La Dernière Marche

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Ven 29 Aoû 2008 - 23:02
Radamanthe secoua un instant la tête, les lèvres pincées, tout en dissimulant un soupir.

"Aucun de tous les dirigeants de l'armée unifiée ne prendra ces avertissements à la légère, Seigneur Laurelin, moi pas plus qu'un autre. J'ai été témoin de magie plus terrible que celle décrite par les anciennes légendes. Je ne peux l'expliquer, n'y comprend rien et, vous avez raison, c'est bien au-dessus au moi, mais tout cela je l'ai vu et ne peut nier son existence. Et j'ai du faire avec, comme je devrai encore le faire bientôt.
Coryez-moi Laurelin, je ne prends pas cet avertissement à la légère."


Il fronça les sourcils, mais ne pouvait plaider non coupable à l'accusation de l'elfe, d'aucune façon.

"Et après demain nous serons des milliers à mourir... Mais je n'aurais jamais du les laisser aller aussi loin... Je n'aurais jamais du les laisser intervenir, des informations auraient amplement suffit. Mais ne croyez pas que je ne suis pas conscient des risques que nous prenons tous. Notre ennemi est plus fort que nous, cela ne fait aucun doute..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yzenta
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 29

~ GRIMOIRE ~
- -: Humain (Oriental)
- -:
- -:

Sam 30 Aoû 2008 - 0:52
-Tu devrais parler a un gradée mon ami. Tu dois être l'homme le plus renseigné sur l'armée Oriental, dit Malel.
-Sans doute, mais je crains que l'on ne veuille m'écouter. J'ai perdu toute confiance en mes généraux depuis ma fugue. répliqua Hikmaûl.


Mazelf entra dans la tente, et donna a son père une gourde. Le Cavalier de l'Orient regarda la scène, et repris ses esprits. Les guerriers de cette armée ont des familles, sans doute quelqu'un qui attend leur retour; une femme, un enfant, un proche. Son savoir pourrait sauver leurs vies, et il le savait.

-Je reviens...

Et il sortit de la tente. Un souffle froid et sec le gifla, et il mit sa cape au plus vite. Il avait du changer sa cape rouge, pour une verte, de peur que les soldats le prennent pour un espion. Il vit Radamanthe, et approcha de l'homme de Gondor. Soudainement, il vit un elfe lui parler, et s'arrêta net. Il ne voulait pas interrompre leur conversation. Il approcha d'un feu non loin, et attendit que le dialogue se finisse pour interpeler l'intendant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Sam 30 Aoû 2008 - 13:31
Laurelin avait regardé le Seigneur Radamanthe avec une certaine surprise. Il avait une défiance certaine vis à vis des humains et il s'attendait à rencontrer un personnage présomptueux voire même arrogant comme l'étaient souvent les hommes qui dirigeaient les autres hommes. Cependant, il semblait que le seigneur du Gondor ne fasse pas partie de cette catégorie. L'elfe repris sur un ton sensiblement plus modéré :

- Je ne cherche pas à vous froisser ... Ma mission était de faire en sorte que ces derniers éléments soient bien entendu et pris en compte par ceux qui sont à la tête de l'armée unifiée. Vos paroles empreintes de sagesse indiquent qu'ils le seront ...

L'homme et l'elfe arrivaient devant les tentes bleues où un grand nombres de personnes attendaient le retour de l'intendant du Gondor. Laurelin tendit son bras vers les hérauts et autres délégations qui patientaient dans le froid l'air mécontents

- Je ne vous retiendrais pas plus avant, seigneur, vous avez beaucoup à faire ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Dim 31 Aoû 2008 - 11:19
Nidnama adressa un sourire à Laurelin… Il comprenait parfaitement ce que le seigneur elfe devait ressentire… Un instant tenté de lui parler des lames sœurs, il préféra ne pas s’en ouvrire à lui sans l’accord de Silivrien… Et surtout : pas maintenant ou il risquait de ne pas saisir la réalité de ce lien… Et ou ce dernier faisait trop souffrire Nidnama pour qu’il se concentre dessus… Aussi détourna-t-il ses pensées des sourds échos de la souffrance de son amie qu’il ressentait dans son propre corps :

- Vous avez raison… Il vaudrait mieux leur offrire des funérailles décentes… Cependant, vous n’assisterez pas à cela… Je sait que vous avez déjà fait votre possible là bas… Et j’ai besoin de ces armes : la blessure est trop vieille pour que j’identifie le poison a l’aide des seuls effets : il peut s’agire d’au mois 2 poisons et 5 assemblages… Et malheureusement, certains des antidotes peuvent aggraver son cas si le poison n’est pas le bon. Allez !

Devant la mine accablée de son ami, il ajouta :

- Ne t’en fait pas… elle vivra et elle sera peut-être debout demain pour la bataille malgré tout ce que je vais pouvoir lui dire… Tu sait comment elle est parfois…

Nidnama sourit tristement en se remémorant cette dernière bataille rangée, à la lisière de la forêt noire… Ce jours là, Silivrien avait combattu alors qu’elle aurais dû garder le lit encore deux jours avant de recommencer une activité aussi intense… Et même une semaine avant qu’elle puisse se mouvoir librement…

Nidnama retourna à sa blessée et jeta un coup d’œil sur le feu : l’eau qu’il y avait mis bouillait…

Il en prit une partie pour y mettre à infuser une partie des antidotes possibles… Tous ceux dont l’effet ne pouvait être nocif… Et jeta une poignée de feuilles d’athélas dans le reste. Retournant à sa patiente, il lui fit boire à nouveau du calmant et, massant sa gorge pour qu’elle déglutisse les antidotes…

Le guérisseur avait fait ce qu’il pouvait pour son amie et il se tourna vers Halbarad… Le corps avait été lavé et on l’avait vêtu proprement…Ses yeux fermés lui donnait un air calme… Celui d’un dormeur… Mais il était froid… Plus froid encore que Silivrien dont le métabolisme était ralentit par les drogues de l’elnaith… Aussi froid que l’acier qui l’avait tué…

D’une main sure, Nidnama entreprit de couper les cheveux du mort pour leur rendre leur taille habituelle (puisque ces derniers avaient poussé de quelques centimètres depuis sa mort)… Ceci fait, il pulvérisa Halbarad d’eau de lavande qui repousserait encore un peu la pourriture…

* Demain… Demain tu sera vengé…

L’elnaith se releva et se dirigea vers la sortie. Il héla le messager qui attendait patiemment devant celle ci et, d’une voie égale, il lui ordonna :

- Vas dire aux commandants qui désirent parler stratégie de me rejoindre… Mais dis leur aussi que je ne tolèrerait qu’un comité restreint ici et que, même si j’ai des choses à leur dire, je ne peut laisser Silivrien… Son état est, pour l’instant, trop préoccupant…

Lui faisant signe qu’il avait finit il retourna préparer les autres antidotes… Ceux qu’il ne donnerait à son amie que si il pouvait identifier le poison…. Et pour l’instant, ce qu’il lui avait donné couvrait 10 des poisons aillant pu être utilisés… Mais ne lui permettrait pas de se remettre car il resterait de toute manière au moins un poison actif… Certains de ses mots seraient peut-être guéris mais pas tous… Pour cela, il devait attendre de connaître le poison… Ou tenter le tout pour le tout… Mais il préférait éviter cette méthode…


***

Dehors, Daegal assena un léger coup de bec à Laurelin pour lui intimer de se presser…


***

Et plus loin, Maegethir sentait peu à peu le froid l’envahir… Heureusement qu’elle était sous un arbre et contre son tronc… Sinon, la neige l’aurait recouverte… Le léger vent était coupé par le tronc et la neige ne s’accumulait que de l’autre côté…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Dim 31 Aoû 2008 - 13:51
Laurelin s'était hâté pour retrouver les compagnies elfiques des Havres. Il alla voir immédiatement Voronwë qui, assis au milieu de sa tente, était entouré de cartes et de documents divers qu'il semblait étudier avec attention. Il s'inclina avant de dire :

- Veuillez m'excuser Maître ...

- Entre, entre mon ami. Tu sembles soucieux et ... pressé ! Les hommes n'ont-ils donc pas écouté ce que nous avions à leur apprendre ?

- Je le suis en effet ! Mais il ne s'agit pas de la mission que vous m'aviez confiée. Tout s'est bien plutôt déroulé. J'ai rencontrer le seigneur Radamanthe du Gondor. Contrairement à ce que nous pouvions nous attendre, il a été attentif à notre avertissement ...


Le seigneur Radamanthe ? C'est une bonne chose que tu l'ais vu lui ... Oui, c'est très bien ! Il est sage et avisé ...

Laurelin coupa Voronwë :

- Je n'en doute pas Maître. Malheureusement, peut être débordé par ses nombreuses responsabilité, il a donné son aval pour une mission qui s'est révelée désastreuse ... Quelques humains et elfes sont partis à la recherche de l'armée ennemie ... Peu en sont revenu ! c'est une très mauviase décision qu'il a prit là ...
Quatre elfes de l'Arbre sont tombés. Un grand capitaine également et ... Silivrien Elemmirë a été sérieusement blessé ! Un poison aux étranges effets coule dans ses veines ... Même notre Maître guérisseur ne parvient pas à en découvrir l'origine !


- Voilà certes de très mauvaise nouvelles ! ...

- Je suis allé sur place et l'ai ramené. Je viens vous demander la permission d'y retourner ...

Voronwë reposa la carte qu'il avait en main soudain inquiet et déclara :

- Oui, oui bien sur, Nidnama a sans doute besoin des armes des agresseurs, c'est la seule façon d'en savoir plus sur le poison. Prend quelques un de tes elfes d'Elostirion avec toi et va promptement, mon coeur me dit que l' heure de vérité est proche ! La bataille pour la terre du milieu se rapproche.
Je passerais voir Silivrien, sois en sûr !


- Cette mission était du suicide ! Jamais le seigneur Radamanthe n'aurait dû donner ...

Voronwë posa sa main sur l'épaule du gardien des tours et le fixa de ses yeux à la couleur si étrange ...

- Je comprends ta colère et je comprends aussi ton inquiétude pour Silivrien ... Ne sois pas trop sévère avec ceux qui ont à décider ... Tu as toi même beaucoup de responsabilité au sein de notre peuple ... N'as-tu toujours pris que les bonnes décisions Laurelin ?


L'elfe s'inclina sans trouver à répondre. Le Maître des clefs avait raison. Trop inquiet, trop impliqué par l'état de Silivrien, il avait du mal à prendre le recul nécessaire ...

il sortit de la tente pour rejoindre les elfes d'Elostirion ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Turin
Cavalier du Rohan
Cavalier du Rohan
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Rohirrim
- -: 23
- -:

Dim 31 Aoû 2008 - 15:25
Voila maintenant deux jours que les deux corps de cavalerie étaient disposés sur les flancs de l'armée, prêts à l'action. Turin comprenait la nécessité d'une telle mesure mais éprouvait toutefois pas mal de difficultés à rester perpétuellement sur le qui vive. Au début, Turin avait cru comprendre que l'attaque se ferait directement mais l'ordre de manœuvre du Prince Erumelgos n'était jamais venu.

C'était donc deux jours qui avait semblé bien long à Turin qui venait de passer...

C'est au moment ou l'aube arrivait qu'il y eut enfin du mouvement...

Un petit contingent, parmi lequel Turin cru apercevoir Nârwel, fit une entrée en trombe dans les rangs de l'armée. Ils croisèrent en route un cavalier au port altier qui s'arrêta à côté d'eux pour ensuite repartir en trombe vers leur point d'origine.

Cet épisode eut le don de piquer la curiosité du jeune guerrier. De plus, ayant cru repérer Nârwel dans le groupe arrivant, Turin savait déjà chez qui il essayerait d'assouvir sa curiosité. Il se tourna donc vite vers son capitaine Indwïn pour lui faire sa requête:


Hum, capitaine Indwin... dans un but collectif bien évidemment, je demande la permission de rompre les rangs pour aller recueillir des informations concernant ces mouvements.

Soldat, je ne doute pas de votre altruisme , mais je crains que ce mouvement précède un ordre qui nous imposera le qui-vive...

Le capitaine rajouta plus bas.

Je comprends votre curiosité soldat, mais les histoires sont pour après la bataille...

Turin hocha rapidement la tête et se remit à scruter l'horizon.

*-*-*-*


Peu de temps après, le cavalier au port altier revint en portant une femme dans ses bras, ce qui créa une nouvelle fois un remue-ménage dans l'armée. Cette fois-ci Turin garda sa curiosité pour lui...

*-*-*-*


Turin était en train de s'assurer que son équipement était prêt à l'emploi lorsqu'un murmure sourd remonta du camp rohirrim.

Le roi Firion est la... Il est revenu!

Voila bien la dernière chose à laquelle Turin s'attendait... Entendre parler du roi auquel il avait prêté allégeance... Et même si Turin ne l'avait jamais vu, il fit comme tous les rohirrims présents autour de lui. Il se tint prêt, cira son armure, astiqua tout ce qu'il pouvait et attendit des ordres qui ne manqueraient pas d'arriver. Il fallait que le roi de la Marche soit fier de son armée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Dim 31 Aoû 2008 - 16:30


L'ambassadeur représentant des nains de Tronjheim, avait patiemment attendu le retour du seigneur Radamanthe. Après une demie heure d'attente à se geler la barbe (et le reste, mais inutile de rentrer dans les détails), l'intendant de Gondor était de retour accompagnés de l'oreilles pointues qui leur avait grillé la politesse en passant devant tout le monde. Un grand elfe à la cape bleue où trônait un grand E brodé de fils blanc et or.
Klang avait murmuré à l'oreille de l'ambassadeur :

- Mmmmffffh, ce ''E'' doit certainement vouloir dire ''Effronté''

Puis il lui avait donné des coups de coudes pour qu'il s'avance enfin et ainsi éviter de se faire prendre leur place une nouvelle fois.

L'ambassadeur, prenant son air le plus important (Heu ... Comique aurait été un meilleur terme) avança vers l'intendant du gondor, responsable des armées unifiées, en levant les bras, déclarant :

- La fière armée des Khazads de la cité millénaire de Tronjheim est arrivée ! Que la peur quitte vos coeurs, tout iras bien à présent ... Nous sommes là !!!

Puis, abaissant les bras, il enlaça le seigneur Radamanthe comme si il eut été un ami de longue date ...

...

...

...

...

...

Et ne le lâchait plus ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2982
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mar 2 Sep 2008 - 14:08
Le capitaine Forlong quitta ses soldats, laissant son lieutenant en commande, puis monta sur son etalon noir du Rohan et se dirigea dans la direction de la tente du roi Aldarion.
Il fut arrete par quatre gardes vetus d'armures brillantes, les epees en mains, mais ils reconnurent vite le capitaine Forlong de l'Arnor.
Un d'eux annonca son arrivee au roi, et revint quelques minutes plus tard; Forlong etait attendu.

Il entra dans la tente, son regard passa rapidement sur les armes, etendards, et cartes y rassembles.

Enfin son regard se tourna vers le roi Aldarion, assis dans une chaise, et il s'inclina devant son seigneur.

Apres quelques secondes, il releva sa tete, regardant son roi dans les yeux, calmement, et dit:

-
Mon Seigneur,Tar-Aldarion Anglareb, Roi d'Arnor, Duc d'Annuminàs, Duc de Fornost,Prince de Gondor, Généralissime de l'armée d'Arnor,
je suis desole de vous deranger par cette heure tardive.
Cependant l'affaire est importante. Mes hommes s'inquietent, et ils sont mal informes concernant les evenements a venir. Ou sont les ennemis? De quels effectifs disposent t'ils? Quand aura lieu la bataille, dans quel endroit? Je sais que certaines de ces informations peuvent etre inconnues meme a nos dirigeants, ou peuvent etre un secret, mais chaque information me permettra de preparer mes hommes le mieux possible.

Il se tut, et regarda son seigneur, en attendant une reponse.

HRP Deso, mais baiser Vandadanath en ce moment me semblait peu adequat Confused HRP



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Mar 2 Sep 2008 - 14:36
Je me levai d'un bond. On pouvait voir à mes yeux rougis que j'avais pleuré.

- Capitaine... Avez vous appris pour Halbarad ?

La nouvelle m'était arrivé peu de temps auparavant, et j'étais toujours sous le choc .


- Que vous l'ayez appris n'a en définitive que peu d'importance... Nous avons perdu un grand soldat, une pièce maitresse dans notre armée et pour ma part un ami...

Je pris une grande inspiration.J'avais dit les derniersm mots avec un trémolo dans la voix.

- J'ai besoin d'un homme pour tenir notre flanc droit... La moitié des chars de l'armé... Lunidel s'occupera de l'autre moitié... Capitaine Forlong j'ai besoin de vous... Les réponses à vos questions viendront plus tard, j'en parlerai aux hommes avant le combat...


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Mar 2 Sep 2008 - 15:55
A peine le Seigneur Laurelin avait-il quitté Radamanthe que celui-ci remarqua à nouveau les nains qui avaient crié son nom peu de temps auparavant, pour une raison qu'il ignorait. Maintenant qu'il approchait, il pouvait nettement distinguer qu'il n'en avait jamais vu aucun. Il y avait bien une troupe de nains de la Moria qui avaient escorté une partie de l'armée elfe et les avaient accompagnés pour rejoindre ensuite l'armée unfiiée, mais ceux-ci portaient d'autres couleurs et leurs armoiries étaient différentes.

Aussi quelle ne fut pas sa surprise quand il vit une des nouveaux arrivants s'approcher de lui. Sans doute une représentant, bien que la grandiloquence de ses paroles et son attitude en général ne faisait pas vraiment penser à quelqu'un avec une certaine expérience du métier.

Mais quand le nain le serra dans ses bras, c'était trop. Il faut dire que par sa petite taille, l'enlaçgade d'un nain n'est pas spécialement quelque chose d'agréable ni de très recommandable.
Aussi l'Intendant se dégagea t-il brusquement de l'étreinte du petit barbu vêtu d'une lourde armure.

"Cela suffit ainsi." fit-il sèchement, puis, d'une voix qui se voulait plus naturelle :
"Pourrait-on m'expliquer ce qu'est tout cela ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Mar 2 Sep 2008 - 18:19
Nârwel s'était éloigné de l'agitation qui régnait prêt des quartiers des officiers. Et il ne s'autorisa plus de jeter des regards à la tente ou Nidama s'affairait à soigner Dame Silivirien. La même tristesse habitait l'âme de tout ceux qu'il croisait.

L'étrange Elfe qu'il avait rencontré marchait à ses côté. Elle aussi ne disait rien. A vrai dire celà faisait longtemps qu'ils ne s'était rien dit. Et dans l'attente de la bataille, l'éclaireuse de la Maison de l'Arbre semblait être d'une certaine manière le reflet du soldat qu'il était.

Guidant Ërol par les rênes, il passa à côté des Rohirrims, d'un air distrait il chercha un moment Turin, mais ce fut peine perdue. Si bien qu'il décida de rejoindre la carriole de Daren qui roulait une centaine de mètre devant. Là bas il pourrait recouvrir ses forces et entretenir son équipement. Il marchait, vers son ami. Il eut une vision, et un souvenir qui lui arrachèrent le coeur.

Soupirant, Nârwel releva la tête et pensa à tout ce qui était en jeu. Au fond de lui, le courage restait de marbre face à la tristesse. Au fond de lui, il était fier de pouvoir défendre la lumière. Et celà aucune ombre ne pourrait lui arracher.

Du moins, c'est ce qu'il pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2982
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mar 2 Sep 2008 - 18:53
Le capitaine Forlong regarda son seigneur, choque, sans pouvoir pendant un moment dire quoi que ce soit. Halbarad!? Halbarad Dunadan, le capitaine charismatique avec qui il buvait dans la taverne d'Annuminas il y a quelques jours seulement?! Halbarad Dunadan son compagnon d'armes dans la quete de Carn Dum? Mort?! Encore un compagnon d'armes perdu. Encore un ami perdu.
Une larme coula sur la joue bronzee du capitaine. Berund, Halbarad...combien mourront dans la bataille a venir?
Apres un long moment, il repondit, d'une voix legerement etouffee:

-Que les Valar veillent sur l'ame de ce dunadan, et qu'il puisse trouver une vie meilleure sur les plaines vertes du Valinor.
Je prendrai commandement de l'aile droite, mon seigneur, si tel est votre souhait.

Il s'inclina a nouveau, et se tut, en attendant l'ordre de partir, ou des autres paroles de la part de son roi. Son coeur etait lourd suite a la mort de son ami, et le poids de responsabilite que le roi mettait sur lui.
Ainsi, Forlong, un simple dunadan, rodeur et mercenaire, a present capitaine de l'Arnor, jouera un role important dans la plus grande bataille du quatrieme age...



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Mar 2 Sep 2008 - 19:41
Je lui apprenait visiblement la nouvelle, je ne lui laissait pas plus de temps qu'on ne m'en avait laissé à vrai dire pour faire son deuil.

- Parfait capitaine... Nous n'avons pas le temps pour le deuil, mais que sa mort nous donne une raison de plus d'abattre notre épée implacablement.

J'aurais voulu ajouter d'autres choses... Mais les mots me manquaient.

- Prenez connaisance de vos hommes, parlez au vétéran, aux elfes qui ont concu les chars... sachez tout sur leur maniement, leur forces ,leurs faiblesses...

Alors que Forlong quittait la tente je lui lancai une dernière phrase.

- J'ai foi en vous capitaine..

Un cri à l'extérieur attira mon attention.
Je sorti pour voir l'Intendant assaillit de nains.

- Intendant Radamanthe, voulez vous m'expliquer ce qui se passe ici ?


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Mar 2 Sep 2008 - 20:22


L'ambassadeur de Tronjheim avait enfin relâcher son étreinte et se recula. Fort content de lui, il affichait un sourire béat en direction de l'intendant du Gondor mais son expression se crispa immédiatement lorsqu'il se rendit compte de l'air assez furieux de Radamanthe. Il se retourna alors vers Klang avec un air interrogateur semblant chercher un soutient où tout simplement savoir si il avait fait quelque chose qu'il ne fallait pas.
Klang après avoir levé les yeux au ciel devant la longuer de l'étreinte de l'ambassadeur regardait à présent ses lourdes chaussures tout en pensant :

* J'crois bien que même môman, j'lai jamais serré aussi fortement ... *


Puis, l'air de rien, il donna un coup de pied dans un caillou qui trainait là. Malheureusement, un homme sortit de la tente qui se trouvait derrière l'intendant juste au même moment et le caillou vint se ficher dans le tibia de l'homme qui semblait être une personne très importante.
Klang se mit à siffloter en regardant les nuages qui s'amoncelaient dans le ciel en se répetant :

* Pas d'incident, SURTOUT, pas d'incident ... *


Inévitablement, il finit par se retourner à son tour pour chercher un soutien mais tout les autres nains regardaient leurs barbes et s'écartèrent doucement, laissant apparaitre en bout de file le Maître Hacheur Toner Ghomenar ...

Klang sourit, si il y en avait un qui savait s'y prendre avec les ''tralala'' du protocole ben, c'était bien Toto ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Radamanthe
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
Emir de Harondor - Prince d'Ithilien
avatar

Nombre de messages : 3567
Localisation : Minas Tirith

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 53 ans
- -:

Mar 2 Sep 2008 - 21:45
Radamanthe s'étonna à nouveau en voyant sortir le Roi d'Arnor Aldarion, d'une tente proche. Rien d'étonnant, avec le rafus que faisaient ces nains, mis il ne s'attendait pas à ce que le dirigeant du Royaume du Nord soit dans un tente si proche.
Et lorsqu'une pierre vint cogner la jambe du neveu de Méphisto, l'Intendant écarquilla les yeux et tourna rapidemment la tête dans la direction d'où venait le projectile, les lèvres pincées dans une expression de profonde indignation.
Etait-ce possible ? Ces gens-là étaient-ils véritablement des alliés pour avoir réussi à passer les sentinelles, ou bien étaient-ce des traîtres, achetés par l'Ennemi afin de semer la discorde dans le camp de l'Armée Unifiée et d'effectuer quelques manoeuvres de sabotages dissimulées en maladresses.

"C'est ce que j'aimerais savoir, Votre Majesté, fit Radamanthe dans uns souffle en esquissant une courbette. Une délégation naine vient d'arriver et le moins qu'on puisse dire et qu'ils sont manifestement peu adroits..."

Il jeta à nouveau un coup d'oeil vers l'attroupement de petits barbus qui semblaient conscients de la gêne engendrée par l'attitude étrange de leur représentant. Au moins, ils s'en rendent compte, c'est déjà ça, pensa l'Intendant. La bière naine étant particulièrement réputée, sans doute quelques-uns parmi les leurs en avaient-ils abusé... C'était l'explication la plus probable.

"Et je vois avouer que je ne reconnais aucun des symboles qu'ils portent, je ne sais d'où ils viennent, Majesté." Et puis, s'adressant aux nains :
"Y a t-il quelqu'un pour clarifier la situation ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Forlong
Tribun Militaire d'Arnor
Tribun Militaire d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 2982
Age : 25
Localisation : Rhûdaur
Rôle : Vieux loup au service du Royaume du Nord

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan d'Arnor
- -: Quarante Ans
- -:

Mar 2 Sep 2008 - 22:03
Le capitaine Forlong sentit dans la voix de son seigneur bien plus que les mots qu'il prononca. Et il comprenait. Lui aussi venait de perdre un ami et un compagnon d'armes. Et ce n'etait pas la premiere fois.
Le coeur lourd, il s'inclina, appreciant la sagesse contenue dans les mots du roi, et se dirigea vers la sortie.
Il se retourna en entendant la derniere phrase d'Aldarion, et repondit, tres bas:

-Et les dunedain ont foi en vous, Aldarion.

Sur ces mots il quitta la tente, en froncant ses sourcils a la vue des nains, et s'inclinant legerement dans la direction de Radamanthe, un des hommes les plus puissants des Terres du Milieu, avec un passe mysterieux.
Il arriva dans le campement de ses hommes et retrouva du regard Bannor, son ecuyer, plaisantant et parlant avec les dunedain assembles autour d'un feu. Il n'avait pas le coeur de lui anoncer la nouvelle de la mort de Halbarad pour le moment. Il laissa son cheval dans les mains d'un jeune soldat, et prit un sac en cuir de sa tente, puis se dirigea vers l'endroit ou passaient la nuit les soldats se trouvant auparavant sous la commande d'Halbarad Dunadan.



Membre des Orange Brothers aka The Good Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nârwel Rusk-Iâr
Agent de l'Arbre Blanc
Agent de l'Arbre Blanc
avatar

Nombre de messages : 606
Age : 28

~ GRIMOIRE ~
- -: Homme de Gondor
- -: 57 ans Grisonnant
- -:

Mar 2 Sep 2008 - 23:51
Une main tendue aida brutalement l'Elfe à monter dans la charette de Daren. Bien qu'elle aurait pu monter sans aucun problème seule, la mystèrieuse éclaireuse accepta poliment l'aide de Nârwel.

"Daren, nous avons de la visite."

Le jeune homme se retourna, et paru un instant effrayé, puis fasciné.

"Vous... Vous êtes une Elfe?!"

"Et bien oui messire Daren."

Nârwel jeta l'ombre de son capuchon sur ses yeux. Le soleil couchant était éblouissant. Et déjà l'Armée finissait de s'installer pour la nuit. Le camp était monté, une dernière fois. Tous allaient se reveiller le lendemain, pour vivre pleinement les atrocités qui s'annoncent.

"Je m'appelle Daren."

L'Elfe s'était assise à l'avant, à côté de Daren qui, bombant le torse, remplissait à peine son plastron.

"Je sais." fit-elle avec un sourire sage.

Le jeune homme en resta muet.

"Regarde ou tu vas Daren..." grogna Nârwel en se retournant dans sa cape.

Il s'arrêtèrent enfin. Sans trop savoir quoi faire avec l'Elfe, Daren s'inclina ridiculement avant de chuchoter à Nârwel.

"Je vais faire mon rapport au Sergent."

"Mmmmh."

<< Sergent >>, voilà un titre qui lui rappellait trop de choses. Voilà pourquoi il avait choisit de devenir éclaireur. A chaque fois qu'il croisait le regard d'un soldat, d'un sergent, à chaque fois qu'il passait à côté de compagnons assis autour d'un feu entrain de rigoler, il revoyait Valdel et les autres. Parfois même la voix du Lieutenant Olion résonnait dans sa tête.

Du bout du doigt il effleura le carnet qu'il cachait dans sa poche. Il se revit écrire ces lettres d'amour qu'elle ne lirait jamais.

"Pour qui écrivez vous Nârwel?"

"Quel est votre nom? Dame."

Il y'eut un silence, on l'on entendit plus que le bruit des soldat transportant le bois de chauffage, les guerisseuses qui portaient leur caisses de lotion médicinale, les officiers qui criaient leurs ordres, et cet inlassable roulement de tambour des Hommes en armures qui s'installaient dans le camp. Pourtant, le silence était dans bien des endroit. Sous la tente mortuaire d'Halbarad. Entre les lèvres de Dame Silivirien que soignait Maître Nidama. Dans le regard de l'Intendant et du Roi. Même la respiration lente de Toner Ghonemar semblait lourde et silencieuse.

"Je me nomme Indis, je viens de Gar Thulion."

"Indis de Gar Thulion. Sachez que j'écris pour moi même, et pour que le souvenir des autres ne périsse pas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldarion
Roi d'Arnor
Roi d'Arnor
avatar

Nombre de messages : 1743
Age : 27

~ GRIMOIRE ~
- -: Dunadan
- -: L'age ou l'on est fougeux mais déjà sage
- -:

Mer 3 Sep 2008 - 14:10
Je jurai à voix basse.

- Maladroit de nains ! J'ai l'impression de faire face à une bande de hobbits !!!

Je repris mes esprits et pris un air faussement indigné , amusé par l'air franchement indigné de l'intendant..

- Depuis quand, se présente t'on face à l'intendant du Gondor et face à au Roi d'Arnor sans présenter ses hommages et sans décliner son identité et ses titres ? Nains de Tronjheim ?

Je jouais un coup de dé, le rouge des armes de l'ambassadeur me faisant penser à la cité des montagnes bleues.. Mais en réalité je n'avais guère plus de de certitude. Par conte je voyais plus de maladresse que de trahison et plus de jeunesse que de manque de protocole.


Invité, n'oublie pas que le regard des Rois d'Arnor porte au delà des frontières de leurs royaumes.[/center]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sombre-Chêne
Seigneur de Fondcombe - Sage Elfe
avatar

Nombre de messages : 1908
Localisation : Edoras

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe de la Forêt Noire
- -: Plus de 250 ans
- -:

Mer 3 Sep 2008 - 15:57
//Wouah! Ca fait longtemps que je l'ai pas joué Sombry...//

Sombre-chêne, depuis le petit conseil qui s'était tenu en haut d'une colline, il y avait des lustres semblait-il, n'avait pas pris part aux divers discussion et décision. Il s'était contenté de suivre de loin les événements se contentant de ce qu'on lui rapportait ou de ce qu'il entendait lui-même : des cris, des pas, des ordres. Les longues heures où il était resté seul, il était resté immobile, les paupières closes, à écouter vivre l'armée, pointant son esprit dans telle ou telle direction, ou au contraire en laissant le tumulte l'envahir en une tempête confuse.

Mais lorsque la nouvelle du fiasco de la mission de sabotage lui parvint, il sut qu'il était temps pour lui de revenir là où était sa place. Un peu plus tard, l'ambassadeur apprit en ce qui concernait Silvirien, ce qui ne fit que le conforter dans sa volonté de "revenir à la vie", tout en faisant germer dans son esprit une graine de culpabilité. Sans avoir la grottesque prétention de penser qu'il aurait pu la protéger, il pensait qu'il aurait au moins pu être là au départ du groupe, et surtout à son retour.

L'elfe délaissa donc sa tente et gagna celles des guérisseurs elfes. Quelques minutes --quelques minutes durant lesquelles il poussa plusieurs pans de tissu qui faisaient office de porte, révélant les acolytes de Nidnama exerçant leur art sur les blessés de tous les jours, certains affolés devant un doigt gelé ou coupé, d'autres désespérés de leur impuissance face à un coupure, et une dernière minorité, des vétérans pour la plupart, les observant avec une ombre de tristesse, car eux savent qu'ils auront bien plus à endurer bientôt -- quelques minutes suffirent donc à Sombre-chêne pour trouver le chapiteau à l'intérieur duquel reposait l'Elnaith de l'Arbre. Il la vit, le visage aussi pâle que les draps immaculés qui la recouvraient. A son chevet, Nidnama, les traits rongés par l'inquiétude.

Sans un bruit, l'ambassadeur s'approcha du guérisseur et le salua d'un simple hochement de tête. L'heure ne se prêtait pas aux émanations d'affection. L'ancien ranger avait appris que le poison qui coulait dans les veines de l'Elnaith était inconnu de Nidnama, aussi ne posa-t-il pas la question qui lui brulait pourtant les lèvres : s'en sortira-t-elle? La réponse, il la connaissait : on ne savait pas.

Ainsi s'installa un silence gênant que brisa finalement Sombre-chêne :

Si sa situation ne se sera pas améliorée d'ici l'affrontement, resterez-vous avec elle? Ou vous joindrez-vous à nous?


Si sa situation ne s'améliore pas. Euphémisme pour ne pas dire ce qu'aucun ne voulait entendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Ven 5 Sep 2008 - 15:25


Maïrwen avait beaucoup de travail dans sa charrette. Souvent des petits riens, des angelures, des coupures où même des brulures parfois. Mais, elle avait compris que son rôle ne serait pas que de soigner les blessures du corps. Les blessures de l'âme était pour l'instant les plus importantes et il n'était pas rare qu'elle passe du temps avec un soldat juste pour parler et lui remonter le morale. Quelques fois également, on venait lui demander d'écrire une lettre. A une épouse, à une mère, un frère ...
Elle se donnait totalement à sa tâche et il faut avouer qu'il y avait parfois une petite file qui se formait derrière la carriole de la guérisseuse.
De son côté, elle ne se plaignait jamais. Elle gardait ses sombres pensées pour elle bien que les visages de son mari et de son jeune fils, tout deux disparus, hantent ses nuits et quelques fois même ses jours mais personne n'en savait rien.
Plusieurs soldats lui avait déjà posé des questions, étonnés qu'une si jeune et jolie femme demeure avec l'armée unifiée au devant de tout les dangers. Invariablement elle répondait :

- Je suis simplement là où je peut être le plus utile ...

De temps à autres, le soir venu, elle demandait à un garde de surveiller la charrette et s'en allait faire quelques pas dans le vaste campement. Elle avait besoin de décompresser disait-elle.
Elle se retrouvait le plus souvent là où demeurait les troupes du Gondor. Elle restait là, à regarder les fiers soldats dans leurs habits flanqués de l'arbre blanc. Le même uniforme que portait celui qu'elle avait aimé.
La dernière fois qu'ils s'étaient vu, ils s'étaient embrassé longuement puis il était parti pour une nouvelle mission. Ils étaient jeunes, insouciants, persuadés que rien ne pourrait leur arriver. Ils ne pouvaient se douter que ce baiser serait le dernier ... Elle venait juste de lui apprendre qu'elle était enceinte ... Elle était follement heureuse ... Elle apprenait quelques jours plus tard que le père de son futur enfant était porté disparu ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nidnama
Intendant de Lothlórien - Maître Guérisseur
avatar

Nombre de messages : 803
Age : 26
Localisation : Ailleurs sans doute puisque tu ne me vois pas...
Rôle : Guérisseur, Elnaith de la maison de la harpe (et accessoirement Elaïne)

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: 172 ans
- -:

Sam 6 Sep 2008 - 12:57
Nidnama adressa un sourire triste à l’ambassadeur lorsqu’il pénétra dans sa tente… Silivrien venait d’avoir un léger regain de conscience qui avait fait déferlé sur Nidnama des affres de souffrance… Il resta donc sans parler…

Il renouvela l’emplâtre filtrant qu’il avait appliqué sur la plaie, donna à boire et à manger à son amie… Epongea à maintes reprise la sueur qui pouvait couler sur son front…

Enfin, la voie de l’ambassadeur s’éleva… La réponse de Nidnama ne fut pas longe a venir :

- De toute manière, la situation aura évolué d’ici la bataille… Laurelin doit me ramener l’arme qui à causer ça… Ce qui me permettra à coup sur d’identifier le poison… L’antidote est déjà prêt… Et elle sera sauve. Si Laurelin ne me rapporte pas l’arme… Et bien sa vie sera entre les mains des Valars qui guiderons ma main lorsque je lui fournirait l’un des antidotes… Pour le meilleur… Ou le…

Nidnama n’osa pas aller plus loin… Il n’osa pas formuler ce simple mot qui donnerait consistance aux craintes de tous… Cependant, après un silence de mort qui dura quelques instants, il se reprit et changea de sujet :

- Je serait là pour la bataille… Et je vais faire en sorte d’y être bien plus que jamais au cours d’une bataille… En faisant ceci…

Le guérisseur désigna tristement Silivrien puis Halbarad…

- En faisant ceci… Ils ont signé l’arrêt de mort de nombre d’entre eux…

L’elnaith posa sur Sombre-Chêne un regard ou brillait la détermination… Il s’assit et expliqua où il voulait en venir :

- Nos soldats y ont puisé une nouvelle détermination… Et moi de même. Lors de cette dernière bataille rangée en forêt noire, un plan que je voulait mettre à exécution n’a pas pu être mené à bien car nous avons étés frappés trop tôt… ce plan… Utiliser l’artillerie pour jeter une chape de folie sur le camp ennemi… J’ai aujourd’hui à ma disposition une quantité d’hallucinogènes bien plus importante qu’alors et aussi bien plus de cette potion pouvant en dissiper les effets… Et c’est là qu’intervient la vengeance… Jamais je n’aurais pensé accepter cela… Ni même trouver des soldats prêts à me suivre dans cette folie… Si je réduit les doses d’antidote, je peut traiter plus de 5000 soldats… Si je réduit les doses d’antidote, ils seront sujet au poison… Mais pas comme leurs adversaires… Vous avez entendu parler de ces guerriers légendaires de certains peuples du Nord ? Les Berzerks… Les soldats lancés dans cette folie avec peu d’antidote ne perdront pas totalement le contrôle d’eux mêmes… Simplement, leur corps cessera de tolérer les limites que lui impose notre subconscient… Ces soldats serons sur la brèche entre la raison, l’obéissance aux ordres, la technique et la puissance, la force brute… Ils ne seront pas non plus sujet à l’horreur… Contrairement à leurs adversaires… Mais pour que cela fonctionne sans qu’ils ne sombrent dans la folie qui sera sur nos adversaires, il faudra qu’ils soient cuirassés par la soif de vengeance… Et la volonté de sauver les terres du milieu… L’entreprise est dangereuse mais si elle est minutée comme il faut et que le reste de l’armée intervient à point nommé, et ce de manière conventionnelle et organisé, ce sera la débandade…

Nidnama avait parlé avec conviction… Il avait voulu attendre que les autres comandants le rejoignent avant de parler mais ces derniers ne venaient pas… Et il devait détourner son esprit de Silivrien…


La nuit qui soigne et guérit…
La folie qui m’accompagne…
Et jamais ne m’a trahit…


"Champagne, Jaques Higelin"

Mellon Elencύ tir du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laurelin
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
Seigneur des Havres Gris - Maître d'Elostirion
avatar

Nombre de messages : 1299
Localisation : dans la lune, comme d'hab ...
Rôle : Seigneur d'Elostirion, gardien des trois tours Blanches d'Emyn Beraid.

~ GRIMOIRE ~
- -: Elfe
- -: Fin 1er age
- -:

Sam 6 Sep 2008 - 18:34
//Retour de : Sépultures, faucon et armes empoisonnées

Suivi de près par l'elfe d'Elostirion, Laurelin traversa le camp à grandes enjambées jusqu'à la tente de Nidnama. C'est le visage rongé par l'inquiétude qu'il souleva le pan de toile qui servait de porte et qu'il entra. Il tendit le sac où se trouvait Maegethir à un assistant du guérisseur et délivra son accompagnateur du paquet d'étoffe noir. Il le déposa sur une table et s'employa à libérer les armes qu'il contenait. Il avait ramené les trois armes retrouvées sur place au cas où, mais une seule présentait des reflets bleuâtres sur le fil de sa lame. Un grand cimeterre courbe qu'il plaça légèrement à l'écart des deux autres.
Sans un mot, il se précipita vers Silivrien pour lui prendre la main qu'il embrassa. Elle était froide, si froide ...
Il se tourna finalement vers Nidnama et d'une voix blanche demanda :

- Comment va-t-elle ? Aucune amélioration ? D'autres effets se sont-ils déclarés ?

Il soupira ...

- Elle semble dormir ... Pourtant ces spasmes ... Les traits de son visage qui se crispent ...

Il posa sa main sur le front de l'elnaith et ferma les yeux. Après quelques instants, il ajouta dans un murmure :

- Son esprit divague dans un labyrinthe sinistre emplis de ténèbres ...


Il se tourna vers le Maître guérisseur :

- elle cherche à revenir, mais ... Elle s'enfonce encore plus profondément ... Les forces commencent à lui manquer ...
Il faut faire vite !




Dernière édition par Laurelin le Sam 6 Sep 2008 - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toner Ghomenar
Seigneur des Montagnes Bleues
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 27
Localisation : Dans sa demeure...

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 96 ans
- -:

Sam 6 Sep 2008 - 18:53
Toner ne put y croire... Comment était-ce possible: Cet ambassadeur était un plaie ambulante... Il se décida d'intervenir...

Et profita de son passage prêt de Klang pour lui foutre une tollé magnifique...

Puis il se dirigea droit sur l'Intendant, ordonnant d'un signe de tête à ses hommes de maîtriser et ramener au camps l'Ambassadeur.

"Je suis Toner Ghomenar, Maître Hacheur de la cité de Tronjheim messeigneurs. J'ai la responsabilité de cette compagnie. Nous avons quitté la cité dans le but de venir étudier la situation en Arnor et proposer notre aide si elle était nécessaire. Je tiens à vous présenter des excuses pour le comportement de mon... de l'autre nain."

Il allait falloir rattraper tous cela... Et ce serai pas du gâteau... Il chercha ses mots durant quelques secondes, puis continua:

"Nous avons traverser de nombreux milles dans l'unique but de mettre nos armes à votre service."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rômrhun
Ambassadeur
Ambassadeur
avatar

Nombre de messages : 277
Age : 27
Localisation : Somewhere, Over The Rainbow

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain
- -: 52 ans
- -:

Sam 6 Sep 2008 - 19:52
Ayant entendu les rumeurs d'une grande bataille au Nord, je m'y était dirigé, espérant trouver le Roi d'Arnor pour lui faire part de la destinée de mon clan, oublié dans ce vaste monde. Je savais qu'il serait sans nul doute occupé pour le moment, mais je m'étais décidé à mettre mon sabre à son service, car les barbares n'ont pas droit de vie en cette terre, et je contribue volontiers à les en chasser. Peut-être une fois la Bataille terminée pourrais-je avoir un entretien avec lui et espérer une quelconque aide dans ma quête.

Toujours est-il que j'arrivais près du camp des Peuples Libres. Devinant les lieux réservés aux officiers, je me faufilait, utilisant toutes mes qualités de furtivités apprises parmi les Rodeurs et pendant ma vie dans les montagnes.

Je fut finalement intercepté par des gardes qui m'arrêtèrent, mais qui, voyant que je n'avais pas l'air d'un Homme du Mal malgré mes vêtements usés par le temps, me questionnèrent.

Qui êtes vous, et que faites vous près de la tente du Roi Aldarion?

Qui je suis ne vous dira rien, mais ma chance est grande en vérité, car c'est Aldarion que je souhaite rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadhod Croix-de-Fer
Seigneur de la Moria
Seigneur de la Moria
avatar

Nombre de messages : 3168
Age : 26

~ GRIMOIRE ~
- -: Nain de la Maison des Sigin-tarâg.
- -: 189 ans.
- -:

Dim 7 Sep 2008 - 10:31

Tior avait chevauché pendant des jours, ou plutôt des semaines, ne s'accordant qu'une pauvre halte de quelques heures de sommeil la nuit, et un cours repos à midi afin de manger quelques victuailles.

S'il avait chevauché ainsi depuis la Cité Blanche, c'est qu'il avait une mission à remplir, une mission plus importante que tout, qu'un mourant l'avait chargé d'accomplir.

Et en cette heure, harrassé qu'il était, fourbu et courbaturé, n'ayant pas même profité des présents qu'il avait reçu dans le Sud - petits mais précieux, et qui n'avaient pas quitté leur coffret d'argent - le dernier des Celebdîn savait que son but était proche.

Par hasard, ou aidé par le destin, sa venue survenait juste avant le combat que tout le monde attendait ou redoutait: la Bataille Finale. Le Dunàdan atteint l'arrière-garde de l'Armée Unifiée et chercha de suite l'homme qu'il cherchait. Bien avant son Roi, bien avant Halbarad son Capitaine, il recherchait une autre personne :Berethir Dolothir.

Il s'agissait maintenant de retrouver sa Délégation, même avant de reprendre des forces - car en ce dernier jour de chevauchée solitaire sa sacoche était vide, et il n'avait point mangé convenablement. Vers le flanc où se tenaient les Hommes d'Arnor, il irait plus tard. Vers les Elfes... pas encore. Là, ça y est! Il avait aperçu la Délégation, composée de trente hommes vêtus sombrement, et d'un Homme en blanc à leur tête. C'était Berethir.

Mais, malgré cette retrouvaille, et voyant la mine sombre de Tior, Berethir avait sans doute pressenti quelque chose... Le Dunàdan ne laissa pas planer le doute.

"Votre cousin... est mort, Berethir. Galathor Laurë Ainumirië Periöndor a trépassé dans sa demeure."

C'était peut-être brusque, mais il le fallait.




The Half Cop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» La dernière marche.[Pv Thane.]
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue à Minas Tirith ! :: - Les Terres du Milieu - :: L'Arnor :: Annúminas-
Sauter vers: