Un pieux enterrement

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Sam 28 Nov 2009 - 21:48
Nârwel et Daren se tenait toujours auprès de leur délégation, seul cape noires et pourpre parmis cet océan de blancheur. N'étant pas venu de manière officielle, le plan des Seigneur du Royaume Réunifié leur avait échapper. Et dans la confusion qui régnait Nârwel ne savait ou donner de la tête. Trop de chose s'étaient si vite déclenchées.

Mais dans le chaos de la foule, alors qu'il avait remarqué l'absence du Comte d'Esgaroth, il le vit enfin. Cet ami à qui il cachait un terrible secret. Erco semblait amocher, mais c'était un homme plein de ressource, comme ses plus fidèle compagnons. Nârwel n'eut nul besoin d'entendre la voix de celui qu'il connu comme le Chevalier Skaline. Il n'avait qu'a lire les dires du Comte. Mais les mouvements des lèvres étaient rapides, et Nârwel manquait de pratique. Encore quelque chose que la retraite lui avait volé. Mais le peu que comprit l'Agent de l'Arbre Blanc l'effraya au plus au point.

Il tira doucement sur le col de Daren, lui faisant signe de le suivre. Ils se faufilèrent entre les Gardes de Gondor, et alors que le Comte d'Esgaroth se heurtait au premier cordon de sécurité imposé même aux meilleurs amis de Gondor, Nârwel ne laissa même pas le garde posé ne serais-ce qu'une question.

"Laissez-le passer Sergent."

Reconnaissant sans doute ce héros de l'ancienne guerre, le Sergent s'effaça et leur ouvrit la voix royale à travers les armures et autres étendards.

"Dépêchons-nous mon ami." dit-il doucement à Erco en marchant à ses côté, lui tendant une étoffe immaculée pour essuyer le sang coulant sur son visage.

Les trois hommes, car le Lieutenant Daren suivait toujours, s'arrêtèrent devant deux Gardes de la Fontaine, dernier rempart avant Tar-Méphisto et l'Intendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Sam 28 Nov 2009 - 22:09
Erco sourit à son vieil ami. Il savait qu'il avait prit du grade depuis leur dernier rencontre, il a peut-être deux, trois ans, lors de son dernier voyage à Minas Tirith. Vu qu'il était au service du Gondor, il savait parfaitement ou se trouvait son Roi et l'intendant Radamathe. ces deux personnes devaient être prévenue au plus vite, surtout Mephisto.
Le Seigneur d'Esgaroth fut soulagé de voir Sirion partir en avant, en célaireur si l'on veut bien. Il avait confiance en l'ancien mercenaire. Il avait déjà fit ses preuves dans ce genre de situation. Bientôt le fantôme disparut réellement de la vue de l'ancien Chevalier. Dans moins de dix minutes il aura rallié Edoras. Le Seigneur Skaline espérait le suivre dans moins de cinq minutes.
Nârwel, tout en le tirant vers les deux têtes pensantes du Gondor, lui tendit un morceau de tissus. Il l'accepta bien volontier et le passa sur son front à plusieurs reprises jusqu'à ce que la trace de sang aie presque disparue. Ils arrivèrent bientôt devants le dernier cordon le séparant de son but. Un troisième individu les suivait. C'était un homme qu'Erco voyait toujours avec l'Agent de l'Arbre Blanc, mais il ignorait quand-même son nom. mais actuellement ce n'était pas le problème.
Le trio dut s'arrêter devant du garde solidement armée, des gardes de la Fontaine. Le Seigneur d'Esgaroth se mit en avant et dit poliment aux hommes qui lui barrait la route:

-Je suis le Seigneur Skaline, Comte d'Esgaroth, et désire m'entretenir avec sa Majesté Mephisto ou à l'Intendant Radamathe. C'est en rapport avec l'héritier du trône du Gondor. Sa vie...est en danger

Il avait dit cette dernier phrase gravité, et à présent il fixait le garde droit dans les yeux, lui intimant de le laisser passer sans autre. Il aurait peut ajouter pas mal de chose, mais il n'avait ni l'envie ni le temps de parler du passer.
Seul le présent importait dans un moment de crise comme celle-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loreline
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 29
Age : 36
Localisation : Rohan ~ Edoras
Rôle : Voyageuse

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim d'apparence elfique
- -: 20 ans
- -:

Lun 30 Nov 2009 - 13:11
Citation :
Orwen regarda Naa avec surprise. Ce cheval semblait etre tellement plus qu'une simple monture...l'etalon du jeune prince etait une bete noble lui aussi, mais ne pouvait egaler Naa en intelligence et beaute.

Cependant le jeune prince etait encore plus intrigue par la maitresse que par l'etalon blanc. La jeune femme etait d'une grande beaute, et elle avait un charme etrange...

Il repondit a la question de Loreline:

-Nous faisons la guerre pour proteger notre royaume du mal...celui qui vient de l'exterieur, mais aussi la pourriture qui le ronge de l'interieur.

Les yeux du jeune prince brillaient lorsqu'ils prononca ces paroles; ce jeune patriote etait encore assez jeune et naif...mais il ne manquait pas de courage et de noblesse.

Orwen aimait bien le nom de la jeune femme, il fut content de le connaitre; cependant il evita de devoiler le sien, il ne voulait pas prendre ce genre de risques, du moins pas ici, en public, a quelques dizaines de metres de son pere.

***

Loreline avait fait preuve de sang froid lorsque la situation devint dramatique. Hilma hocha de la tete en approuvant les dires de la jeune femme, et dit:

-Nous avons des chevaux pas loin...c'est une bonne idee de partir d'ici. Ce n'est pas un lieu sur, et qui sait qu'est ce qui va se passer dans quelques minutes.
Les portes de la ville sont surement gardees, il est possible qu'on ne nous laisse pas sortir. Je connais un chemin secret sous les murs d'Edoras...suivez moi. Ereion, vas chercher les chevaux!


Loreline fixa Orwen en esquissant un sourire lorsqu'il répondit à sa question.
Ainsi leur fonction de guerriers n'avait d'autre but que de protéger leur royaume de toutes les menaces qui pouvaient surgir... Ce changement de regard lorsqu'il évoqua le fait que la menace pouvait être interne étonna la jeune demie-elfe. Il avait prononcé un mot bien lourd de sens... La pourriture...
Loreline jeta un bref coup d'œil vers le roi Hogorwen désormais encerclé par ce qui paraissait être une partie des invités venus assister à l'enterrement. Visiblement son comportement dirigiste, voire tyrannique, n'était pas pour plaire à tout le monde. Ce qui rassurait en partie Loreline.
Certains n'avaient pas hésité à aller à son encontre, jugeant ses décisions avec fermeté. La partie était loin d'être gagnée pour lui...

Orwen se contenta de sourire en hochant la tête lorsqu'elle se présenta, sans pour autant lui rendre la pareille.
Ce qui aurait pu être considéré comme un manque de politesse ne choqua pourtant pas Loreline. Il était d'une nature agréable et qu'il ne souhaite visiblement pas dévoiler son identité avait sûrement ses raisons. Elle n'insista donc pas et lui rendit simplement son sourire.

Alors que l'un des compagnons partait chercher les montures d'un pas rapide, Loreline acquiesça silencieusement aux propos d'Hilma.
N'enfourchant pas Naa de peur de se faire remarquer et de dévoiler leur fuite, car c'était bien le terme adéquate, la demie-elfe se contenta de suivre le petit groupe, son étalon fermant la marche.

------------

Suite Un chemin sous le chateau d'Or...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphisto
Administrateur Principal
Administrateur Principal
avatar

Nombre de messages : 3189
Localisation : Minas Tirith, la Cité Blanche
Rôle : Souverain de Minas Tirith et de Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de noble lignée. Descendant d'Elessar.
- -: Age où force et sagesse se côtoient
- -:

Mer 2 Déc 2009 - 19:32
Le Garde ne broncha et fit signe au Comte d'Esgaroth de s'avancer. Il le connaissait de vue et lui semblait fiable, mais les récents évenements étaient encore bien présent et une possible effusion de sang n'était pas à négliger. Les deux Gardes de la fontaine garderaient donc la main sur leur lame, prête à être dégainée au moindre mouvement suspect.

Le Roi Méphisto était resté caché au milieu de sa délégation aux côtés de l'Intendant. Les deux hommes s'étaient faits discrets, à cause de la tension qui règnait et qu'il valait mieux calmer, mais aussi par dignité car Thénéor etait un ami de Gondor, et un fidèle allié. Sa mort les attristait plus que la discordre entre rohirrims. Méphisto vit que le Seigneur de la ville d'Esgaroth était blessé et paniqué. Il comprit en quelque instant que quelque chose de grave s'était produit..
Prévoyant le pire il parla :

"Mon ami ! Vous êtes blessé ! Par les Valars, que s'est-il passé ?"

Sentant le regard attristé d'Erco, le Roy s'attendait à entendre un sujet délicat. Regardant par derrière le comte, il vit un de ses meilleurs Agents, Nârwel accompagné du Jeune Daren qui avait abbatu le prince pourpre. La tension monta très vite dans les rangs des Gondoriens, et quelques murmures se répercutèrent à travers les différentes assemblées.


"Tout ce qu'il nous reste à penser, c'est décider que faire du temps qui nous est donné .."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erco Skaline
Ambassadeur du Rohan à Dale
Ambassadeur du Rohan à Dale
avatar

Nombre de messages : 1111
Age : 24
Rôle : Seigneur d'Esgaroth

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim, descendant d'Eaden
- -: 31 ans
- -:

Jeu 3 Déc 2009 - 17:04
Erco passa à côté du garde d’un pas vif, et rejoignit le Roi du Gondor, suivit par Nârwel, et son écuyer. Le Seigneur d’Esgaroth n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche que déjà Mephistto lui demandait ce qu’il se passait. Il était plus qu’évident que quelque chose s’était passé. Le Maêtre de la ville du Lac expliqua, après avoir abaissé rapidement la tête en signe de respect :

-Mon Seigneur, votre fils a été enlevé. J’ai aperçut ces ravisseurs lorsqu’ils quittaient Méduseld…Etant blessé, j’ai préféré venir vous prévenir plutôt que de me lancer seul dans une poursuite vaine….Ils étaient deux. Un homme, une femme et votre héritier.


Errco Skaline se tut, durant une demi seconde, puis ajouta :

-Il doit être encore possible de les intercepter, avant qu’ils ne brouillent les pistes. Mais il faut faire vite !...le Seigneur Sirion est déjà partit à leur poursuite.


Là l’ancien chevalier se tut pour de vrais et attendit la réaction de Mephisto. Il pouvait facilement imaginer comment le père allait réagir, mais il savait aussi que le Roi du Gondor était un homme sage et que il ne commettrait pas d’erreur stupide comme certain seigneur pourrait faire lorsqu’il s’agit de leur enfant.
En tout cas ce qui était sûr, c’est qu’Erco allait demander à participer à la poursuite. Il y participera de toute manière, avec Sirion qui était déjà parti en avant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphisto
Administrateur Principal
Administrateur Principal
avatar

Nombre de messages : 3189
Localisation : Minas Tirith, la Cité Blanche
Rôle : Souverain de Minas Tirith et de Gondor

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de noble lignée. Descendant d'Elessar.
- -: Age où force et sagesse se côtoient
- -:

Jeu 3 Déc 2009 - 18:20
C'était comme si le temps s'était arrêté et que seuls les mots prononcés sur les lèvres de Comte existaient. Alentours, les personnes, gardes, amis n'étaient que des formes sombres. Un instant, le coeur de Tar-Méphisto fut glacial, plongé dans une peur alors inconnue, celle de perdre un fils.

L'air était froid, et durant de longues secondes personne ne parla, sans doute trop occupé à peser les mots d'Erco et leur dramatique signification.
Puis, après qu'un frisson lui ait parcouru l'échine, le Roi de Gondor parla d'une voix légèrement coincée. Beaucoup ne remarquèrent pas la peur dans ses yeux et sa parole, mais ceux qui le connaissaient bien virent que l'éternelle impassibilité du Roi était mise à rude épreuve.

Appelez mes Capitaines ! Et que des hommes descendent aux écuries ! Nous avons besoin des chevaux les plus frais et les plus rapides du Royaume ! C'est sur leur célèbre célérité qu'est désormais fondée mon espoir ! Que mes meilleurs pisteurs et cavaliers partent en tête, accompagnés de rohirrims connaissant le pays ! Hâtez-vous, Gondoriens, leurs traces doivent être retrouvées au plus vite !

Il avait crié suffisamment fort pour que tous l'entendent. Et bientôt les rangs Gondoriens se fissurèrent, des hommes montèrent aux écuries et quelques pisteurs et excellents cavaliers se préparèrent illico à une poursuite rapide. Le Roi songea un temps les accompagné, mais l'enterrement et la sagesse l'avertirent de cette décision. Il prendrait part à un second groupe de poursuite, si un second groupe était nécessaire.
Se tournant vers Erco, le visage plus pâle qu'à l'accoutumée, il murmura.

Merci.. Puisse votre réaction sauver mon fils. Le Seigneur Sirion es bien courageux, et il a tout mon respect. Puisse Manwë eclairer son chemin..

Et il termina pour lui-même:

Mon Fils.. Ces gens payeront le prix fort pour cet affront !


"Tout ce qu'il nous reste à penser, c'est décider que faire du temps qui nous est donné .."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Jeu 3 Déc 2009 - 18:30
Aldarion entendit les paroles d'Erco avec effroi. Il semblait évident que les héritiers royaux n'étaient plus en sécurité nul part . Il ne put s'empêcher de repenser à son fils, disparut cinq ans auparavant dans de tragiques circonstances.
Il s'approcha rapidement de la petite troupe qui semblait se préparer pour la poursuite. Sirion était parti trop vite et il n'avait pas eu le temps de lui fixer des objectifs. Erco semblait décidé à prendre part à la poursuite, et c'est donc naturellement que le Roi d'Arnor s'approcha de lui.

" Seigneur d'Esgaroth... Dites à Sirion qu'il doit dans la mesure du possible me ramener l'Ornithologue vivant et son épée... Il comprendra."

Il n'était pas certain que Saemon soit mêlé au coup, mais il voulait prendre des mesures préventives.
Une fois le message passé, il se dirigea vers son oncle. Leur regards se croisèrent. Tous les deux fiers et durs... Mais ils se comprenaient, ils savaient exactement l'un comme l'autre ce que représentait le fait d'être roi, et le fait d'être en même temps père.Une émotion imperceptible passa entre les deux descendants de numenor.
Aldarion se ressaisit. Tout n'était pas fini au Rohan. Il fallait maintenant préparer la suite, et les dernières nouvelles ne rendraient pas l'ambiance plus agréable.
" Faites dispersez la foule... Organisez des patrouilles... Nous allons à Meduseld."


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Un pieux enterrement
» Enterrement de notre Anaïs...
» ? L'ENTERREMENT DU ROI EDOUARD VI
» Chanson des Escargots qui vont à l'enterrement [poème]
» L'arbre aux messages. - Enterrement Habashi Zanshi |Libre Sunajins|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: Le Rohan :: Edoras-
Sauter vers: