maréchal
??"

Puis il regarda autour de lui; de nombreux soldats l'observaient, il hurla à
destination de tous

"Cette bataille est terminée. Bandes de raclures, l'homme pour qui vous
combattez est à ma merci. Votre attaque est dorénavant vouée à l'echec. par le
roi Thénéor, baissez les armes"


L'épaule et le nez du garde royal étaient tuméfiés, Gallen le sentait, la
douleur le lançait. il espérait que son discours serait entendu car il ne
pourrait pas combatttre bien longtemps et ses compagnons encore moins.


Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Gallen Mortensen
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Vice Roi du Rohan - Champion Rohirrim
Gallen Mortensen

Nombre de messages : 1571
Age : 44
Localisation : Minas Thirith
Rôle : Vice Roi du Rohan

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 31 ans
- -:

Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 EmptyMer 15 Juil 2009 - 8:31
HRP: suite à un échange de MP avec Sombre chëne, j'avance sur ce RP si je vais trop loin, ou fais des boulettes, n'hésitez pas à intervenir, si un conteur veut intervenir c'est avec plaisir

au plaisir.


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le temps semblait s'être arrété. Le cliquetis des armes s'était tu. Le chef sombre avait été vaincu. la nouvelle courrait comme un feu sur une plaine séche.

La bande disparate avait perdu son âme. Gallen le sentit il hurla

"Partez Vermille, Aldburg ne tombera pas , ni aujourd'hui ni demain ni jamais""
Un malaise palpable grossissait. Chaque soldat le sentait dans son for intérieur. Puis un assaillant mit sa hache sur l'épaule et partit , suivit d'un autre puis d'un autre. Bientot, une longue file de malfrats partait vers l'ouest. Aldburg était sauvé.

Gallen sentait le regard des cavaliers du Rohan sur lui, il comprit, ils voulaient poursuivre les assaillants; mais le garde royal savait qu'ils ne pourraient supporter une bataille rangée et il était certain que ces hommes avaient prévu des pièges aux alentours.

Gallen monta sur Brindille et fit prisonnier son ennemi à l'armure noir . Le garde royal prit le chemin de l'antique cité rohirrim. Rapidement il prit la direction de l'armée vivante. Il devait "occuper" les sodats sinon ils gambergeraient trop.

Gallen semblait partout en même temps, il fit renforcer les tours de garde , les patrouilles dans la ville pour rassurer la population et éviter les actes de vandalisme.

C'est épuisé que le garde royal vint voir Eothain et Ceorl. Le jeune garçon était lavé et peigné, Gallen nota ce changement chez le garnement, il souriait en voyant son jeune ami. Eothain , à la surprise du jeune garde bondit à son cou.

Gallen missionna Ceorl sur les remparts de la ville; il avait décidé de ne pas parler de la complicité du Rohirrim.
Le maréchal en second vociférait avec sa bequille sur les hautes défenses de la ville, sa verve son abnégation semblaient revenues, Eothain le suivait en garde malade attentionné.

Gallen envoya deux messagers à destination d'Edoras demandant la venue du capitaine Thorin voir de Thénéor à Aldburg au vu des récents événements. Gallen relatait la bataille mais occultait délibéramment le role d'Eol et de Ceorl déjà affaibli par sa blessure et la mort au combat de son ami.

Gallen avait un autre souci, le terrible ennemi ne voulait pas parler, ni de lui , ni de ses complice, le maréchal était introuvable , il avait disparu du champ de bataille comme par sorcellerie et ou étaitent donc Aioden et Théobald?

Gallen alla dans les geole, il observait l'homme aux yeux ébénes, imperturbables, stoiques. En face de lui deux gardes qui le questionnaient le menaçant des pires tortures, le pressant face à l'arrivée de Thorin ou de roi.

Mais Gallen en fixant le regard de l'homme sut qu'il ne leurs parlerait pas voire jamais. Gallen devait avouer que ce guerrier l'intriguait. son regard lui donnait froid dans le dos, son échine tremblait.

Gallen avait environ deux jours avant l'arrivée des renforts d'Edoras. Il prit donc une décision, il interrogerait lui même le prisonnier

Gallen fit sortir les gardes. Gallen s'assit en face du terible soldat. Il détacha ses liens. Gallen posa deux choppes de bières brunes naines

Pour toi dit stoiquement Gallen tout en prenant une rasade du délicieux breuvage

Puis le garde royal reprit calmement

"Ton plan a mal tourné !! L'honneur et le courage rohirim t'ont surpris Je déteste parler aux gens avec de l'honneur sans connaitre leurs noms!! Qui es tu ?? qui commande cette fichue bande "

Les yeux implacable du guerrier soutiennent le regard bleu acier de Gallen, un nouveau duel celui-ci psychologique commençait. Et Gallen il faut l'avouer avait une appréhension grandissante, ses yeux semblaient impénétrables, mais il devait savoir !!

et surtout ou etait donc le maréchal??


Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Gallen10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Bandits, soldats et étoiles. - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Aldburg-
Sauter vers: